AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

(GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
    P'tit nouveau
AVATAR : Rien
MESSAGES : 23
MessageSujet: (GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce... Jeu 29 Oct 2015 - 22:50

CORDELIA GRANT-HUTCHINSON
Ancienne Serpentard - 58 ans - Sang Mêlé


Debout devant la grande armoire entreposée chez Barjow et Beurk, Cordelia trépignait presque d’excitation. Parmi les autres mangemorts présents ce soir, personne ne disait mot, tout le monde semblait retenir son souffle en attendant le signal du petit Malefoy qui devait les faire passer. Même Greyback se tenait tranquille, c’était dire la tension qui régnait dans la pièce… La confiance du Seigneur des Ténèbres la rendait plus impatiente encore de faire ses preuves et prouver sa loyauté. Il lui avait fait l’honneur immense de la choisir pour cette mission et elle ne comptait pas le décevoir.

Et dire que Hunter aurait pu en être ce soir... Si seulement la nature lui avait donné un fils un peu moins imbécile elle aurait eu de quoi en être fière. Il y avait bien longtemps qu'elle avait cessé de lui écrire à Azkaban, depuis le temps qu'il y croupissait, il n'avait même pas été fichu de s'en échapper avec tous les autres l'été dernier. « Bon sang, quel idiot...» Hunter n'avait jamais été capable de faire profil bas et c'était ce qui avait causé sa perte. C'était un arrogant comme on en fait rarement, animé par un besoin presque vital de se faire voir et de se faire entendre. Si seulement il avait pu apprendre à se taire lorsque c'était nécessaire, il serait encore dehors aujourd'hui. Et son mariage... Cordelia levait les yeux au ciel à cette simple pensée. Son fils avait trouvé le moyen d'épouser une brebis galeuse, une petite Mac-quelque-chose dont même sa propre famille ne voulait pas entendre parler. Ah, certes, il devait se sentir tout puissant aux yeux de cette sotte qui baissait le regard chaque fois qu'il haussait le ton. Elle prétendait adhérer de tout son coeur aux idéaux de leur mouvement, mais c'était la peur qui la tenait, Cordelia l'avait senti dès l'instant où elle l'avait rencontrée. Elle retournerait pleurer dans les pattes des Mac-machins dès que les choses sérieuses commenceraient à se présenter à sa porte, c'était certain. La seule chose positive qui ressortait de ce mariage était le garçon qu'ils avaient eu, William. Il devait avoir quinze ou seize ans maintenant, elle ne retenait jamais toutes ces dates. Ce môme était bien la seule raison qui la poussait à s'infliger le supplice du café le dimanche après-midi en compagnie de sa belle-fille, dont la tête était vide comme un coquillage rejeté par la mer.

William, ça c'était un garçon avec du potentiel qui ferait une excellente recrue le moment venu. Toutefois, la sorcière ne savait que penser de la fiabilité du rejeton de Lucius qui commençait à tarder à se manifester… Elle ne l’avait rencontré qu’une seule fois, mais elle avait trouvé son regard fuyant et ça ne lui avait pas vraiment plu. Il était évident que Lucius cherchait par tous les moyens à racheter ses multiples échecs aux yeux du Maître, quitte à précipiter sa propre progéniture au coeur d’une mission d’une importance capitale. Mais si le Seigneur des Ténèbres lui faisait confiance, alors elle devait faire de même.

Enfin! Les mangemorts s’engouffrèrent les uns après les autres dans la grosse armoire. Cordelia suivit le mouvement et réapparut une seconde plus tard dans une salle qu’elle ne connaissait pas. Qu’importe! L’époque où elle était elle-même élève à Poudlard était de toute façon bien trop lointaine pour lui évoquer une quelconque nostalgie. Baguette à la main, la femme rabattit sa capuche sur sa tête et s’avança, prête à faire regretter aux quelques étudiants venus les accueillir de ne pas être restés sagement dans leur dortoir, mais O’Quinn paraissait avoir les choses en main. Résignée, Cordelia haussa les épaules et suivit le reste du groupe, profitant que l’un d’eux ait eu la bonne idée d’user d’une poignée de poudre d’obscurité instantanée pour quitter la Salle sur Demande sans être inquiétée. O’Quinn était bien assez grand pour s’en sortir tout seul, et quand bien même il serait en difficulté cela n’importait que très peu à la sorcière du moment que les autres parvenaient à atteindre la tour d’astronomie sans encombres.

