AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[sept 92] Les premiers pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [sept 92] Les premiers pas Sam 1 Aoû 2015 - 23:18



Poudlard 1er septembre 1992

Les lumières du château dansaient sur les eaux saumâtres du grand Lac Noir. Tim avait du mal à décoller ses yeux des grandes tours noires qui se dressaient dans le ciel étoilé. Encore mieux, il n’arrivait plus à fermer sa bouche, à chaque fois que l’immense Garde-Chasse leur citait un nombre incroyable de créatures magiques vivant sous les eaux. Alors qu’ils mettaient pieds à terre et que la grosse tête hirsute de Hagrid leur ouvrait la voie, le jeune sorcier ne put s’empêcher de jeter un dernier coup d’œil derrière lui. Ils étaient bien loin de Londres, là où ses parents l’avaient laissé à la gare. Cette image déchirante restait gravée en lui et l’idée de séjourner plusieurs mois dans cet immense château lui nouait l’estomac. Il n’avait jamais été séparé aussi longtemps de ses parents.
Alors, doucement, sans prononcer le moindre mot, le jeune garçon monta les marches d’un vieil escalier. Tous les élèves de première année chuchotaient leur excitation. Où iraient-ils ? A Serpentard ? Gryffondor ? Serdaigle ou Poufsouffle ? Tim n’en avait pas la moindre idée. Sa mère était une ancienne Gryffondor et son père était d’origine moldu. Alors automatiquement, Tim espérait se retrouver chez les lions. Il entendait quelques brides de conversation.

- Il parait qu’Harry Potter est à Gryffondor ! J’ai hâte de me retrouver dans cette maison !
- La salle commune des Poufsouffles est située juste à côté des cuisines, ça doit être vachement pratique quand tu as un petit creux !
- Serpentard est une maison qui regroupe les plus grands esprits et la plupart finissent au Ministère !
- A Serdaigle on peut observer toute la lande Ecossaise depuis le haut de la tour !


A les entendre parler, tout le monde savait ce qu’il voulait. Tim, lui, tergiversait encore beaucoup. Il avait simplement hâte de commencer les cours et d’utiliser plus sérieusement sa baguette magique. Pour le moment, il n’avait que réussi des sorts primaires peu convaincants. Il redoutait tout de même de monter sur un balai. Voler, lui faisait peur. Une vieille femme se dressa devant eux. Elle possédait un large chapeau à plume d’oie et des petites lunettes carrées étaient posées sur le bout de son nez. Elle avait le visage sévère de gens qu’il vaut mieux éviter de contrarier. Les élèves suivirent la sorcière d’un pas maladroit et pénétrèrent dans une petite salle exiguë qui les obligea à se serrer les uns contre les autres. Tim jetait des coups d’œil inquiets. Il ne connaissait personne, à part Arya Howe avec qui il avait « sympathisé » dans le train les menant à Poudlard.

- Bienvenue à Poudlard, dit le professeur McGonagall. Le banquet de début d’année va bientôt commencer, ais avant que vous preniez place dans la Grande Salle, vous allez être répartis dans les différentes maisons. Cette répartition constitue une cérémonie très importante. Vous devez savoir, en effet, que tout au long de votre séjour à l’école, votre maison sera pour vous comme une seconde famille. Les maisons sont aux nombres de quatre. Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard…

Tim décrocha doucement. Il observait curieusement un jeune garçon au visage renfermé. Il était un peu plus grand que lui, possédait des cheveux bruns, courts et se tenait droit comme un i. Comme une impression étrange germait en lui. Le professeur McGonagall disparut et les élèves commencèrent à s’agiter. On entendait de tout et n’importe quoi. Certains disaient qu’il faudrait passer des épreuves difficiles et douloureuses pour être accepté dans la maison qui leur était destiné. Enfin, le groupe de première année pénétra dans la Grande Salle.

