AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[avril 1997] locked.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
APPRENTI(E)Filière défense
    APPRENTI(E)
    Filière défense
AVATAR : Felicity Jones
MESSAGES : 1530

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple avec Sean ♥
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 18 mars 1979 à Londres (UK)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [avril 1997] locked. Mer 15 Jan 2014 - 17:49

En cette fin d'après-midi, Erin était d'excellente humeur et pour cause : elle avait prévu d'aller s'entraîner un peu au terrain de Quidditch avec Sean. Oh, ce n'était pas vraiment un entraînement formel, avec l'équipe au grand complet, en fait, il s'agissait juste de se faire quelques passes histoire de ne pas se laisser gagner par la rouille. Certes, Erin continuait de s'entraîner régulièrement, elle le faisait dans l'optique du prochain match qui devait opposer Serdaigle à Serpentard, mais pour Sean, c'était une autre affaire. Il avait été suspendu pendant plusieurs mois suite à sa chute de balai quelques mois auparavant. La chute n'avait pas été fatale, heureusement d'ailleurs, mais il avait été sacrément amoché. Partant de là, il avait dû rester au sol le temps de se rétablir entièrement. Cela avait été long et difficile, mais Erin le jugeait désormais apte à retourner sur le terrain. Maintenant, il s'agissait de rattraper le temps perdu. Elle avait donc libéré quelques créneaux horaires dans son emploi du temps surchargé dans cette seule fin. Bon, d'accord, il s'agissait là d'allier l'utile à l'agréable, la Serdaigle ne rechignait pas non plus à l'idée de passer plus de temps avec son joueur favori. C'était donc tout bénef', pour l'un comme pour l'autre. En plus, elle avait pensé à consulter le planning des quatre maisons et personne n'avait prévu d'occuper le terrain en ce jour. Tant mieux. Erin n'avait pas envie d'être dérangée par des visiteurs inopportuns. Elle prendrait très mal le fait d'être délogée par des élèves appartenant à d'autres maisons. Non pas qu'elle soit particulièrement intolérante envers ses camarades – elle savait apprécier un peu de compagnie le moment venu – mais elle avait surtout horreur d'être dérangée lorsqu'elle était absorbée par une activité quelconque, ou pire encore, de devoir s'arrêter dans son élan. Lorsqu'elle faisait quelque chose, Erin le faisait du début à la fin. C'était en cela qu'elle pouvait paraître un poil rigide – entre autres choses. Dès lors, il était peu probable de parvenir à détourner son attention. Si par le plus grand des hasards cela devait arriver, elle n'en serait que d'autant plus irritée. Mieux valait donc de la laisser faire ce qu'elle avait à faire.

L'entraînement en lui-même s'était plutôt bien passé. Sean avait certes été lent au démarrage, mais la capitaine ne lui en avait pas tenu rigueur, il lui faudrait sûrement beaucoup de temps et de persévérance pour se remettre en selle. Néanmoins, la situation était loin d'être désespérée, les quelques essais qu'ils avaient effectués jusqu'alors s'étaient avérés plutôt fructueux, pour ne pas dire carrément bons. Il reprenait rapidement du poil de la bête, c'était un fait, mais Erin ne voulait pas trop forcer non plus, ce serait dommage qu'il soit de nouveau invalide pour le restant de l'année, d'autant plus que le match qui s'annonçait était le tout dernier de leur scolarité. Autant dire que ce serait vraiment idiot de le manquer. Et quoi de mieux pour Erin que de terminer son cursus à Poudlard avec une victoire pour sa maison ? Elle y croyait dur comme fer. Le résultat du dernier match lui avait redonné confiance en elle. Pourtant, Erin avait été à deux doigts de démissionner de son poste de capitaine tant elle n'y croyait plus. En tout état de cause ce n'était pas dans les habitudes de la préfète de baisser ainsi les bras, elle qui était plutôt du genre acharnée et à se battre jusqu'au bout, pour défendre ses idéaux et atteindre ses objectifs. Aussi loin qu'elle se souvienne, Erin avait toujours été une battante, elle savait ce qu'elle voulait, où elle allait, et c'était cela qui avait fait la force de son caractère. À force de persévérance et de travail, elle avait su réaliser le but qu'elle s'était fixé. Cela ne s'est pas fait sans mal car après tout, on n'a rien sans rien, mais à présent qu'elle y était arrivée, Erin savait qu'il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers. Le succès était fugace et insaisissable, et il pouvait être repris sitôt donné, si bien qu'il ne fallait pas relâcher ses efforts et continuer à travailler sans relâche : plus rapide est l'ascension, plus dure est la chute. Ce n'était pas facile tous les jours, d'autant plus que ses activités scolaires ou extra-scolaires n'étaient pas forcément compatibles avec ses heures libres, mais elle faisait du mieux qu'elle pouvait, supportant ce rythme parfois infernal autant que faire se peut. Ses amis lui conseillaient de lâcher du lest, de se décharger de quelques unes de ses obligations afin de ne pas devenir chèvre, mais Erin s'y refusait, elle n'avait qu'une parole et elle savait qu'elle irait jusqu'au bout.

