AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[10 juin 1997] Bourreau des coeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Eliza Taylor
MESSAGES : 855

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En PLS depuis que Tony Garner l'a larguée...
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er juin 1982 - Londres
SANG SANG: pur
MessageSujet: [10 juin 1997] Bourreau des coeurs Lun 5 Oct 2015 - 20:05

Brave relut les quelques mots qu’elle avait soigneusement inscrit sur un bout de parchemin une nouvelle fois. Autour d’elle, des dizaines de bouts de papier froissés jonchaient le sol. Combien d’heures avaient-elles passé à tenter d’écrire une lettre au lion qui faisait battre son petit cœur ? Euh, beaucoup trop. C’était encore une idée débile d’Isaac. Écris une lettre, qu’il lui avait dit. Tout est plus simple par écrit, tu prends le temps et réfléchir et tu trouveras ta solution. Sauf que cela ne marchait pas tellement comme ça. Pas pour Brave, en tout cas. C’était stupide. Ce n’était pas pour Jimmy qu’elle aurait eu besoin d’écrire une lettre. Non, non, elle lui avait simplement dit qu’elle l’aimait bien et puis ils étaient sortis ensemble. Zéro tracas, zéro blabla. Alors pourquoi devrait-elle s’embêter à écrire une lettre à Neville ? Parce que c’était différent. Lui, il savait déjà que Brave l’aimait bien. Normal. Parce qu’il la considérait comme sa petite-sœur. En plus de l’âge-zonage qu’elle avait subi par Finnegan, elle était donc victime d’un horrible fake-sister-zonage. Et ce n’était plus possible. Bien sûr, elle n’avait pas TOUT expliqué à Isaac ! Elle s’était contentée de la version brève, comme quoi elle avait un léger problème de communication avec quelqu’un. Mais bon, il fallait qu’elle arrête. Elle était plutôt nulle pour déballer ses sentiments en temps ordinaire et, par écrit, cela devait catastrophique. Elle mit donc le feu à toute cette pagaille. Et tomba sur… la Gazette. Ah non ! Elle ne voulait pas brûler la Gazette ! Le journal était ouverte à une page… calcinée. Brave la retourna donc et ce qu’elle aperçut retint son attention. Le courrier du cœur. Voilà précisément ce dont elle besoin.

Brave arracha la page du journal en question sans aucun scrupule (même si cet exemplaire n’était sans doute pas le sien), shoota dans les morceaux de parchemin afin de les envoyer dans les recoins de la pièce et ainsi créer une illusion de presque-ordre en attendant qu’elle range réellement tout (ce qui n’arriverait probablement pas, btw). Puis, elle dévala les escaliers et harcela tous les pauvres Gryffondors qui avaient le malheur d’être présents dans la salle commune. Elle voulait savoir qui travaillait à la Gazette. Et, surtout, qui était cette fameuse Plume Dorée. Ces conseils n’étaient pas toujours des plus… sympathiques… Mais peut-être pourrait-il l’aider quand même ? Avec un peu de chance ? Le souci, c’est que personne ne semblait savoir qui se cachait derrière ce pseudonyme à la Rita Skeeter. Alors, Brave commença par écrire quelques lignes sur un bout de parchemin, confia le message à son hibou et fit partir ce dernier. Elle n’avait pas envie qu’on la voit porter un truc à la Gazette. Après, si Jimmy s’y retrouvait (encore) on pourrait croire que c’était de sa faute. (Alors que non, pas du tout, si elle avait un truc à dire… elle lancerait une rumeur, mais pas par le biais de la Gazette…) Elle avait presque complètement oublié son objectif de découvrir l’identité secrète du Plumeau lorsqu’une jeune Gryffondor surgit de nulle part pour lui apprendre qu’elle avait entendu dire par Céleste que Meredith aurait prétendu que Seamus savait que Gwenn avait chuchoté à Gabriel qu’elle pensait que Neville connaissait la Plume Dorée et qu’il l’avait même embrassée. Brave n’avait pas tout compris, mais elle avait tout de même grimacé. Neville Londubat embrassant une plume, quoi. Par Merlin, c’était répugnant ! La blondinette n’eut même pas le temps de pousser plus sa théorie trop glauque que la gamine enchaina. Elle lui désigna presque discrètement une pièce vide où était installée une fille.

