AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits Lun 17 Aoû 2015 - 4:02


FICHE DE PRÉSENTATION
DE Eleonora S. Wilcox


IDENTITÉ DU PERSONNAGE


PRÉNOM(s) & NOM : Eleonora Salomë Wilcox
DATE DE NAISSANCE & ÂGE : 10 mars 1964, 33 ans
ORIGINE * : Sang-mêlé, ses deux parents sont sorciers, mais de familles loin d'être pures. Cardiff, Pays de Galles

MÉTIER(S) : Agent du ministère à la Section des Esprits. Elle a travaillé pour TerrorTours et espère ouvrir une Maison Hantée.
AUTRE(S) : Elle est convaincu du retour de Vous-Savez-Qui et se prépare à affronter les Mangemorts
BAGUETTE : Poirier, plume de phénix, 32cm, assez souple
PATRONUS : Mouette

HORS-JEU


COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? Grâce à un moteur de recherche célèbre
ÂGE IRL : 36 ans.
PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Alexandra Naoum
EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? Non
DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ?(voir Ici): Non, mais je veux bien des liens!
AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? :


APPARENCE (300 mots)


PHYSIQUE :

Eleonora est assez petite (1m64) et fine. Mais elle a des formes. Son visage est doux et elle sourit souvent. Elle a un  regard perçant avec des yeux très noirs. Elle n’oublie que rarement de se maquiller. Mais discrètement. Quelques nuances pour faire ressortir ses yeux et ses lèvres et parfois un peu de fond de teint, si elle a passé une mauvaise nuit.
Ses cheveux bruns mi-longs sont généralement détachés ou en queue de cheval. Elle a une série de percings à l’oreille droite (son côté pirate) et une cicatrice à l’oreille gauche, depuis qu’un cognard a arraché sa boucle d’oreille de ce côté. Il lui arrive de mettre des lunettes le soir, quand ses yeux fatiguent et qu’elle souffre davantage d’une légère myopie.
Elle connaît la mode moldue et s’habille généralement d’un pantalon, d’un t-shirt dévoilant ses formes généreuses et d’une veste. Elle met aussi la plupart du temps des écharpes et foulards, depuis qu’elle s’est habituée à son étole.
Aux pieds, elle met des bottes à talons pour se grandir. Aujourd’hui, elle court facilement avec, mais si nécessaire, elle les métamorphose en baskets.
Ses poignets sont chargés de bracelets anciens, venant paraît-il du trésor de son aïeul et ses doigts portent plusieurs bagues ayant la même origine.
Petite, elle se tient très droite pour se grandir. Elle a la démarche féline du pirate qui sommeille en elle.
Eleonora est très efficace sur son balai. Elle a un excellent équilibre et prend du plaisir à voler, sauter de toit en toit ou à grimper partout.
C’est un vrai chat. Elle n’a plus forcément autant de souffle qu’avant, le tabac n’aidant pas, mais elle reste capable d’un effort soutenu ou de subir des longues journées de travail.
Dans sa poche, elle a un carnet et un crayon pour noter ses nombreuses idées d'histoires. Elle a aussi du tabac sorcier à rouler et passe beaucoup de temps à préparer ou fumer des cigarettes.



PERSONNALITÉ (300 mots)


CARACTÈRE :
Eleonora aime toujours que les choses se passent comme elle le souhaite, mais a compris que c’est rarement le cas. Elle n’est plus une petite fille bercée par des contes de fée. Elle a adouci son style.
Toujours joviale, elle apprécie d’être au centre de l’attention de ses proches ou des sorciers qui l’entourent, mais elle est très discrète au contact des moldus.
Si elle est expansive sur sa famille avec les uns, elle ne parle presque pas d’elle avec les autres.
C’est une baratineuse presque mythomane, ce qui en fait un individu difficile à cerner.
Inventive, drôle, spectaculaire, expansive, elle est bien aimée par beaucoup de monde, mais les gens au caractère fort ne l’aiment pas. C’est dur d’être 2 au centre de l’attention…

Elle adore les histoires. Toutes. Vraies ou fausses, qui s’en soucie ? Elle aime aussi les garçons qui ont un côté spectaculaire. Les guerriers, les voleurs, les tricheurs, les joueurs. Elle adore la grossièreté et choquer les gens, juste pour le plaisir de le faire. C’est son ascendance pirate.
Elle aime aussi les livres, en tant qu’objet. Elle en a plein, d’ailleurs. Elle aime aussi les statues antiques, les bijoux, la musique baroque, les feux d’artifice, le maquillage, les paillettes. A table, elle se jette sur la viande et les légumes, épicés.
Curieuse de nature, elle adore les voyages et les rencontres au hasard.
Dès qu’elle le peut, elle va au cinéma pour voir des films. Elle préfère les films anciens, si possible en noir et blanc, les belles histoires qui font pleurer avec plein de bons sentiments et des personnages sans nuance.
Parfois, elle prend plaisir à faire un petit match de Quidditch avec des amis. Sa mère fournissant facilement un terrain discret.
Et bien sûr, elle aime fumer.

