AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith} Mer 21 Oct 2015 - 1:24

L'heure fatidique était arrivée. Dan n'avait quasiment pas dormi cette nuit-là. Il était prêt, habillé, coiffé, avant même que le Soleil ne daigne faire son apparition dans le ciel. Aujourd'hui était un jour spécial. C'était son premier jour de cours ! Il allait pouvoir découvrir ce fameux monde magique autrement que par les livres qu'il avait acheté au chemin de Traverse. Déjà, il avait appris son emploi du temps par cœur et avait hâte de découvrir tous les cours. Même l'histoire de la magie. Il détestait l'histoire quand il était à l'école moldue, mais l'histoire de la magie devait réserver des secrets hyper intéressants de guerres avec des baguettes magiques où il y avait plein de sortilèges et plein d'étincelles qui illuminaient le champ de bataille d'une lueur éclatante. Et ce matin, en premier cours, il avait Botanique, ce qui devait vraiment être aussi très passionnant. Certes, il avait toujours détesté rempoter les fleurs de sa mère quand elle décidait de changer de pot pour une raison qui n'était jamais valable (au pire, elle aurait pu les jeter les fleurs.), mais là, c'était des fleurs magiques. Donc des fleurs qui devaient parler et être de multicolores ! Comme des perroquets, mais en fleurs avec une tige et des pétales. Et puis, en plus, ils avaient cours en extérieur. Les cours en extérieur étaient obligés d'être bien. Bon, il ne savait pas vraiment où exactement dehors, mais il suivrait les autres personnes. Il y avait bien des gens au courant dans ce château !

Il suivit alors un groupe de Serpentard plus grands que lui à travers les cachots en direction, il l'espérait en tout cas, de la Grande Salle. Là aussi, il s'était fait plein de films, est-ce que le petit déjeuner apparaissait aussi comme par magie ? La veille, il était arrivé trop tard et tout était déjà servi. Mais là, il était beaucoup plus tôt. Et en effet, il arriva juste à temps pour voir apparaître de nulle part les croissants, les œufs brouillés, le bacon, il faudrait vraiment qu'il demande à quelqu'un comment c'était possible… Mais le cri de l'estomac était bien plus fort que le cri de sa curiosité et il engouffra une quantité de nourriture étonnante pour son jeune âge et sa petite carcasse. Certainement un peu trop d'ailleurs. Laisser de la nourriture en libre service à Dan Carter n'était clairement pas l'idée du siècle. Surtout que le pauvre Serpentard ne se doutait pas encore du dégoût qu'allait lui inspirer ses colocataires de serre… Il darda alors son regard curieux un peu de partout afin de trouver quelqu'un qu'il pourrait suivre et qui savait comment se diriger. Il repéra alors un peu plus loin Gabriel, le type du train, se lever avec deux autres personnes et se diriger vers la sortie de la salle.

Ce fut le top-départ pour Dan qui savait que Gabriel était en même année que lui et que, fort logiquement, ils étaient censés aller au même endroit. D'autant plus qu'il se dirigeait vers la porte démesurée qui servait d'entrée, il sentit un léger fourmillement dans ses jambes en levant son regard vers l'encadrement de la porte. Il y avait de quoi mettre beaucoup de Dan empilés avant de ne pas réussir à passer. Évidemment, ce moment de distraction lui fut fatal et il avait perdu la trace de Gabriel qui n'avait pourtant pas pu prendre tant d'avance que ça. Il se contenta alors simplement de suivre la trace de deux autres personnes, des filles, plus petites que lui qui devaient probablement aller au même endroit que lui. Et vu les serres qui s'offraient à lui, il ne s'était pas trompé. Les serres n'étaient pas vraiment transparentes, saleté ou opacité naturelle, il n'aurait su le dire, toujours était-il qu'il était déçu de ne pas pouvoir voir à travers pour observer toutes les plantes merveilleuses qu'il devait y avoir à l'intérieur.

