AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Eléanore Katley [Manque plus que le rp ! Ouf !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Eléanore Katley [Manque plus que le rp ! Ouf !] Dim 8 Aoû 2010 - 23:29

I. IDENTITÉ DU PERSONNAGE

    ♦ NOM : Katley

    ♦ PRÉNOM(S) : Eléanore

    ♦ AGE & DATE DE NAISSANCE : 13 ans & le 18 mai.

    ♦ ORIGINE : (sang- pur, sang-mélé, sorcier d'ascendance moldue...) : Les familles de sang-pur étant extrêmement rares, nous ne les acceptons plus (sauf celles du livre) pour les élèves de 6 et 7ème années. Bien sûr vos parents peuvent être tous deux sorciers --> sang pur signifie simplement qu'il n'y a AUCUN ancêtre moldu dans votre famille. Ses deux parents sont des sorciers mais son père est un né-moldu.

    ♦ ANIMAL ÉVENTUEL : (Chat OU hiboux OU crapaud)
Hibou gris appelé Ajax.

II. APPARENCE & PERSONNALITÉ

    ♦ PHYSIQUE : (5 lignes COMPLÈTES minimum) Vous voyez une fille assez grande qui avance d'un pas rapide dans la gare de King's Cross ? Regardez mieux, là juste devant vous. Détaillez là juste un instant, s'il vous plait. Après, je ne vous embêterez plus, c'est promis !
    - Très bien. Mais c'est juste pour vous faire plaisir ! Alors, elle a de magnifiques cheveux noirs d'ébène qui lui arrivent aux épaules. Soyeux et brillants, ils se parent de mille nuances scintillantes dans le soleil d'été. Son visage en forme de coeur semble bien innocent parmi les gens qui se pressent, la mine morose. Commençons par son menton. Elle en a un assez pointu, qui allonge son visage. Juste au-dessus, on peut aperçevoir une petite bouche, à la lèvre inférieure légèrement plus importante que la supérieure. En se rapprochant un peu plus, on peut s'aperçevoir qu'elle est ourlée. La couleur de ses lèvres oscille délicatement entre le rouge et le rose. Sous lesdites lèvres se cachent une belle rangée de dents bien rangées, un peu irrigulières sur les bords mais aussi blanche que l'ivoire. Un petit nez retroussé trône au milieu de son visage, avec quelques taches de rousseur discrètes dessus. De part et d'autre, des joues ni trop rebondies ni trop minces se trouvent. Elle a de hautes pommettes qui lui donnent un air un peu noble et acristocratique, je trouve.
    - En effet, en effet... Mais continuez, excusez moi de cette interruption.
    - Je disais donc. Sous des mèches noires qui lui tombent sur son front de taille normale, deux grands yeux gris brillent doucement. On a l'impression qu'ils lui mangent la moitié du visage, ce qui doit être tout à fait. Néanmoins, ce fait contraste singulièrement avec l'air noble que j'ai cité plus haut. On dirait un petit enfant perdu avec ses grands yeux d'ardoise tristes. Elle semble avoir douze ou treize ans. Mais il est difficile de deviner car son visage a perdu les rondeurs de l'enfance. Il dégage une certaine maturité singulière pour son jeune âge.
    - Les enfants ne devraient pas voir certaines choses. Vous ne pensez pas ?
    - Oui, il est vrai que plus on regarde la fille que vous m'avez désigné plus, elle semble avoir vécu des heures difficiles.
    - Vous ne pouvez pas savoir à quel point... Mais vous n'avez pas détaillé le reste de son corps.
    - J'y viens, j'y viens, un peu de patience jeunes gens ! Elle est a des épaules larges et est élancée. Sa peau est assez pâle, comme si elle ne voyait pas le soleil très souvent. Le fait qu'elle rentre sans cesse les épaules lui donne un air chétif. Elle a de longues jambes minces que sa jupe noire dévoile au gré de ses mouvements. Que dire de plus ?
    - Je crois que c'est tout. Merci monsieur.

    ♦ STYLE VESTIMENTAIRE : Bah, on peut pas vraiment dire qu'Eléanore est vraiment un style vestimentaire. En vérité, elle s'enfout pas mal de savoir si tel habit lui irait mieux que tel autre ou alors ce que pense les autres de ses vêtements. Elle a d'autres soucis en tête et a toujours excécré le shopping.
    Bref, elle préviligie surtout les habits discrets avec des couleurs ni trop sombres ni trop flash. Du gris, du bleu nuit, du rouge bordeau. Elle ne se maquille pas. Elle n'a pas vraiment la tête à ça en ce moment...

    ♦ AUTRE(S) : Signe particulier, ... (Facultatif) Sur toute son épaule, elle a plusieurs cicatrices assez larges dû à des griffes.

