AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Mer 8 Juil 2015 - 9:40

Les nuages s’amoncelaient dans le ciel bleu d’Ecosse, présage non lointain d’un orage évident. Eclatant, violent ? Qu’importe, la pluie allait revenir enfin, après une longue semaine de beau temps qui avait rehaussé le mercure du thermomètre. Les coudes posés sur le rebord de la fenêtre, Tim regardait le parc au travers des carreaux multicolores. La salle commune de Serdaigle était bien pleine en cette fin d’après midi. Tout le monde semblait excité à l’idée de passer les examens et surtout de finir cette année sur une note sereine. L’année passée à Poudlard n’avait pas été de tout repos. En réalité, Tim n’avait connu aucun répit depuis sa première année et il se demandait si l’après Poudlard allait être aussi mouvementé. Il ne l’espérait pas. Peut-être devrait-il faire comme sa mère et épouser une moldue pour avoir une vie tranquille ? Mais ce n’était peut-être pas la solution au problème … Après tout, combien de fois avait-il pu voir son père et sa mère s’engueuler à propos de leur choix d’éducation ou même sur les problèmes de coutumes ?

Il haussa brièvement les épaules avant de tourner son attention sur son livre de sortilèges et enchantements. Les BUSEs étaient proches, vraiment proches. Mais le jeune Serdaigle n’avait pas la tête aux révisions et encore moins à passer son temps assis sur une chaise à lire des lignes qui ne rentraient pas dans sa tête. Non, il songeait aux futures vacances. Quelle destination sa mère avait-elle choisit ? Quel pays extraordinaire allaient-ils visiter ? Le Pérou, le Brésil, l’Argentine ? Dans sa dernière lettre, sa mère avait l’air de parler de l’Amérique du Sud et Tim s’était empressé à la bibliothèque pour y lire tout ce qu’on pouvait savoir sur les sorciers de ce continent.

Des images incroyables avaient hanté sa tête toute la nuit et c’est peut être pour cela qu’il avait du mal à garder les yeux grands ouverts. Mais pour ne pas culpabiliser, Tim resta concentré sur son manuel de sortilèges encore quelques minutes. Cela ne servait strictement à rien, surtout qu’Adam et Maya parlaient bruyamment non loin de lui. C’était facile pour eux, vu qu’ils n’avaient pas d’examens importants à passer. Enfin, ils étaient déjà passés par les BUSEs et ils semblaient bien plus sereins que les 5ème et les 7ème années. Tim essayait de voir le positif dans l’affaire. Au moins, les BUSEs étaient moins compliqués que les ASPIC.

Après avoir compris qu’il ne servait plus à rien de forcer son cerveau à emmagasiner le maximum de chose, le bleu et bronze ferma lourdement son manuel et quitta sa place pour attraper une pomme verte posée dans un saladier au milieu de la salle commune. Sur sa trajectoire, il percuta de plein fouet une tête blonde qui lisait le Chicaneur à l’envers. Luna Lovegood. La fameuse pote de Potter. Tim arqua un sourcil, puis s’écarta d’un pas avant de lui lancer un regard mauvais. Comment le célèbre lion à lunettes pouvait être ami avec une fille aussi dérangée ? Tim ne put se contenter de passer son chemin, non, il attrapa le Chicaneur de la jeune fille et le lui retourna promptement entre les doigts pour le mettre à l’endroit.

« C’est de cette manière qu’on lit un journal Loufoca ! » ricana-t-il grossièrement.

Bien sûr, il n’avait pas hurlé sur tous les toits. Tim n’aimait pas spécialement ridiculiser les autres en publique. Non, il faisait simplement comme tous les autres Serdaigles qui se moquaient quotidiennement de la pauvre Luna. Mais Tim s’acharnait sur elle, seulement lorsqu’elle tenait en ses mains le fameux journal de son père. Un véritable torchon, ramassis de bêtises en tout genre. Il pointa le titre du doigt et fit mine d’être dégouté.

« Tu ne devrais pas te bourrer le crâne de telles bêtises. C’est peut-être ton père qui écrit ces articles, mais ça ne veut pas dire qu’il a raison. Ma mère dit que la Gazette du Sorcier possède des sources bien plus fiables que celles de ton père. En plus il bosse tout seul, comment peut-il savoir tout ça ? C’est impossible … T’es une Serdaigle, tu devrais être intelligente … »

C’était méchant, mais Tim ne supportait vraiment pas l’idée qu’on puisse gober de pareilles médiocrité.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    P'tit nouveau
AVATAR : Evanna Lynch
MESSAGES : 49

