AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[04 Juin 97] Rocking Chair et Révisions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Grant Gustin
MESSAGES : 63

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 07 /07 /1981 - Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [04 Juin 97] Rocking Chair et Révisions Mer 26 Aoû 2015 - 16:09


Les examens approchaient. En fait, ils étaient même un peu trop proches, mais Isaac n’était pas tant que ça stressé, il ne l’était pas du tout même. Il avait passé toute cette année à bosser comme un taré, ce n’était pas pour tout perdre à cause d’un coup de stress. Non, cette réaction puérile il la laissait aux idiots. Il avait donné sa part en matière de crise de panique et trous de mémoires juste avant un examen lorsqu’il était plus jeune. Un peu comme le garçon qui était assis en face de lui en ce moment. Joseph. Un petit deuxième année qui semblait avoir du mal à se concentrer sur son travail. D’accord, c’était peut-être légèrement la faute d’Isaac. Installé confortablement sur une chaise qu’il avait ensorcelé pour qu’elle puisse se balancer à la manière d’un rocking chair, il avait un livre très intéressant sur les potions dans les mains mais son regard était perdu dans le vague. Sa chaise métamorphosée faisait un bruit agaçant à chaque fois qu’elle se…balançait. Et le fait que le brun tapote à un rythme régulier l’accoudoir de ses longs doigts fins n’aidait sûrement pas le plus jeune en face de lui à se concentrer exclusivement sur ce qu’il étudiait. Surtout que la salle commune des Serdaigle était pas mal vide à cette heure-ci. Alors le grincement de la chaise d’Isaac et le tapotement « inconscient » de ses doigts sur le bois brisaient de manière régulière et surtout gênante le silence studieux qui régnait. Isaac arrêta pendant quelques minutes son manège…avant de reprendre de plus belle. N’est pas chiant qui le veut.

Oui, il faisait exprès. Il aimait bien emmerder son monde, il était assez connu pour ça parmi les Serdaigle maintenant. Surtout parce qu’il se faisait occasionnellement éjecté de la salle commune quand il embêtait les mauvaises personnes. Ce qui arrivait assez souvent au final. Mais un deuxième année ? Oulah, proie parfaite pour se détendre. Oui, se détendre. Agacer les autres était une sorte de hobby si on voulait ! En fait, puisqu’Isaac n’était pas si stressé par ses BUSEs alors pourquoi avait-il besoin d’embêter Joseph pour se relaxer ? Oh…les événements de la bibliothèque l’avait assez secoué pour être honnête. Mais ce n’était pas que ça. C’était aussi…les filles. Les filles étaient des créatures perfides envoyées dans ce monde pour lui pourrir la vie. Une belle exception faite pour Céleste évidemment, sa meilleure amie rouge et or était le seul être féminin (parce qu’il doutait un peu de son humanité, elle avait quand même des yeux violets. Très jolis, mais violets quand même.) Mais le reste, toutes aussi chiantes les unes que les autres. De la plus mignonne comme Brave à la plus cruelle comme Joyce jusqu’aux pires de toutes.

Les Collins. Pourquoi fréquentait-il ces espèces de diablesses déguisées en êtres humains déjà ? (particulièrement jolies il fallait l’admettre.) Oh, une question qu’il faudrait éluder un autre jour. En effet, son regard venait de croiser par pur accident celui du jeune Serdaigle en face de lui et Isaac ne pouvait donc plus faire comme si il n’existait pas, même si dans ce cas c’était bien l’existence de Joseph qui le distrayait des deux brunes qui voulait à tout prix le rendre…infréquentable, comme si il ne l’était pas déjà assez. Laissant un sourire tout ce qu’il y’a de plus charmant et bienveillant apparaitre sur ses lèvres fines, Isaac ferma distraitement son livre et posa toute son attention sur Joseph tout en stabilisant pendant un léger moment sa chaise.

– Et bien Joseph. Besoin d’aide peut-être ?

Le ton innocent, la voix douce et charmeuse, l’air sincèrement intéressé…le comportement d’Isaac laissait penser qu’il ne faisait pas du tout exprès d’emmerder Joseph depuis maintenant près d’une demi-heure. Maintenant, il fallait juste voir quel genre de réaction allait avoir le plus jeune ? Isaac croisa ses mains sous son menton et posa ses coudes sur la table qu’il partageait avec Joseph, ou plus sincèrement qu’Isaac avait envahi sans demander l’avis de l’autre bleu et bronze. L’adolescent eut un nouveau sourire avant de continuer de sa voix naturellement suave et trainante.

