AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[16 Juin 97] L'instant d'après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8467

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: [16 Juin 97] L'instant d'après Ven 31 Juil 2015 - 12:54

Citation du message.  « Ce qu'on sait de quelqu'un empêche de le connaître. » (Christian Bobin)
----------------------------------------------------------------------------------
16 juin 1997. Dans le hall d'entrée du château.
Lorsqu'on sort d'une salle d'examen, on ressent forcément un certain soulagement. Et ce, même si ce n'est que le premier jour d'une semaine de devoirs. Il y avait toujours moyen de positiver en se disant qu'il serait bientôt possible de goûter aux délices des vacances. Ah ! Vivement !
Jessicayumi Belmontet, une Serdaigle de cinquième année venait de rendre sa copie et sortait de l'examen de runes, libérée d'un poids. En soit, elle pensait avoir rendu une copie correcte. Elle ne serait ni excellente, ni mauvaise, mais à moins que le sort ne lui réservait une -bonne ou mauvaise- surprise, la jeune sorcière pensait avoir répondu assez correctement pour obtenir un Acceptable. Elle n'espérait guère plus, ne souhaitant que valider la matière.
Les résultats seraient disponibles d'ici quelques semaines. Elle saurait bien tôt si elle avait réussi ou non cette première épreuve. Et toutes celles qui allaient suivre.

Vêtue de son uniforme scolaire, la Serdaigle errait devant la grande salle. Après avoir tourné en rond et fait les milles pas, elle finit par s’asseoir sur les marches d'escaliers se trouvant face à la porte du réfectoire. Idéalement placée, elle pouvait ainsi observer les étudiants sortant de la Grande Salle. Non loin d'elle, deux de ses camarades, Tim Murray et Jimmy Kent discutaient un peu à l'écart.
Finalement, au bout de quelques temps,  les deux garçons se séparèrent et l'élève de Gryffondor vient se poser à quelques mètres d'elle. Timidement -elle avait presque l'impression d'être en faute- elle se tourna dans sa direction et lorsque leurs regards se croisèrent, elle cru bon de le saluer d'un signe de tête.
Jusqu'à ce jour, elle ne connaissait que vaguement le Gryffondor. Les deux étudiants ne se fréquentaient pas et ne se voyaient que durant leurs cours communs. Après ça, tout ce que la Serdaigle savait sur son camarade n'était que rumeurs et informations lues dans la presse.


- Une de moins, souffla t'elle en lui souriant en faisant référence à l'examen. Tu penses t'en être bien sorti ?

Elle avait hésité avant de poser la question. Faire référence à un devoir fraîchement passé s'avérait délicat, en particulier lorsque l'expérience s'avérait mauvaise. Remuer le couteau dans une plaie fraîchement ouverte n'était jamais une bonne idée. Néanmoins, Jimmy ne semblait pas abattu ou particulièrement affecté par l'examen qu'ils venaient de terminer.

- Tu attends quelqu'un ?

Elle-même attendait que Lara Ventdunord, son amie, sorte de la Grande salle. Bien que leur relation battait un peu de l'aile, la cinquième année espérait sincèrement que le temps apaiserait les tensions et que les deux jeunes filles seraient de nouveau complices l'une et l'autre.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 442

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [16 Juin 97] L'instant d'après Sam 29 Aoû 2015 - 19:02


Les runes. Jimmy était, au final, plutôt satisfait de son examen. Evidemment, il ne pouvait pas encore savoir s’il avait vraiment réussis, ou si c’était juste une intuition. Il ne le saurait que lorsqu’il obtiendrait les résultats. Pour l’instant, il avait autre chose en tête, comme l’examen de demain. Il ne savait même plus ce qui l’attendait. Non, il ne s’en souvenait pas. Mais ce n’était pas grave, Pol allait remédier à cela. Mais ce n’était pas lui qui venait de sortir de la salle, non, c’était Tim. Les deux amis de cinquième année discutèrent un moment. Jimmy, souriant, n’avait pas le moins du monde l’air d’être sortis d’un examen. Tout cela lui passait bien au-dessus de la tête. Et puis, il ne lui servirait à rien de ressasser son examen, ni de demander aux autres les réponses qu’ils avaient trouvé : il lui était tout simplement impossible de revenir en arrière pour mettre les bonnes réponses sur sa parchemin. Le jeune homme laissa son ami plumé sans aller et resta dans le hall d’entrée, non loin de la porte de la grande salle. Il attendait l’un de ses compagnons de dortoir. Seb, il avait une question à lui posé et n’arrivait jamais à lui poser le soir, autant dire qu’il n’allait pas manquer son coup. Dès que le cinquième année passerait les grande portes de la grande salle.