Elle était immense et le plafond magique qui les surplombait était agrémenté d’une centaine de bougies flottantes. Beaucoup poussaient de grands cris d’exclamation. Tim, lui, n’arrêtait pas de jeter un regard en biais vers les élèves des années supérieurs. Ils avaient l’air tous tellement à l’aise, tous tellement grands et surtout, tous tellement prétentieux. Le jeune sorcier détestait ce genre de situation. Le groupe se dirigea vers une estrade, sur laquelle se tenaient un tabouret et un vieux chapeau miteux. Les élèves s’arrêtèrent sous l’ordre du professeur McGonagall. Pendant quelques instants, il régna un silence total. Puis, tout à coup, le chapeau remua et il se mit à chanter.

A la fin, un tonner d’applaudissements retenti dans la Grande Salle et le chapeau s’immobilisa net. Le professeur McGonagall signifia aux nouveaux élèves qu’il suffisait de s’installer sur le tabouret et de poser le choixpeau sur sa tête. Des élèves passèrent avant lui. Notamment, Jessicayumi Belmontet qui fut envoyée à Serdaigle. Verith Cambell à Serpentard. Jeffrey Davis un garçon timide qui fut envoyé à Poufsouffle. Isaac Hawk, le grand garçon fin, à Serdaigle. Arya Howe, la jeune fille arrogante du train, également à Serdaigle. Jimmy Kent à Gryffondor … Tim regarda le jeune Kent descendre de l’estrade les joues pourpres, avec une certaine envie. La table des Gryffondor exprimait la joie et la gaieté. Puis, Tim se rappela que le célèbre Harry Potter se trouvait dans cette maison. Il tendit le cou, mais n’aperçut aucun sorcier à lunettes et à la cicatrice d’éclair. Est-ce qu’on lui avait menti sur le sujet ?

Tim crut qu’il se déroulait une éternité avant qu’on appelle son nom.

- Tim Murray !

Son cœur ne fit qu’un bond dans sa poitrine. Il secoua légèrement la tête, jeta un coup d’œil vers le peu de camarades qui restaient à ses côtés, puis monta sur l’estrade. Alors qu’il s’installait sur le tabouret, Tim remarquait tout juste les centaines de regards des quatre tables braqués sur son petit être. Le choixpeau fut posé sur sa tête.

- Humm, je vois de l’angoisse, de l’inquiétude … mais aussi une grande force de caractère. Tu es doué petit ! Tu pourras accomplir de belles choses par ton intelligence et ton assiduité ! Tu es un révélateur de talents … Alors pourquoi vouloir allez chez les courageux, si tu n’es pas fait pour ?
- Pardon ?
- Pourquoi vouloir aller à Gryffondor alors que tu es fait pour Serdaigle ?
- Ah heu … parce que ma mère était à Gryffondor et que … je pense que ma place est là bas ?
- Humm … Non. Crois en mon expérience, ta place est à SERDAIGLE !

Un tonner d’applaudissements et les bleu et bronze se levèrent de leurs bancs pour accueillir le nouveau venu. Tim baissa légèrement l’échine et s’en alla rejoindre sa place aux côtés d’une fille obèse âgée d’un an de plus. Après la répartition, le professeur Dumbledore, un vieil homme à longue barbe argentée, leur annonça un long discours de bienvenue. Et soudain, après un claquement de doigts, un festin apparut comme par enchantement sous leurs yeux.

La grosse Serdaigle qui se tenait en face d’un garçon à lunettes plongé dans un bouquin d’Astronomie se retourna vers Tim.

- Salut ! Je m’appelle Maya Livingstone, je suis en deuxième année. Tu veux un bout de cuisse de poulet ? Tu peux te servir à volonté, ce sont les Elfes de maison qui cuisinent ici ! Et je raffole du banquet, ils ne cessent de me surprendre !