Finalement, Erin avait réussi à faire ce qu'elle voulait sans être interrompue. Tant mieux. La séance d'entraînement s'était vraiment bien passée, et la Serdaigle en était très satisfaite. C'était avec une exceptionnelle bonne humeur qu'elle avait touché terre, et elle en était certaine, rien n'était susceptible de l'entacher. Erin remit Souaffle dans la caisse, avant de la rapporter dans le local où était entreposé le matériel nécessaire au match, aidée par Sean. La préfète prit le soin de ranger les deux balais qu'ils avaient emprunté, puis, elle verrouilla la porte derrière elle. Erin rendrait les clés à Madame Bibine lorsqu'elle la croiserait. Cela pouvait attendre. Le couple remonta le terrain en direction des vestiaires. Erin ne sentait plus ses bras ni ses jambes, mais elle était heureuse, se défouler ne serait-ce que sur balai lui avait fait un bien fou. Ils firent quelques étirements pour ponctuer cette séance d'entraînement dans les règles. Puis, Sean attrapa Erin par la taille et l'embrassa longuement. Erin répondit à son baiser, avant de le repousser gentiment. Elle n'avait envie que d'une chose, c'était de se doucher et de changer de vêtements car elle était en nage.

« Va te changer tu colles. » rit-elle en esquivant l'énième baiser qu'il voulait lui donner.

Sean leva les yeux au ciel, puis partit en direction du vestiaire des garçons. Erin soupira. Elle le regarda s'éloigner, puis elle tourna à son tour les talons pour aller dans le vestiaire. Elle défit la queue-de-cheval qu'elle s'était faite pour l'occasion, et ses cheveux bruns cascadèrent sur ses épaules. Puis, elle enleva sa tenue de Quidditch, qu'elle mit en vrac sur un banc. Désormais en sous-vêtements, la sorcière s'assit sur le banc et commença à se peigner. Il fallait dire que le vent soufflait dans les hauteurs, et cela avait emmêlé ses cheveux plus que nécessaire. Aussi un coup de brosse s'avérait plus que nécessaire. La préfète rêvait d'un bain bien chaud. Être préfète ça avait parfois du bon. La baignoire valait le coup d'oeil. Enfin. Elle y serait bientôt. Avec un peu de chance, elle pourra y lézarder quelques temps avant le dîner. Erin remit son uniforme. Elle venait de finir de boutonner son chemisier quand la porte du vestiaire, qui donnait sur l'extérieur claqua brutalement. Erin sursauta et tourna tout de suite la tête en direction de la sortie.

« Sean ? » appela-t-elle, son blazer à la main. « C'est toi ? »

Pas de réponse. Erin fronça les sourcils. À pieds de collants sur le carrelage froid, la Serdaigle se glissa jusqu'à la porte. Elle essaya de l'ouvrir sans succès. Pourtant, ce n'était pas faute de saquer sur la poignée comme une malade...le battant resta obstinément clos. Erin laissa échapper un juron entre ses dents. Elle cogna plusieurs fois sur la porte.

« S'il vous plaît ? » cria-t-elle tout en cognant contre la porte. « Ouvrez moi ! »

Toujours pas de réponse. La Serdaigle soupira longuement. Puis, elle se frappa le front du plat de la main. Elle était une sorcière, que diable, elle aurait dû y penser plus tôt. Elle retourna alors à l'endroit où elle avait déposé ses affaires. Elle alla chercher sa baguette magique dans son sac.