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Ven 10 Juil 2015 - 6:25

Le feu de la cheminée était désormais éteint dans la salle commune des Serdaigle. Il n’y avait plus que la chaleur du printemps et bientôt de l’été, ainsi que la chaleur humaine, pour réchauffer l’atmosphère. Cette fin d’année pour les 5èmeannée, et autres, annonçait les BUSES. Luna avait révisé déjà durant la matinée et en début d’après-midi. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’Harry lui avait conseillé de ne pas boire de jus de citrouille en semaine d’examen, en toute logique bien entendu. Et pourtant, il ne se moquait pas d’elle. Il voulait sûrement lui donner un conseil, sans vraiment en avoir à lui donner, donc avait inventé ceci. Mais il ne savait pas que Luna pouvait fortement y croire et transmettre ce conseil à d’autres élèves. Ce qui finirait même peut-être par créer un jeûne de jus de citrouille et pourquoi pas la fin de la culture de citrouille et donc du chômage ?

Luna se détendait donc bien à sa façon sur un des canapés de la salle, parvenant à faire abstraction de toux ceux qui l’entouraient. Le contexte à Poudlard et hors Poudlard n’était pas des meilleurs. La menace approchait et le mal avait déjà frappé. Luna savait pertinemment que cette fin d’année, comme l’année dernière, serait marquée une fois de plus par un évènement tragique. La tension était lourde. L’armée de Dumbledore avait multiplié les entrainements. Luna maîtrisait dorénavant les sortilèges interdits. Elle savait aussi très bien que beaucoup d’élèves au sein de l’école n’avaient aucunement conscience du danger qu’ils encouraient à… vivre. Et ce n’était certainement pas les nouvelles et les articles apportés par la Gazette du Sorcier qui feraient l’affaire.

Luna avait la chance d’avoir un père qui défendait les idées qu’ils souhaitaient défendre. Elle avait aussi la chance d’avoir appris à penser par elle-même et ne pas se soumettre à l’opinion générale, ou à une forme d’endoctrinement dont les seuls responsables ici étaient, le ministère et la Gazette. Luna y préférait donc le Chicaneur, le journal dans lequel travaillait son père. Il s’agissait du numéro de juin qu’elle avait reçu le matin même par hibou. Elle avait lu sur la couverture un article qui traitait des anciennes runes. Donc autant dire qu’il tombait à pic.

« C’est de cette manière qu’on tient un journal Loufoca ! », lui rétorqua Tim Murray. Pour changer, Luna tenait son journal dans le mauvais sens. Mais personne ne pensait qu’à force, Luna aurait pu développer un sens aigu de la vision qui lui permettrait de lire parfaitement à l’envers, personne. Il empoigna le journal puis le remit à l’endroit sans laisser le temps à Luna de répondre. Il y avait dans sa voix un ton moqueur. Tout comme son vocabulaire. Luna savait pertinemment que son prénom se référait, si l’on en cherchait les racines assez lointaines, à la folie. Ce surnom de Loufoca, elle l’entendait maintenant presque chaque jour depuis cinq années. Elle en était donc habituée et n’y faisait pas attention. Elle en déduisait simplement que la personne qui l’interpellait de la sorte n’avait rien à faire dans sa liste d’ami. Enfin, avec quelques exceptions. Mais pour une fois, la personne en question ne cherchait pas à entrainer toute une bande de copains dans la moquerie. Il devait peut-être s’ennuyer à venir chercher les ennuis avec Luna. Enfin, il ne les trouverait pas, vu la patience de la bleue.

C’est ainsi qu’il se mit à critiquer le journal. Luna savait aussi que de nombreux sorciers ne partageaient pas les mêmes idées que les Lovegood. Ce qui était normal après tout, tout le monde ne peut pas avoir les mêmes intérêts et croyances ou opinions. C’était d’ailleurs ça qui était intéressant. « Tu ne devrais pas te bourrer le crâne de telles bêtises. C’est peut-être ton père qui écrit ces articles, mais ça ne veut pas dire qu’il a raison. Ma mère dit que la Gazette du Sorcier possède des sources bien plus fiables que celles de ton père. En plus il bosse tout seul, comment peut-il savoir tout ça ? C’est impossible … T’es une Serdaigle, tu devrais être intelligente … ». Oh, donc être Serdaigle signifierait être intelligent, et les autres maisons ? Luna ne croyait pas à la répartition selon des traits de personnalité. Elle se demandait d’ailleurs comment Tim pouvait lui  tenir ce genre de propos sans se regarder lui-même dans un miroir. Enfin, façon de parler bien entendu, Tim était un charmant garçon. Mais il n’avait pas à être aussi fermé s’il prétendait correspondre aux soi-disant bons critères d’un Serdaigle. « Et bien, figure toi que mon père n’est pas tout seul ! Mais je te remercie de te soucier de la pertinence de mes lectures », lui répondit Luna d’une voix toujours aussi douce. « Et puis… Ce n’est pas parce que ta mère le dit qu’elle en sait plus que mon père. Enfin, je veux dire, personne ne sait vraiment finalement. Mais je pense que cet article sur les Runes est vraiment très intéressant Tim ». Luna ne voulait pas rentrer dans le conflit et savait que Tim se situait dans le camp « Harry Potins », c’est-à-dire les ignares finalement. Enfin, pour être plus diplomate, disons, les gens qui n’en avaient pas assez vu de leurs yeux pour croire au retour de Vous-Savez-Qui et à toute l’histoire qui tournait autour d’Harry Potter. « Je pense aussi sincèrement que tu ne devrai pas avoir les idées aussi tranchées. Tu as déjà lu un article du Chicaneur ? »