– C’est elle. La Plume Dorée. Jessicayumi Belmontet.

Brave écarquilla ses jolis yeux bleus (je suis sûre que Neville adore ses yeux bleus d’ailleurs… quand ils se regardent le soir… en tête-à-tête… très proches l’un de l’autre… (okay, je me calme)) et fixa la demoiselle Belmontet. Elle ne savait pas trop ce qu’elle fichait dans cette salle (ni où elles se trouvent exactement d’ailleurs…) mais ce n’était pas le problème.

– Belmontet. T’es sûre de toi ?

– Bah oui !

Brave remercia brièvement la gamine et lui fit signe de déguerpir avant qu’elle passe ses nerfs sur elle. Parce que, Belmontet, c’était un peu la p****** (pardon...) qui avait réussi à conquérir le cœur de Neville avant que Brave ne se jette elle-même dans la bataille. Bon, d’accord, elle ne méritait peut-être pas une insulte camouflée par des étoiles. Elle n’avait rien fait de mal. Et puis, qui de mieux qu’une ex-petite-amie de Londubat pour lui donner des conseils et l’aider à le séduire ? Ouais, ouais. Brave n’était pas tellement convaincue par ses propres excuses, mais cela devrait malheureusement faire l’affaire pour l’instant. La lionne était peut-être folle, suicidaire et sadique, mais elle entra dans la salle, attrapa une chaise et s’installa en face de celle qui aurait pu être sa rivale si Neville s’intéressait encore un tant soit peu à elle. Ce qui n’était pas le cas. (Ça fait mal ? (#SorryNotSorry))

– Yo ! J’ai envoyé un courrier à la Gazette mais je peux pas attendre le mois prochain pour avoir la réponse à ma question. De toute manière, c’est pas comme si t’avais quelque chose de mieux à faire, hein ? Alors, voilà…

Brave prit une grande inspiration. Elle ne voulait pas laisser à Jessicayumi le temps de répliquer ou de la couper dans son élan. C’était son tour de parole, à elle. Elle pourrait répondre juste après, lorsqu’elle lui donnerait de bons conseils. Oui, Brave était prétentieuse. Et alors ? Elle le valait bien.

– Je suis amoureuse d’un garçon. Lui aussi, il est amoureux de moi. Ou presque. Mais on ne sort pas encore ensemble. Du coup, je veux tes conseils de Plumeau Doré pour qu’il se rende compte qu’il m’aime et qu’on devienne de vrais amoureux !

Brave fit une courte pause, juste le temps d’envoyer un sourire resplendissant à la Serdaigle. Avait-elle besoin de plus d’informations pour lui donner une réponse pertinente ? Brave n’avait pas cité de nom dans son courrier pour la Gazette. Mais là… elle avait la chance de se retrouver face à la journaliste du courrier du cœur ! Hmm. (WWJD ? What Would Jimmy Do ?) Elle allait d’abord attendre de savoir si l’autre était disposée à lui donner des conseils intéressants avant de lui offrir son secret sur un plateau d’argent. Oui. Très bonne idée.

_________________



Be Brave ★ :
 




Dernière édition par Brave W. Rosier le Jeu 11 Aoû 2016 - 13:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8461

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [10 juin 1997] Bourreau des coeurs Sam 13 Fév 2016 - 19:33

Citation du message. « Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! » (Michèle Bernier)
----------------------------------------------------------------------------------

10 juin 1997.
Les examens approchaient dangereusement. Bibliothèque et salles communes s'avéraient bondées et pour se préparer dans les meilleures conditions, Jessicayumi Belmontet s'était isolée. Par conséquent, elle s'était installée à une table dans une quelconque sallle, sans un mot et sans prêter attention aux autres étudiants qui étaient déjà présents dans la pièce. Comme à son habitude, il ne lui avait pas fallut longtemps pour s'étaler sur son bureau, disposant fiches de révisions, cahiers et livres un peu partout.

