AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

(2 juin 1997) Mise au point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
APPRENTI(E)Filière scientifique et médicale
    APPRENTI(E)
    Filière scientifique et médicale
AVATAR : Ebba Zingmark
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureuse?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 21/12/1979 à Rosthwaite, en Angleterre.
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: (2 juin 1997) Mise au point Lun 9 Nov 2015 - 15:48

Tori avait attendu la fin d’après-midi pour se décider à quitter la bibliothèque où elle s’était perdue, plongée dans un ouvrage massif de botanique en prévision des examens terminaux qui attendaient tous les septième années d’ici quelques semaines. La botanique était une matière qu’elle appréciait et qui ne lui posait en général pas de difficultés, mais cet après-midi, la Gryffondor avait l’esprit ailleurs et quiconque l’aurait observé à son insu se serait aperçu qu’elle n’avait pas tourné une seule page depuis près d’une heure. Elle avait lu quatre fois le même paragraphe sur les propriétés de la mandragore mais elle aurait certainement été incapable d’en expliquer un traitre mot si on l’avait questionnée. Le menton appuyé sur la paume de sa main, la rouquine pensait à Théo et à ce qu’il lui avait avoué la dernière fois qu’ils avaient enfin eu une vraie conversation. Au fond, elle lui avait pardonné, elle avait passé l’éponge. Ce n’était pas son genre de faire murir et croitre ce genre de rancunes. Les cris et la colère étaient son exutoire, c’était ce qui lui permettait de se vider et de passer à autre chose. Sans doute était-ce trop simple, ou sans doute était-elle trop naïve, mais ses relations avec les autres s’en trouvaient grandement facilitées. Après tout, quels genre de problème a-t-on à 17 ans qui justifient une vie d’antipathie?

Malgré tout, les deux lions ne s’étaient pas franchement reparlés depuis cette fameuse discussion et leur relation paraissait toujours un peu bizarre aux yeux de Tori, pas naturelle. Elle n’osait pas vraiment s’imposer depuis les évènements de la fin du mois de mai, surtout avec ce qui était arrivé à Lorenzo. Elle sentait son ami un peu distant, bien qu’il paraisse faire des efforts, mais elle refusait de s’approcher tant qu’il ne l’y aurait pas lui même invitée. Cette situation exigeait de la jeune femme une prouesse de contrôle considérable tant il lui était difficile de ne pas systématiquement se précipiter dans la vie des autres pour leur porter secours… Mais il avait besoin de temps et elle respectait cela.

D’un autre côté, elle n’avait toujours pas parlé à Jake de cette histoire. Les évènements du mois de mai l’avaient, elle aussi, un peu secouée, et tout cela lui était sorti de la tête pendant un temps. Et ce n’était finalement qu’aujourd’hui, alors qu’elle posait lourdement le manuel de botanique sur une table pour entamer les révisions, que sa mission avait resurgi, bourdonnante et vrombissante sous son crâne, empêchant toute forme de concentration. La culpabilité n’avait pas été longue à suivre. Après tout, elle avait fait une promesse qu’elle n’avait pas tenue parce qu’elle avait tout simplement pensé à autre chose et repoussé l’échéance pendant près d’un mois. A cet instant, elle avait finalement pris une décision : elle irait parler à Jake. Aujourd’hui.

Elle avait donc attendu la fin d’après-midi pour l’intercepter à la sortie d’un cours auquel elle n’était pas inscrite, afin d’être certaine qu’il ne serait pas blotti dans la salle commune un peu trop sibylline des Serpentard. La jeune avait ramassé toutes ses affaires et avait filé hors de la bibliothèque. Le cours était terminé et une masse grouillante d’élèves envahissait déjà le couloir. Tori aperçu le vert et argent qui s’éloignait déjà dans la direction opposée et elle entreprit tant bien que mal de se frayer un passage au milieu des autres étudiants. « Jake! » Appela t-elle vainement, persuadée qu’il ne se retournerait de toute façon pas. « Cleav… Hé! » Quelqu’un venait juste de lui écraser généreusement le pied. Les sourcils froncés et les joues rouges, la jeune femme tourna vivement la tête à la recherche d’un coupable mais celui-ci ne se manifesta pas. Le temps qu’elle réagisse, le Serpentard avait déjà disparu au détour d’un couloir.