_________________
You can laugh! But people used to believe there were no such things
as the Blibbering Humdinger or the Crumple-Horned Snorkack!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Dim 12 Juil 2015 - 5:40

Tim arqua un sourcil et croisa les bras. Son père ne travaillait pas seul ? Ah bon ? Alors il était également entouré d’incapables ? Un sourire torve se dessina sur ses lèvres. Loufoca le prenait pour un imbécile visiblement et le jeune Serdaigle n’allait pas se laisser faire aussi simplement. Elle n’était pas blessante dans ses propos et Luna était bien trop douce et gentille pour provoquer la colère d’un quelconque individu. Alors, c’est calmement que Tim s’engageait à lui répondre. Mais lui répondre quoi exactement ? Il n’avait jamais lu le Chicaneur, car sa mère lui avait toujours dit qu’il s’agissait d’un torchon rempli de sornettes. Mais en y repensant, pourquoi n’avait-il jamais pris la peine de vérifier les propos de sa mère ? Pourquoi avait-il toujours cru ce qu’elle disait ? Car après tout, elle n’avait pas cru Harry sur le retour de Voldemort. Elle ne souhaitait pas y croire et la Gazette niait encore l’évidence. Pourtant, la grande majorité des sorciers savait que le jeune Potter était l’élu, qu’il était celui qui allait défaire le Seigneur des Ténèbres. Tim ne savait pas trop quoi penser … Il aimait bien Harry, du moins maintenant qu’il le croyait, et ne pouvait pas cracher sur un journal dont il ne connaissait pas la nature des articles. Luna avait raison et il avait tort. Sauf que Tim était bien trop têtu pour se laisser marcher dessus, bien trop borné pour accepter le fait d’avoir été grotesque et accusateur. Ainsi, il ne baissa pas l’échine et se contenta d’avancer vers Luna, bombant le torse comme un petit coq, lui prouvant ainsi sa supériorité.

« Ma mère travaille au Ministère de la Magie. Elle est au courant de bien plus de choses que ton père. Je pense que ses sources sont quand même plus fiables que celles d’un journaliste de bas étages … Et puis de toute façon pourquoi je lierais un journal que personne ne daigne vouloir lire à part toi ? Et visiblement il faudrait avoir le cerveau tourné à l’envers pour pouvoir en comprendre le sens, vu ta façon de le tenir … »

Oui c’était méchant et bas, mais Tim avait dû mal à avouer sa défaite et à prendre sur lui. Il aurait pu s’excuser et lui avouer qu’il n’avait jamais lu le Chicaneur car il suivait bêtement ce que lui disait sa mère. Il aurait pu, car finalement, Luna avait touché sa curiosité en plein cœur. L’envie d’attraper le Chicaneur et de le parcourir des yeux le démangeait de l’intérieur. Mais l’adolescent ne souhaitait pas être jugé par les autres qui l’entouraient. Non pas que personne ne lisait le journal des Lovegood, mais il était étrange de passer du temps avec la fille la plus bizarre de la salle commune des Serdaigle, tout en lisant un article des plus étranges, parlant de drôles de créatures.

Au fond, Murray savait pourquoi il se braquait. Il appréciait Luna, il aurait peut-être souhaité être comme elle et s’en foutre de ce que peuvent penser les gens, mais sa mère ne l’aurait jamais accepté. D’ailleurs, elle acceptait à peine le fait que son mari soit moldu et qu’il puisse en connaitre autant que Tim sur le monde magique. Le Serdaigle attrapa le journal de Luna et jeta un coup d’œil sur la couverture. Songeur, il analysa le titre, puis les couleurs de mauvais goûts. Il se demanda un bref instant qui pouvait être attiré par un journal aussi étrange.

« Mais c’est vrai que je n’ai jamais lu un article du Chicaneur. Si ton père arrive à en vivre, c’est qu’il doit bien y avoir des articles intéressants … en tout cas, la couverture ne donne pas envie ! »

Il était franc et honnête. Sa plus grande qualité, comme son plus grand défaut.

