AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Septembre 1991] La Bibliothèque - Etudions l'Aconit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Septembre 1991] La Bibliothèque - Etudions l'Aconit Lun 26 Aoû 2013 - 15:40


La rentrée avait eu lieu il y a à peine une semaine et voilà que les 1ère année de Gryffondor se retrouvaient avec un gros devoir de potion. Ce professeur Rogue était injuste, sans parler de son intolérance et de sa répugnance envers la maison des lions. Il paraissait prêt à tout pour évitait que les élèves n'aient rien à faire le week-end. Comme s'ils ne supportaient pas que des enfants qui venaient tout juste de rentrer dans cette école puissent s'amuser et profiter du château et de ses alentours.
Encore heureux que les autres enseignants ne donnaient pas autant de travail. Sinon Rosalie serait en train de crouler sous les bouquins et les parchemins à l'heure qu'il est.

Enfin bref. Tout ça pour dire que Dimanche ne serait pas un jour tranquille pour notre jeune Gryffondor. Il fallait qu'elle rédige ce fameux devoir qui portait sur un sujet qui ne la fascinait pas plus que ça: L'Aconit. C'était une plante. Une plante qui devait surement entrer dans la composition de certaine potion. C'était tout ce qu'elle savait.
Rosalie ne s'y intéressait pas plus que ça. Les cours de potion n'étaient pas la matière pour laquelle elle vouait une totale passion. Et Rogue n'aidait pas.
Bon au moins le point positif dans cette histoire c'était que ce travail n'était pas individuel. Il se faisait par binôme c'est à dire par groupe de deux. Et par chance Rogue l'avait mis avec une camarade de sa maison et non pas avec ces vilains et cruels Serpentard. D'ailleurs le maître des potions (bah oui, c'est comme ça qu'il se fait appeler) avait une certaine préférence pour ces imbéciles. Pire que ça! Il les privilégiait. Surement que lui aussi faisait partie de cette maison quand il était à Poudlard. Encore une fois, c'était injuste. Mais enfin. Inutile de préciser que ce professeur n'était pas la bonté et la justice incarnées.

14h00. Rosalie n'allait pas tarder à se rendre dans la bibliothèque pour rejoindre Angel sa dis "camarade de devoir". La jeune fille ne la connaissait pas plus que ça. Elle voyait qui c'était bien sur, toutes les deux partageaient le même dortoir. Mais elle ne lui avait jamais vraiment parlé.
Rosalie parcourait les couloirs tout en regardant d'un air boudeur le soleil qui projetait ses faibles rayons contre les murs du château. C'était sans doute les derniers de l'année avant que la pluie et le froid ne s'installent.

Soudainement démoralisée, elle entra dans la bibliothèque, fixant le sol comme si elle s'apprêtait à rejoindre le bagne. Ces livres...Tous ces livres... A droite, à gauche. Partout. Rosalie avait l'impression d'être espionner par tous ces bouts de papier. Elle n'aimait vraiment pas étudier. En fait, ce n'était pas elle qui allait vers les livres. C'était les livres qui venaient à elle.
D'ailleurs, c'était étonnant. Une des 1ère pièce ou la jeune Gryffondor c'était rendue à Poudlard c'était la bibliothèque. Elle s'était attendue à ce que ce soit plus passionnant. Comme sa 1ère visite chez Fleury et Bott. Dans cette boutique, les livres étaient étranges et dangereux... Ils volaient, criaient, mordaient, parlaient, chantaient... Alors qu'ici ils étaient plutôt banals. Tout ce qui pouvait être amusant, c'était les parchemins et les livres dirigeaient par des élèves qui se baladaient entre les rayonnages.

Rosalie tenta de se reprendre, de sourire. Depuis des années, elle avait hâte d'aller à Poudlard. Et maintenant qu'elle y était, elle n'était pas contente. Ce n'était pas son genre d'être comme ça. Elle avait beau être superficielle, elle n'était pas capricieuse. Elle songea qu'après son devoir elle n'avait plus rien d'autre à faire. Elle pourrait flâner tranquillement sur un fauteuil près du feu à manger des chocogrenouilles. Cette perspective lui remonta un peu le moral et cette avec bonne humeur qu'elle rejoignit Angel déjà assise autour d'une table.

-Salut dit Rosalie en souriant J'espère que tu ne m'attends pas depuis longtemps. Je suis rarement en retard.

La jeune Gryffondor s'installa à côté de sa camarade. Quelque part elle espérait qu'elle soit douée en potion comme ça le travail serait vite terminé.

-Dis-moi tu es forte en potion? demanda-t-elle sans hésiter Parce que moi j'ai de grosses difficultés
Revenir en haut Aller en bas

[Septembre 1991] La Bibliothèque - Etudions l'Aconit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» 30 septembre 1991 et le visage d'un putschiste» l'autre discours du 27 septembre 1991» (septembre 1991) le grand départ» [1er septembre 1991] CÉRÉMONIE DE RÉPARTITION
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-