AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Mar 7 Oct 2008 - 23:30

Comment avez-vous connu ce site ?Par une amie qui s’est inscrite et qui me l’a conseillé.

Age du posteur :17 ans

Nom :Harkness

Prénom :Gray

Age :36 ans

Lieu de naissance :Kilkenny, Ireland

Origine :Sang mêlé, mais c’est le secret de famille tabou. Je m’explique : L’arrière, arrière, arrière, arrière grand-mère a eut une relation tumultueuse avec un moldu, d’où il résulta l’unique fils qu’elle ait eut. Son mari (sorcier de sang pur comme elle) reconnut l’enfant, mais n’en n’eut pas d’autre avec elle. Mais pour continuer dans les malheurs, ils se rendirent compte que leur fils était cracmol…Comment dire…Ils firent avec. S’étant finalement marié à une sorcière, et ayant eut des enfants sorciers, il leur fit croire qu’ils étaient de sang purs, et que lui n‘avait pas eut la chance de naître magique. Ainsi le pot-aux-roses est passé de génération en génération, se révélant à chaque personne de la famille une fois que ces dernières aient atteint la majorité.

(Pour que ce soit un peu plus clair, voici un Arbre Généalogique de la famille)

Physique :Par où commencer ? Bon, aller on y va : Mesurant près d’un mètre quatre-vingt cinq (en réalité il mesure un mètre quatre-vingt quatre et demi, très important le demi XD), Gray n’a rien qui le fasse se démarquer des autres du point de vue physique. De forme relativement brique de jus d’orange, il a des épaules espacée d’une soixantaine de centimètre l’une de l’autre, un torse ma foi pas disproportionné, bref en résumé il est la banalité même morphologiquement parlant.

Pour entrer un peu plus dans les détails, son visage est de forme « ovale » comme diraient les physionomistes, assez fin, avec des pommettes saillantes qui ressortent lorsqu’il sourit. Il y a d’ailleurs quelques tâches de rousseurs qui se perdent sur les dîtes pommettes. Ses yeux rieurs sont bien noirs, donnant un contraste entre la lueur rieuse qui vit dans ce regard et leur couleur si froide. Quand à ses cheveux, ils sont bruns et courts, et Gray a la mauvaise habitude de ne les coiffer qu’en cas particulier, autrement, vous le verrez arriver avec les cheveux dans tous les sens, mais pourtant personne ne lui a jamais la remarque. Peut-être qu’ils croient tous que c’est fait exprès…Qui sait ?

Du coté de ses goûts vestimentaire, c’est très simple : des costumes moldus rayés. Il en a des bleus, des marrons, des noirs, des rouges, des verts foncé…Bref, c’est vraiment sa marque de fabrique. Si vous voyez passez du coin de l’œil un morceau de tissus rayé, soyez sûr que la propriétaire doit être Gray. En effet, sauf situations particulières (bals, réunion en haut lieu magiques, ect…) l’Irlandais ne portera pas de robe de sorcier, pas qu’il soit spécialement rebelle, mais il s’emmêle toujours les pieds dans les pans de sa robe, ou bien il s’emmêle les pinceaux pour trouver où sont les manches. Pourtant, il a été obligé d’en porter pendant plus de sept ans, et bien il ne s’y est jamais fait…Non je plaisante, en vérité, la première raison est vraie, mais l’autre véritable raison est qu’il ne trouve pas ça pratique pour se déplacer. Ah, et puis c’est un indécrottable fan des converses. Comme il dit : « On a l’impression d’être dans des chaussons avec ces chaussures… ». Et alors là c’est pareil que pour les costumes : Il en a de toutes les couleurs, ses préférées étant les rouges, chacun ses goûts après-tout.

Caractère : Alors, si Gray ne se distingue pas au niveau physique, sa psychologie en revanche le rendrait presque marginale. Très exubérant dans sa façon d’être, Gray n’hésite pas à aller voir les gens qui l’inspirent. Et cela ne veut pas forcément dire « des gens avec une tête avenante ». Non, non, cela est à inclure dans le pack, mais « des gens qui l’inspirent » ça peut être le premier personnage venu, pourvu qu’il y ait quelque chose en ce personnage qui ait attiré son attention, et cela n’est pas dur.