« La Gazette du Sorcier fait quand même plus pro à côté. Ça ne m’étonne pas que les gens puissent croire ce que dit Rita Skeeter sur Harry ou un quelconque homme politique. Sa plume est plus développée que celle de ton père et ses articles donnent plus envie. C’est tape à l’œil, mais ça marche ! Et puis c’est une femme connue dans tout le pays. Enfin, je ne sais même pas pourquoi je te parle d’elle … » dit-il en tournant le regard lorsque Jessicayumi passa sous son nez, les bras chargés de plumes et de parchemins.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    P'tit nouveau
AVATAR : Evanna Lynch
MESSAGES : 49

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Jeu 23 Juil 2015 - 6:26

Il n’y avait pas à dire, Luna avait devant elle un garçon, charmant, mais têtu. Il importait peu à Luna de débattre sur la couleur du ciel ou sur l’intérêt du cours de la matinée. Cependant, quand il s’agissait de parler de ses opinions concernant les sujets dirons-nous plus politiques, elle pouvait y passer un certain temps. Il était debout et elle assise. Un moment, il finirait bien par s’assoir. Sûrement lorsqu’il arrêterait de se sentir supérieur. Non seulement il se tenait debout devant elle, mais il n’hésitait pas à se tenir bien droit et fier, notamment pour annoncer que sa mère travaillait au Ministère de la magie. Certes. Mais il y avait plusieurs centaines de fonctionnaires au Ministère de la magie. Et ce n’est certainement pas un bon argument pour prouver de la véracité des informations que sa mère détenait. Au contraire. Le ministère était aujourd’hui fortement divisé et accessoirement, sous le contrôle de Vous-Savez-Qui. Trop peu d’élèves, donc de parents, ou de parents donc d’élèves ne le savaient, ou ne voulaient le croire. Certains même s’étaient laissés embarquer dans ce piège. Lorsqu’ils seront devant le fait accompli, bien grande sera leur surprise pensait Luna. Elle avait certes tendance à vivre dans un monde merveilleux parallèle, lorsqu’il s’agissait de sujets graves et réel, elle ne faisait pas l’impasse. Elle ne releva pas l’insulte à son père, peut-être trop habituée maintenant, puis reprenait d’un ton toujours aussi calme. « Oh mais, je ne suis pas la seule à le lire. Il m’arrive de le tenir de cette façon pour peut-être y trouver un message caché. Je dirai d’ailleurs que c’est assez pratique de savoir lire à l’envers… Des fois que l’on se retrouve suspendu par les jambes ».

Tim n’était peut-être pas tout à fait ignare finalement. Et Luna en était persuadée. Elle trouvait qu’il gâchait trop souvent son intelligence au profit d’un peu trop d’arrogance. Il ne résista donc pas longtemps à l’envie de faire un pas en avant, un demi du moins. « Oh oui c’est évident qu’il ne s’agit pas de mettre en avant les scoops du monde de la magie. Je pense que c’est aussi une question de moyen. Mais disons que la qualité se retrouve à l’intérieur ». La bleue y allait cette fois-ci un peu fort. Elle ne pouvait s’empêcher de critiquer la Gazette, et non par esprit de solidarité avec son père, car finalement, les deux journaux ne traitaient pas des mêmes sujets. Rien que le nom de Rita Skeeter donna un frisson à Luna. Elle ne se mettait que rarement en colère, voire jamais. Et ce n’était pas non plus de la colère dans ce cas, mais plutôt une répugnance disproportionnée. Elle ne supportait ni les méthodes, ni les écrits, ni la voix de cette femme. Le pensait-il vraiment ? « Puisque tu n’as jamais lu le Chicaneur, je ne peux prendre en compte ce que tu dis... Tiens », lui dit-elle en lui tendant l’exemplaire qu’elle tenait entre ses mains. Il semblait cependant bien plus intéressé maintenant par Jessicayumi qui passait alors par là. Ils avaient au moins un point en commun concernant Rita. Sans vouloir interrompre sa contemplation, elle souhaitait tout de même poursuivre la discussion. Il avait mis Harry dans le même pot que les hommes politiques. Les hommes politiques sont en effet, pour la plupart, des baratineurs. Mais Luna, en tant qu’admirative de Harry, moins par son charme inexistant, que par son courage impressionnant, ne pouvait laisser passer ça. Elle ne cherchait aucunement à engager une conversation explosive. Elle tenait à savoir pourquoi les autres n’y croyaient pas. D’autant plus que Tim avait vraiment l’air d’être quelqu’un de réfléchi. Enfin, plus ou moins. « Donc tu es persuadé que ce que Rita Skeeter dit sur Harry est vrai ? Et donc que tout ce qui se passe depuis maintenant deux ans est faux ? ».