Elle n’aime pas ne rien faire. Elle n’aime pas les filles qui sont grandes gueules et qui veulent être au centre des regards. Elle n’aime pas les filles qui mesurent plus d’1m75. Jalousie et complexes, quand vous nous tenez…
Elle n’aime pas le poisson, les féculents et la nourriture trop grasse.
Elle n’aime pas les gentils garçons et les rigoristes étroits d’esprit.
Elle ne supporte pas d’avoir les cheveux gras ou de ne pas prendre de douche le matin. Elle n’aime pas l’odeur de l’essence. Elle vomit si quelqu’un vomit. Elle n’accepte pas que les gens sachent jouer de la musique, alors qu’elle n’a jamais appris. Par contre, elle chante plus que convenablement.
Elle n’aime pas non plus que les gens voient son oreille gauche, celle qui a un lobe déchiré.


PROJET(S) D'AVENIR :

Eleonora a pris contact avec des amis forains. Elle espère racheter la Cabane Hurlante à Pré-au-Lard. Elle souhaite ensuite y attirer plusieurs poltergeists, avec l'aide de Peeves, pour en faire une attraction, la "Maison hantée" la plus terrifiante d'Angleterre.
Bien sûr, elle souhaite aussi rencontrer l'homme de ses rêves, le flibustier qui saura la conquérir.



HISTOIRE DU PERSONNAGE (800 mots)


"La Famille"

—Grand-Père Paternel : Ludwig Wilcox, mon grand-père est issu d’une famille de forains de Cornouailles. Il est issu d’une vieille famille, ses aïeux, les frères Grimm étaient des sorciers. Mais le sang s’est dilué et rares sont les magiciens dans la suite de la généalogie. Depuis le Moyen-Age, ils sont sur les routes pour proposer des spectacles. Les Moldus, mais aussi les sorciers apprécient les créations de Ludwig, racontant les légendes du Pays de Bade et d'Angleterre. Il a 80 ans et continue de proposer ses spectacles à travers l’Europe. Quel plaisir, pendant leurs représentations, quand les parents disent à leurs enfants que le spectacle n’est qu’une histoire inventée… Au sein de l'entreprise familiale, il participe à la création des histoires et est le spécialiste des décors. Fantasque et exubérant, c'est un vrai forain et un conteur passionné à la barbe fournie. Je l'aime beaucoup, même si j'ai peu l'occasion de le voir.
—Grand-Mère Paternelle : Annabella Maria Wilcox. Ma grand-mère adore son métier de conteuse. C'est elle qui a décidé d'enrichir les représentations avec un spectacle de marionnettes. Elle est ventriloque et a enchanté ses poupées pour leur faire jouer les scènes des contes. Elle participe également à l'écriture. Depuis quelques années, je lui envoie des hiboux pour lui parler de mes soucis. C'est une grand-mère adorable que j'apprécie énormément. Malheureusement, papa m'a appris qu'à 77 ans, elle était gravement malade.

—Grand-Père Maternel : Alexander Flint. Du haut de ses 79 ans, il est le descendant d’un pirate ayant écumé le Golfe du Mexique et les Iles Caraïbes. Très fier de cette ascendance, il montre des particularités qui le rendent haut en couleur. Il parle fort, boit beaucoup, utilise des expressions très imagées lorsqu’il est en colère, collectionne les objets de marine, et a un trésor caché (d’après la légende familial). Il désespère de vivre à une période où la piraterie n’est plus tolérée. Il a cependant un cœur d’or. Eleonora l’adore, même si elle a appris comme le reste de la famille à craindre ses colères. Il a exercé comme officier de marine marchande, avant de devenir gardien d’un phare à la pointe de la Cornouailles. Il est moldu.
—Grand-Mère Maternelle : La femme d’Alexander, Jane Mary Flint a bien du mérite à 78 ans. Tout le contraire de son mari, c’est une fée du logis, qui se charge de toutes les taches du quotidien du couple. Calme et douce, elle est assez stricte dans la gestion de sa demeure et Eleonora garde en mémoire quelques fessées mémorables. C’est une sorcière, ancienne de Poudlard, dans la maison Poufsouffle. Elle a été astronome et a rencontré son mari lors d’un voyage dans l’hémisphère sud, au Pérou. Elle est amoureuse de culture, de littérature et de cinéma et souhaite que ses petits-enfants gardent un pied dans la vie moldue, les poussant à poursuivre des études dans ce monde là également.

