AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Présentation de Jenkins Eleana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Présentation de Jenkins Eleana. Sam 20 Oct 2012 - 18:44


RICTUSEMPRA
Ma Présentation


I. IDENTITÉ DU PERSONNAGE

♦ NOM : Jenkins Eleana.

♦ ÂGE : 16 ans.

♦ DATE DE NAISSANCE : Le 23 Décembre 1981.

♦ ORIGINE : C'est une sang-mêlé, sa mère est une sorcière et son père, un moldu.

♦ ANIMAL ÉVENTUEL : Une chouette blanche, Elwing.

-----------------------------

II. APPARENCE & PERSONNALITÉ

♦ PHYSIQUE : Son visage ovale aux traits bien dessinés est encadré par une opulente chevelure brune, qui pourrait être comparée aux ailes d’un corbeau. Dès que l’on prend le temps de la regarder, on est soudainement attiré par son regard gris, variant du gris tempête au gris orage. Rares sont les personnes qui croisent un regard amical venant de sa part. La plupart du temps, Eleana aborde un visage impassible, un regard froid, et un comportement indifférent. Lorsqu’elle prend des instants de réflexion, le charme galbé de ses lèvres fines attire le regard sur ses moues. Son sourire, souvent narquois, laisse voir des dents ivoiriennes régulières. Son corps mince, souple, mesurant dans les 1m70, est bien proportionné en conséquence. La démarche qu’elle adopte est souvent qualifiée de féline. Le seul défaut qui rompt cette image de femme de glace, c’est une cicatrice au creux de son omoplate témoignant d’un évènement sombre de sa vie. Ayant honte de cette partie de son corps, elle fait toujours en sorte de la cacher. Même si la jeune étudiante se considère comme une fille banale, cela n'est pas de l'avis des autres, ce qui l'aurait bien arrangé.

♦ STYLE VESTIMENTAIRE : La jeune sorcière favorise les vêtements sombres et souples, qui lui permettent de se déplacer facilement. Mais cela ne l’empêche pas tout de même de porter des jeans simples, ou encore des slims. Elle se soucie royalement de l’avis des autres, et s’habille donc comme elle l’entend, se fichant complétement de la mode ou de ces trucs de fille que répètent certaines. Vu qu’elle n’apprécie guère les habits amples, elle préfère se vêtir de façon à se mettre en valeur. Comme des tops bustier, des débardeurs, des vestes en cuir, des jeans, des leggins, ce genre de chose, plutôt que des gros pulls et des joggings. Cela ne la dérange pas de porter l’uniforme réglementaire de Poudlard, même si elle préférerait nettement autre chose.

♦ AUTRE(S) : Aucun.

♦ CARACTÈRE : Eleana n’a jamais été connue pour son comportement docile. Au contraire, dès son plus jeune âge, elle a montré un tempérament indomptable. Elle n’aime pas les règles, et ne les respecte jamais. Personne n’a réussi à la faire obéir, d’une quelconque façon. Elle n’obéit à personne, faisant ce que bon lui semblait comme elle l’entend. Elle n’a jamais été sociale, car son enfance a été troublée par les remarques blessantes de ses camarades moldus. Depuis cette période, elle a une sacré manie à s’isoler des autres. Elle a appris très jeune à ne se fier à personne, n’avoir confiance qu’à elle-même, à être indépendante, et à se protéger. C’est pourquoi, depuis toujours, elle adopte un masque d’impassibilité et de froideur qui en intimide plus d’un. Elle s’est entraînée durant des années à ne jamais trahir ses émotions. C’est ce que lui avait enseigné sa mère, lui conseillant de se protéger personnellement, si elle ne souhaitait pas être blessée par son entourage. Quand la jeune fille n’est pas dominée par sa froideur et son indifférence habituelles, elle se laisse aller à un caractère taquin, sarcastique, ironique. Elle a beau aimer la solitude quelque fois, elle est très extravertie et sociale quand elle le souhaite. Elle ne se confie à personne, même si elle a de nombreux amis à son école de sorcellerie. Rusée, elle sait obtenir ce qu’elle veut en conséquence. Son intelligence en étonne plus d’un, étant donné son incroyable manie à s’attirer des ennuis et à jouer les casse-cou. Son comportement varie selon les gens, selon ses humeurs. Même si cela a évolué depuis qu'elle étudie à Poudlard, où elle se sent enfin à sa place, elle garde encore un comportement distant et méfiant envers son entourage.