– Sur quoi tu travailles ?

Etait-il sincère ? Hmm…oui. Si Joseph le voulait, Isaac l’aiderait. Les Serdaigle n’étaient pas vraiment connus pour aimer partager leur savoir mais Isaac avait toujours aimé aider les plus jeunes et était plutôt doué pour ça. Et oui, Isaac pouvait être serviable et charmant quand il le voulait. Certaines en profitaient sans aucun scrupule par ailleurs, hein Brave ? Les pupilles vertes sombres de l’adolescent étaient entièrement concentrées sur le plus jeune, l’analysant en quelques sortes, après tout mine de rien, il ne lui avait jamais adressé une attention particulière avant aujourd’hui. Il se laissa de nouveau bercer par le rythme grinçant de sa chaise.

_________________
.
.
“There are some things your mind has been hiding from you.”
Obert Skye, Leven Thumps and the Gateway to Foo


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE3ème année
    SERDAIGLE
    3ème année
AVATAR : Greyson Chance
MESSAGES : 138

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire !
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 mai 1984 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [04 Juin 97] Rocking Chair et Révisions Jeu 27 Aoû 2015 - 0:35

Mais qu'avait donc fait Joseph au bon Dieu pour mériter ça ? Deux jours plus tôt, il avait en effet eu le droit à une magnifique punition (injustifiée selon lui) de la part de ce cher professeur Rogue. Pourquoi me direz-vous ? Joseph est pourtant un petit garçon travailleur et discipliné. Rares étaient les moments où il faisait preuve d'insolence. Cela n'arrivait jamais, à vrai dire. Non, le petit aiglon était plutôt du genre à rester sagement assis, écoutant attentivement chacune des phrases prononcées par les professeurs. Lui qui avait soif d'apprendre, il ne voulait pour rien au monde rater une miette du discours de chacun d'eux. Ce sont tout de même de sacrés bons sorciers avec un savoir hors du commun. Et cela avait pour effet de susciter l'admiration de Joseph pour tous ses professeurs, sans aucune exception. Aucune ? Oui oui, vraiment aucune. Même le terrible professeur Rogue impressionnait Joseph dans le sens où il semblait totalement maîtriser la matière qu'il enseignait.

Mais ce jour-là, le petit garçon n'était pas vraiment dans son assiette. Il avait mal dormi, s'était réveillé en retard, une fois de plus, et avait dû par conséquent manquer le petit-déjeuner. Il eut toutes les peines du monde à se rendre à la salle des potions à l'heure. Il avait pourtant mis toute l'énergie qu'il lui restait à contribution. Courant comme un dératé, il avait même trébuché sur le sac d'une demoiselle plus âgée, s'était relevé en un rien de temps, bredouillant quelques excuses maladroites et avait poursuivi sa route. Mais c'était sans compter que son propre sac était ouvert. Bien sûr, dans la précipitation, il ne s'en était pas rendu compte. Alors qu'il était en pleine course contre la montre, il avais mis un certain temps avant de réaliser qu'il faisait tomber un livre, puis un morceau de parchemin, puis son encrier, au fur et à mesure de ces grandes enjambées. Jusqu'au moment où il sentit que son sac était étrangement léger, par rapport à d'habitude. Le petit gamin ne fit ni une, ni deux, et, prenant son courage à deux mains, arpenta les couloirs dans le sens inverse. Une fois toutes les affaires récupérées, il repartit en direction de cette fameuse salle.

Et... Il était en retard. De deux petites minutes. Manque de bol... Si certains professeurs étaient assez indulgents, ce n'était pas le cas de Monsieur Rogue. En effet, le professeur de sortilèges et enchantements était assez coulant en ce qui concernait les retards éventuels des élèves, lui-même ayant une légère tendance à l'oubli de l'heure. Mais l'homme horrible qui dispensait habituellement les cours de défenses contre les forces du mal avait, lui, une façon tout autre d'accueillir les élèves qui s'octroyaient quelques minutes de sommeil de plus que les autres. Son air hautain, son regard noir et son sourire presque sadique au coin des lèvres avaient eu raison de la détermination matinale de Joseph. Fébrile, et le visage livide, le gamin avait tenté de s'en sortir en expliquant sa petite mésaventure afin d'excuser ce retard. Aucune réaction de la part de son interlocuteur. Figé, le regard vide, et se frottant le menton, l'homme tout de noir vêtu ne répondit rien. Après un laps de temps, il finit par lui ordonner froidement d'aller s'asseoir. Malheureusement, il était clair qu'il n'en resterait par là. Un faux pas, une seule petite faute de Joseph pendant son cours et le pire arriverait. Et il arriva. Sans s'en rendre compte, Joseph, épuisé, s'était mis à bâiller. Grosse erreur ! Une demi-seconde à peine plus tard, le professeur Rogue lui lança une pique mesquine :

