AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Dim 22 Nov 2015 - 21:26

Les nuages du matin s’étaient dissipés pour laisser place à un ciel pur. Tim regardait avec envie les drapeaux du terrain de Quidditch claquer au gré du vent, par les vitraux de la tour Est du château. Il n’avait qu’une hâte, quitter les salles de classe pour profiter du beau temps qui profilait dehors. Après tout, il avait bien trop d’énergie pour consacrer son temps à l’étude. Il avait surtout promis à Joseph de faire un effort et d’affronter sa peur du vide. Alors depuis quelques jours maintenant, il attrapait un brossdur 2000 et essayer de monter en hauteur, toujours un peu plus. Il commençait doucement à apprécier la sensation de liberté et de légèreté que l’on ressentait une fois les premières strates de la peur passées. Plus de confiance, plus d’ambition, voilà qui réglait beaucoup de problèmes. Il ne jugeait moins les joueurs de Quidditch qu’il trouvait toujours trop arrogant ou pédant. En fin de compte, il comprenait leurs petits airs hautains. Ils avaient juste plus confiance en eux que la majeure partie des autres étudiants.

N’était-ce pas là un élément clé de la réussite sociale ? La confiance en soi. Ne plus douter de ses capacités et aller de l’avant. Tim constatait avec une certaine aigreur qu’il était loin d’avoir atteint ce niveau là. Pourtant il n’était plus un gamin … 16 ans déjà ! Un sorcier de son âge pouvait accomplir de grandes choses. Le seul problème, c’est que Poudlard couvait trop ses élèves et ne laissait pas la place à débrouillardise. Car malheureusement, il était interdit de voler à dos de balai en dehors du terrain de Quidditch. Respectueux du règlement intérieur de l’école, le jeune Serdaigle n’avait jamais osé enfreindre les lois dictées par le corps professoral. Alors il se pointait à l’accoutumé sur l’herbe rase du terrain, le manche du balai fermement empoigné, prêt à s’envoler vers les anneaux d’or.

Il fallait pour cela demander une autorisation. Bien sûr, tous les élèves pouvaient quémander auprès de leur directeur de maison, une petite heure d’entrainement, mais la place était principalement réservée aux équipes. Alors bien sûr, Tim avait arrêté de demander, car systématiquement, le professeur Flitwick le lui refusait. Tim se pointait et imposait ses conditions. Fort heureusement pour lui, il n’avait jamais eu besoin de négocier un bout de terrain, car il s’était toujours débrouiller pour débarquer en dehors des heures d’entrainement.

Mais cet après midi il faisait beau. L’air était doux et propice à vouloir s’entrainer. Il descendit les marches de l’escalier en colimaçon quatre par quatre. Le cours de métamorphose se volatilisait doucement dans sa mémoire, pour laisser place aux différentes étapes de vol. Il avait de plus en plus hâte de rejoindre le terrain et d’enfiler sa tenue de Quidditch. Il avait cet espoir futile d’intégrer un jour l’équipe des Serdaigle, même si au fond, il savait que jamais Erin ne lui laisserait la place malgré ses connaissances dans la matière. Tim connaissait toutes les règles du sport national. Il aurait pu être un excellent joueur s’il n’avait pas peur du vide. Mais malheureusement la vie est parfois cruelle et injuste.
Jimmy, Isaak et Tim papotèrent pendant quelques minutes avant de se quitter près de la statue du sanglier ailé. Le Gryffondor s’en allait avec Isaak pour une raison obscure, tandis que Tim descendait la pente glissante menant vers le terrain de Quidditch, un sourire fendant son visage en deux.

Arrivé sous l’arche du terrain, son cœur battait la chamade. Il se dirigea d’instinct vers le casier à balais et y empoigna le premier venu. Sifflant à tue-tête, il ne se doutait absolument pas de la présence néfaste d’un autre individu. Car après tout, il avait constaté la présence de tous les joueurs de Quidditch potentiels dans les couloirs du château.
Se dirigeant vers les vestiaires de l’équipe de Serdaigle pour y enfiler les tenues d’entrainement, son regard se figea en voyant la silhouette d’un jeune Serpentard plantée au beau milieu du terrain. Fichtre, qu’est-ce qu’il foutait là celui-là ? Son cœur ne fit qu’un bond. Lui qui se croyait seul, voilà que la déception l’envahissait. Il serra les poings, prit une grande inspiration et marcha d’un pas décidé vers celui qui perturbait sa tranquillité.

« Heu salut … Dan ! Tu as réservé le terrain ? » demanda-t-il sur un ton presque accusateur.

Tim espérait que le Serpentard lui dise non. Ainsi, il aurait tout le loisir de l’envoyer paitre chez les Scroutts à pétard. Mais au fond, il savait que lui non plus n’avait rien à faire ici. Pourtant, il suffisait de séparer le terrain en deux, pour avoir une sérénité installée. Mais Tim n’avait vraiment pas envie que Dan puisse constater l’ampleur des dégâts concernant sa qualité de vol. Non … d’ailleurs, s’il se savait observer, il lui était impossible de décoller du sol. Alors, Dan devait quitter les lieux.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Dim 22 Nov 2015 - 23:33

Le principal problème d’être le plus jeune élément d’une équipe était qu’il était difficile de se faire prendre au sérieux . C’était l’excuse qu’il avait trouvé cette fois pour justifier le fait qu’il était remplaçant. Au vu du rire d’Eriksen, ça n’avait pas été crédible la moindre seconde. Il fallait dire qu’il passait du temps avec Sevan, et que peu de personnes en quatrième année pouvaient s’en vanter. Preuve qu’il y avait tout de même de la considération pour lui. Et que c’était au niveau des performances qu’il était en dessous des autres poursuiveurs. Il n’avait pas eu le temps de préciser que c’était uniquement dû parce qu’ils avaient deux ans de plus que lui et que donc, ils avaient plus d’expérience et pouvaient se permettre un jeu plus physique que Binns signifia que le cours du jour était terminé. Il lâcha alors Eriksen pour aller partir dehors. Carter détestait rester coincé à l’intérieur. Après tout, hors cachot, il n’y avait pas le moindre endroit qui valait vraiment le détour dans le château. Ni la bibliothèque, ni les salles de cours inintéressants. Certes, dehors, il y avait les serres, qui étaient hors-concours. Mais il y avait aussi le terrain de Quidditch, et c’était là-bas qu’il allait.

