AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8474

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: [Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage Mar 25 Nov 2014 - 3:30

Citation du message.  «  Quel désordre aimable : non un désordre d'abandon, mais le désordre intelligent qui marque une présence. Il garde encore l'empreinte du mouvement. » (Antoine de Saint-Exupéry)
----------------------------------------------------------------------------------


Mi mai 1997. Tard le soir dans la salle commune des Serdaigles.
Reniflant, Jessicayumi Belmontet posa sa tête contre la paume de sa main. Peinant à garder les yeux ouverts, elle laissait sa main glisser sur son parchemin sans prêter une réelle attention à ce qu'elle rédigeait. Ce devoir de métamorphose à rendre pour le lendemain après-midi tombait plutôt mal. Elle avait un vilain rhume. Rien de bien méchant, mais elle s'en serait bien passé. Elle était épuisée et n'attendait qu'une chose : regagner son lit. Néanmoins, ne pouvant laisser ce devoir inachevé, elle s'était résignée à rester éveillé.

Il était deux heures du matin lorsqu'elle jugea avoir fourni suffisamment d'efforts. A vrai dire, elle n'avait plus de force pour grand chose. Elle n'avait même pas pris le temps de se relire, c'est dire. En constatant le bordel présent sur la table sur laquelle elle s'était installée, la cinquième année soupira. Une nouvelle fois, elle s'était éparpillé et avait sorti plus d'affaires que nécessaire. Son devoir, ses feuilles de cours, un roman qu'elle avait emprunté à la bibliothèque, ainsi que des textes personnels se mélangeaient sur la table. Découragée avant même d'avoir entamé le moindre rangement, la jeune fille se leva et regagna son dortoir. L'appel de son lit était bien trop fort. Elle mettait de l'ordre dans ses affaires le lendemain...

Elle se changea et se glissa sous les draps. Elle plongea aussitôt dans les bras de Morphée.

Lorsque le réveil se déclencha le lendemain matin, Jessicayumi eu toutes les peines du monde à émerger du sommeil. Qui plus est, elle ne se sentait pas mieux. Au contraire, son état avait empiré. Certainement tombait-elle malade. Elle serait bien resté au lit cette journée... Cependant elle rejeta cette idée en tirant les draps loin d'elle, s'étirant, se levant et prenant la direction des douches. Elle ne pouvait quand même pas louper les cours pour si peu, se disait elle. Elle comptait se rendre à l'infirmerie afin d'y prendre un remontant. Elle serait rapidement sur pieds...

Après une douche brûlante, elle s'habilla, avant de descendre les étages qui la séparaient de l'infirmerie. Sur place, Mme Pomfresh lui donna divers médicaments qui devaient lui redonner les forces nécessaires pour tenir jusqu'à la fin de la journée. Avant de quitter la pièce, l'infirmière lui conseilla d'aller prendre un bon petit déjeuner et de se reposer. La remerciant une dernière fois avant de fermer la porte derrière elle, Jessicayumi se rendit dans la Grande salle. Après une assiette d’œufs au bacon et d'un verre de jus, elle se redressa. Suivant ses camarades de classe, Lara Ventdunord et Arya Howe, la jeune étudiante se rendit au cours de la matinée : Histoire de la magie où elle dormi au fond de la pièce (notons que ce type de comportement était exceptionnel) et botanique où elle suivit comme elle put la leçon du jour. Néanmoins lorsque l'heure du déjeuner arriva la jeune fille fut soulagé à l'idée de se poser un peu. Après avoir mangé en vitesse, elle remonta dans sa salle commune. Elle pourrait ainsi aller s'allonger un peu sur son lit en attendant qu'il soit l'heure pour elle de se rendre en métamorphose... Oh! En parlant de métamorphose, elle devait récupérer son devoir laissé sur la table la veille. Sans compter qu'elle devait ranger ses affaires éparpillées...