Pour patienter, le lion observa le hall, et plus particulièrement ces grands sabliers rouge, vert, jaune et bleu qui se trouvaient au-dessus des portes. Celui de sa maison semblait bien vide, comparé aux autres. Etait-ce dû à l’impulsivité légendaire des lions, s’il leur sablier n’était pas aussi rempli que les autres ? Etait-ce la loyauté légendaire des Poufsouffles qui leur avaient permis d’avoir autant d’avance ? Le jeune homme ne savait pas.. Mais il ne trouvait pas normal que Gryffondor se trouve aussi loin dans le classement. Harry Potter ne pouvait pas faire un truc cool pour que Dumbledore lui donne, à lui et ses amis, des points qui permettraient aux rouges et ors de prendre la première place ? Jimmy pourrait peut-être aller lui en parler, tiens. Cela ferait une bonne excuse pour lui adresser la parole. Mais, il ferait ça plus tard.

Son regard croisa celui d’une collègue, de sa cinquième année appartenant à la maison des intello. Jimmy, lui sourit et la salua. Enfin terminé . En effet. Mais la semaine venait de commencer. Mais Jimmy n’allait pas faire la remarque à la bleu et bronze, elle devait le savoir. La demoiselle lui demanda ensuite s’il s’en était bien sortie. Question typique que Jimmy ne posait jamais aux autres. Il l’avait fait, en première année, à Pol, et avait bien compris que cette question ne lui faisait pas plaisir. Son compagnon de dortoir lui avait expliqué qu’une fois l’examen passé, il n’était pas utile de continuer à en parler. Ils auraient toujours largement le temps d’en parler une fois leurs résultats obtenus. Depuis, Jimmy s’était tenu à cette règle avec Pol et ne posait donc que peu cette question aux autres. Jessicayumi lui demanda alors s’il attendait quelqu’un. Oui. Surement. Mais Jimmy pouvait, après tout, bien lui parler plus tard.

« J’attends Seb, mais je crois que je vais pouvoir l’attendre longtemps, c’est même possible qu’il soit déjà sorti, en fait. Et.. je pense que je me suis pas trop mal débrouillé. Et toi ? »


Par politesse, il fallait qu’il lui repose sa question. Ou peut-être était-ce le déroulement normal de ce genre de conversation. Il haussa les épaules. Peu importe. La présence de la cinquième année avait éveillé une question en lui.

« Tu fais partie de la Gazette de l’école, si je me trompe pas ? »

Il n’avait pas vraiment besoin de la réponse. Jessicayumi était connue pour vouloir faire journaliste plus tard. Il était logique qu’elle se trouve dans le comité restreint des rédacteurs de la Gazette de Poudlard. Il reprit.

« Est-ce que.. Est-ce que tu penses que tu pourrais t’arranger pour que les ragots cessent. Ou, en tout cas, y mettre d’autre personne. Tu dois bien avoir de l’influence.. non ? »

Il n’était pas sûr que la jeune fille puisse l’aider, mais il avait essayé. Il s’était retrouvé deux fois dans les ragots du journal de l’école, il en avait marre des gens qui le regardaient en pouffant. Peut-être que Jessi pouvait l’aider, ou peut-être pas. Peut-être était-ce même elle qui écrivait les ragots ! Tiens, Jimmy n’y avait pas encore pensé jusque-là. Le regard insistant, il comptait bien obtenir une répondre de la bleue et bronze.