Parvenant enfin à  se libérer de la foule, la rouquine commença à courir derrière lui, bien décidée à ne pas le laisser lui filer entre les doigts. Elle le rattrapa juste devant les escaliers magiques qu’il s’apprêtait sans doute à emprunter. Tori attrapa son bras pour le faire se retourner. « Salut !» Au fond, elle songea qu’il était surement agacé de la voir surgir comme une furie pour se jeter sur lui avec un grand sourire sur le visage, mais elle s’en fichait un peu. « Tu as un moment? Il faut qu’on parle tous les deux.» Elle souriait toujours, mais son ton s’était fait plus sérieux. « C’est à propos de Théo.» déclara t-elle de but en blanc. La jeune femme préférait être franche dès le départ, elle ne savait de toute façon pas garder un secret alors essayer de lui cacher le motif de son empressement aurait été peine perdue. La seule chose qu’elle espérait maintenant c’est que son camarade serait conciliant et qu’il ne tenterait pas de fuir, la forçant à crier et à bondir pour l’empêcher de se défiler.

_________________
to the end of the earth, would you follow me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUXMODO
    SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUX
    MODO
AVATAR : Jared Leto
MESSAGES : 1064

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 avril 1979, Londres
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: (2 juin 1997) Mise au point Mar 10 Nov 2015 - 3:26

Jake ne se fatiguait plus à prendre des notes. Il était probablement l'un des rares septièmes années à accorder au ASPIC bien peu d'attention. Il avait pris la décision de ne pas poursuivre ses études, et de ne surtout pas travailler au ministère. Il n'y avait pas sa place et, de toute manière, il dérogeait trop au profil type. Il n'était pas assez rangé, conformiste, obéissant. Beaucoup de serpentards rouleraient les yeux s'ils savaient. Non d'étonnement, à quoi s'attendre d'autre, mais d'ironie. Qu'est-ce que tu fous chez les verts et argents? La maison de l'ambition... Quelle ambition? Jake se foutait bien de ses notes, tant qu'il passait le beau minimum d'un ASPIC et mettait un terme définitif à sa scolarité. L'ambition se réduisait-elle aux seules sphères de l'académique et de la profession? Ne pouvait-il pas aspirer à plus, hors des normes traditionnellement valorisées? Qu'ils aillent se faire foutre. Jake s'était habitué à sa maison et ne se voyait nulle part ailleurs. Si Salazar se retournait dans sa tombe, Jake ne lui jetterait pas même un regard de pitié.

Le professeur conclut le cours et Jake sortit de la salle en un coup de vent. Son manuel sous le bras, sa baguette dans la poche de son uniforme, il ne pensait qu'à aller se vautrer dans sa salle commune. Ses pas le dirigèrent mécaniquement vers les escaliers magiques, façonnés par l'habitude. Jake fut toutefois coupé dans on élan. Une prise sur son bras le força à se retourner. « Salut ! » Jake haussa un sourcil étonné. Tori? Le teint légèrement rosé, le souffle un rien rapide... Qu'est-ce qu'elle lui voulait? Ce n'était pas son genre de lui tomber dessus avec tant... d'empressement. « Tu as un moment? Il faut qu’on parle tous les deux. » Ses mots moururent dans sa gorge avant qu'il ne puisse les énoncer en une réponse. L'adéquation de ce sourire 'toriesque' à ce ton sérieux lui semblait tiré par les cheveux et le mettait sur ses gardes. Avait-il vraiment envie de lui parler? Son esprit était déjà à la recherche d'une dérobade. « C’est à propos de Théo. »  