C’est pour ça qu’elle était aussi grosse ? Songea Tim avant d’attraper un plat de légumes qui venait d’apparaitre par enchantement. Tout le monde parlait fort, tout le monde semblait se connaitre. Arya ne daignait même pas regarder Tim en face. Il avait comme l’impression qu’elle ne comprenait pas le choix du choixpeau. Tim ne cessait de se retourner vers la table des Gryffondors afin de déceler la présence du célèbre Harry Potter.

- Tu vas finir par te tordre le cou si tu continues à te retourner comme ça.

Une jeune fille très étrange se tenait devant lui. Elle possédait de longs cheveux blonds, de grands yeux globuleux et une multitude de perles multicolores dans les cheveux. Le plus étrange était son collier de bouchons. Tim le pointa du doigt sans prononcer le moindre mot.

- C’est un talisman, il me protège des Nargols. Je m’appelle Luna Lovegood et toi ?
- Tim Murray. Je …

Alors qu’il voulait exprimer sa solitude et son angoisse, un fantôme vêtu d’une longue robe grise sortie de la soupe aux oignons. Tous les élèves de première année sursautèrent sur place. Elle épousseta sa robe, puis fit une belle révérence devant les élèves.

- Bonsoir Dame Grise !
- Bonsoir Miss Van Hall ! Avez-vous passé d’agréables vacances en compagnie de vos frères ?
- Oh, j’ai vécu mieux ! Je suis contente de vous revoir et de revoir Poudlard !

Puis le fantôme s’envola dans les airs pour rejoindre les autres. Tim restait stupéfait, la bouche ouverte. Il s’attendait à tout, sauf à voir des fantômes.

- Tu devrais fermer ta bouche, il y a 78% de chance que tu te mettes à baver sur ton plat et 87% de probabilité que tu sois dégouté par ton assiette, lui lança le garçon à lunettes qui ne décollait pas son nez de son grimoire.
- C’est Adams Wright, lui indiqua la grosse Maya en mordant vivement dans une poignée de frites grasses. Ne fais pas attention à lui, il parle toujours en chiffres et en statistiques !
- Un vrai robot ! répliqua Tim en rigolant.
- Un quoi ?
- Un robot … tu sais pas ce que c’est ?
- Non … mais goûte moi cette part de tarte à la mélasse, elle est divine !

Tim secoua la tête vigoureusement. A croire qu’elle essayait de le transformer comme elle. Il n’était pas non plus un sac d’os ! Puis Tim tourna son attention pour la énième fois en direction de la table des Gryffondor, mais si vivement, qu’il percuta son voisin de gauche. Le garçon un peu plus grand que lui, au visage fin. Il venait de lui renverser un peu de soupe aux oignons sur sa robe.

-Oh désolé ! Je n’ai pas fait exprès … je … désolé. Il doit bien exister un sort pour nettoyer ça, non ? Si seulement je savais utiliser ma baguette magique …

Il chercha à tâtons sa baguette magique sous sa robe de sorcier, puis jeta un coup d'oeil inquiet vers son camarade. Qu'allait-il dire ? Il paraissait si étrange et en même temps si attirant. Tim ne le savait pas pourquoi, mais malgré son impression première sur le jeune garçon, il ressentait comme une attirance. Comme une sorte de feeling et que malgré des airs distants, il pouvait se montrer sympathique. Alors il tenta le tout pour le tout, espérant que cet incident passe aux oubliettes.

- Je m'appelle Tim Murray ! Tu pourras te rappeler de moi comme étant la première personne à t'avoir couvert de soupe à l'oignon. Si jamais ça sent trop fort dans les dortoirs, tu pourras toujours dire que c'est de ma faute. Je sais encaisser les coups ! dit-il en souriant jusqu'aux oreilles.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Grant Gustin
MESSAGES : 63

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 07 /07 /1981 - Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [sept 92] Les premiers pas Jeu 13 Aoû 2015 - 23:05