Il avait compris quelque chose. Tous les poursuiveurs de l’équipe étaient plus vieux que lui. Que ce soit Jenkins, Farell ou Breckenridge. Tous en sixième année. Et l’implication derrière était relativement évidente. L’année prochaine, rien ne changerait à ce poste. Les titulaires rentraient en septième année, ils avaient gagné le dernier match. Alors il n’y avait aucune raison que cela change. Et malgré tout, il ne tenait à devoir une nouvelle fois être remplaçant la saison prochaine en sachant qu’il n’avait pas grand-chose à envier aux autres. Il ne pourrait pas supporter Eriksen une nouvelle année. Alors, il ne restait qu’une seule chose à faire. Chercher les postes vacants la saison d’après. Et il n’y en avait qu’un : Batteur. Il n’y avait que Cleaver qui partait à la fin de l’année. Par conséquent, il avait un mois pour apprendre à être batteur. Pourquoi ne pas faire appel à Gabriel ou Brave ? Tout simplement car il n’avait jamais tapé dans un cognard de sa vie. Et qu’il avait peur que l’adaptation à un nouveau rôle prenne du temps et soit relativement gênante. SURTOUT en connaissant Brave et Gabriel. Quant à ceux de sa maison. Il avait tendance à côtoyer les mêmes cercles que Stefan. Alors il ne tenait pas particulière à le voir partir en imitation d’un Carter qui rate un cognard. Quant à Cleaver… … … Il se contentait d’imaginer son regard s’il lui demandait. C’était largement suffisant. Et il n’y avait même pas besoin de paroles.

Bref, il ne restait qu’à y aller tout seul et tenter de ne pas se faire assommer telle une bouse malodorante utilisée en jardinage. Avait-il une autorisation ? Non, bien-sûr que non. Il n’en n’avait pas besoin. Si les Gryffondor arrivaient, il avait toujours moyen de négocier pour partir sans réprimande. Même s’il avait une autorisation, Richester lui arracherait la tête. Et les Serdaigle tenteraient de prouver par tous les moyens que même s’il avait une autorisation, qu’elle serait fausse. Bref, lorsqu’être dans la légalité ou dans l’illégalité ne changeait pas foncièrement le résultat, pourquoi s’embêter ? Une fois arrivé au stade, il se dirigea vers le vestiaire de sa maison et d’un subtil Alohomora, il ouvrit le casier de Cleaver et s’empara de sa batte après un petit moment d’hésitation. Il était peu probable qu’il le découvre un jour. Et si jamais c’était le cas ? Il irait confesser tous ses crimes à Richester, même ceux qu’il n’avait pas commis pour rester en colle jusqu’à ce que Cleaver quitte le château. Pas très réjouissant comme perspective. Prenant la malle contenant les balles, il sortit des vestiaires et se plaça au milieu du terrain. Il garda son balai à côté de lui. Il n’en avait pas besoin pour le moment. Il ouvrit la malle et libéra le cognard qui partit immédiatement haut dans les airs avant de redescendre sur lui à toute vitesse. Il fixa alors l’anneau central. Il allait faire passer ce cognard dedans ! Il frappa alors de toutes ses forces dans celui-ci qui partit… se fracasser contre les gradins situés à sa droite. Il vit tardivement que la balle se dirigeait à nouveau vers lui, il frappa alors une nouvelle fois… Il ne rencontra que du vide. Le cognard siffla alors dans le vent, comme pour rire de lui. Oh la saloperie… Une silhouette se détacha alors entre les gradins. D’un geste presque inconscient, il frappa le cognard en direction du sol pour pouvoir l’immobiliser plus facilement et le rentrer dans sa boîte.

L’inconnu s’avérait en réalité être Tim Murray, un pote de Jimmy. Il ne lui avait jamais vraiment parlé. Après tout, s’il était un pote de Kent, c’est qu’il n’était probablement pas très intéressant. Il aurait préféré dire qu’il n’était pas très futé mais c’était un Serdaigle. Ou alors, il était complètement louche, comme Isaac. Bref, aucun pote de Kent pouvait être normal. Est-ce qu’il avait réservé le terrain ? Bordel, si même les élèves seuls lui posaient cette question, il n’était pas rendu…


« Evidemment que j’en ai une. Et je suppose que pas toi, sinon, on t’aurait dit que le terrain avait été réservé par le professeur Rogue pour un de ses joueurs. »

La voix était traînante, pas vraiment agréable. Et puis, il évoquait le professeur Rogue, héros de Dan. Il était devenu de notoriété publique que Carter était très doué en potions. Ainsi, il n’était pas très difficile d’imaginer qu’il puisse avoir des permissions spéciales… Même si ce n’était pas le cas. Et puis, il fallait avouer qu’il ne tenait pas à avoir un spectateur tandis qu’il vandaliserait les gradins avec un cognard en tentant de viser les anneaux. Encore plus quand cette personne était capable de rapporter ça à Kent. Bien-sûr, il aurait pu lui dire de venir et alors s’entraîner en tant que poursuiveur et montrer un niveau bien plus honorable… Mais emprunter de manière répétée la batte de Cleaver parce que quelqu’un venait le déranger à chaque fois était une perspective bien peu reluisante. Bref, pour son bien, il fallait que le Serdaigle s’en aille. D’ailleurs, celui-ci n’était même pas dans l’équipe de sa maison en fait… Rien à faire, il ne semblait pas vouloir partir.

« Je sais que je suis pas désagréable à regarder mais tout de même, je ne crois pas avoir besoin d’être épié pendant que je m’entraîne. »

Le tout en lançant un regard que l’on aurait pu qualifier d’hautain à quelqu’un qui avait une année de plus que lui. Pourquoi cette bravade ? Parce que s’il n’avait pas peur de venir sur un terrain sans réserver sans se renseigner sur les horaires d’entraînement des autres équipes et de prendre la batte de Cleaver, il n’allait pas craindre un ami de Kent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Lun 23 Nov 2015 - 17:55

Etait-il sérieux ? Tim resta pantois durant quelques secondes. Un Serpentard … il ne fallait pas s’attendre à des miracles. L’arrogance même en personne se dessinait devant lui. Ca y est, maintenant Tim se rappelait du protagoniste. Jimmy lui en avait vaguement parlé, comme étant un cas désespéré. Mais bon, depuis son intercalation avec Luna Lovegood, Tim avait appris à ne plus juger les gens du premier regard, ni même d’acquiescer bêtement face aux inepties qu’on pouvait lui raconter. Jimmy avait beau être l’un de ses plus proches amis, il n’avait pas toujours raison. Alors, Tim ne put s’empêcher de considérer Dan de la tête aux pieds, les bras croisés. Son excuse ne tenait pas la route. Visiblement, le Serpentard souhaitait le voir quitter les lieux le plus rapidement possible. S’il n’avait rien à se reprocher, pourquoi voudrait-il le voir partir ? Et de toute manière, les paroles d’un Serpentard ne faisaient en aucun cas acte de bonne foi. Un sourire malingre, mais certain se dessina sur le visage de Tim.