_________________
You can laugh! But people used to believe there were no such things
as the Blibbering Humdinger or the Crumple-Horned Snorkack!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Sam 1 Aoû 2015 - 5:37

Sans porter le moindre regard aux alentours, Tim attrapa le Chicaneur pour le parcourir des yeux rapidement. Il est vrai que ce journal décelait quelques informations intéressantes. Mais rapidement la voix furieuse de sa mère résonnait en lui. Comment pouvait-il la trahir ainsi ? Elle qui s’était donné un mal de chien à lui inculpé les bonnes règles du monde sorcier. Ces règles qui disaient formellement de ne jamais ouvrir un pareil torchon. Pourtant, au fond de son estomac, il sentait une bête curieuse se réveiller. Il avait presque envie d’écrire à sa mère ce qu’il venait de faire et lui envoyer le Chicaneur par hibou. Une étincelle de rébellion germait en lui. Il se contenta de tendre le journal à Luna, dans l’espoir secret qu’elle le lui laisse.

« Ok il n’a pas l’air aussi stupide que ça ton journal. Mais je te le rends. Je n’ai pas envie que quelqu’un me voit avec en publique … Et ni que ma mère soit au courant que j’ai pu en avoir un en ma possession. »

Luna n’avait pas tort. L’année dernière, le Ministère de la Magie avait fermé les yeux sur le retour du Seigneur des Ténèbres. Cette année, les choses étaient bien différentes. De nombreux sorciers avaient été envoyés à Askaban en début d’année, dans l’unique but de redonner confiance et foi au peuple sorcier. Mais beaucoup remettaient en cause l’efficacité du Ministère de la Magie. La mère de Tim qui travaillait au service de Justice Magique, avait bercé son fils dans l’illusion de croire que tout était sous contrôle. Mais Tim avait jeté un coup d’œil sur le nom des « ennemis » de la nation et n’était pas convaincu qu’il s’agisse vraiment de Mangemorts.

Il avait remis en doute le Ministère lui-même et les propos de la Gazette. Mais jusqu’à ce jour, il s’était bien gardé de le proclamer haut et fort. En fait, il songeait surtout à faire bonne figure et à ne pas décrédibiliser le travail de sa mère. Alors Luna qui venait mettre le bazar dans ses idées, le rendait nerveux. Il se tenait toujours debout devant la jeune Serdaigle et remonta ses manches jusqu’aux coudes, pour finalement passer une main dans ses cheveux sombres, comme gêné par les propos qu’il allait sortir.

« Bon … tu ne le dis à personne hein ! Mais … c’est vrai que je ne crois plus trop les propos de la Gazette. Depuis le début de l’année, ou même depuis qu’ils nous ont mis Ombrage dans les pattes l’année dernière, j’ai du mal à considérer leurs actions comme efficaces. Je n’ai pas envie d’accepter l’idée que Tu-Sais-Qui revienne au pouvoir … mais je crois que c’est une évidence. Après de là à croire que Harry puisse être l’élu, faut pas non plus exagérer ! Il a toujours voulu attirer l’attention et ça m’énerve … Après je ne peux pas trop lui cracher dans le dos. Il m’a quand même sorti d’une belle galère. »

Tim n’aimait pas la popularité qui tournait autour du Gryffondor à lunettes. En fait, ça l’exaspérait plus qu’autre chose. Mais il devait bien l’avouer, Harry avait du cran. Il était clairement courageux et ne supportait pas l’injustice. Alors il ne pouvait pas cracher sur son dos ou même avouer que Rita Skeeter disait la stricte vérité sur son sujet.

« C’est juste que j’aime la plume de Rita Skeeter … elle ressemble un peu à celle de Jessicayumi tu ne trouves pas ? J’adore la Gazette de l’école, parfois je la trouve plus intéressante que la Gazette des Sorciers ! »

Le jeune sorcier jeta un coup d’œil furtif en direction du Chicaneur qui siégeait entre les mains de Luna. Il avait une envie mordante de vouloir s’en emparer et parcourir plus sérieusement les pages. Elle avait piqué sa curiosité à vif, mais jamais Tim ne s’accorderait à le lui avouer.

HJ : désolé d'avoir été aussi lent, mais j'ai à nouveau une connexion :D

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    P'tit nouveau
AVATAR : Evanna Lynch
MESSAGES : 49