La sorcière fila dans la direction opposée, désireuse de dégager le terrain pour ses comparses en attirant les élèves belliqueux à sa suite. Elle fit exploser quelques armures sur son passage puis s’engouffra dans la première salle qu’elle trouva ouverte. Elle s’arrêta un instant et regarda autour d’elle, un sourire satisfait sur le visage. Autour d’elle, des dizaines de vitrines se tenaient debout, immenses et poussiéreuses, et semblant attendre qu’on vienne les secouer un peu. « Je sens que je vais m’amuser comme une folle…» La sorcière s’avança jusqu’au centre de la salle, fit un tour sur elle-même et tira au hasard, les yeux fermés. « Boum! » s’écria t-elle avec un éclat de rire en faisant exploser la vitrine la plus proche en milliers d’éclats de verre. Cordelia sautillait presque sur place. « Boum! Boum! » Deux autres étagères éclatèrent, vomissant leur contenu sur le sol de pierre. Les divers trophées et récompenses heurtèrent le sol avec un tintement de métal tandis que le rire cristallin de la sorcière rebondissait contre les murs.

Elle se tut soudain. Quelqu’un venait dans le couloir! Enfin, elle allait les voir ces gosses qui se prenaient pour la garde du château, elle voulait voir leur pseudo courage quitter leurs visages tandis qu’elle les ferait danser du bout de sa baguette. Cordelia se colla contre le mur, tapie dans l’ombre d’une armoire gigantesque, une mauvaise lueur dans le regard. Tout cela promettait d’être très divertissant. Rien de plus amusant que de jouer au chat et à la souris en sachant que ce soir, le chat, c’était elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce... Dim 8 Nov 2015 - 15:32

Pour que l'orage s'annonce...

Cordelia GRANT-HUTCHINSON vs.
Ginny WEASLEY, Joyce NELLER & Elaheh KAVANAUGH

Ginny reçut un message important alors qu'elle était dans le dortoir. Une réunion de crise de l'Armée de Dumbledore était sur le point de commencer. Ginny enfila rapidement sa tenue, prit sa baguette et rejoignit le lieu du rassemblement. Quelque chose de grave planait à Poudlard, elle en était certaine. Son intuition se vit confirmer par Neville lorsqu'elle le croisa dans la salle commune des sang et or. Il lui expliqua que des mangemorts avaient su pénétrer l'enceinte du château grâce à l'aide d'une personne interne. Il semblerait même que d'après lui, c'était un Serpentard. L'idée que ça puisse être un élève qui avait laissé entrer les partisans du seigneur des ténèbres fit frissonner Ginny mais le moins surprenant dans la situation, c'est que c'était un Serpentard. Neville finit par conclure en disant que les membres de l'Armée de Dumbledore devaient se séparer dans le château, faire équipe avec des élèves ou des professeurs. Ginny attendit la fin de la phrase du Gryffondor, fit signe de la tête et se mit à courir.

Après être sortie de la salle commune, Ginny s'arrêta quelques secondes et se demanda où un mangemort pourrait se cacher mis à part dans la Grande Salle, la Salle sur Demande... elle en conclut qu'un endroit plutôt discret était adéquat dans sa recherche d'un mangemort. Elle décida pour commencer de descendre les marches, mais elle n'alla pas rester trop longtemps sans action. Elle entendit un bruit dans un couloir sur sa droite, elle s'arrêta, tourna la tête, mais ne vit rien. Elle décida tout de même de pénétrer dans le couloir et un autre bruit émana de la porte du fond ; la porte de la Salle des Trophées.

La rouquine fut prise d'un frisson dans le dos. Trois solutions pouvaient se présenter à elle : soit le bruit venait de son imagination, mais c'était une solution fortement improbable, soit c'était un élève et là, Ginny frissonnait pour rien ou, et c'était la solution qui faisait le plus peur à la Gryffondor, soit c'était un mangemort. Cette solution était sans doute celle que Ginny trouvera en ouvrant la porte... le plus inquiétant était qu'un mangemort n'aura aucun scrupule à lancer un sort ou même à tuer un élève, un adolescent qui plus est. Le stress... c'est le sentiment qu'elle ressentait ce moment-là. Le moment d'ouvrir la porte était enfin venu.