« Ah oui ? Alors tu devrais avoir le papier de l’autorisation sur toi non ? J’avoue que je suis venu à l’improviste, mais je ne pensais pas qu’il y aurait quelqu’un sur place. D’ordinaire à cette heure de la journée le terrain est vide. »

Trop honnête ? Peut-être. Dan avait le bon moyen d’envoyer balader Tim. Mais le Serdaigle qui avait un esprit stratège, n’allait pas abandonner la partie aussi facilement. En fait, il ne laissa même pas le temps à Dan de répliquer.

« Tu es joueur dans l’équipe des Serpentard ? Car ton visage m’est familier … On pourrait peut-être conclure une sorte de deal. Je m’explique, vu que tu as une autorisation pour occuper le terrain, tu pourrais m’apprendre quelques trucs et astuces pour améliorer mes performances en vol et ainsi, si jamais on nous aperçoit tu pourras sortir ton autorisation et dire que je t’accompagne. Ainsi ça m’évitera d’aller en retenue pour non-respect du règlement. »

Il était fier de cette proposition, mais voyait bien la moue dubitative de Dan. Que gagnait-il à cet échange ? Rien du tout apparemment. Les Serpentard n’étaient pas des gens de bon cœur, du moins ce n’était pas leur point fort. Alors bien sûr, Tim avait réfléchi en un quart de seconde à la fonce dont il pourrait tirer profit de cette situation.

« En contrepartie, je pourrais t’aider pour les cours. Tu es en quatrième année n’est-ce pas ? Donc je pourrai toujours te filer un coup de main dans les matières où tu rames un peu pour avoir de l’avance sur les autres. Certains profs ne changent pas leurs devoirs, notamment en Botanique et Astronomie, donc je peux te filer les réponses en avance. »

La question était de savoir si Dan était intéressé par une éventuelle réussite scolaire ou pas. Peut-être était-il un élève travailleur ne souhaitant pas bénéficier de l’aide d’un quelconque intello. Dans ce cas-là, le travail d’argumentation allait être un peu plus corsé. Surtout que Tim n’était pas très doué dans cette matière. Négocier le terrain était une autre option envisageable, mais vu le caractère fermé de Dan, il n’était peut-être même pas envisageable de séparer le terrain en deux.
Mais si Dan insistait sur le fait qu’il souhaitait être tranquille, alors Tim allait devoir forcer les choses. Car oui, il voyait le mensonge à plusieurs kilomètres. On ne dupait pas les bons menteurs. Même si Tim était quelqu’un d’honnête, il avait une fâcheuse tendance à embellir les histoires de ses longs voyages. Alors il avait appris à cerner le vrai du faux. Dan n’avait pas d’autorisation, c’était évident. Qui venait s’entrainer seul ? Ce n’était pas si courant, surtout que les membres de l’équipe de Quidditch de Serpentard s’entendaient plutôt bien.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Lun 23 Nov 2015 - 23:35

Bon, le parasite bleu n’était toujours pas venu à la conclusion qu’il n’était pas le bienvenu sur ce terrain. Etait-ce si compliqué à comprendre ? Il était arrivé sur le terrain avant, donc il s’entraînait. Il y avait des millions d’autres créneaux horaires et il fallait qu’il empiète sur le sien… Enfin bon, c’était un Serdaigle, probablement le genre d’élève qui faisait tous les devoirs de Kent. (Car il semblait impossible que cette tête de nœud soit capable d’avoir plus qu’un P dans n’importe quelle matière) En outre, il devait faire partie de quinze millions de clubs différents. Autrement dit, il ne devait pas avoir beaucoup de trous dans son emploi du temps. De quoi alléger l’humeur de Dan et lui laisser le terrain ? Non, ça, il n’en était pas question. Ce nabot (plus vieux que lui) n’aurait pas l’honneur de voir ses prestations minables avec une batte. Ah mais il avait besoin de lunettes en plus, d’ordinaire, le terrain était vide à cette horaire, mais là, il ne l’était pas. Par conséquent, il n’avait qu’à se dire qu’il reviendrait le lendemain à la même heure. Ça semblait presque logique… Pas pour le piaf.

Dan ? Apprendre quelque chose à quelqu’un ? Pour rien du tout à part éviter une retenue à un Serdaigle ? Pote de Kent qui plus est… Il était encore plus crédible que Tu-Sais-Qui se mette à faire des clips promotionnels pour ouvrir le recrutement des infirmières à Sainte Mangouste… Ou encore que Mallory laisse échapper quelque chose qui ressemble à un rire. Ou que le regard de RIchester cesse de faire peur. Bref, la moue de Dan était encore plus que dubitative. Il commençait à s’interroger sur la santé mentale de son interlocuteur qui semblait avoir très peur des heures de colle. Il ne savait même pas que ce genre de spécimens existait encore… Le pauvre ne devait même pas savoir à quoi ressemblait la nuit à l’extérieur du château et à quoi ressemblait le lac après le coucher du soleil…

Oh, il était mignon… Voilà qu’il lui proposait son aide en échange… Il avait tellement raison. Qu’avait-il besoin de plus que de passer du temps confiné avec un Serdaigle soucieux du règlement à la bibliothèque à étudier l’astronomie et la botanique ? Et puis, il était vrai que Carter n’avait qu’un seul véritable rêve, être en avance sur les autres étudiants en histoire de la magie. Il serait vraiment adulé de tous lorsqu’il connaîtrait le dénouement de la guerre entre gobelins et géants du XIIe siècle… Et puis il avait l’air fier de sa proposition en plus… Il ne devait pas le connaître suffisamment. Carter ne jurait que par trois matières. Les autres n’étaient que des échecs successifs qui ne parvenaient même pas à le décevoir. Au contraire, voir la tête dépitée de McGo quand elle lui rendait un énième D en lui assurant qu’il serait collé était plutôt drôle. Ainsi, il se fichait royalement de l’aide dans les autres matières. D’autant plus que les Serdaigle étaient souvent aussi fourbes que les Serpentard. Et il était prêt à parier que comme par hasard, le sujet des examens changerait cette année-là. Il prit alors une voix ironique qui allait de pair avec son sourire narquois :


