AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Juin 1997] - Début de journée difficile ~ PV Clara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE3ème année
    SERDAIGLE
    3ème année
AVATAR : Greyson Chance
MESSAGES : 138

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire !
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 mai 1984 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Juin 1997] - Début de journée difficile ~ PV Clara Lun 31 Aoû 2015 - 2:02


(Ce post est, entre autres, un défi lancé par Céleste. C'est un lipogramme en "e", cela signifie que j'ai dû galérer pendant deux heures à écrire quelques lignes à peine, et tout ça, sans utiliser la lettre "e".)


Angoissant. L'aiglon n'arrivait pas à dormir. Son pouls battait trop fort. Il faisait si chaud. Palpitations, agitations... L'invasion. Plus tôt, il avait vomi, trois fois. Agonisant, son corps vacilla. Sa raison vacilla. Mal fichu, il n’abdiqua pourtant pas aussitôt car il avait du cran. Il lutta. Un instant plus tard, il finit par avoir froid. Trop froid, quasi glacial. Il fut parcouru d'un frisson. D'un coup, il parvint à accomplir l'action qu'il voulait à tout prix accomplir : il s'arracha à son hallucination.

Il avait vaincu tout ça. Il poussa un profond soupir, s'assit dans son lit, s'agrippant à son coussin. Il scruta la nuit qui s'assombrissait. Du noir, du noir, toujours du noir. Trop banal. Mais, il dut s'assoupir un instant, car il sursauta soudain. Aurait-il ouï un bruit ? Affirmatif. Un bruit sourd qui l'affola. Un individu arborant un blason gris ainsi qu'azur (blason faisant allusion à la maison abritant tout aiglon) sur un pull noir fit son apparition. Un garçon. Pas si angoissant qu'il l'aurait cru.

Il s’abandonna donc à la constatation du mauvais sort qui avait fondu sur lui : il n’avait plus aucun plat pour assouvir la faim qui l’avait saisi. Chocolat, fruits, lait chaud, jus d'abricot... Ça torturait l'aiglon. Au bout d'un long instant, il fit jour. Un rayon troua le vasistas. Avisant son bidon qui gargouillait, il s’imaginait dans un futur pas si lointain, où il assouvirait la faim qui l'assaillait.  Futur qui arriva : il sortit alors du lit. Titubant, il marchait au hasard. Pour habit, il avait son pyjama. Il oublia tout, y comprit son sac, son bouquin... Il alla dans un couloir.

*Vas-y Jo, va... vas-y... Plus trop loin...*

Quittant la tour, il put courir d'un trait sur son parcours, puis il fut non loin du sous-sol. Il s'assit sur un banc. Là, il vit Clara.  

_________________
" Et puis lire, voracement, pour vivre toutes les vies que je ne vivrai pas. "


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC4ème année
    NUNCABOUC
    4ème année
MESSAGES : 108

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Juin 1997] - Début de journée difficile ~ PV Clara Sam 20 Fév 2016 - 23:39

Juin 1997.
Il y a des jours où on devrait rester coucher et des nuits où il serait plus sage de rester éveillé et conscient. On éviterait à cette occasion, un sommeil agité et un réveil particulièrement difficile. C'était le cas de la jeune Clara Lenoir qui se sentait encore plus fatiguée que la veille lorsqu'elle s'était couché sous ses draps. Elle aurait couru toute la nuit dans les bois qu'elle ne se serait pas senti différemment...
Elle ignorait pourquoi elle avait si mal dormi. Elle n'était pourtant pas concernée par les Buses et ne s'était disputé avec personne. Non à première vue, rien de foncièrement mauvais, qui pourrait être source de stress ou quoique ce soit d'inhabituel.

De plus, elle avait une faim de loup. Littéralement. Elle, qui au contraire, peinait toujours à avoir de l'appétit... C'était totalement inattendu. Aussi, elle quitta la tour des Serdaigle, après s'être toiletté et habillé, dans l'optique de prendre un petit déjeuner plus que désiré !

Une journée de cours l'attendait et sans surprise, elle était vêtue de son uniforme, aux couleurs de sa maison. Elle ne s'autorisait jamais le moindre artifice et restait très classique lorsqu'il lui fallait s'habiller. Elle ne souhaitait certainement pas attirer l'attention. Plus elle passait inaperçue, mieux elle se sentait. Pas de badge (à mieux y réfléchir, elle devrait adhérer au groupe de Miss Granger, la S.A.L.E), pas de cravate mise de travers, etc. Personne ne devrait s'attarder sur son apparence - à part peut être sur ses cheveux constamment emmêlés - à moins que toute l'école ait décidé de se déguiser et qu'elle soit la seule à ne pas être au courant !

Elle venait d'arriver dans la Grande Salle. Installée à table, elle remplissait son assiette de mets divers : œufs au plats, balcons, tartine de pain grillé, confiture à la myrtille et à la citrouille. Pour accompagner cela, elle buvait du thé.