_________________
What am I supposed to do + Ever since the day you left me. Ever since you went away I'm lost and I don’t know where am I supposed to go.. I still miss you so. In a moment like this... When I need for you to hold me. Say you love and never leave me.. My heart will forever be true
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8467

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [16 Juin 97] L'instant d'après Mer 10 Fév 2016 - 12:08

Citation du message.  
« L'individu s'affirme le plus, et sous sa forme la plus abstraite, là où le signe de son affirmation est le plus stéréotypé. Pourquoi ? Ce que l'individu affirme là n'est pas la richesse de sa vie psychologique, son inventivité, ses ressources ; c'est sa pure indépendance, le pouvoir nu de dire oui ou non, de désirer ou de repousser. »
( Pierre Pachet)
----------------------------------------------------------------------------------

La période des examens semblait être une passe difficile et pourtant elle n'était rien par rapport aux événements tragiques qui allaient se produire d'ici quelques semaines et mois. La mort de Dumbledore, le renversement du ministère de la magie, la traque des nés de moldus... Les examens à côté n'étaient rien. Vraiment rien.
Mais ils ignoraient les massacres qui les attendaient. Tous. Et leurs préoccupations premières étaient de réussir leurs examens.

Jessicayumi sortait de son premier devoir et attendait sa meilleure amie devant la porte de l'examen. Elle s'était retrouvée au côté d'un camarade de Gryffondor, qui était également dans l'attente et qu'elle ne connaissait que brièvement. Jimmy Kent.
Elle prit la parole une première fois et ils échangèrent quelques banalités. Qui attendaient ils ? Comment s'étaient passé les examens ? Par politesse et courtoisie, la Serdaigle fut amené à répondre à son tour à ces interrogations.


- Je crois m'en être sorti aussi. On ne peut pas être sûr de soi, mais je pense que ça va.

Elle fixait un instant le sol, en repensant à l'examen. Au pire, se disait-elle, si elle n'avait pas réussi cet examen, ce n'était pas si grave. Il valait mieux un piètre en runes, qu'en défense contre les forces du mal...
Dans la lune, elle fut légèrement surprise lorsqu'il reprit la parole.


- Tu fais partie de la Gazette de l’école, si je me trompe pas ?
- Euh... oui. Pourquoi ?

Elle était toujours inquiète lorsqu'on lui parlait de son attrait pour le journalisme. Elle savait très bien que sa passion était généralement mal perçue par son entourage. Comme on disait si bien, il était plus facile de faire naître une rumeur que de l'éteindre. Elle craignait par conséquent un jugement basé sur des stéréotypes... Rares étaient les personnes qui prenaient le temps de la connaître personnellement, pour connaître les raisons qui la poussaient à vouloir écrire.

- Est-ce que.. Est-ce que tu penses que tu pourrais t’arranger pour que les ragots cessent. Ou, en tout cas, y mettre d’autre personne. Tu dois bien avoir de l’influence.. non ?

Les ragots.
La Serdaigle participait à la rédaction de cet article depuis un petit moment déjà. Pour autant elle n'avait, de mémoire, jamais écrit quoique ce soit sur Jimmy Kent. Les propos tenus sur le Gryffondor avaient été rédigés par une autre personne, cachée derrière un pseudonyme. Mais elle, personnellement, n'en n'était pas responsable.


- Les ragots sont très attendus par les sorciers. Ils n'oseront jamais le dire ouvertement, mais ils ne peuvent pas s'empêcher d'y jeter un coup d'oeil lorsqu'ils ont la gazette entre les mains. C'est comme l'horoscope. Peu disent y croire, mais nombreux sont ceux qui le lisent. Du coup, je ne pense pas qu'on puisse stopper cette rubrique du journal.

Elle n'avait aucune envie non plus de militer pour son bannissement du journal de l'école. Elle se servait de ce club scolaire pour exercer sa plume pour peut-être intégrer l'équipe de la Gazette du Sorcier dans quelques années. De plus, si elle renonçait elle-même à participer à la rédaction de cet article, elle savait qu'il y aurait toujours quelqu'un pour prendre le relais. Non vraiment, rien ne semblait pouvoir arrêter la parution des ragots.

- Je ne suis pas toute seule à rédiger le journal et je n'ai pas de réel pouvoir sur son contenu, se défendit elle.

Elle comprenait très bien qu'être victime d'un fait divers ne rendait pas la vie simple. Elle-même avait hérité du fâcheuse réputation et n'arrivait plus à s'en défaire depuis. Elle faisait avec... faute de mieux.


- Qu'est ce qu'on a dit sur toi te dérange le plus ?