    ♦ CARACTÈRE : (7 lignes COMPLETES minimum avec vos défauts ET vos qualités)Difficile de définir Eléanore. Elle est tellement différente depuis "l'accident" que beaucoup d'aspects de son caractère ont changé de tout au tout. Avant, elle était jeune, innocente et naive. Elle était d'une humeur naturellement joyeuse et avait un optimiste à tout épreuve. Mais maintenant, maintenant... Il est rare de voir un sourire sur ses lèvres minces. Elle a perdu son innocence d'enfant pour laisser place à une froide maturité. Il est dur de continuer à vivre avec une souffrance, une culpabilité sur le coeur.
    Niveau études, c'est la chute totale. En cours, Eléanore est insolente et moqueuse. Elle ne fait plus rien, ne prends même plus la peine de faire ses devoirs parfois. Et pourtant, elle en avait avant, de la volonté. Mais aujourd'hui, où est-elle passé ? Cette envie de s'en sortir, de prouver au monde entier qu'elle est quelqu'un. Partie, envolée, comme si la mort qui était venue ravir sa jumelle, sa raison de vivre avait aussi enlevé ce sentiment. Oh attention, n'allons pas jusqu'à dire qu'elle est une idiote. Au contraire, la jeune fille est quelqu'un de très intelligent.

    Eléanore est également devenue méchante, sacarstique avec les autres élèves. Elle qui était si gentille... Plus personne ne la reconnait vraiment. Les amies qu'elle avait avant, lui tournent peu à peu le dos, exaspéré par son caractère excecrâble. Même les professeurs s'accordent à dire qu'elle a changé. Oui mais c'est bien beau de dire cela. Elle, au plus profond de son être, tout ce qu'elle a envie, c'est de revenir comme avant. Mais si personne ne lui tend la main ? Si personne ne prend la peine de perçer sa carapace de glace ? Comment vivre quand on perdu la chose, l'étincelle qui prouvait que la vie a un sens ? C'est dur, si dur...

    Que dire de plus ? Ce que je viens de vous dire ne doit guère vous aider. Si je vous disais maintenant les choses qui n'ont pas changé depuis "l'avant" ? Seriez vous plus avancé ? Peut-être, peut-être... Commençons donc. Eléanore est resté loyale. C'est dur de devenir son ami(e). Mais quand vous l'êtes, vous pouvez mettre votre main à couper qu'elle sera toujours là. Jamais, elle ne vous trahira. Elle préfererait mourir. Elle a toujours été quelqu'un de compréhensif. Cela n'a pas changé. Elle a toujours été fière. Oh que oui. Restant impassible face aux moqueries, aux insultes. Toujours garder la tête droite. Cela n'a pas changé non plus. Elle a toujours été courageuse. D'une certaine façon. Disons que devant ses responsabilités, elle ne cherche pas à les éviter.

    Je ne sais que dire de plus. C'est si difficile de la cerner vraiment. Vous pouvez jamais être sûr(e) à 100% de sa réaction. Espérons juste que rien n'est perdu pour elle...


III. HISTOIRE & RP

    ♦ HISTOIRE PERSONNELLE : (10 lignes COMPLETES minimum : métier de vos parents, lieu d'habitation, famille, découverte des pouvoirs...)

    Eléanore se souviendrait toute sa vie de ce jour-là. En fermant les yeux, elle pouvait même sentir arriver à ces narines les douces effluves qui émanaient de la tarte aux pêches qu'avait préparé sa mère. Il lui suffisait de se laisser aller et elle pouvait encore entendre le chant des oiseaux qui virvelaient dans cette douce après-midi. Et surtout, elle pouvait encore une fois entendre le coup lourd frappé à la porte de la maison familiale. Il n'est pas bon de ressasser ses souvenirs et de revoir les mêmes images. Et pourtant, pour vous, elle va laisser les images refaire surface...

    Eléanore Luna Katley est née le 18 mai 1983. Quelques minutes avant sa soeur jumelle, Luna Eléanore Katley. Elle eut une enfance heureuse, entouré de sa famille et de sa moitié. Quand elle y repense désormais, Eléanore voit cette enfance comme un fragement d'aile de papillon. Ou comme une bulle miroitante et chatoyante. Prête à se briser au moindre coup. Mais surtout, elle la revoit comme un cadeau, comme un rire léger. Luna et elle étaient si insouciantes à l'époque, si innocentes, si débordantes de vie. L'une ne faisait rien sans l'autre. Elles étaient deux choses complémentaires, chacune n'existant que difficilement seule. Rien ne pouvait les séparer. Rien sauf le destin ou plus particulièrement la mort.
    Revenons donc à cette fameuse après-midi d'été, quand un lourd coup résonna dans la maison. C'était pendant les grandes vacances. Eléanore et sa jumelle allaient rentrer en troisième année.

