AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Fils de la lune (Wesley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Fils de la lune (Wesley) Sam 20 Aoû 2011 - 16:17

RICTUSEMPRA
Ma Présentation





© copyright

I. IDENTITÉ DU PERSONNAGE

♦ NOM : Wesley

♦ ÂGE :17 ans

♦ DATE DE NAISSANCE :20 Juillet

♦ ORIGINE :Mes deux parents étaient sorcier, ma mère a était tué par mon propre père, et mon père a était assassiné. Je ne suis pas sang pur, mais sans mêlé.

♦ ANIMAL ÉVENTUEL :Aucun.

-----------------------------

II. APPARENCE & PERSONNALITÉ

♦ PHYSIQUE :Wesley est assez grand, en faite il mesure un mètre quatre-vingt-douze, taillé en V. Bien musclé et bien dessiné, bon pour le sport, et particulièrement pour le poste de Batteur ou il excelle. Il un visage fin et légèrement creusé, il a une belle couleurs des yeux, cheveux cours, mais si il les laisses poussait il son châtain. Lorsque Wesley sourit, rare sont celle qui y resiste, bien que ce ne soit pas son grand "kiff" de charmer, contrairement au autre, il a des problèmes a gérer. Ses dents sont blanche, ses lèvres douce et fine, légèrement pulpeuse. Il a une jolie forme de crâne, a préciser car certain ressemble a des aliens.

♦ STYLE VESTIMENTAIRE :Wesley a un style simple, il aime ce fondre dans la masse, et bien qu'il ai beaucoup d'argent, il n'est pas du genre ce la péter comme certain Serpentard le fond, il ne les supportes pas.

♦ AUTRE(S) :Griffure au dos et morsure au niveau des côtes faite par le loup-garou. Cicatrice harmonieuse sur le thorax formé par l'impacte de la foudre, elle forme un très droit.

♦ CARACTÈRE :Wesley a un caractère bien a lui, il a une personnalité impressionnante et personne ne pourrait limiter,Wesley est un garçon très perséverant dans ce qu'il fait, il travaille dur, et ne s'arrête jamais d'apprendre acquérir un maximum de connaissances, c'est un bosseur qui sait ce faire discret, bien qu'il soit impulsif et nerveux a cause des gen lycans. Il sait prendre soin des personnes qu'il l'entours, mais pour le moment, il n'y a personne. Il est courageux et aime les choses justes, il n'hésiterait a mettre sa vie en danger pour sauver un de ses camarades.

-----------------------------

III. HISTOIRE & RP

♦ HISTOIRE PERSONNELLE :
28 Avril 1984
13ans.


Il me suffisait de demander, claquer des doigts pour avoir ce journal intime. Mais mon père aurait trop souvent voulut mettre son nez dans mes pages, il contrôle ma vie. Vous pensez peut être que je suis tranquillement assis ou allongé dans mon lit, détrompez vous, je suis plutôt assis en tailleurs dans un parc loin de toute la luxure de mon manoir, je ne supporterais pas donner une mauvaise image de moi a mon père, et si il venait a apprendre que je tiens un "journal intime", il dirait sûrement que je suis faible ou un truc dans le genre, c'est pour cette raison que j'ai volais ce journal intime a un marchand de journaux qui tient un tabac dans une rue voisine au parc ou je me suis installé il y a même pas 20minutes. Mon père m'en a fait voir de tellement toute les coulures que aujourd'hui. A 14ans, j'ai la prétention de dire. Je n'ai peur de rien, et c'est bien la seul chose que je dois a mon père.

2 Septembre 1984
13ans.

Mon père dit souvent que la vie m'a mit a l'épreuve des ma naissances, et que si je suis encore en vie, c'est que j'ai des choses a accomplir dans ce monde, mais je sais que quand t-il dit dans ce monde, il parle de la mafia, de la Mano Nera, le monde de la fraude et du crime, j'ai du mal a accepter que mon destin soit tracé, je cherche des issus, mais rien a faire. Je devrais endosser son rôle plus tard. C'est une grande affaire familial. Je suis né a la 26ème semaine de la grossesse, je suis un garçon prématuré, a ma naissance, j'ai eu des problèmes, insuffisance respiratoire, mal formation du poumon, staphylocoque doré, mal formation du cœur et mes intestins n'était pas arrivé a maturité, sauvé de justesse, après avoir frôlé la mort a ma naissance, mon père dit que je ne peux avoir peur de rien ni de personne, même pas de lui et encore moins de la mort elle même, car quand elle viendra me chercher, c'est avec un tapis rouge qu'elle m’accueillera tellement je lui aurait envoyé d'âme a prendre. Il veut que je deviennes un des plus grands criminelle, un tueur. Et en réalité, je ne suis rien de tout ça.