-----------------------------

III. HISTOIRE & RP

♦ HISTOIRE PERSONNELLE : Eleana Jenkins est née tôt un matin d’orage, dans la nuit du 23 Décembre 1981, à Brighton en Angleterre. Ce fut un merveilleux évènement pour le couple que formaient Erick Petrov et Katerina Jenkins. En effet, sa mère avait demandé à ce qu’elle hérite de son nom de famille. La jeune fille n’en sut la raison que lors de ses onze ans. Cette dernière avait hérité des particularités de ses origines russes paternelles (Ses cheveux noirs, ses yeux gris, …) et italiennes de sa mère (Sa peau laiteuse, son corps mince, …). Même si elle possède une natalité anglaise.

**
*

En tout cas, son début d’enfance était plongé dans l’innocence et dans la joie que n’importe quel enfant mérite d’avoir. Elle s’est bien épanouie. Sa mère, travaillant beaucoup, trouvait encore le temps de s’occuper d’elle autant qu’elle le pouvait. Alors que son père ne faisait que des voyages d’affaires, son travail d’agent lui prenait tout son temps. Eleana n’en souffrit pas, même si elle lui tenait rigueur de ses absences répétées.
Une fois âgée de seulement huit ans, son père Erick insista pour qu’elle aille à une école régionale, contre les protestations de sa femme. L’enfant, peu habituée à ce milieu, avait d’abord eu du mal à trouver ses repères. Et ce fut de mal en pis, car très tôt, les jeunes enfants de son école l’avaient cataloguée. Ils la trouvaient bizarre, anormale. La petite fille ne réagissait pas à leurs remarques blessantes, se contentant de les regarder froidement.

**
*

Cela continua ainsi pendant un an, avant qu’un évènement perturbe leur quotidien. En effet, un petit garçon, répondant au nom de Gregory, trouvait un malin plaisir à la blesser continuellement. Mais ce jour en question, il avait dépassé les limites. Eleana se reposait, tranquillement, en essayant de lire un livre que sa mère avait écrit. Elle adorait ces livres, même si elle ne savait pas encore extrêmement bien lire. Le petit garçon s’était approché d’elle, s’était moqué de son physique et de son comportement de « Reine de Glace ». Agacé par son manque de répartie habituel, il lui piqua son livre. La petite s’était exclamé un « Hé ! » indigné, en essayant de reprendre son bien. Mais c’était sans compter les deux autres petits copains de l’enfant perturbateur, qui l’en empêchaient. Et puis soudain, animée d’une colère soudaine, El avait jeté ses mains devant elle en fermant les yeux, tapant du pied d’un geste impatient. En rouvrant les yeux, elle découvrit un spectacle étonnant. Les trois garçons étaient à terre, éberlués. Il ne fallut que quelques secondes avant qu’ils mettent à pleurer, et qu’une surveillante vienne à leur rencontre. Eleana fut punie, sous les railleries de ses camarades. Durant toute la nuit qui s’ensuivit, des questions plus folles les unes que les autres assaillaient son esprit enfantin. Traversée par une dernière pensée : Et si j’étais une sorcière ? Se serait trop cool !, digne d’une petite fille de son âge, elle s’endormit.