En rentrant dans sa salle commune, la cinquième année comprit que le désordre n'était pas apprécié par ses camarades de Serdaigle. En effet, un de ses compagnons avait jugé préférable de faire un peu de ménage. Le bureau sur lequel, elle travaillait encore la veille était rangé et propre. Pas un seul parchemin n'y trainait. Néanmoins bien vite, après avoir parcouru la pièce du regard, la cinquième année du admettre que ses affaires étaient à présent introuvables. Embêtant... Si elle voulait retrouver son devoir de métamorphose avant son cours, elle n'aimait pas savoir ses écrits personnels traîner dans la salle commune.
Elle se mit aussitôt à chercher partout dans la pièce. Si bien qu'elle se retrouva bientôt à quatre pattes à vérifier que rien n'avait été dissimulé sous un quelconque meuble.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage Mer 31 Déc 2014 - 20:04


" Si la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré
alors que penser de celle d'un bureau vide ?
" – A. Einstein.

--- Ϟ ---

Ce matin-là Adam avait littéralement déboulé l’escalier de la tour de Serdaigle - c’est à dire qu’il avait raté les deux dernières marches – en tentant tant bien que mal d’épargner un nouvel accident à ses lunettes. Le deuxième année qui l’avait bousculé au passage se confondit rapidement en excuses maladroites avant de foncer tout droit vers le dernier pupitre encore libre de la salle commune, cravate en main et parchemins dans l’autre.

N’importe quel Gryffondor ou Poufsouffle – puisque les Serpentards préféraient certainement se prélasser au soleil plutôt que de réviser - auraient probablement trouvé le que le petit nid des aigles était assez représentatif de la période de l’année ou les examens et travaux synthèse occupaient exactement 76,54% de l’emploi du temps des étudiants.

Évidemment, dans le cas de la maison Serdaigle, c’était faux. Leur foyer avait presque toujours des airs de bibliothèque assiégée et de no man’s land cartésien, qu’importe la date inscrite au calendrier. Comme tous les oisillons du repaire bleu et bronze, le binoclard avait d’ailleurs sa préférence au niveau des postes de travail. Il avait adopté dès sa première année un long bureau à l’extrême opposé de la cheminée et située sous le regard bienveillant de la statue de Rowena. D’ordinaire, il le trouvait d’ailleurs toujours vide – certains élèves trouvaient le sourire et regard de la sculpture plutôt intimidant – mais en cette matinée agitée, il semblait que même son pupitre préféré avait trouver preneur.

Il le trouva couvert d’ouvrages sur les métamorphages, de vieux registres sur les animagus célèbres ainsi que de parchemins de notes étalés au-dessus de du manuel de métamorphose à l’usage des cinquièmes années. Comme tout bon Serdaigle, l’aigle fut frappé par une certaine curiosité vis-à-vis du contenu du parchemin le haut perché sur la pile bordélique et en l’absence visible de rédacteur, s’autorisa quelques corrections au contenu. Rien de bien majeur, juste une phrase ou deux en marge, puis un ou deux passages qu’il se contenta d’encercler, sans toutefois noter la résolution espérée. Après tout, la demoiselle à qui appartenait le devoir – déduction logique au vu de la calligraphie – devrait bien chercher elle-même les réponses si elle tenait à apprendre! Satisfait, il tourna donc dos à son espace de travail fétiche dans l’espoir d’y revenir plus tard en après-midi et de le trouver libre.

--- Ϟ ---

Après un cours de divination particulièrement contraignant en matinée, c’est un Adam singulièrement contrarié qui franchit le seuil de la salle commune de Serdaigle, ayant résolu l’énigme posée par le butoir en un nouveau temps record, soit après l’énonciation de trois syllabes seulement. Avisant depuis l’entrée son pupitre préféré parfaitement rangé, il s’y dirigea tout de go en posant lourdement ses ouvrages et parchemins sur la surface reluisante de l’espace de travail. Au moment d’atteindre la chaise qui y était assortie et qui se trouvait étonnamment loin de l’espace lui étant réservé, il constata toutefois qu’une de ses collègues fouillait le sol sous le bureau à la recherche de… quelque chose?