16 Décembre 1985
14ans.

Il fait froid, très froid, le sol est tapissé de flocon blanc, les toits aussi, les feuilles tombent et les arbres ce mettent a nu. Le bois crépite dans toutes les cheminées animé par un feu dansant. J'en profite moi même, le manoir est vide, et si calme. Mon père est partit avec ses hommes pour régler des comptes j’imagine. Mais moi, je suis tellement mieux comme ça, sans personne, mon livre a la main, sans oublié ma plume. Ma peau absorbé la chaleur dégagé par la cheminée, mes pieds étaient posés sur la petite table basse, et pour finir, quelque chocolat au pied du fauteuil. J'étais tellement bien, j'avais un sorte de paix intérieur qui c'était installé en moi, et je ferma les yeux, le temps d'une seconde. Il ne m'en fallu pas plus pour m'endormir. Puis quelqu'un vint toquer a la porte du manoir, mon elfe de maison ce hâta d'aller ouvrir, et il m'annonça la venu d'une jeune demoiselle. Je lui ordonna donc de la faire rentrer jusqu'au salon et d'apporter a boire a notre invité. Et lorsqu'elle arriva. Wahou. C'est yeux bleu ciel m'avait envoûté, c'est lèvre était tellement douce qu'on le voyais a l’œil nu, elle avait une peau parfaite, son visage me captivé. J'avais complètement; flashé. C'est un sentiment qui m'était inconnue, sûrement a cause de l'absence de ma mère. Chez les Cappelli, il n'y a pas de la place pour la compassion, la tendresse, l'amour ou autre sentiment qui rendre faible un être humain. Depuis leurs existence, les Cappelli sont des sorciers froid, sanglant, sans pitié. Je lui ai fais visiter mon manoir, elle c'est présenté comme ma nouvelle voisine, et son nom était Katarina, je m'en souviendrais sûrement tout ma vie. Arrivé a ma chambre, j'ai entendu la porte du manoir claquer, quelqu'un venait d'arriver. J'ai ordonnais a Katarina de vite partir, et en descendant les escaliers, elle s'est retrouvé face a Vinccenzo Cappelli, mon père. Derrière lui, deux de ses acolytes, ils saisirent Katarina sous ordre de Vinccenzo, et découpèrent son corps dans la cave afin de la donner a manger au cochon, et plus personne n'entendit parler de Katarina Sollis. Je n'en ai jamais parlé a personne, sauf a toi. Cher journal. A partir de ce moment, j'ai compris. J'ai compris que mon destin était tout tracé, et que je ne pourrais pas y échapper, je devrais être l'héritier de mon père, et prendre la tête de l'empire que mes ancêtres on créer, pour ensuite que mon fils a son tour arrive au sommet de la Mano Nera, la plus dangereuse des mafia sorcière.

20 Juilliet 1997
Anniversaire.

Aujourd'hui j'ai 17 ans. Je n'ai jamais fêté mon anniversaire, encore une fois a cause de mon père. Il dit que c'est pour les lavettes, alors il me donne un cadeau et basta. Pour met 17ans, mon père avait ramener un homme dans le salon, il ce nommait Igor Valkish. Mon père faisait des affaires avec les Ruses, et si celui la était allongé dans le salon, les mains ligoté, et la bouche ballonnet, c'est qu'il n'avait pas payé ça dette, mon père m'amena devant lui, et s’exclama avec un grand sourire.

- Aujourd'hui, tu a 17ans, tu entre dans le monde des grands, et a ta sortie de Poudlard, tu sera en mesure de prendre ma place. Mais je veux savoir si je peux compter sur toi, alors comme cadeaux d'anniversaire... ah ! Une dernière, évite de sauter de joie quand je te le dirais. Je t'autorise a lui porter le coup de grâce mon fils, rend fière ton père. J'aimerais te voir faire ça de mes propres yeux. Tu peut le décapiter avec l'épée accroché au mur, utilisé ta baguette pour le vider de son sang, le donner a manger au chien ou au cochon, le noyais dans la baignoire ou même dans les chiottes, c'est toi qui voit. Moi j'ai une façon bien a moi de faire ça. Tout dabord, je demande a mes gorilles de lui maintenir la tête vers le bas, afin qu'il voit c'est couilles ce faire découper, ensuite, je l'écoute un peu crier avant de lui arracher les yeux et lui couper la langue, et pour le bouquet final, je lui coupe la tête en un trait parfait. Pour faire un rituelle appelé la Santa Muerte.

