AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Nov. 95] Sweet Little Blueberry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Eliza Taylor
MESSAGES : 855

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En PLS depuis que Tony Garner l'a larguée...
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er juin 1982 - Londres
SANG SANG: pur
MessageSujet: [Nov. 95] Sweet Little Blueberry Dim 30 Aoû 2015 - 20:16


C’était un magnifique jour d’automne. Il ne pleuvait pas, il ne neigeait pas, il ne grêlait pas, l’automne n’avait pas encore l’intention de laisser sa place à l’hiver. Les feuilles tombaient pourtant, et la frêle brise décoiffait ces pauvres filles qui passaient trop de temps devant leurs miroirs. Les cours étaient terminés depuis quelques heures et bien des élèves avaient pris le parti de profiter des joyeux rayons de soleil avant d’aller plancher sur un devoir d’histoire de la magie particulièrement embêtant. Comment Brave W. Rosier savait-elle cela ? Très simple ! Tous les devoirs d’histoire de la magie étaient embêtants ! Il y avait des dates, des noms et des mots trop compliqués pour elle ! Et, surtout, cela n’en finissait jamais. Si cela n’avait tenu qu’à elle, elle s’en serait tenu à l’apprentissage de la biographie de Merlin ! Né en… Hm. Célèbre pour… Bof. Elle n’était décidément pas studieuse ! Passer des heures à lire des phrases indigestes dans des bouquins inutiles, c’était bon pour les Serdaigle. Ou les sexagénaires. Ou pas. Même quand elle serait vieille et toute ridée, Brave ne perdrait pas son temps à lire. Pwah, non ! À la limite, elle jetterait un sortilège à Isaac pour qu’il lui résume les articles importants de la Gazette (oui, elle allait carrément faire ça). Enfin, bref. Elle n’aimait pas étudier, elle préférait sortir s’amuser avec ses amis et faire semblant de se moquer des garçons qui lui souriait un peu trop de toutes leurs dents, les rembarrer (et vlan, en plein dans ta pomme d’Adam !) et rire aux éclats avec Gwenn, sa meilleure amie. Sauf que, là, elle n’était pas dans le parc. Elle était coincée dans un des couloirs de ce château beaucoup trop grand (serait-il possible de commercialiser une carte, hm ?). Enfin, pas tout à fait. Pour être totalement honnête, elle était libre de renoncer à sa stupide quête, de sortir prendre l’air et d’oublier tout cela. Mais Brave n’était pas ainsi. Elle avait mangé trop de sucreries la veille au soir et s’était laissée embarquer dans son propre délire, affirmant à tort et à travers qu’elle était capable d’accomplir n’importe quel méfait, n’importe où, n’importe quand ! Et qu’elle le ferait si brillamment que cela en ferait pâlir les frères Weasley ! Et qu’elle était la digne héritière des plus grands maîtres de farces et attrapes Londonniens !

Mwais. Tu parles d’un héritage, toi. Lorsqu’elle s’était réveillée, ce matin, elle avait trouvé un défi inscrit sur un bout de parchemin. ET ANONYME EN PLUS. Tsss. Les Gryffondors sont tous des grands malades. Le souci, c’est qu’elle était assurément au moins aussi dérangée qu’eux. Elle avait décidé de faire abstraction du danger et de relever le défi. S’introduire dans la salle des trophées, subtiliser la toute dernière coupe des quatre maisons (qui l’avait remporté déjà ? Serdaigle ? Ou pas… Bah, peu importe.) et repartir en trottinant jusqu’à la salle commune des lions. Et perdre des points. À moins de s’arranger pour faire porter le chapeau à quelqu’un d’autre… quelqu’un d’une autre maison, peut-être ? Poufsouffle, au hasard. Carlie, tiens, toujours au hasard bien sûr ! Pourquoi Poufsouffle ? Pourquoi Carlie ? Voyons, ne posez pas trop de questions ! Cela aurait pu être n’importe quel autre blaireau. L’idée est de faire tomber les plus… jaunes. (Raciste, moi ? Mais quelle idée, ohlala !) Si Brave trouvait l’imbécile qui lui avait lancé ce défi… Elle lui ferait regretter de l’avoir prise pour une trompette mal accordée et lui coincerait le bout du nez dans un saxophone. Et oui, on ne rigole pas avec les défis stupides. Parce que, à la limite, voler un trophée ce n’était pas bien compliqué. Mais pour voler un trophée, il fallait déjà LOCALISER la salle des trophées. Ah. Ahah. Ahahah. D’où la question du plan de l’école version poche. En temps ordinaire, elle aurait sans aucun doute demandé son chemin au premier Regardez-Moi-Je-Suis-Bleu-Je-Sais-Absolument-Tout-Sur-Tout venu mais elle avait pris la bonne résolution de ne pas trop attirer l’attention. Après une bonne heure de recherches, de déambulage dans les escaliers capricieux et de confrontations avec des tableaux pas très coopératifs, Brave s’était finalement retrouvée devant la fameuse salle des trophées. Verrouillée. Alohomora. Toujours verrouillée. GRRR. Pourquoi le destin ne lui faisait jamais la gentillesse de lui accorder un peu de chance ?! Dans une tentative désespérée, Brave essaya de transplaner de l’autre côté de la porte. Peine perdue. Parce que : 1) il n’était pas possible de transplaner à Poudlard, 2) elle ne savait pas transplaner, 3) le destin avait décidé de s’acharner contre elle. Elle se contenta donc de fixer la poignée rouillée pendant de looongues minutes. Et, juste au moment où elle se retourna afin de prendre de l’élan afin de défoncer la porte version moldue, quelque chose la percuta.