« Mais quelle merveilleuse proposition ! Et après, tu veux aussi que je t’accompagne faire du jardinage et rempoter des mandragores en souriant pour m’aider en botanique ? »

Au moins, ça avait le mérite d’être suffisamment clair, il ne tenait pas particulièrement à se faire aider dans des cours par un pote de Kent et de Hawk. S’il préférait sans aucun doute le deuxième au premier car il avait plus de répondant, ça n’avait pas l’air d’être le cas de son interlocuteur. Mais si on pouvait accorder une chose à Carter, c’était qu’il ne jugeait jamais à la première impression. Bon, ce n’était pas tout à fait vrai, en revanche, si vous faisiez preuve d’un comportement qui lui plaisait, il oubliait sa première impression. Là, en parlant des cours, Murray s’enfonçait profondément dans le stéréotype qu’il avait dans la tête par rapport aux Serdaigle.

« J’ai moi aussi un marché à te proposer ! Je m’entraîne ici, comme convenu, et toi, tu pars à la bibliothèque aller réviser les examens qui arrivent à grand pas ! C’est un marché qui me semble honnête. »

Ah, les sarcasmes. Murray devait bien s’y connaître lui qui côtoyait tant Isaac. C’était d’ailleurs ces sarcasmes qui faisaient que Hawk et Carter se parlaient de temps en temps. C’était rarement sympathique et finissait régulièrement en bataille pour savoir qui toucherait le point faible de l’autre en premier. Ça finissait toujours par un départ de Carter. Soit parce qu’il n’avait plus rien à répondre, soit parce qu’Isaac faisait une crise et qu’il ne tenait pas à le supporter dans ses problèmes psychotiques. Enfin, ce Tim était sacrément tenace tout de même, restant en face de lui, bravant toujours le regard du Serpentard.

« Au cas où tu n’aies pas compris, ça veut dire repasse demain et fiche le camp. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Mar 24 Nov 2015 - 19:27

Les minutes s'égrainaient tandis que la situation ne bougeait pas d’un pouce. Il aurait été tellement plus simple d’accepter la proposition faite par Tim, mais visiblement Dan n’était pas prêt de changer ses idées bornées et obstinées. N’éprouvait-il même pas un brin de sympathie face à cette proposition sur un échange potentiel d’intérêts ? Non. Non Dan était braqué dans l’idée d’être désagréable et de rentrer dans le stéréotype même du Serpentard détestable. S’en était presque usant à force. Il ne fallait pas s’étonner qu’on le regarde de travers … Tim n’était pas le genre de personnage que l’on pouvait placer facilement dans une catégorie type de personne. En fait, il ne comprenait même pas ce qu’il faisait à Serdaigle. Peut-être était-ce sa bonne mémoire et son génie pour les potions et la botanique qui avait changé la donne ? Mais il se voyait bien plus avec les couleurs de Gryffondor ou encore celles de Poufsouffle. Même parfois, par certains de ses subterfuges pour grimper dans la tête de classe, il considérait l’idée de tomber à Serpentard comme possible. Bref, chacun avait son caractère et il pouvait comprendre que Dan ne veuille pas le voir sur le terrain de Quidditch. Mais était-ce un prétexte louable pour lui répondre de la sorte ? Tim n’appréciait pas du tout cet air arrogant et méprisant. Il appréciait encore moins la façon dont il le considérait et dont il lui parlait. Après tout, le Serdaigle n’avait montré aucun signe d’animosité à son encontre. Alors pourquoi le renvoyer de la sorte ? Il y avait des façons plus subtiles et polies d’envoyer bouler quelqu’un.

Mais ce n’était pas cette arrogance qui irritait autant Tim, c’était plutôt le fait qu’un PETIT de quatrième année, puisse prétendre autant de condescendance à son égard. Si déjà à cet âge-là il montrait autant de fierté, Tim n’osait même pas imaginer ce que Dan allait devenir plus tard. Certainement un personnage détestable, seul, fuis de tous. Le Serdaigle n’allait certainement pas baisser l’échine et jouer sa victime en tournant les talons. Non, il bomba le torse et planta son regard sombre dans celui de Dan. Après tout, il était plus âgé que lui, un peu plus grand et il connaissait d’avantages de sortilèges qui pourraient lui botter le cul hors du terrain de Quidditch s’il le voulait. Il fronça les sourcils pour se donner plus d’importance – même si en réalité son visage enfantin n’y prêtait guère – et croisa ses bras.

« Pour qui tu te prends à me parler sur ce ton ? C’est un échange de procédés que je te propose, qui m’a l’air correct, et toi tu me réponds comme si je t’avais insulté ? Je ne pensais pas, mais vous êtes vraiment tous pareils, vous les Serpentards. Arrogants et prétentieux. Vous croyez vraiment que tout vous est dû et qu’on devrait s’incliner face à chacune de vos remarques puériles ? Tu devrais respecter tes ainés. Ça me désole presque de te voir agir comme ça à ton âge … »

Entre étudiants ils devaient s’aider. C’était stupide, mais vraiment stupide d’agir de la sorte en temps de guerre. Car oui, c’était la guerre et tout le monde le ressentait. Même si les journaux ne l’annonçaient pas officiellement, chaque sorcier pouvait le sentir au plus profond de soi. Il ne fallait pas être un génie pour considérer la chose. Tim ne souhaitait pas lui balancer tout un sermon sur le bon comportement à adopter, ni même sur l’attitude navrante et désagréable de son interlocuteur. Il n’était pas là pour jouer le rôle d’un professeur et il détestait donner des leçons de morales. Mais il ne supportait pas que quelqu’un puisse lui parler de la même façon que venait de le faire Dan.

