AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3088

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Mar 27 Jan 2015 - 18:11

Suite à la conversation que Maya venait d’avoir avec Jessicayumi à la table des Serdaigle, la jeune abeille avait décidé de mettre son plan à exécution immédiatement. Pour pouvoir bénéficier gratuitement de son exemplaire de la Gazette du Sorcier en attendant d’avoir son renouvellement à jour, Jessicayumi avait accepté d’aider Maya pour son prochain article pour la Gazette de l’école.

La jeune fille faisait partie des rares à connaître l’identité de la Plume Dorée, autrement dit de Maya, et accepta bien malgré elle de l’aider pour sa prochaine rubrique. Pour cela, Maya devait interviewer les joueurs de l’équipe de Quidditch de Serpentard. Autant dire, qu’elle devait mourir.

Elle venait d’entrer elle-même dans l’équipe de Quidditch de Serdaigle, et elle n’était pas spécialement bien vu même si elle n’avait encore jamais joué de match officiellement. Maya n’entretenait pas d’excellentes relations avec les Serpentard en général et se retrouver seule avec Sevan ou Ethan voire Jake et Stefan était quelque chose à la fois très excitant et absolument terrifiant.

Maya n’en sortirait pas entière et peut-être pas vivante. Alors, elle s’était mise en tête de se travestir en garçon (c’était déjà plus pratique pour aller dans leurs vestiaire et tellement plus séduisant que de les aborder à leur table) avec Jessicayumi et d’aller recueillir des informations sur le terrain. Mais elle avait fini par perdre de vue sa complice.

Les choses ne s’étaient pas passées comme convenue et l’abeille dotée d’un étonnant déguisement de mâle à la Serpentard dût retourner dans les toilettes pour vomir une étrange texture qu’elle avait prise pour modifier l’intonation de sa voix et qui avait en réalité des effets tout autre. Elle avait juste oublié qu’elle était en mode garçon lorsqu’elle entra dans les toilettes des filles et qu’elle fût refoulée dehors comme une malpropre. Contrainte de devoir aller dans ceux des garçons, Maya se résolut à pénétrer dans cet antre à la fois malodorant et mystérieux.


-Hey oh ! Fît-elle en entrant une main sur ses yeux. Il y a quelqu’un ? Tout le monde a rangé son matériel ? Je peux regarder ?


Munie d'un pantalon noir trop long pour elle, et d'une robe de Quidditch de Serpentard elle aussi trop grande et passablement odorante, Maya se fraya un chemin dans les toilettes. Ses cheveux étaient devenus bleus et elle les avait attaché de telle façon qu'on aurait pu les penser courts et raides dissimulé par un bonnet informe et multicolore. Outre cela, elle avait pris de l'encre à barbichette de la Mère Fouettarde, et s'en était badigeonnée le museau pour essayer de créer l'ébauche d'une barbe naissante histoire de la rendre plus virile.


HJ : Sujet ouvert à ceux (homme oblige) qui le souhaite mais priorité à Jimmy pendant quelques réponses !

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 442

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Dim 1 Fév 2015 - 15:20



Jimmy était dans les toilettes. Passionnant hein ? Oui. Assez. Il n’y avait pas que chez les filles que cela papotait dans les toilettes. Pas du tout. Il y avait des garçons très bavards. Trèèèèèèèès bavard. Et c’était d’ailleurs assez fatiguant pour Jimmy qui ne pouvait pas faire ses petites affaires tranquillement. Enfin. C’était toujours moins agaçant qu’une conversation de fille. Mais tout de même. C’était comme si les mecs se cachaient de leur collègue féminine pour papoter tranquillement. Aucun courage. Mais bon. Passons. Parce que le rouge et or était dans les toilettes. Et c’était tellement passionnant les toilettes, qu’il bailla. Il fallait dire aussi qu’il avait parlé jusque très tard dans la nuit avec ses camarades de maison. Et que les cours ne l’avaient pas du tout aidé à se réveiller correctement. Même son petit déjeuner ne l’avait pas aidé. Il fallait dire qu’il faisait attention à tout ce qu’il mangeait à présent. Il ne voulait pas risquer de manger une nouvelle chocolatine qui le rendrait à nouveau fou amoureux de quelqu’un. Non. Il ne voulait plus  de coucher de soleil, plus de sentiments étranges et plus de papillon roses voletant dans un univers exactement de la même couleur. Nooooon. Tout cela était terminé. Une fois. Pas deux. Surtout pas deux. Il était déjà assez fiché comme ça. Pas besoin d’en rajouter encore plus. Non. Vraiment pas.

Enfin bref, au moment même où le jeune rouge et or sorti de sa cabine il entendit une voix qui demandait s’il pouvait rentrer et si tout le monde avait rangé son matériel. Hum. Question étrange. Pourquoi demander ? C’était ridicule. Bon. En même temps, la personne qui venait d’entrer était assez ridicule. Mais Jimmy n’allait pas lui dire. Non, il n’était pas méchant. Et, honnêtement, le mec ( ?) en face de lui devait parfaitement savoir qu’il avait l’air ridicule. Déjà tout ce vert. Un Serpentard.  Un Serpentard qui ne savait plus comment s’habiller correctement.. Qui ne savait plus se laver non plus. Qui avait des cheveux bleus. Okay. C’était pas très joli tout cela. Mais quelque chose d’autre titillait le jeune homme. Même sa barbe de quelques jours à lui était plus vraie que celle du joueur de Quidditch. C’était bizarre. C’était franchement bizarre. Et Jimmy avait eu sa dose de bizarre.

« Euuuuuuuuuuuuuuuuuuh.. »

Quel vocabulaire.. Non vraiment. Que de progrès. En même temps, ce n’était pas de la faute de Jimmy. Non, ce n’était jamais de sa faute. Pourquoi tout le truc bizarre lui tombait sur lui, hein ? Le philtre d’amour. Cette espèce de personne étrange avec une fausse barbe/moustache et des vêtements trop grands.

« T’as un problème avec ta barbe. »


Et sa voix aussi. Il/Elle avait un problème avec sa voix.

« Je crois que t’as mangé trop de bonbon au miel. T’as une voix de fille. »


Et là. ILLUMINATION. Peut-être que c’était une fille ? Peut-être ! Une fille dans les toilettes des garçons… Ou la la.. Le rouge et or fronça les sourcils. Ou tenta de le faire seulement. Parce que ce n’était pas son fort de froncer les sourcils. Non, pas encore. Il fallait qu’il s’entraîne. Il fallait qu’il lui demande.. Oui. Mais il allait peut-être attendre un peu. Qu’elle/il lui réponde. Ou alors il pouvait s’en aller sans rien demander. Ouais. Après tout il s’en fichait. Ou pas. (Trop d’indécision.)