Le lendemain, ce fut le moment où ses ennuis commencèrent. A la sortie de son école, quatre adolescents, âgés d’une quinzaine d’années environ, l’avaient accostée alors qu’elle contournait le garage à vélo. El n’avait pas répondu à leurs remarques, se contentant de les observer avec un regard noir. Elle avait hâte de rentrer, et ces garçons l’en empêchaient, cela l’avait agacé prodigieusement. Mais malheureusement pour elle, la suite s’était avérée bien pire. L’aîné du groupe, Anthony, qui se révélait être le grand frère de Gregory, n’avait pas apprécié qu’elle mette son frère par terre. Vu qu’il voyait bien que la petite fille ne lui répondait pas, et était plus indifférente par ses paroles qu’effrayée, il avait décidé de jouer les durs. Il avait sortis un canif, et l’avait menacé avec. Comme toute réaction, elle avait haussé un sourcil sceptique, avec un : « Pourquoi il a sorti ça ? Il veut couper quelque chose ? » comme toute pensée. Incrédule, elle n’avait pris conscience de la situation qu’une fois que l’un des garçons l’avait empêché de partir en lui retenant le bras, et qu’un autre avait fait de même. Elle avait écarquillé les yeux, envahie pour la première fois un sentiment de peur qui lui enserrait les entrailles. Elle avait eu peur, et n’avait pas aimé que ce garçon la menace de cette façon. Elle ne comprenait pas. Pourquoi faisait-il ça ? Savait-il qu’elle était une vraie sorcière avec des pouvoirs magiques ? Peut-être. Vaincue par son sentiment de frayeur, l’enfant n’avait pas pu s’empêcher de lever ses mains en l’air, envoyant deux des garçons par terre, sauf le frère de Gregory et celui qui lui tenait le bras gauche. Voyant que ces derniers étaient très en colère contre elle, elle s’était débattue et les avait frappé du mieux qu’elle pouvait en criant. Dans la mêlée, le canif du meneur déchira son tee-shirt et traversa la peau de son omoplate. Elle avait crié, et pleurer pour la première fois depuis longtemps. Elle était tombée par terre, alors que ceux contre qui elle avait utilisé ses pouvoirs se relevaient tant bien que mal. Le frère de Gregory, totalement apeuré par ce qui venait de se passer, avait pris les jambes à son cou, suivit par ses amis. Ce fut une professeure, qui alertée par les cris, était venue voir ce qui se passait. Elle avait crié d’horreur en voyant la petite au sol, blessée. Les urgences étaient arrivées quelques minutes plus tard. Grâce aux moyens de sa famille, ils purent la soigner dans les meilleures conditions possibles. Néanmoins, elle dû garder une cicatrice qui lui rappelait constamment ce qui s’était passé. Depuis ce jour, ses parents étaient persuadés que leur fille avait définitivement perdu son innocence d’enfant de son âge. Elle ne revint pas à l’école, au grand soulagement de la petite qui préférait regarder la télé.

**
*

Une semaine après l’incident, une violente dispute éclata entre le couple lorsque leur enfant, angélique, leur avait annoncé qu’elle était une sorcière, et avait des pouvoirs comme dans les films. Elle ne sut pas qu’elle avait dit une énorme gaffe. Mais vu les éclats de voix qui s’entendaient depuis sa chambre, elle avait deviné que c’était de sa faute, même si elle n’avait pas compris la raison Ils sont jaloux parce que je suis magique et pas eux ?. Au fil des jours, elle avait oublié ce qui s’était passé, et considérait la marque sur sa peau comme une « blessure de guerre ». Elle avait également constaté l’absence de son père, et s’était empressé d’en parler à sa mère. Cette dernière lui avait répondu, d’une voix triste, le regard voilé, que son père était partit pour un long voyage et qu’il ne reviendrait sûrement pas. L’enfant, ne comprenant pas, lui avait demandé d’avantage d’explications. Katerina lui avait répondu que son père était partit pour une longue mission en pays étranger. Les jours passèrent, sans retour d’Erick. El s’y était habituée, et profitait tranquillement du quotidien de sa vie.
Un jour, alors qu’elle feuilletait un livre de la bibliothèque de sa mère, celle-ci était venue la voir en lui demandant des détails sur sa soudaine découverte sur ses pouvoirs. Une discussion sérieuse s’était entretenue entre elles, où Katerina lui avoua qu’elle en était une elle aussi et que ses dons se transmettaient de génération en génération. Dans la conversation, elle lui avait demandé si son père en avait aussi. Sa mère lui répondit par la négative, et d’une voix innocente, la jeune fille l’avait interrogé : « C’est pour ça que papa n’est pas là ? C’est parce qu’il est jaloux de mes pouvoirs, et qu’il voudrait aussi en avoir pour sauver des gens ? ». Katerina lui avait répondu que non, et que son père l’aimait même s’il n’était pas là.