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Jeu 13 Aoû 2015 - 16:51


Luna n’y comprenait plus grand chose. Tim s’empara furtivement du journal, de manière à ce que personne ne remarque qu’il avait entre ses mains un exemplaire du Chicaneur. Son visage ne transmettait aucun signe de dégoût. Son regard s’était même arrêté sur quelques informations, au plus grand plaisir de Luna. Mais rapidement, le journal revint entre les mains de la jeune fille. Puis Tim avoua enfin le grand problème qu’il rencontrait. Il ne souhaitait pas entacher sa réputation, quelle qu’elle fut ; ni rompre la pression que semblait exercer sa mère sur lui. Tel était l’avis de Luna. Il avait honte et ne voulait pas décevoir sa mère. Le risque devait être de taille si, dans la salle commune des Serdaigle, à des kilomètres de Londres, Tim Murray craignait que sa mère n’apprenne qu’il avait eu en contact avec sa peau le Chicaneur. Luna en riait intérieurement. Elle se demandait comment il était possible pour Tim de craindre ceci. Mais cette démonstration de honte faisait tout autant plaisir à Luna. La honte est un sentiment surtout provoqué par les autres. Sans les contraintes du regard des autres et de la pression de sa mère, Luna était prête à parier que Tim serait déjà abonné au journal. Elle esquissa un sourire en reprenant le journal. Tim avait créé chez Luna ce sentiment de fierté bien précis. Il s’agit de la fierté acquise après avoir fait changé quelqu’un d’avis. Luna avait l’habitude d’entendre parler du « torchon », qualificatif souvent employé pour le Chicaneur. Elle ne pensait pas Tim prêt à, ne serait-ce que le tenir entre ses mains. Elle s’en trouva donc agréablement surprise. Une étape avait été franchie. Il ne s’agissait pas ici de l’enrôler. La fierté ne serait pas la même. Mais plutôt d’accompagner le jeune Serdaigle sur le bon et droit chemin, de lui ouvrir les yeux. Oui, rien que ça. Luna, lorsqu’elle défendait des idées ou valeurs, étaient intransigeantes. Elle ne laissait que très peu de place au compromis. Sa mission devait être complète.


Le travail ici n’était pas si compliqué. Tim en avait accompli déjà une bonne partie de lui-même. Luna était maintenant heureuse de pouvoir entendre monsieur Murray se confier à elle. Le contexte et l’atmosphère n’aidaient pas le jeune homme. Le sujet était tabou. Les élèves étaient plongés dans un flou assez complet. Certains élèves y voyaient clairs cependant. Et Tim n’en était qu’à quelques étapes. Il n’était pas sûr de ce qu’il disait et paraissait assez gêné. Il pesait ses mots. Le terme d’élu paraissait à Luna exagéré. Harry ne pouvait avoir été élu. Et par qui l’aurait-il été ? Vous-Savez-Qui ? Non. Luna pensait plutôt que Harry avait été, malgré lui, victime d’une créature affreuse. Il était la personne la plus proche de cet être, par la pensée notamment. Il était donc, le plus enclin à guider la résistance, la défense et l’attaque contre cette créature du Mal. Harry avait aussi hérité de quelques dons assez intéressants et d’un caractère exceptionnellement courageux. De là à dire qu’il cherchait à attirer l’attention, Luna ne pouvait laisser passer ça. « Harry Potter n’a jamais voulu assister à la mort de ses parents, en obtenir une cicatrice, et encore moins être connu du monde entier, sans savoir lui-même qui il était et d’où il venait. Je ne pense pas qu’il cherche à se mettre en valeur. Loin de là. Ses sacrifices sont dénués de tout intérêt personnel. Harry ne profite pas de sa popularité, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Il en a très peu à faire d’ailleurs… Il faut simplement le connaître et ne pas croire tout ce qu’on dit de lui pour pouvoir l’affirmer », répondit Luna promptement. Son ton était toujours calme, elle parlait doucement. On sentait tout de même dans son timbre que Harry était quelqu’un qu’elle admirait et respectait profondément, et qu’il ne fallait pas, par conséquent, en dire du mal. Mais Luna sentait, encore une fois, dans le comportement de Tim une envie de concevoir les choses autrement qu’elles ne l’étaient par la majorité des élèves. D’autant plus que Harry semblait lui avoir sauvé la mise. « Tiens, tu vois. Il t’a aidé ? ».


La plume de Rita Skeeter. Tim avait décidemment un voile devant les yeux. Rita et sa plume n’avaient aucun talent. Rita cherchait à intéresser un électorat peu cultivé. Rita cherchait le scoop. Elle voulait que La Gazette se vende, quitte à offrir les plus beaux mensonges au lectorat. Elle n’était sincère ni avec elle-même, ni avec les lecteurs. Luna trouvait le style de Rita provoquant et lourd. Elle ne pouvait en dire autant de Jessicayumi qui décidemment tapait dans l’œil du jeune Murray. « Je ne lis ni l’une ni l’autre malheureusement… Enfin, j’ai déjà lu la Gazette des sorciers évidemment. Mais je n’ai pas encore touché à la gazette de l’école ». La Gazette des élèves était bien trop remplie de ragots en tout genre. Toujours à la recherche du scoop aussi. Comme si Jessicayumi s’inspirait de Rita, fait qui n’étonnerait aucunement Luna. Vint à Luna une idée. Elle remarquait que Tim ne pouvait détacher son regard du Chicaneur. Elle voyait d’un autre côté l’intérêt que Tim portait à Jessicayumi et donc à la défendre ou la glorifier. « Dis moi Tim, tu aurais un exemplaire de la Gazette de l’école ? ». Luna était prête ici, exceptionnellement, au compromis.