Oh ! Chose importante, Gray a un sens d’évaluation de la gravité d’une situation assez particulière, assez personnelle même je dirais. Comme s’il était dans un autre monde. Ce n’est pas pour autant qu’il est totalement déconnecté du reste du monde. Je dirais même au contraire ; Car Gray est en effet une personne calme et posée, extrêmement bienveillante (tant que vous ne vous attaquez pas gravement à lui ou à ceux qu’il chérit), réfléchie malgré les apparences et bon confident. Ah ça ! Bien qu’il semble être quelqu’un qui parle énormément (ce qui n’est pas tout à fait faux), si vous lui confiez quelque chose en lui demandant de le garder pour lui, soyez sûr qu’il tiendra parole.
Plein d’humour, il n’est cependant pas du genre à tenter de placer des blagues à tous les coins de conversation. Non, plus à mettre un petit jeu de mots par-ci par-là.

Mais Gray oscille sans cesse entre l’état énoncé plus tôt et une autre facette de son caractère. Il apparaît alors comme une véritable boule d’énergie ambulante, ne pouvant pas tenir en place plus de dix minutes. Il faut toujours qu’il marche, gesticule, court, si bien que durant ses cours, les élèves se sont résignés à ne plus suivre leur professeur des yeux tant il bouge à travers toute la classe (et c’est pareil en contrôle, donc pour tricher ce n’est pas facile…XD). Cette énergie se combine parfois à la passion dans chacune de ses actions. Attention cependant, je ne vous parle pas de la passion amoureuse, mais bien de cette émotion violente et irrationnelle qui s’empare de vous parfois. En plus de cela, l’Irlandais est très extravaguant et extraverti…Je vous laisse imaginer le tableau. En bref, il est quelqu’un de bon vivant, joyeux, et qui aime à partager sa bonne humeur.
Je crois que le pire est quand vous lui apprenez quelque chose. Effectivement, Gray est avide d’apprendre tout ce que l’on accepte de lui transmettre. Sur n’importe quel sujet (enfin, si on excepte tout ce qui est du registre du film d’horreur…). Il est resté un grand gamin qui ne cesse de vouloir apprendre de nouvelle chose, ce qui explique en partie son comportement. Devenant très imprévisible et impulsif par moment, il n’est pas rare de le voir alors parler tout seul. Le point commun entre ces deux faces de Gray, est son éternel sourire bienveillant qui ne le quitte pas.

Il existe cependant une troisième facette de Gray, que je vous souhaite de ne jamais rencontrer. Une facette bien plus sombre, très éloignée du Gray insouciant que vous voyez la plupart du temps. Cette facette est appelée colère…
Si jamais vous le voyez arriver le visage dur, avec les yeux déterminés et lançant des éclairs, accompagné de sourcils froncés, ne restez pas dans le coin, ça pourrait devenir dangereux. Parce qu’il ne faut pas se fier aux apparences ; Il a beau vivre une grande partie comme les moldus, il ne faut pas oublier qu’il est avant tout sorcier, qu’il a fait ses études à Poudlard et qu’il ne s’en pas mal sortit du tout à ses ASPICS. Aussi ne le sous-estimez pas. De plus dans cet état-là, sans même en venir aux mains (ou plutôt à la baguette XD), il sera très véhément dans ses propos, très dur et sec, et n’hésitera à cous cracher vos 4 vérités à la figure, contrairement à son habitude. Devenant beaucoup plus caustique, Gray atteint alors la limite du supportable.
Alors quand les élèves se plaignent de ces petites beuglantes en cours, auxquelles résulte un simple mal de crâne tenace, ils peuvent s’estimer heureux que Gray soit quelqu’un de fondamentalement calme, qui part dans des colères noires peu souvent.

