AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Mar 19 Juil 2011 - 3:08


I. IDENTITÉ DU PERSONNAGE


    ♦ NOM : Abbot
    ♦ PRÉNOM(S) : Hannah, Elizabeth
    ♦ AGE & DATE DE NAISSANCE : 23 novembre 198o
    ♦ ORIGINE : Hannah est une sang-mêlée; plus personne dans sa famille ne se rappelle qui était d’ascendance moldu dans la fratrie, mais pour elle sa n’as aucunes importance elle assume ces origines mêlée.
    ♦ ANIMAL ÉVENTUEL : Hannah possède une chatte angora turc, couleur neige nommée Nausicaa


II. APPARENCE & PERSONNALITÉ

    ♦ PHYSIQUE : Comment pouvez-vous expliquer que certaines personne soient belles et d'autres non ? Qu'est-ce qui définit réellement les normes de la beauté ? Cette fille qui traverse la rue, cette blonde que vous appelez votre femme, cette gamine aux boucles blondes que vous n'avez jamais aimée pour ses blagues et ses bêtises ? Oui, celle-là. La jeune fille qui gambade littéralement dans la rue, mais qui, parfois, regarde derrière elle d'un air inquiet avant d'éclater de rire devant sa propre peur. Oui, celle-là. La trouvez-vous jolie ? La trouvez-vous mignonne ? Ses yeux bleus brillants ne vous font-ils pas fondre comme ils le font avec le commun des mortels ? Sachez-le, les yeux de cette belle enfant sont une partie intégrante de son succès. Deux brillants dorés qu'on aurait placés au milieu de traits quelconques et sous une frange de boucles éclatantes, comme pour signifiez que derrière cet air rieur se cachait un être... rieur, tout simplement. On dirait que la commissure de ses lèvres est ensorcelée, que chaque parole qui sort de sa bouche doit faire naître un sourire. Regardez encore une fois la jeune fille aux boucles blondes. Ses boucles, elle les vénère presque comme elle peut vénérer le rire, ses boucles chéries qu'elle coiffe avec une application de moldue pure et simple. Bien sûr, ce ne sont que des cheveux, de simples cheveux. Et ses yeux. Voyez ses yeux. Ne sont-ils pas brillants d'humour et de sincérité ? Ces yeux qui ne pleurent jamais tant ils sont habitués à consoler les pleurs d'un rire. La jeune fille que vous avez devant vous, vous ne la connaissez pas, du moins pas très bien, et son visage ne restera pas à jamais dans votre mémoire comme le serait celui d'une véritable « belle » personne. Ses traits sont peut-être harmonieux, ses sourcils sont peut-être fins, mais ses lèvres sont un peu trop pleines, un peu trop roses, et son teint est pâle, presque trop. Elle est mignonne, sans plus. Grande, élancée, mais pas athlétique. Quand elle rit, et croyez-nous qu'elle rit souvent, ses joues blanches se creusent de deux petits fossettes.

    ♦ STYLE VESTIMENTAIRE : Cette fille, elle porte de jolis vêtements, qu'on dirait neufs tant ils n'ont pas été portés souvent. L’uniforme de Poudlard mis a part ; elle aime porter des robes aux couleurs pastel, des jupes a froufrou et a dentelles, et des chemisiers qui savent comment la mettre en valeurs. Hannah aime tout ce qui touche de près a la féminité ; oui c’est une vrai femme dans le choix de ces vêtements. Vous ne la verrez pas souvent vêtue d’un pantalon ou de quelques choses d’deux, elle fait très attention a tout ce qu’elle porte ; elle aime être soignée. Beaucoup plus pour sa vision d’elle-même, que pour ce que les autres pourraient pensez d’elle. Elle ne se maquille pas, même si elle affirme jour après jour qu'elle en aurait probablement besoin, elle porte parfois –lors des événements spéciaux- du mascara ou une fine couche de eye-liner au dessus de ces yeux ; lui donnant un air encore plus candide que d’habitude. Ses oreilles sont percées, trois trous chaqu’unes ; elle porte très généralement des clous d’oreille imitant des faux diamants ou des perles sauvages. Elle ne porte aucuns autre bijoux ; ou peut être la chaine de son père autour de son coup mais seulement lorsqu’elle cherche du courage.

    ♦ AUTRE(S) : Bien qu’elle ne soit pas rousse, son visage est orné de quelques taches de rousseurs. La jeune fille ne s’en plaint pas elle trouve cela jolie alors… Et elle possède une toute petite citatrice a l’aine gauche. Et oui, même les sorciers peuvent avoir l’appendicite.

    ♦ CARACTÈRE : Hannah est loin d'etre l’artifice même. Elle ne se sent pas parfaite, loin de là. Néanmoins, elle sait tirer avantages de ses propres défauts, tout en respectant sa place dans la hiérarchie - ou du moins ce qu’il en reste - de l’école. En effet, derrière ce visage candide se cache une toute autre chose. Et pour cela, elle combine l’art de la discrétion et de la manipulation, comme peu de personne dans le coin. La jeune femme ne croit qu’une seule chose : son instinct. Pour elle, les hommes sont libres de faire leurs choix - d’ailleurs elle a déjà fait le sien - ils ne possèdent pas vraiment de destin (en dehors de celui de mourir). Elle n’aime pas être dans la peau du mouton qui se sent perdu dès le moment où il n’est plus au sein de son troupeau. Non, elle n’est pas de ceux-là. La demoiselle aime réfléchir et prendre ses propres décisions. De plus, sa définition d’ « influencer » diffère de celle que vous connaissez tous. De son côté, elle serait plutôt du genre à donner des conseils, si vous voyez de quoi je parle. D’où une manipulation quasi-constante (mais jamais méchante). Comment ça elle joue avec les mots ? Que nenni. En outre, je tiens à vous prévenir : évitez de la contredire ou même de lui faire une quelconque remarque qui pourrait s’avérer désobligeante à son égard ou envers une personne qui lui est proche.

