AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PERSONNEL DE POUDLARDProfesseur d'Etude des Runes
    PERSONNEL DE POUDLARD
    Professeur d'Etude des Runes
AVATAR : Mads Mikkelsen
MESSAGES : 59

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: [9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques Lun 6 Juil 2015 - 21:47

Ce cours ci, il le gardait toujours pour la fin d'année. Le seul que ses élèves puissent attendre avec impatience peut-être, il ne savait pas. Quoique, Wotan n'étant pas un professeur très respecté, même quelque chose sur les malédictions serait mal vu par les étudiants.
Le grand tableau restait noir et les tables attendaient les élèves. Une seule fenêtre avait été ouverte pour permettre un simple courant d'air, en dehors de cela la salle se montrait vide et silencieuse. Entre les murs, jamais de gros éclats de voix, pas ici, pas avec lui. Chacun préférait chuchoter, baisser les yeux, entrer dans un secret. Etait-ce en raison des runes ou de son propre caractère à lui ? L'homme ne saurait dire.
Wotan aimait les fins d'années : à cette période il avait déjà viré de sa matière tous les petits plaisantins refusant d'apprendre quoi que ce soit. Alors certes, l'effectif était réduit, mais il y attachait peu d'importances : le savoir se méritait, quoi qu'on en dise. Un jour il n'y aurait peut être plus personne pour son enseignement, alors il n'aurait qu'à faire ses valises et partir, voilà tout.

Il restait peu de temps, peu de temps avant tout, mais surtout les élèves. A partir de juin les cours s'ouvraient aux plus jeunes d'entre eux afin qu'ils découvrent la matière, une occasion en or pour leurs aînés de les bizuter quelque peu. Wotan surveillait cela du coin de l'oeil, incapable d'y attacher de l'importance.
Aujourd'hui, ils toucheraient aux usages les plus complexes des runes dans les sortilèges. On pouvait caricaturer cela par un seul mot, malédiction, mais rien n'était aussi simple. Celles qu'ils aborderaient aussi, principalement via contes et légendes, protégeaient des objets ou des lieux démoniaques ne devant être troublés ou utilisés à nouveau. Pas une malédiction au sens propre du terme, mais un sort complexe de sacrifices, d'erreurs à prévoirs et de conséquences. Les runes savaient lire dans les cœurs, pour ce cours commun à toutes les années, il n'y aurait rien à apprendre  de plus.

Les élèves auraient le choix de se mettre seuls ou en groupes, pour préparer un sortilège runique sur un objet au choix afin d'en interdire toute utilisation. L'inventivité sera récompensé,  ainsi que la fluidité des runes. L'année dernière, un septième année jusque là très discret avait réussi à ensorceler le propre siège de Wotan. Tous avaient cru la dernière heure du jeune homme arrivée, alors que le professeur le récompensait d'une dizaine de points supplémentaires pour sa maison. Un jour Wotan chercherait réellement qui dispensait à tout va ces rumeurs de troll buveur de sang...

Il regarda une énième fois sa montre et, presque flegmatique, ouvrit la porte de la salle pour permettre le passage aux étudiants.

 " On se dépêche, soyez imaginatif pour le travail d'aujourd'hui...Rappelez-vous mes instructions : plus vous choisissez d'être nombreux, plus trouver les points liants entre les runes entre vous sera complexe...mais leurs portées en seront accrues également.  Levez le bras si vous avez une question.... "

Ils n'osaient toujours pas parler tout haut, bah cela viendrait. Wotan retourna s'asseoir, tirant d'un tiroir un petit paquet de chocolat. Oui, il avait zappé le repas de midi et alors ? Ce n'était pas parce qu'on était quarantenaire avec un début de brioche, qu'on ne pouvait se faire plaisir également. Et puis avouons le: rien de plus jouissif que de manger devant des élèves concentrés et certainement en manque de sucre.