Alors qu'elle dégustait une énième tartine de confiture, elle aperçut un camarade de sa maison, à ses côtés. Elle lui jeta un premier coup d'œil et remarqua que quelque chose clochait chez lui. Timidement, elle attarda son regard sur lui, l'analysant, espérant comprendre ce qui lui avait fait cette drôle d'impression. Après quoi, elle s'approcha de lui avec lenteur et tapota l'épaule du garçon, afin d'attirer son attention. Quand il se tourna vers elle, elle lui désigna du bout du doigt son vêtement. Comme elle craignait ne pas être comprise par me jeune garçon, elle mit des mots sur ce qui avait attiré son attention un peu plus tôt.


- Tu es en pyjama...

Se balader dans les couloirs en tenue inappropriée pouvait faire perdre des points à Serdaigle. Elle ignorait si les pyjamas rentraient dans la catégorie "inappropriée", mais dans le doute, elle préférait encore signaler à son camarade de maison qu'il était actuellement vêtu de la sorte. Quoiqu'il en soit, il ne pouvait décidemment pas se rendre en salle de classe ainsi.

[HJ : Evidemment, milles excuses pour le retard.]

_________________
« Les secrets les plus noirs refont toujours surface,
d'une manière ou d'une autre. »

Harmonia's theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE3ème année
    SERDAIGLE
    3ème année
AVATAR : Greyson Chance
MESSAGES : 138

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire !
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 mai 1984 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Juin 1997] - Début de journée difficile ~ PV Clara Lun 22 Fév 2016 - 11:11





Joseph avait toujours trouvé Clara jolie. Cela faisait deux ans qu'il l'apercevait dans la salle commune des aiglons, dans la grande salle, ou encore dans la bibliothèque. D'un an son aînée, la jeune fille n'avait sûrement jamais réellement remarqué Joseph, préférant sûrement la compagnie des élèves de sa promotion.

Quelle ne fut pas l'humiliation du petit garçon lorsqu'il réalisa que la probable première et unique fois qu'il attira l'attention de la belle Clara, ce ne fut que par son ridicule. En effet, il n'avait pour vêtement qu'un vieux pyjama hideux. Ce fameux pyjama que tous les enfants Cauldwell étaient dans l'obligation de porter... Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour faire plaisir à sa maman à vrai dire ? Cette dernière, quant à elle, trouvait qu'il lui allait à merveille et qu'il était très beau. Beau, un bout de tissu à carreaux blancs crème et bleus ciel ? Mais oui, tout à fait. Sans compter que dans la précipitation, Joseph avait en plus embarqué sa robe de chambre tout aussi atroce, afin de ne pas avoir froid. Dans ces cas-là, il faut mieux privilégier la pneumonie.

Quoi qu'il en soit, il mit un certain temps à répondre à la jeune fille. D'abord, il fut pris d'un rire nerveux. (Bah oui, quitte à être ridicule, autant l'être jusqu'au bout !) Puis, après une longue minute, il réussit finalement à bredouiller quelque chose d'à peine audible :

"Hmm, c'est ce que j'appelle une situation très gênante. Je cours au dortoir pour me changer."

Aussitôt dit, aussitôt fait. En une fraction de seconde, Joseph avait disparu du champ de vision de son interlocutrice. Il s'était senti tellement honteux qu'il n'avait entrevu que la fuite comme solution, sans même se rendre compte que cela pouvait paraître très incorrect. Pour rien au monde il n'avait envie que Clara le voie comme un petit garnement hautain, insolent et impoli. Car évidemment, ce n'était pas le cas. Joseph laissait ça aux élèves de Serpentard ! À l'inverse, Joseph était plutôt quelqu'un de profondément gentil et attentionné. Mais maladroit, hélas.

*Il va falloir que je rattrape le coup, là, quand même. Ça ne va pas du tout* se dit-il, courant comme un dératé vers la salle commune des aigles.

En deux temps trois mouvements, il arriva à bon port. Il se dépêcha comme il put, atteignant enfin son dortoir. Jamais il n'avait enfilé sa robe de sorcier aussi rapidement. Il se fit le plus beau possible, recoiffant même ses cheveux ébouriffés (chose qu'il ne faisait jamais en temps normal). Il prit ses affaires de cours en vrac, repassa rapidement devant le miroir une dernière fois, s'aspergea d'eau de toilette, pensant désespéremment que cela pouvait l'aider à reprendre confiance en lui, l'aider à "racheter sa faute" auprès de Clara, puis repartit de plus belle, toujours en courant. Il eut beaucoup de chance : les escaliers-qui-n'en-font-qu'à-leur-tête avaient été raisonnables pour une fois, et étaient restés immobiles. Ainsi Joseph mit moins de temps qu'il n'aurait pu en mettre. Arrivé au rez-de-chaussée, il pria presque pour que Clara ne se soit pas volatilisée entre temps. Dieu merci, elle était toujours là. Il la vit au loin. Elle était toujours à table, sirotant probablement un jus de citrouille. Lentement, mais sûrement (un peu plus que quelques minutes plus tôt, du moins), il s'avança vers elle.