La plupart des élèves étaient déjà installés lorsqu'il arriva à la serre numéro une. Il entra alors et s'assit à une des rares places vides, à côté d'une fille à la cravate rouge et or des lions à qui il adressa un léger sourire (Ah, l'innocence du premier jour de la première année!) tout en la détaillant, cheveux châtains, yeux turquoises. Oui, ça lui disait quelque chose, elle avait dû passer avant lui à l'épreuve du Choixpeau, et ça avait probablement dû aller assez vite. Quant à se souvenir de son nom… Il avait dû être bien plus perturbé par le fait qu'on voyait le ciel de la Grande Salle. Après tout, à cette époque, il n'en fallait pas tant que ça pour distraire Dan. Le professeur commença alors à se présenter, mais déjà, Dan n'écoutait plus.


 « C'est… ça une plante magique ? »

Heureusement, il avait chuchoté suffisamment pour que personne ne puisse l'entendre à part peut-être sa voisine de table. Mais il ne s'en préoccupait pas tellement. Il était en train de détailler ce qui était devant lui, en train de… rouler sur lui-même ? De se débattre comme un poisson hors de l'eau?Une chose qui avait une dent… Ou alors une écharde. Il ne savait pas trop. Il lui fallait demander confirmation.

 « Hé, c'est une plante magique ça ? On dirait une patate, ou un navet, avec une sorte de truc qui ressemble à une bouche, et… une dent ? »

Ah, il était gentillet Dan, encore un peu simplet, il n'avait pas encore intégré le code de sa maison qui devait faire en sorte qu'il sache plein de choses et ne rien ignorer sur ce qui est magique. Alors demander un truc aussi stupide à quelqu'un d'une maison ennemie ne semblait pas du tout une mauvaise idée pour le jeune Carter dont le regard était tourné à présent sur ce qu'il y avait à côté de la patate, un superbe pot et… de l'engrais. Très naturel l'engrais par ailleurs.

 « Me dis pas que… ça ? C'est une vraie matière ? »

Ah, Dan commençait à sentir venir l'entourloupe, et déjà il se demandait si tous les cours étaient obligatoires. Car de son point de vue, étudier la magie était quelque peu différent que mettre de la terre et de la bouse dans un pot dans lequel il fallait planter un navet magique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème annéePréfète
    GRYFFONDOR
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Saoirse Ronan
MESSAGES : 658

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En miettes.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 15 mars 1982, à Plymouth.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith} Sam 24 Oct 2015 - 0:08


« C’est pas vrai, c’est pas vrai, c’est pas vrai … »

Le dortoir des filles de première année, dans la tour de Gryffondor, était vide. Enfin, presque vide. Il restait une sorte de petite lionne à la crinière en furie, qui se battait avec sa cravate, en psalmodiant des formules inventées contre le mauvais sort. Les filles de son année étaient déjà toutes descendues, prêtes et fraîches pour leur premier jour de cours. Et elle … elle avait loupé le réveil. Bravo la solidarité ! Meredith avait planifié la moindre minute de sa journée, la veille au soir. Et se réveiller en retard ne faisait définitivement pas partie de ce programme. Elle ne pouvait vraiment pas faire l’impasse sur sa toilette, ni sur le brossage acharné de ses cheveux … le dire la déchirait, mais elle allait devoir raccourcir son petit-déjeuner. Et seule, en plus …

Brosse à la main, sac à l’épaule, une chaussure à peine lacée, l’autre pas du tout, elle descendit en trombe les escaliers en colimaçon. Telle ne fut pas sa surprise, quand elle découvrit que le garçon qu’elle avait rencontré dans la Grande Salle, Gabriel, l’attendait, assis sur le bras d’un fauteuil. Il lui adressa un sourire chaleureux, et elle ne put s’empêcher de lui rendre puissance mille, au bord des larmes. Ils descendirent rapidement les étages, Meredith se brossant les cheveux avec application pendant que son ami tenait son sac. Arrivés dans la salle du bonheur, le petit-déjeuner était déjà servi, et Meredith craignit un instant qu’il ne leur reste plus rien à manger. Mais sa peur n’avait bien sûr aucune raison d’être fondée, car jamais les elfes ne les laisseraient aller en cours sans avoir rien mangé. Ils s’installèrent à côté d’une autre fille, qui connaissait visiblement Gabriel (il avait l’air de connaître tout le monde, celui-là), et mangèrent avec appétit.