    Hannah peut s’avérer utile car elle est plutôt de ceux qui savent utiliser leur charisme dans le but de parvenir à leur fin. D’où la nécessité de faire un choix de clan rapidement quelques années auparavant. En effet, elle possède un réseau social assez dense au sein de l’école. Cependant, Hannah aime garder ses distances avec les autres élèves, sauf en ce qui concerne les « membres » de son cercle d’amis. D’ailleurs, au bout d’un moment, vous pourrez constater que pour la demoiselle, le mot « ami » possède un sens beaucoup plus restreint que celui donné par le dictionnaire : oui, elle aime bien s’approprier les mots, s’en donner leur propre définition. Elle aime nuancer, c’est tout. Il faudrait peut être faire un peu attention au début, mais vous aller finir par la comprendre, la cerner cette petite. En plus d’être nature impulsive - où elle sait se montrer parfois un peu trop franche et un peu trop blessante - Hannah est une personne très loyale. Néanmoins, soyez sûr d’une chose, elle n’aime pas vraiment la violence physique, si elle rencontre le moindre problème avec vous, la jeune femme vous méprisera pendant un bon bout de temps : jusqu’au moment où elle s’ennuiera et finira par se lasser de vous. Bref, ça fait déjà pas mal de caractéristiques, mais il en reste au moins deux dont la jeune brunette fait appelle sans trop le savoir. Comme tout le monde, la jeune sorcière à son petit truc inné. En tant que grande prêtresse de la flemmardise, Hannah plante rarement son nez dans un livre afin de réviser. Elle a été dotée d’une mémoire phonétique ainsi que d’une mémoire visuelle lors de sa conception. Ainsi, à la veille des examens, la jeune femme profite de l’absence des autres afin de s’aérer l’esprit. Nonobstant, elle préfère toutefois ne pas s’étaler sur le sujet et s’en vanter, et sachez le même si Hannah se définie elle-même comme une grande flémarde. La jeune fille ne supporte pas la pression et les échecs qu’elle peut accumuler a Poudlard.




IV. HORS JEU

    ♦ COMMENT AS-TU CONNU CE FORUM ? Google
    ♦ AGE IRL : 17 ans
    ♦ PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Eugenia Suarez
    ♦ EST-QUE TON PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? aucuns
    ♦ DÉSIRES-TU ÊTRE PARRAINE(E) ? : Si possible; oui.
    ♦ AS-TU LU LE RÈGLEMENT ? : Oui Yes!


Dernière édition par Hannah E. Abbot le Sam 23 Juil 2011 - 3:41, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Sam 23 Juil 2011 - 2:01

III. HISTOIRE & RP

    ♦ HISTOIRE PERSONNELLE : Ne vous inquiétez pas, les contes de fée, je sais, ça n'existe pas, et pourtant, lorsque Hannah vint au monde, on aurait pu prédire que sa vie en serait un mais la banalité changea le conte de fée. Tout d'abord, un couple de parent qui s'aimait énormément. Un homme très câlin et affectif, une femme magnifiquement belle, énigmatique et naturelle. Un beau couple que tout le monde enviait, malgré le côté secret de la jeune femme, qui était d'une beauté assez frappante, il faut dire. Thomas Jonas Abbot ; employée au département des transports magique, sang-mêlé et ancien élève de la maison Serdaigle. Thomas était la définition même du bon partit ; une bonne situation, une famille tout ce qu’il y a de plus respectable ainsi qu’un bon poste au ministère de la magie. Elizabeth Jane Harris, ancienne élève de la maison poufsouffle ; sang-melée et rédactrice occasionnel de la rubrique « naissance et décès » de la gazette des sorciers. Elle était assez jeune d'ailleurs lorsqu'elle tomba enceinte de Hannah. En effet, elle avait 19 ans. De toutes manières, elle et son petit ami avait prévu de se marier : ils étaient fiancés à cette époque et se connaissait depuis qu'ils avaient 14 ans. C'était un amour parfaitement fusionnel et tout se présager à être parfait. Lorsque Hannah pointa le bout de son nez ; la famille Abbot quitta leurs petite maison de Greenwich pour s’installer dans la jungle londonienne.

