AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Poppy Pomfresh - Infirmière de Poudlard -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Poppy Pomfresh - Infirmière de Poudlard - Lun 17 Nov 2008 - 1:16

Oups... Je viens de m'apercevoir en parcourant le forum qu'un infirmier était déja présent...

J'ai vu que le poste d'infirmière était encore vacant alors je n'ai pas cherché plus loin. Si ce n'est plus le cas dites le moi et je changerai de poste. Pourriez vous d'ailleurs m'indiquer quels postes sont vacants et ceux qui ne le sont plus dans le personnel de Poudlard ?

Bon je poste quand même ma fiche de présentation, sait on jamais.


Comment avez-vous connu ce site ? J'ai connu le site grâce à un annuaire de RPG Harry Potter.

Age du posteur :19 ans

Nom :Pomfresh

Prénom :Poppy, même si la pluspart de ses relations l'appellent Pompom.

Age : Pomfresh a 58 ans.

Lieu de naissance :L'infirmière naquit dans la petite ville de Templemartin, proche de Cork, dans le Sud de l'Irlande.

Origine : C'est une sang melée, née d'un pére cuisinier moldu et d'une mère médicomage.

Physique : Poppy Pomfresh était une petite sorcière d'un âge assez avancé maintenant. Les petites rides au coin de ses paupières et les poches au dessous de ses yeux le confirmait. Cependant ses pomettes hautes et rosées rendaient toute sa fraicheur à son visage. Les yeux d'un bleu vif de la sorcière gardait toute son intensité malré le temps passé. Son regard bienveillant et determiné pouvait aussi bien rassurer qu'effrayer.
Son ancienne chevelure rousse était devenue blanche et argentée avec l'âge. Elle gardait ses cheveux tirés en un chignon serré ou les laissaient tombés en une grande tresse.
Son amour pour la cuisine, grâce à son père, se traduisait par un corps un peu rond.
La sorcière avait vieillit mais l'on pouvait voir qu'elle avait été une belle femme étant plus jeune. Et elle avait un charme inimitable qui donnait à tout sorcier l'envie de tomber dans ses bras.
Elle était presque toujours vétue de sa tenue d'infirmière qu'elle arborait avec fierté. Même lorsque Pomfresh sortait de l'enceinte de Poudlard elle gardait la pluspart du temps l'uniforme ou enlevait uniquement le tablier blanc qui recouvrait sa robe de sorcière rouge bordeaux. En réalité pour Poppy l'uniforme d'infirmière qu'elle portait ne représentait pas seulement sa fonction mais aussi ce qu'elle était, cela définissait son identité.

Caractère : Poppy était une femme de caractère, depuis toujours elle avait été determinée et autoritaire. Dans son métier elle se devait d'être respectée et de faire respecter les règles car dans la santé il y avait des règles. Même si Pomfresh était sévère, elle l'était toujours pour de bonnes raisons, pour le bien de ses patients et des individus en général. C'était une femme de bien et pour elle le bien résidait tout d'abord dans un corps en bonne santé. Dans son travail la sorcière était sérieuse et dévouée. Elle excellait dans ce domaine qui avait toujours été sa vocation. Consciente de son talent et de son dévouement, elle n'était pas pour autant orgueuilleuse. En réalité c'était une femme simple.
Même si pour elle son travail était sa vie elle trouvait aussi son bonheur ailleurs. C'était une bonne vivante, elle aimait bien manger et boire du bon vin. Elle tentait tout de même d'être une femme moderée, ce qui était à ses yeux important. S'amuser, mais avec modération. Ne pas tomber dans les débordements. Même si Pomfresh était une femme de principes elle ne jugeait jamais personne. Lorsque certains de ses patients revenaient après s'être battus, ou après avoir trop bu par exemple elle ne les jugeaientt pas, elle se permettait uniquement de donné des conseils et grondé à l'occasion. Car cela oui elle grondait... Mais la porte de son infirmerie était toujours ouverte à qui que ce soit. C'était une femme de confiance. Elle ne cherchait jamais à tirer les vers du nez à quelqu'un mais était toujours disponible et prête à écouter quiquonque avait besoin d'aide.
Malgré cette apparence de rigidité qu'elle s'efforçait de donner dans son travail Pomfresh était une sorcière qui aimait rire. Elle cherchait juste à bien séparer son travail de sa vie privée, et le faisait bien.

Signes particuliers : Mis à part ses petites taches de rousseur d'Irlandaise sur le bout du nez, Pomfresh était d'apparence assez simple.