Le premier cours qu’elle allait suivre à Poudlard était celui de Botanique. Elle aurait certes préféré Potions ou Sortilèges, mais ce cours là lui convenait très bien aussi. Elle avait lu plein de choses sur les plantes, chez elle, sans compter que sa mère cultivait pas mal de trucs dans leur jardin à Plymouth. Elle se sentait prête à rempoter tout et n’importe quoi, tant l’envie d’être à Poudlard l’avait dévorée depuis les deux années qu’Aloysius la bassinait avec ça. Elle crevait d’envie d’apprendre, de comprendre, de maîtriser, de progresser. Alors que ce soit de la Botanique, de l’Histoire de la magie ou de la Métamorphose, elle n’en avait au final rien à faire. Une chocolatine, un peu de porridge et deux tasses de thé plus tard, la voilà marchant avec Gabriel et l’autre fille dont elle ne retenait pas le nom, vers les serres. Elle savait où elle allait.

Dehors, elle vit qu’en plus des gens de sa maison, elle voyait des premières années au blason vert rester entre eux, mais suivre manifestement la même direction. Elle haussa les épaules, et n’y prêta pas plus d’attention que ça. Après tout, son propre frère était à Serpentard, elle ne le détestait pas pour autant. Elle ne comprenait vraiment pas cette antipathie mutuelle entre lions et serpents. Elle-même avait failli se retrouver chez Serpentard. Elle avait seulement discuté un peu avec le Choixpeau avant de prendre sa décision, et elle était là, satisfaite de sa condition. En marchant, elle ne put s’empêcher de se retourner pour admirer Poudlard dans toute son envergure. Depuis son arrivée, elle n’arrêtait pas de s’emplir des images du château, des tableaux par centaines, des fantômes … elle venait d’une famille sorcière, certes. Mais tout ce qu’elle voyait n’en était pas moins nouveau, et terriblement excitant.

Les lions étaient les premiers arrivés dans la serre. Elle s’assit à mi-chemin entre la place du professeur, et la sortie, à côté de Gabriel bien sûr. Personne ne prit la place à sa droite, jusqu’à ce que les Serpentards entrent à leur tour, et qu’un jeune garçon au visage malicieux s’installe près d’elle, la dévisage un instant et lui adresse un timide sourire, auquel elle répondit avec amusement. Elle ne le remettait vraiment pas, mais pas d’importance. Elle se concentra sur la plante en face d’elle, alors que le professeur Chourave commençait à présenter sa personne et son cours. Elle la connaissait bien sûr. Tout comme la plante, dont le nom par contre lui échappait totalement. C’était une plante commune, mais elle était très utile. Si seulement elle se souvenait de son nom !

« C'est… ça une plante magique ? »

Meredith tourna un regard étonné vers son voisin de droite, qui détaillait son spécimen avec un mélange d’incrédulité et de dégoût. Il semblait vraiment interloqué … peut-être que c’était un né-moldu. Elle le regarda avec indulgence, amusée par sa réaction. Il la remarqua certainement, car moins de cinq secondes plus tard, il se tournait à son tour vers elle et l’interpella.

« Hé, c'est une plante magique ça ? On dirait une patate, ou un navet, avec une sorte de truc qui ressemble à une bouche, et… une dent ? »

La jeune fille ne put retenir un pouffement face à la remarque de son voisin. Il ignorait donc tout du monde magique dans lequel il venait de se faire immerger en entier ? Elle regarda à nouveau sa plante, avec un œil nouveau, et rit une nouvelle fois en imaginant la pauvre bestiole dans son assiette au milieu de carottes et poireaux.

« Bien sûr que c’est une plante magique ! Je ne verrais pas ce truc dans un jardin moldu moi. »

En effet, le plant remuait en tous sens en agitant sa large bouche, et Meredith ne savait que trop que les moldus avaient un peur phobique des objets et plantes qui bougeaient tous seuls. Alors oui, elle était bien magique. Son utilité était encore inconnue pour la petite, qui n’arrivait pas à écouter la professeure tant son voisin avait la parlotte.

« Me dis pas que… ça ? C'est une vraie matière ? »

Il ne s’était donc pas renseigné du tout avant d’entrer à Poudlard … elle enfila ses gants, saisit le pot d’engrais et sourit à nouveau en regardant sa patate dentue.

