AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Jake Oliver Cleaver [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUXMODO
    SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUX
    MODO
AVATAR : Jared Leto
MESSAGES : 1064

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 avril 1979, Londres
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Jake Oliver Cleaver [U.C] Ven 11 Juin 2010 - 23:58

I. IDENTITÉ DU PERSONNAGE


    ♦ NOM : Cleaver♦ PRÉNOM(S) : Jake Oliver♦ AGE & DATE DE NAISSANCE : 17 ans, 11 avril 1979♦ ORIGINE : Sang-Mêlé, mais il croit être de sang moldu...♦ ANIMAL ÉVENTUEL : Un Hibou nommé Bec d'Acier


II. APPARENCE & PERSONNALITÉ


    ♦ PHYSIQUE : Monsieur Cleaver est d'une beauté sublime. Son charisme séduit tout ceux qui croisent son chemin et il n'y a point d'exception à la règle. Il se dégage de sa personne une sorte d'aura de bienveillance et de... Hahaha! Quelle bonne blague! Jake n'est pas particulièrement beau, du moins, il ne se force pas pour l'être. Bien sûr, il a quelques atouts, mais il ne les met pas nécessairement en valeur. Je parle ici de ses magnifiques yeux azurs, dont la couleur contraste fortement avec le brun foncé de ses cheveux. Une mâchoire joliment carrée, le dessin d'une lèvre douce ainsi qu'une ligne légèrement retroussée constituant le nez.  Expressif de visage, il garde tout même une moue neutre, agressive ou provocatrice la plupart du temps.  Néanmoins, lorsqu'il exprime sa joie ou son plaisir, son sourire enjolive de beaucoup son visage. Un peu plus grand que la moyenne des garçons, il est aussi plutôt impressionnant. ♦ STYLE VESTIMENTAIRE : ... Disons que Jake n'éprouve pas le besoin de croiser son reflet dans la glace à tout moment. Un style débraillé, voir un peu négligé, mais pas particulièrement volontaire. Il ne se préoccupe pas de son apparence physique puisque, selon lui, celle-ci est d'une importance plus que secondaire. Les cheveux désordonnés, les chemises mal boutonnées et les cravates pendouillant de chaque côté de son cou, voilà son style scolaire habituel. Du côté moldu, il affectionne le jeans et les t-shirts simples. Parfois, un veston en cuir ou un coton ouaté de couleur sombre.  ♦ CARACTÈRE : Jake est ce qu'on pourrait qualifier « d'adolescent typique ». Son esprit de contradiction règne en maître dans sa personnalité tout comme son instinct de provocation. Il refuse d'être celui qu'on voudrait qu'il soit. Il refuse de se plier aux exigences des autres. Il refuse de se trahir lui-même, de ne pas être loyal en sa personne. Il se connaît bien, sait exactement qui il est ou presque et s'accepte autant en défauts qu'en qualités.  En ce sens, il assume la plupart de ses actes et tente sans grand succès de ne jamais rien regretter. Toutefois, on ne pourrait être plus contradictoire que ce jeune homme. Il provoque tous ceux qui croisent son passage et c'est avec une certaine joie qu'il se voit, peu à peu, mis de côté et détesté par ses pairs. Paradoxalement, il cherche par-dessus tout à être aimé. Il cherche l'amour inconditionnel, l'amour sans retour. Il veut être aimé entièrement et sans détour, de la même manière qu'il est capable d'aimer. Oui, il aime, mais avec difficulté. Beaucoup le déçoivent et l'agacent. Il cherche toujours la faille dans un individu et arrive souvent à la trouver. Sa méthode? Les insultes, les provocations et tout autre tralala du même genre. Il analyse beaucoup les gens. Des individus qui ne réagissent pas tous de la même manière à ses propos. Certains le qualifient d'idiot, d'autres ne souhaitent que le voir souffrir. Certains, des gens bizarres pour la plupart, le trouvent  marrant, alors que d'autres ne font que l'ignorer. Personne n'a encore réussit à le satisfaire. Personne n'a, jusqu'alors, réussit à gagner son respect.  Toutefois, lorsqu'on réussit à atteindre son cœur, on y reste pour l'éternité. On peut le blesser, le trahir, l'humilier, l'abattre psychologiquement, il aimera toujours. Contre sa volonté parfois, je vous l'accorde, mais passionnément et fidèlement.Autrement, Jake n'est pas la plus grande lumière de notre temps. Il ne marquera certainement pas l'histoire et ne vivra probablement pas de grand moment. Il évite les ennuis, les véritable seulement, du mieux qu'il peut. À vrai dire, il n'est pas particulièrement attiré vers l'action et les dangers. Il sait qu'il réagirait mal en cas de pépin. Son instinct n'est pas le plus fiable, mais lorsqu'il prend le temps de réfléchir, il peut se montrer surprenant. Disons qu'il est plutôt rusé, sans toutefois réussir à performer convenablement dans le milieu académique. Paresse? Manque de motivation? Mauvaise mémoire? Je dirais plutôt un beau mélange des trois.  Rêveur, il aime laisser son esprit vagabonder hors de lui-même. Laissez-moi alors vous dire qu'une salle de classe ne le passionne pas particulièrement. Il affectionne beaucoup plus les nuages, le soleil, les étoiles... le ciel en général. Néanmoins, il aspire aux hautes sphères de la société... Question de pouvoir... Il aime avoir un effet sur les gens, être en mesure de dicter leur conduite... Les emmerder au besoin... Certainement pas les accommoder... Alors, il se force au travail, sans toutefois se démarquer énormément des autres étudiants.