Plongée dans ses réflexions, elle n'avait pas remarqué qu'une Gryffondor de quatrième année venait vers elle et sursauta lorsqu'elle prit la parole.


- Yo ! J’ai envoyé un courrier à la Gazette mais je peux pas attendre le mois prochain pour avoir la réponse à ma question. De toute manière, c’est pas comme si t’avais quelque chose de mieux à faire, hein ? Alors, voilà…
- Et bien, je...

Elle n'avait pas réellement le choix, puisque la Gryffondor s'était installée à ses côtés, ne lui laissant pas d'autres choix que de l'écouter. Désemparée et encore surprise par cette arrivée inattendue, Jessicayumi n'eut pas le temps de terminer sa phrase, que déjà, la jeune fille exposait ce qui l'emmenait vers elle.

- Je suis amoureuse d’un garçon. Lui aussi, il est amoureux de moi. Ou presque. Mais on ne sort pas encore ensemble. Du coup, je veux tes conseils de Plumeau Doré pour qu’il se rende compte qu’il m’aime et qu’on devienne de vrais amoureux !

La plume dorée ? Ah...
La jeune fille se sentit quelque peu gêné ; elle n'était pas la personne recherchée.


- C'est que... je ne m'occupe pas des courriers du cœur dans la gazette.

Elle était presque désolée de ne pas pourvoir l'aider.
Elle écrivait toujours ses articles dans le journal de l'école sous son véritable nom et prénom. La meilleure façon de se faire remarquer par un potentiel employeur était encore d'assumer ses écrits. Du moins, c'était ce qu'elle croyait. Mais en attendant, elle ne se cachait jamais sous aucun pseudonyme.


- Je ne sais pas comment je pourrais t'aider. Tu sais, je n'ai eu qu'un petit ami.

Alors certes, Neville et elle étaient sortis durant presque un an, mais la Serdaigle n'avait jamais dragué ou n'avait, ne serait ce, eu des vues sur qui que ce soit, depuis. Elle n'était certainement pas la meilleure conseillère que la quatrième année pouvait trouver. Elle aurait pu aller voir Eleana Jenkins qui avait fait tourner la tête de bien des garçons. L'autre technique aurait aussi pu être d'interroger un garçon connu pour ses talents de séducteur, pour savoir ce qui pouvait plaire à la gente masculine. Jessicayumi lui aurait bien conseiller Ethan Farell, qui avant de se caser avec Charlotte Wells était réputé comme étant un coureur de jupons... Mais non, non. En fait, elle ne pouvait décidemment pas la conseiller de la sorte !

- Et puis... Tout dépend du garçon.

Après tout, pour séduire Dan Carter ou Adam Wright, les techniques de drague s'avéraient totalement différentes... Radicalement !

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Eliza Taylor
MESSAGES : 855

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En PLS depuis que Tony Garner l'a larguée...
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er juin 1982 - Londres
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [10 juin 1997] Bourreau des coeurs Jeu 11 Aoû 2016 - 16:50

Savez-vous pourquoi les premières années sont globalement délaissés ? Méprisés ? Détestés ? PARCE QU’ILS RACONTENT N’IMPORTE QUOI. La saleté de petite prétentieuse à la voix de crécelle qui avait osé prétendre connaître avec certitude l’identité de la Plume Dorée allait l’entendre. Quand elle aurait réussi à se sortir de ce mauvais pas. Néanmoins, malgré son erreur de débutante – pas assez de rigueur (et de patience) pour vérifier ses sources –, Brave conservait l’avantage. La fouineuse Belmontet ne savait de toute évidence pas qui elle était et de qui elle rêvait de capturer le cœur. Et puis, Serdaigle oblige, elle était plutôt résignée à l’idée devoir lui prêter conseil. Ou pas, puisqu’elle préférait apparemment se servir d’une excuse minable plutôt que de lui délivrer une véritable aide. Est-ce que Brave savait que Jessicayumi n’avait eu qu’un seul petit-ami ? AHAHAH. Non. En vérité, elle n’en savait rien. En revanche, elle connaissait l’identité du plus célèbre d’entre eux… et donc du seul. (Ce qui tendait à confirmer la théorie selon laquelle Belmontet aurait ensorcelé Londubat avec des feuilles de thé pour le faire tomber sous sa jupe…)