- " Hum, pardon? " se risqua t-il instantanément, incertain de l’identité de l’étudiante à ses pieds. " Ce pupitre est-il libre? " ajouta t-il sans même attendre que la demoiselle ne relève la tête.

Le sixième année n’avait jamais réellement apprécié la compétition factice pour les meilleurs espaces de travail et si la demoiselle était arrivé la première, la chaise lui reviendrait de droit et d’emblée. Ceci dit, peut-être n’était-elle qu’à la recherche d’une de ces rares dragées à la noix de coco ? Ou alors d'une boucle d'oreille intrépide qui s'était fait la malle ?


Dernière édition par Adam E. Wright le Mer 27 Mai 2015 - 8:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8474

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage Dim 26 Avr 2015 - 1:11

Citation du message.  «  Vous savez que les choses ne vont pas bien pour vous quand vous ne pouvez même pas raconter aux gens les faits les plus simples de votre vie, simplement parce qu'ils penseront que vous leur demandez de vous plaindre. » (Nick Hornby)
----------------------------------------------------------------------------------

Perdre son devoir de métamorphose était déjà angoissant, mais savoir que ses textes personnels étaient à la portée de tous l'angoissait encore plus. C'était certainement idiot, dans la mesure où elle avait laissé ses textes sur le bureau, la veille. N'importe qui aurait pu s'en saisir. Néanmoins, jamais elle n'aurait pensé qu'un de ses camarades auraient osé toucher à ses affaires. Elle avait confiance en ses camarades. Après tout, ils vivaient toute l'année dans les mêmes locaux...  
La moindre des choses était de laisser un mot si jamais on prenait l'initiative de déplacer ses affaires. Cependant, la Serdaigle refusait de croire ses camarades capables de se saisir de son travail pour se l'approprier et s'en servir à des fins personnelles. Non, non, c'était inconcevable. Les Serdaigles n'étaient-ils pas censé être des personnes "sages" ?
Ses textes devaient bien être quelque part.

Désespérément, la jeune fille tâtait le sol avec sa main, espérant tomber sur ses précieux parchemins. Mais rien à faire, ses doigts ne rencontraient que la poussière oubliée sous le bureau.
Il était déjà compliqué pour la jeune fille de garder son sang-froid, mais l'arrivée d'un camarade de sa maison ne l'enchantait guère. Agacée, elle ne prit même pas la peine de lever la tête ou ne serait-ce qu'identifier la personne qui lui parlait. De son interlocuteur, elle ne connaissait que le pantalon et les chaussures.


- Hum, pardon? Ce pupitre est-il libre?
- A vrai dire, je n'ai pas besoin d'une table pour travailler.

Se résignant à l'idée qu'elle ne trouverait rien sous le meuble, elle se redressa. Elle put ainsi découvrir le visage du Serdaigle qui lui faisait face. Adam Wright était un élève de sixième année et pourtant, même si une seule année les séparait, ils ne s'étaient jamais fréquentés. Pas parce qu'ils ne s'entendaient pas. Non. Juste, ils n'étaient jamais allé l'un vers l'autre.  

- J'ai eu le malheur de laisser mon devoir de métamorphose et quelques textes personnels sur cette table, hier soir. Et manifestement, ils ne sont plus là.

Elle pensait bon de minimiser l'intérêt qu'elle portait à ses écrits. Pour que la disparition des documents paraisse plus importante, il lui semblait bon de mettre l'accent sur le travail effectué pour son cours de métamorphose.

- Je suis embêtée parce que j'ai cours avec le professeur Mcgonagall, tout à l'heure... soupira t'elle.