Whoh. Ça c’est une école ! Isaac était complétement sous le charme de l’énorme bâtisse, de l’énorme château même ! Le voyage avait été…étrange. Disons qu’en entrant dans un compartiment au hasard, le jeune garçon ne s’était pas du tout attendu à tomber sur son ex meilleur ami. Jimmy ? Un sorcier ? Sa mâchoire s’était légèrement décrochée alors qu’il saluait vaguement le brun. De toute façon, il n’avait pas le choix. La plupart des compartiments étaient complets, son excitation était retombée d’un coup. Comme les enfants têtus de onze ans qu’ils étaient, ils ne s’adressèrent pas la parole. Isaac s’était de toute façon plongé dans un livre de sortilèges pour premières années. Inutile de dire qu’il avait harcelé son cracmol de beau-frère pour lui apprendre ce qu’il devait savoir sur le monde magique. Après une bonne demi-heure d’intense ignorage, Isaac essayait de temps en temps un sort mais sinon il était complétement plongé dans son livre. Tellement qu’il ne remarqua même pas qu’un autre garçon s’était assis à côté de Jimmy et que les deux semblait bien s’entendre. En même temps, il s’en fichait. Tant qu’on ne le dérangeait pas. Après ça, Jimmy et son nouveau copain finirent par quitter le compartiment. PERFECT. Ou pas, une fille entra, elle semblait un peu plus âgée et surtout euh…très jolie. Elle ne resta pas longtemps non plus, mais assez pour qu’Isaac rougisse joyeusement à chaque fois qu’elle lui adressait la parole.

A présent, il était occupé à entendre le discours du Professeur McGonagall, il était déjà plutôt impressionné et était ravi de ne pas être le seul ! Parce que mine de rien, il avait quand même un peu peur. Il allait être séparé de ses parents pendant une bonne année et il serait obligé de rester dans ce château en attendant. Ce dernier fait avait quelque chose de rassurant, tout comme les paroles de la sorcière aux lunettes qui insistait que les maisons étaient comme des familles. Même si honnêtement, Isaac n’était pas le plus sociable des enfants. Ils allèrent dans la grande salle et Isaac ressentit de nouveau un certain stress. Tous les autres élèves étaient si grands, certains semblaient vraiment hautains voir méchants, d’autres se moquaient d’eux en s’étonnant de les voir « aussi petits. ». Isaac croisa les bras avec dignité, non, il n’était pas un « mioche ». Il attendit patiemment que l’étrange chapeau finisse sa chanson étrange et applaudit avec les autres. Et puis comme à peu près tout le monde, il laissa son regard se diriger vers la table des Gryffondor, à la recherche du fameux Harry Potter, même si il ne saisissait pas encore pourquoi il était si célèbre. Quelque chose en rapport avec un certain On-Sait-Tous-C’est-Qui mais Isaac n’était pas encore sûr de savoir qui c’était en fait. Anyway. La cérémonie de répartition allait commencer et le garçon tentait vainement d’ignorer les commentaires de ses camarades. La plupart voulait Gryffondor, la table des Lions et des Courageux. Isaac n’était pas du tout sûr de vouloir rejoindre les rouges et or. Ils avaient l’air beaucoup trop joyeux et bizarres à son goût. Les Poufsouffles semblaient beaucoup plus fréquentables, surtout que…surtout que la jolie rousse de tout à l’heure y était. Charlotte Wells, qui lui accorda un sourire encourageant qui fit de nouveau rougir Isaac. Il voulait devenir un Poufsouffle. Ou paaas. En tout cas, il ne voulait pas finir en vert et argent. Ils avaient tous l’air hautain. Bon, okay, Isaac n’est pas le plus adorable et ouvert des garçons, mais il n’appréciait pas de se faire regarder de cette façon, même si il ne pût s’empêcher de fixer légèrement un Serpentard aux boucles brunes et au regard intense. Euh…

Isaac Kristoffer Hawk

Whaaaat ? Oh zut ! Il s’était encore perdu dans sa propre bulle et avait zappé que la cérémonie de répartition avait déjà commencé. Quel idiot ! Il eut l’air paniqué pendant un moment avant de finalement se diriger vers le vieux chapeau usé. Stressé, le garçon s’assit et attendit que l’étrange outil magique soit placé sur sa tête. Il faisait face à toute la salle de cette manière et il pouvait finalement voir la dernière table. Les Serdaigle. Etrangement, ces derniers avaient l’air plus…civilisés que les autres. Leur vue apaisa le garçon qui sursauta en entendant la voix du Choixpeau dans sa tête, il s’était encore perdu.