"Je ne veux voir aucunes baguettes, faites d'abord vos schémas sur parchemin, et réfléchissez bien à la portée de votre sortilège ...Ah!
Avant que j'oublie, sachez que la direction n'a pas pensé à m'impliquer dans vos épreuves de fin d'année. Je n'ai donc en rien rédigé l'épreuve de runes...qui n'aura que peu de choses à voir avec la matière d'ailleurs. Peu de choses voir rien du tout d'après ce que j'ai pu voir. Je m'excuse donc, je ne serai pas en mesure de vous aider pour un programme de révision, mais sachez qu'une note participative  vous sera attribué à l'issu de ce cours. Je m'arrangerai pour qu'elle ait un coefficient élevé et un impact dans vos moyenne. Impact positif, autant que faire se peut, merci."


_________________

Once I had dreams now they're obsessions
Now I'm where I want to be and who I want to be and doing what I always said I would and yet I feel I haven't won at alll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques Dim 19 Juil 2015 - 15:35

La jambe tremblante, la pointe de sa plume tapottant à répétition la couverture de l'un des manuels qu'elle tenait entre ses mains, Olivia attendait déjà depuis un certain moment de l'autre côté de la porte de la salle de cours. *C'est long.* Elle était impatiente. Et par dessus tout : nerveuse. L'approche des examens lui donnait des sueurs froides et la faisait douter de tout ce qu'elle avait cru avoir apris depuis sa première année à Poudlard. Elle ne se sentait pas suffisamment préparée pour les ASPICS et n'avait trouvé comme solution qu'un abus d'études intensives. Pourquoi, pourquoi les faisait-il attendre dans le couloir ? Elle était seule, présentement, trente minutes à l'avance à lire ses notes de cours, mais d'ici cinq minutes, ils seraient deux, et puis trois. Le cours commencerait bien assez tôt, trente minutes lui laisserait le temps de placer son matériel sur le bureau...

L'élève de septième année leva le poing dans l'intention de cogner à la porte pour signaler sa présence, mais se retint, se remémorant les traits du professeur Nielsen et le regard qu'il serait capable de lui jeter si elle se montrait embêtante. Apprécierait-il d'être dérangé ? Probablement pas, personne n'aimait vraiment cela. Peut-être préférait-il n'avoir personne dans la salle de cours avant une certaine heure afin de tout mettre en place, mais il n'y avait jamais grand chose à mettre en place dans le cadre du cours d'études des runes. Il passait déjà assez de temps en sa compagnie aussi. Et il ne faisait aucun doute que d'ici les examens, elle trouverait le moyen de débarquer dans son bureau armée de mille et une question concernant l'examen de fin d'année. Alors elle pouvait bien attendre là et supporter le poids de tous ce qu'elle avait cru bon d'apporter dans le cadre du cours. *Un dictionnaire ? Mais pourquoi ai-je amené un dict-* Ses pensées furent interrompues par les salutations d'un élève à qui elle tenta de répondre sans jamais vraiment y parvenir, trop occupée à retenir ses manuels qui menaçaient de tomber les uns après les autres. *Shit, shit, shit, shit, shit.*

Peu à peu, d'autres élèves commencèrent à faire leur apparition, et résolue à s'asseoir au premier bureau de la rangée du milieu, Olivia jugea bon de se positionner tout près de la porte.
" On se dépêche... " L'élève de Poufsouffle ne se fit pas prier et fila tout droit en direction de ce qu'elle avait toujours cru être sa place. " Rappelez-vous mes instructions : plus vous choisissez d'être nombreux, plus trouver les points liants entre les runes entre vous sera complexe... " Était-ce une incitation au travail d'équipe ? Lier des runes en groupe serait-il à l'examen ? *Respire...* Olivia déposa son matiériel sur son bureau comme elle le faisait à chacun de ses cours. Ses cahiers de note à droite, ses manuels à gauche, et ses crayons entre les deux placés perpendiculairement à ses livres. Bien droits. " Levez le bras si vous avez une question... " Elle ne se gênerait pas. Voyant que la formation des équipes était libre, Olivia s'empara d'une plume et d'un parchemin avant de se retourner pour faire face à deux personnes à qui elle prévoyait imposer sa présence. Malheureusement pour elle, les deux individus s'étaient déjà retournés pour faire équipe avec d'autres élèves et elle fut contrainte de scruter la salle en quête d'un ou de deux partenaires potentiels. Elle devait faire vite, ils avaient leurs schémas à réaliser avant de commencer la pratique et s'entendre sur ce qu'ils allaient bien pouvoir faire de leurs runes serait surement sujet à débat.