« C’est con, parce que maintenant j’ai encore moins envie de quitter le terrain de Quidditch. Si tu me l’avais dit plus simplement, avec plus de respect, j’aurai quitté les lieux sans rechigner. Mais maintenant je vais rester que tu le veuilles ou non. Car je sais que tu n’as pas d’autorisation, donc tu ne pourras pas me dénoncer, au risque de te dénoncer toi-même. »

Un sourire torve se dessina sur son visage. Il était presque fier de ce qu’il venait d’avancer. Dan n’avait pas le choix d’accepter. Qu’allait-il faire ? Soit il renonçait et quittait le terrain, soit il acceptait tout simplement la présence de Tim sur ses heures d’entrainement solitaire.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Mar 24 Nov 2015 - 20:52

Rien à faire. Ce mec était comme un bouton de moustique. C'était dérangeant, et il suffisait de gratter pour que ce soit encore plus dérangeant… Et il semblerait que ce Murray était de cette trempe. Le genre de parasite (plus grand que lui) qui restait juste pour vous embêter. Il n'avait même pas fait un pas en arrière. Non, à la place, il s'était planté comme un piquet, droit comme un i pour pouvoir faire parler sa carrure plus imposante que celle de Dan. Ah, monsieur semblait vouloir la jouer à l'intimidation maintenant. Est-ce que cela marchait ? Pas du tout. Carter n'était pas impressionnable. Surtout quand il était en position de force. Un Serdaigle qui avait peur d'enfreindre le règlement contre un Carter qui vouait sa vie à enfreindre chaque article du règlement intérieur. Or, les deux étaient dans l'illégalité. C'était de là que venait sa confiance. Pour ce qui était de la force magique et physique supérieure de son vis-à-vis, il ne s'inquiétait pas. Au contraire, qu'il en fasse preuve. Qu'il fasse perdre des points à sa maison, il ne demandait que ça. Mêler l'utile au désagréable.

Un sourire amusé à la limite du rire vint couronner les paroles du Serdaigle. Ouh le petit professeur en herbe qui venait faire ses petites leçons de morale et se plaindre des méchants serpents qui sont pas gentils alors que l'héroïque aigle n'avait rien fait de mal. Et puis, grâce à ses nombreuuuux mois d'avance sur lui, il pouvait parler d'à quel point la jeunesse vivait une décadence. A quoi Carter devait-il s'attendre en prochaine remontrance ? C'était mieux de mon temps, ou alors, si mes articulations ne me faisaient pas souffrir, je te mettrais un pain dans ta figure, et pas la pâtisserie. Ouh la la, l'oisillon se mettait en colère. Il refusait de quitter le terrain ! Il fallait dire que Carter avait été très méchant. Il n'aurait pas pu faire pire que lui demander de ficher le camp réviser. Oh, et il avait deviné qu'il n'avait pas d'autorisation ! Il voulait vraiment jouer à ce petit jeu-là ? A tenter de jouer sur la peur de la retenue pour Carter ? Lui qui avait un pass premium Richester pour être toujours présent lorsqu'elle surveillait les élèves récalcitrants ? Et il ne put que répondre un sourire narquois au regard désespérément fier de Tim.


 « Au moins, on sait que c'est pas la jugeote qui t'as amené à Serdaigle. Peut-être que c'est ton amour pour le règlement ? Ou alors des crises de révision convulsives ? »

Demander à Carter d'être respectueux, c'était comme le supplier de tout votre être qu'il vous insulte, qu'il donne tout ce qu'il ait pour vous faire mordre la poussière, vous rabaisser plus bas que terre. Et c'était exactement ce que venait de faire Tim. Sa tentative d'énervement n'avait qu'attisé l'envie de Carter de le faire sortir de ses gonds. Il n'y avait que comme ça qu'il lui ficherait la paix. Soit en partant parce qu'il en avait marre des sarcasmes que Dan, soit en lui éclatant la tête ce qui coûterait quelques points aux aiglons.

 « Bah peu importe après tout, qui fait encore des amalgames dans les maisons ? Tous les Serdaigle ne sont pas futés. Tu parles comme si j'avais peur de me dénoncer. Tu sais, les heures de colle, c'est pas si terrible qu'il n'y paraît. »

Il avait gardé son sourire tête à claques sur son visage. Il avait conscience d'être parfaitement insupportable parfois. Et loin de s'en formaliser, ça le faisait rire d'être comme ça, de s'amuser à briser toute parcelle de calme chez les autres. Enfin, rien n'avait changé. Il n'était toujours pas question qu'il s'empare d'une batte devant Murray.

 « Mais si tu veux jouer au con, aucun problème, je ne vais pas te forcer à quitter le stade après tout. »

Il détacha alors son regard du Serdaigle et sembla diriger ses pas vers la sortie du terrain. Il n'en fut bien évidemment rien, il s'adossa contre l'un des grands échafaudages supportant les gradins aux couleurs de sa maison et se retourna alors pour faire face au Serdaigle qui n'avait pas bougé/

 « Eh bien, qu'attends-tu ? Vas-y, montre moi à quel point tu es doué en vol ! Si tu m'entends tousser, ne t'inquiète pas, c'est pas que je suis malade, mais juste que j'essaye de réprimer un rire pour me foutre de toi. »

Ah qu'il aimait être insupportable. D'autant plus que l'aigle avait un cas de conscience. Tout d'abord, s'il avait demandé des conseils à Carter, c'était qu'il était vraiment désespéré, et donc que ses compétences laissaient à désirer. Puis, en se mettant à voler, c'était lui qui serait en tort, Dan n'aurait aucune activité sur le terrain tandis que Tim si. Il croisa alors les bras, attendant la réaction de ce cher Murray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Mar 24 Nov 2015 - 21:50

Détestable personnage ce Dan … Tim bouillait de l’intérieur. Il était prêt à exploser et sentait naitre une violence étrangère au fond de ses entrailles. Les poings serrés, il se contenait le plus fermement possible afin de ne pas laisser sa colère prendre le dessus. Son père lui avait toujours dit de passer chemin face aux méprisants. Ca marchait toujours après tout. Ne pas accorder d’importance à ce genre d’individu … car c’est tout ce qu’ils cherchaient. Dan était typiquement le genre de mec à chercher son heure de gloire. Penser qu’il avait le dessus le réconfortait, et ça se voyait. Alors, Tim laissa ses bras tomber le long de son corps et jeta un regard presque désabusé sur son interlocuteur. Bien il pensait mener la barque et entrainer Tim vers les eaux profondes du lac, mais il avait tort. Certes Tim souhaitait profiter du beau temps pour améliorer ses qualités médiocres en vol, mais il ne le ferait pas face à un Serpentard arrogant.

Alors il haussa les épaules en voyant Dan s’éloigner les gradins et persiffler comme il avait pris l’habitude de le faire. A croire que ça l’amusait. Tim passa une main dans les cheveux et jeta un coup d’œil à son brossdur 2000 qui siégeait à ses pieds. Non … non, non et non. Il ne ferait pas ce plaisir à ce Serpentard de malheur ! Même s’il l’envie de lui prouver qu’il n’était pas si mauvais sommeillait en lui, il ne pouvait pas se permettre une humiliation totale. En fait, Tim avait bien trop d’orgueil pour entendre les rires cassant de Dan.