Je fis mine d'être heureux, alors qu'au fond j'étais... mal. Je tendis ma baguette vers Valkish, et opta pour un mort rapide et sans douleur. Je pense qu'il aurait préfère ça a la ''Santa Muerte'', je tourna la tête, et d'un coup de baguette, je lui trancha la gorge, dans ma famille, user d'un avada kedavra et signe d'indignité, considéré comme geste lâche. Après ça, il fallait que j'aille prendre l'air, par une nuit de pleine lune, un soir ou tout les esprits s'éveillent, et les âmes airs sans but précis dans les cimetières. La pluie diluvienne venait s'écraser contre les fenêtres du Manoir, l'éclairage varié selon l'éclaire qui tombé, les éclaires étaient de plus en plus gros. Je sortis dehors, et aussitôt que je mis le pied hors de chez moi, je fus trempé de la tête pied. Mais ça ne me dérangeais pas du tout, j'étais un peu en état de choc. Je marcha sans savoir exactement ou j'allais jusqu'au cimetières, il était a, a peu près 10minutes de marche, alors les mains dans les poches, la tête baissée, et la capuche sur la tête, j'avançais sur le chemin boueux, la foudre me donner un tins pâle, elle tapait fort ce soir mais c'était le dernier de mes soucis arrivé au cimetière, je continua mon chemin et m'enfonça dans la foret. Au bout d'une bonne heure, j'entendis un grognement. Et en levant la tête vers un arbre, j’aperçus sa silhouette. Je savais déjà. Je savais que c'était un loup-garou, lorsqu'il ouvrit les yeux, je vis la couleurs jaunâtre qui brillait dans ses pupilles. Il me tournait autours, guettant sa proie, moi. J'allais faire office de festin ce soir. J'avais pris vie, et on prendrait la mienne. Peut être que ça comme ça. Il s'élança et esquiva mon sort pour enfin me croquer au niveau des côtes, il repassa une deuxième et m'envoya un coup de griffe dans le dos. Je tomba et me retourna sur le dos afin de voir mon existence toucher a sa fin. La bête s'approcha lentement de moi, elle rapprocha son visage tellement près que je pouvais voir mon reflet dans yeux, je sentais son puissant souffle sur mon visage, je sentais aussi l'odeur des victimes dévoré ce soir la, ses dents d'une couleurs rougeâtre. Il ouvrit grand la gueule sur mon visage, et avant qu'il la referme, j'entendis le plus gros craquement de branche de toute ma vie, un éclaire traversa le loup-garou et moi en même temps, je fis frappé au thorax de plein fouet. Puis mon cœur cessa de battre. J'étais mort.

Je fus trouvais attend par un bûcheron, qui m'amena immédiatement a l’hôpital le plus proche ou je fus réanimé. Quand j'ouvris les yeux, j'étais sur un lit, un lit d’hôpital sa va sans dire, une horloge était accroché au mur d'en face, une perfusion m'avait était mise, et j'étais branché a une machine pour voir les pulsations de mon cœurs, j'entendis les infirmières parler, elles essayaient de découvrir mon identité, mais je n'avais rien sur moi qui pouvait m'identifier. Je les entendis dire qu'ils n'avaient trouvé qu'un vulgaire bout de bois dans ma poche. Ma baguette! Il n'y avait aucun doute possible, j'étais dans un hôpital moldus.

- Donner moi mon « bout de bois » s'il vous plaît. C'est mon porte bonheur.
- Vous l'aurez des vôtres sortie de l’hôpital.
- Appelez mon père alors. Dite lui que je suis ici. Ou laissez moi sortir.
- Vous devrez rester en attendant de voir si vous avez des séquelles, le courant électrique aurait pu modifié votre système nerveux. Votre prénoms suivit de votre nom s'il vous plaît ?
- Wesley Cappelli. C.A.P.P.E.L.L.I. Je n'ai pas de séquelle. Je vais très bien.

J'attendais. J'attendais... encore et encore. De longues heures même. Le temps s'écoulait grain par grain. Cette horloge moldu allait me rendre fou. Tic, tac, tic tac. Elle ne me faisait que prendre conscience que mon père m’était un peu de temps a arrivé pour quelqu'un qui lisait un livre devant la cheminé, et il serait étrange que mon propre père ne décroche pas d'un simple bouquin pour un fils mort pendant plus d'une heure. Un infirmier entra pour me dire que j'avais un visiteur. Mon père ? Un homme avec un chapeaux et un long manteaux rentra lui aussi. Ça sentait le ministère a plein nez. L'homme au chapeaux melon prit la parole.