    Mais évidemment, la vie n'est pas comme ça, et le destin nous joue très souvent des tours. Lorsqu'elle eut 8 ans, Hannah vit son père disparaitre, comme ça, du jour au lendemain. Il était partie voyager, et sa mère savait qu'elle ne reviendrait pas, puisqu'il l'avait annoncé dans une lettre. Il était comme ça ... Magnifiquement intelligent, adorable, mais il avait besoin de trop de liberté, il était trop instable. Hannah grandit alors seule avec sa mère. Hannah adorait d'ailleurs cette dernière, et elle ne portait pas vraiment de haine contre son père, elle l'acceptait, voilà tout, même si il faut avouer que ce n'était pas toujours facile pour elle. Forcément, elle a toujours fille unique, vous le comprenez bien, de toutes manières, ses parents ne voulaient qu'un seul enfant. Sa mère lui accordait tout, ce qui, forcément, la conduisait à posséder tout ce qu'elle voulait. Je ne vais pas dire non plus qu'elle était une grande capricieuse pourrie gâtée, mais disons qu'elle était assez têtue lorsqu'elle voulait quelque chose. Elle grandit avec une grande passion pour l'art, elle toucha d'ailleurs à tout : la musique, la photographie, ... Elle tomba amoureuse du piano, et de la photographie et de l’écriture, depuis sa plus tendre enfance jusqu'à encore maintenant lorsque Hannah se sent mal, elle se met a l’écriture. Elle avait un don pour ça, et tout le monde le savait. Qu'est ce qu'elle n'aurait pas donné pour un jour possédé son propre magazine sur la photo ?

    “ DON’T BE AFRAID IT’S ONLY LOVE. LOVE IS SIMPLE ♣
    1980 à 1991


    « Alors ? Alors ?! » « C’est une fille ! » C’était le début, le début des rires, le début des pleure; les futures peine de cœur. Mais surtout le début de quelque chose qui s’annonçais grandiose. C’est fou comme la vu d’une chose encore inconnue peut nous rendre fou de bonheur ; un feu d’artifice de sensation se fit ressentir dans la tête de Mms Abbot ; elle qui depuis sa plus tendre enfance pouponnait tout ce qui ressemblait de près ou de loin a un enfant, elle qui avait déjà tout sacrifier pour cette toute petite partie d’elle ; elle qui savait qu’a partir de ce jour elle ne vivrait que pour cette minuscule tête blonde. Mr Abbot quand a lui n’était pas aussi heureux qu’on aurait pu l’imaginer ; il était la partit technique du couple, celui qui pensait a combien de gallions cette enfant allait leurs couter, celui qui pensait déjà : Et si elle était promit a un avenir de débauche ? Et si c’était une cracmol ? Mais malgré son coté technique et ces interrogations il savait lui aussi qu’il aimerait ce petit être de tout son cœur. Plus de trois cent soixante cinq jours plus tard ; Mme Abbot décida de quitter son emploi a la gazette du sorcier pour trouver une place de chroniqueuse dans la partie cuisine du Sorcière Hebdo magazine, bien entendu elle travaillait a domicile pour ne pas perdre une seule minutes qu’elle pourrait passer avec son unique enfant. Car oui ; Hannah resterais leurs unique enfant, Mr Abbot avait toujours pensée par plan ; et dans son plan pour le futur, un enfant n’était surement pas a envisager, surtout depuis que Mme Abbot avait quitter la gazette du sorcier. Les années passaient et Hannah grandi, a chaque centimètre gagner tout le monde pouvait remarquer qu’elle ressemblait beaucoup a sa mère, autant par le caractère que par l’apparence physique, ces yeux vert, ces cheveux blond bouclée qu’elle aimait attacher en deux couettes sur le dessus de sa tête, elle paressait aussi assez grande pour une petite fille de sept ans mais c’était héréditaire tout le monde chez les Abbot était plutôt grand. Lors qu’elle eu huit ans, ce n’était ni les cadeaux, ni la fête et encore moins les photos prise ce jours la qui allait faire de son anniversaire un jour inoubliable mais plutôt le départ de son père pour un endroit inconnu. Sans raison et sans explication, Mr Abbot avait fais ces valises et était partit en exile laissant sa femme et son unique enfant, sans revenue et sans réponse a leurs question. Mme Abbot décida de reprendre son travaille pour sorcière hebdo magazine, et Hannah du avance sans penser a ce que serait sa vie si il était encore avec elles. Huit ans c’était aussi l’âge que ces pouvoirs avait choisit pour ce manifester. Lors de l’anniversaire de Jenny Mcpherson – l’une des « amies » de classe de Hannah – alors que la protagoniste de la journée, se mit a raconter une histoire assez embarrassante sur Hannah son gâteaux s’enflamma et brula la quasi-totalité de ces cheveux d’ange. « Pourquoi on parle jamais de lui » « Lui qui ? » « Papa…On a même plus une seule photo de lui a la maison, et j’me souvient même plus de sa voix…» « Avant de parler de lui, demande-toi si dans sa nouvelle vie il parle de toi Hannah » Voila des années, des années que la jeune Hannah n’avait plus prononcer le mot papa, des années qu’elle évitait le sujet avec sa mère, mais la jeune fille avait a présent besoin de réponse et du haut de ces dix ans, elle ne craignait plus t’entendre des paroles blessante ou choquante de la part de sa mère. Alors qu’elle rentrait d’une journée châteaux de boue avec sa cousine, Hannah fut alerter par un courrier sur le pas de la porte ; un enveloppe qui semblait plus vieille que les autre, ornée d’un tampon de cire rouge. Hannah savait ce que cette lettre signifiait et sans même la lire la jeune fille l’attrapa et couru voir sa mère « Maman ! Maman ! MAMAN ! » « Hannah combien de fois je t’ai dit de ne pas faire de bruit lorsque je suis au téléphone ! » « J’les comptes plus. Mais maman regarde ! C’est arrivé par Hiboux… Tu sais ce sa veut dire ! » « C’est… Une lettre de Poudlard ? »