**
*

L’année finit par passer. Sans rien qui vienne perturber le quotidien qui s’était installé entre la mère et la fille. Cette dernière, avait pris l’habitude de prendre le courrier le matin. Une fois, elle tomba sur une lettre où son prénom était écris dessus. Poussée par la curiosité, elle s’était empressée de revenir dans sa maison en criant à tue-tête qu’elle avait reçu une lettre de quelqu’un. Après l’avoir ouverte en compagnie de sa mère, elle apprit qu’une académie de magie très renommée lui annonçait qu’elle voulait s’y rendre. El, les yeux pétillants, était flattée et surtout, contente. Ainsi donc, elle pourrait perfectionner ses dons, sans crainte d’être méprisée par les autres ? Vu que ceux qui seront avec elle auront des pouvoirs eux aussi. C’était une chance, une chance inespérée pour elle de faire partie de quelque chose. Elle pouvait enfin un endroit où elle se sentirait bien, à sa place. Sa mère l’avait accompagné sur le Chemin de Traverse, lors de l’achat de ses affaires scolaires. La jeune fille avait beau être excitée comme une puce, elle dévisageait avec curiosité tout ce qu’elle voyait, et particulièrement les personnes présentes. Elle regardait les autres enfants de son âge, incrédule, en les voyant tous joyeux et unis. C’était vraiment différemment de son ancienne école. Malgré tout, elle n’avait pas suffisamment confiance pour faire de même. Elle gardait le même comportement qu’elle adoptait avant : impassible, indifférente et froide. C’était étonnant de voir une enfant se comporter ainsi. Le jour de son fameux départ, El était venue sur le quai de la gare la boule au ventre. Allait-elle réussir à se forger une place dans cet établissement ? Allait-elle biens s’entendre avec les autres ? Réussirait-elle à perfectionner sa magie ? A la contrôler ?

**
*

Les années d’études passèrent, et tout s’améliorait pour Eleana. Elle adorait son école, appréciait ses camarades, aimait les cours. Du moins, les choses intéressantes. Sinon, elle s’en moquait complétement, comme la botanique, qu’elle n’aimait pas du tout. Son genre était plus tourné vers la Défense contre les Forces du Mal, les Sortilèges, que les études ennuyantes qu’elle considérait d’un manque d’intérêt impressionnant. Elle se révélait comme une bonne élève, sans pour autant frimer pendant les cours en répondant aux questions et exercices proposés par les professeurs. Elle se montrait discrète en cours, enfin, quand c’était question d’étude. Sinon, elle n’hésitait pas à lancer des remarques sarcastiques durant les heures de cours. Son entourage appréciait son sens de l’humour, son talent de la répartie, sa roublardise. Pleine d’ambition, elle arpentait souvent les bibliothèques pour améliorer ses connaissances. Surtout par ennui, vu qu’elle avait hérité de la passion de la littérature grâce à sa mère Katerina. Néanmoins, cela ne l’empêchait pas de faire les quatre cent coups dès qu’elle le pouvait. Connue pour son tempérament de rebelle, elle était déjà passée sous les radars des professeurs dès ses premiers jours. Elle osait répondre aux autres, sans même hésiter sur le ton qu’elle utilisait. En tout cas, elle n’avait peur de rien. C’était certain.
Rien ne vint troubler ces années, hormis l’annonce du décès de son père au cours de sa troisième année, mort durant une mission sur le terrain. Elle n’avait eu aucune réaction, et n’avait pas pleuré sur son enterrement. Après tout, il ne l’avait jamais vraiment connu, ne s’intéressait pas à elle, vu qu’il n’était jamais revenu. Suffisamment grande, elle apprit enfin que son père s’était enfuit de la maison à l’annonce de l’existence de ses pouvoirs, effrayé par la nature respective de sa femme et de son enfant. Ses parents s’étaient séparés peu de temps après l’incident produit à son école. Elle avait été révoltée, indignée, et énervée en apprenant ça. Ainsi donc, elle n’avait été qu’une honte pour lui ? Un évènement à rayer de sa vie ? C’était … pathétique. Elle n’avait pas trouvé d’autre mot pour décrire cela. Eduquée de façon à mépriser la faiblesse chez les autres, elle considérait son père comme un trouillard, qui ne méritait même pas son attention.