" Je n'ai donc en rien rédigé l'épreuve de runes... " Sa main lâcha son parchemain qui s'envola pour aller attérir sous un bureau plus loin. *Quoi ?* " ... qui n'aura que peu de choses à voir avec la matière d'ailleurs. " Elle se retourna pour faire face au professeur, l'expression sur son visage témoignant de toutes ses inquiétudes. *Oh mon dieu, je vais mourir.* " Je m'excuse donc, je ne serai pas en mesure de vous aider pour un programme de révision, mais sachez qu'une note participative  vous sera attribué à l'issu de ce cours. " Le regard dans le vide, une main sur sa poitrine, on aurait pu croire que la préfète était sur le point de faire une attaque de panique. Le professeur Nielsen avait beau dire qu'une note participative leur serait attribuée aujourd'hui, Olivia ne se sentait pas plus rassurée qu'une poule que l'on aurait balancée au milieu de l'océan Atlantique. *Je vais mourir.*
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeTu veux être mon ex?
    SERPENTARD
    7ème année
    Tu veux être mon ex?
AVATAR : Tyler Blackburn
MESSAGES : 727

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: [9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques Lun 20 Juil 2015 - 1:23

Cette journée aurait pu se dérouiller à merveille. Alexander aurait pu passer une nuit paisible, ponctuée de rêves doux et magiques. Il aurait pu se lever tranquillement, prendre un petit déjeuner copieux et vitaminé et se rendre en cours. Il aurait pu s'installer au fond de la classe et ne pas se faire remarquer par Nielsen. Et le cours aurait pu se dérouler dans de bonnes conditions, Alexander aurait travaillé comme à son habitude (les Runes étaient l'une des matières où le Serpentard se donnait du mal, malgré l'horreur qui émanait de son professeur) et il serait reparti avec une bonne note. Mais la réalité fut toute autre. Et elle était très, très très éloignée des espérances du jeune homme.

Tout d'abord, il avait passé la nuit à faire des cauchemars. Pas le genre de rêve noir où on se fait poursuivre par un monstre. Pas celui où on se retrouve à perdre ses dents une par une. Ni celui où on est incapable de prononcer le moindre mot. Ni celui où on perd la vue. Non, ça, c'était de la gnognotte. A vrai dire, tout avait bien commencé.

Il se promenait dans un couloir, les mains dans les poches, le torse gonflé, comme à son habitude. Et soudain, au loin, il vit arriver cinq jeunes filles, toutes ayant un grand sourire aux lèvres lorsqu'elles se rendirent compte que le Serpentard se dirigeait vers elles. A vrai dire... C'était même plutôt elles qui avaient accéléré le pas pour le rejoindre. Carlie, Kiarah, Cara, Caitlyn et Johanna. Cinq de ses ex. Elles paraissaient tellement heureuses de le voir. Et du coup, il l'était. Mais la suite fut différente... Elles l'avaient entraîné dans un coin. Jusque là... Tout allait bien. Tout allait plutôt très très bien même. I mean, ce genre de situations... Qui n'en rêve pas ? Ca vous décoifferait même un Mallory ! Mais là. Les choses ne se passèrent pas comme prévu. A la place du rêve parfait, celui-ci se transforma en cauchemar. Une à une, les filles changeaient d'apparence. Carlie se métamorphosa en une baleine géante avec la tête de Maya Livingstone. Kiarah grandit de quelques centimètres et se transforma en Aloysius Breckenridge agrémenté de tentacules à la place de ses bras. Cara, quant à elle, se changea en Bubobulb qui crachait du pus par tous les orifices. Caitlyn fit place à une araignée géante pleine de poils aux pattes. Et pour terminer, le coup de Johanna s'allongea jusqu'à atteindre la longueur du Basilic dont il avait entendu parler pendant sa deuxième année. Il criait, il criait, il voulait s'enfuir.