Ce qu'il ou elle aime : Pomfresh était une femme simple, aux plaisirs simples. Elle aimait tout d'abord son travail auquel elle était pleinement devouée. Et tout ce qui touchait à la médicomagie. Elle aimait la diversité des médicaments, les plantes, les potions. Mais elle aimait aussi ce contact qu'elle avait avec ses patients.
Dans sa vie privée elle appréciait les bons repas en bonne compagnie, elle aimait discuter, débattre. Elle appréciait lire et écouter la musique de son pays. Elle aimait justement ses retours au pays, dans la famille qui lui restait mais Poudlard et ses étudiants lui manquaient rapidement. Elle aimait la propreté, c'était une sorcière plutôt maniaque. Elle avait apprit dans son métier à tout ordonné et ce sens de l'ordre s'était établit aussi dans sa vie privée.

Ce qu'il ou elle n'aime pas : Poppy Pomfresh était une femme qui n'aimait pas le désordre et les débordements. Dans son métier c'était une femme autoritaire et ne supportait pas qu'on la désobéisse et que l'on essaye de déjouer les régles qu'elle avait établit. Elle n'appréciait pas qu'on fouille dans ses affaires ou que l'on s'en mêle. Elle ne supportait pas que l'on prenne des décisions à sa place.
Pour les choses de la vie elle n'aimait pas la cuisine préparé magiquement. Poppy détèstait la bière, elle trouvait que c'était une boisson vulgaire.
Elle détèstait par dessus tout les chats et en était allergique.

Histoire : (10 lignes COMPLETES minimum, en incluant vos années passées à Poudlard et votre enfance)Poppy Pomfresh était née d'un couple heureux, dans une petite ville d'Irelande. Son père était un cuisinier moldu amoureux de la bonne nourriture. C'était un homme trés enjoué et enthousiaste, quelqu'un de généreux. Sa mère, une médicomage de Ste Mangouste était plus reservée, plus sévère mais fut une très bonne mère. Elle apprit le sens des principes à sa fille sans pour autant l'empêcher de vivre son bonheur. La générosité et le dévouement avait toujours été dans la famille de Poppy des principes primordiaux mais surtout naturels. Dans sa petite ville Poppy vécut une enfance heureuse, entourée d'amis et de ses parents aimants. Elle attendit ses onze ans avec une impatience non cachée. Elle rêvait d'entrer à Poudlard. Elle passa toutes ses années dans l'école de sorcellerie de Poudlard et rencontra des amis qu'elle garda tout au long de ces années. Poppy était une enfant travailleuse et fut alors envoyée à Serdaigle. Elle passa d'année en année avec le même rêve en tête: devenir madicomage comme sa mère. Elle se sentait faite pour ce métier.
Les ASPIC's en poche elle décida de se marier avec le jeune homme qu'elle aimait depuis 3 ans, Adrian Quaye. Ils s'installèrent dans une petite maison dans un petit village prés de Londres où Poppy étudiait en médicomagie. Deux années plus tard Poppy tomba enceinte d'une petite fille. Ce cadeau de la vie fit le bonheur du couple. Adrian poursuivait ses études d'Auror alors que Poppy resta auprés de son bébé la première année. Elle reprit ensuite ses études. Tous les trois vivaient un réel bonheur. Poppy avait conscience qu'elle était encore jeune mais leur bonheur à tous et leur détermination était tels qu'ils ne pouvaient êtres qu'enthousiastes par rapport à leur situation.
Poppy décida de continuer ses études longtemps pour avoir un diplome important. Pendant plusieurs années ils vivèrent sur l'héritage qu'Adrian avait reçut lors de sa majorité.
Seulement ce bonheur comble ne pouvait durer éternellement...
Lorsque leur fille, Perdita, eut six ans elle fit une trés mauvaise chute dans l'éescalier. Malgré les efforts de Poppy pour soigner sa fille celle ci mourut.
Le couple fut anéanti. Poppy ne pouvait plus supporter de regarder son mari sans voir sa petite fille dans ses yeux. Elle le quitta et continua ses études. Elle tenta de perdre la douleur dans le travail. Seulement il fut un moment où elle ne pouvait plus continuer sans rien faire. Elle aurait pu trouver une place dans la recherche mais préféra accepter l'offre de Dumbledore et devint l'infirmière de Poudlard. Elle souhaitait soigner des enfants, des adolescents. Etre en réel contact avec les individus. Ainsi elle pourrait refaire surface. Au départ ce fut assez difficile, car la douleur était présente mais son dévouement et son amour pour son métier la sortit de l'anéantissement. Aujourd'hui Poppy Pomfresh est une femme heureuse, dévouée et sincérement en paix avec elle même.