Si elle ne comptait pas arrêter l'écriture d'articles pour le journal de l'école, elle n'en restait pas moins prête à écouter le Gryffondor.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 442

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [16 Juin 97] L'instant d'après Sam 4 Juin 2016 - 4:03

Jimmy savait parfaitement que sa requête n’était pas possible. Les ragots étaient important pour les sorciers, qu’il l’admette, ou non ! Lui-même se plaisait à découvrir les petites choses intéressantes et rigolotes que l’on pouvait y lire. Mais, depuis qu’il s’y était retrouvé deux fois d’affiler, les choses s’étaient quelques peu compliquées. Ils avaient mis en lumière des choses qu’il aurait préféré garder pour lui-même. Mais c’était comme ça. Il ne pouvait plus rien y faire. Toutefois, Jimmy se disait que si les ragots cessaient sur son compte et sur celui de ses amis, les autres élèves allaient peut-être finir par oublier. Oublier cette déclaration maladroite à Adam, leur conversation privée dans une petite salle de révision.. Peut-être.. Il y aurait toujours quelqu’un pour rappeler tout cela au bon souvenir du rouge et or, mais tant que la majorité des membres du château oubliaient, cela lui convenait. Jessicayumi confirma assez rapidement au lion que les ragots étaient quelque chose d’attendu. Evidemment. Jimmy n’était pas attiré par le journaliste, mais il se doutait que connaître les petites situations rigolotes dont faisaient face certaines personnes devait amuser. Et devait, surtout, leur permettre de ne plus penser à leur propre souci. Une bonne chose, en somme, pour détourner l’attention sur des choses plus amusantes.

Mais ces personnes ne connaissaient pas l’autre côté de la médaille. Ceux qui étaient dans les ragots ne le vivaient pas forcément de la même manière. Jimmy n’avait pas forcément mal pris ce qu’il s’y était trouvé. Il avait juste du mal à supporter les coups d’œil amusés des autres élèves qu’ils croisaient et les remarques cinglantes de certaines personnes langues de serpents. Mais, il en fallait bien plus pour effacer le sourire sur les lèvres du Gryffondor qui s’étirait d’ailleurs en un léger sourire aux paroles de la Serdaigle.

« Je ne demande pas de retirer cette section de la Gazette, non. Je les lis moi-même, pour tout avouer. Ça permet de s’amuser ! Mais peut-être trier davantage les informations qui y sont mises. Vois-tu, certaines choses n’étaient déjà pas faciles à comprendre et les ragots n’ont fait qu’empirer les choses. »

Oui, le lion n’avait d’ailleurs pas encore tout compris sur ce qui c’était passé. Ils étaient en pleine enquête avec Adam pour retrouver celui qui avait envoyé des chocolatines assaisonnées aux filtres d’amours. Mais ce n’était pas encore très clair. Et lorsque Jimmy essayait de comprendre plus profondément la chose, un incroyable mal lui vrillait la tête.

« Même si tu n’es pas la seule, tu peux certainement avoir un petit mot à dire.. ? »


Jimmy se permettait d’insister. Ce n’était peut-être pas totalement polie, mais tant pis. Il n’avait vraiment pas envie de se retrouver dans les ragots lors du prochain numéro de la gazette.

« Ce n’est pas réellement ce qu’on a dit qui me dérange. C’est ce qui en résulte. Tu sais.. les petits regards en coin.. les gens qui rigole. Les remarques de certains.. disons que ce n’est pas facile de toute gérer en même temps… »

C’était d’autant plus difficile que tout était arriver en même temps. Le filtre d’amour, les ragots, Adam, les examens. Tous et tellement que Jimmy ne savait absolument plus où donner de la tête. Mais, avec le temps, les gens finiront par oublier. Lui aussi, peut-être ! Et il pourra retourner à sa petite vie de lionceau musicien.


[HRP : Je suis vraiment désolée de tout le temps que j'ai mis à répondre. Vraiment vraiment.. ]

_________________
What am I supposed to do + Ever since the day you left me. Ever since you went away I'm lost and I don’t know where am I supposed to go.. I still miss you so. In a moment like this... When I need for you to hold me. Say you love and never leave me.. My heart will forever be true
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8467

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [16 Juin 97] L'instant d'après Dim 10 Juil 2016 - 1:14

Citation du message.  
«Tout ce que l'on croit savoir sur la réalité, ce ne sont que des étiquettes qui la figent. »
( Alexandre Jollien )
----------------------------------------------------------------------------------

- Même si tu n’es pas la seule, tu peux certainement avoir un petit mot à dire.. ?
- Je ne sais pas. Ce n'est pas de la mauvaise foi, je t'assure, s'empressa t'elle de rajouter mal à l'aise. Je ne sais juste pas si on m'écouterait.

