AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Lisbeth de Hurlauvent / En travaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Lisbeth de Hurlauvent / En travaux. Jeu 16 Avr 2015 - 23:47


RICTUSEMPRA
Ma Présentation



I. IDENTITÉ DU PERSONNAGE

♦ NOM : Lisbeth Ecatarina de Hurlauvent

♦ ÂGE : 29 ans

♦ DATE DE NAISSANCE : 26 mars 1968

♦ ORIGINE : (Sang-Pur, Sang-Mêlé, sorcier d'ascendance moldue...) : Lisbeth de Hurlauvent est la fille de deux sorciers. Son père, Maximilien, est originaire de France, tandis que sa mère, Mary est une britannique.  
Le couple de Hurlauvent est reconnu dans le monde des Sorciers pour ses connaissances en botanique, ils possèdent une collection d'herbiers des plus impressionnantes, des serres, et sont les auteurs de grands ouvrages sur le sujet (certains peuvent être d'ailleurs empruntés à la bibliothèque à Poudlard)
Lisbeth a un frère de 6 ans son aîné qui se prénomme Paris.

♦ PROFESSION(S) : Professeure de Botanique à Poudlard

♦ ANIMAL ÉVENTUEL : Une armée de plantes carnivores (?)

II. Texte personnel

Lisbeth était seule dans la véranda, qui servait de serre au sein de la maison de ses parents dans les Carpates.

La demeure familiale était une bâtisse imposante qui était en pierre et en flysch, ornée de verreries Art Nouveau et d'ornements en fer forgé. Littéralement accrochée à la montagne, elle surplombait la vallée verdoyante.

Le choix d'une famille mi-britannique, mi-française de s'être installée en Moravie pouvait paraître étrange. Mais en réalité, cette zone était parfaite pour les plantes qu'étudiaient les parents de Lisbeth. Les montagnes permettaient la naissance d'espèces incroyables grâce à des apports en minéraux.
Là était la profession de ses parents: grands chercheurs en botanique, ils travaillaient depuis toujours sur la recherche de nouvelles espèces magiques.

Lisbeth avait attrapé le virus de la botanique dès son plus jeune âge, contrairement à son frère qui lui se dirigea vers une carrière d'Auror. Lisbeth tout caressant une minuscule plante carnivore se mit à sourire.

*Flashback*

Lisbeth devait avoir 5 ans, elle s'amusait dans le salon du manoir avec son frère et une Dionée attrape-mouche. Dionaea muscipula, pensa la petite fille en fixant la plante aux petits crocs. Drôle d'occupation pour des enfants de leurs âges, mais on peut aisément soutenir ici que c'était tout simplement dans leurs gênes. Être enfants de botanistes a forcément des effets secondaires.

Paris avait attrapé une mouche, et la déposa dans la gueule de la plante. Lisbeth regardait alors les petites dents de la plante se refermer progressivement sur l'insecte. La petite fille se mit à rire, ses cheveux d'or coupés au carré tombant sur son visage très fin. Lisbeth était une enfant au visage très féminin, et si son corps était celui d'une enfant, son visage paraissait être déjà celui d'une adulte. Elle se leva, et se mit à tournoyer sur elle même, son jupon se souleva et ses cheveux flottait harmonieusement dans le vent. Paris la regardait, son regard s'était assombri. Sa soeur était magnifique... déjà à l'époque la jalousie pointait quand il la voyait si joli, et innocente. Leur relation était fusionnelle, et il se montrait très (trop?) protecteur. Lisbeth se laissa tomber sur le tapis aux motifs floraux, et regarda le plafond tourner autour d'elle. Paris se jeta pour la chatouiller. La petite fille se agita les jambes et tenta de lui attraper les mains pour se défendre. Mais un fracas se fit entendre.

Paris et Lisbeth tournèrent la tête en direction du bruit. Quelque chose toquait à la fenêtre. Paris s'approcha de la fenêtre, un énorme hiboux noir y était posé une lettre dans son bec jaunâtre. Il s'en saisit. Lisbeth courut vers son frère et lui dit:

"Paris, Paris... çà y'est? C'est ta lettre?"