—Le Père : Mattheus Julian Wilcox. Mon père a travaillé avec ses parents, mais il ne supportait pas la vie de forain. Il a décidé de s’installer et de se sédentariser. Pendant des années, son père lui en a voulu. Connaissant plus d’histoires que n’importe quel autre sorcier du Chemin de Traverse, il s’est fait repérer par Gordon Dumalley des Editions Whizz Hard Books. Il est aujourd’hui encore lecteur chez l’éditeur sorcier et participe à la mise en place de nombreux ouvrages sorciers, surtout historiques.
Depuis qu’il a rencontré sa femme et qu’il est papa, il a renoué avec ses parents. Il a 59 ans et commence à grisonner, au niveau des tempes. Il était très inquiet à cause de mon travail chez TerrorTours et espérait me voir démissionner. Aujourd’hui, il est heureux de me voir avoir un « vrai » métier
.
—La Mère : Lana Gabriella Flint a 56 ans et est un arbitre international de Quidditch. Elle a joué comme Gardien de l’équipe des Gryffondor lorsqu’elle était à l’école. Sa mère l’a également obligé de suivre des études moldues de physiologie humaine. Ces connaissances en faisaient un coach efficace. Elle a ainsi servi de coach assistant des Puddlemere United pendant 10 ans. Elle avait la charge de l’entrainement physique et de l’alimentation des joueurs. A la fin de sa carrière d’entraineuse, le Département des Sports lui offrit une place d’arbitre national. Très fière à cette idée, elle accepta avec plaisir. Elle a hérité du côté pirate de la famille et adore jouer de la baguette dans son arbitrage. Ses coups de canons sont célèbres chez tous les fans de Quidditch.

—Le grand frère : Andrew Peter Wilcox. De 2 ans son aîné, son frère est assez protecteur. Il est une incarnation du calme et de la douceur. C’est un ancien élève de Serdaigle. Il travaille aujourd’hui comme architecte sorcier. Ses maisons sont appréciées à travers le monde et il est donc souvent à l’étranger, pour superviser la construction d’un bâtiment. Il est spécialisé en sorcellerie Feng Shui, après des études auprès de sorciers japonais et dans une école d’architecture moldue à Heidelberg.

—Les Oncles et Tantes : Manfred Wilcox. Son oncle paternel est briseur de sorts pour Gringott's. Il est spécialisé dans les artefacts de la zone Caraïbe. C'est lui qui a rencontré la famille Flint et qui a permis la rencontre de mes parents. Il est donc un peu responsable de ma naissance. Je lui en suis très reconnaissante. J'espère toujours qu'il me ramènera une partie de ses prises.

Julia Wilcox-Stang est la soeur de mon père. Elle travaille au Ministère allemand de la Magie, en tant que spécialiste des Dragons. Elle vit dans le sud de la Bavière, près des châteaux de Louis II. Elle est veuve et a une fille, Sabine Stang, qui a de bons contacts avec Eleonora, même si les deux cousines se voient peu. La jeune femme est apothicaire, dans un village-refuge sorcier de Thuringe. L’ancien mari de Julia, Friedrich Stang, est mort lors de combats entre des sorciers et des géants dans la Forêt Noire.
Depuis, la famille entière nourrie une rancœur à l’égard des sorciers noirs et des géants. Cela se ressent dans les productions actuelles des grand-parents.

Du côté maternel, Eleonora a un oncle, Andrew Flint, qui est un marin au long cours et qui étudie les créatures marines. Eleonora le voit très peu, mais adore le retrouver ou avoir une carte postale de sa part, amenée par un oiseau toujours très exotique. Il a toujours des histoires passionnantes à raconter et Eleonora espère donc souvent avoir de ses nouvelles. C’est aussi un ancien Gryffondor. Elle ne lui connaît pas d’enfant ou de femme, mais elle a entendu les rumeurs sur les marins qui ont une femme dans chaque port et s’imagine son oncle comme un grand séducteur. Elle espère donc rencontrer un jour un cousin mystérieux…

Le parrain d’Eleonora est un moldu, James Lidgewood. C’est un scénariste de série télévisée. Il n’est pas conscient que sa filleule est une sorcière, mais serait ravi de l’apprendre…


"L'enfance"