III. HISTOIRE & RP


    ♦ HISTOIRE PERSONNELLE : 11 avril 1979, une jeune femme va bientôt accoucher dans un petit hôpital miteux de Londres. Jeune, c'est le cas de le dire. Âgée d'à peine 19 ans, elle est sur le point de mettre au monde un joli garçon dont elle ignore encore tout. Pourtant, elle n'est pas heureuse. Elle reste craintive, désorientée et blessée au plus profond d'elle même. Elle l'est depuis longtemps et ne croit pas pouvoir se débarrasser un jour du sentiment qui l'oppresse douloureusement. Elle pleure, désespérée. Il ne viendra pas, elle le sait. Elle le sait depuis longtemps, mais ça lui fait toujours mal. Elle a peur de ce qui est arrivé, de ce qui arrive et de ce qui arrivera. Elle aurait voulu n'être jamais tombée enceinte. Du moins, elle aurait souhaitée mettre un terme à cette grossesse. Cependant, elle n'a pas pu. Elle n'a pas pu tuer ce petit être, cette étincelle de vie, qui évoluait en elle. Malgré sa douleur, elle avait conservée sa position mais, maintenant, elle ne savait plus. Elle était confuse au-delà de ce qu'elle croyait possible. Pourtant, il y avait cette voix à laquelle elle s'accrochait, qu'elle suivait sans réfléchir. Une voix qui lui disait de continuer, de ne pas abandonner, de pousser. Puis, plus rien.Elle ouvrit les yeux. C'est là qu'elle le vit, au beau milieu de la pièce agitée. Elle en fut émue aux larmes. Il était là, en face d'elle, pleurant, criant, gémissant. Elle voulait le prendre dans ses bras, pour le réconforter, mais surtout, pour l'aimer. Elle tendit instinctivement les mains, réclamant son enfant. Son enfant. Elle sourit. Lorsqu'elle le serra contre elle, elle sentit son cœur cicatriser. Ses peurs et sa douleur furent chassées en un instant. Observer ses yeux bleus, de la même couleur que les siens, étaient un pur bonheur. Maintenant, il serait sa vie, son bonheur, son enfant. Elle le savait à présent. Elle avait fait le bon choix.------------------------JAKE, bon sang, descend de là IMMÉDIATEMENT!-Maman, pourquoi y a pas de nuages aujourd'hui?-Parce que c'est comme ça! Maintenant, descend de la bibliothèque.-Mais Maman, je peux pas voir dehors sinon!-Il y a d'autre fenêtre dans la maison, chéri, alors descend de là, TOUT DE SUITE!L'enfant, vaincu, finit par sauter en bas de la tablette où il était confortablement assis. Sa mère, soulagée de le voir afin quitter son perchoir, lui prend doucement la main.-Jake, il faut que tu arrête de grimper comme ça, partout, tu vas finir par te faire mal.-D'accord maman!-Au fait, comment es-tu arrivé jusque là?-Je sais pas, je voulais aller regarder par la petite fenêtre, puis HOP! J'étais rendu! Comme par magie!La mère, du nom de Carmen Cleaver, hausse un sourcil sceptique. La magie? Ah...l'imagination débordante des enfants. La magie et puis quoi encore? Il avait simplement du user de son don en escalade des meubles de la maison. Elle soupire.-Bon viens mon cœur, c'est le temps de prendre ton petit déjeuner.-Youpi!L'enfant et sa mère arrive dans la cuisine. Il s'assit sur son tabouret pendant qu'elle va sortir les toasts du grille-pain. Il s'agite, gigote, ne tient plus en place. Elle le regarde, sourit, attends la question qui ne tardera pas à retentir. Il se mord la lèvre, hésitant. Elle fronce les sourcils, étonnée. Depuis quand son fils hésite-t-il? Ce n'est pas dans ses habitudes! Depuis qu'il est entré à l'école, il se questionne plus qu'avant, sur des sujets farfelus ou très sérieux. Il bouge plus aussi, explorant les quatre coins du petit appartement. Oui, oui, un petit appartement. À peine 4 pièces: une salle de bain, une chambre, une cuisine et un salon. Avec son maigre salaire de bibliothécaire, c'est tout ce qu'elle a pu trouver. Heureusement, ils vivent confortablement et avec beaucoup de gaieté.-Maman?Sortant de ses pensées, la jeune femme relève les yeux. Son fils la regarde, mal à l'aise. Est-ce qu'il va poser sa question? Non, elle s'est trompée, il semble attendre quelque chose. Elle regarde son assiette, elle est vide. Il a déjà finit de manger? Impossible, elle s'est peut-être perdue dans ses pensées mais pas si longtemps.-Oui mon cœur?-Tu amène les toasts?Les toasts? Elle baisse les yeux. Mon dieu! Elle a oublié de le lui apporté. En lui demandant pardon, elle en dépose une dans son assiette et l'autre dans la sienne. Par la suite, elle s'assit en face de lui.-Ça va Maman, pas besoin de t'excussser!