« Alohomora. » s'écria-t-elle en pointant le bout de bois en direction de la porte. La porte s'ouvrit avec fracas, laissant apparaître une chevelure brune qu'Erin ne connaissait que trop bien. « Jenkins. » persifla-t-elle, la haine bien présente dans sa voix. « Qui d'autre cela pouvait-il être de toute façon ? C'était tellement...prévisible. »

La préfète toisa la Serpentard avec tout le mépris dont elle pouvait faire preuve envers elle. Cette fille était vraiment une idiote. Pour être honnête, Erin avait encore l'espoir qu'elle ne s'abaisserait pas à quelque chose d'aussi idiot que de l'enfermer dans le vestiaire des filles, d'autant plus que Sean était dans les environs donc il pouvait venir la délivrer sans soucis. Enfin, de la part d'une Serpentard, surtout de la même trempe qu'elle, Erin ne s'étonnait plus de rien.

_________________
 

Mais je me lâche la main, je m'éloigne de moi, je me retrouve au matin, sur la mauvaise voie, quand on se perd en chemin, comment venir à bout, de ces efforts inhumains, qui nous mènent à nous?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [avril 1997] locked. Ven 14 Fév 2014 - 11:48

locked.

ERIN & ElEANA


Elle ne pouvait être de plus d’excellente humeur. La note qu’elle avait obtenue en Sortilèges avait orchestré une belle journée. Elle avait bien rit avec ses condisciples, quelques instants plus tôt, regroupés dans le parc. Elle avait dû leur semer compagnie pour saluer Sevan. Ils avaient à peine eu le temps d’échanger quelques mots avant qu’il ne file avec Ethan. Farrell. Elle et lui ne se connaissaient pas plus que ça, se contentant de se supporter mutuellement. Elle ne pouvait plus dire qu’elle se fichait de lui, pour deux bonnes raisons. Il sortait avec sa meilleure amie, elle sortait avec le sien. Cette situation aurait pu être comique si elle n’aurait pas été si compliquée. El n’avait jamais été une amie géniale. C’était ce qu’elle pensait, en tout cas, surtout après son dernier froid avec Charlotte, qui s’était vite dissous à son plus grand soulagement. Par contre, ce qui était certain, c’était qu’elle pourrait faire la misère à celui-là s’il aurait la mauvaise idée de faire du mal à Charlotte. D’une quelconque manière.

La vie continuait à Poudlard. Cette perspective en avait rendu sceptique plus d’un. Surtout après les derniers sombres événements. Chacun possédait une manière bien à lui de fuir ceux-là. Eleana se contentait de lire, encore et encore. Cette activité lui permettait de s’aérer l’esprit très efficacement. Ces temps-ci, elle errait dans la bibliothèque plus de temps qu’il ne faudrait. Elle s’intéressait à plus de choses, dorénavant et aspirait à se cultiver sur divers sujets. Qui l’aurait cru. Elle n’était pas la seule, Cleaver avait le mérite d’échapper au cliché des verts et argents. Cleaver. Dire que quelques jours avant, elle se retrouvait coincée avec lui dans une salle vide. Elle était bien contente d’en être sortie. Sinon, elle n’aurait pas rencontré Erin.

Cette dernière venait de sortir d’une séance d’entraînement avec son petit ami. Un autre Serdaigle. Elle qui voulait rester tranquille sur les gradins, quelques minutes. Avec un rictus, elle s’apprêtait à tourner les talons lorsqu’elle remarqua qu’ils sortaient du terrain. Parfait. Rien qu’à la vue de cette fille, la bonne humeur qu’elle avait s’était envolée. Et puis tant pis. Peu importe qu’elle soit là, il était hors de question qu’elle s’en aille, citrouille. L’air de rien, elle marcha, en direction des vestiaires. A coup sûr, la préfète s’y trouvait. Une envie malsaine la prit avant qu’elle n’ensorcèle la porte. D’accord, c’était peut-être un peu enfantin, mais la tentation était trop forte. Elle attendit, les bras croisés. Elle entendait parfaitement à travers le bois. Entendre sa voix paniquée et son désespoir en constatant que la porte était fermée lui fit relâcher un ricanement. Savoir qu’elle lui avait fait perdre ses moyens avait quelque chose de presque jouissif. Ce n’était un secret pour personne, les deux jeunes femmes ne pouvaient pas se blairer. Pour diverses raisons. Enfin, Erin eut la bonne idée de se servir de sa baguette, vu que la porte s’ouvrit brusquement. Le « Jenkins » qu’elle cracha presque ne fit qu’entraîner un sourire narquois sur son visage. Tout ceci la remit de très bonne humeur. « Tient, tu as réussi à ouvrir la porte » d’un air innocent qui ne trompait personne. Par contre, la remarque qu’elle lui servit ensuite, accompagnée de son expression, lui fit perdre son sourire. Erin avait l’étrange capacité, semblable à celle d’Olivia, de l’amuser autant que de l’énerver. Sans vergogne, Eleana avança, faisant reculer son interlocutrice de force. Elle ferma la porte derrière elle et se tourna vers sa camarade « Prévisible? Venant de toi, c’est étonnant  » Elle fit mine de réfléchir « En fait, non. Il faut croire qu’une fille comme toi peut se montrer imprévisible. Sur ce coup-là, tu m'as épatée  ». Avec une moue, elle se retourna, comme si elle s’apprêtait à sortir, avant de pivoter de nouveau vers elle, doucement « Attends… Est-ce qu’il est au courant ? Sean. Je suis sûre que ça a dû lui faire plaisir, de savoir que sa copine est plus étonnante qu‘il ne paraît ». Eleana était une garce quand elle le voulait. Ce n’était rien maintenant, mais quelque chose lui disait que ça allait chauffer dans les vestiaires.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.