Les mots l’assommèrent plus qu'ils n'auraient dû. C'est à propos de Théo. Elle voulait lui parler de Théo. Et quand elle disait Théo, Jake entendait Garner, et son visage se transformait en un rictus méprisant. Ils ne parlaient jamais de Garner. Elle lui faisait plutôt la critique de son comportement et plaidait pour leur réconciliation, du moins en apparence. Lui, il faisait la sourde oreille à un tel point qu'elle avait finalement rendu les armes. Jake ne savait pas à quoi elle s'était attendu en sympathisant avec eux deux. Tori aimait jouer les sauveuses, les agentes de paix, mais il y avait des cas irrécupérables. « Tu veux me parler de Garner? » Spontanément, un rire franchit ses lèvres. Sec. Court. Méchant. Jake tourna sur ses talons, dégageant son bras de l'emprise de Tori, et s'engagea dans l'escalier. « Je me demandes vraiment ce que tu veux me dire. » Il s'arrêta alors, et lui fit une nouvelle fois face. « Tu veux qu'on aille se chercher des chamallows du même coup? Pour nous accompagner pendant qu'on parle de nos émotions. » Il posa une main dramatique sur son coeur.

_________________

« I am a question to the world, not an answer to be heard, or a moment that's held in your arms. And what do you think you'd ever say? I won't listen anyway. You don't know me, and I’ll never be what you want me to be. » I'm still here
#AlwaysBetterThanYou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière scientifique et médicale
    APPRENTI(E)
    Filière scientifique et médicale
AVATAR : Ebba Zingmark
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureuse?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 21/12/1979 à Rosthwaite, en Angleterre.
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: (2 juin 1997) Mise au point Dim 15 Nov 2015 - 18:22

« Tu veux qu'on aille se chercher des chamallows du même coup? Pour nous accompagner pendant qu'on parle de nos émotions.» Tori ouvrit la bouche, outrée, avant d’assener au Serpentard un coup réprobateur dans l’épaule, ponctué d’un « Idiot ! » bien senti. Seigneur, cette discussion s’annonçait difficile… Bien décidée à ne pas le laisser s’en tirer à si bon compte, la rouquine lui emboita le pas et s’engagea à son tour dans l’escalier. Tant pis s’il voulait jouer la  carte de la résistance, elle allait lui coller aux basques jusqu’à ce qu’il rende les armes et accepte de lui répondre s’il le fallait ! Dire qu’elle avait espéré, non, elle avait vraiment cru pendant un moment que ce serait facile et que Jake allait accepter de lui donner sa version des faits. Mais c’était oublier à quel point son camarade pouvait se montrer borné... Néanmoins, la Gryffondor le connaissait suffisamment pour ne plus se laisser démonter par la façade de dur qu’il se donnait, elle savait d’expérience qu’en le secouant un peu, elle finirait par en obtenir quelque chose, même s’ils devaient tous les s’énerver un peu. Certes, d’ordinaire leurs discussions n’avaient pas lieu dans ce genre de contexte, et sans doute lui sauter dessus en plaçant le prénom de Théo dans sa deuxième phrase n’était pas le meilleur moyen de le mettre en confiance, mais sur l’instant elle n’avait pas vraiment réfléchi à une meilleure stratégie pour annoncer ça. Elle n’avait pas très envie de lui parler de la pluie et du beau temps pendant cinq minutes pour finalement lancer au détour d’une phrase « ah, au fait, alors comme ça Théo a essayé de te tuer? »