Eleonora a grandi dans un mélange culturel impressionnant. Des influences multiples se croisaient entre l’Allemagne, l’Angleterre, les traditions des forains et des marins.
Le jour de sa naissance, d’après la légende familiale, des fées ont tissées une étole qu’elles ont offerte aux grands-parents Wilcox, pour leur petite-fille. Elles ont prédit une histoire hors de l’ordinaire à la jeune femme.
Pour le moment, rien de particulier ne semble être arrivé à Eleonora, mais qui sait ? Cela commencera peut être cette année. Dans tous les cas, Eleonora ne quitte jamais cette étole.
Les grand-parents Wilcox ont profité de cette occasion, pour renouer avec leur fils. Après plusieurs années de brouille, il était temps de passer l’éponge. Cependant, Mattheus n’est pas retourné dans la caravane familiale. Il était heureux à Londres et ne souhaitait pas changer d’emploi.
Les premières années de la vie d’Eleonora ont été douces. Son frère et ses parents s’occupaient avec joie et tendresse de la petite. Elle allait en vacances avec Andrew chez ses grands-parents et vivait alors dans des mondes fantastiques d’histoires et d’aventures.
Alors qu’elle n’avait que 10 mois et qu’elle apprenait à marcher, elle renversa une casserole d’eau bouillante. Elle échappa à la brûlure par magie. C’était la première fois qu’elle démontrait des capacités de sorcière. Ses parents furent aux anges. Ils surent par contre qu’elle allait explorer toute la maison et être une vraie casse-cou… Ils ne se sont pas trompés.
Par la suite, ils apprirent à craindre ses crises de colères. La petite avait pris l’habitude d’être écoutée et entendue. Elle ne supportait pas qu’on lui refuse quoi que ce soit. Si par malheur, cela arrivait, les objets avaient tendance à voler en tous sens.
Véritable garçon manqué, elle était charismatique et pleine de vie. Dans son quartier, elle est vite devenue le leader de son groupe de copains. Même son grand-frère la suivait quand elle proposait quelque chose.
A l’école primaire moldue, elle réussissait bien ce qu’elle entreprenait et était surtout douée en histoire et en anglais. Imaginative, elle a participé à l’écriture d’une pièce de théâtre avec sa classe. Une histoire de pirate dévalisant les coffres d’un gouverneur  félon à la Jamaïque (pas besoin de chercher bien loin pour trouver l’origine de cette histoire, mais il n’empêche qu’elle était particulièrement bien écrite, pour une fillette de 9 ans…)
Si Eleonora a été élevée dans un milieu sorcier, ses amis d’enfance étaient les autres enfants du quartier. Elle est donc également à l’aise au contact des moldus, qu’elle apprécie beaucoup, même si elle les plaint de ne pouvoir vivre dans un monde de magie et de féérie. Elle aimerait tellement partager cela avec eux…
Alors qu’elle avait 7 ans, son frère partit faire ses études de sorcellerie. Eleonora lui écrivait de longues lettres chaque semaine, racontant de manière très romancée, la vie à la maison. De son côté, Andreas était très succinct sur ses études. La petite fille rongeait son frein. Pourquoi n’avait-elle pas encore le droit de pratiquer la magie ???
Peu après ses onze ans, durant l’été, les Wilcox reçurent la lettre de Poudlard,. Légèrement inquiets, ils ne souhaitaient pas que les professeurs comparent leurs 2 enfants, sachant par ailleurs que la jeune fille allait plutôt souffrir de la comparaison avec son frère (ce qui était déjà le cas à l’école primaire, où malgré ses compétences, Eleonora n’avait pas été une élève modèle).

"Les années d'étude à Poudlard"

Enfin ! Elle allait pouvoir faire de la magie ! Ce fut un soulagement pour elle et ses parents. Elle arrêterait de se plaindre et de projeter par colère livres et couverts à travers les pièces.
Ils firent leurs courses au Chemin de Traverse et offrirent un bon balai magique à leur fille.
Dans le train, elle se fit tout de suite remarquer par les membres de son compartiment. Elle leur racontait plein d’histoires, toutes plus folles et fausses les unes que les autres. Un groupe de petits moldus furent très impressionnés par ce qu’elle disait et plus qu’inquiets avant d’arriver à Poudlard. Bien sûr, ils apprirent dans les heures, jours et années suivants qu’Eleonora avait beaucoup menti, mais ils ne lui en tinrent pas tous rigueur. Elle était en tout cas devenue la chef incontestable d’un noyau d’une dizaine d’élèves.
Lors de la cérémonie du Choixpeau, elle se présenta bravement devant les professeurs et élèves. Le sourire aux lèvres, la baguette dans la ceinture, comme un sabre de pirate dans son fourreau, elle mit le chapeau et il ne fallut pas longtemps  pour que cette fillette nourrie de contes épiques soit envoyée chez les … Poufsouffles. Comment çà ? Pas les rouge et or de Gryffondors ? Comment cela était-il possible ? Elle ne le comprit que bien plus tard, quand elle partit avec courage secourir des clients pour TerrorTours. Elle serait toujours du côté des faibles, des blessés et de ceux qui auraient besoin d’elle. Et c’est encore plus flagrant aujourd’hui, qu’elle travaille au Ministère.

Sa première année fut celle d’un chef de bande raté. Elle profita de ses temps libres pour explorer le château. Elle voulait être la plus forte, la plus grande, la plus aimée et la propriétaire du domaine de Poudlard. Après tout, les fées allemandes lui avaient prédit un grand avenir, non ?
Bien sûr, elle dut déchanter très vite. Les élèves plus âgés ne le voyaient pas de cet œil. Elle subit les commentaires amusés et parfois blessant des plus grands, ainsi que les punitions de ses professeurs et du concierge pour ses errances. Mais elle avait démontré son caractère. Ses amis de première année l’avaient adoptée et reconnue comme concepteur d’aventures.
En classe, elle aimait ce qui bougeait. Sortilèges, défense contre les forces du mal, métamorphose, vol lui plaisaient beaucoup. Les cours de potions, quand ça fumait ou changeait de couleur pouvaient lui plaire, mais c’était rarement le cas. Il fallait être bien trop consciencieux et pondéré pour réussir. Par contre la botanique et l’astronomie n’avaient aucun intérêt, à part d’être en plein air…
Mais par dessus tout, elle eut une révélation. Elle adorait les fantômes. Elle passa des mois à les poursuivre, sur son balai, à travers les couloirs. Elle réussit parfois à les convaincre de lui raconter son histoire, mais elle récolta surtout plus de retenue que tous les Poufsouffle de 1ère année réunis. Ce qui n'améliora pas beaucoup son image dans la salle commune... Malgré tout, elle devint amie avec le Moine Gras et Nick Quasi-sans-Tête.
Son frère était l’auditeur amusé de ses déboires et réussites.