**
*

Eleana n'a jamais pris le partie pour quiconque. Même en apprenant que sa mère fréquentait des Mangemorts, elle restait neutre. Elle se fichait complétement du déchirement du monde de la magie, partagé entre deux camps.
A sa quatrième année, elle n'avait pas rejoint la Brigade, dirigée par Dolores Ombrage, la sous-secrètaire d'Etat qui avait "volé" le poste de Dumbledore. Elle n'aimait pas du tout cette femme, qu'elle considérait comme hypocrite et extrêmement agaçante, dénuée d'intelligence. C'est avec indifférence qu'elle avait appris sa disparition soudaine, même si elle était soulagée de ne plus la croiser dans les couloirs, et sans subir son réglement stupide. Beaucoup de ses camarades avaient rejoint la Brigade, dans le simple plaisir de dominer les autres ou de se faire bien voir par la directrice. Sous les demandes de ses amis, elle avait répondu simplement un "Je ne compte obéir à personne, et encore moins à cette femme. Je me fiche de me faire bien voir, vous faîtes ce que vous voulez, moi, j'ai autre chose à faire".

**
*

Durant sa cinquième année, un nouveau bouleversement se déroula. L'incendie du dortoir des Griffondors. Depuis cet évènement marquant pour tous les élèves de Poudlard, les questions défilaient. Qui était le coupable ? Pourquoi ? Comment ? C'étaient de bonnes questions, qui demeuraient sans réponse. Eleana n'en n'avait aucune idée, mais une chose était sûre : C'était loin d'être terminé. En effet, d'autres évènements étaient parvenus : Tels que l'attaque de la volière, l'agression de la Serpentarde pendant le Bal de l'école, la venue d'un représentant du Ministre enquêtant sur les évènements. Tout cela n'envisageait rien de bon, El en était certaine.
Les mauvaises langues parlaient avec animation. L'école était-il fermée ? C'était une bonne question. Les élèves étaient tous tendus par ces temps troublés. Quelles rumeurs circulaient sur des suspects éventuels. La jeune étudiante n'y prêtait guère attention, consciente que les rumeurs étaient la plupart du temps fausses.

Pourtant, une question demeurait, plus importante que les autres : C'était terminé ? Ou bien ce n'était donc que le commencement ?

♦ EXEMPLE DE RPG : Eleana marchait à pas furtif dans les couloirs de Poudlard, à une heure tardive. Normalement, tous les élèves devaient manger à cette heure-ci. Il n’était donc pas étonnant de découvrir les environs déserts. Ce n’était pas guidé par une soudaine envie de balade à travers le château qui l’avait poussée à rater le repas. C’était à cause d’un rendez-vous douteux de la part d’un élève de Gryffondor. En effet, la jeune étudiante et lui avaient échangés une conversation des plus houleuses devant un bon nombre de camarades. El s’en était sortie après une remarque cinglante bien placée, qui avait remis l’élève à sa place. Il avait tourné les talons, rageur. De son côté, son interlocutrice avait essuyé des « Bien envoyé ! » et des « Le pauvre, je n’aurais pas aimé être à sa place ». Fière de son petit effet, elle s’était ensuite rendue à la bibliothèque. Elle avait un devoir à rendre dans deux jours, elle disposait encore de deux heures libres, elle avait tout son temps. Néanmoins, en chemin, elle avait rencontré Alaric, le fameux élève qu’elle avait rembarré quelques instants plus tôt. Après un « Qu’est-ce que tu veux ? » indifférent de la part de la jeune fille, il l’avait défié de venir le rejoindre plus tard dans la soirée, à l’heure du dîner. A la fois amusée qu’il essaye de reprendre un minimum de fierté et à la fois exaspérée par son insistance, elle avait accepté vaguement son invitation en se rendant dans la bibliothèque. Une fois son travail achevé, elle avait vérifié l’heure sur sa montre. Dans dix minutes le repas serait servi. Un peu d’avance sur leur rendez-vous n’allait pas lui faire du tort. Elle avait rangé ses affaires dans son sac en bandoulière, et était sortie.