Là était son problème. Elle était loin d'être la fille la plus populaire au château et par extension, elle n'était pas certaine d'avoir l'autorité nécessaire pour communiquer ses idées. C'est d'ailleurs pour une de ses raisons, qu'elle avait intégré le club de journalisme du château : écrire était un moyen pour elle d'exprimer ses envies et ses émotions.  De s'extérioriser. Néanmoins, si elle pouvait facilement contrôler ce qu'elle posait sur son parchemin, elle n'osait pas aller commenter ce qu'une autre personne produisait. Qui était-elle pour pouvoir juger le travail d'un autre ?
Peut-être manquait-elle juste de confiance en elle... Ou peut-être agissait-elle de manière "juste" et "respectueuse"... Lorsqu'elle réfléchissait à la requête du Gryffondor, la cinquième année ne savait réellement pas quelle attitude adopter.


- Ce n’est pas réellement ce qu’on a dit qui me dérange. C’est ce qui en résulte. Tu sais.. les petits regards en coin.. les gens qui rigolent. Les remarques de certains.. disons que ce n’est pas facile de toute gérer en même temps…

Elle devinait très bien ce dont il était question. Être victime des ragots était loin d'être une chose aisée. Elle-même avait vécu cette situation. Lorsqu'elle s'était approché de Londubat il y a deux ans. Lorsqu'elle défendait le professeur Trelawney en affirmant que leur enseignante était loin d'être cinglée. Lorsqu'elle avait privilégié les dires de Rita Skeeter à ceux de son ex-petit ami, alors qu'elle se trompait.  

- Tu ne me croiras certainement pas, mais je comprends tout à fait ce que tu dis là.

Elle ne connaissait pas suffisamment le Gryffondor pour se livrer à lui. Elle aurait pu lui donner des exemples sur ce qu'elle avait elle-même vécu. Mais cela revenait à montrer ses propres faiblesses et elle n'était pas prête à faire face. D'autant plus qu'elle avait du mal à savoir si Jimmy la jugeait négativement ou non...

- Personnellement, lorsque j'écris quelque chose, je ne veux pas faire de mal. Ce qui se dit après coup me dépasse totalement...

Si elle préférait garder ses distances et ne rien révélait sur ses propres faiblesses, Jessicayumi souhaitait jouer la carte de sincérité avec son camarade. Trop souvent, on croyait qu'elle ne cherchait qu'à répandre des rumeurs qui cataloguerait tel et tel élève dans une catégorie. Ou qu'elle ne cherchait le scoop que pour le scoop. C'était totalement faux. Ce qui l'animait c'était l'écriture. Peu à peu, elle se rendait compte que le journalisme n'était peut-être pas faite pour elle et qu'elle devrait s'employer à écrire autre chose que des articles à scandales. Mais il était encore trop tôt pour qu'elle n'en prenne conscience. En attendant, elle restait fidèle à ses premières envies, à savoir le journalisme.

- Si je peux faire quelque chose au sein du club de journalisme, j'essayerai de revoir... Mais je ne peux rien te garantir.

Elle ne pouvait proposer mieux. A vrai dire, elle avait l'impression d'être devant une impasse. Existait-il réellement une solution ? Elle l'ignorait.


HJ : Pas de souci. Ta réponse était inspirante ! C'est un plaisir de RP avec toi ♥

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 442

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [16 Juin 97] L'instant d'après Dim 24 Juil 2016 - 6:20


Avait-il bien fait de faire cette requête pourtant simple à la Serdaigle ? Hmm. Il n’était pas certain.. Peut-être que même tout cela allait lui attirer encore plus d’ennuis qu’auparavant. Peut-être était-il temps de s’incliner devant l’aigle et d’aller prier discrètement que les ragots de la prochaine gazette parlent encore (et toujours) du fameux tatouage du Capitaine de l’équipe vert et argent. En voilà un ragot intéressant, par Merlin ! Enfin. Jessicayumi lui répondit qu’elle n’était pas certaine de se faire écouter.. Tiens donc ! Le club de journalisme de l’école s’était-il transformé en dictature ? Hmm. Non.. C’était idiot. Il était tellement plus évident que les gens ne s’écoutaient pas toujours entre eux. C’était la même chose au club de musique. Quelle musique faire ? Quels arrangements ? Quels instruments ? Heureusement que la directrice du club était la pour mettre tout le monde d’accord.. Et encore.. mais Jimmy ne participait que rarement à ces débats enflammés. En fait, du moment qu’il jouait de la musique, il était satisfait.