C'était LA lettre. Son frère venait d'être admis à Beauxbâtons et ce jour marqua une dure séparation entre les deux enfants si liés. En effet, la petite Lisbeth ne devrait intégrer l'école que cinq années plus tard.

*Fin du Flashback*


Au bout de cinq longues années à entendre, Lisbeth devenue une pré-adolescente foula enfin le parvis du palais de l'Ecole de Beauxbâtons. Paris était lui déjà en 5e année. Son frère avait beaucoup hérité de son père, tout deux se montraient très protecteurs avec la dernière de la lignée. Paris était doté d'une jalousie maladive qu'il tentait de faire taire de son mieux. Lisbeth était enchantée de retrouver son grand frère néanmoins la différence d'âge semblait se faire sentir, et elle du s'ouvrir aux autres enfants.

Lisbeth ne garde pas un souvenir exceptionnel de Beauxbâtons. Depuis sa plus tendre enfance elle rêvait de Poudlard, vouant un culte à cette école, son histoire, ses fantômes et ayant une admiration sans limite pour Albus Dumbledore. Sans compter que, n'en déplaise à son père, elle aurait préféré se trouver dans un établissement mixte étant profondément ancrée dans une croyance féministe voulant l'homme et la femme sur un pied d'égalité.

A Beauxbâtons, elle eût une formation complète, mais, au fond d'elle Lisbeth sait que cela a eu de l'influence sur son caractère. Enfant rieuse et pétillante, elle est devenue au fil des années beaucoup plus discrète et moins extravertie.
Beauxbâtons est un établissement où le paraître est primordial. La sorcière idéale se doit d'être discrète, bien élevée, brillante et propre sur elle.

Lisbeth répondit à tous ces critères avec brio, notamment celui d'être brillante. Elle s'est avérée être une femme douce, et qui ne lève presque jamais la voix et dotée d'une patience énorme. Sa douceur est son arme la plus fatale certainement. Lisbeth a profondément bon fond, elle est dotée d'une profonde intuition. Néanmoins, bien que sensible, Lisbeth n'est pas pour autant manipulable ou faible.

Décrite comme cela, il est vrai qu'elle peut apparaître comme légèrement coincée. Ce n'est pas le cas, Lisbeth est du genre timide et il faut savoir l'apprivoiser.

Travailleuse acharnée, elle savait qu'elle voulait reprendre la suite de ses parents. Elle excellait notamment en potions et bien évidemment en botanique. Sa bête noire était le vol, autant dire que Lisbeth sur un balai c'est à peu près comme mettre une fourmi au grand vent du fait de sa petite taille (1m60) et de ses quarante-trois kilos, elle a des difficultés à faire face.

Lisbeth est devenue une belle jeune femme, et a fait des études en botannique auprès de chercheurs irlandais et écossais dans ces deux pays.

En Irlande, elle fût en couple pendant trois ans avec une homme de 15 ans son aîné, prénommé Heinrich O'Gall. Il s'agissait d'un riche dandy excentrique et brillant qui gérait, entre autre, une sorte de cabinet de curiosités magiques regroupant des animaux empaillés aujourd'hui disparus dans le monde sorcier mais aussi certaines races disparues dans le monde moldu. Il la demanda en mariage au bout de ces trois années, et Lisbeth refusa. Ni lui, ni même elle, ne comprirent réellement ce refus sur le coup. Il la quitta quelques temps après ne supportant pas ce refus, mais aussi sentant que si elle avait dit non c'est que Lisbeth avait besoin de vivre d'autres aventures avant de se poser. Lisbeth se sentit comme partagée entre ses envies de liberté, et son amour contrarié pour Henrich. Elle décida alors de quitter l'Irlande.

Elle s'installa à Londres où elle travaillait en partenariat avec les médicomages pour créer un hybride de différentes plantes permettant la création d'un nouveau traitement aux blessures causées par les Loups Garous, et anima de nombreuses conférences sur le sujet.