Son rêve, alors qu'il était très bien parti...


...s'était transformé en véritable cauchemar de l'Enfer.

Il se réveilla en sursaut, et s'emmêla les pieds dans son drap, si bien qu'il roula et bascula à côté de son lit.

- Oh damn !

Ruisselant de sueur, il jeta un oeil au dortoir. Il n'y avait plus personne. God. Il regarda l'heure. Il était en retard. Mais genre, grave en retard, presque d'une heure. Pas le temps de s'éterniser davantage, il se releva péniblement, manquant de rechuter à cause du tournis, enfila des chaussettes dépareillées, une chemise à moitié boutonnée laissant apparaître deux poils de torse se battant en duel et il ne prit pas le temps de se coiffer. Le charme au naturel hein ?

Il se précipita vers la salle de cours de Mcgonagall. Il entra en trombe dans la classe, manquant de se casser la figure. Il s'empressa de s'installer et de sortir ses affaires, tout en s'excusant auprès de son professeur.

Quelque chose clochait. Cette salle n'avait pas l'odeur habituelle des 6ème années qui se trouvaient dans sa promotion. Et puis... C'était beaucoup trop silencieux. C'est alors qu'il se rendit compte que tout le monde le regardait. Et... Qu'il ne reconnaissait personne. Seigneur dieu. Il s'était trompé de classe et était entouré de mioches de première année.

- Oh, je...

Sans demander son reste, il plia bagage et s'enfuit en courant de la salle, ignorant les remontrances de McGonagall. Bon, il n'était plus à ça près, il réglerait le problème plus tard. Non, pour l'instant, il jouait sa vie. Il s'était rendu compte qu'il était donc en retard, et en plus, en retard pour le cours de Runes. Avec Wotan Nielsen. Grand dieu. C'était la pire chose qui pouvait lui arriver. Comme s'il n'avait pas retenu la leçon à sa dernière heure de colle. God. Il manqua de renverser quelques élèves au passage tellement il courait vite à travers les couloirs pour rejoindre la salle de classe. Il parvint finalement à sa destination finale(c'était le cas de le dire vu le pétrin dans lequel il venait de s'engouffrer), ouvrant brusquement la porte, tout essoufflé. Toutes les têtes se tournèrent vers lui mais seule celle de son professeur arriva dans son champ de vision. Oh non, il avait cet air blasé. Et m.erde. Il s'était encore foutu dans la m.erde. Il se remémora alors la retenue qui avait eu lieu quelques temps auparavant... et ses lèvres collées. Oh non, tout sauf ça. Il ne fallait pas que ça se reproduise. Il se dépêcha alors de s'installer au fond de la classe, de sortir calmement ses affaires et lorsque Nielsen consentit à tourner le dos, il se pencha vers son voisin de gauche pour lui demander de quoi traitait le cours d'aujourd'hui. Et soupira lorsqu'il comprit qu'il allait devoir faire équipe avec d'autres personnes s'il voulait se rattraper. Oh, quelle vie dure et triste.


HJ :
Spoiler:
 

_________________

It’s hard to forget, how much I cared, in time I close my eyes. It’s hard to forget all that we shared, in time I know we could try to learn to forgive... When it’s so hard to forget...
#CarlanderIsBackBitches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques Ven 24 Juil 2015 - 19:12