« Je suis désolée de t’annoncer que si, c’en est bien une, de matière. » Elle vit passer une lueur de désespoir sur le visage du Serpentard, et s’empressa de le rassurer en riant. « Mais ne t’inquiète pas, ce ne sera pas tout le temps comme ça ! Mon frère m’a dit qu’il avait failli se faire étrangler par une Tentacula une fois. Ou bien c’était un Filet du Diable … »

Pensive, Meredith attrapa une pelle et entreprit de remplir le pot en face d’elle de couches successives de terre et d’engrais de bouse de dragon. Quand elle eut finit, bien vite, elle se tourna à nouveau vers son voisin qu’elle trouvait plutôt sympathique malgré son air un peu ahuri.

« Je sais bien que ce n’est pas très palpitant, mais on s’y fera, n’est-ce pas ? Au fait, je m’appelle Meredith. Et toi ? »

_________________
Au cœur de la nuit
(...)On dit que dans sa cellule - Deux hommes cette nuit-là - Lui murmuraient "Capitule -De cette vie es-tu las" - Tu peux vivre tu peux vivre - Tu peux vivre comme nous - Dis le mot qui te délivre - Et tu peux vivre à genoux - Et s'il était à refaire - Je referais ce chemin - La voix qui monte des fers - Parle pour les lendemains (...) Rien qu'un mot rien qu'un mensonge - Pour transformer ton destin - Songe songe songe songe - A la douceur des matins (...) Louis Aragon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith} Sam 24 Oct 2015 - 16:16

Oui, il était certain que Dan n'aurait jamais vu cette plante dans un jardin moldu. Mais il aurait préféré ne pas la voir non plus dans un jardin magique. Dans son esprit une plante pouvait avoir plusieurs fonctions. Elle pouvait être jolie, comme les orchidées, les roses ou des fleurs comme ça. Elles pouvaient être des vraies saloperies, comme les orties ou le chardon. Elles pouvaient se manger comme les légumes (encore que c'était discutable). Mais là, ça ne remplissait aucune de ces fonctions. Ça avait pas l'air méchant, juste ennuyeux, et si on la prenait par le dos, elle pouvait pas mordre. Et encore, est-ce que cette chose mordait ? Avec son espèce d'unique dent bizarre, ça ne devait pas faire moins mal. Ensuite, avait-il réellement besoin d'expliquer pourquoi un navet terreux (ou bouseux) avec une dent unique et une vague bouche informe sans yeux pouvait être joli ? Quant à manger ça... Mourir serait certainement une expérience beaucoup plus agréable. Alors quelle était l'utilité de cette chose ? S'il la jetait sans ménagement dans le pot en la recouvrant de bouse, elle se noierait dans la bouse ? Il avouait ne souhaiter ça à personne. Même à un navet partiellement édenté. Et elle vint tuer tous ses espoirs. Le jardinage était bel et bien une matière... Heureusement qu'elle vint le rassurer... En lui disant que les prochaines fois, ce ne serait pas des navets qui tentent de mordre avec leur unique dent fragile mais des grosses plantes qui étranglent... Meeeeeeeeeerveilleux.

Avec un air mi-dégoûté, mi-écœuré pour une attitude à 100% répugnée, il observait cette fille à la cravate rouge et or remplir le pot de bouse et de terre et d'y placer le navet de sorte que la bouche puisse ressortir... Bien évidemment, il aurait été tellement triste que le navet s'étouffe. Quelle perte immense ça aurait été. Ah, Dan n'aurait jamais pu s'en remettre. Pendant qu'elle finissait son œuvre, Dan effleura du doigt cette chose qui émit un couinement de navet (Oui, s'il avait imaginé un navet couiner, ça aurait été ce bruit-là qui serait sorti), berk, et en plus c'était gluant comme un champignon avec de la rosée dessus. Et elle avait pris ça à pleine main sans hésitation. C'était une sorte de limace moins molle à forme de navet avec une bouche louche... Il avait jamais eu peur de se salir, il avait joué au rugby avec des copains sous des pluies diluviennes. Des parties qui finissaient souvent par des lancers de boue. Mais toucher... ça ? Pas très palpitant ? En parlant de ça, le navet palpitait...Elle aurait mieux fait de se taire en fait... Il était pas certain de vouloir s'y faire à ce cours... Enfin, il ne devait pas perdre la face.