Dernière édition par Eleana Jenkins le Sam 26 Déc 2015 - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière défense
    APPRENTI(E)
    Filière défense
AVATAR : Felicity Jones
MESSAGES : 1530

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple avec Sean ♥
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 18 mars 1979 à Londres (UK)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [avril 1997] locked. Ven 23 Mai 2014 - 13:26

À présent que la porte avait cédé et qu'Erin avait découvert qui était à l'origine de la supercherie, la Serdaigle tentait de reprendre un rythme cardiaque correct. Il ne manquerait plus que ça que Jenkins pense qu'elle était tombée dans son piège comme une amatrice et que cette dernière se gonfle d'autosatisfaction pour avoir réussi à lui filer les chocottes. Enfin. Eleana Jenkins était une de ces petites bêcheuses qui se pensaient tout droit sorties de la cuisse de Jupiter. Erin n'avait pas beaucoup d'estime envers ces personnes là. La préfète avait tendance à les mépriser froidement, voire à ne leur accorder aucune espèce d'attention – ce serait faire leur jeu – sauf quand les filles en question s'en prenaient à elle. La plupart du temps, ces altercations avaient pour origine des futilités. Comment pouvait-il en être autrement de toute façon ? Erin n'était pas du genre à chercher des noises aux autres. Certes, elle pouvait se montrer extrêmement rigide et à cheval sur les règlements, mais il était de son devoir de faire régner l'ordre au sein du château, on l'avait choisie pour ça, alors, peu importait dans le fond qu'on la voit ni plus ni moins comme une relou. Cependant, on ne pouvait pas dire que c'était une fille à problèmes. Contrairement à certaines de ses congénères, Erin ne se vautrait pas dans les embrouilles et les intrigues à deux balles, surtout lorsque ces dernières concernaient des mecs. Elle se fichait bien de savoir qui couchait avec qui, d'autant plus qu'elle n'avait vraiment pas envie d'avoir d'échos sur les aventures de ses camarades. Ce n'était pas qu'elle était particulièrement coincée, c'était juste qu'elle n'était pas du genre à s'immiscer dans la vie privée des autres. Ils pouvaient dire qu'elle était un monstre de froideur et de droiture tous autant qu'ils étaient, voire même prétendre qu'elle était mal baisée pour les plus médisants, au moins, elle n'était pas de ceux qui s'abaissaient à de tels enfantillages, comme par exemple, verrouiller une pièce de l'extérieur pour enfermer quelqu'un qui s'y trouvait.