« D’accord.. Tu ne peux vraiment rien faire donc.. »

Et si. Et s’il entrain dans le club de journaliste ? Et s’il candidatait ? il pourrait de cette manière voir ce qui s’y passe et possiblement faire quelque chose ? Faire glisser les ragots sur quelqu’un d’autre et hop là, le tour était joué.. mais, cela était-il possible ? Devait-il savoir faire quelque chose de spécial pour entrer dans le club ? Enquêter, peut-être ? Qu’il était nul à ce truc là.. Raison pour laquelle il n’avait pas encore trouvé celui qui lui avait donné ses chocolatines aromatisées filtre d’amour.. Peut-être même que faire partie du club de journaliste pourrait l’aider à résoudre ce mystère.. A réfléchir. Ce n’était pas forcément une mauvaise idée. Peut-être devrait-il en parler à Pol, et ils pourraient tous les deux envahir les apprentis reporter et leur plume à papote.

Elle le comprenait ? oooh. Intéressant.. Que lui était donc arriver ? S’était-elle retrouvée elle aussi dans les ragots ? Jimmy n’en avait pas souvenir.. Cela l’intéressait sur le coup, mais aussi certainement qu’il était un danger en cours de potion, cela lui rentrait par une oreille pour ressortir de l’autre. Mais, l’aigle venait de piquer sa curiosité. Oui, il voulait bien savoir.. Pourquoi, quand et comment s’était-elle retrouvé dans cette fameuse partie de la gazette ? Cette partie que tout le monde attend avec plus ou moins d’impatience ? Mais Jessicayumi ne semblait pas encline à en dire davantage et Jimmy la comprenait.. Après tout, ils ne s’étaient jamais vraiment parlé avant aujourd’hui.. Pourquoi aurait-elle envie de partager avec lui un moment pas vraiment glorieux, hein ? Il y avait aucune raison..

Et puis, elle avoua qu’elle ne pensait pas vraiment à ce qui se disait après la publication des articles.. Mais alors à quoi cela servait-il.. ? Un article est fait pour être lu, pour faire réagir, pour susciter une réaction, qu’elle soit positive ou négative.. Jimmy faisait la comparaison avec la musique.. Il lui était impossible d’écrire une chanson sans réfléchir à ce que les autres allaient en penser.. Enfin… peut-être que le journalisme lui passait bien au-dessus de son museau de petit lion.

« Mais.. Quand tu écris un article.. Tu ne l’écris pas que pour toi.. Tu l’écris pour que les autres le lisent, qu’ils réagissent ? Non.. Je ne sais pas.. J’ai absolument aucune notions en journalisme en fait.. Mais.. mais je pense que c’est comme la musique.. Tu n’écris pas une chanson que pour toi.. Tu l’écris pour la partager. »

Oui, cela lui paraissait tellement logique qu’il n’avait finalement pas pu s’empêcher de faire partager son opinion. Oh, il avait peut-être tord.. Mais il avait peut-être raison aussi.. Qui sait ? Tout était tellement compliqué…

« D’accord. Merci.. Peut-être que l’équipe de la gazette va passer à autre chose.. L’avenir nous le dira.. »

Peut-être oui.. Il ne restait plus qu’à croiser les doigts.. Qu’à voir comment les choses allaient évoluer.. En espérant qu’elles évoluent dans le bon sens..  

[HJ: Ooooh.. Ca me fait plaisir aussi  ♥ ]

_________________
What am I supposed to do + Ever since the day you left me. Ever since you went away I'm lost and I don’t know where am I supposed to go.. I still miss you so. In a moment like this... When I need for you to hold me. Say you love and never leave me.. My heart will forever be true
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [16 Juin 97] L'instant d'après Aujourd'hui à 6:45

Revenir en haut Aller en bas

[16 Juin 97] L'instant d'après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010» Lundi 20 juin» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-