En deuxième année, elle se voyait déjà Poursuiveuse pour son équipe de Quidditch, dans la lignée de sa mère. Mais il n’y avait pas de place. Elle avait beau se mettre dans une rage folle, cela ne changea rien. Elle fut mise en retenue par le préfet des Poufsouffles, à la demande du capitaine de l’équipe, mais n’obtint rien de plus. Tant pis. Ils la regretteraient. Elle montrerait ses véritables compétences et elle s’entrainerait d’arrache-pied, seule.
Par ailleurs, sa grand-mère l’avait inscrite à des cours à domicile moldus. Le soir, elle devait, en plus de son travail normal, faire ses devoirs pour réussir sa double scolarité.
Les journées devenaient longues, mais il y avait toujours du temps pour vivre des aventures dans l’enceinte de l’école avec les copains. Et lorsqu'elle avait le cafard, un détour chez Mimi Geignarde lui rappelait qu'elle était heureuse.

En troisième année, Eleonora commença ses cours optionnels. Soins aux créatures magiques, runes et étude des Moldus.
Elle se passionna pour les cours de soins aux créatures magiques. C’était génial de rencontrer enfin les créatures de ses histoires ! Les toucher, les voir, s’en occuper.
Les runes étaient moins motivantes, si ce n’est que ça lui permettait de lire les contes sorciers qu’elle avait entendus depuis son plus jeune âge, dans leurs versions originales.
L’étude des Moldus était facile pour elle qui continuait ses cours « normaux ».
Elle se débrouilla fort bien cette année là et même les professeurs se rappelant le diable de première année, reconnurent ses qualités.
Ses amis, par contre se détachaient un peu de la jeune fille qui était très occupée par ses études et sa pratique quotidienne et solitaire du Quidditch.

Lors de sa quatrième année, Eleonora put enfin accéder à son vieux rêve. Elle devint poursuiveuse de Poufsouffle. Certaines mauvaises langues dirent que le capitaine, élève de 7ème année préparait ainsi son entrée dans une équipe professionnelle. Dans tous les cas, sa mère en fut enchantée. Eleonora reçut un chat en cadeau. Benny était un gros chat de gouttière, noir et blanc, plus souvent sur les toits du château que dans les bras de sa maîtresse, mais après tout, lui aussi méritait de vivre des aventures.
Les 2 premiers matchs furent catastrophiques pour Eleonora, qui n’était pas assez collective, mais elle se corrigea rapidement et devint une pièce maîtresse du jeu de son équipe. Particulièrement douée pour faire des feintes et des passes longues, elle était au cœur de la distribution du jeu des Poufsouffles.
Ce statut fit d’elle la cible des cognards lors des années suivantes. Elle en garde la mémoire avec une vilaine cicatrice à l’oreille et un don impressionnant pour esquiver presque tout ce qui la prend pour cible.
Sinon, elle connut son premier amour lors de l’été suivant sa quatrième année. David était son nouveau voisin. Il était beau et tellement différent de ce qu’elle connaissait. Bien sûr, leur amour ne résista pas à son absence pendant l’année, mais elle en garde un souvenir ému.

En cinquième année, elle était plus qu’occupée par ses études et devoirs, dans les 2 mondes, magique et moldu, ses entrainements de Quidditch et sa volonté d’aller visiter la Forêt Interdite. Elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle n’avait pas eu son badge de préfet. D’ailleurs, cela ne l’empêchait pas de donner des ordres à tout le monde. Jamais suivis d’effets, mais quand même.
Elle réussit plus qu’honorablement ses BUSEs.
Elle réussit aussi à aller dans la Forêt. Elle rencontra les centaures et une licorne, mais faillit être tuée par un monstre dont elle ne connaît toujours pas le nom. Ce qui est sûr, c’est qu’il hante toujours ses cauchemars. Elle ne l’avouera jamais, mais tous les mercredi soirs, depuis ce jour d’avril, elle se réveille en sursaut, vers 3 heures du matin.

En sixième année,  elle devint une accro de la bibliothèque. Elle la fréquentait chaque jour ou presque jusqu’à la fermeture. Elle lisait tout ce qu’elle trouvait sur l’histoire et rêvait ensuite pendant des heures, à l’idée de ce qu’elle aurait fait, à différentes périodes. Elle commença aussi à écrire des nouvelles, quand elle en avait le temps. C’est depuis cette période, qu’elle a toujours un carnet et un crayon dans sa poche, pour noter ses idées. Elle gagna le respect des Serdaigles, quand Helena Serdaigle vint passer du temps avec elle, lisant ses hsitoire par dessus son épaule.
Elle était encore membre de l’équipe. Son sérieux et les histoires qu’elle mettait en scène comme ses grands-parents, dans la salle commune des Poufsouffles, lui offrirent une belle réputation. Elle était enfin populaire auprès de beaucoup de monde ! Comme les autres élèves de son année, elle passa et réussit ses examens de transplanage, mais elle n’appréciait pas du tout les sensations d’étouffement de cette pratique, qu’elle n’utilisa ensuite qu’en cas d’urgence.