« S’il te plait! » insista t-elle en se hissant une marche au dessus de lui pour être à la même hauteur. « Rassure toi, ça fait bien longtemps que j’ai abandonné l’idée de vous réconcilier, vous êtes tous les deux des idiots et c’est votre droit.» Ça c’était bien vrai. Ils étaient deux terribles et désespérants par leur capacité à se croire plus malin que tout le monde et Tori se demandait souvent quelle mouche avait bien pu la piquer le jour où elle avait décidé que ces deux idiots seraient désormais ses amis. Elle était sûre que, dans une autre vie, ils auraient même pu bien s’entendre, si seulement ils avaient été capable l’un comme l’autre de surmonter leurs crises d’égo. C’était bien une affaire de garçons tout ça… Elle non plus n’appréciait pas tout le monde! Même qu'elle avait souvent du mal à rester dans la salle commune lorsque Cara commençait à répandre son venin sur tout le château, mais elle n’avait pas pour autant décidé de s’en faire une ennemie mortelle pendant six ans, pour l’amour du ciel…

« Tu sais que je ne t’embêterai pas à propos de Théo si ce n’était pas vraiment important.» Son visage était grave à nouveau mais cette fois son sourire avait disparu. Elle était vraiment sérieuse, il fallait qu’ils en parlent, et elle n’abandonnerai pas tant qu’elle n’aurait pas accompli cette mission. Dans le fond, elle était presque certaine que Jake refuserait catégoriquement de se confronter à Théo, mais il ne pourrait pas dire qu’elle n’aurait pas essayé! « Je sais ce qu’il s’est passé dans les toilettes des garçons. Théo m’a tout raconté.» Tant pis pour le suspense et la subtilité, au moins Jake savait désormais exactement où cette entrevue allait mener.

_________________
to the end of the earth, would you follow me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUXMODO
    SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUX
    MODO
AVATAR : Jared Leto
MESSAGES : 1064

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 avril 1979, Londres
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: (2 juin 1997) Mise au point Dim 3 Jan 2016 - 1:44

Jake avait l'amour récalcitrant, bien heureux dans son coin sombre de moisissure et d'humidité. Triste personnage, peut-être, mais Jake se foutait des jugements. Il n'était jamais all in, jamais aveugle. Il aimait de reculons, le cœur méfiant et la parole provocatrice. Il s'attendait à être déçu. Le cherchait même. Personnalité néfaste, peut-être, mais Jake se plaisait dans son rôle d'antagoniste. Tori avait toutefois réussi à se creuser un chemin au milieu de ses épines. Elle avait posé son coussin là où d'autres s'étaient repliés le nez plissé, et Jake se disait, parfois, qu'il n'y avait rien comme un brin de chaleur pour chasser la saleté. Puis, il y avait d'autres fois. Des fois où il la voyait rire avec Garner au détour d'un couloir. Jake devait alors ravaler sa méfiance, bien qu'à contre cœur. C'est sa fierté qui l'empêchait de hurler à la trahison, et puis son esprit prenait le relais. Elle ne te doit rien. Jake ne se privait pas pour autant de repousser le coussin du bout du pied, soucieux de conserver une distance sécuritaire. Tori avait toutefois le don de braver les distances, et Jake ne pouvait que soupirer en levant les yeux au ciel. Let her have her way.

« S’il te plait! » insista-t-elle en lui bloquant le chemin. Jake pesa un instant l'idée de la balancer par-dessus la rambarde. Couldn't she take a hint? Il ne voulait pas parler de Théo Garner. Jake haïssait Théo Garner. La logique n'entrait peut-être pas en compte, mais la haine n'en était pas moins réelle. « Tu sais que je ne t’embêterai pas à propos de Théo si ce n’était pas vraiment important. » Il ne voulait pas parler de Théo Garner, peu importe la raison. God! Jake savait toutefois pertinemment que fuir une Tori aussi chiante déterminée rimait avec impossibilité. S'il avait su ce qui l'attendait, toutefois, il aurait peut-être essayé un peu plus fort. Vas-y, parles, qu'on en finisse. « Je sais ce qui s’est passé dans les toilettes des garçons. Théo m’a tout raconté. » ... Oh.