- Saperlipotte ! Nom d’une… myrtille… ?!

Brave aurait bien volontiers pulvérisé sur place le pauvre garnement s’il n’avait pas été si… petit. Et si… bleu. Oui, bleu. Parce qu’elle avait instantanément repéré l’écusson des Serdaigle cousu sur ses vêtements. Voilà exactement ce dont elle avait besoin ! Un je-sais-tout-demandez-moi-ce-que-vous-voulez-je-vous-dirai suffisamment influençable pour vraiment lui demander tout ce dont elle aurait besoin. La blondinette se releva rapidement et alla tendre une main presque bienveillante au pauvre garçon qui l’avait fait tomber. (Bien sûr que c’est lui le coupable, franchement !).

- Salut… Tu t’es perdu ?

Attention, plan machiavélique en cours d’échaffaudissement (comment ça ce mot n’existe pas… ? (c’est encore le destin qui s’acharne, je ne vois pas d’autre explication)). Peut-être que si elle parvenait à convaincre le gamin qu’il s’était perdu et qu’elle était dans le même cas de figure que lui, elle obtiendrait ce qu’elle voulait de lui. Allez, Bee, un petit battement de sourcils, un joli sourire charmeur et le tour est joué !

- Moi, c’est Brave. Tu sais ce qu’il y a derrière cette porte ? Mon écharpe a été kidnappée et j’ai reçu des informations comme quoi le voyou l’aurait caché ici…

Ce n’était pas totalement faux ! Si l’on considère que l’écharpe représente la fierté de la jeune lionne, elle se trouvait précisément enfermée dans cette satanée salle des trophées. Et si elle ne parvenait pas à la récupérer, elle était fichue. Fichue. FICHUE. FICHUUUE. Brave poussa un petit soupir bien étudié et planta son regard bleu azur dans celui du petit aiglon. Il allait l’aider, hein ? Elle était beaucoup trop charmante pour qu’il refuse ! (N’est-ce pas… ?)

_________________



Be Brave ★ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE3ème année
    SERDAIGLE
    3ème année
AVATAR : Greyson Chance
MESSAGES : 138

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire !
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 mai 1984 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Nov. 95] Sweet Little Blueberry Dim 30 Aoû 2015 - 22:05

Bon sang de bois ! Mais pourquoi diable le destin s'acharnait-il avec autant d'aplomb sur le petit Joseph, en cette journée d'automne ? Le petit élève de première année qu'était Joseph n'avait pas été épargné ce jour-là. Il lui était arrivé des tas de petites mésaventures, en quelques heures à peine. Rien de dramatique, en vérité... Mais c'en était déjà trop pour le gamin. À ce moment précis, il était un brin agacé voire irrité. Bon allez, on peut le dire, il était de très mauvaise humeur. D'abord, un gamin idiot de la même promotion que lui, mais élève à Serpentard lui avait particulièrement manqué de respect. Pour la première fois de sa vie, il avait entendu le mot "sang-de-bourbe". En tant que bon petit aiglon, il avait évidemment eu le réflexe de se renseigner sur la signification exacte de ce terme. Ce qu'il avait découvert l'avait exacerbé, dérouté, stupéfait. Mais comme si cela ne suffisait pas, ce même garçon de première année s'était débrouillé pour faire avaler des pastilles de gerbe au petit Joseph si crédule et naïf. Ce dernier les avait mangées, les ayant confondues avec les pastilles au citron qu'il aimait tant. Suite à cet évènement, Joseph avait dû passer deux bonnes heures à l'infirmerie.