 « Ouais, on va s'y faire sans souci, c'est pas si difficile le jardinage après tout. »

Oui, il avait toujours du mal à se remettre du fait que dans une école de magie, il pouvait y avoir des plantes qui n'avaient pas grand chose de magique. Si elles l'étaient réellement, elles pourraient tout de même se rempoter elles-mêmes non ? En plus, c'était des fainéantes... Il entreprit alors de remplit grossièrement son pot avec de la terre, en mettant de l'engrais uniquement au dessus. Pourquoi ? Bah, si l'engrais devait aider à faire pousser une plante, il ne fallait pas le mettre au fond, non ? Si ? Il en avait aucune idée. Il était trop occupé à déprimer à se demander comment il devait mettre le navet dans le pot. Il le prit alors entre deux doigts, de manière à toucher cette chose le moins possible et le laissa tomber dans le pot. Sauf que Navet en avait décidé autrement et roula en plein vol pour finir tête la première, ou bouche la première, comme vous voulez, dans la bouse. Il commença alors à palpiter et à onduler de manière dégoûtante, en poussant des sortes de petits cris étouffés...  « Je peux prendre ta pelle ? C'est pour une mission de sauvetage de la plus basse importance » A l'aide de ses deux pelles, il parvint tant bien que mal à retourner le navet et à lui essuyer la bouse qu'il avait autour de la bouche avec le bord de sa pelle. Il poussa un soupir de soulagement au moment où Navet poussa un petit couinement de satisfaction.

 « Merci ! Et moi c'est Dan. Dan Carter ! »

 « Vous qui parlez, là, à Serpentard. Pouvez-vous me dire quelles sont les propriétés de la plante, monsieur ? »

Dan se fendit d'un sourire. Comme s'il avait la moindre idée d'à quoi servait une plante aussi hideuse et visqueuse. A part être un truc dégoûtant nageant dans de la bouse effrayant toute personne qui ne s'imaginait pas qu'un navet pouvait muter au point d'avoir une bouche et être capable de couiner, il n'en avait pas la moindre idée. Et s'il savait déjà tout des créatures magiques du livre de défense contre les forces du mal et les effets des différentes potions, le livre de botanique n'était pas celui qui l'avait le plus attiré. En partie parce qu'il voulait la surprise du genre de plante qu'il pourrait étudier... Woah, quelle surprise. Ah oui, il ne s'était pas attendu à ça, c'était une certitude.

 « Carter madame. Couper l'appétit des personnes un peu grosses ? »

Il ne disait pas particulièrement ça pour être insolent. Simplement que dire qu'il ne savait pas n'était pas dans ses habitudes. Alors une petite blague pouvait être tentée ! Mais peut-être pas le premier jour. Surtout en parlant de personnes un peu grosses devant une madame Chourave qui n'était pas l'exemple même de la minceur. Pourtant c'était dit d'une voix si innocente que ça pouvait presque paraître pour une vraie blague (le pauvre, il ne savait pas encore comment être vraiment sarcastique...)

 « Je souhaiterais une réponse sérieuse monsieur Carter, à moins que vous préféreriez obtenir la retenue la plus rapide de l'histoire de Poudlard. »

C'était plutôt tentant, après tout, ça pouvait lui donner une réputation de personne cool ! Sauf qu'une retenue dans une serre avec plein de Navets ne lui donnait pas vraiment envie, il frôla le genou de sa voisine avec le sien. Il allait avoir besoin qu'on lui souffle la réponse. Et si elle ne le faisait pas ? Eh bien, il aurait le mérite d'avoir obtenu une retenue après moins de vingt minutes de son premier cours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème annéePréfète
    GRYFFONDOR
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Saoirse Ronan
MESSAGES : 658

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En miettes.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 15 mars 1982, à Plymouth.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith} Mer 2 Déc 2015 - 15:47


Bizarrement, la réponse qu’elle offrit à son voisin ne sembla pas le réjouir. Elle observa avec amusement un air dégouté se peindre sur son visage, et entreprit de finir son travail. Trop facile, elle l’avait déjà fait avec sa mère avant. La bestiole eut un couinement aigu assez pathétique qui tira une expression encore plus déconfite chez le Serpentard, qu’elle entreprit de détailler, puisqu’elle avait terminé. Il avait un air espiègle, jovial, et des sourcils qui se haussaient assez fréquemment. Oui, décidemment, il ne venait pas d’un milieu sorcier.