Jake figea d'abord. Il n'aurait jamais cru dépoussiérer cette histoire. Il la croyait ensevelie pour de bon, noyée dans les remords de ce si cher Garner. Haïs-toi jusqu'à en alourdir les mots, qu'ils baignent muets au fond de ton être. C'était définitivement sous-estimer la capacité de ce griffon à geindre. Shit. Mais qu'entre tous, il choisisse Tori pour alléger son pauvre petit cœur de faiblard... Tenter de le tuer n'avait pas suffit? Il devait en plus s'approprier son amie? Jake n'était pas stupide. Il avait bien vu leur tragique petite scène lors de cette fameuse nuit dans la Grande Salle. Jake avait bien vu qu'ils étaient proches, plus qu'il ne l'avait d'abord anticipé. Il aurait du s'attendre à quelque chose, mais il avait bêtement cru que Tori était de son côté avant tout. Let her have her way. Quelle idée stupide. Si au moins elle s'inquiétait pour lui, mais à voir comment elle lui cassait les oreilles avec ses parlons de Théo, Théo m'a tout raconté, Théo Théo Théo, Jake se doutait bien ne pas être le focus de cette conversation.

Faute d'avoir mieux à faire, Jake haussa les épaules. « Il t'a tout raconté? » articula-t-il le ton détaché, désintéressé. « Je n'aurai donc pas à t'annoncer que ton petit copain est un psychopathe. » Il sourit pour la forme, un simple étirement des lèvres sans joie, sans rien, avec un simple éclat au fond des yeux, mais un éclat de quoi? « Ça me soulage d'un poids immense, t'as pas idée. » Il posa une main toujours aussi solennelle sur l'épaule de Tori. « Vraiment, merci. » Il retira ses doigts pour replacer la bandoulière de son sac lourd de manuels. « Maintenant, si tu veux bien m'excuser, j'ai des choses à... » Un craquement familier retentit alors dans la gigantesque cage d'escaliers, et Jake jura. Well, shit. Il tendit ses jambes sous le mouvement des escaliers magiques, soucieux d'éviter une perte d'équilibre. « ... Nevermind. » Après s'être stabilisé, il s'appuya sur la rambarde, mine de rien. « Sinon, toi, ça va? Les cours, les aspics, ton merveilleux futur au ministère? » Son regard se détacha de Tori et se déplaça vers le haut. Où est-ce que ces escaliers allaient bien les mener aujourd'hui?

_________________

« I am a question to the world, not an answer to be heard, or a moment that's held in your arms. And what do you think you'd ever say? I won't listen anyway. You don't know me, and I’ll never be what you want me to be. » I'm still here
#AlwaysBetterThanYou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière scientifique et médicale
    APPRENTI(E)
    Filière scientifique et médicale
AVATAR : Ebba Zingmark
MESSAGES : 165

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Amoureuse?
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 21/12/1979 à Rosthwaite, en Angleterre.
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: (2 juin 1997) Mise au point Mer 8 Nov 2017 - 15:21

Jake avait l’air de réfléchir, visiblement surpris que cette histoire de dispute dans les toilettes soit le sujet principal de la conversation du jour. Il ne devait sans doute pas s’attendre à ce qu’une Tori déterminée comme une lionne lui coure après dans un couloir des semaines après cet évènement pour recueillir sa version des faits. La jeune femme ne le quittait pas des yeux, pourtant elle ne parvenait pas à déceler ce qu’il se passait derrière le regard d’acier du Serpentard. Impossible de deviner à quel genre de monologue intérieur le jeune homme se livrait en silence tandis qu’elle attendait une réponse.

Son camarade finit par hausser simplement les épaules et Tori ne pu s’empêcher de lever les yeux au ciel, à la fois agacée et déçue. Bon sang, ce qu’il pouvait être borné ! « Théo n’est pas mon… »  commença t-elle à rétorquer à la réflexion de Jake avant de se raviser. Elle avait faillit se laisser distraire. L’état de sa relation avec Théo n’était pas un sujet qu’elle souhaitait aborder avec lui ici et maintenant ! « Ce n’est pas le sujet. » décréta t-elle finalement pour abréger cette tentative de détournement de conversation.