Dépeint ainsi, Gray semblerait presque être un saint (j’ai bien dit presque…N’abusons pas), pourtant, des défauts il en a. Très curieux (voir fouineur) il n’hésite pas à poser ses questions (s’il le peut le plus directement possible, résultat d’une franchise un peu trop exacerbée), et peut même devenir lourd quand la réponse lui tient vraiment à cœur.
Une attitude qui a tendance à exaspérer la plupart des élèves : Il donne toujours ses punitions et retenues avec un sourire, et un franc sourire, pas le sourire hypocrite de quelqu’un qui se moque de vous.
Autre exemple, si lui accepte sans problème d’écouter les élèves qui ont besoins de vider leur sac, Gray en revanche ne se laisse pas aller à la confidence ainsi. Il a alors tendance à trop intérioriser ses problèmes. Son seul défouloir étant ses maquettes, qui le détendent, qui le rassurent…Ou bien de longues heures passées dans sa salle de cours à se rappeler les bons moments passés à Poudlard. Un autre défaut majeur : Il est prêt à tout accepter de la part de ses adversaires s’il sait que quelqu’un est menacé de mort. D’autant plus si c’est quelqu’un qui lui est cher. Gray préférera tout à la mort de quelqu’un. En fait, il fait toujours passer les autres avant lui-même, trait de caractère que semble avoir pris son plus jeune frère, Jack.

Signes particuliers :

Ce qu'il ou elle aime :Ce qu’il aime ? Son métier. Bien que Gray traîne parfois des pieds pour aller faire ses cours, il n’en reste pas moins qu’il se donne à fond dans ses cours, et est même prêt à faire beaucoup afin d’aider les élèves en difficulté. Mais son métier n’est pas la seule chose qui a de l’importance à ses yeux, le modélisme a une grande place dans son cœur de grand gamin. Tout model réduit qui l’inspire atterri entre ses mains. Sans compter son amour pour les moldus. S’il pouvait, il vivrait exactement comme eux ; Mais ne nous leurrons pas, il a été élevé comme un sorcier, et, bien que plus lucide sur la vie des moldus que d’autres, a des réflexes de sorciers par moment…Aussi préfère-t-il ne pas quitter la communauté sorcière. Et pour finir, son fiston à lui. Son p’tit Val’ comme il l’appelle. Valentin étant son seul enfant, il l’adore, mais tente de limiter les élans affectifs à Poudlard.

Ce qu'il ou elle n'aime pas :Que l’on fasse de la discrimination (quelle qu’elle soit) durant son cours. Ou même en dehors de son cours. Gray est quelqu’un qui est très droit à ce niveau-là, il voit tout le monde au même niveau. Bon, bien évidemment, entre un élève de onze ans et un de dix-sept ans ou un adulte il n’aura pas tout à fait la même attitude, comme tout humain. Il déteste aussi les conflits et tentera soit de les éviter le plus possible, soit de les calmer, quitte à se montrer bien plus dur qu’à l’ordinaire. Qu’on de joue de lui. Etant quelqu’un qui aime savoir qu’il peut vous faire confiance, le trahir serait la pire injure que vous pourriez lui faire, et là il ne pourra jamais vous pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Mar 7 Oct 2008 - 23:54

[HJ: Désolé ej vais devoir poster ma fiche ne plusieurs parties ^^"]

Histoire : (partie 1) Né dans une famille de sang mêlé, qui se dit sang pur, Gray a cependant été élevé dans un esprit de tolérance envers les autres. Sa mère Ann était une femme douce et gentille, bien qu’un peu beaucoup excentrique (peut-être le fondement du caractère si unique de Gray ?), et son père Andrew un homme du monde magique peu présent. Pourtant, aucune haine contre ce dernier de la part du jeune Gray n’apparut, non, non. En effet, quand son père était là, il était là, pas à moitié dans son travail et à moitié avec son fils. Non, non il venait pour voir sa famille point.
Pour la petite anecdote, alors qu’il découvrait ses ébauches de pouvoirs magiques, il avait faillit transformer son chat Tigrou en jouet pour enfant…Pauvre chat. Heureusement que son père est intervenu alors, sinon dieu seul sait comment aurait finis le pauvre animal…

La famille ne resta cependant pas très longtemps au nombre de trois. Un ventre rond et neuf mois plus tard, alors que Gray avait deux ans, Dame Nature (avec la complicité des deux parents) eut la bonté de lui accorder un petit frère : Harold. Très intrigué par cet être étrange que représentait un bébé pour son très jeune cerveau, il ne cessait de poser des questions. « Comment est-il arrivé ? » « Qu’est-ce que c’est (bien que cette question fut très vite abandonné quand ses parents lui ont expliqué qu’il était un autre petit Harkness) ? » et bien d’autres. Ses parents ne savaient d’ailleurs pas trop si ces questions étaient dues à la jalousie ou bien simplement à l’envie de découvrir un morceau de ce monde si vaste.