_________________
What am I supposed to do + Ever since the day you left me. Ever since you went away I'm lost and I don’t know where am I supposed to go.. I still miss you so. In a moment like this... When I need for you to hold me. Say you love and never leave me.. My heart will forever be true
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3088

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Dim 8 Fév 2015 - 17:13

Maya avait vraiment espéré ne trouver personne dans les toilettes mais manque de pot elles étaient occupées. Jimmy fût celui qui lui répondit en premier. Maya s’arrêta net devant lui et chercha ce qu’elle allait bien pouvoir lui répondre. Automatiquement elle passa ses mains frêles sur son visage pour tâter l’encre qu’il avait décrite comme bizarre et l’étala davantage sur elle.


-Heuuuu… Répliqua t-elle… Salut… Mec ! Bredouilla t-elle en se tortillant les doigts d’une façon absolument pas masculine. Wesh ! Ca boum ?


Et elle remit en place ses deux paires de chaussettes qu’elle avait mit dans son pantalon pour donner l’illusion de son appartenance à la classe « zizi ». Elle se sentait parfaitement grotesque et ridicule dans cet accoutrement à tenter de berner Jimmy qui la regardait d’une drôle de manière à mi chemin entre le dégoût et l’effroi.

*Non d’un pet de crapaud comment ils font Adam, Way et Hayden…* Se demanda t-elle en tâchant de se souvenir des garçons ensemble.


-Des bonbons au miel ? Ahem… Non, non c’est juste que… J’ai… Heu… J’ai pris froid ! ET ouais le Quiddicth tout ça quoi ! Sevan nous fait beaucoup bosser ! Hum… Heu… Tu… Tu…


La phrase « tu as finis » ne parvenait pas à sortir de ses lèvres. C’était effroyablement déplacé que de demander ça à Jimmy alors que c’était elle qui s’était invitée dans les toilettes des garçons. C’était quoi la prochaine étape ? Aller inspecter sa cuvette et s’assurer qu’il avait un bon transit intestinal ? Rien qu’à cette pensée Maya eut un haut le cœur, accentué par l’immonde chose qu’elle avait ingurgité.


-Mais moi je suis un bonhomme ! Un vrai de vrai ! Regarde ça mec !


Et elle donna un coup de poing sur l’une des portes des cabines pensant la trouver semi ouverte. En réalité elle était bien fermée à clé ce qui impliquait qu’il y avait quelqu’un d’autre de dissimulé dans cette cabine. Mais le poing de Maya rencontra tout de même la porte dure et froide et elle poussa un cri perçant et trèèèès efféminé.


-Aïe ! Ouille ! Non d’une pipe à moineau ! Ca fait mal ! S’exclama t-elle en secouant sa main comme si elle s’était brûlée.  


Maya se souvint qu’elle était observée par Jimmy et lui fît un immense sourire en cachant sa main meurtrie derrière son dos.


-Héhé… Elle émit un petit rire jaune et désigna de son autre main la tenue de Jimmy. Ca fait longtemps que je voulais te dire que je te trouvais drôlement classe avec ton uniforme… Puis prenant soudainement conscience qu’elle était censée être un garçon elle enchaîna. Non ! Non ! Je veux dire… J’aime les garçons ! NON ! LES FILLES ! J’aime les filles ! Les garçons non ! Les filles oui ! Et j’ai pas dit que tu étais mignon ou quoi hein ! Moi c’est les garçons que je… LES FILLES JE VEUX DIRE !


Elle s’embrouillait. L’étrange substance qu’elle avait ingurgitée commençait à avoir des effets plus qu’indésirables. Quelle serait la prochaine bourde ?


HJ : je pense que les autres intervenants peuvent venir mettre leur petit grain de sel !

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Robbie Kay
MESSAGES : 224

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Libre comme le vent
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 18 Novembre 1984
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Dim 8 Fév 2015 - 22:56

Gabriel vivait une journée normale d'une chose normale que la normalité elle-même ne désavouerait pas. Bref, en somme, il s'ennuyait. Il traînait ici et là dans les couloirs, en songeant que s'il ne s'améliorait pas en métamorphose, Howe allait finir par lui bouffer les oreilles avec de la sauce à la citrouille. Pourquoi était-il en binôme avec cette fille depuis des années déjà ? Il avait oublié. Oui, il lui avait dit qu'il réviserait aujourd'hui. Oui, oui. Puis il avait trouvé ce super livre à la bibliothèque sur les pirates, et depuis, il ne pouvait s'empêcher de le feuilleter. Il allait d'ailleurs de ce pas le lire sous le soleil un peu timide de ce mois de mai.

Le soucis fut que lorsqu'il vit au détour d'un couloir, Arya Howe, il eut comme toujours, une réaction stupide mais normal, de faire semblant d'être très occupé. Juste en pause entre deux études. Promis. Il entra alors dans les toilettes et soupira longuement. Bon, au moins, ici, il serait tranquille. Il alla s'installer dans une cabine, qu'il ferma, assit de travers sur la cuvette fermée et recommença à lire. Totalement absorbé, il n'entendait pas les conversations qui se déroulaient à l'extérieur. Il fallu que quelqu'un frappe avec un large "BOOM" sa porte pour qu'il relève le nez en fronçant les sourcils. Il marmonna un "Que..."

Il se releva, prit son sac qu'il avait posé et le passa en bandoulière. Il ouvrit la porte et tomba devant un tableau qui oscillait entre le pitoyable et l'amusant. Il reconnu l'un des mec de sa maison, légèrement plus âgé que lui. Jimmy, s'il se souvenait bien.

"Hey. Salut Jimmy."

Quant à l'autre. C'était un... Un ? Serpentard ? Truc aux cheveux bleu ? Avec une barbiche vaguement dessinée sur le menton ? C'était quoi, nom d'une citrouille ? Et ça parlait en continu, et ça racontait n'importe quoi.

"Et salut... Truc."

Il fixa encore la scène un instant, plissa les yeux, et se décida à prendre la poignée de la porte de sa cabine avec un visage digne du plus beau jeu de poker. Il regarda Jimmy avec un sourire très composé en montrant son livre, comme si un livre pouvait être la meilleure excuse de ce siècle pour laisser quelqu'un en proie à une créature venu d'un autre monde.