❝Travaux pratiques en Runes❞
Juin 1997
Un œil s’ouvrit lentement, suivi du second, encore bien plus endormi. Une vision trouble accueillit l’éveil d’une jeune fille encore sous l’émotion du nouveau rêve de cette nuit. Une petite voix douce l’appelait, sans qu’elle ne puisse distinguer avec clarté le contenu de ses mots qui se répétaient inlassablement. Lentement, mais en souplesse, le corps de l’endormie s’éleva paisiblement,  ses mains prenant appui sur son lit moelleux. Prenant le temps de s’asseoir en ayant le dos contre le mur, elle essuya frénétiquement ses yeux, en laissant échapper un petit bâillement inaudible.
 « Il faut que tu te lèves, Vic’,  ton prochain cours  ne va pas tarder à commencer… heu… dans quinze minutes, précisément. » lança la fameuse voix qu’elle parvenait enfin à comprendre.
Encore presque absente dans le monde réel, Victoria mit un certain temps avant de réaliser qu’en effet, elle était élève à Poudlard et non pas la magicienne légendaire de ses rêves.  Soudainement, son regard impassible prit une expression à la fois furieuse et stupéfaite. N’étant pas adepte des problèmes rencontrés avec les professeurs, elle aimait être à l’heure à tous ses cours. Sa Narcolepsie, maladie qu’elle possédait depuis sa naissance, lui avait suffisamment apportée des soucis durant sa scolarité en matière de ponctualité. Elle ne souhaitait pas réitérer ces erreurs depuis qu’elle avait un médicament bien plus efficace depuis quelques années. Malheureusement, si le remède en question lui permettait de rester éveillée comme un individu normal et de pouvoir mieux s’endormir sans une nuit agitée, il ne l’aidait pas  toujours à faciliter son réveil. Cela dépendait du nombre d’heures de sommeil que son horloge interne enregistrait et la veille, elle avait pris un peu plus de temps pour effectuer ses devoirs lorsque tout le petit monde de son dortoir s’était éteint.
« Tu aurais pu me lever avant, sérieusement. Je n’aurais même pas le temps de déjeuner et… arg, j’ai cours de Runes, en plus ! » railla celle qui émergeait à peine de son lit.
Encore fatiguée et les membres engourdis, elle mit un moment pour remettre ses affaires en ordre et trouver où diable étaient ses chaussons habituels.

S’activer pour faire sa toilette et faire en sorte que son allure soit présentable s’avéra un exercice fort ardu pour un esprit encore léthargique. Par moments, sa vision lui parut bien plus floue qu’à l’accoutumée et elle crut presque que quelques petites claques l’aideraient à avoir les idées plus claires. Alors qu’il ne lui restait qu’un peu plus de cinq minutes pour se rendre en classe, la sorcière saisit rapidement sa tenue d’étudiante ainsi que ses affaires pour sortir de son dortoir sans prendre la peine de saluer ses camarades. Son objectif était de ne pas se faire lamentablement remarquer par un retard auprès des autres adolescents de sa promotion. Malgré cela, ses craintes résidaient au cœur de la réaction que pourrait avoir l’enseignant si elle ne daignait pas à être ponctuelle. S’il ne s’agissait que d’une leçon de Botanique ou de Sortilèges et Enchantements, son pas ne serait sûrement pas demeuré aussi rapide, dynamique, prompt et pressé. Hélas, l’expert des runes s’avérait être un étrange personnage peu apprécié et respecté par la plupart des élèves. Il inspirait toujours d’étranges sentiments, son air éreinté et reclus conférant bien peu de confiance lorsqu’on l’apercevait dans cette démarche. En tout cas, s’il y avait bien une chose que l’on ne pouvait absolument guère nier était que la qualité de ses cours était incontestablement bonne. Bien que la mauvaise foi était une amie de Victoria Avery, cette dernière n’avait jamais vraiment été déçue de ce qu’elle avait pu apprendre sur ce domaine jusqu’à aujourd’hui. Bientôt, les examens approchaient et elle était certaine que cet apprentissage lui serait fort utile pour la mener vers la réussite. Comptant sur cette matière pour rattraper une éventuelle catastrophe en Astronomie ou en Histoire de la Magie, elle était prête à redoubler d’efforts pour lire les manuels avec ferveur et en connaître le contenu par cœur. Evidemment, il faudrait, pour cela, qu’elle sache encore lutter contre sa paresse qui l’empêchait souvent de pouvoir respecter son planning. Seuls ses ambitions et le fait de se créer un objectif clairement établi pouvaient la faire sortir de cette misérable et exécrable flemmardise intempestive.