« Ouais, on va s'y faire sans souci, c'est pas si difficile le jardinage après tout. »

Elle acquiesça et écouta le professeur Chourave leur expliquer à quoi servait le truc, et en quoi il était important de bien s’en occuper. Elle entendit à peine son voisin lui demander une pelle, concentrée qu’elle était sur les mots de Chourave. C’était donc ça, l’utilité du navet ! Elle savait bien qu’elle en avait déjà fait l’expérience. Tout était plus clair, désormais. Sortant un parchemin et une plume toute neuve de son sac, elle griffonna ces quelques mots sur le haut, et souffla dessus pour les sécher. Tout en soufflant, elle se perdit dans la contemplation d’une immense fleur qui sortait de la serre d’à côté, et resta un instant comme cela, figée, les yeux dans le vague.

« Moi c'est Dan. Dan Carter ! » Sortant de sa torpeur, elle ouvrit la bouche pour répondre mais son regard accrocha celui de la professeure, qui regardait Dan avec un air sévère.  « Vous qui parlez, là, à Serpentard. Pouvez-vous me dire quelles sont les propriétés de la plante, monsieur ? » Elle tourna la tête vers son compagnon et l’encouragea par la pensée. Il ne pouvait pas ne rien avoir écouté du tout, quand même. Elle, quand elle était ailleurs, elle arrivait quand même à rattraper son retard d’attention très vite. Seulement, ça ne semblait pas être le cas du pauvre serpent. Il ne se démonta pas, et eut un grand sourire qui fit frémir la lionne. Provocateur ?

« Carter madame. Couper l'appétit des personnes un peu grosses ? » Sas vraiment savoir pourquoi, Meredith eut un petit rire bête. Elle trouvait cette blague assez nulle, mais la tête de Dan la faisait rigoler, elle n’arrivait pas à s’en empêcher. « Je souhaiterais une réponse sérieuse monsieur Carter, à moins que vous préféreriez obtenir la retenue la plus rapide de l'histoire de Poudlard. » Aïe, mauvais ça. Elle avait pitié du vert, en un sens. C’est vrai, il fallait lui pardonner, il devait déjà assimiler beaucoup de choses en rapport à la magie. Mais c’est vrai que son manque d’attention était un peu inconscient. Elle comprit bien vite, le frôlement de genou aidant, que si elle ne lui donnait pas un petit coup de pouce, il allait vraiment en baver en retenue. Elle posa donc sa main sur la table, et tapota discrètement son parchemin aux quelques notes inscrites. Pour lui donner le temps de lire et détourner l’attention de Chourave, elle saisit quelques cloportes dans le pot derrière elle, et toujours dans une incroyable discrétion, elle alla tapoter l’épaule de Gabriel, lui passa les cloportes, éternua avec les deux mains pour s’innocenter … L’effet ne se fit pas attendre.

« HIIIIII !! » Une petite blonde à l’air buté, à côté de Gabriel, se mit à hurler en tentant de se débarrasser des insectes dans sa robe. Meredith rigola doucement, comme le reste des élèves qui semblaient oublier le concept même de solidarité. Et Gabriel, en excellent acteur, fit semblant de se réveiller brusquement, pour lui aussi se blanchir, car qui dort ne fait pas de mauvais coup, c’est bien connu. Après avoir remercié Gabi d'un grand sourire (et qu'il lui ai répondu avec un clin d'oeil voulant sûrement dire "on refait ça quand tu veux") elle s’assura que son voisin avait bien réceptionné la réponse à la question, et ramena le parchemin de son côté. Chourave secoua les bras en demandant le silence, puis revint à Dan, qui arborait un air confiant. Vas-y Carter, épate la !

_________________
Au cœur de la nuit
(...)On dit que dans sa cellule - Deux hommes cette nuit-là - Lui murmuraient "Capitule -De cette vie es-tu las" - Tu peux vivre tu peux vivre - Tu peux vivre comme nous - Dis le mot qui te délivre - Et tu peux vivre à genoux - Et s'il était à refaire - Je referais ce chemin - La voix qui monte des fers - Parle pour les lendemains (...) Rien qu'un mot rien qu'un mensonge - Pour transformer ton destin - Songe songe songe songe - A la douceur des matins (...) Louis Aragon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD5ème année
    SERPENTARD
    5ème année
AVATAR : Jeremy Irvine
MESSAGES : 267

