AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Février 95] En retard, en retard, je suis en retard !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR7ème année
    GRYFFONDOR
    7ème année
AVATAR : Paul Wesley
MESSAGES : 68
MessageSujet: [Février 95] En retard, en retard, je suis en retard ! Ven 19 Déc 2014 - 18:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh, damn...

Tels étaient les mots que Maximilien Dobson, élève de quatrième année à Gryffondor, ne cessait de se répéter. Comme à l'accoutumée, et au grand désespoir de son professeur, il n'avait pas rendu à temps son dernier devoir en Histoire de la Magie. Il faut dire que "la biographie de Merlin" n'était pas un sujet qui l'intéressait particulièrement. D'ailleurs, il n'y avait pas grand chose qui pouvait attiser son intérêt pour cette matière. Depuis son entrée à Poudlard, il n'a jamais obtenu le moindre note au dessus de la moyenne... Autant dire que les Buses qui arrivaient l'an prochain, il s'en fichait royalement. Ce n'était tant le fait que l'Histoire de la Magie ne l'intéressait, c'était surtout qu'il ne parvenait que très rarement à se concentrer. Malgré de nombreux changements de traitement, et la consultation de spécialistes partout en Grande-Bretagne, rien ne semblait pouvoir calmer l'hyperactivité dont souffrait Maximilien. Enfin "souffrir"... c'était ainsi qu'on le décrivait. Le Gryffondor, lui, ne le voyait pas de cette façon. Il avait besoin de dépenser ce trop plein d'énergie qui l'envahissait chaque jour, et il n'avait pas trouvé d'autre solution que de se faire remarquer en cours, et d'éviter soigneusement d'écouter ce qui se déroulait. Maximilien n'était pas non plus un cancre, il choisissait scrupuleusement ses matières, mais en tous les cas, l'Histoire de la Magie ne faisait pas partie de ses priorités. C'est pourquoi il avait totalement occulté de son esprit le devoir à rendre pour la veille, n'y accordant que peu d'importance, et ce ne fut que lorsqu'il en entendit parler cinq minutes avant le début du cours pendant d'autres camarades, qu'il s'en rappela subitement. Mais cela ne gâcha pas pour autant sa bonne humeur. Il avait vainement tenté de convaincre Binns que son devoir avait été égaré, en se dirigeant vers son bureau avec son cartable, et en en vidant le contenu devant lui, comme pour prouver sa bonne foi. Il avait même essayé de prendre ses camarades à parti, mais ceux-ci, et tout autant que son professeur connaissaient parfaitement Maximilien, au bout de ces presque quatre années, et savaient son intérêt pour la matière. Dans une ultime tentative, il avait entrepris d'amadouer Binns en mettant en avant son hyperactivité, et le fait qu'elle l'empêchait de se rappeler de tout. Bon, il avait surtout fait ça pour amuser le reste de sa classe, étant parfaitement conscient qu'il ne sortirait pas indemne de cette situation. Pourtant, et contre toute attente, il ne se fit pas réprimander tant que ça. Le vieux Binns ne faisait pas plus d'efforts avec le Gryffondor, ayant abandonné l'idée de l'intéresser à sa matière au cours de sa deuxième année, quand Maximilien avait réussi à stopper net le cours en hurlant et en sautillant partout, sous prétexte que la neige commençait à tomber. Ainsi, il s'était précipité à la fenêtre, et le reste de la classe l'avait suivi, au grand désespoir du professeur. Il accorda alors à Maximilien un délai supplémentaire d'un jour, d'un seul jour, pour lui remettre ce devoir, doublant bien évidemment le nombre de parchemins à rendre, passant de deux à quatre. Le jeune homme ne broncha pas. Il savait s'arrêter quand il sentait que la situation était sur le point de déraper, et au fil des années, apprenait à se contrôler. Bon, ce n'était pas encore gagné, mais il était sur la bonne voie, il le savait !

D'un pas pressant, il se dirigeait donc vers la Bibliothèque, après avoir passé près d'une heure à rassembler ses affaires, quelque peu éparpillée sur son lit et dans sa malle. Maximilien n'était pas particulièrement ordonné et ses camarades râlaient souvent après lui à cause de cela. Mais lui n'en avait que faire. Il s'y retrouvait, après tout ! Il débarqua en trombe dans la pièce, faisant sursauter la vieille Pince, qui était en train de lire un gros manuel poussiéreux.