*Alors, je vois que tu t’es déjà fait une idée sur les maisons. Très bien ! Fais-moi confiance, d’après ce que je peux voir de tes ambitions et compétences, c’est à Serdaigle que tu pourras t’épanouir ! Et accéder à de nombreuses connaissances. C’est ce que tu recherches n’est ce pas ?*

Isaac hocha la tête, ce qui secoua le choixpeau légèrement.

*Pardon !*

Le choixpeau émit un son étrange qui ressemblait à un rire avant de crier SERDAIGLE. Isaac se dirigea aussitôt vers la table des bleus et bronzes et fixa avec suspicion ceux qui l’entouraient. Si certains s’amusèrent de son comportement, d’autres le fixèrent à son tour. Et c’est en ce jour qu’Isaac apprit qu’il n y’avait rien de plus désagréable que de se faire fixer par un Serdaigle quand on était pas habitué. La place à ses côtés fut prise par un garçon légèrement plus petit que lui mais qui avait l’air assez sympathique (et civilisé.) Il le regarda discuter avec une fille tellement grosse que…ouais, pas fréquentable celle-là. Le garçon qui parlait en chiffres par contre l’intéressa beaucoup plus, il avait l’air vraiment hyper intelligent. ET puis, y’avait des fantômes.

Si Isaac n’ouvrit pas une bouche béate comme son voisin, ses yeux s’écarquillèrent considérablement !  Non mais franchement. Il écouta l’échange entre La…dame grise qui semblait être le fantôme attitré de Serdaigle et une certaine Erin Van Hall. N’osant rien dire, le nouvellement bleu et bronze regarda son assiette. Le banquet était plus qu’apetissant mais Isaac se sentait quelque peu perdu pour le moment et il n’avait pas tant que ça d’appétit.  Le banquet était apparu comme par…magie ! Il secoua la tête, trop de nouvelles choses et il n’était pas encore complétement adapté à l’idée et son hyper actif de voisin le perturbait à force de se tourner toutes les deux minutes pour regarder la table des Gryffondors, oh d’ailleurs, Jimmy y était. Pas qu’il s’y intéressait hein

Et ce fût à ce moment que son voisin au cou beaucoup trop mobile à son goût lui renversa de la soupe aux oignons sur sa robe neuve. Isaac prit une mine boudeuse, pfff…civilisé mon œil, ce mec aurait dû finir avec les Gryffondors. Et non, il ne connaissait encore sort pour ça. Pourtant quand Isaac daigna finalement lever les yeux vers son voisin, il fût surpris par le sourire de ce dernier. Isaac sentit sa soudaine irritation s’envoler juste à cause du sourire de l’autre. Mais comme il était chiant, il ne pût s’empêcher de répliquer.

– Faudrait peut-être que t’arrêtes de regarder la table des Gryffondor aussi. Qu’est ce qu’il y’a de si intéressant là-bas déjà ?

Il avait répliqué d’un ton un peu agacé. Mais son air boudeur finit par disparaitre complétement et il continua sur un ton moins agressif.

– Y’a bien un sortilège que je connais, mais je sais pas le faire. C’est pour les années supérieures. Récvite je crois…

– Recurvite !