D’ailleurs, comment est-ce que Neville – LE PARFAITISSIME NEVILLE – avait pu faire preuve d’une telle erreur de jugement ? Entre ses cheveux ternes, son manque de répondant et sa robe bleue, Belmontet n’avait vraiment rien de la petite-amie idéale. C’était sûrement pour cela qu’il avait fini par s’en séparer. Parce que c’était lui qui l’avait larguée, hein ? Est-ce qu’elle lui avait tellement brisé le cœur qu’il n’était pas capable de se rendre compte qu’il était désormais amoureux de Brave ? Assurément. Mais Brave le lui réparerait. Elle avait entendu Simon mentionner de la super glue à plusieurs reprises et, puisque c’était encore plus durable qu’un sortilège, cet accessoire moldu devrait être suffisant pour recoller les morceaux du cœur de Londubat chéri. Mais bon… avant de demander à Simon de procéder à l’intervention et d’ainsi devoir lui dévoiler l’identité de sa nouvelle cible amoureuse, Brave devrait s’assurer que Neville était apte à en bénéficier. Peut-être n’avait-il pas le cœur brisé. Peut-être était-il juste aveugle. La Gryffondor devait savoir ce que Belmontet avait dit ou fait pour se l’accaparer. Ça dépendait du garçon ? T’inquiète pas chaton, tu ne le sais pas encore mais on parle du même garçon.

– Londubat, par exemple.

Un exemple tout à fait innocent, parfaitement ! Après avoir dévoilé son plus joli sourire, Brave tenta une douce fausse question qui n’en était pas vraiment totalement une afin d’expliquer ce choix… atypique. « C’était lui, ton petit-ami, hein ? » Évidemment que c’était lui. Avec une relation d’une durée si phénoménale (tout ce qui dépasse une heure est phénoménale car non influencé par un quelconque philtre d’amour (n’est-ce pas Carter ?! (szdefrgthy))) tout Poudlard était forcément au courant.

– Comment il est tombé amoureux de toi ?

À s’y méprendre, on aurait presque pu trouver une note de jugement – ou serait-ce du dédain ? – dans la question de la blondinette. Néanmoins, même si Brave n’approuvait pas (ou plus simplement ne comprenait pas) le choix de Neville, elle savait que, stratégiquement parlant, elle ferait mieux de s’abstenir de le mentionner pour le moment. Toutefois, elle pouvait se permettre de poser quelques questions…

– Et pourquoi vous n’êtes plus ensemble ? Allez, raconte-moi tout ! Moi non plus je n’ai pas beaucoup d’expérience…

FAUX. Mais les Serdaigles aimaient raconter leur vie et Brave – qui tenait décidément plus du serpent que du lion – était prête à faire le nécessaire pour que sa nouvelle rivale amoureuse se sente en confiance avec elle. Elle ne pouvait pas refuser. Après tout… « J’adore tes articles dans la Gazette en tout cas ! Tu veux être journaliste ? » FAUX. ENCORE. Brave se contentait de lire les gros titres, les résumés des matchs de Quidditch (à la rigueur) et fonçait directement aux ragots. Mais Belmontet n’avait pas besoin de savoir tout cela. Elle devait croire qu’elle avait devant elle la parfaite petite lectrice avide de conseils.


HRP : Plein, plein, plein d'excuses pour cet abominables retard

_________________



Be Brave ★ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [10 juin 1997] Bourreau des coeurs Aujourd'hui à 11:27

Revenir en haut Aller en bas

[10 juin 1997] Bourreau des coeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jour 2 : Le bourreau des coeurs n'emballera plus ses jolis minois ...» Gazette de Juin 1997» [2 juin 1997] « Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder » O. Wilde» [Juin 1997] Petite plaisanterie entre amis» Le portrait [Juin 1997] [PV Elwyn MILLER ♥]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-