Voyant que la batte gisait sur l’herbe rase du terrain au côté de la malle en cuir, il remonta ses manches. Voilà, il allait s’essayer à quelques tirs vers les anneaux d’or. Après tout, il n’avait jamais eu l’occasion de tester son efficacité en tant que batteur. Peut-être s’avérait-il bon tireur ? Tim attrapa la batte d’une main et ouvrit la malle de l’autre. Deux Cognards gigotaient telles des créatures affamées, tandis qu’au milieu dormait une magnifique balle en cuir cabossé. Le Souafle. Tim n’en revenait pas … ses yeux brillaient comme s’il venait de découvrir le plus grand trésor de tous les temps. Il n’avait jamais approché d’aussi près les balles de Quidditch.

Certes, l’été avec son frère ils avaient joué de nombreuses fois au sport national des sorciers, mais avec un vulgaire ballon de football dégoté par leur père. La mère de Tim avait toujours refusé d’acheter le moindre objet de Quidditch. Elle trouvait ce sport barbare et brutal. En bref, Tim n’avait jamais pu approcher d’aussi près un Souafle ou un Cognard. Ses doigts caressèrent les lanières en cuir qui retenaient les balles. Son cœur battait la chamade et ses avant-bras tremblaient légèrement. Il avait attendu ce moment si longtemps et n’avait jamais pu y accéder par sa crainte d’être trop mauvais. Une piteuse confiance en soi, mais depuis sa chute, il n’avait jamais cru être capable d’affronter le regard des autres.

C’est hésitant qu’il décrocha la première lanière du Cognard de gauche. La balle fusa, fendant l’air en deux. Emerveillé et légèrement sonné, Tim regarda la balle partir dans les cieux, si haut qu’elle disparût de son champ de vision. Mais rapidement, le Cognard réapparut, tel un petit point noir, grossissant à vue d’œil. Prêt, Tim prépara sa batte à deux mains. Il se fichait bien de ce que pouvait crier Dan pour le déstabiliser … il allait envoyer ce Cognard aussi loin qu’il le pouvait. On entendait facilement le bruit bestial de la bête revenir vers lui. Comme si elle n’avait pas mangé depuis plusieurs semaines et que son seul but était de fracasser la tête du Serdaigle en bouille sur le terrain de Quidditch.

Mais malheureusement pour la balle infâme, Tim l’envoyer valser dans les airs une seconde fois. Le choc fut si brutal, que tous les membres du jeune sorcier résonnèrent pendant de longues secondes. Le Cognard traversa le terrain à grande vitesse et passa l’anneau d’or de gauche. Même si Tim avait visé celui du milieu, il était fier de son premier tir. Bêtement, il se tourna vers Dan, comme pour observer sa réaction.

« Je n’ai jamais dit que je voulais que voler. Je pense que quelques tirs de Cognard ne me feront pas de mal ! »


Dan pouvait être une tête de mule et s’enraciner sur ses idées préconçues de ne rien partager. Mais Tim n’était pas du même avis. Il était convaincu qu’à deux, on avait plus de chance d’améliorer ses lacunes. Surtout qu’il n’était pas si mauvais que ça pour un batteur débutant.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Jeu 26 Nov 2015 - 16:42

Dan laissa échapper un petit rictus tandis que Tim se penchait pour ramasser la batte. D'une part, il aurait limite pu penser que c'était la première fois qu'il voyait cet objet, d'autre part, au vu de ses capacités estimées au Quidditch, ça n'allait pas être beau à voir. Il hésita presque à lancer un sort de protection autour de lui. Au cas où son coup de batte soit aussi précis que ses répliques. D'autant plus qu'il n'avait jamais semblé aussi calme depuis ces quelques longues minutes. Comme s'il était parvenu à retrouver son calme et à faire abstraction de tout ce que pouvait dire Dan. Il n'aimait pas ce genre de personnes qui parvenaient à raisonner correctement et en arriver à la conclusion que le meilleur moyen que Dan arrête ses sarcasmes, c'était de l'ignorer. Parce que ça marchait. Quel était l'intérêt de tout faire pour faire perdre son calme à quelqu'un qui se contentait de se boucher les oreilles avec un sourire béat sur les lèvres ? Aucun, c'était juste frustrant et ça lui faisait réaliser des efforts pour rien du tout.

Pour autant, il l'avait vu s'énerver avant. Peut-être que l'embarras de se prendre un cognard dans le ventre mêlé à des moqueries pourrait au moins le faire sortir de ses gonds à nouveau. Il s'approchait de la boîte des balles comme un Serdaigle s'approche d'un nouveau livre qu'il n'avait pas encore lu, de manière douce et délicate, comme si l'objet qu'il s'apprêtait à toucher était sacré. Comme si les balles de Quidditch allaient le manger. Encore que, ça donnerait une image drôle… Quelques secondes plus tard, la balle la plus remuante fendit l'air. Puis, elle vola en provenance du ciel en direction de la tête à Murray qui allait probablement se faire assommer de manière minable.


 « Si tu veux, je t'emmène à l'infirmerie. »

Eh oui, Dan était comme ça. Il était d'un caractère très généreux. Bon, il enjoliverait peut-être l'histoire à dire qu'il avait entendu un bruit sourd depuis le terrain et qu'il avait trouvé Murray par terre avec du matériel volé à Serpentard et qu'il n'avait pas d'autorisation. Mais ça n'enlevait rien à la générosité du geste non ? Sauf qu'il parvint (très malheureusement) à frapper dans la balle qui s'échappa et finit sa course dans l'anneau gauche. Dan se mordit la lèvre. Il était complètement écœuré. Il avait l'impression que ça finissait toujours comme ça. Un mec qui arrive, qui a jamais tenu une batte de sa vie, qui n'a jamais foulé cette pelouse, tape quasiment au hasard et est plus près de la cible que lui. Ça avait toujours été un problème au Quidditch. Il n'avait jamais été talentueux, il le savait. Et il avait toujours dû combler cela avec du travail. Rester après les entraînements, arriver avant les autres, s'entraîner seul, tout cela pour rester à un niveau proche des autres poursuiveurs pour ne pas faire tâche et éventuellement briller si l'un d'eux venait à se blesser. Et voir quelqu'un en face de lui. Murray en plus, arriver à balancer le cognard du milieu du terrain aussi proche de l'anneau central. C'était écœurant.