"T'as l'air de bien te débrouiller avec ça. Je vais refermer cette porte et faire comme si je n'existais pas. Crie bien fort si jamais ça devient trop agressif."

Et il fit semblant de s'enfermer de nouveau dans les toilettes avant de sortir quelques secondes à peine après. En vérité, il n'avait pas envie de passer à côté de cet événement un peu étrange.

"Sérieusement, il se passe quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR2ème annéeMembre des sales gossesModératrice
    GRYFFONDOR
    2ème année
    Membre des sales gosses
    Modératrice
AVATAR : Maisie Williams
MESSAGES : 423

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 12 mai à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Mar 10 Fév 2015 - 9:58

Y'avait des jours, comme ça, où le sort s'acharnait contre soi à la minute où on se levait. La limace dans la pantoufle, le chocolat chaud qu'on se renversait sur sa robe deux minutes avant d'aller à un cours de Rogue, la porte qu'on se bouffait en pleine face parce que May Dawn, la catastrophe ambulante de Poudlard, avait encore frappé. Un parfait descriptif de sa journée d'hier. Aujourd'hui, la fillette prenait sa revanche sur son destin. La journée commençait merveilleusement bien. Elle s'était levée à quatre heures pour continuer son plan de vengeance sur quatre ans. Première étape bientôt achevée. Beth allait pas comprendre. Certains auraient pu penser qu'elle était un peu extrême, à se réveiller au milieu de la nuit pour scier les pieds du lit de sa colocataire. Ces gens-là ne comprenaient rien à l'art. Peu à peu, pour ne pas éveiller la méfiance, faire disparaître les copeaux de bois (et puis, essayez de scier avec un couteau à beurre, vous). Son plan machiavélique touchait bientôt à sa fin et la petite fille attendait avec impatience le cri qui la tirerait de son sommeil, le cri que ferait Beth lorsque son lit s'écroulerait.

Une bonne journée, en somme. Se baladant dans les couloirs parce qu'elle avait décidé qu'aujourd'hui était un jour qui ne se prêtait pas à l'histoire de la magie, l'enfant aperçut au loin Gabriel, un livre à la main. Qui avait dit que cette journée ne pouvait pas être encore plus parfaite, hein ? Alors qu'elle levait la main pour le saluer, son partenaire de crime jeta un coup d'oeil dans sa direction et se précipita dans les toilettes des garçons. La brunette en resta estomaquée. Bon, c'était peut-être elle qui avait mis du poivre dans ses crêpes dimanche dernier. Peut-être. Pis Gabriel pouvait pas le savoir, que c'était elle en plus. Son comportement était une violation inadmissible du code de l'amitié que Louise avait elle-même inventé. Et qu'elle respectait uniquement quand ça l'arrangeait. Face à la porte des toilettes, la Gryffondor hésita. Passer un savon  à son aîné ? Ça pouvait attendre. Elle mettrait du savon dans sa soupe ce soir à la place.

Puis, pas envie de voir des choses. Y'avait sûrement des choses, dans les toilettes des garçons. Dans la tête de la fillette, ça ressemblait à un croisement entre une porcherie et l'enfer. Elle était déjà entrée dans le dortoir des garçons à Gryffondor en cherchant Gabriel, une fois. Elle n'oublierait jamais. Rien que d'y penser, la brunette avait envie de vomir. Elle y avait gagné une phobie des chaussettes sales. Pas besoin de recommencer. S'apprêtant à faire demi-tour, la fillette aperçut soudain Arya Howe qui avançait dans sa direction. Citrouille.

La Serdaigle ne l'avait pas encore aperçue et la petite fille disposait d'environ cinq secondes pour prendre une décision. Oui, elle avait fini par comprendre que cette vieille sorcière de Howe n'était pas amoureuse de Nathan Larsonn. Ça n'avait pas empêché Louise de taguer en face de la salle commune des Serdaigle « Arya Howe aime Nathan Larsonn » avec une peinture d'une couleur rose pailleté. Elle était particulièrement fière de son œuvre, sachant que le tag était indélébile et qu'il se mettait à glousser dès que quelqu'un passait devant. Vraiment, les frères Weasleys inventaient des trucs magnifiques. Nul doute que Howe avait compris qui était responsable de la blague. Elle était pas non plus à Serdaigle pour rien, même si on pouvait parfois en douter.

Howe allait la mettre en pièces. Non, vraiment, elle préférait encore affronter les toilettes des garçons. Deux secondes pour agir avant que la bleue ne l'aperçoive, une seconde... La fillette se faufila dans les toilettes, brave et téméraire, si tant est qu'on puisse qualifier quelqu'un qui fuyait de ces adjectifs.
Sérieusement, il se passe quoi ? La voix de Gabriel résonna à ses oreilles. Évidement, elle le savait, il se passait des trucs dans ces toilettes! Ah, elle avait eu raison. Ignorer, ignorer. Elle n'était là que pour un bref instant. Faites comme si j''étais pas là, je fais que passer lança t'elle à la volée, sans prendre le temps de vérifier qui se trouvait dans la pièce. Juste un rapide coup d'oeil pour évaluer le danger. La gryffondor ouvrir la porte avec douceur, le temps de jeter un regard dans le couloir. Howe venait de passer. La voie était libre et sans périls. Elle pouvait partir et laisser Gabriel le traître, Jimmy le cueilleur de champignons et Maya tranquilles. Wait. Maya ?

Louise se retourna incrédule et observa avec des yeux ronds le spectacle qui s'offrait à elle. C'était bien Maya, pas de doute là-dessus. La fillette avait quand même passé une semaine en compagnie de la serdaigle lors de la colonie. Elle avait vu Maya en pyjama, Maya en sous-vêtements, Maya avec un masque d'argile sur le visage, elle pouvait reconnaître Maya quelle que soit la façon dont elle était accoutrée désormais. Aujourd'hui, c'était... Bizarre. Des cheveux bleu filasse à la robe trop grande. Enfin, ça ne la regardait pas, si Maya aimait se déguiser en homme et faire des trucs dans les toilettes des garçons. Pas sa vie, pas son problème. Pas concernée. La gamine recula de quelques pas et son dos heurta la porte. S'enfuir en courant et essayer d'oublier ? Ça semblait une solution raisonnable. Mais d'un côté, elle était quand même sacrément curieuse de savoir ce que foutait Livingstone dans cet accoutrement. Je sais pas trop quoi faire là, avoua la gryffondor, les mains dans les poches et le regard posé en alternance sur Maya, Jimmy, Maya, Gabriel, Maya, Maya, Maya. Non, elle voulait comprendre. J'pense que jvais faire des cauchemars pour toujours si j'ai pas une explication, rajouta t'elle en haussant les épaules. Louise n'était pas pressée. Et puis elle avait toujours la main sur la poignée, prête à s'enfuir au moindre geste suspect de qui que ce soit.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 442