----------------------------------------------------------------------------------
HJ.  Vraiment désolée pour ce retard... J'espère que ma réponse te plaira.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage Mer 27 Mai 2015 - 8:15

Incrédule, Adam recula d'un pas en considérant alternativement sa collègue Serdaigle puis le sol d'où elle venait tout juste de se relever. Après que ses iris verdâtres aient parcourus quelques fois l'intégralité de la surface du bureau devant eux à la recherche d'indices invisibles, l'aiglon porta une main distraite à ses boucles brunes en fronçant les sourcils. Puis, il posa l’ensemble de son matériel sur le bureau désormais vide avant de tourner une première fois sur lui-même, avisant d’un seul coup d’œil de l’ensemble du mobilier autour d’eux, chaque pupitre ayant apparemment été délesté de tout ce qui pouvait y traîner. À n’en point douter, il s’agissait là du travail rigoureux des elfes de maison, quoiqu’il était impossible de savoir avec quel soin ceux-ci traitaient tout ce qui pouvait bien leur tomber sous la main pendant leur ronde d’entretien ménager.

- " À mon avis, les elfes auront emporté tout ce qui n’était pas identifié en bonne et due forme. " dit-il faiblement, conscient qu’il venait d’insinuer que les biens de Jessicayumi n’était peut-être pas en ordre. " Je crois qu’en général, l’ensemble des possessions recueillies sont restituées à leur propriétaire respectifs dans un délais allant de douze à vingt-quatre heures, selon de quoi il s’agit précisément. "

Pour tout dire, Adam aurait été curieux de savoir ce qu’il advenait des objets non identifiés ou abandonnés définitivement par leur maître. Peut-être existait-il une salle à Poudlard ou s’entassait des montagnes d’articles et d’ustensiles désuets qui attendaient d’être recyclés? Il n’était d’ailleurs probablement pas très sage de laisser traîner ainsi certaines matières aux propriétés magiques.

- " Il faudrait peut-être vérifier d’abord au dortoir? Dans les tiroirs de ta table de nuit ou bien entremêlé à la lessive fraîche du jour? "

Pour ce qu’il en savait, Bradley avait même déjà retrouvé certaines de ses manuels d’études au fond de sa malle de voyage. Toutefois, il était peu probable sur la durée de la disparition des devoirs de sa collègue, que ceux-ci soient déjà rangés aussi loin. Pour tout dire, il lui semblait que de reprendre les exercices depuis le début demeurait sa meilleure chance de remettre un papier à temps.

- " Je peux peut-être te porter assistance pour, enfin, revoir tout ça dans les temps? J’ai survolé ton parchemin ce matin, ça me semblait juste à plusieurs… " proposa Adam avant de s’interrompre brusquement puis de vérifier autour qu’ils n’étaient pas écoutés. " Attends, quels textes personnels? " s’enquérit-il d’un ton pour le moins suspicieux.

Quiconque connaissait un peu la demoiselle – voir, avait déjà simplement lu le Daily Prophet – savait qu’elle détenait le titre de rédactrice en chef du journal étudiant du collège. Sa réputation voulait d’ailleurs que son caractère fasse honneur à la maison en la dotant d’une curiosité plus que maladive pour tout ce qui touchait aux potins et autres ragots véhiculés au détour de couloirs mal éclairés.

- " Rassure-moi, ce ne sont pas des textes dont la teneur pourrait causer du tort à la réputation de quelqu’un ? "

Après tout, qui savait réellement comme la demoiselle Belmontet parvenait chaque fois à ressembler un nombre aussi impressionnant de nouvelles et de faits divers ayant échappés à bon nombre d’étudiants ? Voir, quelqu'un dont le nom avait déjà été écorché pour les mauvaises raisons cherchait peut-être à se venger?
Revenir en haut Aller en bas
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8474

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage Mar 11 Aoû 2015 - 22:44

Citation du message.  «  Une mauvaise réputation est un fardeau, léger à soulever, lourd à porter, difficile à déposer. » ( Hésiode )
----------------------------------------------------------------------------------

N'avait-elle plus qu'à attendre, pour récupérer son devoir ? Son camarade sous-entendait que si ses parchemins avaient bien été récupéré par un elfe de maison, il devrait lui être remis dans les prochaines vingt-quatre ou quarante-huit heures. Ce système de redistribution était vraiment une bonne chose et pouvait "sauver des vies". Néanmoins son cours de métamorphose débutait dans quelques heures... Elle allait très certainement faire perdre des points à sa maison pour devoir non rendu. En effet, il était peu probable que Minerva Mcgonagall soit clémente et lui attribue le moindre délai supplémentaire.
La cinquième année espérait toujours qu'un de ses camarades vienne vers elle et lui annonce avoir retrouvé ses papiers. Merlin, cela lui simplifierait la vie !