Isaac regarda avec ébahissement la tache disparaitre. Whoh, hyper efficace ! Il tourna son regard vers son autre voisin sauveur qui était nettement plus âgé qu’eux et qui leur fit un clin d’œil avant de retourner discuter avec ses camardes. Le jeune garçon murmura un merci avant de se tourner de nouveau vers…Tim. Un nouveau sourire sur les lèvres.

– Isaac Hawk ! Et j’espère que personne d’autres n’aura l’idée tordue de me couvrir de soupe à l’oignon…autant que tu sois une exception. Et puis…je ne t’aurais pas laissé te faire taper dessus à cause de ça.

Isaac fronça  les sourcils, il ne savait pas si Tim avait juste voulu faire une blague en disant ça ou pas. Le brun prit une gorgée de son jus de citrouille et s’essuya le coin de la bouche avec une serviette avant de reprendre la parole. En espérant que Tim ne trouve pas tout son maniérisme agaçant. Isaac avait une terrible manie pour les bonnes manières.

– Je t’ai entendu parler de robots ! Tu es un né-moldu toi aussi ?

Par ces simples paroles, l’enfant s’attira quelques regards méprisants auquel il répondit par de l’incompréhension. Il haussa les épaules et se tourna vers Tim, toujours souriant.

_________________
.
.
“There are some things your mind has been hiding from you.”
Obert Skye, Leven Thumps and the Gateway to Foo


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [sept 92] Les premiers pas Mer 26 Aoû 2015 - 17:00

Voilà comment tout a commencé. Jamais Tim n’aurait imaginé un seul instant qu’il allait entamer une véritable amitié en parlant de robots. Tout s’embrumait dans sa petite tête de pré adolescent. Il considérant Isaac pendant de longues secondes avant de secouer vivement la tête. La tâche sur sa robe s’était volatilisée comme par magie ! C’était incroyable ! Comment les élèves pouvaient rester impassibles devant un tel miracle ?

Oui, bon, ce n’était pas exceptionnel, mais ça l’était pour Tim. Il avait hâte de se servir correctement de sa baguette magique et de voir ce qu’il pouvait en faire. Il avait pu voir sa mère exercer de nombreux enchantements sur des objets du quotidien, mais elle était tellement peu présente, que Tim avait fini par avoir une éducation essentiellement moldu. Son père était un boulanger pâtissier renommé en Ecosse. Du moins, dans leur petit village près d’Iverness, dans la capitale des Highlands Ecossaises. Il n’avait jamais pu contempler durant des heures, des œuvres magiques ou découvrir des endroits infestés de sorciers. Non, il avait simplement passé son existence à l’école moldu et parfois le nez plongé dans de gros grimoires poussiéreux.

Alors oui, il était content d’être ici, à la table des Serdaigle, même si au fond, l’espoir que le choixpeau magique le rappel à la table des Gryffondor le démangeait de l’intérieur. Il espérait tout de même apercevoir le célèbre Harry Potter, celui qui avait fait tant de zèle auprès de sa mère. Elle avait dit « Oh tu iras à Poudlard dans la même école que le célèbre Harry Potter ! » et elle avait fini par enchainer sur la terrible et tragique histoire des Potter. Tim fut charmé et fasciné par le retournement de situation et le terrassement de celui dont on ne doit pas prononcer le nom. Alors pour lui, entrevoir Potter ou même simplement croiser son regard, suffirait à calmer ses ardeurs.

Il attrapa la main d’Isaac et la secoua vigoureusement. Un fantôme passait juste au dessus de leurs têtes en agitant vivement une lame courbe, avant de plonger et disparaitre dans une énorme salade de fruits. Cette animation était drôle et Tim ne pouvait s’empêcher d’admirer, contempler, tout ce qui se trouvait autour de lui. Tout était beau dans cette Grande Salle. Le plafond magique avait quelque chose de reposant et d’agréable. Le brouhaha des élèves était presque familier maintenant et les élèves installés autour de lui se familiarisaient rapidement avec les coutumes locales.