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: :hehe:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 mai 1982 à Newcastle
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith} Jeu 3 Déc 2015 - 3:33

Même à l'école moldue, Dan n'avait jamais vraiment été un élève modèle. Pour autant, il n'avait jamais été la terreur des professeurs non plus. Parce que même si son sérieux laissait à désirer, il passait plus pour un plaisantin sympathique que pour un élève insolent qui voulait nuire au cours. Là, c'était plus délicat. A vrai dire, il avait tout de même un peu envie de nuire au cours. Pas par méchanceté, mais juste pour être dispensé du cours et donc ne pas avoir à s'occuper de navets se prélassant dans de la fiente de dragon… Le pauvre Dan ne s'imaginait pas encore que ce n'était pas si simple d'échapper aux cours de jardinage magique. Et il s'imaginait encore moins que ce n'était que le début. Que des plantes bien pires feraient leur apparition dans de prochains cours. Cette fameuse Meredith était bien à plaindre… Enfin, à l'instant actuel, c'était lui qui était à plaindre avec la question qu'avait posé la professeur enveloppée. Et s'il pouvait faire en sorte d'éviter de sa mère reçoive un courrier dès la première semaine pour lui dire qu'il avait été en retenue… Ce ne serait pas plus mal.

Il entendit alors le léger tapotement sur la table de son alliée improvisée contre les plantes magiques pas aussi intéressantes que prévu. Sauf qu'il ne pouvait pas se permettre de quitter le contact du regard froid de Chourave qui ne semblait pas très contente. Un cri s'éleva alors près de lui. Il en profita immédiatement pour regarder le parchemin. Tiens, elle avait parlé des propriétés déjà ? Il était si inattentif dès le premier cours ? Ça n'eut pour effet que le faire rire tandis qu'il perçut le clin d’œil d'un autre Gryffondor, aussi maigre que lui vers sa voisine… C'était à lui qu'il devait la diversion ? Il dut se retenir de ne pas enlacer ses deux sauveurs et de leur confier qu'ils étaient désormais ses amis pour la vie pour conserver un air sérieux et confiant sur le visage qui ne collait pas du tout avec son envie manifeste de rire à nouveau.


 « Alors, Carter, j'attends toujours la réponse. »

 « Alors la Brassica des marais a pour caractéristique principale de faire pousser des feuilles sur son corps d'une couleur marron. Or, ces feuilles, une fois à maturation peuvent être enlevées délicatement et séchées et peuvent ensuite servir en infusion afin de guérir les angines les plus courantes avec moins d'effets secondaires que la pimentine. »

Il servit cette réponse d'un immense sourire à destination de l'enseignante qui dut comprendre aisément qu'il avait triché d'une manière ou d'une autre, ou que quelqu'un lui avait soufflé la réponse. Mais sans preuve, elle ne put pas faire grand-chose d'autre que d’acquiescer et de partir sur le point suivant qui traitait du temps qu'il fallait avant de pouvoir récolter les feuilles en fonction du climat… Il se désintéressa bien vite de ce qu'elle disait pour regarder s'il était le seul à trouver ce cours absolument non passionnant. Et tout le monde semblait pourtant suivre… Même sa voisine semblait noter. Son voisin, en revanche, semblait s'être rendormi. Ah, quelqu'un de bien. Il bailla alors aussi discrètement que l'aurait fait un hippopotame avec un chat dans la gorge. Ça lui valu un regard mauvais de la part de Chourave qui semblait prête à tout pour trouver un motif pour coller ce jeune impertinent qu'il était. Heureusement, elle se tut enfin pour passer dans les rangs vérifier les travaux de chacun. Il put enfin prendre la parole sans avoir à chuchoter.

 « Merci pour tout à l'heure, tu m'as sauvé la vie ! Même si je crois que ça durera pas bien longtemps. Elle a un regard qui me dit qu'elle veut me tuer. »

Il n'était pas si loin de la vérité lorsque l'on comptait ses dizaines d'heures de colle qu'il aurait avec elle quelques années plus tard. Après avoir jeté un regard qui se voulait gentil à Meredith (profite bien!), il accorda un regard à son navet plongé dans la fiente. Celui-ci avait arrêté de gigoter pour paraître endormi. A moins qu'il était mort. Il n'en savait rien, après tout, il ne s'y connaissait pas en plantes « magiques ». Parce que tailler des pétunias était plus passionnant…