Il se retourna alors avec un air fier sur le visage. Il n'y avait plus de sourire sur le visage du Serpentard, simplement une moue blasée. A la fois sur le talent presque insolent de Murray pour son premier essai, il n'arrivait même pas à se consoler en se disant que c'était la chance du débutant. Et puis, il semblait d'autant plus enclin à vouloir tâter de la batte avec Dan maintenant qu'il avait vu qu'il était bon. Parce que le Serdaigle pensait probablement que Carter n'était pas mauvais dans cet exercice. Il se leva alors. Il allait partir du terrain. Si encore Tim s'était raté et l'avait envoyé dans sa direction ou avait lui aussi défoncé les fondations de l'un des gradins, ça aurait été bon, il n'aurait pas eu de complexe d'infériorité comme il l'avait à l'instant. Et ils auraient massacré les gradins ensemble en tentant de viser les anneaux. Mais il ne tenait ni à se donner en spectacle, ni à se ridiculiser en se montrant moins bon que quelqu'un qui venait de commencer… C'était précisément la raison pour laquelle il avait tenu à s'entraîner seul.


 « Vu qu'il paraît clair que tu ne vas pas me ficher la paix… Au fait, tu tiens la batte de Jake Cleaver. Alors si tu tiens à la vie. Je te conseille de la ranger. » Alors qu'il s'apprêtait à passer entre deux gradins pour quitter le stade, il finit:  « Essaye de pas te faire mal, j'aimerais pas avoir ta mort sur la conscience parce que j'ai laissé un débutant seul dix minutes. »

Son propre manque de répartie l'étonnait lui-même… Enfin… Mortellement blessé dans son orgueil et profondément blasé, Carter quitta le terrain, songeant qu'il allait devoir se venger sur quelqu'un d'autre avant de rentrer, pour au moins pouvoir retrouver son sourire narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Dim 29 Nov 2015 - 9:49

Quelle impertinence ... il était difficile de rester neutre dans ce genre de situation, mais Tim se devait de garder le plus de bon sens possible. Il venait de gagner le terrain pour lui et de faire fuir ce pénible personnage. Car oui, la pusillanimité de Dan l'avait poussé à céder le terrain sans rien objecter. Soit il préparait un mauvais coup, soit il manquait cruellement d'investissement. Car Tim doutait sérieusement que le mépris de Dan soit le résultat d'une timidité exacerbée. Le Serdaigle se fichait bien du propriétaire de la batte. Après tout, il se servait des affaires que Dan avait laissé choir sur le terrain. Il ne faisait absolument rien de mal. Il ne répondit pas face aux remarques blessantes du petit Serpentard. Il ne comprenait juste pas pourquoi Dan affichait tant de colère pour si peu. Peut-être qu'au fond, il avait un problème plus sérieux, entre l'orgueil, la fierté mal placée et l'incertitude. Souvent, on agissait ainsi sans réfléchir et on comprenait par la suite les erreurs commises. Mais parfois, l'orgueil était si élevé, qu'il en devenait difficile d'accepter la stupidité de son acte.

Tim pensait savoir pourquoi Dan lui en voulait tant. Pas parce qu'il venait de réussir un coup hasardeux à la batte, mais plus parce qu'il avait tissé des liens d'amitié avec Jimmy. Il était convaincu que Dan ne pouvait pas le voir en peinture à cause de cela. C'était forcément le cas, vu que Jimmy lui avait déjà parlé de cet énergumène, plus en mal qu'en bien. Alors le voir fuir, tourner les talons vers la sortie, le faisait sourire. Le Cognard revenait à la charge, grognant de tout son glas résonnant à plusieurs mètres de là. Tim brandissait la batte dans l'espoir insolant de renvoyer la balle vers l'un des trois anneaux d'or. Après un choc violent, dont les avants bras en tremblaient encore, la balle métallique fusa à travers le terrain pour disparaitre tel un petit point insignifiant dans le lointain. Elle n'avait ni traversé les anneaux, ni traversé les gradins. Tim l'avait envoyé hors terrain, vers une direction méconnue. Néanmoins, ce qui était bien avec cette balle, c'est qu'elle revenait toujours au point de départ.

Alors que Dan s'approchait in extrémis de l'arche de sortie du terrain, Tim l'interpella.

- C'est parce que je suis ami avec Jimmy ? lui cria-t-il.

Quand la balle revint, Tim leva sa baguette pour la ralentir et l'enfermer dans la malle. Il déposa la batte sur l'herbe rase du parc, puis marcha d'un pas décidé vers Dan. Il n'aimait pas les conflits, mais n'avait pas apprécié l'attitude de Dan. Il voulait comprendre pourquoi ce dernier s'était montré aussi peu agréable, alors qu'ils ne se connaissaient à peine. C'était tout de même dingue de réagir ainsi. Peut-être qu'il allait encore plus l'exaspérer en creusant la chose, mais Tim n'était pas du genre à baisser les bras. Il était têtu et borné et le Serdaigle avait décidé de savoir pourquoi Dan se comportait avec tant d'animosité envers lui.

- C'est parce que je suis ami avec Jimmy que tu me parles comme ça ? Parce que tu ne l'apprécies pas, tu te permets de me rabaisser au plus bas ? Ou c'est une attitude que tu adoptes avec tout le monde dès le premier regard ?

Si c'était véritablement le cas de sa dernière question, Tim se désolait par avance du réseau sociale de Dan. S'il continuait dans cette voie, il allait clairement en déguster pour l'avenir. Car tout se fait par le réseau et la bonne conduite. Sa mère lui avait appris ça très jeune et Tim l'avait plutôt bien compris. Encore mieux depuis qu'il en avait discuté avec Luna. Le monde n'est pas fait d'ennemis, c'est nous qui nous nous en créons.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Jeu 3 Déc 2015 - 2:11

L'esprit de Dan était indisponible, piégé en position fœtale. Son orgueil avait toujours du mal à reconnaître que ce débutant qui ne savait pas voler était déjà capable de faire mieux que lui. Certes, il n'avait pas plus d'expérience dans ce poste, mais il avait vu faire tellement de fois Stefan et Jake que ça lui avait paru facile. Il n'en était rien. Et certains avaient de toute évidence plus de facultés que d'autres. C'était son cas. Ainsi, en quelque sorte, pour Carter, c'était une bataille d'ego qui s'était lancée sur le terrain. Or, le cognard n'avait pas seulement traversé l'anneau, il avait aussi mis un sacré coup au moral de Dan. Alors, il acceptait, bon perdant (Pas réellement en fait), et quittait le terrain. Faire autre chose.