Exemple de rpg :Racontez, avec votre regard d'adulte, ce que vous avez fait le jour où vous avez eu vos ASPICs. (Déçu ? Soulagé ? Vos pensées, Vos réactions ... )

Je me souviens combien nous étions stressés tous les quatres... Adrian Quaye, Mary Tuder, Alistair Green et moi. Nous avions étés inséparables toutes ces années passées à Poudlard. Surtout avec Adrian, cela faisait trois ans que nous étions amoureux et je croyais alors à cette époque que cet amour durerait toute la vie... L'insouciance...
Le résultat de nos ASPIC's marquait la fin d'une époque mais aussi le début d'une autre. Enfin lorsque je dis que nous étions tous stressés ce n'est pas entiérement vrai en réalité, je me rapelle la décontraction et l'assurance dont faisait preuve Alistair... Si sûr de lui ! Il l'avait toujours été en fait. Mais aujourd'hui je me rend bien compte que ce n'était qu'une simple façade. Lui aussi, comme nous tous, devait appréhender le résultat.
Nous étions dans la grande salle et hésitions encore à aller nous asseoir à nos places ou allait apparaitre l'enveloppe nous indiquant notre avenir. Seulement Alistair nous avait finalement sorti de notre torpeur à tous et avec sa nonchalance, sans doutes feinte, nous avait poussé vers la table des Serdaigle. Je me rappelle que Mary s'était remise à se ronger les ongles depuis une semaine... Pourtant nous étions tous de bons élèves et cela semblait évident que nous avions tous réussi l'examen mais dans l'esprit d'un jeune sorcier tout ne devait pas être si clair sinon nous n'aurions pas tous eu cette boule au ventre en décachetant l'enveloppe. Heureusement nous étions tous admis. Maintenant que j'y pense, si l'un d'entre nous ne l'avait pas été cela aurait été un enfer. Nous n'aurions pu faire éclater notre joie. Quoique cela aurait peut être été bénéfique vu la soirée que l'on avait passée ensuite...
Un repas était prévut dans la Grande Salle pour célébrer la fin de l'année et des cours à Poudlard et ce soir là, même Dumbledore n'avait pas réussit à faire régner le calme. En fait avec le recul je me demande s'il avait vraiment essayé... Dumbledore se réjouit tellement de faire la fête qu'il en oublie parfois son rôle de directeur... Nous avions tous les quatre partagé cet énorme moment de joie et surtout de soulagement. Nous nous sentions libres !
Il y avait ensuite de prévut une grande fête au Tois Balais réunissant, pour la première fois dans la bonne humeur, les quatre maisons. Ce soir là je crois que j'avais du oublier mon sens de la modération dans ma table de nuit... De ce que je me souviens de cette soirée c'est ce flot d'alcool et de gens dans le petit bar de Pré au Lard. Je dois avouer que, même si j'ai une bonne mémoire, j'ai oublié une bonne partie de la soirée. J'avais tant apprécié tous ces individus réunis pour fêter un évènement commun. Pour la première fois la rivalité entre les maisons s'était effacée. Ce dont j'étais sûre alors et que je sais encore aujourd'hui c'est que cette fête fut un grand moment dans la vie de jeune femme que j'étais. Ce moment m'avait appris à laisser de côté les préjugés et cela est important dans le métier que j'exerce aujourd'hui. Le recul que j'ai aprés toutes ces années me permet de voir les bonnes choses et les erreurs que j'ai faites ou apprises au fil du temps. Au moins aujourd'hui mon sens de la modération est plus affiné...


Post désiré : Je désirerais avoir le poste d'infirmière, tenu par Poppy Pomfresh.

As-tu lu le règlement ? Oui, ca ira je valide quand même va
Nom et prénom de votre célébrité sur votre avatar : Gemma Jones


Dernière édition par Poppy Pomfresh le Lun 17 Nov 2008 - 20:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Poppy Pomfresh - Infirmière de Poudlard - Lun 17 Nov 2008 - 1:57

Bonjour miss !

Alors pour l'infirmier, c'st moi qui le joue (pas) et je n'ai aucune peine à te laisser la place. Mark sera ravi de vous obeir et de vous donner un coup de baguette au besoin et n'éprouve pas de problème particulier à vous laisser la direction de l'infirmerie.

En ce qui concerne les posts vacants... je crois que tous les professeurs sont là (sauf celui d'étude des runes et d'arithmancie ?), Rusard et Mlle Pince sont jouées aussi je crois.

Enfin, en ce qui concerne ta fiche proprement dite, il manque quelque chose à la question "as tu lu le règlement". Ce n'était pas la réponse que l'on attendait. Relis le bien et tu verras ce que je veux dire je pense.

Bienvenue sur Rictusempra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Poppy Pomfresh - Infirmière de Poudlard - Mar 18 Nov 2008 - 18:49

Tout est parfait, tu es acceptée.

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Poppy Pomfresh - Infirmière de Poudlard - Aujourd'hui à 21:06

Revenir en haut Aller en bas

Poppy Pomfresh - Infirmière de Poudlard -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana» A plus tard les amis... [Infirmière Joëlle, Privé]» [1914-1918] Tenue d'infirmière» Choisissez l'avatar des PNJ ! Partie 2-39 : Infirmière Joëlle !» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-