De ce fait, il avait manqué un cours de DCFM et un autre cours de Métamorphose. Or, que se passe-t-il lorsqu'un élève de Serdaigle manque un cours ? Et bien, il est furieux. Joseph était profondément agacé par le fait d'avoir manqué une occasion d'apprendre de nouvelles choses. Il allait devoir rattraper les notions enseignées, mais seul, alors que ce qu'il aimait par dessus tout, c'était justement d'entendre directement chaque mot, chaque information, et chaque anecdote de la bouche d'un professeur. En effet, ce sont tout de même de grands sorciers qui maîtrisent parfait la matière qu'ils enseignent. Autant dire que, pour Joseph cela vaut de l'or. Et comme si cela ne suffisait pas, il s'était PERDU. Et oui. Cela faisait deux mois qu'il vivait au château, et pourtant, il n'arrivait toujours pas à s'y repérer. Sans compter que son sens de l'orientation était parfaitement médiocre, autant l'avouer. Et, évidemment (cela serait trop simple autrement), il fallait aussi que les escaliers-qui-n'en-font-qu'à-leur-tête soient de la partie. Tous ces facteurs étant réunis, il était évident qu'il se perdrait à nouveau. Et pour cause, il venait de se retrouver dans un couloir dont il ne se souvenait pas. Il n'y avait probablement jamais mis les pieds, en fait. Alors qu'il commençait légèrement à s'affoler, ou plutôt, à paniquer, il sentit qu'il avait percuté quelque chose. Oh ! Quelqu'un, en fait.

"Salut… Tu t’es perdu ?"

Complètement sous le choc, Joseph ne put dire un mot. Il eut un mal fou à reprendre ses esprits. En effet, ce petit incident l'avait surpris, et complètement déboussolé. Il est également à noter que, dans la panique, il était en train de marcher très très vite. Inutile de préciser que le premier contact avec cette personne avait été rude. Encore un peu sonné, il ne réagit pas immédiatement, et tenta d'émerger le plus rapidement possible. Entre temps, son interlocutrice avait déjà relancé la discussion.

"Moi, c’est Brave. Tu sais ce qu’il y a derrière cette porte ? Mon écharpe a été kidnappée et j’ai reçu des informations comme quoi le voyou l’aurait caché ici…"

Bon en tous cas, la jeune fille avait vu juste. Joseph était bel et bien perdu. Il avait réellement perdu son chemin. C'était donc bien vu. Quelque peu intimidé par cette élève plus âgée que lui de deux ans, au moins, il eut encore un léger moment de latence avant de lui répondre quelque chose. Il n'avait jamais eu l'occasion de parler à d'autres élèves que ceux de sa maison. Sauf Asmodée, bien sûr. Mais elle, c'était différent. Même s'ils n'étaient pas dans la même maison, quelque chose de très fort les reliait l'un à l'autre. Ils étaient si proches que cela dépassait tout le reste, et tous les clichés attribués à chaque maison. Bref, il se décida finalement à répondre à cette jeune lionne.

"Salut. Enchanté, moi c'est Joseph. Alors euh... Oui, je suis effectivement perdu et non, je ne sais pas du tout ce qu'il y a derrière cette porte. Cela dit, je doute que ton écharpe soit réellement ce que tu cherches dans cette salle, je me trompe ?"

D'abord un peu gêné dans ses paroles, c'est plus détendu qu'il avait prononcé sa dernière phrase. En effet, malin l'gamin, il avait vu clair dans le jeu de cette fameuse Brave ! Il n'était pas difficile de s'apercevoir qu'elle mijotait quelque chose. Les yeux emplis de malice, il attendait avec impatience la réponse de son interlocutrice. Ce qu'elle cherchait à faire commençait sérieusement à intéresser le petit garçon. Oubliée la panique d'être perdu dans cet immense château ! Oubliés les petits tracas du quotidien ! Il avait maintenant le sourire jusqu'aux oreilles et désirait réellement découvrir ce que cette aventurière lui cachait !

_________________
" Et puis lire, voracement, pour vivre toutes les vies que je ne vivrai pas. "


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Eliza Taylor
MESSAGES : 855

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En PLS depuis que Tony Garner l'a larguée...
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1er juin 1982 - Londres
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Nov. 95] Sweet Little Blueberry Sam 12 Sep 2015 - 14:40