En septième année, elle prépara avec sérieux ses ASPICs. Elle ne savait toujours pas ce qu’elle ferait plus tard. Il fallait donc qu’elle réussisse presque partout. Elle se débrouilla plus qu’honorablement, sauf dans ses matières détestées (toujours la botanique et l’astronomie). La vie à Poudlard se terminait avec mélancolie. Elle savait que ces lieux enchantés lui manqueraient. Reviendrait-elle un jour ici ?

—Notes obtenues aux Aspics :

- Sortilèges : Efforts exceptionnels
- Défenses contre les forces du mal : Acceptable
- Métamorphose : Efforts exceptionnels
- Potions : Acceptable
- Botanique : Piètre
- Soins aux créatures magiques : Efforts exceptionnels
- Rune : Acceptable
- Histoire de la magie : Efforts exceptionnels
- Etude des Moldus : Optimal
- Astronomie : Décevant
-Quidditch/Vol : Optimal

Sa vie depuis la fin de ses études à Poudlard

Après ses études à Poudlard, elle devait encore réussir son A-level pour finir ses études moldues. L’année suivante fut donc consacrée à cela. Ce fut difficile. Elle se retrouvait dans un environnement totalement moldu, avec des moyens d’études également moldus. Ecrire avec un stylo, ou pire, un ordinateur,  se faire des nouveaux amis, tout en devant leur mentir sur son passé. Un traumatisme pour la jeune femme qui était une grande bavarde.
Elle avait emménagé dans un petit appartement londonien, sans ses parents. Elle était majeure, chez les sorciers, mais cela rendait Eleonora encore plus particulière pour les autres élèves de sa classe.
Les journées étaient donc encore bien longues pour la jeune femme, entre les cours, le Quidditch avec des amis sorciers, parfois et les rares soirées au Chaudron Baveur, à boire des bièraubeurres en bavardant avec des sorciers hauts en couleur.
Elle prit conscience de l’importance de garder le secret sur le monde sorcier. Elle comprit que si les moldus apprenaient l’existence des magiciens, le monde s’en trouverait bouleversé. Elle avait saisi l’équilibre fragile sur lequel reposait l’existence des sorciers.
Par la suite, elle s’est inscrite dans une faculté de langues, pour apprendre l’allemand, le français, l’espagnol et l’arabe.
Elle se mit aussi à travailler pour TerrorTours, sur le Chemin de Traverse. Elle fut guide pour leurs voyages, mais aussi secouriste, quand un groupe de touristes était en danger. Elle s’était spécialisée dans les pays de la Méditerranée, mais aussi dans les Caraïbes ou l’Indonésie, pays de piraterie. Pendant ses vacances, elle partait en Allemagne et participait aux spectacles familiaux, avec ses grands-parents et sa tante.

Le soir, elle travaillait à la conception de balais. Elle avait récupéré un vieux stock de Nimbus, quand les Puddlemere United changèrent de matériel. Il n’en reste plus grand-chose aujourd’hui, mais la jeune femme parvint à un très bon résultat avec l’un d’entre eux. D’autres l’ont envoyée directement aux urgences de Sainte-Mangouste. Qu’importe, la passion guidait encore une fois les gestes d’Eleonora.

Après quelques années à ce rythme, alors qu’elle visitait un temple au Guatemala, elle fut prise au piège d’un Filet du Diable. Elle en réchappa de peu… Toujours son problème avec la botanique… Son père lui fit un ultimatum. Elle devait quitter son emploi. C’était l’accident de trop…

Elle saisit donc l’occasion, lorsqu’elle découvrit l’annonce du Ministère de la Magie, pour intégrer la Section des Esprits. Un peu plus de calme, moins de temps loin de sa famille et quand même de la variété dans ses activités d'entretiens avec les fantômes et de gestion des conflits avec les Sorciers et les Moldus. Elle a même l'occasion de repasser par Poudlard, pour rendre visite à ses vieux amis fantômes.
Son partenaire actuel est un fantôme. Sir Bates est un ancien membre de la Chambre des Lords, aux manières impeccables, qui tranchent avec l'attitude d'Eleonora, ce qui n'a de cesse de causer des altercations entre les deux, même s'il s'apprécient énormément.



EXEMPLE DE RP (1000 mots)


ON VOUS DEMANDE DE CHOISIR UN SUJET PARMI CEUX-CI :

C'est votre quatrième jour dans le monde du travail. Les trois premiers ont été une vraie catastrophe, vous vous demandez par quel miracle vous n'avez pas été viré. Après une journée pénible (a raconter) vous vous rendez compte qu'il s'agissait de blagues de vos nouveaux collègues pour vous souhaiter la bienvenue. Comment réagissez vous.