- Il est maintenant sous notre responsabilité. Cappelli, habillé vous, je vous attendrais en dehors de la salle, en attendant, cet infirmier va me briefer sur ta santé.

Un membre du ministère? C'est un blague? Je pris mes vêtements et partis chercher ma baguette. Je la glissa dans ma poche, et je sortis de l’hôpital, il pleuvait encore. Binh voyons, espérons que je ne me fasse pas re-frapper par la foudre. Je sentais que mes jambes, mes bras, tout, même ma langue était engourdit, je sentais comme des fourmis, et j'avais du mal a tenir sur mes deux jambes. L'homme au chapeau melon sortit de l’hôpital et cria mon nom. Je ne me retourna pas. Il me rattrapa et ma prit par le bras, afin de m’emmener dans une ruelle et transplaner dans les bureaux du ministère.

- Pourquoi vous m'avez amené ici ?
- Assis toi Wesley. (ce que je fis)
- Écoute.. il faut que tu soit fort. Tu ne rentrera pas chez toi ce soir. Ni demain, probablement pas jusqu'à que tu ai l'âge d'habiter seul, ou a moins que tu ai un membre de ta famille qui.. m'enfin. Accroche toi; Ton père est mort cette nuit. Il a était Assassiné.
- Pardon ?
- Et, nous ne pouvons pas te mettre a l'orphelinat car du est un sorcier confirmé, et ton père était un homme dangereux, donc ses hommes pourrait trop facilement te retrouver et venir te chercher. Tu va devoir aller tout l’été dans un hopital psychiatrique. Nous sommes sur qu'il ne ce douterons jamais que tu a était envoyé la. Quand Poudlard reprendra il ne pourra pas t'emmener pour que tu prenne la tête du groupe a ton père. Nous savions ce qu'il faisait, mais nous n'avions aucune preuves pour l'incarcérer, et nous en avons toujours pas.

Je sortis du bureaux en courant et avant même d'avoir pu mettre un pied hors du ministère je fus saisie, je ne voulais pas aller dans un hôpital psychiatrique, sous prétexte que j'étais susceptible de prendre la tête du groupe. La gazette en parlé, ''héritier de la Mano Nera incarcéré en psychiatrie''.

1er Janvier 1997
Sortie de pshychiatrie.

Le ministère m'a envoyé dans un hôpital moldu. Mais il ne pouvait pas dire la vrai raison de mon incarcération, ils ont donc mentit en disant que j'étais atteint d'un dédoublement de la personnalité, et que j'étais donc, schizophrène. MENSONGE! Ce séjour a l'asile était horrible! En vérité ce n'étais pas un séjours, c'était une descente au enfer. Il me faisais avaler des remèdes a contre cœurs, je trouvais sans cesse de nouvelle technique pour ne pas avalé, j'allais même jusqu'à me faire vomir juste après. Les médecins me demandait toujours comment j'allais après m'avoir fait prendre ces foutus caché je savais très bien que c'était pour ce foutre de ma gueule, parce que bien sur, je n'étais même pas en états de répondre tellement leurs dose était forte. Mais comment peut on ce sentir après 5 dose d'Haldol suivit d'insuline? On bave sur le sol, certains muscles ce relâchent alors que d'autres se tendent et se contractent, le corps se tord, les traits se déforment et l’esprit est très perturbé, puis vers la troisième heure, l'insuline fait sont effets on commence a avoir des spasmes, des convulsions qui s’exagèrent de plus en plus, avec un état de coma, qu’on interrompt, au bout d’un quart d’heure au maximum, par une injection de sérum sucré. C'est impossible à décrire, c'est juste horrible, ça nous donne une sensation de mort prochaine, comme si la faucheuse venait nous chercher, je connais bien ça. Dans l'hôpital ou je me trouvais, les aides soignants battaient les patients sans risque d'être punis, puisque ce qui ce passe dans l'asile reste dans l'asile, il leurs suffisait de prétexter que le soit disant fou avait eu un comportement violant, alors qu'en vérité il n'y avait pas forcément de raison, par exemple, je me souviens qu'un aide soignant avait ouvert la porte, je me trouvais sur son chemin, et il ne lui en a pas fallut plus pour me battre.