    JOURNAL INTIME D’HANNAH ABBOT, PAGE 22
    « ENFIN ENFIN ! J’ai reçu ma lettre pour Poudlard ! Et dans moins d’une trentaine de jours je serait a bord du Poudlard Express pour rajouter de merveilleux chapitres a mon histoire ! Inutiles d’écrire a qu’elle point je suis surexcité ! J’ai plus qu’envie d’y aller maintenant, a pied même s’il le faut ! Mais maman dis que Poudlard est fermée les vacances ; j’y crois pas trop comme même… Je pense que Poudlard reste ouvert les vacances et que les professeurs organisent des speed dating version sorciers. Enfin bref ; Maman est assez triste sa dernière fille va à présent quitter le nid et ce lancé dans la grande aventure de l’adolescence ; je suis un peu triste lorsque je me dis que je vais passer un an presque sans voir me père sera sans doute plus dure que tout ce que j’ai du traversé jusque la. Mais il est temps de grandir maintenant…N’est-ce pas ?! Pendant que j’y songe ! Je ne pense pas avoir déjà écrit la façon donc mes pouvoirs ce sont manifester ; c’est une histoire assez étrange en faite ; mais j’aime la raconté… J’étais a l’anniversaire de Jenny Mcpherson (cette garce !) ; je devais avoir huit ans a l’époque…Enfin bref, notre adorablement abominable Jenny avait gentiment avoué a tout le monde que lorsque j’avais cinq ans j’avais eu une fuite au zoo et que pour que personne ne remarque mon incident j’avais plongé dans la mare aux canards la plus proche. Par une miracle, a la fin de sa très charmante histoire la bougie sur son gâteaux (pourtant éteinte) c’était embrassé avec violente et lui avait brulé ces magnifique cheveux blond… Le karma reprend toujours le dessus ! »


    “ ALL THE THINGS YOU’D SAY, THEY WERE NEVER TRUE ♣
    1989 à 1992


    « Salut je m’appelle Hannah, Hannah Abbot » « Et moi Ernie, Ernie McMillan » « Apparemment c’est aussi c’est aussi ta première année a Poudlard… Tu pense allez dans quel maison ? » « Poufsouffle ou Serdaigle et toi ?» « Poufsouffle, comme ma mère » A cette instant précis, Hannah était loin de ce doutée que cette personne a qui elle parlait sans peur, allait devenir aussi important tant dans sa scolarité que dans sa vie en général. Elle ne savait pas que ce jeune homme allait devenir son meilleur ami. Hannah et Ernie passèrent leurs trajets a discuter de leurs famille ; lui était un sang-purs mais n’avait aucuns préjugées sur les sang-mêlé ou les née moldu. Enfin arrivée au village de Prés-au-lard c’est un géant nommé Hagrid qui apparu pour les accompagné jusqu'au collège qui allait devenir sa résidence secondaire pour les sept prochaine années. « Quand j’appellerais vos noms, vous vous assiérez sur ce tabouret en attendant d’être répartit par le choipeaux. Abbot, Hannah » « Hum… Poufsouffle » C’est avec un grand soulagement que la jeune fille fut envoyer a Poufsouffle, mais ce n’était pas vraiment une surprise si on prend en compte son caractère et sa façon d’être . Une jeune fille aussi naive, gentille et maladroite n’était en aucuns cas destinée a une autre maison que celle de Helga Poufsouffle. La première année d’Hannah a Poudlard se passa sans trop d’accrochage et ni aucun mélodrame. La jeune fille rentrait chez elle presque aussi souvent qu’elle le pouvait, car même si elle aimait Poudlard comme chez elle, sa mère lui manquait beaucoup trop. Quand arrivaient les grande vacances, Hannah ne s’attendait pas a la surprise que sa mère lui avait préféré ; la jeune fille – qui depuis ces quatre ans supplia sa mère – lui offrir un chat, un angora turc blanc nommée Nausicaa. Bien entendu ce cadeau était plus un petit coup de pouce pour que Hannah se sent moi seule a Poudlard. Lorsqu’elle retourna a Poudlard pour sa deuxième année, la jeune Abbot ne se doutais pas qu’elle vivrait des événements aussi marquant. Plusieurs élèves furent pétrifier au cour de l’année 1992, et un message inquiétant fut dévoilé sur les murs de Poudlard, un message parlant d’un héritier de serpentard qui viendrais pour remettre de l’ordre parmi les élèves . Autrement dis les née-moldu et les sang-melées. Personne n’avait la moindre idée de qui pouvait etre cet héritier, mais lors d’un duel Harry Potter se mit a parler Fourchelang et pour Ernie – le meilleur ami de Hannah – la réponse semblait toute faite « Est-ce que tu crois vraiment que Harry Potter est l’héritier de Serpentard ? » « Hannah, c’est un fourchelang ! Tout le monde sait que c’est la marque des mages noirs. As-tu déjà entendu un sorcier décent parler aux serpents ? Serpentard lui-même était appeler langue de serpent ! » « Il a l'air tellement gentil, pourtant. Et puis c'est quand même lui qui a fait disparaître Tu-Sais-Qui. Il ne peut pas être si mauvais que ça... » « C’est surement pour cela que Tu-Sait-Qui as voulu le tuer en premier » Finalement l’année se fini sans trop de dégâts, la chambre des secrets fut retrouver, le monstre qui s’y trouvait n’était plus, tout ce qui furent pétrifier était revenu leurs état normal et Ernie avait présenté des excuse a Harry Potter pour avoir cru qu’il était l’héritier.