Mais non, évidemment, parce qu'il fallait que l'oisillon, dans sa miséricorde et sa soif de savoir venait l'empêcher de partir… Il ne pouvait pas se contenter de juste lui laisser la paix et le laisser quitter le terrain ? Ce qu'il avait ardemment désiré, il l'avait enfin atteint, et ça ne lui suffisait pas. Il voulait encore savoir la raison pour laquelle il l'aimait pas. Et en faisant appel à qui ? A ce fameux Jimmy. Parce que son début de soirée n'était pas encore assez gâché, il fallait parler du Gryffondor. Et donc au passage lui rappeler que même ce simplet était titulaire tandis qu'il n'était que remplaçant et que ça allait durer étant donné que même Murray était meilleur que lui avec une batte… Tout ça pour évidemment faire une leçon de morale donc les aigles avaient le secret.  « Ou c'est une attitude que tu adoptes avec tout le monde dès le premier regard ? » Et s'il disait oui, l'autre ne manquerait pas d'ajouter que ce n'était pas bien, que c'était pour ça qu'il avait autant d'ennemis et se frustrait pour un rien. Avant de continuer à jouer le psychologue amateur en le raccompagnant jusqu'au château ?


 « Ah, tu veux même plus que je quitte le terrain maintenant ? Attends, je vais presque finir par rougir si tu continues à me témoigner tant de respect. »

Ou pas du tout. Murray avait l'air d'être particulièrement tenace. Et de ne pas vouloir lâcher l'affaire. Il tenait absolument à savoir pourquoi il se comportait comme cela. Très bien, il allait lui répondre. En lui disant la vérité ? Non, ce serait beaucoup moins drôle. Et il n'allait certainement pas avouer la raison qui lui faisait quitter le terrain. Il se voyait mal dire qu'il s'en allait parce qu'il était plus talentueux que lui. Qu'il s'en allait car il savait pertinemment que s'ils s'entraînaient tous les deux, il lui faudrait deux fois plus de temps que Murray pour faire la même chose. Très bien, alors, Carter pourrait demander à Tim de l'aider pour lui faire gagner du temps. Sauf que ce n'était pas si simple dans l'esprit du Serpentard. Il n'y avait que très peu de personnes à qui il oserait demander, ou même accepter la quelconque aide. L'aigle n'en faisait pas partie.

 « Non, c'est pas à cause de Jimmy… C'est ta coiffure en fait. Je n'arrive pas à la supporter, elle est encore plus indisciplinée qu'un troupeau de Scroutts qui se disputent de la nourriture. Puis, il y a cette petite mèche qui rebique… C'est très perturbant tu sais. »

Il n'avait pas eu beaucoup de temps pour trouver quelque chose à dire. C'était mieux que rien. Il avait hésité avec les chaussures, mais il ne les trouvait pas si moches. Alors qu'attaquer la coiffure de Murray, qui ressemblait d'ailleurs à celle de Dan, était beaucoup plus drôle. Parce qu'il devinerait rapidement qu'il se payait sa tête. Même si le ton sarcastique et exagéré qu'avait adopté Dan, ce n'était pas si difficile à trouver. Il changea alors totalement de visage, passant du sarcasme à la tristesse.

 « Mais tu sais, si je dis tout ça, si je rabaisse tout le monde, c'est parce qu'au fond de moi, je suis fragile, le soir, je pleure dans mon lit en passant à la mort de mon père en me disant qu'il est parti sans m'avoir dit qu'il m'aimait. Et puis, quand j'étais petit, on me volait mes croissants à l'école… Tu sais, c'est très traumatisant. C'est pas facile à vivre. »

Bon, si là, Murray n'en avait toujours pas marre de lui, il allait tomber à cours d'inspiration. S'il avait été capable de faire semblant de pleurer, il aurait sans doute versé une petite larme afin d'être plus réaliste. Son sourire narquois refit alors surface. Bizarrement, ça allait beaucoup mieux maintenant qu'il pouvait répondre à Murray et tenter de l'énerver à nouveau.

 « Ais-je ta divine autorisation pour quitter les lieux ou bien tu veux me suivre jusqu'au dortoir ? »

Il lui adressa alors un petit clin d’œil ainsi qu'un sourire sarcastique en attendant sa réponse. Après tout, il ne le laissait pas partir seul, alors il allait attendre son autorisation. Qui viendrait quand il en aurait marre de Carter. Et ça pouvait ne pas tarder.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Sam 12 Mar 2016 - 14:24

Tim arqua un sourcil réprobateur. Ce type était complètement malade, cinglé ... comment des gens comme ça pouvaient trainer dans les couloirs de Poudlard ? Ne disait-on pas de cette école, être un endroit où l'élite était poussée à son apogée ? Que pouvait-il bien se passer dans la tête de Dan pour se montrer aussi cruel qu'il l'était ? Il écoutait sans vraiment écouter. Après avoir fait tous ces efforts pour espérer illustrer un brin de sympathie, Tim n'avait plus du tout l'intention de faire copain copain avec cet individu odieux. Non, il laisserait tomber, il n'y avait que ça à faire, car après tout, Dan n'avait pas l'intention de faire le moindre effort.

La vie était ainsi faite. On ne pouvait pas plaire à tout le monde, même en montrant le plus de sympathie possible. Certaine personne sont antipathique et Dan en faisait parti. Beau monde que voilà quand on sait que l'avenir des sorciers était plus que bancal.

- Ok tu sais quoi ? Parfait, j'ai compris que je t'énervais, que tu ne veux pas partager un mètre carré d'une si grande surface car môssieur se croit parfait, supérieur et ... bref, oui pars. Ca m'importe peu ce que tu pourras raconter ou non. Je trouve juste triste ta réaction et ton mépris pour les autres. Tu devrais vraiment résoudre les problèmes de ta vie, ça te donne un côté moche qui risque de te pourrir la vie.

Les conseils il pouvait se les garder, mais Tim n'était pas du genre à se laisser marcher dessus, alors oui il aimait avoir le dernier mot, oui il aimait avoir raison contre des gens comme Dan. Ca le soulageait en quelque sorte de le voir sortir de sa vie. Du moins, il espérait ne plus recroiser sa route, car des gens comme lui, il pouvait s'en passer.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan) Aujourd'hui à 19:29

Revenir en haut Aller en bas

[Mai 97] Chacun sa partie (pv Dan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Partie de plaisir» L'heraldique des blasons - Partie 1» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.» Habs vs Bruins (partie 6)» Nouvelle structure de la Partie Privée
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-