S’agissait-il d’une myrtille sourde et muette ? Ou seulement muette peut-être ? Brave avait eu l’impression que le petit garçon avait compris ce qu’elle lui avait dit mais il était probable qu’il ait appris à faire semblant pour ne pas passer pour un handicapé. Cela dit, cela ne la dérangeait pas. Elle n’était pas raciste des sourds et muets ! Au contraire, elle les aimait beaucoup ! (Sauf Léandre.) L’avantage, c’est qu’ils ne pouvaient jamais aller se plaindre et cafter une fois la bêtise accomplie. Le souci, c’est que Brave ne voyait pas tellement l’intérêt de les fréquenter. Heureusement, ce n’était pas le cas du petit… Joseph ? D’accord, Joseph. Brave hocha doucement la tête. Plus elle le regardait, et plus cette myrtille avait effectivement une allure de Joseph. Si c’était un mensonge, il était bien trouvé. Mais les myrtilles ne mentent pas. Elles auraient trop peur que leur mensonge soit assimilé à une quelconque ignorance pour cela… Et après, on osait dire des lions qu’ils étaient trop orgueilleux ! Ha ! Que nenni ! Ce n’était pas de l’orgueil de se redresser, de lever le menton et de rouler des épaules (et de ronronner légèrement) alors que Joseph lui donnait raison. Simplement… une réaction naturelle ? En même temps, pour se retrouver devant la salle des trophées, il était nécessaire de se perdre. Ou de préparer un mauvais coup. Les deux conditions étaient réunies ici, il n’y avait plus qu’à mettre le plan en application. Le souci, c’est que Brave W. Rosier n’avait pas vraiment de plan (et qu’elle avait tendance à oublier ce détail). Franchement, ce n’était pas vraiment de sa faute. Tout aurait été comme sur des roulettes s’il n’y avait pas eu de porte à franchir. Ou si celle-ci avait accepté de s’ouvrir lorsqu’elle avait prononcé la formule. Il ne savait pas ce qui se trouvait derrière cette porte ?! Hm. Joseph était-il réellement une myrtille ou était-il plutôt un Serpentard un peu malin ayant troussé un de ses petits camarades insupportables ?

Brave fronça les sourcils. Elle voulait savoir ce qui n’allait pas chez cette myrtille (pour éviter de se concentrer sur son échec éminemment lamentable dû à une absence de stratégie). Ah non. Elle retirait ce qu’elle avait pensé. Joseph était du genre un peu relou à faire des présuppositions et à se mêler des affaires des autres en insistant bien sur le fait qu’ils ne savaient pas tout. Évidemment que Brave n’essayait pas de rentrer par effraction dans la salle des trophées pour récupérer son écharpe ! Si tel avait été le cas, elle aurait simplement pu demander au préfet de lui ouvrir la porte ! D’ailleurs, c’était une idée tellement géniale qu’elle aurait clairement dû y penser avant. Sauf qu’elle aurait dû expliquer pourquoi son écharpe avait la forme d’une coupe… Hmm… Un cours de métamorphose qui a mal tourné ? Une mauvaise blague ? Une mauvaise blague suite à un cours de métamorphose ayant mal tourné ? Oui, oui, oui ! Elle avait trouvé son excuse parfaite. Il ne lui restait plus qu’à convaincre Joseph qu’elle agissait pour le bien de l’humanité et que son objectif principal n’était pas totalement de faire perdre des points à Gryffondor. Cela ne devrait pas être trop compliqué. Brave rejeta sa crinière blonde en arrière et laissa échapper un petit rire avant de répondre à sa petite myrtille égarée préférée.

- Tu as déjà entendu parlé des métaphores ?

This is how to beat a Ravenclaw, oh, oh ! Step number 1 : parlez-lui littré, et surtout n’oubliez pas d’utiliser des mots compliqués. Bien sûr que Joseph avait entendu parler des métaphores. Les bleus ont toujours entendu parler de tout avant tout le monde. Frustrée, Brave ? Un peu.

- Eh bien, disons que mon écharpe est une métaphore. Le plus important, ce n’est pas de récupérer l’objet, mais la fierté qui va avec. Même un petit Serdaigle doit pouvoir comprendre ça, n’est-ce pas ?

Brave fréquentait suffisamment de Serdaigles (oui, Isaac était assez à lui tout seul…) pour savoir que les aigles avaient bien plus de fierté qu’ils ne voulaient bien l’admettre. Même s’il était jeune, Joseph devait donc pouvoir comprendre.

- Si tu m’aides et que tu tiens ta langue, je te rendrai la pareille !

En temps normal, Brave n’aurait sûrement pas adressé la parole à un élève de première année. D’autant plus à un élève de première année qui n’était même pas rouge. Mais Joseph était une exception. Il était là au bon moment et il pourrait sûrement lui être utile. Si elle parvenait à mettre la main sur ce fichu trophée, elle lui rendrait un service à son tour. C’était la moindre des choses !

_________________



Be Brave ★ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Nov. 95] Sweet Little Blueberry Aujourd'hui à 4:51

Revenir en haut Aller en bas

[Nov. 95] Sweet Little Blueberry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??» Voici le laeader Sweet Miki» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-