En 1996, après des vacances dans les Carpates, alors elle écrivait un livre sur la flore Moldave, elle découvrit une association de plantes qui, diffusée en vaporisation, permet de rendre les dragons plus dociles. Néanmoins, après en avoir discuté avec quelques amis spécialistes, Lisbeth préféra que cette découverte reste secrète. En effet, les temps semblaient s'assombrir. Et si jamais des mages noirs prenaient le contrôle des dragons, pour sûr se serait le drame garanti. Quand à mettre cette découverte entre les mains d'un ministère d'incapables et de corrompus, serait aussi une insulte aux principes de la jolie blonde. Par prudence, et en conséquence, Lisbeth gardait donc précieusement sa combinaison de végétaux et son savoir-faire pour secrets.

Et en mars 1997, elle reçut à Ste Mangouste une visite inattendue. En effet, quelle ne fût pas sa surprise de voir Albus Dumbledore (himself) venir à sa rencontre.

*Flashback 12 mars 1997*

Lisbeth était à Ste Mangouste dans une grande salle pour donner une conférence sur une nouvelle plante fabriquée en partenariat avec son père et des chercheurs écossais, permettant une fois ajoutée à des potions Tue-Loup de canaliser encore mieux les terribles effets de cette "maladie". Quand soudain, la double porte de la salle de conférence s'ouvrit.

Un homme fin et élancé à la longue barbe grise rentra. Il était coiffé d'un chapeau pointu couleur lie-de-vin, et d'une robe assortie. A sa vue, Lisbeth eu un frisson.

C'était lui! C'était LUI! C'était Albus Dumbledore. L'homme qu'elle avait tant admiré, et qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de rencontrer. Elle le reconnût sans peine, il n'avait pas tant changé depuis les cartes chocogrenouilles de son enfance... ou les récents articles de la Gazette du Sorcier.

Lisbeth était debout face à un grand tableau noir sur lequel elle avait dessiné des schémas de feuilles. Ses longs cheveux blonds lui descendaient jusqu'en dessous des épaules, et ondulaient légèrement sur la fin. Ses yeux verts étaient immenses, et semblaient s'être illuminés à la vue du vieux mage. Elle avait des lèvres pulpeuses et la peau laiteuse. Lisbeth était vêtu d'une robe patineuse émeraude, qui avait un léger décolleté dans le dos, et un col bateau devant. Bien que petite, elle ne portait pas de talons ce jour là, mais une paire de ballerines. Lisbeth parait légèrement moins que son encore jeune âge. En effet, cette jeune femme outre sa petite taille, bénéficie d'un physique de jeune première dont elle n'arrive à se défaire uniquement quand elle joue à la vamp. Mais cela arrive, finalement, que rarement.  

Elle sourit au Directeur de Poudlard qui lui adressa un signe de tête. Il prit place sur une chaise dans le fond de la salle, et lui adressa un geste de la main pour qu'elle continue ses explications.

Lisbeth se mordit la lèvre.

Puis elle secoua la tête et reprit ses explications. L'auditoire était suspendu aux lèvres de la jolie blonde. En effet, comment pouvait-il en être autrement? Ses origines vélanes bien que remontant à deux générations étaient bien ancrées dans son sang. Lisbeth était le charme incarné, et ses propos étaient bien évidemment d'une pertinence sans pareil étant donné qu'elle baignait dans la recherche botanique depuis sa plus tendre enfance.

Néanmoins, face au Directeur de Poudlard, Lisbeth se sentait petite et ridicule intellectuellement. Il avait côtoyé les plus grands intellectuels comme l'historienne de la magie Bathilda Tourdesac, ou encore Nicolas Flamel, le grand alchimiste. Il n'avait pas hésité à se battre contre son propre ami Grindelwald quand celui ci était devenu mage noir dans les années 40... Lisbeth admirait la biographie de Dumbledore, elle admirait ses connaissances, les liens qu'il avait créé avec les plus grands, et surtout son sens des principes et des valeurs.

La jeune sorcière se surpassa, en tentant de ne pas trop regarder en direction du célèbre sorcier.

La conférence prit fin. Et Albus Dumbledore se dirigea vers la jeune femme. Il avait une lettre à la main qui portait le sceau de Poudlard.

"Miss de Hurlauvent, la réputation de vos parents n'est plus à faire, votre frère brille aussi par ses exploits au service des Aurors, néanmoins, à mes yeux vous êtes toute aussi précieuse."