Eleonora fait un pas vers la cheminée de sa maison en soupirant. Cela fait quelques jours qu'elle a intégré le Ministère de la Magie et la Section des Esprits, du Département de Contrôle et de Régulation des Créatures Magiques. Emportée par le flux magique, elle se refait une contenance et arrive dans l'atrium du ministère. Elle se dirige d'un pas rapide et conquérant vers les ascenseurs en priant, pour que cette quatrième journée se déroule enfin convenablement.
Malheureusement pour elle, cela commence mal. La petite cabine est bondée et l'agent du Département des Mystère à côté d'elle a oublié d'employer sa brosse à dent se matin. Pourquoi doit-il descendre au niveau 3? Retenant sa respiration et se concentrant pour garder un sourire forcé, elle arrive enfin à son étage et s'extirpe de l'ascenseur en esquivant quelques mémos.
Dans les couloirs, l'ambiance est morose. Depuis quelques mois, les informations contradictoires et les luttes de pouvoir entre partisans du ministre et de Dumbeldore ont rendu chacun discret et nerveux. Il s'agit de ne pas se mettre à dos un sorcier trop puissant.

Lorsqu'elle travaillait pour TerrorTours, l'ambiance était bien plus gaie. Il y avait des bièraubeurres et des jus de citrouille dans le réfrigérateur, des chocogrenouilles dans les tiroirs et ses collègues étaient vivants, jeunes et beaux. Surtout Carpenter. La simple pensée du torse de l'ancien Gryffondor la faisait rougir. Foi de flibustier, il était si musclé et bronzé. Et cette nuit passée ensemble dans la pyramide guatémaltèque restera l'une des plus passionnée qu'elle ait vécu. Elle se mordille les lèvres en y repensant, sentant son coeur accélérer dans sa poitrine et remonte un peu plus vite le couloir.

Heureusement, la porte de son bureau n'est plus qu'à quelques pas et elle peut s'y réfugier. Il est encore tôt et ses collègues ne sont pas encore installés. Eleonora en profite pour se faire couler un expresso et pour se rouler une cigarette. Alors qu'elle termine, son collègue pénètre dans la pièce, venant du bureau d'à côté. Eleonora a beau adorer les fantômes, elle déteste qu'il ne passe pas par la porte. En traversant le mur et la bibliothèque du bureau, il a failli la traverser. Le matin, la sensation est encore plus désagréable.
Miss Wilcox, quel plaisir de vous retrouver ce matin! Je dois admettre qu'après la journée d'hier, je doutais de votre présence parmi nous aujourd'hui. Le ton est pompeux. Mais il faut savoir que Lord Bates est mort, alors que le Reine Victoria gouvernait l'Empire Britannique. Il incline la tête, pour saluer sa jeune collègue. Bolton, du Bureau de Liaison des Gobelins, prenait même des paris. Je dois vous avouer que je n'ai rien misé. J'ai toujours trouvé les jeux d'argent impropre à ma classe.
Rick! Comment allez-vous? J'espère que j'aurai le temps de relire les mémos concernant les poltergeists avant de repartir en mission. Eleonora sait que "Richard" préfère qu'elle l'appelle Sir, ou Lord Bates, mais elle n'a jamais fréquenté la noblesse britannique et, par la barbe de Merlin, ils sont collègues!
Miss Wilcox, permettez moi d'insister une nouvelle fois. Pouvez-vous éviter trop de familiarité avec moi? J'ai encore du mal à accepter votre niveau de langue. Je pourrais être votre aïeul.
Avant qu'elle ne réponde, la porte du bureau s'ouvre et un avion en papier se pose délicatement sur leur bureau.
Auriez-vous l'amabilité d'ouvrir le message. Dans mon état, j'aurais des difficultés à y parvenir.
Eleonora lui jette un regard de défi et fière de sa supériorité et de sa matérialité, elle déplie le message et le parcourt rapidement.
Nous sommes attendus au château de Balmoral. Apparement, un nouvel esprit a décidé d'y faire voler l'argenterie. Le majordome est en train de devenir fou et l'auror en charge de la protection de la résidence royale est à nouveau dépassé.
Eleonora récupère ses affaires, avale rapidement son café et reprend la route de l'atrium, lassée. Depuis qu'elle a pris son poste, elle n'a fait que courir après des poltergeists dans ce château. Ils ont commencé par envahir les dépendances, mais apparement, ils sont maintenant dans l'aile principale et risquent à tout moment d'entrainer une brèche du secret vis à vis des Moldus.
La nouvelle agent adore se frotter aux poltergeists, mais tous les jours, c'est trop. Et celui d'hier était particulièrement salace et graveleux. En plus, Lord Bates profite de chaque voyage pour lui parler de ses liens avec la couronne et de toutes les anecdotes qu'il connait concernant la reine Elisabeth. Et le trajet est long!