    La mère des deux jumelles posa le torchon qu'elle avait entre les mains. Elle glissa sa baguette dans la poche de son vieux jean, prête à la sortir en cas de besoin. La jeune matronne s'avança vers la porte d'entrée avec méfiance. Elle l'entrouvit et jeta un coup d'oeil à l'extérieur. Du peu qu'elle put voir, un homme d'un âge assez avancé se tenait sur le seuil de sa porte. Vu sa posture, il semblait très fatigué et courbaturé. Très grand, avec des épaules massives, il s'appuyait à l'encadrement de l'entrée, comme s'il avait peur de tomber. La mère ouvrit un peu plus la porte, juste assez pour laisser passer un corps mince. L'étranger se tourna vers elle. Son visage est marbré de cicatrices et d'immenses cernes violets s'étendaient sous ses yeux. Il lui jeta un regard fatigué. Non disons plutôt harrassé. Se sentant pris de pitié pour cet homme, Mme Katley ouvrit plus largement la porte et demanda d'une voix où pointait très clairement la méfiance :

    - Qui êtes vous et que voulez vous ?
    - Je me nomme John Norringhton (sans commentaires ^^). Je viens de Roumanie et j'ai fait un long voyage jusqu'ici. Pouvez vous m'offrir l'hospitalité pour une nuit, s'il vous plait ?

    La voix de l'homme était grave et forte. Elle baissa le regard vers ses vêtements élimés, salis par la poussière. De toute évidence, le dénommé John Norrighton n'avait pas les moyens de se payer une chambre dans un hotêl ou alors de voyager dans des transports décents. Elle lui sourit plus franchement et dit :

    - Mais bien sûr, nous serons heureux de vous héberger !

    L'homme eut un grand sourire de joie et entra dans le cottage familial à la suite de la mère. Celle-ci se dit un bref instant que ce n'était pas très prudent de laisser quelqu'un entrer dans sa maison par les temps qui courrent. Mais cette pensée fut vite balayer par sa bonté sans bornes et son désir d'aider autrui. Or, Mme Katley venait de faire la plus grosse erreur de toute sa vie, une erreur qu'elle s'en voudra bien plus tard. Car si elle se serait laissé à examiner un peu plus le visage de son invité, elle aurait découvert dans son regard, une lueur de joie carnassière.


    C'est cette nuit là offerte à l'étranger par la mère d'Elénaore où tout bascula. Cette dernière s'en souvient si bien... De la lumière blafarde de la pleine lune qui se déversait par la fenêtre de sa chambre. De la chaleur du corps de sa jumelle qui dormait avec elle dans son lit. Du ciel noir d'encre et surtout du hurlement de triomphe d'un loup-garou se transformant dans la chambre d'amis. Car l'étranger, celui qui se faisait appeler John Norringhton était en fait Fenrir Greyback.

    Eléanore releva la tête de son oreiller. Ses sens en alerte, elle balaya du regard sa chambre. Rien, tout était calme. Et pourtant, elle était sûre d'avoir entendu un hurlement animal. Fronçant les sourcils, elle inspira profondément pour tenter de calmer son coeur qui s'était mis à battre sans grande raison. Luna bougea un peu contre elle et ouvrit un oeil endormi :

    - Qu'est c'qui se passe ?, marmonna sa soeur jumelle d'une voix embrumé par le sommeil.
    - Rien, ne t'inquiète pas, rendors toi.

    Luna lui sourit avant de se blottir contre elle. Beaucoup aurait pensé, en voyant cette scène, que les deux filles étaient amoureuses. Mais les deux soeurs n'avaient que cure de l'opinion des autres. Chacune avait besoin de l'autre pour s'endormir et ce depuis leur plus tendre enfance. Leurs parents avaient tout fait pour les empêcher de rejoindre le lit de l'autre pendant la nuit. Rien à faire. Eléanore eut un sourire en pensant à cela. Elle passa sa main dans les cheveux de sa jumelle, en une caresse réconfortante. Soudain, un craquement. Des pas lourds qui montaient l'escalier. Cette fois, la jeune fille était sûre de les avoir entendu. Elle se redressa en sursaut, réveillant par la même occasion Luna et ce pour la deuxième fois. Cette dernière grogna avant de s'écrier :

    - Bon, tu vas me laisser dormir !
    - Chut ! Tu n'entends rien ?, murmura Eléanore en mettant une main sur la bouche de Luna.