Ginny tendit la main, saisit la poignée et ouvra la porte. Plus un bruit... elle n'entendit plus aucun bruit. Son souffle se coupa. Elle prit une grande inspiration et se mit à chercher la source des bruits qu'elle avait entendus auparavant.


« Qui est là ? Élève, professeur ou qui que vous soyez, montrez vous ! » dit Ginny d'un ton ferme et pleine d'assurance.

Une élève apparut par l'entrouverture de la porte.
 

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD6ème annéePréfète
    SERPENTARD
    6ème année
    Préfète
AVATAR : Dianna Agron
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28/05/1981 à Staford
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: (GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce... Ven 13 Nov 2015 - 18:39

Joyce ne dormait toujours pas quand le message apparut. Elle était plongée dans des révisions de dernières minutes, dans l'un des canapés de la grande salle quand sa pièce, qu'elle gardait toujours près d'elle par habitude, se manifesta. Elle vit le message immédiatement. Elle fronça légèrement les sourcils. Y-avait-il un dysfonctionnement de la pièce ? Une réunion si tardive de l'AD semblait peu probable. Et puis elle se rendit compte qu'il ne pouvait pas y avoir de dysfonctionnement dans un sortilège. La magie n'était pas soumise aux aléas de la technologie moldue. S'il y avait un appel, c'est qu'il y avait une urgence.

-"Citrouille" jura-t-elle en saisissant la pièce et sa baguette.

Elle se leva d'un bond, laissant ses affaires en plan et sortit de la salle commune. Elle essayait de se fier aux bruits. Au niveau des cachots, il régnait un calme plat. Elle accéléra l'allure et commença à courir pour rejoindre l'étage. Son cœur battait à toute vitesse. De quel genre de catastrophe s'agissait-il cette fois ? Elle essayait de rester calme, mais elle ne pouvait empêcher une montée de panique.

Une fois au rez de chaussée elle emprunta directement les grands escaliers. Elle ignorait d'où pouvait venir le danger, mais elle se doutait que ça n'allait arriver par la porte d'entrée. Il fallait trouver des endroits stratégiques... Que voulaient-ils ? Faire peur, tuer ? C'est au professeur Dumbledore qu'elle pensa en premier. Que Voldemort ai envoyé ses sbires tuer le professeur pour assoir sa légitimité ne la surprenait pas. Elle venait de gravir un étage au pas de course, résolument décidée à se diriger vers le bureau du directeur quand elle croisa un professeur qui lui dit précipitamment:
- "J'ai vu Ginny partir toute seule vers la grande salle, c'est trop beaucoup trop risqué"
- "Quoi ?" Demanda la verte et argent, qui n'avait pas écouté un mot. Le professeur la prenait de court, elle avait le sentiment de perdre des secondes précieuses. Tout ce qu'elle voulait c'était continué son chemin.
- "C'est trop risqué de la laisser seule, rejoins la et va l'aider" ordonna-t-il. Et sans plus de conversation, le professeur continua son chemin vers les étages, laissant Joyce plantée au milieu de l'escalier.

- "Citrouille" répéta-t-elle en faisant volte-face. Elle maudissait Ginny à cet instant précis mais elle ne pouvait pas désobéir à un ordre direct d'un professeur.

Pourquoi était-elle partie toute seule cette andouille ? Il allait falloir qu'elle joue les babysitteurs alors qu'elle savait pertinemment que le centre de l'action n'allait pas se trouver en bas, mais en haut. Elle dévala en sens inverse les escaliers. Et en approchant de la grande salle, elle commençait à entendre du bruit dans la salle des trophées et une crinière rousse qui s'y rendait. Et à l'opposé des cheveux blonds. Elle reconnu sans peine Kavanaugh. Elle n'était pas membre de l'AD... avait-elle été prévenue quand même ? Après une seconde d'hésitation, elle couru vers cette dernière.

- "Je ne sais pas ce que tu fais là mais tu vas te rendre utile" dit-elle à peine arrivée à sa hauteur. "La Weasley vient d'entrer dans la salle des trophées, il y a surement un mangemort dedans il faut la sortir de là."