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Lun 23 Fév 2015 - 21:59


Quelque chose clochait. Oui. L’autre en face de lui était vraiment bizarre. Et Jimmy n’aimait pas trop les choses bizarres. Mais, il était curieux. Curieux de savoir pourquoi la barbe/moustache de la personne en face de lui semblait si.. irréel et si mal dessinée. Et puis, l’image d’un de ses compagnons de dortoir, Pol, lui vint en tête. Lui avait aussi avait une barbe tout à faire étrange. Et pourtant, le rouquin semblait bien décider à la garder, contre l’avis de ses amis Gryffondor de cinquième année. Mais bon, il faisait bien comme il le souhaite. S’il voulait ressembler à rien, soit. La chose se mit alors à parler d’une drôle de façon de parler. Avec des Wesh, des ça boum. Et puis, en plus de cela elle avait étalé sa barbe partout sur son visage. C’était drôle. C’était très très drôle. Mais heureusement que le ridicule ne tue pas, parce que sinon l’autre serait morte depuis très longtemps. C’était bien simple, elle ne ressemblait à rien. Des vêtements trop grands et vert, autant dire qu’il y avait là une très grosse fautes de gouts,  une barbe qui ne semblait pas très naturel puisqu’elle avait le pouvoir de s’étaler sur tout le visage et une façon de parler pas très.. Très… Jimmy n’avait strictement aucune idée de la façon dont il pouvait décrire ça. Adam aurait certainement trouvé les bons mots. Mais le bleu et bronze n’était pas là. Mais, tout cela n’était pas très important. Les sentiments de Jimmy étaient très partagés. Est-ce que tout cela était une mauvaise blague ou bien se pourrait-il qu’il se retrouve devant la personne qui mettait le château en émois depuis un certain temps maintenant ? Le rouge et or n’en savait rien. Il ne savait pas. Ne comprenait pas. Et n’était pas forcément ravi de se retrouver devant l’autre personne, et cela, même si cette personne devait certainement être la plus ridicule de toute l’école.

Enfin, aux aguets, Jimmy écouta attentivement les paroles de l’imposteur. Le Quidditch ? Attraper un coup de froid vous donnait une voix de fille ? Jimmy n’était pas certain. Pour lui, c’était plus l’inverse. Enfin, peut-être que pour d’autre c’était comme ça. Le jeune homme n’était pas médecin, il n’en savait rien. Il se contentait d’observer que La Chose n’était pas à sa place et encore moins à son aise dans les toilettes des garçons. Ce qui voulait dire, que ce n’était peut-être pas un garçon. (Trop perspicace mon gars.. Je suis bluffée.) Un bonhomme ? Ça ? Jimmy ricana. C’était vraiment trop tordant. Et cela le fut encore plus lorsque l’autre lanças son poing dans une porte.. porte fermée à clef. Le Lion n’était pas très moqueur, mais cette, il ne put s’empêche de rire. Parce que l’autre n’était clairement pas un bonhomme. Parce qu’un bonhomme ne criait pas de cette manière, en règle générale. Il y avait évidemment toujours quelques mecs prêts à tout pour être l’exception à la règle. Enfin. L’étrange personne se mit alors à partir dans des paroles très étranges. Et ouais. D’accord. Le lion fit quelques pas arrière, sans oublier de saluer l’un de ses compagnons de maison que venait de sortir d’une toilette.

« Salut Gab’. »


Le quatrième année avait un bouquin dans les mains. Et Jimmy lui aurait surement demandé de quoi il s’agissait s’il n’y avait pas le problème de Truc. Ah oui tiens, c’était pas mal Truc. Mais. Eh. Oh. NON. Pourquoi il Asher repartait. Il. Tsss. Il n’avait pas le droit de laisser Jimmy affronter la bête tout seul. Les Lions étaient supposés s’entraider, non ? Normalement. Mais le quatrième année semblait préféré lire son livre plutôt que de soutenir un camarade maison.

« Eh attend ! Asher ! »


Mais Jimmy aurait très bien pu s’abstenir de retenir l’autre rouge et or, celui-ci, peut-être vaincu par la curiosité, ressorti rapidement de la cabine qu’il occupait, pour demander ce qu’il se passait. Et, au même moment, une première année entra dans les toilettes des garçons. Louise. Allez. Tant qu’à faire. Autant rameuter tout le gratin de Poudlard. Mais oui.. Bien sûr.. Les toilettes des garçons n’étaient pas un moulin, par Merlin ! Enfin. Au moins, Jimmy n’était plus seul contre l’autre. Trois lions contre un Truc. Cela avait déjà quelque chose de rassurant.

« Je propose qu’on laisse Truc s’expliquer. »


Le regard impénétrable de Jimmy se posa sur l’inconnu(e). Il était temps de donner des explications. Parce que tout cela était tout de même assez ridicule. Et assez flippant. Et puis l’autre était entouré de Lions, il n’avait aucune chance. De toute façon, Louise tenait la porte. A moins qu’elle ne préférait se trouver près de la sortie pour tout simplement s’enfuir si quelques complications arrivaient. Tellement brave..

_________________
What am I supposed to do + Ever since the day you left me. Ever since you went away I'm lost and I don’t know where am I supposed to go.. I still miss you so. In a moment like this... When I need for you to hold me. Say you love and never leave me.. My heart will forever be true
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3088

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Lun 27 Avr 2015 - 17:09

La situation prenait une drôle de tournure avec l'arrivée de Gabriel et de Louise. Tout à coup, Maya était encerclée par des Gryffondor:


*Ce sont des toilettes réservés aux rouges ou quoi ? * Se demanda t-elle en regardant rapidement autour d'elle pour repérer un éventuel signe distinctif de la maison des lions.