    JOURNAL INTIME D’HANNAH ABBOT, PAGE 45
    « C'est fait. Elle a enfin trouvé le courage de m'avouer quelque chose dont j'étais au courant depuis plusieurs mois. Je ne le haïssais pas pour autant. J'étais tout simplement déçu par son comportement. Depuis toujours, on s'était fait la promesse de tout ce dire, de n'avoir aucun secret pour l'autre et voilà que pendant une année entière elle m'a mentie sans vergogne. Elle était pourtant la seule personne en qui je pouvais avoir confiance et pourtant, durant l'année écoulé, j'ai eu l'impression qu'elle m'évincer de sa vie, Que je ne comptais plus pour elle et que je n'étais qu'une charge de trop dans sa vie. Elle est vrai que du haut de mes douze printemps, elle m'est difficile de tout comprendre, mais j'avais bien le droit de le savoir. Elle était certes un adulte et moi qu'une gamine, mais moi, dans ma tête d'enfant, j'espérai qu'elle continue de me faire des confidences, que je me sente encore importante à ses yeux. Elle était mon mère, mais en même temps ma meilleur ami, celle avec qui je partageai mes joies et mes peines, et depuis toujours elle en a fait de même. Faut dire qu'on a toujours pu compter que sur nous même et cela a été comme une trahissons de découvrir qu'elle fréquentait un homme et que c'était devenu sérieux entre eux. Mais le pire a surtout été de me rendre compte que notre petit duo n’existera bientôt plus et que ces petits moments privilégier entre mère et fille ne ferait plus partie de notre quotidien. Depuis ma naissance, on a été que toutes les deux et c'est ainsi qu'on a vécu durant ces douze dernières années, mais voilà qu'aujourd'hui tout va basculer. Satané homme dont je ne connais toujours pas le nom. Je le déteste déjà. »


    “ WE ARE A MESS, WE ARE FAILURES AND WE LOVE IT ♣
    1993 à 1995



    « Je sait comment il a fait ! » « Comment qui as fait quoi Hannah ? » « Sirius Black ! Pour s’échappé d’Azkaban ! » « Je t’écoute… » « C’est simple ! Il peut se transformé en arbuste a fleur ! Ainsi il peut cacher son odeur avec celle des fleurs et qui soupçonnerais un arbuste de meurtre ? » « Hannah… Tu dis n’importe quoi » Lors de sa troisième rentrée a Poudlard, Hannah ne fut pas surprise de voir que son école était encerclée de détraqueurs ; en effets le dangereux criminel Sirius Black – qui avait tuée pas moins de treize moldu, et exploser un sorcier – c’était enfuie de la prison de Azkaban ; Hannah avait sa théorie sur son évasion ; mais personne ne prêtait vraiment attention a ce qu’elle pouvait en pensée. Le prisonnier fut capturé finalement a Poudlard mais réussit de nouveau a s’enfuir ; au départ la mère de Hannah voulu la retiré de Poudlard pour l’envoyer a Beaubatons car elle trouvait que Poudlard attirait de plus en plus les problèmes, et cela n’allait pas s’arranger « C’est une aubaine pour nous » « Quoi donc ? » « Cédric ! Le tournoi des trois sorciers ! Enfin les gens cesseront d’avoir une vision aussi nul des poufsouffle » « Tu sait Ernie…Cédric, face a Harry Potter. On n’aura même pas la moitié des honneurs… » Quatrième année a Poudlard, Hannah était prête pour quelques choses de nouveau, pour s’affirmer en tant que Poufsouffle et de changer cette image négatif que les gens avait sur la maison dans laquelle elle était. Le tournois des trois sorciers, l’un des plus grands événements interscolaire du monde magique crée il a de cela plus de 700 ans, arrivait a Poudlard. Et cette année un élève de Poufsouffle était retenue comme champion de Poudlard – en plus d’Harry Potter – enfin les regard allait être tourner vers Poufsouffle , la maison la moins populaire a Poudlard, la maison qui d’après les dire de certaines personne ne sert que de faire valoir au autre. Enfin les gens allait parler de Poufsouffle d’une façon plus que positif. Mais malheureusement les efforts des élèves pour rendre la maison de Poufsouffle plus attrayante et pour faire de Cedric Digory n’avait pas servit a grand-chose. La nomination en plus d’Harry Potter, et du joueur de Quidditch Viktor Krum avait fait passer la candidature de Cédric comme un grain de sable dans le sahara. « J’ai-J’ai besoin de pensez. De me rappeler ! Oh, Je ne vais jamais réussir a finir mes révision » « Et bien, on peut t’aider sur un sujet. Nous avons notre première réunion de Défense contre les forces du mal » « R-Réunion ? Mais Ombrage as interdit les clubs ! Elle va voir qu’on n’y vas et… Je vais rater mes B.U.S.E ! Je vais être expulsé ! On sera tous expulser ! » Lors de sa cinquième année, Hannah – et son meilleur amie Ernie - s’inscrit au cours de défense contre les forces du mal donner en secret par Harry Potter – au départ Hannah n’était pas trop pour, mais Ernie l’avais convaincu d’entrée dans l’A.D et d’avoir confiance en Harry Potter et Dumbledore - même si durant toute la période que dura cette rébellion souterraine Hannah fut terroriser par le faite qu’Ombrage pouvait découvrir leurs organisation et pouvait tous les renvoyer. De plus la cinquième année a Poudlard signifiait les B.U.S.E ce qui mettait encore plus de pression sur les épaules de notre petite jaune et noir. Une pression qui n’était finalement pas si bonne que sa finalement puisque lors de son examens de métamorphose Hannah perdis la tete et transforma son furet en une dizaine de flamant rose ; c’est pour cela que l’examen du interrompu un cours instant. Finalement Hannah réussit ces B.U.S.E avec brio et termina sa cinquième année sans trop de problème ; lors du mois de Juillet de l’année 1995 la mère de Hannah lui annonça son mariage imminent avec son petit-ami actuel.