C’est de cette manière qu’elle se retrouvait désormais en errant dans les couloirs, à la recherche du lieu en question. Quelques minutes plus tard, elle arriva enfin. Les toilettes des garçons. Elle grimaça en entrant, le nez pincé. Si elle n’était pas autant motivée par sa fierté, elle n’aurait jamais pris le risque de venir ici. Ce n’était pas le genre de lieu idéal pour une discussion. Enfin, la jeune étudiante envisageait cette possibilité avec peu de confiance. Après tout, elle avait appris à se préparer à toute éventualité. Il pouvait très bien décider de reprendre son honneur en la battant à plate couture ici, en la prenant par surprise. Toutefois, cette idée n’était pas très envisageable. Elle ne pensait pas Alaric capable de faire un coup comme ça. C’était digne d’un Serpentard, et non d’un rouge et or. Ils avaient beau être courageux et tout ce qui s’ensuit, ils ne possédaient pas la ruse ni le talent des Serpentards, qui eux, n’auraient pas hésité à faire cela. Ce qu’aurait nettement préféré Eleana, à vrai dire. C’était vrai, elle préférait nettement l’action que prodiguait une dispute ou un combat plutôt qu’un monologue ennuyeux avec un élève de Gryffondor.

L’adolescente s’adossa contre un lavabo, les bras croisés, attendant le jeune garçon qui apparemment aimait se faire désirer. Mais bon, elle n’était pas pressée. Il pouvait prendre son temps. Sa baguette était docilement rangée dans la poche de sa veste, et d’un simple geste fluide, elle pourrait la dégainer sans problème.
Un bruit l’alerta. Elle fronça les sourcils, c’était sûrement lui. Elle approcha doucement sa main de sa baguette, prête à la saisir. Elle n’eut pas le temps de réagir. Un stupéfix l’atteignit dans le dos, l’envoyant par terre. La respiration coupée, la vue troublée, elle tenta de se relever, prête à saisir sa baguette. Mais c’était sans compter la rapidité de son adversaire.

-Incarcerem ! S’exclama-t-il.

Aussitôt, des cordes solides s’enroulèrent autour de son corps sans que la jeune fille puisse réagir. Elle tenta de se débattre par tous les moyens, gesticulant comme une forcenée. Mais en vain, elle était bien ligotée, impuissante face à son adversaire. Chose qu’elle détestait plus que tout : être impuissante, vulnérable, face à quelqu’un. Une chose était sûre, ce mec allait regretter amèrement son geste. Et pas qu’un peu.

Le visage de son assaillant apparut soudain dans son champ de vision. C’était bel et bien Alaric, qui souriait de toutes ses dents. Un sourire victorieux, il était fier de son coup. Pouvoir réduire la fameuse Eleana Jenkins à l’impuissance, qui pouvait s’en vanter ? Personne, tout simplement. C’était un coup bas. Un sale coup. Elle l’avait sous-estimé, ce type s’accrochait décidément à sa fierté masculine. Visiblement, il n’aimait pas du tout se faire remballer par une fille, quelle qu’elle soit. Et encore pire vu que c’était elle. Ils ne cessaient de se lancer des piques tous les deux, depuis toujours, chacun n’aimait pas l’autre. Toutefois, El n’aurait jamais cru qu’il se serait abaissé à lui faire ça.

-T’es fier de ton coup hein ? Lui lança-t-elle, mauvaise.

Son sourire s’élargit, au grand agacement de sa captive.

-En effet, et pas qu’un peu, lui répondit-il avec un gloussement qui irrita la sorcière J’aurais de quoi animer les rumeurs de Poudlard dans les prochains jours.

-C’est bien, t’auras au moins réussi quelque chose dans ta vie, maugréa-t-elle.

Un coup de pied dans le thorax la coupa, et elle poussa un râle de douleur. Ça, c’était vache. Elle se mordit la lèvre inférieure, furieuse. Si elle avait les mains libres, elle pourrait étrangler ce petit morveux. Quel culot ! Il osait, non mais comment il osait faire ça ? Il allait le regretter. Elle comptait bien là-dessus. Il n’allait pas s’en sortir comme ça.

-Finalement t’aurais pu atterir à Serpentard, vu que tu as l’air d’aimer les coups bas, lui dit-elle. Quoi que, ils ne voudraient sans doute pas de toi, vu que tu n’es ni malin, ni intrépide. Je suis navrée de ton sort.