Et bien non, il s'agissait là de toilettes pour homme tout à fait normaux. Plusieurs cabines alignées les unes à côté des autres, dissimulant des cuvettes dont la plupart étaient encore pleines et répandant une odeur effroyable comme si les jeunes gens qui les utilisaient prenaient à cœur de déposer leurs souillures à la vue et au nez de tous. Peut-être pensaient-ils obtenir un prix ? Celui à la cuvette la plus dégueulasse ? Après tout face aux cabines, il y avait trois urinoirs qui, dans une vie antérieure, avait du être d'un blanc éclatant. Maintenant ils arboraient une étrange teinte à mi chemin entre le jaunâtre et le marron. Rusard devait avoir beaucoup de difficulté pour faire partir certaines tâches. Et à côté de cela, se trouvait tout de même trois éviers, tous étrangement propres, comme s'ils n'avaient jamais servi avec les compartiments réservés aux savons pleins.

Mais Maya avait beau détailler les toilettes, il n'y avait vraiment rien qui puisse lui indiquer qu'ils étaient réserver aux Gryffondor. Et puis bon, Louise n'était pas un garçon. Un garçon manqué oui, mais pas un garçon. Il était peut-être temps de donner quelques explications avant qu'ils ne la dénoncent auprès de Rusard. Maya se tordit les doigts quelques instants avant de reprendre dans un souffle :


-Roh bon d'accord ! J'avoue je ne suis pas un garçon, c'était LA révélation du mois sans nul doute.


Elle retira l'horrible bonnet multicolore qui retenait ses cheveux devenu bleus qui retombèrent sur ses épaules. Elle n'eut cas secouer la tête de droite à gauche cinq fois puis de gauche à droite trois fois pour que la couleur se dissipe lentement en se rétractant sur les longueurs. Voilà, après s'être agitée comme un Nifleur trempé sorti du lac, Maya avait retrouvé ses cheveux châtains aux reflets ambrés.

Elle entreprit ensuite de se débarbouiller le museau mais là, elle eut moins de succès. L'encre à barbichette de la Mère Fouettarde était décidément bien tenace. Elle réussit juste à l'étaler davantage. Abandonnant l'idée de s'en débarrasser en s'essuyant juste avec, Maya se contenta de retirer la robe de Quidditch de Serpentard, mais elle conserva un tee-shirt blanc et le pantalon noir trop grand pour elle qui dissimulait les deux paires de chaussettes. Après tout, c'était plutôt agréable d'avoir ces chaussettes positionnées à cet endroit ! Ça vous tenait le Boursoufflet bien au chaud comme disait la tante Pandora !  


-S'il vous plaît ne dites pas aux Serpentard que vous m'avez vu, les supplia t-elle en chiffonnant la robe de Quidditch qui devait probablement appartenir à Foster vu l'odeur. Ils m'étriperaient.


Comment ne pourraient pas faire le contraire ? Elle n'avait pas eu le temps de les espionner très longtemps mais elle avait récupérer des informations très intéressantes sur eux. D'abord elle avait appris que Foster serait le nouveau gardien des Serpentard et que Jade ne jouerait plus. Mais en dehors de ces petites données stratégiques, Maya avait pu obtenir un énorme potin. Bon elle l'avait légèrement trafiqué ce potin grâce à l'appareil photo magique de Wayoth qui prenait les photos que le photographe souhaitait voir apparaître. C'était une sorte de Plume à Papotte mais version appareil photo.


- J'ai une photo de Stefan en train d'embrasser Eleana alors qu'ils étaient les premiers à s'être changés dans les vestiaires des Serpentard !


Et aussitôt dit, aussitôt révélé ! Maya exhiba le portrait magique de Stefan et d'Eleana assit sur un banc des vestiaires des Serpenards. Tous les deux portaient encore leur tenue d'entraînement et s'embrassaient discrètement. Maya se garda bien entendu de révéler les raisons de sa présence en ces lieux ou même du pourquoi elle avait fait cela. La photo à elle seule valait des Gallions. Et un emplacement direct sous le potager de Hagrid si Hawthorne et Jenkins remontaient jusqu'à elle. Maya se tourna vers Louis, cette dernière était la plus susceptible de l'aider car elle était réputée pour ses coups fourrés imparables.


-Vous n'allez pas me dénoncer hein ?


Spoiler:
 

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème annéePréfète
    GRYFFONDOR
    5ème année
    Préfète
AVATAR : Saoirse Ronan
MESSAGES : 659

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En miettes.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 15 mars 1982, à Plymouth.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Mar 28 Avr 2015 - 14:45

Il n’était pas trop tard dans le château, les cours étaient finis depuis longtemps, il faisait moche, autant de raisons pour Meredith de se rapatrier à sa quotidienne exploration de Poudlard. En fait, elle avait fabriqué une sorte de carte magique plutôt archaïque, ou elle ne notait non pas les couloirs ou les salles, mais les choses un peu spéciales qui se passaient à tel ou tel endroit. C’était assez utile pour la Plume Dorée, qui en sortait certains de ses plus beaux potins. Ainsi, la voilà en train de chantonner doucement un air de vieux western à son père, alors qu’elle se promène insoucieusement. Son regard fut pourtant attiré par une petite chose à pattes qui courrait de toutes ses forces, semblant fuir quelque chose, ou quelqu’un. Au détour d’un couloir, Mery sembla reconnaître la tignasse de sa Fitzgerald de toujours. Bien déterminée à savoir pourquoi elle courait, quels ennuis elle fuyait, la lionne rangea son morceau de papier et allongea ses foulées pour suivre sa cadette. La destination se clarifiait au fur et à mesure de la course. Les toilettes. Des garçons ? Pourquoi… ah, elle devait fuir une fille, d’où son choix.

Louise entra comme une furie dans le lieu interdit, et Meredith entendit les pas précipités de sa poursuivante. Arya ? cachée derrière une armure, la jeune rouge se demandait ce qu’avait fait Louise pour mettre la bleue dans cet état. Après réflexion, il devait sûrement s’agir du tag rose affreux en face de la salle commune des aigles. Larsonn et Arya …quelle idée farfelue. Il falait s’appeler Louise pour s’imaginer cela. Elle était sûrement jalouse. Meredith était intérieurement persuadée que la petite avait un faible pour le jaune. Chacun est libre après tout. Le vieux Nathan n’avait pas que des défauts, si l’on omettait son rire gras et ses blagues nulles, qui entraînaient son rire gras et une autre blague nulle. Nathan Larsonn est un cercle vicieux à lui tout seul. Après tout, pourquoi pas ? Ce devait être son côté obscur qui attirait Lou. Enfin.