Même si elle ne l'aurait pas reconnu, elle savait qu'Elaheh allait leur être utile. Elle était en 7e année, Joyce et Ginny seulement en 5e année. Seules, elles se feraient massacrer face à un mangemort, d'autant plus s'il est avertit. Et plus vite elles s'en débarrassaient, plus vite elle pourrait remonter au centre de l'action.

Sans vérifier si Elaheh la suivait, elle reprit le chemin de la salle des trophées. Elle savait que la Poufsoufle viendrait. Peut-être pas pour Joyce, mais surement pour Ginny.
Elle entendit Ginny demander s'il y avait quelqu'un. Tellement utile songea-t-elle en levant les yeux au ciel... Le meilleur moyen de se faire avoir comme des bleus.

Elle entra silencieusement dans la salle. Ginny se retourna vers elle et elle lui fit signe de se taire. Le mangemort savait qu'il y avait une élève. Elles pouvaient essayer de garder une longueur d'avance en dissimulant les deux autres. Sans le vouloir, Ginny semblait s'être désignée pour être l’appât. Ou du moins, c'est ainsi que Joyce l'avait décrété, tandis qu'elle se fondait dans l'ombre de l'un des portants.

Elle repérait déjà les morceaux de verre au sol. Elle ne devait pas marcher dessus, il fallait qu'elle garde sa discrétion et elle espérait qu'Elaheh allait en faire de même.

_________________

I'm neither humble nor snooty. I am simply proud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce... Ven 27 Nov 2015 - 1:38


Après la dispute qui avait éclatée en salle commune, Elaheh se sentait désemparée. De toutes les personnes qu’elle connaissait, avec qui elle entretenait une amitié à part, Carlie devait être des plus importantes. Non, d’ailleurs, ELLE était la plus importante. Elle ne se serait vue en conflit avec elle pour rien au monde. D’ordinaire plutôt apte à éviter les conflits de toute sorte, Elaheh se trouvait à présent au cœur d’une situation profondément blessante. Elle ne savait plus à qui en vouloir. Elle ne savait même plus qui avait ses tords. Elle s’était emportée, elle en avait conscience, ne s’était peut-être pas reconnue à ce moment-là, avait perdu son sang-froid là où elle se pensait intouchable, mais elle ne reconnaissait plus non plus l’amitié qui la liait à Carlie Peters. Et c’est sûrement ce qui faisait le plus mal.

Elaheh était dans le dortoir, une petite lumière éclairait le livre qu’elle avait ouvert machinalement. Mais elle était complètement en dehors de tout, et même la magie littéraire ne parvenait à la sortir de cet état étranger. Elle avait finalement décidé de fermer l’ouvrage pour aller voir Carlie. Elle voulait s’excuser. Lui dire quelque chose. Elle ne savait pas quoi exactement. Quelque chose, c’est tout. Qu’elles redeviennent ce qu’elles avaient toujours été. Que ce soit dans le pire des mondes, comme dans le meilleur. Peu lui importait. Il lui avait semblé qu’elle révisait dans la salle commune, ou qu’elle n’était pas loin, seulement quand elle s’y rendit, celle-ci était vide. Sans réfléchir, elle ouvrit la porte de la salle commune et partit à la recherche de son amie. Une mauvaise intuition lui indiquait qu’il fallait qu’elle lui parle ce soir.

Arpentant les couloirs, Elaheh ne savait vraiment pas où aller. Ça n’était certainement pas une heure pour sortir ainsi, surtout avec ce qu’il s’était passé avec Adam et Maya, mais ses pas se faisaient de plus en plus rapides et déterminés. Même si la jeune Poufsouffle n’avait aucune idée d’où ils la mèneraient. Du coin de l’œil, et beaucoup trop tard, elle aperçut au détour d’un couloir la jeune Neller, une Serpentard.

Citrouille. Repérée !

Elaheh n’avait rien contre Joyce Neller, mais elle n’avait ni envie de papoter ce soir, ni envie de se faire dénoncer à un professeur. Elle espérait donc que Joyce continuerait son chemin. Mais cette dernière articula quelques mots dont Elaheh ne comprit le sens.