"Mr. Cauldwell, votre esprit serait-il tellement plus élevé que ceux des autres, au point que vous vous permettiez de manifester un ennui profond à l'écoute de mon exposé sur les lutins de cornouaille ? Vous viendrez me voir à la fin du cours."

Cela avait au moins eu pour résultat de définitivement réveiller le petit garçon, maintenant terrifié. Une heure plus tard, la sanction tomba. Il aurait donc à rendre 6 pages de parchemin au sujet de loups-garous. Étudiés généralement en troisième année, cela semblait atrocement difficile pour Joseph. Mais monsieur Rogue avait sûrement voulu le remettre à sa place. Sans le vouloir, Joseph lui était apparu comme quelqu'un d'arrogant. Le professeur a dû se dire qu'un devoir d'une telle difficulté calmerait ses ardeurs de gamin prétentieux. S'il savait comme il se méprenait... Ce sont des traits de caractère qui jamais, ô grand jamais ne feraient partie de la personnalité du petit. Un travail monstre l'attendait. Et c'est quelque chose dont il se serait bien passé en cette fin d'année.

Or, cet après-midi, il n'était plus possible de reculer. Ce devoir était à rendre pour le sur-lendemain et il fallait que Joseph s'y attelle. Alors qu'il faisait de sacrés efforts pour se concentrer, un garçon de cinquième année, Isaac, s'installa à la même table que lui. Aucun problème, sur le principe. Joseph était quelqu'un de profondément gentil et accueillant. Ça ne le dérangeait pas le moins du monde que quelqu'un travaille à ses côtés... Pour peu qu'il ne fasse pas trop de bruit ! Manqué. Le jeune homme faisait un bruit infernal. Entre sa chaise qui grinçait et ses doigts qui tapotaient l'accoudoir, Joseph eut énormément de mal à se concentrer. Trop intimidé par le fait que c'était un "grand", il n'osa prononcer un mot. En aucun cas il ne voudrait se mettre des collèges aiglons à dos. Il était incapable de se plaindre ou de râler auprès d'élèves plus âgés que lui, ayant cette curieuse impression de ne pas en avoir le droit. Comme si sa tranquillité n'était pas légitime, et qu'il fallait s'écraser si un "grand" vous importunait, consciemment ou non.

"Et bien Joseph. Besoin d’aide peut-être ?"

Le petit garçon mit un certain temps avant de comprendre que ses paroles lui étaient adressées. Après tout, cela faisait deux ans qu'il flânait ou travaillait dans cette salle commune, et jamais Isaac ne lui avait adressé la parole. Il était souvent avec le même groupe d'amis et ne prenait jamais le temps de discuter avec les plus jeunes. De ce fait, Joseph eut du mal à réaliser qu'il suscitait réellement son intérêt. Il trouva ça étrange, d'ailleurs. Plaisant mais étrange. Il a plusieurs amis plus âgés que lui à Poudlard, mais ce sont des amis qu'il a rencontrés tout au début, alors qu'il entamait à peine sa scolarité en tant qu'élève de première année. Depuis, les rencontres qu'il avait faites ne se limitaient qu'à des personnes du même âge que lui, à une année près. Et là, sans que personne ne sache pourquoi, après deux ans d'ignorance mutuelle, un contact s'établissait entre les deux garçons arborant les couleurs de la même maison. Flatté, il l'était oui. Cela lui faisait plaisir qu'Isaac vienne bavarder un petit peu. Comme Joseph n'avait pas répondu tout de suite, Isaac avait renchéri.

"Sur quoi tu travailles ?"

Isaac semblait sincèrement s'intéresser aux occupations actuelles du petit garçon. Il n'y avait ni mépris ni moquerie dans son interrogation. D'où venait cet élan de bienveillance ? Joseph n'en avait aucune idée, mais c'est tout naturellement qu'il lui exposa sa situation.