Quand la Howe fut passée, Meredith s’approcha de son pas feutré vers la porte, et ses yeux s’écarquillèrent bien assez vite. Numéro un. Jimmy Kent, son ami lion du vendredi soir, liaison présumée avec son bleu de toujours. « Ecris, toi. » La plume tout à fait normale de Meredith se mit à recopier frénétiquement ce qui se passait dans la salle. Jimmy avait l’air fatigué et interloqué et décontenancé. Il avait de quoi. Numéro deux. Maya ?! bon, une version approximative de Maya, sale, avec du feutre sur la joue, toute de vert vêtue, et qui puait le Foster. Qu’est-ce qu’elle faisait comme ça ? Bon, on verrait bien. Numéro trois. Gabi, qui comme Jimmy, semblait ne pas savoir réagir face à la version masculine et ratée de l’abeille. Il était adorable, avec son regard effaré. Numéro quatre, Louise, essoufflée, et dont la première priorité semblait être de s’enfuir loin, bien loin de cette scène peu commune. La rouge attendit que sa plume ai tout noté, puis elle récupéra le papier et poussa la porte. Au même moment, son esprit capta les mots  Stefan / embrasser / Eleana. Et elle lâcha la plume, qui tomba sur la pointe et se cassa.

« Vous n'allez pas me dénoncer hein ? » Elle s’approcha de l’abeille qui lui tournait le dos, tenta d’effacer le dégoût de son visage, et saisit la photo prestement, sous les yeux ébahis des autres acteurs de la scène. C’était bien Stefan, c’était bien Eleana. La photo semblait bizarre, incongrue, mais elle était bien réelle. Son esprit tournait à toute vitesse. Maya en Serpentard, garçon. Sale, puante, sortant d’un entraînement de Quidditch apparemment au vu de sa tenue. « Te dénoncer d’avoir infiltré les rangs verts pour recueillir des informations ? » c’était risqué, mais l’idée générale semblait être là. Toutes ses conclusions la menaient à ce point. « Maya. » Elle opta pour le sourire, qui semblait passer le mieux. Louise et Gabi ne seraient pas dupes, Gabi sûr, Louise moins. Mais il fallait le tenter. « Je ne dirai rien, ni sur ça, ni sur d’autres choses compromettantes te concernant, si tu m’offres de ton plein gré la photo. C'est mon unique condition, désolée de débarquer comme ça mais le mal est fait, je crois ? » Elle ne pouvait pas refuser. La photo coutait cher ; mais Maya était la reine des ragots, elle trouverait bien assez vite quelque chose de la même valeur. Le cliché bien serré dans sa main, elle alla se positionner aux côtés des autres témoins. Elle s’excusa d’un regard auprès de son meilleur ami, au courant de sa situation avec Stefan, sourit à Jimmy et haussa les sourcils devant une Louise complètement larguée. Ce n’était pas dans ses habitudes de faire du chantage, mais la photo ne devait pas sortir de cette pièce. Et si c’était elle qui la détenait, personne n’aurait jamais de preuves de son existence.  

Spoiler:
 

_________________
Au cœur de la nuit
(...)On dit que dans sa cellule - Deux hommes cette nuit-là - Lui murmuraient "Capitule -De cette vie es-tu las" - Tu peux vivre tu peux vivre - Tu peux vivre comme nous - Dis le mot qui te délivre - Et tu peux vivre à genoux - Et s'il était à refaire - Je referais ce chemin - La voix qui monte des fers - Parle pour les lendemains (...) Rien qu'un mot rien qu'un mensonge - Pour transformer ton destin - Songe songe songe songe - A la douceur des matins (...) Louis Aragon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR5ème année
    GRYFFONDOR
    5ème année
AVATAR : Robbie Kay
MESSAGES : 224

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Libre comme le vent
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Londres, 18 Novembre 1984
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Mer 8 Juil 2015 - 14:52

Pokerface : A face on a person that shows no emotion, often called poker face because in the game of poker it would be foolish to show any emotional traits that might screw the game for you.

________

Meredith entra sur ces entre faits et vint se placer à coté de Gabriel. Il haussa un sourcil surpris.

" On s'est trompé d'endroit ? C'est la réunion des garçons manqués  et autres travestis ? Si c'est le cas, Jimmy et moi, on a oublié nos robes et nos fanfreluches. "

Il esquiva les probables coups de Louise et le regard mauvais de Meredith, puis croisa les bras, un livre dans une main.

La Truc, si bien nommé par Gabriel, s'expliqua. Et par tous les Dieux des empires antiques et ceux d'aujourd'hui, Gabriel se mit à rire comme il ne l'avait jamais fait. Il n'en pouvait plus. Se tenant le ventre à deux mains, le livre qu'il tenait était tombé sur le sol vaseux de l'endroit avec un "Poc" de tranche à son atterrissage et un "shblam" étouffé, lorsque le pauvre objet tomba finalement sur la quatrième de couverture suite au peu d'équilibre offert par la chute. Gabriel aura sans doute bien du mal à décoller le pauvre ouvrage du sol à présent, mais qu'importe. Il expliquerait que c'était la faute de Louise à la bibliothécaire. C'était toujours plus pratique. Bref. Il riait. A en devenir vaguement insupportable, il tenta de se calmer.

"Pour une… Photo… Tout ça…-Il montra Maya dans son entièreté- ...pour une photo. Aaah… Et puis… Nous… te dénoncer...Aux Serpentard… "

Il reprenait alors lentement une respiration normale. Il respirait par la bouche à grandes goulées d'air. C'était un mal pour un bien, vu l'odeur de l'endroit - ça reste des toilettes-. Mais peu importe. Malheureusement pour sa petite personne, Meredith décida de porter un nouveau coup d'estoc dans les côtes de ce pauvre enfant en exigeant la photo pour elle. Cela alla très rapidement dans l'esprit de Gabriel, peut-être un peu trop. Pour vous, une tentative de suivre les pensées de Gabriel :

Meredith.Stefan.Etrange.Amitié.Non.Amour?Moui.Jalousie.NON?Si.Jalousie.Non.Pipotage.Egoisme?Sauver.Ah.Oui.Sauver le soldat Stefan.

Il se remit alors à rire, déclarant juste avant :

"C'est pas ma bataille !"

Elle était jalouse, elle voulait protéger son bien-aimé ? Peu importe. C'était beaucoup trop drôle de voir la sacro-sainte Meredith essayer de mentir et de protéger ses propres intérêts. La voilà en train de faire du chantage, même !