HJ:
 

_________________
You can laugh! But people used to believe there were no such things
as the Blibbering Humdinger or the Crumple-Horned Snorkack!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème année
    SERDAIGLE
    6ème année
AVATAR : Gregg Sulkin
MESSAGES : 114

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Mer 26 Aoû 2015 - 15:57

A l’entendre parler, on avait presque l’impression qu’elle idolâtrait Harry Potter. Par Merlin, cette fille était vraiment trop bizarre … Mais Tim ne pouvait accuser la bizarrerie, car finalement, elle faisait partie du monde des sorciers. Combien de choses avait-il trouvé étrange, pour finalement les adorer ? Bon, il n’espérait pas tomber sous le charme de Luna, bien entendu. Elle n’était pas à son goût de toute façon. Il s’écarta un peu, essayant de prendre ses distances le plus possible de la jeune femme. Elle paraissait empreinte d’une envie de le remettre sur les rails, lui prouvant qu’il avait tort sur toute la ligne et que les préjugés n’avaient rien de bout pour construire un homme. Ok, ok, il avait compris. Plus jamais il ne parlerait de Harry comme une saleté de criminel arrogant, ou de petite célébrité prétentieuse.

D’ailleurs, il ne le pensait pas. Harry l’avait aidé une fois alors qu’il se trouvait dans de sales draps entre deux brutes de Serpentard. Crabbe et Goyle, tout simplement. Qu’est-ce que Tim pouvait les détester ces deux-là ! Ils n’avaient rien pour eux. Entre le peu de cervelle et le peu de charisme, pas étonnant qu’ils se défoulent sur le premier venu. Enfin, ce jour-là, Harry avait été son sauveur. Alors oui, Tim avait une dette envers le sorcier à lunette, même si celui-ci se prétendait trop humble pour l’accepter.

Soudain, Tim écarquilla les yeux quand Luna lui demanda un exemplaire de la Gazette de l’école. Il était étrange qu’elle en demande un, puisqu’elle avait clairement déclaré être contre les propos de la Gazette du Sorcier … cette fille ne tournait pas rond et Tim se posait de plus en plus de questions à son sujet. Etait-il saint de trainer avec elle ? Pas étonnant qu’elle ait peu d’amis … Il leva les yeux au plafond et fouilla dans son sac en bandoulières pour lui sortir un journal complètement froissé. Oui, le jeune Serdaigle n’était pas connu pour prendre soin de ses affaires.

« Bien sûr que j’en ai un ! Quelle question franchement … tiens ! Et surtout ne l’abime pas ! » dit-il en levant l’index comme le faisait si bien le professeur de Botanique.

Tim tenait à ce numéro tout particulièrement et surtout aux articles de Jessicayumi Belmontet qu’il avait pris grand soin d’entourer à l’encre rouge. Il aimait sa plume, il aimait sa manière d’écrire et d’enrober la vérité. Elle avait l’œil pour tout et les oreilles qui trainaient un peu partout. C’est bien ça qui lui plaisait. Pas les ragots, mais plutôt sa vision du monde et sa manière d’enrichir quelque chose de peu intéressant. Elle savait comme captiver les gens et si elle souhaitait empreinter la voie de Rita Skeeter, Tim était persuadé qu’elle était sur le bon chemin.

« Regarde, là c’est les articles de Jessicayumi. Je te recommande de les lire, ils sont vraiment très bien écrits. C’est la meilleure, elle a vraiment une plume captivante ! Ca sera triste le jour où elle quittera l’équipe des rédacteurs de la Gazette de l’école … »

Il laissa échapper un soupire las, puis détourna son regard vers la jeune femme qui se tenait dans un coin de la salle commune, en train de lire un exemplaire de « nos amis les herbes médicinales ». En plus d’être une bonne écrivaine, elle s’intéressait à la botanique. Un petit sourire niais s’afficha sur le visage du garçon.

« Faudra que tu me le rendes rapidement ! On fait un échange ? Le Torch … Chicaneur, contre la Gazette de l’école … et on fait le point plus tard. Ca te va ? »

Oui, car il ne souhaitait pas éterniser la discussion avec Loufoca Lovegood. Les regards commençaient sérieusement à se poser sur eux.