-On dit t'excuser, mon chéri.Il acquiesce puis déguste son toast dégoulinant de confiture aux framboises. Elle le regarde en souriant, il est vraiment magnifique. Après son accouchement, elle s'était demandée comment elle allait faire pour élever un enfant seule. Ses parents vivaient en banlieue et n'avaient pas assez d'argent et d'espace pour l'aider. De plus, elle n'avaient pas voulu les incommoder avec ses problèmes. Alors, elle s'était réfugiée chez une amie, puis s'était trouvée un emploi dans une bibliothèque. Lorsqu'elle avait eu assez d'argent, elle s'était trouvé un appartement et Hop! Tout était revenu dans la norme...ou presque.-Maman?Elle lève une nouvelle fois la tête et s'aperçoit que le moment est venu. Il va poser sa question. Juste à voir sa mine, elle risque d'être difficile à répondre. Pourtant, elle meurt d'envie de l'entendre. D'entendre la question qui embarrasse son fils. Son fils si difficilement impressionnable.-Oui?-Où est mon papa?Carmen, écarquille les yeux, abasourdi. Les quelques mots prononcés par son fils résonnent fortement en elle. Sans qu'elle puisse les en empêcher, des images reviennent en sa mémoire, défilant devant ses yeux en larmes, lui déchirant le cœur sans pitié.Elle se souvient de l'homme qui lui souriait, qui l'embrassait. L'homme qui l'aimait, qui la cajolait. L'homme pour qui son cœur palpitait, l'homme avec qui elle aurait voulu passer sa vie. Elle se souvient clairement du jour où elle lui avait annoncé la bonne nouvelle. La nouvelle qui l'avait enchanté au plus profond d'elle-même. La nouvelle qui aurait pu donner encore plus de crédibilité à leur relation. Pourtant, son visage à lui s'était décomposé. Il avait prétexté un rendez-vous puis était parti, la laissant seule, inquiète. Elle s'était rongée les ongles pendant 3 jours. Puis, quand il était revenu, elle avait sourit, certaine que tout allait s'arranger. Cependant, ça l'avait été encore pire. Froidement, le visage fermé, il lui avait dit qu'il s'en allait, qu'il ne reviendrait plus et qu'il devrait lui effacer la mémoire. Il avait sortit un bout de bois de sa poche, puis l'avait rangé. Elle n'avait pas trop compris le pourquoi de la chose mais n'avait pas posé de question. Elle l'avait supplié de rester avec elle, de ne pas l'abandonner. Elle lui avait dit qu'elle ferait tout pour le rendre heureux, mais ça n'avait rien changé. Il était parti, sans se retourner, pour ne jamais revenir.-Maman, j'ai dit quelque chose de pas gentil?Carmen regarde son fils. Il s'est approché d'elle et lui touche maintenant le bras. Il semble inquiet, rongé de culpabilité. Il a visiblement peur d'être la cause de sa crise de larmes. Touchée, elle le prend dans ses bras et le serre fort.-Ton père est parti avant ta naissance, mon trésor. Il ne m'aimait pas réellement.Le petit la serre à son tour. C'est avec surprise qu'elle accueillit ses paroles.-Il est méchant alors! Moi je t'aime et je partirai pas, maman.Elle sourit. C'est vrai, elle l'a lui. Tant pis si l'autre ne revient pas, c'est lui le perdant dans l'affaire. Il ne connaîtra jamais son fabuleux fils!-----------------------(Bon, le reste de l'histoire sera du point de vue de Jake)Jake a maintenant 11 ans. Il est presque aussi grand que sa mère, même si il n'est pas encore dans les plus grands des enfants de son âge. Faut dire que ça mère est petite...très petite. Cependant, Jake ne s'en préoccupe pas. Il est plus grand qu'elle un point c'est tout. Son caractère s'est aussi affirmé. Il ne se laisse plus marcher sur les pieds par les autres garçons de sa classe, ceux qui cassent les oreilles de tous avec leurs commentaires déplacés, ceux qui bousculent au passage les jeunes filles parce que c'est ''amusant''. Maintenant, Jake ''s'amuse'' à son tour en répondant à leurs mesquineries, en les bousculant un peu plus fort. Un jour, il avait même voulu renverser le banc sur lequel la bande était assise. Faute de moyen, il était resté au loin à souhaiter les voir se retrouver les quatre fers en l'air. Ah, la suite, il s'en souviendrait toujours. Le banc s'était renversé tout seul, comme par magie, suite à ses pensés. Jake avait bien rit cette journée là. Par contre, il n'en avait pas parlé à sa mère. Il savait qu'elle n'appréciait pas qu'il embête ses camarades, même si c'était eux qui avaient commencé. Cependant, Jake ne pouvait pas s'en empêcher. C'était si drôle de ridiculiser ceux qui se croient supérieur aux autres. Les professeurs, eux, le tolèrent. Ils n'aiment pas le voir s'en prendre à ses camarades, mais, Jake a une telle soif d'apprendre qu'ils lui pardonnent presque tout.Donc, Jake est maintenant âgé de 11 ans. Il est grand, a toutes ses dents et détient un