« Pas vraiment. Mon père est moldu et ma mère est sorcière. Leur histoire est un peu compliquée … Mais j’ai été essentiellement éduqué par mon père. Il est boulanger d’ailleurs. Son pain est bien meilleur que celui là … sans vouloir me vanter. »

C’était tout lui. Tim avait toujours tendance à s’élever par rapport aux autres. Il avait ce petit complexe de supériorité dont il aimait se vanter. Mais toujours avec modestie. Maya mangeait goulument à ses côtés, si bien qu’elle versait quelques gouttes d’huile et de gras sur la manche de Tim. Le jeune Serdaigle ne put s’empêcher de lui jeter un regard noir, dégouté par la grosse fille. Visiblement, celle-là ne ferait pas partie de ses amis.
Il tourna une énième fois la tête vers la table des Gryffondor, mais Harry n’était toujours pas là. Il était pénible de voir un jeune garçon s’agiter ainsi, surtout pour l’intérêt d’une autre maison. Ainsi, Luna Lovegood ne put s’empêcher d’intervenir pour redescendre Tim sur terre.

« Pourquoi regardes-tu constamment la table des Gryffondor ? On dirait que tu t’attends à une invasion de Nargoles dans leurs assiettes … » fit-elle remarquer de sa voix la plus calme.
« Heu … des Nargoles ? Non je regarde simplement parce que … mon frère Matt est en deuxième année chez les Gryffondor et je n’ai pas eu le temps de le saluer. »

Son mensonge passerait inaperçu. Oui, car après tout, il ne s’agissait pas vraiment d’un mensonge. Matt se trouvait bien à Gryffondor en deuxième année et il n’avait pas eu le temps de le saluer. Mais dire qu’il espérait voir les lunettes de Potter l’aurait peut-être rendu comme risible aux yeux des autres. Il haussa les épaules, puis plaça un sourire nigaud sur son visage rond. Enfin, il se retourna vers Isaac, abandonnant l’idée d’apercevoir Potter. Non, visiblement, il lui fallait un camarade plus accessible et surtout un camarade sur qui il pourrait compter en cas de coup dur. Il avait trop peur de se retrouver seul dans cet immense château, qui doucement lui faisait peur.

« Du coup tu es né moldu j’imagine ? » demanda-t-il tout en attrapant une poignée de frites. « Je n’imaginais pas Poudlard ainsi. J’ai lu quelques passages de l’histoire de Poudlard, mais j’imaginais ça moins … comment dire … impressionnant ! Il parait qu’il existe un tas de passages secrets et que certaines statues et tableaux peuvent parler ! J’ai vraiment hâte de commencer les cours. »

Mais en disant cela, il imaginait sa famille bien loin. Même si Matt était là, quelque part, il doutait fort de le croiser tous les jours dans les couloirs de l’école. L’absence de son père l’accablait soudainement. Il avait envie de lui raconter tout ce qu’il venait de découvrir, voir sa tête s’émerveiller en lui disant qu’il existait des fantômes bien visibles qui étaient capables de communiquer avec les vivants. Il en serait dingue, Tim en était persuadé. Mais bon, Richard Murray était certainement bien au courant de tout cela, vu que Matt avait déjà partagé sa première année à ses parents. Il était frustrant d’être le deuxième, car les parents connaissaient déjà toutes ces histoires et n’avaient pas forcément envie d’entendre une seconde version.

Alors bien entendu, le sourire de Tim s’effaça rapidement et son visage s’assombrit. Il n’avait plus qu’une envie, découvrir sa chambre et dormir. Il espérait simplement que demain serait un autre jour et qu’il se réveillerait dans sa chambre. L’angoisse naissait en lui. Ses parents lui manquaient et il se sentait curieusement vulnérable entre ces grands murs.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [sept 92] Les premiers pas Aujourd'hui à 17:02

Revenir en haut Aller en bas

[sept 92] Les premiers pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)» La danse des sept voiles...» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-