"C'est peut-être mieux comme ça, non ? Enfin personnellement, j'ai l'impression de moins passer pour quelqu'un de stupide. J'espère que ça n'est pas qu'une impression. Je suis désolé de passer pour un abruti fini, voire un fou, mais tu sais, je suis quelqu'un d'assez normal habituellement. Je peux même être très sympa, en fait. Je m'appelle Joseph, et toi c'est Clara, c'est ça ?"


_________________
" Et puis lire, voracement, pour vivre toutes les vies que je ne vivrai pas. "


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NUNCABOUC4ème année
    NUNCABOUC
    4ème année
MESSAGES : 108

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Juin 1997] - Début de journée difficile ~ PV Clara Sam 23 Avr 2016 - 17:40

Alors qu’elle mangeait tranquillement une nouvelle tartine de confiture, son regard avait été attiré par un de ses camarades de maison. En effet, ce dernier se trouvait dans la Grande Salle en pyjama, ce qui était loin d’être une tenue appropriée. Si un professeur grincheux passait par là, leur maison risquait de perdre de précieux points maison… Bien qu’elle ne soit pas à l’aise à l’idée de manifester sa présence, elle avait jugé plus sage de prévenir l’élève, en lui tapotant l’épaule, le désignant du doigt et en l’informant de sa bêtise.

Devant sa remarque, le garçon resta dans un premier temps muet, avant de rire nerveusement. Clara restait désemparée, ignorant quelle attitude adopter devant une telle réaction. Devait-elle laisser tomber et retourner à la dégustation de ses tartines, comme si de rien n'était ?
Finalement, son camarade de maison articula une phrase, à moitié compréhensible.
Avant qu’elle n’ait eu le temps de réagir, le garçon avait disparu de son champ de vision… Certainement était-il retourné dans la Tour de Serdaigle pour se changer. Quoi qu’il en soit, Clara se retrouvait seule. Cela ne la dérangeait pas particulièrement. Elle n’était pas du genre sociable.

Se saisissant de sa tartine, elle la mordit silencieusement. Son regard était perdu dans le vide et ses pensées divaguaient dans tous les sens. Elle peinait toujours à se réveiller. Sans conteste, elle serait fatiguée toute la journée. Elle devrait néanmoins tenir et assister à tous ses cours sans faiblir. Elle attendrait avec impatience l’instant où elle pourrait plonger sous sa couette.

Elle venait d’emmener son verre de jus de citrouille à ses lèvres, lorsque le garçon de tout à l’heure débarqua à nouveau à ses côtés.


- C'est peut-être mieux comme ça, non ? Enfin personnellement, j'ai l'impression de moins passer pour quelqu'un de stupide. J'espère que ça n'est pas qu'une impression. Je suis désolé de passer pour un abruti fini, voire un fou, mais tu sais, je suis quelqu'un d'assez normal habituellement. Je peux même être très sympa, en fait. Je m'appelle Joseph, et toi c'est Clara, c'est ça ?

Il parlait beaucoup.
Clara avait tourné son visage vers lui et avait analysé sa nouvelle tenue. C’était beaucoup mieux, en effet. Elle hocha la tête en signe d’approbation.


- C’est Clara oui.

Elle posa son verre sur la table, délaissant tartines et boisson. Elle était à présent face à dénommé Joseph. Elle était curieuse de connaître un peu plus le jeune homme.

- La folie est complexe à comprendre. Ou encore discerner les personnes « non normales » s’avère difficile à cerner... Il y aurait soit disant des tests pour deviner le profil d’une personne. Tu connais peut-être cette histoire, mettant une scène une jeune sorcière. Alors qu’elle était aux funérailles de sa mère, elle aperçoit dans la foule un jeune sorcier qui se distingue des autres hommes. Elle le trouve magnifique, puissant, fantastique… Il s’agit de son idéal masculin. Pour autant, avant cette journée, elle ne le connaissait pas et ne l’avait jamais vu. Pour autant, c’est le coup de foudre, elle en tombe éperdument amoureuse. Quelques jours plus tard, la jeune fille tue sa propre sœur. A ton avis, pourquoi a-t-elle tué sa sœur ?

Il n’y avait pas de réponse juste ou fausse. C’était à chaque personne de donner sa version de l’histoire. Clara ignorait si ce genre de tests était réellement fiable, mais elle avait envie de faire l'expérience cette petite histoire sur son camarade. Peut-être pourrait-elle apprendre à le connaître de cette façon. Encore fallait-il qu’il soit prêt à jouer le jeu. Elle-même aurait pu être réticente selon la situation. De ce fait, elle comprendrait très bien si il ne voulait pas lui répondre.

_________________
« Les secrets les plus noirs refont toujours surface,
d'une manière ou d'une autre. »

Harmonia's theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Juin 1997] - Début de journée difficile ~ PV Clara Aujourd'hui à 6:45

Revenir en haut Aller en bas

[Juin 1997] - Début de journée difficile ~ PV Clara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Gazette de Juin 1997» [2 juin 1997] « Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder » O. Wilde» [Juin 1997] Petite plaisanterie entre amis» Le portrait [Juin 1997] [PV Elwyn MILLER ♥]» [2 Juin 1997] Mourir de jalousie, c'est mourir d'amour aussi
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-