Il se révéla finalement que Gray voulait simplement rencontrer ce petit frère. Et à peine eut-il le temps de s’habituer à ce premier frère qu’en vint un deuxième, un an plus tard. Un petit Jack Harkness. Tout heureux de voir une nouvelle fois le miracle de la vie se produire (et plus précisément lui accorder un nouveau camarade de jeu pour lui et son petit frère Harold), Gray accueillit à bras ouvert ce nouvel arrivant, aidant quand il le pouvait ses parents du haut des ses trois printemps (ce qui généralement se résumait à jouer avec eux, à ne pas les faire se sentir exclus). Et plus les années passaient, plus les frères étaient proches, presque inséparables, prêt à faire les quatre cent coups ensemble, au grand damne de leurs parents par moment. Cependant, Ann et Andrew se réjouissait de voir qu’une bonne entente s’était très vite instaurée entre els trois garçons, plutôt qu’un rapport de force.

Nous passerons les détails des années "pré-Poudlard" de Gray et ses frères, n’ayant que peu d’intérêt pour l‘histoire. Sachez seulement qu’elles se passèrent bien, quelques accrochages par-ci par-là comme dans toute fratrie, mais sans réels problèmes. Bref, venons-en aux onze ans de Gray. Recevant la lettre qui lui permettait d’entrer à la prestigieuse école de Poudlard, ses parents crurent qu’ils allaient devoir racheter un nouveau tapis tant Gray faisant les cent pas dessus à lire et relire cette lettre providentielle à ses yeux, tout en sautant un peu partout. Ses frère étaient un peu jaloux sur les bords, mais cette jalousie s’allégea quand Gray leur promis qu’il reviendrait à toutes les vacances, et que de toute façons, ils iraient eux aussi dans respectivement, deux et trois ans.

Dès son arrivée Gray se fit remarquer. Comment ? Très simple : le seul à se prendre les pieds dans sa robe de sorcier sur le chemin qui le menait au Choixpeau Magique. Enfin bref, ce petit accident passé, il reçut le jugement du Choixpeau : Il fut envoyé à Serdaigle. Une grande surprise pour le reste de sa famille d’ailleurs. Toute sa famille avant lui avait été envoyée à Gryffondor, et lui, il est à Serdaigle. Mais bon, comme ont dit alors les anciens : « Tant qu’il n’est pas à Serpentard tout va bien ».

Sa première année fut (comme pour beaucoup d’élèves) celle de la découverte de ses points forts et faibles en matière magique. La botanique, le soin aux créatures magiques, et les sortilèges étaient ses points forts, quant à l’astronomie et la métamorphose, c’était une vraie catastrophe (le pauvre rat qu’il avait comme cobaye s’était retrouvé avec deux piques de fourchettes à la place des pattes avant…). Pour le reste, il était ni bon ni mauvais, dans la moyenne dirons-nous. Cette année fut aussi l’heure de sa première réelle confrontation avec le coté injuste de la vie. Bizuté par des troisième années, il leur répondit par un sortilège bien sentit de Rictusempra, ce qui lui valut trois heures de retenues par le professeur Flitwick, qui le surprit à ce moment-là. Cela ne l’empêcha pas de garder son éternelle bonne humeur que tous lui connaissaient.

Enfin bref, une première année dans la moyenne (Banalité quand tu nous tiens…). Gray s’était fait quelques amis dans sa maison, et quelques une dans d’autres, excepté les Serpentards, qui semblaient ne vouloir établir aucun contact avec les autres maisons hormis pour les ridiculiser (du moins pour la plupart d’entre eux). Année qu’il n’hésitait pas à raconter à ses frère (et accessoirement ses parents qui écoutaient aussi) lors de ses retours à la maison, ou bien dans de longues lettres qu’il envoyait lorsqu’il en avait le temps.