Sacrifiant son déjeuner avec peine et désolation, ce fut munie de son ventre vide et de son sac de cours qu’elle parvint à pénétrer dans la salle de classe au moment même où la porte allait se refermer. Alors que la masse d’élèves prenait doucement place sur les nombreuses chaises qui faisaient face au bureau du professeur, Victoria remarqua les têtes familières qui assistaient également à cette option. Au loin, elle salua ses amis d’un sourire sincère et d’un petit geste de la main, avant de constater qu’elle était la dernière à prendre place sur l’une des chaises qui restaient.  
Calmant rapidement le léger stress qui était venu s’immiscer en elle, ses mains habiles sortirent ses différents dictionnaires, des parchemins, sa plume et de l’encre. Visiblement, la baguette n’était pas nécessaire, ce qui supposait que l’exercice serait peut-être purement théorique pour commencer. Les instructions du professeur Nielsen furent attentivement écoutées et les étudiants cherchaient vivement plusieurs camarades pour les assister dans cette tâche. Apercevant que ses amis, à l’opposé de sa rangée à son plus grand malheur, formaient déjà quelques groupes complets. Cela ne la dérangeait pas spécialement de travailler seule, puisqu’elle était autonome, mais elle s’imaginait bien que le travail serait nettement moins amusant. Ceci dit, elle n’en fit pas tout un plat et se contenta de soupirer : quel début de journée, vraiment. La suite du discours de Nielsen n’arrangea d’ailleurs par les choses. Visiblement, l’examen de Runes ne se passerait pas exactement comme prévu.
« Nom d’une chouette… Moi qui pensais être certaine de rattraper l’Astronomie ou l’Histoire de la Magie avec ça… Amusante, l’organisation de cette école. Vraiment amusante. » pensa-t-elle, l’air plus ennuyé que jamais.
Durant quelques instants, elle continua de pester contre cette mauvaise nouvelle qui compromettait ses plans. Au moment même où elle entreprit enfin de passer aux choses sérieuses – et donc de se mettre à sa besogne – la porte de la classe s’ouvrit à nouveau, laissant un retardataire assez gêné entrer dans la pièce. Jetant un bref coup d’œil, elle reconnut cet élève de Serpentard en sixième année qui faisait pas mal parler de lui. En tout cas, Victoria se sentit soulagée de savoir que quelqu’un était capable de faire pire qu’elle en terme de retard.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
PERSONNEL DE POUDLARDProfesseur d'Etude des Runes
    PERSONNEL DE POUDLARD
    Professeur d'Etude des Runes
AVATAR : Mads Mikkelsen
MESSAGES : 59

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: Re: [9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques Jeu 6 Aoû 2015 - 16:03

Bla-blas et murmures, de temps en temps selon les groupes, un cri plus fort que d'autres : une dispute, un encouragement, quelque chose qui bouillonne et ne s'éteint pas dans les yeux et dans le cœur. Il les regardait, jeunes, vivants, remarquant chaque changement ou presque avec une tendresse soudain douloureuse. Tel garçon avait pris quelques centimètres, telle jeune fille avait perdu ses boutons sur le visage, et se montrait plus courageuse, plus fière dans ses regards... Certain étaient plus tristes, d'autres plus joyeux, d'autres encore ne changeait pas, du moins pas d'un simple coup d'oeil.
Ses élèves, il en retrouverait certains l'année suivante, d'autres au contraire s'élanceraient dans la vie, la vrai, celle qui n'avait plus grand chose à voir avec Poudlard. Les examens servaient de catalyseurs, les ASPICS surtout, et Wotan se rappelait son propre état lors de sa dernière année.
Le brouhaha s'amplifia un peu, permettant à la porte de s'ouvrir. Une retardataire, l'homme ne fit pas de commentaire. Généralement, la trouille de ses élèves était une punition suffisante pour tout manquement au règlement, et Wotan n'avait pas besoin de plus. Un troisième année avait été jusqu'à s'en rendre malade une fois, cauchemardant jusque dans son lit d'infirmerie que le professeur de runes vienne l'égorger. Imagination infantile....

Se tournant vers la jeune Olivia au bord de la syncope, il prit quelques secondes pour lui parler. Parce que cela était nécessaire, que les terreurs scolaires s'exorcisaient elles-aussi. Alors l'homme posa une main amicale sur l'épaule de l'élève, la regardant droit dans les yeux.