caractère des plus...divertissants. Aujourd'hui c'est le 1er septembre et Jake ne tient plus en place. Pourquoi? Parce que ce sera sa première journée à Poudlard. Poudlard... Prononcer, écrire ou penser ce mot le réjouit. L'école des sorciers lui ouvre ses portes. Lorsqu'il avait reçu sa lettre d'inscription, Jake n'y avait pas cru. Une école de magie? Pfff sûrement un canular monté par un idiot de première. Pourtant, peu à peu, il avait dû se rendre à l'évidence: il était un enfant magique. Certains phénomènes auxquels il n'avait jamais eu d'explication prenaient maintenant du sens. La fois où il avait été élevé au rebord de la plus haute fenêtre du salon, juste parce qu'il l'avait souhaité. Lorsqu'il avait renversé ce banc quelques jours plus tôt...Il y avait tellement d'exemples! Maintenant qu'il avait la réponse au pourquoi du comment, tout semblait si évident. Jake et sa mère avait suivi toutes les procédures pour le préparer. De l'achat de sa baguette magique, à la résolution du mystère de la voie 9 3/4. Aujourd'hui, il est prêt. À la gare de Londres, il embrasse sa mère, promet de lui écrire et d'être sage. Puis, il traverse le mur entre la voie 9 et 10. Poudlard, le voilà!-----------------------Poudlard, Poudlard, Poudlard. Comment résumer les 5 années qu'il y a passé? Bon, commençons par le début. Il y est arrivé comme tout enfant moldu, émerveillé mais légèrement déboussolé. Découvrir ce nouveau monde a été un enchantement. Il écrivait beaucoup à sa mère et passait beaucoup temps dans les livres pour en apprendre le plus possible. Comme dans le monde moldu, il n'avait pas beaucoup d'amis parce qu'il n'était pas très sociable. Puis, plus il s'habituait à la magie, plus il reprenait ses habitudes de mesquineries. Il n'allait pas arrêter seulement parce qu'il avait changé d'école! Il n'y avait plus la bande de garçons stupides alors il s'amusait sur ceux qui le traitaient de ''sang-de-bourbe''. Au fil des années, il commença même à s'en prendre aux innocents, sans trop en mettre toutefois. Sa réputation dégradait, mais il ne s'en faisait pas. Dans ses moments libres, il allait observer les nuages ou les étoiles. Dans le parc, sur les toits plats, par les fenêtres. En quatrième année, il commença à fumer parce qu'il avait découvert la cigarette durant l'été. Il y avait goûté puis était devenu accro à la nicotine. Alors, il avait apporté une réserve à Poudlard. Il fumait lorsqu’aucun professeur n'était dans les parages, mais les élèves, eux, le voyaient. Alors sa réputation dégringola, encore.Pour ce qui est de Potter, il s'en fou complètement. Le survivant est un sorcier comme les autres, excepté qu'il cherche un peu trop l'attention. Toutefois, il lui a été reconnaissant lorsqu'il a débarrassé l'école du monstre qui pétrifiait les enfants  moldus. Jake avait eu si peur d'y passer! À part cela, il ne sait pas trop quoi penser du retour de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Il ne croit pas que Potter soit mentalement dérangé, mais quand même. Comment un type mort depuis 15 ans pourrait ressusciter? Franchement, il est très sceptique.Maintenant il est en 6e année, avec une réputation à faire pleurer. Pourtant il est heureux et passe du bon temps, reste à voir ce qui arrivera!-----------------------Petit rappel pour ceux qui n'aurait pas compris:Un homme X, sorcier de rang social élevé, sang-pur de surcroît, rencontre une jeune femme moldue, ignorante du monde magique. Tout deux se sentent attirés l'un envers l'autre. Ils sortent ensemble quelque temps, animés d'un amour fou. L'homme X cache à sa famille son amourette, de peur de perdre son héritage et d'avoir des démêlés avec un certain Vous-savez-qui encore au pouvoir. Lorsque la jeune femme lui annonce qu'elle est enceinte de lui, il prend peur et se sauve. Il réfléchit et décide de la quitter, de peur pour sa vie, celle de son amour et celle de son enfant. Il ne faut pas prendre les choses à la légère avec Le Lord Noir. Il a même pensé lui effacer la mémoire, mais il n'a pas pu s'y résoudre. Il les abandonne, le cœur lourd, prenant la résolution de ne plus jamais intervenir dans leur vie. Il tient sa résolution même lorsque le Seigneur des ténèbres est éliminé.Monsieur X préfère garder son identité secrète, même si il tient à préciser qu'il a les cheveux bruns et les yeux verts. De plus, il est grand et a les mêmes traits que Jake...La jeune femme d'origine moldue est bien entendu la mère de Jake, Carmen Cleaver. Elle est petite, a des cheveux blonds et des yeux bleus♦ EXEMPLE DE RPG :