 « Je sais que je suis nul en jardinage magique, mais c'est mort ou ça dort là ? »

C'était une question qui méritait réflexion. Car si au moment où Chourave passait dans les rangs, il avait déjà tué sa plante… Elle n'allait pas faire preuve de beaucoup de pitié et commencerait à enlever des points à sa maison alors qu'elle n'en avait toujours pas reçu. Sans compter qu'il aurait sa retenue qu'il tenait tout de même à éviter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème annéePréfète
    GRYFFONDOR
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Saoirse Ronan
MESSAGES : 658

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En miettes.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 15 mars 1982, à Plymouth.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith} Mer 4 Mai 2016 - 14:42

« Merci pour tout à l'heure, tu m'as sauvé la vie ! Même si je crois que ça durera pas bien longtemps. Elle a un regard qui me dit qu'elle veut me tuer. »

Meredith relisait ses quelques notes, très brouillonnes, et se dit qu’elle avait de la chance de connaître cette plante du jardin de sa mère. En fait, l’infusion avait un goût infect, mais était très efficace. Elle n’en voulait pas à Dan d’être si ignorant sur le sujet, mais ne comprenait pas pourquoi il ne faisait pas d’efforts pour au moins s’améliorer. Ce n’était que le premier jour, et il se mettait déjà à dos le professeur de Botanique ? une professeures réputée pour sa gentillesse et son indulgence ? elle n’osait pas trop lui répondre, pas de peur de s’attirer des ennuis, mais surtout parce qu’elle n’avait rien à lui dire. En captant son regard reconnaissant, elle eut une pensée bienveillante pour lui, mais acheva sa phrase avec application sans rien dire.

« Je sais que je suis nul en jardinage magique, mais c'est mort ou ça dort là ? »

Retenant un soupir exaspéré, mais toujours prête à lui apporter son assistance maintenant qu’elle l’avait fait une fois, elle tourna le regard vers la créature qui en effet ne bougeait plus.

« Ce n’est pas mort. C’est très résistant. Regarde. »

Alliant les gestes à la parole, elle posa son doigt à un point spécial derrière ce qui semblait être la tête de la plante. La réaction fut immédiate : la bestiole trembla un instant puis ondula alors que Meredith lui grattait le cuir. Elle lui jeta un regard attendri, pas dégoûtée le moins du monde par la texture gluante de la peau et la mollesse du corps.

« Tu vois, il va très bien. En plus, il nous aime bien. Tu veux essayer ? c’est très facile, il faut juste mettre ton doigt au même endroit que le mien, et gratter doucement. Les plantes aussi ont besoin d’amour, Carter, ce ne sont pas des êtres dénués de sensations ! »

Ça, elle n’en était pas tout à fait sûre. Mais elle avait confiance, certaines expériences ne trompent pas. Cependant, cette chose molle semblait ne pas posséder de cerveau ou de quelque chose s’en approchant, alors elle préférait s’arrêter là dans sa déclaration d’amour aux pommes de terre qui bougent. Elle détailla un instant le Carter à ses côtés. Assez petit, maigrichon, les yeux brillants d’une future bêtise en préparation … elle l’aimait bien, il était drôle. Mais si elle devait un jour lui confier quelque chose, elle n’arriverait pas à lui faire entièrement confiance, impossible de faire confiance à ce sourire malicieux !

« Pourquoi tu penses avoir été envoyé à Serpentard, Dan ? »

_________________
Au cœur de la nuit
(...)On dit que dans sa cellule - Deux hommes cette nuit-là - Lui murmuraient "Capitule -De cette vie es-tu las" - Tu peux vivre tu peux vivre - Tu peux vivre comme nous - Dis le mot qui te délivre - Et tu peux vivre à genoux - Et s'il était à refaire - Je referais ce chemin - La voix qui monte des fers - Parle pour les lendemains (...) Rien qu'un mot rien qu'un mensonge - Pour transformer ton destin - Songe songe songe songe - A la douceur des matins (...) Louis Aragon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith} Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas

[Septembre 93] C'est ça Poudlard ? {Meredith}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion» Faut-il fêter le 30 septembre ?» 11 SEPTEMBRE AUGUSTO PINOCHET OU RAROUL CEDRAS ?» a propos du 11 septembre 2001
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-