La Weasley vient d'entrer dans la salle des trophées, il y a surement un mangemort dedans il faut la sortir de là. Elaheh fronça les sourcils. De quoi lui parlait-elle ? Les temps étaient noirs, certes, mais qu’est-ce qu’un mangemort ferait au ch…

Elle s’interrompit. Peu importe ce que faisait un mangemort au château. Un mangemort n’est jamais là pour faire une partie d’échecs. Le problème était qu’ils ne se déplaçaient jamais seuls. Surtout avec Dumbledore dans les parages. Elle ne resta que quelques instants sous le choc, il n’était pas l’heure de prendre conscience de quoi que ce soit, il fallait agir. Elle se fit devancer par Joyce, mais rattrapa les pas de la jeune verte, et tout aussi silencieusement qu’elle, se faufila dans la salle des Trophées. Elle avait peur, elle n’avait aucune idée de ce qui l’attendait. Mais le destin l’avait fait sortir de son lit pour une raison. C’était l’occasion de se sentir utile.
Revenir en haut Aller en bas
    P'tit nouveau
AVATAR : Rien
MESSAGES : 23
MessageSujet: Re: (GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce... Sam 16 Jan 2016 - 16:12

CORDELIA GRANT-HUTCHINSON
Ancienne Serpentard - 58 ans - Sang Mêlé


Cachée le long d’un mur, dissimulée contre une armoire gigantesque, Cordelia retenait son souffle, sa baguette brandie à hauteur de son visage et un sourire mauvais flottant sur ses lèves fines. Une élève venait de faire son apparition dans l’entrebâillement de la porte, attirée dans son piège comme une mouche par du vinaigre. La jeune fille l’appela, pleine d’assurance, mais le mangemort laissa l’écho lui répondre. Que s’imaginait-elle? Qu’elle allait sortir de sa cachette au premier appel comme une demoiselle bien élevée? Elle pouvait bien avoir l’air aussi assurée et ferme qu’elle le voulait, hors de question qu’elle se révèle aussi facilement, si elle voulait en découdre il allait d’abord falloir qu’elle la trouve… Cordelia allait sagement attendre qu’elle s’approche encore un peu, assez pour se retrouver acculée dans la pièce, comme une proie à la merci d’un prédateur tapi dans l’ombre.

La sorcière ne put s’empêcher d’être un peu déçue en constatant que l’élève était seule. Se battre contre une gamine de 15 ans ne relevait pas vraiment du challenge pour une sorcière de son âge. Et dire que les autres devaient s’amuser comme des fous au sommet de la tour d’astronomie à faire tourner en bourrique le si cher directeur de Poudlard…! En effet, de là où elle se trouvait, elle n’aperçut pas les deux autres étudiantes qui se faufilaient dans le dos de la rouquine. Cordelia quitta sa cachette dans un bruissement de cape pour disparaitre derrière une étagère. Le claquement rapide de ses pas sur la pierre brisa le silence pesant qui s’était soudain installé dans la salle des trophées. Excitée comme une puce, la sorcière gloussa et son rire léger rebondit contre les murs avant de se perdre dans l’obscurité.

Elle s’avança dans le noir à pas feutrés, comme un chat jusqu’à être suffisamment proche pour pouvoir distinguer le blason que portait la jeune fille sur le haut de sa robe. Gryffondor, comment en douter? Elle aurait pu le deviner simplement par le fait qu’elle était venue seule et qu’elle avait encore trouvé le culot de l’appeler, comme si elle pensait sérieusement remporter un duel contre une sorcière ayant quatre fois son âge… Sans plus attendre, le mangemort brandit sa baguette et visa d’un « bombardia » informulé le haut de la grande porte en bois qui explosa bruyamment, juste au dessus de la tête de la jeune sorcière. Cordelia profita de cette courte diversion pour s’avancer au centre de la pièce, la baguette levée et le bras tendu devant elle. A cet instant, elle constata que la jeune Gryffondor n’était pas si seule qu’elle en avait l’air… « Et bien mesdemoiselles, j’en connais trois qui auraient mieux fait de rester dans leur dortoir…» murmura t-elle doucement. Derrière son masque, la sorcière souriait de toutes ses dents. « Gryffondor, Poufsouffle, Serpentard… A croire qu’il y a toujours une maison plus sage que les autres dans cette école…» Elle se détourna soudain des trois élèves pour viser l’une des armures accrochée au mur et l’expulser comme un boulet de canon en direction des jeunes filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD6ème annéePréfète
    SERPENTARD
    6ème année
    Préfète
AVATAR : Dianna Agron
MESSAGES : 260