    JOURNAL INTIME D’HANNAH ABBOT, PAGE 87
    « Vingt-huit heures, cinquante-deux minutes et dix secondes. Voilà le nombre d'heures qui nous sépare du jour du mariage. Maman est toute excitée par cet événement, mais aussi très nerveuse. Je l'entends de ma chambre, qui ne cesse de faire les cents pas. Elle n'arrive pas à dormir, moi non plus, et pourtant j'hésite à aller toquer à sa porte et je préfère écrire. Cette passion pour l'écriture m'est venue à mes neuf ans et depuis, je ne peux me passer de retranscrire toutes mes pensées, mes infimes désires et craintes sur papier. Je ressens ce besoin, presque irrépressible de me confier à toi, Journal. Et puis, je pouvais garder une trace de toutes mes envies, mes idées, mes peurs et je pouvais le relire quand je le voulais. Bref, revenons à nos petits moutons à pois vert. Demain, dans à peu prés vingt-huit heures, j'allais avoir un père, enfin une beau père, mais cela revenait au même après tout n'est-ce pas ? Je n'ai jamais eu la chance (ou peut être était-ce mieux ainsi ?) de connaître vraiment ma père et je dois avouer que cela m'a marqué d'un certain côté. Pendant longtemps, et encore aujourd'hui, je culpabilise. Je me dis que ce n'est autre qu'à cause de moi qu’il a quitté ma mère. Que si je n'avais jamais été conçu, ils auraient encore été ensemble à l'heure qu'il est. Mais il y a aussi cette rage qui bouillonne en moi en pensant à lui. Je le déteste en même temps de nous avoir abandonné, maman & moi. Il faut n'être qu'un lâche pour pouvoir agir ainsi. Et ce nouveau beau père qui sortait de nulle part, je le détestai des le début, sans pour autant le connaître. Le fait est que je me dis que lui aussi finira par nous abandonner comme les anciens petits amis de maman, alors je préférai ne pas m'attacher à lui et le haïr. Cela était beaucoup plus simple ainsi. Mais, il me fallait voir l'évidence. J'allai devoir vivre sous le même toit que lui et cela pour un temps indéterminé et cela ne me plaisait guère, mais malheureusement, rien de ce que je pouvais dire ou faire pourrait faire changer les choses. Je vais devoir l’accepter…»





    ♦ EXEMPLE DE RPG : Vous souhaitez rentrer dans votre Salle Commune, mais vous avez oublié votre mot de passe/la solution à la devinette. Que faites-vous ? Il est tard (le couvre-feu est passé depuis longtemps et vous n'êtes plus sensé traîner dans les couloirs) et votre lit vous attend…

    La journée de mademoiselle Abbot avait bien commencé pourtant, qui aurait pu se douter que quelques heures seulement après sa sortit des cours, la jeune fille serait bloquer devant sa salle communes sans pouvoirs y entrer ? La jeune fille avait décidé d’aller a la bibliothèque en compagnie de son meilleur ami ; alors qu’il sortait de leurs salle commune, le jeune homme s’arrêta devant un papier afficher sur le panneau d’affichage des poufsouffle ; puis il reprit son chemin avec la jeune fille avant de lui dire « Hannah ? Tu m’écoute ? Le mot de passe de la salle commune as changé ! » « Oui, oui » « Tu connais le nouveau ? » « D’accord… » La jeune fille se tourna vers son ami avec un sourire ; bien entendu elle n’avait pas écoute un seul mot de ce qu’il venait de lui dire ; mais elle détestait faire répéter les gens et de toute façon sa ne devait pas être si important que cela ? Hannah et Ernie se dirigeait donc vers la bibliothèque pour trou ver le sujet de leurs prochaine rédaction de botanique ; leurs efforts était a chaque fois doubler pour cette matière surtout parce que le professeur Chourave était leurs directrice de maison. Arriver dans sa bibliothèque, Hannah fit tout les tours des meilleurs livres de botanique et en attrapa une dizaine d’une seule main, ce qui fit rire son ami ; voir une fille aussi menu porter ce surplus de livre était un véritable exploit ! La jeune fille sortit aussi son exemplaire de Mille herbes et champignons magiques, qu’elle avait depuis sa première année a Poudlard, et qui restait son livre préféré pour les potions et la botanique. Près d’une heure et demi plus tard, un bâillement fit sortir la jeune fille de ces bouquins « Je suis crever moi … On y va ? » « Je ne peux pas, faut que je termine sa ! » « Hannah ! » « Vas-y promit dans dix minutes je décent… » « T’as vraiment besoin d’une vie sociale… » Dit il d’un air moqueur avant de s’enfoncer dans les ténèbres ; la jeune fille se demanda si finalement l’idée de rester ici – qui plus es seule – était une aussi bonne idée que ça ? Elle tourna les pages de son livre jusqu'à trouver un sujet intéressant pour son écrit ; lorsqu’elle tomba sur un chapitre parlant d’une plantes qui aurait le dons de guérir n’importe qu’elle blessure grâce a son essence ; la dictame. Hannah décida donc d’écrire son devoirs sur cette fameuse plantes ; La bibliothèque se vidait peut a peu, mais Hannah ne voulait pas partir tant qu’elle n’aurait pas terminé son devoir de botanique. La jeune fille –cacher derrière une pille de livre- ne vit même pas la nuit tomber, c’est en pleine rédaction qu’elle fut interrompu par Madame Pince qui lui annonça que le couvre feu était ans une dizaine de minutes ; et la nuit était déjà tombé sur l’écosse. La jeune fille se dépêcha de ranger le livre dans son sac, et d’aller déposer les autres au rayon botanique avant de sortir de la bibliothèque.