"Les défenses contre les forces du mal. Rogue m'a demandé de lui rendre un devoir sur les loups-garous, tout ça parce que je suis arrivé en retard et que j'ai bâillé pendant son cours. Mais je ne l'ai pas fait exprès ! Me voilà dans de beaux draps... Je me demande ce qu'il va m'arriver si je ne parviens pas à lui pondre quelque chose de passable."


_________________
" Et puis lire, voracement, pour vivre toutes les vies que je ne vivrai pas. "


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Grant Gustin
MESSAGES : 63

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 07 /07 /1981 - Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [04 Juin 97] Rocking Chair et Révisions Jeu 15 Oct 2015 - 23:41



Spoiler:
 
Le regard vert d’Isaac analysait silencieusement le garçon devant lui. Il n’avait rien de particulier, enfin physiquement tout du moins. Un enfant de douze ans comme un autre, Ce n’était pas vraiment un âge palpitant, Isaac avait été un banal Serdaigle, quoique il avait été clairement plus motivé que Joseph pour les études. A douze ans, Isaac avait été un surexcité qui découvrait encore des aspects du monde magique. L’adolescent sorti de ses propres souvenirs en entendant la voix de Joseph. Cet enfant était trop innocent au goût d’Isaac. Trop mignon, trop chou, trop naïf. Si Isaac avait été à sa place, il aurait commencé par faire une remarque plutôt insultante sur le fait que l’aîné l’avait empêché de se concentrer. Il secoua la tête, définitivement, cet enfant était trop « Poufsouffle » à son goût, il lui rappelait un idiot de blaireau sourd-muet qui faisait office de victime officiel d’Isaac. (comment ça Isaac est cruel ? TOUT est la faute à Léandre.)

Mais Joseph était différent, c’était un Serdaigle. Isaac se sentait donc obligé d’être civil avec lui, surtout qu’il s’était attiré les foudres de Rogue. Ahah. Le plus âgé sourit moqueusement, Rogue était une terreur vivante, mais Isaac n’avait jamais eu de problèmes avec lui. En même temps entre Lovegood et les blaireaux qui assistaient au cours de DADA avec lui, Isaac était adorable aux yeux des professeurs. Et il faisait très rarement son intéressant en cours même si il était doué en potions. Les loup-garous ; oh, rien que ça. Isaac eut une pensée pour Lupin, leur professeur de Défenses en deuxième année, il avait trouvé l’homme compétent, même si sa façon de s’habiller horrifiait le Serdaigle toujours tiré à quatre épingles. Sauf que…horreur, malheur….Isaac fixa brusquement son regard sur Joseph et répéta ses derniers mots d’une voix incrédule.

– Quelque chose de…passable ?

MERLIN AIDE NOUS ! Isaac regardait à présent Joseph comme si il était une sorte d’alien avec trois têtes dotés d’un sens esthétique proche du zéro absolu (mon dieu, les conneries qu’il (je) sort.) ET BREF. COMMENT CA PASSABLE ?

Isaac se redressa brusquement sur sa chaise, posa son manuel de potions sur la table et arborant un air mortellement sérieux, il inspira pour se calmer. Parce que franchement Joseph, tu peux pas juste dire ça. Tu peux pas. Pas sans coller à mon pauvre Isaac une migraine intense.

– Comment ça…passable ? Tu peux pas être un Serdaigle et rendre un devoir…passable.

Non, clairement pas. A moins que tu ne sois à l’article de la mort. Ou alors que tu t’appelles Jack Collins. A part ça, non quoi. Y’a pas de raisons. Même le mot quoi, Isaac avait du mal à le prononcer, non franchement ce gosse avait besoin d’être guidé. Il y’a des choses qu’on ne dit pas lorsqu’on est un Aigle qui se respecte.

– Tu es intelligent Joseph, sinon tu ne serai pas ici. Tu as un avenir radieux qui t’attends et ça ne va pas arriver si tu ne travailles pas pour ! Quand un prof te donne un devoir, tu fais en sorte qu’il soit parfait ; Tu ne crois pas que Millicent Bagnold est devenu ministre de la Magie en rendant des devoirs passables quand même !!.