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28/05/1981 à Staford
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: (GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce... Mer 24 Fév 2016 - 14:54

Personne n'avait répondu aux appels de Ginny, mais c'était à prévoir. Joyce se doutait bien que le mangemort présent n'allait pas se laisser avoir si facilement. Elle essayait de distinguer une ombre qui pourrait trahir la présence de l’intrus, en vain. Silencieusement, elle continuait de se déplacer, toujours à l'abri des meubles pour essayer de le dénicher.
Un acte qui lui sauva probablement la vie. Sans que personne ne prononce quoi que ce soit, la porte de bois explosa bruyamment.  Joyce se retourna et resta pétrifiée quelques instants, cherchant un signe de vie sous les décombres. La poussière l'empêchait de voir suffisamment loin pour apercevoir Elaheh. Elle n’apercevait de la rousse que ses cheveux flamboyants, au sol. Joyce n'avait pas d'affinités avec Ginny. Mais ça ne l'empêchait d'avoir le souffle coupé à l'idée qu'elle puisse être morte. Aussi facilement.

C'est à ce moment là qu'elle aperçut la mangemort. Elle ne la connaissait pas, mais le simple fait qu'elle sache faire des sortilèges informulés alors qu'elle-même commençait tout juste à les apprendre lui faisait peur. Elle n'était pas de taille. Ginny était hors service. Elle ne connaissait pas les capacités d'Elaheh mais elle se doutait que, même à elles d'eux, elles feraient difficilement le poids. Elles ne pouvaient pas se contenter d'une attaque pure et simple en fonçant dans le tas. Il fallait réfléchir à plus de ruse. Le seul moyen de l'avoir était de l'attaquer par surprise.

Sans lâcher la mangemort des yeux, elle s'avança de quelques pas, pour s'éloigner au maximum des murs ou des étagères, qui la menaçaient beaucoup trop.

« Gryffondor, Poufsouffle, Serpentard… A croire qu’il y a toujours une maison plus sage que les autres dans cette école…»

La vert et argent serra des dents. Elle s'apprêtait à répliquer quelque chose quand la sorcière se retourna brutalement pour propulser une armure contre elles.
Joyce se jeta à terre pour se protéger et roula derrière l'une des étagères. Exposées ou cachées, elles étaient toujours en danger.
Elle se retourna pour regarder Elaheh, mais  elle ne la voyait pas. Blessée ? Enfuie ? Elle doutait que la poufsoufle soit partie en l'abandonnant. Ça n'était pas vraiment dans leur tempérament. Elle essaya de se convaincre qu'elle s'était simplement mise à l'abri, hors de vue. Elle refusa d'imaginer qu'elle puisse être seule encore en état de se battre dans cette pièce.

Le plus silencieusement possible, elle rampa derrière une autre étagère. Elle devait s'éloigner de son abri avant qu'il ne soit attaqué de nouveau. Quand elle se risqua à regarder de nouveau le centre de la pièce, la mangemort lui tournait le dos de trois quart, visiblement focalisée sur les deux autres élèves.

Elle devait attaquer, sans attendre. Sans quitter l'abri des étagères, elle dirigea sa baguette vers la mangemort et prononça le premier sort qui lui vint à l'esprit. Un simple et bête Stupefix. Sans attendre de savoir si le sortilège avait touché sa cible, elle se cacha à nouveau, et changea d'abri. Si elle avait raté, la sorcière pourrait toujours bombarder l'endroit d'où venait le sort, elle n'y serait plus.

_________________

I'm neither humble nor snooty. I am simply proud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce... Aujourd'hui à 19:35

Revenir en haut Aller en bas

(GROUPE 4) Pour que l'orage s'annonce...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nouveau groupe Facebook pour les caniches» RP de groupe : Excursion pour lycéens (Il pourrait s'y passer des choses étranges...)» C'est juste des questions pour éclaircir un orage...» [Jour I] Pour faire partie du « petit noyau », du « petit groupe », du « petit clan » des Verdurin ...» présentation Nuage d'orage tout fini !!! J'attend le temp qu'il faudrat pour qu'elle soit validé
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-