Car bien qu’étant quelqu’un de relativement fonceur et qui avait un tempérament à en surprendre plus d’un, il n’a pas été envoyé à Serdaigle par hasard. Il travaillait dur pour tenter de se rattraper dans les matières où ses points chutaient le plus, mais aussi pour toutes les autres matières. Ainsi il n’avait que peu de temps vraiment pour lui. Qu’à cela ne tienne, il était heureux ainsi.

Lors de sa troisième année, Gray fut heureux de voir arriver Harold, son cadet, envoyé lui à Gryffondor. Dès le départ il était connu comme étant le frère de Gray, et visiblement, cela ne le dérangeait pas plus que ça. Bon, revenons à notre cher Gray. A l’aube de sa troisième année, il put choisir de nouveaux cours. Voyant dans les différents choix : "Etude des Moldus", son regard s’ouvrit en grand. Pas qu’il ne sache pas ce que sont les moldus, mais ça l’étonnait, autant que l’enchantait, de voir une telle matière au programme. Choisissant cette option, il se découvrit bien vite intéressé par les moldus en eux-mêmes, par leurs coutumes, leurs passions ect…Et il croyait fidèlement ce que racontait leur professeur d’Etude des Moldus, qui pourtant avait tendance à rabaisser les moldus.

Mais heureusement pour lui, quelqu’un le remit "dans le droit chemin" dirons-nous. Un de ses camarade de Serdaigle, né moldu, qui tomba sur ses notes de cours d’Etude de Moldus. Comment dire, en plus de se payer un franc fou-rire en lisant le cours, il n’hésita pas à contredire certains faits. Avide d’en apprendre plus, comme il l’est toujours, il parla longuement avec cet élève, prenant nombre de note, assimilant rapidement tous ce que l’autre élève lui disait. Pour lui, les moldus avaient un mode de vie tellement intéressant, bien que plus compliqué par l’absence de magie selon lui au départ. Quand Jack son deuxième et dernier frère entra à Poudlard (envoyé à Gryffondor lui aussi), il était totalement obnubilé par une activité moldue : le modélisme.

Enfin bref, continuant dans cette voie, il passa ses dernières années à Poudlard tranquillement, bien que la menace du Lord Noir commença déjà à prendre une ampleur qui inquiétait les plus prévoyants et lucides des sorciers. Sortant avec un bon score à ses ASPICS (quant à Harold et Jack, le premier fit de brillante études, comme toujours, et le second effectuait une scolarité mouvementée par des retenues s’opposant à des actes valorisants en tous genre), il ne fit cependant rien de plus pendant quelques années, la terreur que faisait régner Voldemort l’obligeant à rester avec ses parents, là où il serait sûrement d’une bien meilleure utilité que dans un quelconque cours.

Combien il eut raison : Durant des vacances scolaires, la maison fut attaquée par des Mangemorts. Quelle journée épouvantable, tant de cris, de peur, de douleur…Et pourtant, Gray avait sentit cette adrénaline monter dans son sang. Cette sorte d’excitation malsaine à se battre…En même temps que ce sentiment qui le poussait à protéger les gens qu’il aimait.

Toute la famille était à la maison, et seul deux des trois fils pouvaient utiliser la magie, en plus des deux parents. En effet, Gray avait 19 ans alors, Harold 17 ans (la marque venait tout juste de disparaître), et Jack n’était âgé que de 16 ans à cette époque. D’un coté, ils pouvaient s’estimer heureux, les Mangemorts ne semblaient pas avoir l’intention de les tuer…Enfin, pas physiquement en tous cas.

Jack fut la première victime d’un des deux Mangemorts présents, le sort de Doloris l’atteignit en pleine poitrine avant qu’il n’ait eut le temps de faire le moindre mouvement.
Ce fut la première fois que Gray entra dans une colère si noire, si destructrice s’il l’avait voulu. S’avançant vers le Mangemorts, il n’hésita pas à utiliser tous les sortilèges et maléfice qu’il connaissait envers le Mangemorts, ne prenant pas de répits tant que son adversaire ne serait pas soit à terre, soit loin de chez lui. Son plus jeune frère avait été frappé par un sortilège impardonnable, et cela serait la seule chose qu’il aurait à essuyer, il se le promit. Réussissant à éviter de peu un autre sort de Doloris, Harold vint alors se joindre à lui, et, unissant leurs deux puissances respectives, ils réussirent à toucher un Mangemort avec un sortilège de Stupéfix. Un peu raté, ils ne réussirent qu’à faire valser la baguette de leur cible, laquelle leur mère se dépêcha d’attraper et de briser, avant que les deux frères ne lance un Expelliarmus sur le Mangemort qui reparti assez vite après cela.