- Bonjour Miss Pince, je suis désolé, je n'aurai pas le temps de vous parler aujourd'hui ! J'ai un devoir à rendre, en retard, bien sûr ! Mais je vous promets que je viendrai vous voir juste après, parole de Gryffondor ! Et vous savez qu'un Gryffondor tient toujours sa parole !

- C'est cela, c'est cela... Faites donc moins de bruit Monsieur Dobson, et hâtez-vous de vous mettre au travail... répondit-elle, sans lever les yeux de son livre et d'une voix lente.

Sans se départir de son sourire, il avança dans les allées de la bibliothèque, en n'oubliant pas de saluer au passage chaque élève qu'il pouvait croiser, assis ou debout, jeunes et moins jeunes, Gryffondor ou pas. Maximilien était comme ça, il ne faisait aucune différence entre un Gryffondor ou un Serpentard (c'était bien entendu l'exemple le plus frappant). Il n'avait jamais compris pourquoi les gens s'arrêtaient à cela, la différence de répartition devait-elle obligatoirement dire rivalité ? Le Gryffondor avait des amis à peu près dans chaque maison, et cela lui convenait amplement. A seulement quatorze ans, Maximilien donnait l'air de quelqu'un particulièrement à l'aise en public, et totalement extraverti. Il n'hésitait jamais à saluer des personnes qu'il ne connaissait pas, et veillait toujours à être entouré. Il détestait en tout point la solitude, et faisait de son mieux pour que jamais cela n'arrive. Et son caractère enjoué était plutôt en sa faveur, le plus souvent, les autres élèves le voyaient comme quelqu'un qui était constamment de bonne humeur, et qui était là pour mettre l'ambiance. Cela pouvait agacer, certes, mais Maximilien s'en fichait royalement.

Tout en continuant d'avancer, il sautillait légèrement, tout en balayant la pièce de la tête de droite à gauche, à la recherche d'une table libre. A cette période, il faisait encore assez froid à l'extérieur, et les élèves de Poudlard préféraient de loin rester à l'intérieur du château, au chaud, ce qui faisait qu'il n'y avait pas beaucoup de tables de libre. Bon, tant pis. Il irait en squatter une, au hasard. Et ses yeux s'arrêtèrent sur l'avant dernière rangée de la pièce, où une élève de Poufsouffle - reconnaissable à son insigne et à la couleur jaune prédominante qu'elle arborait sur ses vêtements - était assise, visiblement en pleine lecture. Oh, il n'allait quand même la déranger... Si ? Allez ! D'un pas toujours enjoué, il se dirigea vers elle, et posa son sac sur la table, provoquant un bruit sourd dans la pièce. Plusieurs "chut" s'élevèrent, il s'en excusa, en leur adressant un signe de tête accompagné d'un large sourire. Il reporta son attention sur la jeune fille, qui à présent l'observait, d'un air interrogatif.

- Salut ! Oh, j'espère que je ne te dérange pas... Je suis tellement dans la citrouille concernant ce devoir d'Histoire de la Magie que je serais prêt à retourner toute la bibliothèque pour trouver la moindre information sur ce maudit Merlin... Il se tût et leva les yeux au ciel. Pardonne-moi Merlin, non tu n'es pas maudit, loin de là ! Il reposa son regard sur la Poufsouffle. Je suis certain qu'il y a un bouquin qui en parle parfaitement, alors pourquoi ce fou de Binns nous en demande la biographie, franchement ??

Il avait parlé d'une voix forte et distincte, ce qui déclencha une nouvelle fois les réprimandes des élèves aux alentours. Il entendit la voix de la vielle Pince résonner dans la pièce, et s'esclaffa. Il l'aimait bien au fond, cette petite dame, sinon, il ne la provoquerait pas autant. Sortant de ses songes, il reporta son attention sur la jeune fille.

- Bon, si ça t'embête pas, je vais m'asseoir là et tenter de finir ce devoir avant de me faire virer de l'école ! Ha ha ha !

Sans cesser de rire, comme si la situation était amusante, il s'installa sur une chaise, en face de la Jaune, et sortit ses affaires, qu'il étala un peu, poussant par la même occasion le sac de l'autre élève, pour avoir un peu plus de place. En guise d'excuse, il lui adressa un petit sourire, avant de dérouler un parchemin et commença à écrire : "La biographie de Merlin". C'était déjà un bon début, non ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Février 95] En retard, en retard, je suis en retard !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Je suis en retard, tu m'en vois désolé (Catherine)» Wanna give your heart a break - S&Y» Je suis en retard mais je prends le temps de dire au revoir !» Légèrement en retard,mais je le suis toujours.» Promis, je suis en retard d'une seconde, seulement. Eozo (a)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-