♦ EXEMPLE DE RPG : 6/ Un élève avec qui vous ne vous entendez pas, vous donne rendez-vous dans un endroit insolite ; les toilettes (ou autre ; mais un endroit où il n’y a pas grand monde). Par fierté, vous vous y rendez. Seulement, à votre arrivée, l’élève en question, vous lance une série de sortilèges et vous laisse seul, ligoté et amoché dans la pièce. Que faites-vous pour vous tirer d’affaire ?
-------------------------------------------------------
RP: Peut commode quand premier rencard.

La nuit tombé sur Poudlard, les étoiles devenait de plus en plus scintillantes, même si quelques nuages venait les cacher de temps en temps. Des petites gouttelette venait taper contre les carreaux de son dortoir, Wesley surveillait l'heure pour aller honorer son rendez vous, en attendant, il ferma les yeux et ce perdit dans ses pensées. Vous vous souvenez de votre enfance ? De l'époque où vous croyiez aux contes de fées ? Ou vous faisiez des rêves sur ce que serait votre vie. La robe blanche, le Prince Charmant qui vous emporte jusqu'à son château sur la colline pour les filles, et nous les garçon, être le prince qui sauverait la princesse du grand méchant dragon. Vous vous allongiez le soir dans votre lit, vous fermiez les yeux, et vous y croyiez dur comme fer. Le Père Noël, la P'tite Souris, le Prince Charmant, la jolie princesse ils étaient si proches que vous auriez pu les toucher. Mais finalement vous grandissez. Un jour, vous ouvrez les yeux et le conte de fées disparaît. Il y a bien longtemps que Wesley a ouvert les siens, il ce leva et descendit les escaliers de son dortoir pour sortir en passant par sa salle commune, dehors il y avait certainement des préfets qui rodait mais les passages secrets n'était pas ce qui manqué dans cette école. Il ce dirigea vers les toilette des filles, celle de mimi geignard, a préciser. Il n'y avait jamais personne la-bas, la lune reflété sur son visage, le tint pâle, il avança doucement dans l’obscurité, pas a pas, il entra dans les toilettes, et s’arrêta.. Personne. Soudain, quelque chose vint le frapper de dos, derrière le haut du crane, Wesley tomba et prit ça baguette a la main. Il fut ligoté avant d'avoir put contre-attaquer. Le fourbe prit la fuite et laissa Wesley la, il c'était ouvert le front en cognant contre le lavabo qui ce trouvait juste en fasse de lui. Alors qu'il avait encore sa baguette a la main, il envoya son patronus corporelle pour prévenir un de ses camarades qui vint immédiatement l'aider, et ils regagnèrent discrètement le dortoir.

-----------------------------

IV. HORS JEU

♦ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ?Top-Site

♦ ÂGE IRL :15 ans

♦ PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR :Chad White

♦ EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? Loup-Garou

♦ DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ? :Inutile merci ;)

♦ AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? :17 ans
Revenir en haut Aller en bas
GRYFFONDOR7ème annéeAdmin tout en douceur
    GRYFFONDOR
    7ème année
    Admin tout en douceur
AVATAR : Matthew Lewis
MESSAGES : 3183

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Fils de la lune (Wesley) Lun 22 Aoû 2011 - 11:43

Bonjour et bienvenue sur Rictusempra,

Dans un premier temps, je vais te renvoyer vers la lecture du règlement s'il te plait. Car répondre "17 ans" à la question "Avez-vous lu le règlement ?" n'est pas ce qui est attendu. Et n'hésites pas à le faire avec attention.

Aussi, tant que j'y suis, je te demanderai dès maintenant de rectifier les nombreuses fautes qui s'y trouvent. J'ai lu ta fiche en entier et j'avoue qu'il y en a beaucoup. Tu as de nombreux moyens de corriger cela, avec bonpatron ou sur word, notamment.

Enfin, afin d'avoir un pouvoir spécial tel que "loup-garou", je te renvoi sur la partie du règlement prévu à cet effet, pour savoir s'il peut t'être validé.

Commence déjà par la lecture du règlement et corriger tes fautes, et nous discuterons ensuite sérieusement de ta fiche avec l'ensemble de l'équipe administrative.

Bon courage.

Cdt,
Neville Londubat.

_________________





Longue vie aux Rictusempriens !
Gardez-nous au top en pointant votre baguette ici, ici et ici


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Fils de la lune (Wesley) Sam 1 Oct 2011 - 11:37

Pas de réponse depuis plus d'un mois -> je déplace dans les fiches non terminées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fils de la lune (Wesley) Aujourd'hui à 9:50

Revenir en haut Aller en bas

Fils de la lune (Wesley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A» Un soir de pleine lune» Le fils de Michel François a été assasiné» Les taches de la lune» Comprendre la lune
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-