La maison étant de nouveau calme (ou presque), Gray et Harold se ruèrent vers Jack, tout comme Ann. Il était évanoui, mais ne semblait pas avoir plus de problèmes que ça. Ainsi, la vie reprit son cours comme elle pu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Mar 7 Oct 2008 - 23:56

Histoire: (Partie 2):Pour parler de choses plus joyeuses que les Mangemorts et autre malheurs, Gray se maria un an plus tard. Bon, ok, c’est un mariage arrangé avec une sorcière de sang pur (soi-disant pour préserver le sang, mais de toute façon, la famille Harkness étaient de sang mêlée depuis près de deux cents ans…Alors quoi qu’ils fassent, ils resteraient sang-mêlé à présent…), mais ce fut un beau mariage, auquel participèrent tous les oncles et tantes qu’ils ne voyaient que peu, les cousins cousines et toute le tintouin…

Durant la première année de leur mariage, Gray et Joanna, sa femme, faisant bonne figure aux repas de famille, s’efforçant de jouer les amoureux, et dans l’intimité, apprenaient à se connaître petit à petit. Si bien qu’ils eurent un enfant. Malheureusement, cette grossesse coûta la vie à Joanna. Quand on lui amena son fils, un joli bébé aux cheveux blonds et les yeux bleus profonds, et qu’on lui demanda comment l’appeler, Gray répondit, la voix un peu chevrotante.

« Valentin…Westlake »

Il avait hésité sur le nom de famille pendant une demi-seconde. Mais quand il repensa à tout ce qu’avait pu endurer Joanna pour permettre à ce petit être de voir le jour, de vivre, Gray avait alors choisit le nom de jeune file de sa défunte femme. Quant au prénom, il avait été décidé quelques semaines avant l’accouchement, un symbole pour prouver qu’il ya toujours de l’amour quelque part. Mais à ce moment-là, son fils dans les bras, sa femme morte sur le lit derrière lui, il ne sut pas s’il devait pleurer de joie ou de tristesse. A 22 ans, Gray se retrouvait d’un même coup père et veuf.

Ses frères étaient là pour l’épauler, et Harold, qui avait pourtant développé un caractère plus réservé que celui de Gray ou même Jack, les surprit tous en prenant d’un coup son frère aîné dans ses bras, comme pour le consoler, et en même temps le féliciter. Gray se laissa alors aller, pleurant alors, autant de joies et de tristesse. Car bien que ce fût un mariage arrangé, il avait aimé Joanna, au moins un peu…En tout cas cet enfant marqua l’entrée de la famille Harkness dans la nouvelle Ere du monde Magique libérée du mage Noir.

Et puis la vie continua, Gray bénissait chaque jour les dieux de lui avoir donné un enfant aussi gentil. Il faisait en sorte d’être un bon père, comme l’a été le sien. A une petite différence près, Gray envoyait son fils dans des écoles élémentaires moldues, car sa passion pour les dits moldus n’avait pas fléchit, et il comptait bien tenter de vivre comme eux.

Puis vint le temps des règlements de comptes familiaux. Ayant quitté le manoir familial, l’aîné des Harkness n’avait plus tellement de nouvelles du reste de la famille, hormis les lettres qu’il s’envoyait parfois avec ses frères ou sa mère. Mais ce jour-là, 2 ans après que le petit Valentin soit né, une réunion de famille exceptionnelle eut lieu au sujet de Jack. Qu’avait-il bien pu lui arriver ? Inquiet comme pas deux, Gray pris son manteau, le sac d’affaires de son fils, le dit fils et partit pour le manoir familial.