    Les ténèbres c’était emparé de Poudlard ; l’hiver était loin d’être terminer et les jours se fessait de plus en plus cours. La jeune fille donna un petit coup de baguette dans le vide accompagner d’un discret « Lumos » puis descendis les marches deux a deux, elle voulait aller le plus vite possible jusqu'à sa salle communes pour ne croiser ni professeur, ni préfets. Il fallait dire ce qui était, descendre jusqu’au cachot en partant du quatrième étage et en plus dans le noir c’était presque mission impossible pour arrivé avant le début du couvre feu. La jeune fille fut retenue cinq petite minutes en première étage a cause d’un changement de directions des escaliers qui l’emmena au deuxième étage, elle descendit enfin jusqu'à cachot ; puis emprunta l’escalier qui menait jusqu’au couloir des poufsouffle, Il fessait sombre dans le château, et aucuns poufsouffle ne trainait dans les parages. Hannah était loin d’être une poule mouillé, mais depuis sa deuxième année elle n’aimait pas descendre jusqu’au cachot seule ; et encore moins la nuit ! La jeune Abbot descendis les escaliers deux par deux, espérant gagner du temps sur l’obscurité, elle couru jusqu’au derniers rempart qui l’empêchait d’attendre sa salle commune ; le fameux tableau. Hannah reprit son souffle avant d’entonner d’une voix ferme « Filet du diable… » La jeune fille haussa les sourcils lorsqu’elle vit qu’aucunes réaction ne suivit ces paroles, elle toussa et prononça de nouveau « Filet du diable… FILET DU DIABLE ! » Elle se laissa glisser devant le tableau, les yeux grand écarquillé, elle ne pouvait pas avoir oublié le mot de passe, la jeune poufsouffle avait une mémoire d’éléphants, c’était forcement autre chose ! Elle se rappela soudain sa conversation avec Ernie l’après-midi même ; il lui avait dit que le mot de passe avait changé, mais il ne lui avait pas dit le nouveau, puisque Hannah lui avait dit qu’elle le connaissait, la jeune fille se frappa légèrement la tête d’un mouvement solennel, la parole accompagna le geste « Pourquoi j’écoute jamais quand on me parle ! » Elle se tourna vers le tableau avec son plus beau sourire ; et lui dit avec la voix la moins tremblante possible « Ecouter Mr le tableau, c’est assez drôle ce qui m’arrive… Le mot de passe a changer ce matin, et je ne connais pas le nouveau serait il possible que vous m’ouvrier la porte comme même ? » De nouveau aucunes réaction ne se fit connaitre, la jeune fille se laissa glisser contre le mur ou se trouvait le tableau ; espérant de toute son âme qu’un élèves sorte et ainsi la laisse rentrée ; mais personne ne se fit remarquer.

    Voila bien une dizaine de minutes que le couvre feu était passé, et que la jeune poufsouffle était enfermé en dehors de sa salle communes, lorsque des pas se firent entendre. « Hey ! Toi ! » La jeune fille se leva et fit signe a un jeune homme qui passait au loin, en espérant de toute ces forces ne pas avoir a faire a un serpentard, mais encore pire elle avait a faire au préfet-en-chef « Je peux savoir, ce que tu fais dans les couloirs ? Le couvre feu est passé je te signal ! » « Oui je sais mais, j’ai perdu mon mot de passe et donc je ne peux pas entrée » « Mais bien sur ! Rien ne me prouve que tu est une poufsouffle ! » Hannah haussa les sourcils et pointa son uniforme du doigt, pour lui indiquer qu’elle venait bien de la maison d’Helga Poufsouffle ; le jeune homme la toisa du regard et lui dit « Très bien je te donne dix minutes pour retrouver ton mot de passe ; lorsque j’aurais fini ma ronde, je repasserais par ici pour voir si tu traine encore dans les couloirs, et c’est le cas je t’emmènerais voir le Professeur McGonagall… » La jeune fille n’eu pas le temps d’exposer une seule objection que le jeune homme tourna les talons avant d’aller en direction opposer ; Hannah se tourna vers le tableau ; elle donna des petits coups en espérant que quelqu’un l’entendent puis elle se laissa glisser de nouveau attendait une réponse, mais personne ne vint a son secours. Elle laissa tomber son sac lorsque Le livres des sorts et enchantement tomba de son sac, elle eu un petit sourire avant d’attraper une feuille de parchemins sur lequel elle griffouilla quelques choses sur la feuille avant de prononcer « messager » et de la faire passer sous la porte a l’air de sa baguette. Quelques seconde plus tard, la porte s’ouvrit et elle regarda son ami avec un grand sourire en ajoutant « Je te promets de toujours t’écouter a partir de maintenant » la jeune fille se retourna vers le tableau d’affichage pour regarder le nouveau mot de passe ; elle fut surprise de constaté que ce mot qui l’obsédait depuis quelques heures aurait était pour elle si simple a trouver ; dictame