Eleana Jenkins pouvait toujours être fière de son petit coup, il n'en demeurait pas moins qu'elle n'était qu'une gourde. Elle jouait les reines de glace et les filles inaccessibles, mais dans le fond, elle n'était pas plus mature qu'une autre. En fait, Erin ne se serait jamais abaissée à ça, et pourtant dieu savait à quel point elle ne pouvait pas voir la Serpentard en peinture. Pour tout avouer, en cet instant précis, Erin avait bien envie d'attraper les boucles brunes de Jenkins et lui encastrer la tête dans le mur, mais Eleana avait de la chance, Erin n'était pas très violente comme fille, et surtout, elle était de nature à éviter les conflits, ce qui visiblement n'était pas le cas de sa camarade qui plongeait en plein dedans. Si Eleana avait voulu la faire sortir de ses gonds, c'était plutôt raté, il en fallait beaucoup plus pour venir à bout du flegme de la préfète. Peu importait également qu'elle attaque Erin sur un terrain plutôt sensible. Erin savait qu'elle n'était pas aussi ennuyeuse que les autres veulent bien le penser, en fait, ce n'était pas parce qu'elle ne s'envoyait pas en l'air avec n'importe qui qu'elle n'était pas intéressante. Certes, elle passait beaucoup de temps à étudier, et alors ? Elle participait à beaucoup d'activités à côté. Elle était préfète et capitaine de l'équipe de Quidditch de sa maison. Elle participait à l'atelier des sciences et elle investissait beaucoup de son temps dans le club d'aide aux devoirs. Entre autres. Il s'agissait d'activités purement intellectuelles, mais une chose est-il c'est qu'Erin ne restait jamais inactive, elle avait toujours de quoi à faire. Tant et si bien qu'au final, il ne lui restait plus beaucoup de temps pour sa vie personnelle, encore moins pour son copain. Enfin. Les moments qu'ils passaient ensemble étaient rares mais ils étaient intéressants quoiqu'elle puisse penser. En tout cas, Jenkins n'était pas en position de juger. C'était facile de souligner le fait qu'elle était tellement inintéressante que c'était un miracle si quelqu'un comme Sean s'était intéressée à elle. Trop facile. Et petit en plus de ça. Mais bon, venant de Jenkins, ce n'était pas non plus étonnant.

« Je ne pense pas que tu sois en position de juger. » rétorqua Erin, âprement. «En fait, je n'ai pas de leçons à recevoir de la part de quelqu'un qui est capable d'enfermer une autre personne dans une pièce pour je ne sais quelle raison obscure. Tu vois, j'ai passé l'âge pour ce genre de gamineries. »

Elle n'avait pas de leçons à recevoir surtout de la part de quelqu'un comme elle. Bien sûr, Erin ne jugea pas bon de le préciser. Si Jenkins était irréprochable, ça se saurait. Or, ce n'était pas le cas. Et très franchement, Erin préférait avoir la réputation que les autres lui prêtaient plutôt que de se traîner celle d'une fille aux mœurs plutôt légères, plus connue pour ses conquêtes que pour ce qu'elle avait dans la tête, par exemple. Enfin, ceci dit, au vu de ce qui venait de se passer, Jenkins n'avait visiblement pas grand-chose dans la tête. C'était même plutôt évident.

« Et tu vois, Sean sait très bien que je peux être surprenante. Seulement, ce n'est pas un aspect de ma personnalité que je montre à tout le monde, sinon, il n'y aurait plus de surprise, tu vois le truc ? »

et si elle ne voyait pas, tant pis pour elle. Erin n'allait tout de même pas se lancer dans une démonstration complexe et complète, ce serait dommage qu'Eleana se grille les neurones en réfléchissant trop. Cela dit, si cette fille s'était retrouvée chez les verts, c'était probablement pour une bonne raison, vu qu'ils étaient réputés pour être particulièrement roublards et intelligents, mais le plus malheureux dans toute cette histoire, c'était sans doute que Jenkins, si elle était dotée d'un minimum de jugeote ne l'utilisait pas à bon escient. En même temps, c'était tellement plus facile de se faire passer pour une bécasse. Il lui suffirait de battre un peu des cils et hop, tout le monde tombait comme des mouches à ses pieds. Voilà comment rallier les autres à sa cause sans faire trop d'efforts. Cependant, il y avait si peu de mérite à employer une telle méthode que c'était tout simplement navrant, voire même pathétique.

_________________
 

Mais je me lâche la main, je m'éloigne de moi, je me retrouve au matin, sur la mauvaise voie, quand on se perd en chemin, comment venir à bout, de ces efforts inhumains, qui nous mènent à nous?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [avril 1997] locked. Sam 24 Jan 2015 - 20:17

locked.