Une scène virtuelle dans l'esprit de Gabriel lui faisait jouer les retrouvailles entre la rouge et Stefan sur fond de fleur de cerisier avec un magnifique : "Meredith… Tu as sauvé ma réputation…". Il arrêta là la scène avant que ça ne parte trop loin, mais le mal était déjà fait. Il s'étouffait de rire presque en suffocant. Ce jour aurait sa peau, définitivement. Il ne savait pas vraiment ce qui se passait, mais c'était hilarant au possible. Meredith ne s'en sortirait certainement pas comme ça. Il se calma un peu, un grand sourire aux lèvre lorsque son imagination lui asséna, bien malgré lui, un : "Oui, Stefan, nous allons enfin être heureux à jamais sans cette photo maudite." d'une voix sirupeuse et appartenant à un double imaginaire de son amie.

Il recommença à rire en répétant : "Tellement pas ma bataille ! "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 442

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Celibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Mar 28 Juil 2015 - 17:07


Décidément, il n’était pas possible d’aller aux toilettes tranquillement.  Il y avait beaucoup trop de monde dans les toilettes. Beaucoup trop. Et beaucoup trop de personne qui n’y avait strictement rien à faire. Comme Louise et Truc. Un truc ça ne va pas aux toilettes. Ou ça s’arrange pour aller dans des toilettes peu fréquentées. Mais ces toilettes-là semblaient être de vrai aimant. Génial. Enfin, cela faisait de l’animation. Mais il y avait parfois beaucoup trop d’animation dans ce château !  Beaucoup trop. Enfin, Truc parla. Et avoua. Ce n’était pas un garçon ? Bien. Donc c’était une fille ? Bravo Sherlock. Alors qu’est-ce qu’elle foutait dans les toilettes des garçons ? Ne savait-elle donc pas lire ? Rapidement, Truc qui n’était pas un garçon retira son bonnet, hideux, très hideux le bonnet, très très hideux et secoua ses cheveux pour leur faire retrouver leur couleur d’origine. Oui. Brun ambré c’est mieux, beaucoup mieux, vraiment beaucoup mieux que bleu. Et puis, elle n’était pas Serpentard. Non, en fait, Jimmy voyait qui c’était. Maya. Truc s’appelait Maya. C’était une Serdaigle. Jimmy ne lui avait jamais parler.. Et cette scène ne lui en donnait clairement pas l’envie. Elle était folle. Du genre très folle. Très très folle. Vraiment très folle. Oser porter une robe de Serpentard déjà utilisée, en plus. L’odeur de la robe s’associait parfaitement bien avec l’odeur des toilettes.

Et la sixième année bleu et bronze continua en suppliant les trois lions présents de ne pas vendre la mèche. Elle pouvait se sentir rassurée, Jimmy ne dirait pas un mot sur tout ce qu’il venait de se passer. Enfin pas pour l’instant. Il garderait ça pour lui et le ressortirait s’il en avait l’envie et si cela pouvait lui permettre d’obtenir quelque chose. Ou un truc dans le genre. Par contre, le cinquième année ne se portait pas garant de ses homologues de première et quatrième année. La demoiselle de Serdaigle continua alors en leur disant qu’elle avait une photo de Hawthorne en train d’embrasser Jenkins. Décidément, Maya voulait mourir. Jim haussa les épaules ! Il s’en fichait bien de Stefan et Eleana lui. Il s’en fichait complètement même. Si cette photo amusait l’abeille, soit. En revanche, cela ne semblait pas du tout amuser Breckenridge Junior, qui venait d’entrer dans les toilettes à son tour. Elle voulait la photo et semblait bien décidé à faire chanter Maya si elle ne lui donnait pas. Mais. Pourquoi ? Pourquoi diable Meredith voulait-elle que cette photo disparaisse de la circulation, hein ? Et puis d’un coup, Gabriel se mit à rire. Euh ouais. Okay.

« Depuis quand tu fais du chantage comme ça Meredith ? »

Ouais, depuis quand, hein ? Ce n’était pas trop le genre de la Lionne. Enfin, ce n’était tout de moins pas l’idée que Jimmy se faisait d’elle. Le Gryffondor tourna son regard sur la serdaigle.

« T’es allée dans le vestiaires des Serpentards, habillée.. comme ça ? Et ils n’ont rient tiltés ? Ces serpents sont vraiment aveugles. Perso, je m'en fiche de cette photo. T’as trouvé quoi d’autres d’intéressant ? »

Bah oui, tant qu’à faire hein. Autant demander. Qu’est-ce que Jimmy avait à perdre, après tout ? Pas grand-chose. Tout en attendant la réponse de Maya-Truc, le rouge et or de cinquième année ne put s’empêcher de se demander ce que Asher avait dans la tête pour rigoler comme ça. Il lui demanderait, à l’occasion.

[HRP : Désolée, c'pas top.. Mp moi s'il faut que je change quelque chose !]

_________________
What am I supposed to do + Ever since the day you left me. Ever since you went away I'm lost and I don’t know where am I supposed to go.. I still miss you so. In a moment like this... When I need for you to hold me. Say you love and never leave me.. My heart will forever be true
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE7ème année
    SERDAIGLE
    7ème année
AVATAR : Lily Collins
MESSAGES : 3088

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Plus compliqué que prévu
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Sam 1 Aoû 2015 - 10:24

Venue de nul part, Meredith déboula dans les toilettes des garçons. Pourquoi les Gryffondor semblaient-ils si peu concernés par les écriteaux qui différenciaient les toilettes pour hommes et pour femmes ? Louise, et maintenant Meredith ! A savoir ça plus tôt, Maya ne se serait pas embêtée à conserver son déguisement ! La jeune Breckenridge se positionna devant elle et afficha un sourire un peu trop crispé pour paraître honnête et tendit la main pour récupérer la photo en contrepartie de son silence. Ce style de chantage ne lui ressemblait vraiment pas comme l'avait souligné Jimmy.


-Tu veux la photo ? Pourquoi ? Tu veux l'encadrer au dessus de ton lit et l'embrasser avant de t'endormir ? Riposta t-elle en dissimulant la preuve sous son tee-shirt.

Alors là, pas moyen que Meredith ne lui prenne son scoop ! Elle s'était cassée le balai à l'obtenir elle la garderait jusqu'à la publier sous son pseudonyme de Plume Dorée. Bien sûr personne ne connaissait son identité secrète en tant que journaliste, mais en tant qu'élève Maya pouvait toujours prétendre qu'elle était l'une de ses nombreuses sources.