Et il en avait trois tonnes des exemples comme ça (chut, y’en a que 6.) , du genre Ignatia Wildsmith, qui avait inventé la poudre de cheminette et qui était SERDAIGLE. ET OUI. VOUS LE SAVIEZ PAS ! (Ben moi non plus en fait. Merci Adam.) Et puis…et puis ! Isaac était clairement encore choqué. Il était habitué à la bêtise humaine, mais il avait cette impression d’être en sécurité dans le repaire des Aigles…voilà pourquoi il ne parlait pas aux plus jeunes à la base. ARF. Emporté par son élan, Isaac continua de s’indigner ! (fallait vraiment pas prononcer ce mot…) Il leva les mains en l’air d’un air toujours aussi hébété alors qu’il continuait sa tirade à toute vitesse.

– Et puis ! Perpetua Fancourt !! Une autre Serdaigle ! Tu sais ce qu’elle a inventé ? Non tu ne sais pas. Le Lunascope très cher ! OUI. ET Laverne de Montmorency Serdaigle aussi ! Elle s’est probablement assise ici, sur ta chaise ! Et ce n’est clairement pas en rendant des devoirs passables qu’elle a développé son incroyable talent pour les potions qui l’a rendu célèbres pour ses philtres d’amour !

Sans oublier ce très cher Garrick Ollivander ; Serdaigle encore ! Le fabriquant de baguettes préféré de l’Angleterre ! Isaac s’était clairement emporté ! Citant toutes ces célèbres personnalités qui avaient défilé dans LEUR maison ! L’adolescent avait les yeux verts qui brillaient alors qu’il déclamait avec fierté et passion ces célèbres noms qu’il en avait quasiment oublié Joseph.

–   Gilderoy Lockhart aussi…Serdaigle toujours bien sûr. Ordre de Merlin, troisième classe, membre honoraire de la Ligue de Défense contre les Forces du Mal et cinq fois lauréat du sourire le plus charmeur élu par Sorcière-Hebdo, il a écrit un nombre surprenant de livres passionnants et a vécu d’incroyables aventures…et puis il était mon professeur de défenses contre les forces du mal en première année…et whoh, il était tellement beau que franchement…Je…EUH…BREF. Les loups garous donc tu disais.

Légèrement embarrassé, Isaac eut un grand sourire tout en passant sa main dans ses cheveux parfaitement plaqués en arrière, il n’avait pas eu l’intention de révéler le léger crush qu’il avait eu sur son prof. OH et puis il avait eu onze à l’époque franchement. D’ailleurs, il n’avait pas DU TOUT envoyé une lettre à Ste-Mangouste pour Lockhart après la soudaine amnésie de ce dernier. Absolument pas.

Isaac se leva brusquement, ne laissant toujours pas le temps à Joseph d’en placer une. Se dirigeant vers la bibliothèque qui trônait dans la salle commune, il trouva rapidement le livre qu’il cherchait et revint vers Joseph, métamorphosant sa chaise à son état normal avant de s’assoir. Il posa un bouquin très…lourd ; énorme voir devant le garçon. «Créatures Magiques ». Bon, okay, il ne savait pas qui avait emprunté ce livre à la bibliothèque mais vu que ladite personne n’était pas là ! Voilà !

– Il y’a touuuut un chapitre sur les loups garous ici. De quoi trouver ton bonheur ! Par contre, pour pouvoir faire correctement ton travail et remplir efficacement le nombre de parchemins qu’il t’a demandé il va falloir t’organiser. Tu as un plan pour ton travail ?

Ah oui. On fait les choses correctement ou on ne les fait pas. Simple. Non, en fait, on les fait toujours. Quoiqu’il arrive. Et bien comme il faut ! Isaac s’installa plus confortablement sur sa chaise et reprit son manuel de potions. Il pouvait bien faire deux choses à la fois. Il adressa un nouveau sourire à Joseph, grimaçant légèrement et continua sur un ton amusé.

– Désolé, je me suis un peu emporté…ne me reparle plus de devoirs passables s’il te plait.

Clairement, il faisait une allergie au mot. En tout cas, Isaac allait vraiment aider Joseph. Il se remit à feuilleter son manuel tout en gardant un œil sur le plus jeune, prêt à répondre à n’importe quelle question qu’il aurait.

_________________
.
.
“There are some things your mind has been hiding from you.”
Obert Skye, Leven Thumps and the Gateway to Foo


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [04 Juin 97] Rocking Chair et Révisions Aujourd'hui à 16:58

Revenir en haut Aller en bas

[04 Juin 97] Rocking Chair et Révisions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE» Capitol Punishment nouveau PPV Juin 2011» 15 JUIN» Le 28 juin... Paul Emile Victor...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-