    Sa soeur fronça les sourcils avant de se redresser. Un grognement caverneux. Le silence... Puis soudain, elle eut l'impression que le chaos venait de se déclencher. La porte de sa chambre vola à travers cette dernière, arrachée de ses gonds. Sur le seuil, se tenait une immense bête. Elle avait de longs bras musculeux, des cuisses puissantes. Son corps était recouvert de poils noirs très sales. Eléanore ne mit pas longtemps avant de comprendre que c'était un loup-garou. Sa soeur avait dû arriver à la même conclusion qu'elle car Luna bondit du lit et se jeta sur la fenêtre. Eléanore suivit son mouvement et à elles deux, elles s'acharnèrent à vouloir ouvrir cette fichue fenêtre par tous les moyens. La peur faisait battre leurs coeurs à toute vitesse et rendait leurs mouvements fébriles. Malheureusement pour elles, le loup garou, excité par l'odeur des deux humaines, décida de passer à l'attaque. Il bondit sur les deux jumelles. Eléanore qui se trouvait juste devant sa soeur, se retourna pour faire barrage de son corps. Mais la bête semblait ne s'intéresser qu'à Luna. D'un coup de patte, il lacéra l'épaule d'Eléanore de ses griffes et l'envoya valdinguer à l'autre bout de la chambre. Elle hurla de douleur. La jeune fille se redressa, une main sur son épaule pour tenter d'arrêter le sang qui coulait. Eléanore haletait et se tenait à la commode qui avait amorti sa chute. Elle écarquilla les yeux, son coeur battant à toute rompre. Devant elle, un spectacle effroyable se déroulait. Le loup-garou avait planté ses crocs dans le bras de Luna et maintenant, la secouait de toutes ses forces. Sa soeur jumelle hurla à s'en rompre le cordes vocales, terrassé par la douleur.
    Des pas précipités dans l'escalier lui apprirent que ses parents allaient arriver. Incapable de bouger, comme paralysé, Eléanore vit le loup lâcher Luna qui s'affala, presque sans vie, puis se redresser avant de pousser un bref hurlement de triomphe. Puis l'horrible bête replongea ses crocs dans la chair tendre du ventre de sa soeur. La jeune fille avait l'impression de s'être changer en glace, de ne plus pouvoir jamais bouger.Avec horreur, elle continuait à regarder le loup déchiqueter de ses crocs le corps de Luna. Elle devrait bouger, pouvoir sauter à la gorge de ce monstre en une vaine tentative et pourtant, aucun de ses muscles n'avait l'air de vouloir répondre aux ordres de son cerveau. Le temps s'étira, les secondes parraissaient des minutes.

    Soudain, il y eut plusieurs éclairs puis des coups de feu. Le loup-garou gémit de douleur avant de briser la vitre de la fenêtre et de disparaître par cette dernière, laissant des tâches de sang épais là où il se tenait. Eléanore tourna la tête vers leurs sauveurs qui n'étaient d'autre que M. et Mme Katley, autrement dit ses parents. Mais elle n'y prêta pas attention et se précipita plutôt vers sa soeur dont le corps gisait, sans vie, au milieu d'une mare de sang pourpre. Morte.


    Pour Eléanore, ce fut le gouffre, la noyade. Sa soeur jumelle était morte. Devant ses yeux, et elle n'avait rien fait ! La nuit, elle hurle dans son oreiller sa rancoeur. Jusqu'à la fin des temps, elle se sentira responsable.


    ♦ EXEMPLE DE RPG :
    Afin que nous puissions nous faire une meilleure idée de vos RP, rédigez un texte d'une vingtaine de lignes MINIMUM sur l'un des cinq thèmes proposés juste ci-dessous (****)


IV. HORS JEU

    ♦ COMMENT AS-TU CONNU CE FORUM ? Je cherchais un forum de RPG Harry Potter et je suis tombé sur celui-là. Comme j'suis tombée amoureuse du design ben je me suis tout de suite inscrite.

    ♦ AGE IRL : 14 ans

    ♦ PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : (A réserver dans le botin, champ facultatif pour les dessins/photos inconnues) Nan pas de personnalité, c'est une image de Deviantart.

    ♦ EST-QUE TON PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? (Attention, celui-ci ne pourra être 'joué' qu'une fois la demande faite: cf. règlement) Nan.

    ♦ DÉSIRES-TU ÊTRE PARRAINE(E) ? :

    ♦ AS-TU LU LE RÈGLEMENT ? :
Oui attends, je vous donne les trois codes. Véritasérum et crotte les deux autres je les oubliais... =/
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9672

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Eléanore Katley [Manque plus que le rp ! Ouf !] Ven 3 Sep 2010 - 12:55

Pas de réponse depuis quasiment un mois --> fiche déplacée dans les fiches incomplètes.

Si jamais tu reviens, fais-nous signe et on re-déplacera ta fiche ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eléanore Katley [Manque plus que le rp ! Ouf !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La Diaspora pèche par son manque d'organisation vrai ou faux» Quand on manque d'argent .. [PV Yozora]» Vieu joueur/MJ en manque» Iris Fowl [Manque Avatar]» Un lieu vous manque ?
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-