*Non! Impossible! Ça ne se peut pas! Il doit y avoir une erreur, c'est la seule explication possible.*

Jake Cleaver, les yeux écarquillés et la bouche entre ouverte, regarde sa copie, choqué. Un T, un T! Il n'y croit pas. Pourquoi y aurait-il un T sur son devoir de potion alors qu'ils s'étaient démenés comme un forcené pour le réaliser? Combien de livre avait-il épluché déjà? Une vingtaine? Non, sûrement plus! Combien de brouillon avait-il rédigé? Une dizaine? Bon, peut-être pas autant, mais tout de même, il avait passé des heures et des heures à travailler sur ce devoir. Rogue l'avait bien mentionné, cette recherche serait évaluée à l'image des Aspic qui les attendrait l'année prochaine. Ah oui, il avait aussi ajouté qu'avec leur niveau si lamentable, ils devaient commencer tout de suite à se préparer pour ses examens si déterminant pour leur avenir. Jake n'avait pas pris l'information à la légère et avait fait son travail avec le plus grand sérieux. Alors pourquoi ce T, ce T pour Troll, se retrouvait-il sur sa copie. C'était bien sa copie non? Le jeune homme dirigea son regard vers le coin gauche de la feuille et constata avec surprise que c'était bien son nom qui s'y trouvait. Il soupira, se rendant à l'évidence. Rogue, le maître de potion, venait de faire une erreur de correction!

Avec une assurance pleine de désinvolture, Jake leva sa main. Rogue ne pouvait la manquer. Elle se dressait certes au fond de la salle, mais la classe était si calme qu'on ne pouvait pas passer par dessus. Comme de fait, le professeur lui jeta un regard agacé avant de lui lancer d'un ton cinglant.

-Un problème Cleaver?

-Sous votre respect Monsieur, je crois que vous avez fait une erreur dans la correction de mon devoir.