Une fois là-bas il laissa Valentin dans son parc et alla dans la salle à manger où avait lieu la réunion. Une fois arrivé, il vit ses deux frère, dont Jack qui faisait une drôle de tête, et sa grand-mère Morgane qu’il n’avait pas revue depuis son mariage quatre ans auparavant. Son éternel sourire aux lèvres, il lança un gai :
« Alors ? De quoi s’agit-il ?
- Gray, ton frère Jack a décidé de s’unir avec un Moldu. »

Sur le coup, Gray ouvrit de grands yeux, ce que Jack prit pour un refus, un rejet de la part de son frère et baissa la tête se sentant définitivement abandonné. Seulement, Gray repris, d’un ton plus qu’étonné et totalement naturel.

« Et alors ? Jack releva brusquement la tête n’en croyant pas ses oreilles.
- Comment ça "et alors" ? Te rends-tu compte de ce que ça veut dire ?! En plus avec un homme ! »

Ah ! Donnée qu’il n’avait pas jusqu’alors. Jack voulait donc faire sa vie avec un homme. Bah, il faisait ce qu’il voulait, il était grand ce frère.

« Gray, nous comptons renier Jack de la famille. »

Cette sentence tomba comme une pierre dans un lac dans l’esprit de Gray. Grand-mère comptait renier Jack à cause de ses penchants sexuels ? Non mais dans quel monde vivait-il ???? Posant violemment ses mains à plat sur la table, il ne chercha même pas à prendre des gants, mais ses mots étaient pesés.

« Vous entendez ce que vous dîtes grand-mère ? Vous comptez renier votre propre petit-fils à cause de son amour, certes envers un homme, moldu si vous voulez, mais de là à la renier il y a une marge !
- Gray ! Et la pérennisation de notre famille tu y as pensé ?!
- Eh bien pour le moment ça ne semble pas être un problème, dois-je vous rappeler que ma femme est morte pour cette Teletubbies de pérennisation ?! »

Cette dernière phrase jeta un froid dans l’assemblée. Tout le monde se rappelait bien de la douce Joanna morte en mettant Valentin au monde. Reprenant sa respiration, Gray enchaîna.

« De plus, Harold est lui aussi marié, il n’a certes pas encore d’enfant mais je pense que ça ne saurait tarder. Donc jusqu’à preuve du contraire, la pérennité de notre famille n’est pas en jeu. Qui plus est… »

L’aîné se tourna alors vers sa mère.

« Maman, tu nous a toujours appris à être tolérants envers toute formes de vie, d’amour, de races, de nationalité, bref, à être tolérants au sens large. Et là, tu voudrais renier ton propre fils, la chaire de ta chaire, juste pour une histoire de sang ? Quand en plus on sait que notre famille vient en fait d’un sang mêlé, cracmol qui plus est !
- Gray ! Je ne te permets pas de parler ainsi de notre famille !
- Très bien grand-mère dans ce cas pourquoi révélez-vous ce secret à tous les membres de la famille une fois qu’ils ont atteint leur majorité ? Autant le crier sur les toits : Nous sommes des sang-mêlé depuis deux cents ans ! »

Tout en parlant, il avait instauré un genre de jeu de scène théâtral, qui évoquait quelqu’un criant. Morgane coupa court à tout son discours ici, en ajoutant.

« Ta mère n’a pas son mot à dire Gray, elle n’est pas de notre sang…
- Comment oses-tu dire ça ? Réalises-tu que sans elles tu ne nous aurais pas là, en face de toi ? Que là la pérennité de la famille serait en danger ! Et toi aussi tu n’as rien à dire, tu es toi aussi une pièce rapportée…
- Ca suffit Gray ! Ton insolence ne n’aidera pas ton frère. Qui plus est ma décision est déjà prise, ton frère Jack sera renié et banni du manoir, la discussion n’est pas envisageable. Si nous t’avons fais venir c’était seulement pour t’en informer.
- C’est inadmissible ! Comment..
- Laisses Gray. »

Jack l’avait arrêté dans son élan, posant une main sur son épaule. Gray voulut protester, en en voyant les yeux de Jack si résigné, il se tut, et quitta la pièce sans un mot, bien décidé à ne pas remettre les pieds au manoir de si tôt, et surtout, à ne plus jamais adresser la parole à cette vieille chouette déplumée qu’était sa grand-mère. Juste avant qu’il ne quitte vraiment le manoir, Jack le rattrapa, et lui montra une photo d’un homme, que Gray devina comme étant celui que son frère avait choisi.