ERIN & ELEANA


« Je ne pense pas que tu sois en position de juger. » Ce n'était pas faux. Eleana était loin, très loin, d'être une sainte. Elle avait des défauts, commettait des erreurs. Il ne s'agissait pas d'une personne irréprochable. Elle en était conscience. D'ordinaire, elle n'omettait jamais d'avis sur les agissements des gens. Tout le monde faisait ce qui leur chantait, tant que cela ne la gênait pas directement. Et si jamais elle jugeait les gens, ce qui arrivait à tout être humain, elle ne partageait pas sa pensée. Cependant, face à Erin, elle ne pouvait pas s'en empêcher. En entendant ses paroles suivantes, elle ne put qu'afficher un rictus dédaigneux. La jeune femme savait que son comportement pouvait être jugé comme enfantin, mais elle s'en fichait. C'était plus fort qu'elle, elle en éprouvait l'envie, pourquoi se priver ? Erin avait l'étrange capacité de faire ressortir ses plus mauvais côtés. Olivia, à côté, paraissait bien fade. La situation était différente. Olivia ne l'avait jamais humiliée. Erin ? Si. Du moins, Eleana jugeait cela comme une humiliation cuisante. Et cela, elle ne pardonnait pas. Elle ne digérait pas cet affront. Et sa conduite pouvait faire penser à celle d'une enfant. Quelle importance ? Personne n'était concerné par leur histoire, hormis... Justin. Et quoi ? Cela ne lui faisait absolument rien. Justin serait le premier à trouver cela détestable. Il prendrait la défense d'Erin, la sainte Erin, la gentille Erin. Après tout, n'avait-elle pas gagné ? Eleana était consciente, au fond d'elle, que malgré toutes les belles paroles de Justin, elle ne pourrait jamais rivaliser avec Erin. Et cette pensée l'écrasait. Être impuissante était une des sensations les plus désagréables. Et perdre, face à une fille comme elle, comme Erin ? C'était humiliant, à ses yeux. Perdre face à une personne qu'elle jugeait si inintéressante, si dénuée d'intérêt. Pourquoi ? Cette question l'avait hantée plusieurs mois. Puis, elle avait fini par se faire une raison. Parce qu'elle n'était pas Erin, tout simplement. Leur dernière discussion dans la bibliothèque ne l'avait pas dissuadée. Justin avait beau proclamé qu'il ne ressentait plus rien, Eleana avait toujours ce doute. Et cela la freinait. C'était terminé. Puis, recommencer, pourquoi ? Pour que tout recommence ? Pour qu'elle s'attache de nouveau et souffre ? Inutile. Alors, oui, Eleana jugeait qu'Erin avait... gagné la partie. Même si cette idée lui était totalement désagréable. Mais une chose était sûre : Eleana ne comptait pas lui donner une victoire facile. Depuis cet épisode, elle n'avait cessé de lui montrer. Eleana ne s'en cachait pas. Quand elle la croisait dans les couloirs, elle la toisait d'un regard hautain, avec un rictus moqueur. Elle lançait des piques. Quand on lui parlait d'elle, cela assombrissait son humeur. Si bien que Charlotte avait abandonné l'idée de lui parler d'Erin, avec qui elle s'entend bien. La rouquine avait bien saisi l'évidence. Entre Erin et Eleana, cela ne passerait jamais.

« Et tu vois, Sean sait très bien que je peux être surprenante. Seulement, ce n'est pas un aspect de ma personnalité que je montre à tout le monde, sinon, il n'y aurait plus de surprise, tu vois le truc ? » Eleana sentait clairement son mépris. Son sourire s'effaça. C'était clair, Erin avait vraiment le don de l'amuser autant que de l'énerver. Si Eleana prenait Erin de haut, c'était tout à fait réciproque. Eleana ne pouvait pas le lui reprocher, vu comment elle-même ne se gênait pas pour le faire. Ce serait hypocrite. Seulement, cela l'agaçait tout de même. Les gens se trompaient tellement sur cette fille... A chaque fois qu'elle entendait « Oh, Erin ? C'est une bonne personne » ou « Elle est gentille comme fille », une envie irrésistible la prenait : Celle de les secouer et de leur ouvrir les yeux. Eleana afficha un sourire mielleux, presque sournois « Oh, mais je n'en doute pas... Mais tu vois, je ne pense pas que ça suffirait pour intéresser les gens. Tu es tellement... » elle la regarda de haut en bas, avec une grimace méprisante « … pathétique ». Elle releva le menton « C'est presque amusant de voir comment tu arrives à embobiner tous ces gens... Ils croient tellement que tu corresponds à cette image, que tu leur donnes, la … sainte Erin, la gentille Erin » Elle lâcha un rire jaune « C'est navrant ».

Spoiler:
 


_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [avril 1997] locked. Aujourd'hui à 19:25

Revenir en haut Aller en bas

[avril 1997] locked.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Avril 1997] Lampe Torche [Cours ouvert à tous les élèves]» [Avril 1997] J'aime pas les gamines.» [Avril 1997] Love will turn you around, turn you around... [Fe Nymphadora Tonks]» [Avril 1997] Examen de Transplanage, ultime chapitre» [Avril 1997] Les nouveaux amours du printemps (Wayoth)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-