Toutes les oreilles de ses collègues étudiant se firent soudainement plus attentives. La cours s'annonçait soudainement plus palpitant. Cleaver ouvrait sa bouche pendant un cour, pour accuser le professeur Rogue d'erreur de correction! Franchement, ça promettait des flammèches!

-Une erreur? Mais vous méritez amplement votre T!

Jake dévisagea son professeur, incrédule. Comment? Il avait du mal comprendre! Il méritait son T et puis quoi encore?

-Ne faites pas cette tête, je parle sérieusement. Même un enfant de 5 ans aurait mieux fait! Fallait vraiment être une vraie bouse de dragon pour réaliser un tel devoir!

Tous les élèves regardèrent maintenant Cleaver d'un air amusé. Pour une fois que c'était lui le souffre douleur, ils n'allaient pas s'en plaindre! Jake, lui, était terriblement humilié. Jamais il n'avait échoué un devoir, et voilà qu'il se ramassait avec un T. Il aurait voulu arracher les yeux de tous ses ''camarades'' sur le champ! Puis, Rogue, son professeur de malheur qui prenait tant de plaisir à le rabaisser, il l'aurait...en fait il ne sait pas trop ce qu'il aurait fait, mais ce qui est sûr c'est qu'il aurait regretté de s'en être pris à Jake Oliver Cleaver!

Jake avait toujours respecté ses professeurs. Il ne s'était jamais permis de les insulter. Il admettait sans peine leur supériorité en connaissance et était véritablement fier de recevoir leur savoir. Pourtant, aujourd'hui, il avait de la difficulté à ne pas s'en prendre au maître de potion. Notre jeune homme prit quelque grande inspiration afin de reprendre son calme. Une fois fait, il s'empara de son crayon et gribouilla un dessin sur une feuille de parchemin. Il n'était pas très doué en art plastique mais il savait se débrouiller. De plus, il utilisait l'art dans une sorte de folie vengeresse qui lui permettait de faire taire les pensés négatives qui lui parcouraient le cerveau. Ne se concentrant plus du tout sur le cours, il se donna à 100% dans la réalisation de son gribouillis artistique. Il était si absorbé dans son travail qu'il n'entendit pas son professeur approcher. Pas plus qu'il ne le vit se pencher par dessus son épaule. Il sortit de ses pensés seulement lorsque sa feuille lui fut arraché.

-En retenu ce soir à 7heures dans mon bureau, Mr. Cleaver

Jake leva les yeux et se moqua silencieusement de la tête que faisait son professeur. Visiblement, il n'avait pas apprécier de se voir caricaturer ainsi. Avec des cheveux dégoulinant de graisse, un nez aussi énorme que long ressemblant étrangement à un perchoir pour oiseaux, et une tenue des plus ridicules, un habit de balais classique. Jake savait que son acte était enfantin, mais il n'avait pas pu résister à la tentation. Espérons seulement que la retenue ne sera pas douloureuse...

IV. HORS JEU

    ♦ COMMENT AS-TU CONNU CE FORUM ? Vous pensiez vraiment vous être débarrassé de moi? ♦ AGE IRL : 17 ans♦ PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Jared Leto♦ EST-QUE TON PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? Non. Heureusement, la banalité n'est pas un bien vilain défaut.♦ DÉSIRES-TU ÊTRE PARRAINE(E) ? : Non, merci♦ AS-TU LU LE RÈGLEMENT ? : Oui! Pas besoin de vérifier, je ne suis pas un menteur, je sais lire le règlement =)


Dernière édition par Jake Cleaver le Jeu 13 Mar 2014 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUXMODO
    SERVEUR CHEZ O'GLOBULEUX
    MODO
AVATAR : Jared Leto
MESSAGES : 1064

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 11 avril 1979, Londres
SANG SANG: inconnu
MessageSujet: Re: Jake Oliver Cleaver [U.C] Ven 2 Juil 2010 - 17:39

Voilà, j'ai terminé !!
J'ai repris l'histoire et l'exemple rp' de mon ancienne fiche, en espérant que ça vous convienne!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1181

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Jake Oliver Cleaver [U.C] Sam 3 Juil 2010 - 19:51

Aucun doute là-dessus, Mr Cleaver, votre place se situe à

SERPENTARD

(Jolie fiche, rebienvenue ;))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jake Oliver Cleaver [U.C]

Revenir en haut Aller en bas

Jake Oliver Cleaver [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jake Oliver Cleaver [U.C]» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]» Jake Aaron Buckley» Oliver Green» Oliver • I can't remember. •
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations élèves :: Fiches validées-