Un autre coup l’empêcha de continuer son monologue. Aïe, il n’aimait pas ça. Tant pis pour lui. Car El, cela ne la dérangeait pas du tout. Elle voulait gagner du temps, afin d’avoir une idée pour se libérer. Sauf que là, s’il continuait sur ce rythme, elle n’allait plus pouvoir articuler le moindre mot. Car des coups de pieds, plus un stupéfix, plus un incarcerem, il y avait de quoi être un peu dans les vapes. Mais c’était sans compter l’audace et la persévérance de la jeune étudiante, qui ne comptait pas se laisser faire ainsi.

-Apparemment, tu n’aimes pas qu’on te dise tes quatre vérités, constata-t-elle.

A son grand soulagement, il ne la frappa pas. Ouiii, elle pouvait tâcher de reprendre sa respiration normalement.

-Tais-toi, j’en ai juste marre de tes réflexions sarcastiques. D’ailleurs, je devrais te laisser ici. Comme ça, des élèves te trouveront, et tu seras humiliée comme il se doit.

Eleana écarquilla les yeux, ah non non non, ça n’allait pas du tout. Il n’était pas sérieux là ? Voyant qu’il commençait à partir, elle s’écria :

-Hey mec, t’es pas sérieux là ? Je rigolais, relax ! Aller détache moi.

Un ricanement lui répondit.

-Contrairement à toi, je suis tout à fait sérieux moi. Bonne nuit Jenkins, lui lança-t-il après avoir refermé la porte derrière lui.

-Espèce de … ! Arg ! Jura-t-elle, furieuse.

Il avait osé partir, en la laissant là, comme ça, ligotée ? En étant stupéfixée en plus, quel sadique. En cet instant, elle haïssait les Gryffondor. Bon, ce n’était pas qu’en temps normal elle était copine copine avec eux, loin de là cette idée, mais quand même. En général, elle voyait les maisons sous un regard indifférent. Elle se fichait des autres et des rivalités entre maison. Mais là, elle était sûre qu’elle n’allait pas aimer les rouges et or pendant un long moment. Courageux, loyaux, blabla, c’est cela oui ! Pff ! Se dit-elle.

Elle avait tout tenté, elle s’était débattue pendant au moins dix minutes, en vain. Les liens ne cédaient pas. Elle avait tenté de prendre sa baguette, mais elle était totalement immobilisée. Impossible de l’attraper. Bon dieu, elle n’allait pas finir sa nuit dans les toilettes des garçons quand même ? Oh la la, surtout que ce n’était pas vraiment le moment pour jouer les filles en détresse. En vue des temps troubles qui régnaient sur le château, en effet, ce n’était pas le meilleur moment. Mais Eleana n’avait pas peur. Non, bien sûr que non. En fait, elle était tellement fière que jamais elle n’aurait reconnu qu’elle pouvait se laisser à sa peur. Elle méprisait les sentiments douteux, comme le deuil, la tristesse, la peur. Ce n’était pas bon de se laisser guider par ce genre de sentiments.