- Je peux peut-être te porter assistance pour, enfin, revoir tout ça dans les temps? J’ai survolé ton parchemin ce matin, ça me semblait juste à plusieurs…  Attends, quels textes personnels?
- Oui... Tu sais, j'écris énormément dans l'espoir de m'améliorer et pouvoir être publié un jour. Et puis écrire, c'est comme une thérapie alors dès que...
- Rassure-moi, ce ne sont pas des textes dont la teneur pourrait causer du tort à la réputation de quelqu’un ?

Elle fut coupée net.
Ce n'était pas la première fois que sa réputation de fouineuse lui faisait défaut. Car de toute évidence, lorsqu'elle avait parlé de textes personnels, Adam avait tout de suite pensé à des textes qu'elle aurait écrit dans l'optique de rédiger de futurs ragots. S'il était vrai que la jeune fille était de nature curieuse et pensait pouvoir s'entrainer en participant à la rédaction du journal, elle souffrait également de la mauvaise réputation qu'elle s'était elle-même fabriqué.
Aux yeux du monde, elle ne restait plus qu'une jeune étudiante prête à tout - même à rabaisser les personnes l'entourant - pour obtenir la moindre information, susceptible de la propulser aux sommets. Revendiquer Rita Skeeter comme l'une de ses modèles ne lui avait pas été très bénéfique et plus les mois passés, moins la jeune fille ne savait comment se positionner. De toute évidence, elle grandissait et ses erreurs passées lui permettaient de se remettre en question.

Un vague de tristesse l'envahit néanmoins.
Le problème avec une mauvaise réputation, c'est qu'elle vous colle à la peau. Et ce même si on essaye de changer et évoluer.

La cinquième année était silencieuse depuis plusieurs secondes déjà. Suffisamment pour laisser transparaître son mal-être. Elle se mordit la lèvre inférieure, avant de reprendre la parole. Cette fois-ci, bien moins assurée que précédemment, lorsqu'elle ne faisait que demander où se trouvaient ses écrits.


- Je ne cherche pas à rendre la vie d'autrui plus difficile... Et puis je ne rédige pas seulement les dernières rumeurs circulant dans les couloirs... Par "textes personnels", je veux également dire fictions, idées de scénarios, bouts de journaux intimes ou essais de poèmes... Enfin, ce qui peut-être rédigé, au sens large...

Elle se cherchait encore après tout. Elle voulait écrire, elle en était sûre. Mais l'idée que la carrière de journaliste n'était pas faite pour elle, faisait petit à petit son chemin dans son esprit. Merlin, elle n'en n'avait pas encore conscience et continuait à affirmer à qui lui demandait qu'elle serait la future Rita Skeeter d'Angleterre... Mais il faut laisser du temps au temps.

- Si ça m'embête tant, c'est juste parce que c'est "personnel". Contrairement à ce qu'on pourrait croire, je ne suis pas si sûre de moi.

Après tout, elle doutait encore de la qualité de ses écrits. Elle avait si peur de ne pas être à la hauteur et d'être vivement critiqué... Humiliée également.
Après tout son épouvantard prenait l'image de l'humiliation publique ; qu'on se moque de ses écrits et qu'on lui affirme qu'elle n'avait aucun avenir dans le milieu éditorial qui lui était pourtant si précieux. Jusqu'à présent, à chaque fois qu'elle avait eu affaire à ses plus grandes peurs en examen ou en cours, elle n'avait jamais réussi à les affronter.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage Aujourd'hui à 19:26

Revenir en haut Aller en bas

[Mai 97] Le désordre ne fait pas bon ménage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un démon et une Abomination, ça ne fait pas bon ménage... [Iori]» QUE FAIT L'ETAT?» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]» La chanson qui fait kiffer les geeks» Dryade Droerven (personnage pré-fait - terminé)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-