Le visage de louve aux traits lisses et tirés de Lisbeth s'empourpra.

Dumbledore lui tendit l'enveloppe.

"Vous êtes une femme brillante, j'aimerais énormément vous retrouver dans mes rangs à Poudlard. Je suis certain que vous saurez transmettre aux élèves le goût de la botanique."

Dumbledore marqua un silence tandis que Lisbeth se saisissait de la lettre avec un regard interrogateur.

"Il s'agit de votre contrat de travail prêt à être signé. Vous pourriez commencer en avril."

Lisbeth respira longuement, en regardant l'enveloppe. Le choix était difficile, dans le sens où enseigner la botanique à des adolescents ne devait pas être la chose la plus facile ni la plus palpitante pour quelqu'un ayant fait de la recherche. Mais rentrer à Poudlard, c'était aussi réaliser son rêve d'enfant, et aussi s'assurer de rencontrer des sorciers et sorcières brillants présents au sein de l'équipe pédagogique.

Dumbledore reprit la parole:

"Je vous laisse réfléchir Miss de Hurlauvent... mais je ne doute pas que nos chemins se croiseront de nouveau."

Et il tourna des talons et se dirigea vers la porte.

*Fin du Flashback*


Toujours dans la véranda, Lisbeth se dirigea vers un grand fauteuil en osier sur lequel était posé un coussin blanc. Elle se lova dedans. C'était demain le grand jour. Demain elle s'installerait à Poudlard. Demain, elle allait changer de vie.

La jeune femme portait un jean, une jolie tunique à pois vert amande et d'une paire de ballerines vernies. Ses cheveux étaient coiffés en une queue de cheval haute, dans laquelle elle passait régulièrement ses doigts en suivant le flot de ses pensées...

Une présence la fit sortir de sa rêverie. Elle sentait qu'on l'observait. Elle se retourna et vit son frère, Paris, contre le mur, qui tenait deux coupes de champagne. Il lui en tendit une qu'elle prit.

"Arrête de te biler petite soeur, en principe les bizutages ne sont que pour les premières années, tu sais!"

Elle rit, en tapant de la paume de la main le torse de son frère, il se saisit de sa main aux doigts longs et fins (des mains d'intellectuelles, lui disait sa grand-mère) et il l'entraîna alors vers le salon avec entrain...  

Oui, demain, après une semaine de vacances dans la demeure familiale, Lisbeth commencerait une nouvelle vie. Demain, elle serait professeure.

III. Hors jeu

♦ COMMENT AVEZ VOUS CONNU RICTUSEMPRA ? Par l'ami Google.

♦ QUEL EST VOTRE AGE IRL ? 23 ans.

♦ PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Amanda Seyfried

♦ VOTRE PERSONNAGE POSSÉDERA T-IL UN POUVOIR ? Lisbeth a un peu de sang de vélane dans les veines par sa grand-mère paternelle, je ne sais pas si cela compte comme un pouvoir particulier, étant donné que cela la rend juste un peu plus attractive mais ce n'est pas un pouvoir à proprement parlé.
♦ DÉSIREZ VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ? Oui.

♦ AVEZ VOUS BIEN LU LE RÈGLEMENT ? Oui.
Lu et approuvé !



Dernière édition par Lisbeth de Hurlauvent le Dim 26 Avr 2015 - 22:20, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9672

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Lisbeth de Hurlauvent / En travaux. Ven 17 Avr 2015 - 17:06

Bonjour et bienvenue à toi Lisbeth!

Nous allons maintenant discuter de ta fiche donc je vais te demander de patienter un peu :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Lisbeth de Hurlauvent / En travaux. Dim 19 Avr 2015 - 21:10

Bonjour Lisbeth,

Nous avons quelques remarques à te faire concernant certains détails de ta fiche. Déjà, est-ce que tu t'es basée sur les livres et sur les films pour faire ta fiche? Ou, uniquement sur les films? Il faut que tu saches que pour notre part, nous nous basons davantage sur les livres. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous faisons certaines remarques ci-dessous car certains détails que tu décris ne cadrent pas à ce que l'on sait des livres. Mais ne t'inquiète pas, rien de grave. Je te copie/colle ici les passages qui nous posent "problème":