_________________

    don't listen to a word i say
    THE SCREAMS ALL SOUND THE SAME
    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    P'tit nouveau
AVATAR : Evanna Lynch
MESSAGES : 49

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Mar 12 Jan 2016 - 14:14

Un compromis qui semblait perturber le jeune Serdaigle. Eh bien oui, Luna pouvait se montrer conciliante. Ses idées étaient certes bien arrêtées, mais elle ne refuserait jamais son envie d’enrichir ses arguments. Car oui, si elle demandait un exemplaire de la gazette, ce n’était pas pour découvrir toutes les bonnes choses qu’on pouvait y trouver, ni s’émerveiller devant tant d’informations capitales. Luna voulait se prouver une fois de plus qu’il ne valait pas la peine de s’attarder sur ce journal. Elle respectait tout à fait le travail réalisé par les quelques élèves intégrés au cercle de la rédaction, mais n’en appréciait que très peu le contenu.

Quelque peu surpris par la demande de Luna, Tim farfouilla dans son sac pour en sortir le fameux journal. À la vue du journal, Luna se demanda si le garçon appréciait réellement le journal ou n’en avait un exemplaire que pour deux raisons. La première était de « faire comme tout le monde » et d’avoir son numéro de la gazette pour pouvoir débriefer le tout avec les camarades et en rajouter sur les faits divers et ragots. La seconde était plus subtile. Tim avait un faible pour Jessicayumi. Et, à moins d’avoir été victime du maléfice de conjonctivite, tout le monde pouvait le percevoir. Tim regardait, écoutait, lisait même la jeune Serdaigle avec tant d’admiration. Luna avait rarement vu ça.

Luna prit le journal en écoutant peu ce que Tim lui dit en le lui tendant. De toute manière, Luna n’était pas du genre à abîmer des affaires sous prétexte qu’elle n’en appréciait pas la valeur. Au pire, elle l’égarerait, avec ou sans intention. « Merci », lui répondit-elle en fixant la page de garde. Puis elle le feuilleta doucement. Si Tim ne prenait pas soit du journal, il prenait soin de répertorier quelques articles. Au bout de quelques instants, Luna compris que les articles entourés de rouge étaient tous signés par Jessicayumi. Encore elle. Décidemment, ce garçon vouait un culte à la jeune fille. Luna ne connaissait pas leurs rapports ni ce que Jessicayumi en pensait. Cependant, elle trouvait l’attitude du Serdaigle assez intéressante. Il lui recommanda de lire ces articles. Pour le coup, Luna ne pourrait pas les manquer. De là à ce qu’elle en soit captivée… Une autre affaire. Mais elle fera l’effort de le lire et d’en analyser la plume. Elle en regretterait ou non son départ de l’équipe des rédacteurs… « Oh d’accord, je les lirai tous de toute façon. Mais j’espère avoir le même avis que le tiens en tout cas. C’est fou comme un rédacteur peut faire la renommé d’un journal… ». Luna sous-entendais bien sûr le rôle que tenait son père au sein du Chicaneur, mais aussi de comment sa réputation influait le nombre de ventes. Alors il s’agit d’une relation on ne peut plus simple. Si monsieur Lovegood dit quelque chose qui plaît à la majorité, alors on l’apprécie, alors on aime son journal, alors on achète. Et tout le contraire s’il pense, que oh mon dieu, Harry Potter est quelqu’un de bien et sans plaisanter que Celui-Dont… Enfin Vol… Enfin lui, est de retour et qu’il faut le combattre.

Le Serdaigle souriait bêtement, de ce sourire amoureux, on regardant vers Jessicayumi. À la limite de l’absorption, il décida de proposer un deal à Luna. Comme si Luna s’amusait à participer à des deals. Comme si Luna s’en souviendrait et s’en amuserait d’ailleurs. Pour faire plaisir au jeune garçon et donc engagé une relation de confiance, elle lui promit de lui rendre en bon état, du moins, de ne pas encore plus le froisser. « Ne t’inquiète pas, je prends soin de ces choses-là, ce sont des petites créatures ou d’autres élèves qui me font des farces et s’amusent avec mes affaires. Mais personne ici ne s’amusera à froisser la Gazette ».

Puis, Luna comprit que le jeune Serdaigle ne souhaitait pas s’afficher en sa compagnie plus longtemps. Il lui proposa donc comme un prochain rendez-vous, au moment où ils devraient se rendre les journaux et discuter alors de ce qu’ils en avaient pensé. « Oui, ça me va. Fais attention alors au Chicaneur. J’ai d’autres exemplaires, mais je n’aime pas gâcher du papier bêtement. À plus tard Tim ». Puis Luna se leva enfin de son fauteuil, en y laissant une marque de son enfouissement régulier dans cette matière si spécifique. Elle mit le gazette dans sa sacoche puis décidait alors de feuilleter un peu ses livres de cours, ou bien de rêvasser, ou les deux en même temps comme elle savait si bien le faire.

HJ:
 

_________________
You can laugh! But people used to believe there were no such things
as the Blibbering Humdinger or the Crumple-Horned Snorkack!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna) Aujourd'hui à 23:55

Revenir en haut Aller en bas

[Juin 97] Le torchon de ta main (pv Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE» La main invisible» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-