 « Miss Richester, n'oubliez pas de respirer un peu. Vous vous souvenez de nos cours et des runes que je vous ai fait retranscrire ? Celles de l'attention et la concentration, pratiquez-les donc le soir avant de dormir. Qui plus est je compte sur vous aujourd'hui pour avoir la note la plus élevé qui soit. Je sais que vous en êtes capables, vous comme la plupart de vos camarades. Montrez-moi de quoi vous êtes capables »

Pas un mot plus haut que l'autre, jamais. Pourquoi crier ou s'énerver face au strass lorsqu'une phrase  ou deux pouvait tout dire. Et puis ces gosses là, ils les aimaient. Ceux qui arrivaient en retard, ceux qui réussissaient, ceux qui rataient, s'écroulaient, à qui il fallait tendre la main pour se relever un peu. Ceux qui ne comprenait pas, à qui il fallait faire découvrir, expliquer... Leur donner l'occasion de regarder, de comprendre. De s'intéresser. Il portait sa douleur au visage et son affection au cœur, l'une se voyait, l'autre non voilà tout.
Les élèves, les seuls enfants qu'il aurait jamais désormais. Il n'était pas leur ennemi, sa philosophie était autre et, dans le fond, Wotan pardonnait beaucoup. Rien de mieux qu'un troupeau d'ados pour vous rappeler d'être encore humain un peu, que les erreurs se faisaient, qu'elles s'oubliaient et se pardonnaient. Il n'avait pas été comme eux, trop secret trop sérieux, alors ces gosses lui offraient sans le savoir une manière différente d'exister. Dumbledore avait eu raison, ce vieux fou....

La jeune Avery entra alors, à la limite du gros retard. Il la laissa s'installer cependant, hochant la tête pour lui faire comprendre qu'il l'avait vu et ne la noterait pas absente. D'autres n'auraient pas cette chance s'ils ne se dépêchaient pas un peu. Jetant un rapide coup d'oeil à l'horloge, Wotan constata que l'heure limite était dépassée.
Ce fut alors que la porte s'ouvrit à nouveau. Celle-ci sembla avoir toutes les peines du monde à glisser sur ses gonds, laissant entrer dans la pièce un grincement insupportable capable de résonner sous le plafond. L'antithèse complet de la discrétion.

 « Monsieur Foster, entrez-donc.... Dommage, à une minute près il n'y aurait rien eu. Vous avez tous remarqué le bruit immonde suite à l'arrivée de notre retardataire, la porte a évidemment été enchanté avec un assemblage de runes  et de données précises, dont l'heure. Voilà l'un des genres de sortilèges de protection que je vous demande aujourd'hui si vous choisissez de faire cela sur un objet. Faire comprendre à l'objet qui est l'ennemi, quelles sont les critères pou le déterminer, ainsi qu'un moyen de défenses qui n'est as obligatoirement offensif. En l'occurrence, le bruit. Je compte sur vous, consultez vos manuels au besoin et interrogez-vous les uns les autres. La réflexion groupée est parfois primordiale.... évitez juste d'assassiner votre interlocuteur parce que vous n'êtes pas du même avis ou que vous ne comprenez pas où il veut en venir, merci »

Il regarda Foster un peu plus longtemps, pensif. Le jeune garçon travaillait bien malgré-tout, et semblait se souvenir de l'humiliation de la retenir. Pas besoin de retourner le couteau dans la plaie, peut-être était-il top faible finalement?
Parce qu'il aimait ses élèves, lorsque ses élèves le haïssaient pourtant....


_________________

Once I had dreams now they're obsessions
Now I'm where I want to be and who I want to be and doing what I always said I would and yet I feel I haven't won at alll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques Aujourd'hui à 23:08

Revenir en haut Aller en bas

[9 Juin 1997] Travaux Pratiques Runiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Travaux Pratiques: La Mandragore» Rattrapage intensif de Travaux Pratiques» Gazette de Juin 1997» [2 juin 1997] « Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder » O. Wilde» [Juin 1997] Petite plaisanterie entre amis
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-