L a écrit:
En effet, si son frère avait été admis à Poudlard, Lisbeth quand à elle était allée faire ses études à Beauxbâtons. Son père avait insisté. Pour lui, Poudlard n'était pas un endroit pour une jeune fille convenable. Elle eût un sourire en coin, à priori Poudlard convenait tout à fait aux garçons de la famille en revanche, pensa-t-elle.
Déjà, Beaubâtons est une école mixte donc ce n'est pas logique que le frère soit allé à Poudlard et pas Lisbeth. De plus, ce n'est pas parce qu'une fille va à Beaubâton qu'elle est vélane.
Autre détail gênant: les élèves ne choisissent pas d'aller à Poudlard (dans une autre école de magie), ils y sont inscrits dès leur naissance. Ce n'est donc pas logique que les parents aient choisis pour eux. Si tu tiens cependant à ce que ton personnage ait fait sa scolarité ailleurs, tu peux peut-être dire que le frère et la soeur sont allés tous les deux à Beaubâtons OU dans une autre école de magie. Il existe en effet d'autres école de magie (autres que celles décrites dans les livres) donc il est tout à fait plausible qu'ils soient allés dans une école proche de chez eux (car l'air de rien, la Moravie c'est plutôt loin de Poudlard et Beaubâtons). Bref, à toi de voir comment tu comptes changer ça mais il est clair que pour l'instant, ce que tu décris n'est pas cohérent.

L a écrit:
Elle se leva, et se mit à tournoyer sur elle même, un papillon s'échappa du jupon de sa robe, ceci est un des restes génétiques de sa grand-mère vélane.
Le coup des papillons qui tournoient (comme dans la scène du film), ce n'est pas parce que les filles sont Vélanes mais c'est simplement un tour de magie. Donc, ce n'est pas vraiment correct quand tu associes les papillons aux restes génétiques. C'est un détail je sais, mais on est assez maniaques sur les détails ;). Par contre, à la place des papillons, il serait intéressant que tu te renseignes un petit peu sur ce que cela implique vraiment d'être Vélane pour ton personnage et de nous décrire ça brièvement. Ca pourrait aussi t'aider à mieux t'approprier le personnage.

L a écrit:
Henri s'approcha de la fenêtre, un énorme hiboux noir y était posé une lettre dans son bec jaunâtre. Il s'en saisit. Lisbeth courut vers son frère et lui dit:
C’est qui ce Henri dont tu parles? Confusion avec Paris sûrement?

Dernière petite chose, fais attention aux concordances entre les différents temps de conjugaison car nosu avons relevé quelques petites erreurs par ci par là. Rien de grave mais relis-toi bien.

Voilà, nous espérons que tu ne prendras pas mal ces remarques. Elles ne sont là que pour t'aider à améliorer ta fiche. D'ailleurs, à la moindre question, n'hésite pas à nous appeler à l'aide!

Bon courage pour éditer ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7e annéeAdmin colérikikique mais qui se soigne
    SERPENTARD
    7e année
    Admin colérikikique mais qui se soigne
AVATAR : Barbara Palvin
MESSAGES : 3735

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire, et très sélective
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 31/12/1981, LONDRES
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Lisbeth de Hurlauvent / En travaux. Mer 6 Mai 2015 - 20:00

Bonsoir Lisbeth!

Cela fait maintenant plus de deux semaines que nous n'avons pas de tes nouvelles. Je me vois donc contrainte de déplacer ta présentation dans les fiches sans réponse.

N'hésite pas à contacter un membre du staff ou moi-même si tu souhaites la poursuivre ;)

_________________

 


There's more to me than you ever will know
Down here where the rest of us fell

Obsession has begun
Possessed by destruction
How did I get so low?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lisbeth de Hurlauvent / En travaux. Aujourd'hui à 10:34

Revenir en haut Aller en bas

Lisbeth de Hurlauvent / En travaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Président de la Commission sur la sécurité Patrick Elie insatisfait des travaux» Loreley McLean [En Travaux]» Dessins, travaux graphiques, artworks + demandes» Les travaux de modernisation de l'Aéroport vont bon train» Crownless [PV Lisbeth]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-