AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Alliance improbable [Mai 1997 - Erin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERPENTARD7ème annéeAdmin bisounours
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin bisounours
AVATAR : Adam Gallagher
MESSAGES : 1934

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 14 février 1981 - Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Alliance improbable [Mai 1997 - Erin ] Ven 21 Aoû 2015 - 13:59



Alliance improbable

Erin & Ethan

Décidément, Poudlard était peuplé d’élèves tous plus stupides les uns que les autres. Ethan n’était pas prêt d’oublier l’humiliation qu’il avait subi. Il était trop rancunier pour laisser couler. Touché dans son orgueil, il ne cesserait de retourner cette histoire dans sa tête que lorsqu’il serait vengé des coupables. Demain, dans un mois ou l’année prochaine, ils s’en mordraient les doigts de s’en être pris aux Serpentards. Mais Ethan restait étrangement calme, ce qui, face à la situation, était peut-être plus inquiétant que s’il avait montré sa colère. Il se contentait de répondre par un sourire narquois à quiconque ramener cette histoire sur le tapis. C’était comme ça lorsqu’on était un Serpentard. Les autres ne supportaient pas leur réussite. Leur victoire écrasante face à Serdaigle avait vite été balayée par cette misérable histoire. Oui, le château préférait se souvenir d’une mauvaise image des serpents, plutôt que d’un magnifique 170 à 0. Si le score c’était inversé, sûr qu’ils en auraient entendu parler durant des semaines entières. Ethan n’avait jamais vraiment prêté attention à la concurrence entre les maisons. Certes, il avait des préjugés, mais ça ne l’empêchait pas d’avoir des amis dans chacune des maisons de Poudlard. Or aujourd’hui, Ethan était farouchement décidé à défendre les couleurs de Serpentard. Pour la première fois depuis longtemps, il était prêt à montrer les crocs. Il lui semblait que les élèves avaient besoin d’une piqure de rappel…

Ethan porta le flacon à hauteur de ses yeux. N’importe qui aurait pu le croire vide. Le liquide était aussi transparent que de l’eau, sans impureté ni odeur. Ça lui avait couté cher. Très cher. Peut-être allait-il pouvoir l’utiliser aujourd’hui. Ou peut-être pas. En attendant de savoir, il cacha la fiole dans la poche intérieure de sa cape. La veille, Kroesus, l’elfe de maison qui lui avait servi d’espion, lui avait rapporté un nom. Un seul prénom qui pourtant en disait long et confirmait ses soupçons. Les autres se déduiraient tout seuls, avec un naturel presque trop simple. Malheureusement, le Baron Sanglant n’avait rien vu, mais il lui avait conseillé d’interroger les tableaux des cachots. Il n’y avait pas manqué. Plus que l’incident qui s’était produit, Ethan ne supportait pas l’idée que les Serdaigles se soient introduits dans leurs dortoirs. Ils avaient violé une des règles d’or du château, bafoué des générations et des siècles de traditions. Les élèves étaient censés ignorer où se trouvaient les autres salles communes, c’était une question de respect envers les fondateurs. Salazar Serpentard n’avaient pas choisi ces idiots, en aucun cas ils n’auraient dû pénétrer dans sa salle commune.

Appuyé contre un mur, Ethan regardait distraitement par la fenêtre. Selon ses sources, les Serdaigles et Serpentards de septième année termineraient leur cours dans quelques minutes. Par la fenêtre, il observa le Saule Cogneur se mouvoir paresseusement. Lors de sa première rentrée à Poudlard, il existait un jeu aussi stupide que dangereux : s’approcher au plus près de l’arbre magique. Le vert et argent avait le souvenir désagréable de sa branche souple s’abattant sur sa joue pour y laisser une vilaine entaille ensanglantée. Ethan fut tiré de ses pensées par le grincement de la porte, et le brouhaha des élèves. La journée de cours touchait à sa fin, et chacun avait hâte de rejoindre sa salle commune, le parc, ou encore la bibliothèque. Les mains dans les poches de sa cape, Ethan fouillait la foule d’un regard indifférent. Il croisa le regard de Mallory, mais encore une fois ils s’ignorèrent. Il n’arrivait toujours pas à expliquer pourquoi Desmond était le seul à avoir conservé ses cheveux, mais Ethan savait qu’il n’avait rien à voir avec cette mascarade. Simplement parce que le sang-pur ne se serait jamais abaissé à de pareilles mesquineries. En fait, un acte aussi puéril ne pouvait pas être la signature d’un Serpentard. Non, ils étaient plus subtiles. Comme les serpents, ils attendaient le bon moment pour frapper, et faire le plus de dégâts. Il ne fallait jamais quitter un serpent des yeux. Jamais. Le vert et argent repéra finalement la silhouette qu’il attendait. Van Hall, Miss Pète-Sec, Mademoiselle Je-Sais-Tout. Le Serpentard lui emboita le pas, à distance raisonnable. Il ne savait pas où elle se rendait, mais au moins Sean n’était pas avec elle. L’inflexible Van Hall c’était-elle laissée aller? Avait-elle fait une entorse dans son combat contre l’autorité règlementaire pour se venger avec son équipe? Il le saurait bien assez tôt.