L’adolescente poussa un soupir, la fatigue commençait à l’envahir, et ses muscles endoloris ne l’aidaient pas. A force de se débattre, elle avait un peu aggravé la situation. Mais bon, hein, n’importe qui aurait réagis pareil à sa place.
Une bonne dizaine de minutes plus tard, alors qu’elle commençait à se dire qu’il valait mieux pour elle d’abandonner, une idée lui traversa l’esprit. Rassurée par l’espoir qui l’avait submergée, elle se redressa tant bien que mal. Elle essaya de rouler sur le sol, en se débattant, en ramant, de toutes les façons possibles, du moment qu’elle pouvait se déplacer. Elle réussit, au prix de quelques écorchures, d’arriver à l’endroit qu’elle désirait. Avec un dernier effort, elle redressa le haut de son corps. Elle était dos au dernier lavabo. Les mecs s’étaient amusés à défoncer quelque peu la canalisation, au niveau du bas. Si bien que les anneaux qui encerclaient le tuyau fuyaient dans plusieurs sens. Idéal pour se débarrasser de ses liens. Elle issa du mieux qu’elle put ses mains, et les frotta contre le tuyau. Ses liens étaient solides, difficile à enlever.
Finalement, au bout d’un quart d’heures d’effort, ses liens étaient suffisamment affaiblis pour qu’elle puisse libérer ses mains. Satisfaite du résultat, elle s’empressa de se libérer des dernières cordes qui contractaient son corps. Une fois libérée, elle tenta de se mettre debout. Mais elle tangua, si bien qu’elle dû s’appuyer contre le rebord d’un lavabo pour ne pas tomber. Sa tête lui tournait un peu. Une fois rassérénée, elle put enfin sortir des toilettes. Enfin !
Alors qu’elle venait à peine de sortir, elle croisa les regards incrédules de deux ou trois élèves. Oui, ce n’était pas tous les jours que cela arrivait. Indifférente à leurs regards, elle traça son chemin, son soulagement avait surpassé sa colère. Non, là, elle était éreintée. Il fallait qu’elle rejoigne son lit au plus vite. Et demain, les représailles tomberont.


-----------------------------

IV. HORS JEU

♦ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ?Via une recherche google.

♦ ÂGE IRL :14 ans -Hé oui suis jeune u.u-

♦ PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR :Nina Dobrev, j'ai vu qu'elle était libre, mais pas complétement. Dois-je changer ?

♦ EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? J'aimerais bien qu'elle soit Animagus plus tard, au fil des RPs, éventuellement.

♦ DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ? :Non, merci x) Je pense pouvoir me débrouiller.

♦ AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? : Magnifique


Dernière édition par Eleana Jenkins le Jeu 25 Avr 2013 - 16:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 19:49

Présentation terminée o/

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9675

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 20:02

Bienvenue parmi nous Eleana \o/

Pour l'avatar, tu peux garder cette célébrité. A la base, c'est un PV, mais on peut facilement changer sa tête.
Sinon, tout me semble correct pour ta fiche. Je vais te demander de patienter un petit peu le temps qu'on en discute entre nous. On revient ensuite vers toi le plus rapidement possible. J'espère que tu te plairas parmi nous ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 20:28

Merci, je l'espère également (: Et pas de problème pour l'attente.

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1175

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 22:14

Indocile...Maligne... Pleine de ressources... Pas de doute, tu seras à ta place à...

Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 22:18

    Bienvenue chez les meilleurs :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 22:35

Bienvenue à toi, au plaisir de te croiser en RP et vivement qu'on se fasse notre lien ! :evelyn:
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 22:41

Oh Serpentard. Je m'y attendais pas du tout à ça xD

Je n'en doute pas Daphnée x) Et merci.

Rick >> Ouaip hâte aussi **

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD7ème annéeAdmin qui a du chien
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin qui a du chien
AVATAR : Nico Tortorella
MESSAGES : 1253

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En couple avec la nana la plus sexy de Poudlard s'il vous plait.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 13/02/1980 à Edimbourg en Écosse.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Mer 24 Oct 2012 - 22:48

    Bienvenue chez les meilleurs (a)

_________________
I must live with my quiet rage
But do not ask the price I paid, I must live with my quiet rage, tame the ghosts in my head that run wild and wish me dead. Should you shake my ash to the wind ? Lord, forget all of my sins, oh let me die where I lie, neath the curse of my lover's eyes. -endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Jeu 25 Oct 2012 - 20:29

Bienvenuuuuue de nouveau <3
chez les meilleurs jsais pas, mais bienvenu qo même
/me fuit
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéePoursuiveuseModératrice
    SERPENTARD
    7ème année
    Poursuiveuse
    Modératrice
AVATAR : + nina dobrev.
MESSAGES : 1481

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: en couple.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: Le 23 Décembre, en 1979, à Londres.
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana. Sam 27 Oct 2012 - 12:21

On verra bien ;)

Merci à vous deux **

_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de Jenkins Eleana.

Revenir en haut Aller en bas

Présentation de Jenkins Eleana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» JENKINS, Eleana - 6ème année» présentation de demi lovato» Modèle de présentation» Ma présentation ! (Phyllali)» Présentation de Logan Echolls
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations élèves :: Fiches validées-