Un nouveau trajet par le réseau de cheminette les amène dans les appartements de l'auror, dans la maison du gardien. Il faudra encore traverser les immenses pelouses du jardin. La petite cheminée est bien étroite pour sortir. A peine dehors, Eleonora sent quelque chose couler sur ses cheveux et dans sa nuque. C'est froid, humide et visqueux.
PUDDING POUR LA BLEUE! JE N'AVAIS PLUS DE GATEAU DE FETE POUR VOTRE TITULARISATION!
Eleonora marque un temps d'arrêt, indispensable pour comprendre les mots qui remontent vers son cerveau. Elle doit aussi analyser le contenu de la pièce. Des banderoles "Welcome!", des ballons, des fantômes et d'autres agents de la Section des Esprits. Et ce foutu poltergeist hurlant qui lui tend maintenant une tasse de thé. Tout le monde sourit et l'auror souffle dans un sifflet-serpentin, avec un sourire idiot.
Bienvenue parmi nous, Miss Wilcox! Veuillez excuser Hern. Il n'est pas toujours tenable.
Mais qu'est ce que c'est que ce bordel. Rick a l'air d'être au courant de ce qui se passe ici. C'est une fête de bienvenue? Et ce Hern qu'elle a poursuivie pendant une journée entière, se roulant dans le crottin et devant éviter tous les touristes qui visitaient Balmoral? C'est une farce? Elle va lui faire avaler tout le pudding qui tombe en plaques collantes depuis ses cheveux lavés le matin même. S'il y a une chose qu'elle déteste par dessus tout, c'est d'avoir les cheveux gras. Et là, ils sentent l'avoine, les pruneaux et le lait qui commence à cailler.
TOI! Tu vas voir! Crie-t-elle. Je vais te faire ravaler ta langue. D'un geste, elle dégaine sa baguette et la tend vers le poltergeist. Mais avant d'avoir pu formuler son sortilège, elle est désarmée d'un Expeliarmus de l'auror.
Calmez-vous, miss. Ce n'est qu'un test, une blague. acceptez plutôt sa tasse de thé.
Epuisée, sale et déboussolée, Eleonora ne peut réprimer un rire nerveux et se laisse tomber sur le lit à côté. Elle glisse ses doigts dans ses cheveux, prélève un maximum de pudding et le jette au visage de l'auror éberlué. Il n'a pas le temps d'esquiver l'attaque et se retrouve maculé d'avoine.
Tout le monde explose de rire, sauf ce triste Lord Bates qui ne peut que la regarder avec un regard réprobateur.
Finalement, ces idiots ne sont peut être pas si coincés et rabat-joie. Elle va peut être même se plaire dans cette Section des Esprits. Elle sourit à son entourage
Vous auriez une douche et une serviette supplémentaire, que je me nettoie les cheveux? Je vous promets de vous laisser de l'eau chaude. Ensuite, je profiterai de votre buffet et si la fête dure assez longtemps, je vous offrirai même l'apéritif.

a


Dernière édition par Eleonora Wilcox le Lun 17 Aoû 2015 - 19:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits Lun 17 Aoû 2015 - 11:27

Bonjour et bienvenue à toi sur le forum !

Même si tu n'as pas encore terminé ta fiche, je dois te signaler que tu devrais jeter un nouveau coup d'oeil au règlement, il te manque encore quelque chose pour que ce soit bon ;)

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits Lun 17 Aoû 2015 - 13:50

Merci pour la remarque et l'accueil. Je pense avoir trouvé tous les mots du règlement.

Encore un effort RP et je pense avoir terminé.
Avec un changement d'avatar en prime.

EDIT:

C'est bon pour moi
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits Lun 17 Aoû 2015 - 21:35

Parfait. Ta fiche va donc, dès à présent, passer en discussion. Encore un peu de patience !

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière défense
    APPRENTI(E)
    Filière défense
AVATAR : Felicity Jones
MESSAGES : 1530

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple avec Sean ♥
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 18 mars 1979 à Londres (UK)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits Mar 25 Aoû 2015 - 8:57

Bonjour!

Après concertation nous avons décidé de refuser ta fiche. Nous sommes conscients des efforts que tu as fournis pour la faire, mais même avec cela, ton personnage, son histoire, ses aptitudes, nous semble démesurées. En effet, l'ensemble manque de crédibilité. Nous ne sommes pas contre l'idée d'avoir des génies sur le forum, mais un seul et même personnage ne peut pas avoir toutes les qualités et tous les talents du monde. Nous veillons à ce que chaque personnage soit bien dosé de façon à éviter de voir les Mary-Sue et consorts pulluler sur le forum. Un personnage plus "modeste" serait sans doute passé crème.

Voilà, nous espérons sincèrement que tu ne prendras pas mal nos remarques, car le but n'est certainement pas de te blesser ;)

Bien à toi,

L'équipe de Rictusempra.

_________________
 

Mais je me lâche la main, je m'éloigne de moi, je me retrouve au matin, sur la mauvaise voie, quand on se perd en chemin, comment venir à bout, de ces efforts inhumains, qui nous mènent à nous?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits Mar 25 Aoû 2015 - 13:13

Pas de soucis. Je n'avais pas l'impression d'abuser particulièrement mais je vais baisser des choses et soit modifier ma fiche, soit créer un tout autre personnage.
Un équivalent était passé sur un autre forum, mais je vais me remettre à la conception d'un personnage, peut être un des scénarios.

A très vite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits Aujourd'hui à 3:05

Revenir en haut Aller en bas

Eleonora Wilcox, Agent de la Section des Esprits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» ROOKIE + AGENT LIBRES» QUAND L'AGENT AGRICOLE ET LE FAUX INGENIEUR PIETINENT UN AGRONOME ETUN INGENIEUR» Section PA ?!» Section dessin» Section débutant
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches refusées-