Ethan accorda ses pas à ceux de la Serdaigle. Gauche. Droite. Gauche. Droite. Ses yeux bleus la scrutaient comme s’ils avaient voulu lire en elle. Le préfet était nettement moins bête que ce que certains se plaisaient à dire. Certes, il ne dévorait pas des centaines de livres par semestre, ni ne mémorisait par cœur des centaines de définition, mais il possédait quelque chose de plus précieux. L’observation et l’analyse. Au fond, ça le faisait sourire qu’on le prenne pour un simple bellâtre. Ombre parmi les ombres, il sourit imperceptiblement. Un Farell ne se laissait pas faire. Sa famille était composée de sorciers et sorcières passant par Gryffondor depuis des générations. La fierté et la témérité était donc une seconde nature chez eux. Ajoutez à cela une dose de sang de Jackson et vous obtiendrez un cocktail explosif. Un Serpentard c’était immiscé chez les Farell. Or chacun savait que le serpent et le lion ne faisait jamais bon ménage. Et depuis quelques temps, quelque chose semblait gronder en lui. Une colère née de braises, allumées par la mort de Hana, et lentement attisées par toute sorte de phénomène. Ses migraines étaient de pire en pire, et ses terreurs nocturnes de plus en plus fréquentes. Il voyait des choses. Des choses qui finissaient toujours par arriver.

Ses yeux reflétant une certaine convoitise, Ethan observa comment les longs cheveux bruns de Erin se soulevaient au rythme de ses pas décidés, et sa manie de remonter son sac sur son épaule. Telle qu’il la connaissait, elle avait probablement une dizaine de bouquin là-dedans. Il devinait un haut port de tête et une étoile dorée épinglée à son uniforme sage et sans pliure. Parfaitement ennuyante. Le nom que Kroesus lui avait donné voletait dans son esprit. Evidemment, les choses auraient été plus simples s’il s’agissait d’une personne qu’il détestait. Mais ça ne l’avait qu’à moitié étonné, il s’y attendait. Voilà ce qu’on récoltait à vouloir être un minimum sympa avec les loosers. Sa bonté le perdrait. Car oui, il avait pris sa défense l’année dernière face à Ombrage, et certains de ses camarades. Voilà donc sa façon de le remercier ? Soit. Il ne lui ferait plus de cadeau. Ce n’était pas comme s’il était proche de la demoiselle, mais il n’aimait pas les coups bas, surtout quand ils étaient dirigé vers sa petite personne. Un sourire mauvais se dessina lentement sur ses lèvres. Cette fille n’était rien pour lui, qu’une erreur passagère, qu’un élan de bonté trahi. Un pari amusant. Il n’aurait aucun scrupule à lui faire payer. Dans sa grande bonté, il lui avait laissé une chance, et elle l’avait poignardé dans le dos. Tant pis pour elle, sa misérable vie au château serait décidemment pourrie du début à la fin. Mais avant, il fallait qu’il sache qui d’autre était dans le coup.


- Hé, Van Hall ! Appela Ethan une fois le couloir désert.  Dis-moi, ça fait quoi de devoir humilier les Serpentards, ou du moins essayer, pour faire oublier votre défaite ? C’était plutôt mesquin, je n’aurai jamais pensé ça de ta part. Je me demande ce que dirait Rogue s’il apprenait que certains élèves ont été soumis à un sortilège d’oubliette.

Sur ce point, Ethan n’était sûr de rien. Mais quand il avait interrogé les plus jeunes, ceux-ci lui assuraient ne se souvenir de rien. Or, ils n’avaient eu accès ni au bièraubeurre, ni au whisky pur feu. Le préfet ne voyait pas d’autres explications : les effets correspondaient au sortilège d’oubli étudié en début d’année. Il doutait fortement que le corps enseignant laisse couler s’ils apprenaient que des élèves se prêtaient à ce genre pratique. Si tous les coups étaient permis dans cette nouvelle bataille, alors soit, Ethan ne se montrerait pas indulgent. Pas un seul instant.





_________________
I See Fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alliance improbable [Mai 1997 - Erin ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|» Le jour improbable» drunk, chips, fun - Erin» Un couple improbable (priorité Pandora)» Un improbable podcast pour d'improbables auditeurs !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-