    sans trop d'information pour mon histoire les gouts pour les matières, evenement a poudlard, et certains dialogue sont tirée de cette page

Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Sam 23 Juil 2011 - 11:17

Bienvenue parmi nous Hannah!

Nous allons discuter de ta fiche. Par contre, je te préviens d'avance que ça risque peut-être d'être plus long que d'habitude parce que, avec les vacances, nous ne sommes pas beaucoup en ce moment. Mais t'inquiète pas, on fait au plus vite :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Sam 23 Juil 2011 - 12:19

Merci Théo =)
Oh j'attendrais le temps qu'il faut =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Dim 24 Juil 2011 - 19:25

Je veux bien me proposer pour le parrainage, si un débutant dans cette activité non lucrative vous va :)


Et bienvenue à toi demoiselle!
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Dim 24 Juil 2011 - 20:53

Je vais t'avouer que quelque chose nous ennuie fortement dans ta fiche: l'orthographe. On attend pas un niveau parfait des membres, loin de là, mais on demande quand même un minimum. Or, pour l'instant, nous trouvons que ta fiche comporte énormément de fautes d'orthographe. Trop même. Mais tu as par contre un bon niveau de rédaction. On va donc accepter de te valider, mais à deux conditions:

1) J'aimerais que tu relises attentivement ton exemple de rp et que tu essayes de corriger toutes les fautes que tu peux trouver (je suis sûre que beaucoup sont dues à une mauvaise relecture ou une écriture trop rapide). Par exemple, il y a beaucoup de verbes où tu confonds -é - er ou des verbes que tu n'accordes pas bien avec le sujet. Tu peux t'aider du site bonpatron qui t'aidera à en repérer pas mal : http://bonpatron.com/
J'ai mis en évidence quelques fautes que tu fais au début de ton rp pour te montrer:

Citation :
La journée de mademoiselle Abbot avait bien commencé pourtant, qui aurait pu se douter que quelques heures seulement après sa sortit des cours, la jeune fille serait bloquer devant sa salle communes sans pouvoirs y entrer ? La jeune fille avait décidé d’aller a la bibliothèque en compagnie de son meilleur ami ; alors qu’il sortait ( => ils sont deux) de leurs salle commune, le jeune homme s’arrêta devant un papier afficher sur le panneau d’affichage des poufsouffle ; puis il reprit son chemin avec la jeune fille avant de lui dire « Hannah ? Tu m’écoute ? Le mot de passe de la salle commune as changé ! » => La phrase est trop longue, tu devrais mettre un point après meilleur ami.


« Oui, oui » « Tu connais le nouveau ? » « D’accord… » La jeune fille se tourna vers son ami avec un sourire ; bien entendu elle n’avait pas écoute un seul mot de ce qu’il venait de lui dire ; mais elle détestait faire répéter les gens et de toute façon sa ne devait pas être si important que cela ? Hannah et Ernie se dirigeait donc vers la bibliothèque pour trou ver le sujet de leurs prochaine rédaction de botanique ; leurs efforts était a chaque fois doubler pour cette matière surtout parce que le professeur Chourave était leurs directrice de maison. Arriver dans sa bibliothèque, Hannah.....


2 ) J'aimerais que tu t'engages à bien relire tes posts quand tu posteras sur le forum et, plus particulièrement, à les passer sous bonpatron avant de poster.


Voilà, j'espère que tu ne prendras pas mal ce que j'ai dit car je n'ai en aucun cas eu l'intention de te vexer. Si nous avons ta parole et que la correction de ton exemple nous parait satisfaisante, le choixpeau ne tardera plus à venir ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8467

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Mar 30 Aoû 2011 - 21:38

Bonjour,

Voilà plus d'un mois que nous n'avons pas de nouvelles de ta part et que les corrections qui t'avaient été demandés n'ont pas été faites. Ta fiche est donc déplacée parmi les incomplètes. Fais-nous signe si tu es de retour, que l'on puisse alors la déplacer et discuter sérieusement de ta répartition après correction.

L'équipe de Rictusempra.


_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead Aujourd'hui à 21:05

Revenir en haut Aller en bas

HANNAH ELIZABETH | don't be afraid you already dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Hannah Marin || Validée.» Elizabeth De Vanne [Terminée!]» Doucement Megan ! [priorité à Elizabeth]» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11» a hero is a man who's too afraid to run away.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-