Lorsque Jake tenta à nouveau de lui fausser compagnie en prétextant avoir des choses plus importantes à faire, la rouquine réagit au quart de tour. « Ah non certainement pas! » Elle fondit sur lui pour le tirer par le tissu de sa manche. « Tant que ce ne sera pas réglé tu n’iras nulle… » Elle fut interrompue par un craquement sourd qu’elle ne connaissait que trop bien, un frottement de pierres, un chuintement de poussière familier qui ne pouvait signifier qu’une seule chose : les escaliers s’étaient mis en mouvement. Surprise, elle manqua de perdre l’équilibre et se rattrapa maladroitement au bras de Jake qu’elle n’avait pas lâché avant de se rabattre sur la rambarde qu’elle empoigna à deux mains.

Au bout d’une poignée de secondes qui lui parurent être une éternité, les escaliers magiques finirent par se stabiliser et cesser leur valse habituelle. La Gryffondor lacha prudemment la rampe, puis lorsqu’elle fut certaine qu’ils n’allaient pas s’agiter à nouveau, elle lissa prestement les plis de sa robe, replaça ses cheveux défaits derrière ses oreilles et pointa un index accusateur sous le nez de Jake. « Arrête d’essayer de te défiler Jake, je vais te coller aux basques comme une tique tant que je n’aurai pas eu ce que je veux et tu le sais très bien, même si ça signifie que je dois dormir au bout de ton lit tous les soirs jusqu’à la fin de cette année! » On aurait pu croire à une plaisanterie, mais la rouge et or était on ne peut plus sérieuse. Elle avait promis à Théo qu’elle tenterait de régler cette histoire, alors elle y mettrait les grands moyens s’il le fallait. « Si tu ne veux pas parler de Garner, on ne parlera pas de Garner, mais dans ce cas je veux qu’on parle de toi. Je veux que toi tu me raconte ce qu’il s’est passé! » Si elle s’en tirait au moins avec sa version des faits, elle serait contente. L’idéal aurait été de l’amener à lui parler franchement, à lui dire comment il allait depuis les derniers évènements qui avaient touché la maison de Salazar, mais elle doutait d’arriver aussi loin avec la simple force de sa persuasion, aussi poussée soit-elle.

Le regard de Tori s’attarda soudain au dessus de l’épaule du Serpentard pour se figer sur ce qui se trouvait juste derrière lui. Elle fronça les sourcils et s’écarta de lui pour monter les quelques marches qui la séparaient de l’étage supérieur. « Jake, où est ce qu’on est? » demanda t’elle en tendant le cou pour essayer de distinguer quelque chose dans l’obscurité du couloir en face d’elle. « Je ne crois pas être déjà venue ici. » Elle en était presque sure, mais son sens de l’orientation et sa mémoire lui jouaient parfois des tours. Laissant sa curiosité prendre le dessus, elle continua à s’avancer et fit quelques pas pour se retrouver rapidement devant une porte en bois toute simple, quoiqu’un peu patinée par le temps, vraisemblablement verrouillée par un gros loquet en cuivre. Ni une ni deux, la rouquine sortit sa baguette magique. « Alohomora !». La porte se déverrouilla et s’entrouvrit toute seule. Tori passa la tête à l’intérieur avant de se retourner pour jeter un regard vers son ami. « Tu viens? »

_________________
to the end of the earth, would you follow me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (2 juin 1997) Mise au point

Revenir en haut Aller en bas

(2 juin 1997) Mise au point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Mise au point ? Non... une simple affaire de jalousie. { Gailis - Merriadeck }» Petite mise au point [pv]» Petite mise au point. [CB]» Mise au point des RP en cours à la forteresse» Mise au point et organisation du mariage {PV Esmelda Kohan}
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Dans les étages-