Tout à coup, Gabriel éclata de rire devant la scène cocasse. Maya le regarda stupéfaite et lentement se mit à rire à son tour. C'est vrai que la situation avait de quoi « vous faire pleurer le salsifis » comme disait l'oncle Galibert.


-Hey c'est pas n'importe quelle photo quand même ! Répliqua Maya à l'intention des deux garçons, l'un pété de rire et l'autre absolument sceptique. Si McAlister voit ça… Il virera à coups sûr Stefan de son équipe ! Et comme ça hop ! Un batteur en moins ! Vous comprenez ?


Tout un plan stratégique se dissimulait derrière voyons ! Un batteur en moins, une équipe branlante… Une victoire assurée ! Ou presque ? Gabriel était toujours plié en deux en jetant fréquemment des regards à Meredith qui cherchait certainement un moyen de récupérer LA photo du jour.


-Pas que ça, précisa t-elle à l'intention de Jimmy. En fait, j'ai entendu quelqu'un, je ne sais pas qui c'était, mais il a dit que Sevan avait un tatouage sur la fesse… Mais j'ai pas eu le temps de faire une photo ce coup ci...

_________________
Maya Livingstone


♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR2ème annéeMembre des sales gossesModératrice
    GRYFFONDOR
    2ème année
    Membre des sales gosses
    Modératrice
AVATAR : Maisie Williams
MESSAGES : 423

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 12 mai à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Lun 31 Aoû 2015 - 16:49

Comme d'habitude, même dans les situations les plus absurdes, la voix de la raison, c'était Jimmy. Ouais, fallait laisser Truc (que visiblement personne n'avait reconnu) s'expliquer. Puis la gamine pourrait repartir en essayant d'oublier ce qu'elle avait vu (et senti) dans ce lieu de désolation. Elle allait sûrement passer les plus belles années de sa vingtaine sur le divan d'un psy à cause de cet événement.

Roh bon d'accord ! J'avoue je ne suis pas un garçon, c'était LA révélation du mois sans nul doute. 

No shit, Sherlock. Elle observa avec un sourire en coin la transformation de Maya, bien qu'estimant que la différence n'était pas spécialement notable. Les garçons, ça avait vraiment aucune capacité d'attention. Un peu comme quand on se coupait les cheveux et qu'ils remarquaient rien. Ou comme quand elle avait mis du gloss pour essayer la semaine dernière et que Larsonn n'avait rien vu. Mais on s'éloignait du sujet. Va pas par là, Fitzgerald, tu t'égares.

S'il vous plaît ne dites pas aux Serpentard que vous m'avez vu, ils m'étriperaient, supplia Livingstone. L'idée était ridicule. La dénoncer à cette maison qui comptait des gens aussi mauvais que Lambertine, ou aussi stupides que Foster ? Bon, Louise aimait bien Foster. Elle aimait bien surtout débarquer lorsqu'il parlait à des filles, parce que visiblement sa présence n'était jamais la bienvenue. Etonnant. Et rien n'attirait aussi vite la gamine que quelqu'un qui la voulait hors de ses pattes. M'enfin, elle était pas une balance. Et puis Maya faisait sa vie, elle s'en foutait comme de l'an quarante.

J'ai une photo de Stefan en train d'embrasser Eleana alors qu'ils étaient les premiers à s'être changés dans les vestiaires des Serpentard ! Brandissant une photo comme preuve à l'appui, Maya les dévisageait avec un mélange d'appréhension et d'excitation, bien que Louise ne comprenne pas qu'une photo dégoutante puisse justifier ne serait-ce que l'un de ces deux sentiments. Mais visiblement, Meredith comprenait l'importance de la photo, vu sa réaction. Wait a minute... Meredith ? Décidément, ça devenait la foire à la saucisse, cette réunion. Y'avait des conciliabules secrets dans les toilettes des mecs et personne l'avait prévenue ? Scandaleux. Heureusement qu'elle passait là par hasard.

Va savoir pourquoi Meredith réagissait comme ça. C'était qu'une photo à caractère prortographique, ou quelque chose comme ça, après tout. Le fou-rire de Gabriel la laissa toute aussi perplexe. Il se passait des choses pas très catholiques dans ces toilettes, vraiment. Peut-être même qu'ils avaient consommé de la DROGUE ?!!! Genre sniffer de l'herbe ou fumer de la cocaïne ? La petite fille n'était pas très au courant de ce monde, mais ça la rendait triste d'imaginer Gabriel et Meredith dans le monde de l'herbe bleue, tombés dans le terrier d'Alice au pays des Merveilles. C'était perturbant tout ça, tellement perturbant qu'elle en avait loupé son coup de pied destiné à Gabriel et sa remarque la traitant de garçon manqué.


T’es allée dans le vestiaires des Serpentards, habillée.. comme ça ? Et ils n’ont rient tiltés ? Ces serpents sont vraiment aveugles. Perso, je m'en fiche de cette photo. T’as trouvé quoi d’autres d’intéressant ?

Comme toujours, Jimmy Le Bon Sens. Si les Serpentards ne l'avaient pas grillée, c'était la preuve sans conteste que le Choixpeau se basait sur le QI pour répartir les élèves. Bref, cette histoire ne la concernait plus. Elle en avait rien à carrer, des Serpentards. Mais elle avait trop peur de se faire remarquer pour faire un pas vers la sortie. Tout le monde semblait être pris de folie et la brunette espérait ne pas être contaminée. Donc, se faire oublier. Tu es une pierre dans le mur, ma fille. Bon, un carreau, vu que c'est du carrelage. Voilà, tu es un carreau. Tu vas rester muette comme un carreau jusqu'à ce que tu puisses sortir de là vivante, avec toute ton intégrité et ta cervelle.

En fait, j'ai entendu quelqu'un, je ne sais pas qui c'était, mais il a dit que Sevan avait un tatouage sur la fesse… Mais j'ai pas eu le temps de faire une photo ce coup ci... continua Maya, lancée dans un flot de ragots sur des gens que Louise ne connaissait pas. Pas grave, elle était invisible. Fais le carreau, Fitzgerald, fais le carreau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro Aujourd'hui à 19:29

Revenir en haut Aller en bas

[Mai 97] Maya le travelo, Jimmy le macro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Maya Ape» Jimmy Jaccobs Vs The Rock» ? Présentation de Maya Whiteflow ? [Validée]» Mariage des soldats Maya II et nain32» Présentation Jimmy =)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-