« Il s’appelle Ianto Jones. Je voulais juste que tu le saches. Tu es le seul avec Harold à le savoir. J’ai préféré le laisser éloigné de cette histoire, car qui sait ce que Morgane pourrait lui faire ? Et puis il est très émotif, un rien le chamboule…
- Je comprends, en tout cas il a l’air très heureux, et toi tu sembles épanoui. Je te souhaite beaucoup de bonheur. Mais…Il sait que tu es un…
- Un sorcier ? Oui, je le lui aie dit. Il a…Comment dire…Tout d’abord été sceptique, mais une fois convaincu, il ne cessait de me questionner sur notre monde ect…
- Bien ! En tout cas si un jour tu veux passer nous voir Valentin et moi, je serais ravi de t’accueillir, et Ianto aussi sera le bienvenu évidemment, mais appelles-moi ou envois-moi un hibou avant, historie de prévenir.
- Très bien Gray, et merci encore. »

Le gratifiant d’un sourire signifiant « c’est normal », Gray repartit avec Valentin pour son petit chez lui (Pour la petite histoire, Harold eut en effet des enfants après cet incident ; trois petites filles : un an après cette histoire deux jumelles, qui ont à présent 12 ans, nommée Rebecca et Kelly, et la troisième naquit un an après les deux jumelles, nommé Tricia et a à présent 11 ans).

Et les années passèrent, Jack, Harold et Gray restaient en contact les uns avec les autres, se recevaient les uns chez les autres…Bref, une petite vie tranquille. On aurait presque tendance à oublié la période de terreur d’il y a quelques années à peine…Seule ombre au tableau : Harold et Jack avaient trouvé un travail (Jack refusant cependant d’en parler à ses frères pour une raison mystérieuse), alors que lui ne savait toujours pas quoi faire de sa vie. C’est alors que sa passion pour les moldus se rappela à son bon souvenir. Fonçant alors dans le sujet, il ne lâchait plus ses bouquins, ses cours qu’il prenait par correspondance, et bien évidemment son fils (bah quoi ? Vous croyez que Gray allait laisser tomber son fils à lui ? Son trésor ? Non mais ça va pas XD)

Fils qui d’ailleurs eut deux incidents majeurs dus à la magie avant Poudlard. Tout d’abord, lors de sa deuxième année de Maternelle. Il avait à peine quatre ans, et déjà la magie montrait le bout de son nez au duo comique Harkness. Sans compter les petits incidents tels que les couteaux et les fourchettes volant à travers toute la cuisine pour le plus grand amusement de Valentin, rien de très spectaculaire avait eut lieu dans la petite famille. Mais ce jour-là fut différent. Selon ses professeurs, Valentin aurait été violenté par des camarades de classe, pour des raisons qui lui restèrent obscures (c’est une manie chez les Harkness il semblerait…), et quelques dizaines de secondes plus tard, certains vêtements des élèves qui l’embêtaient avait disparus. Affolé, Valentin avait tout de suite avertit ses professeurs, qui fut grondé comme tous les autres qui étaient présents lors de l'incident. Enfin, ce ne sont que le récit des instituteurs présents. Appelé d’urgence, Gray ne se le fit pas dire deux fois et vint chercher Valentin plus tôt ce jour-là. Après quelques explications de la part du directeurs et nombre d’excuse de la part de Gray (qui s’amusait comme un petit fou à dire vrai), ce dernier utilisa sans remord le sort d’Oubliettes à ceux qui en auraient trop vus et rentra chez lui avec son fils.
Une fois chez eux, Gray lui expliqua calmement les causes de son petit accident, la magie ect…Et surtout à quel point il fallait faire attention avec la magie, bien qu’il comprenne que cela n’était pas tout à fait de sa faute. Après quoi ils ne reparlèrent plus de l’incident.

Le deuxième gros incident se produisit 3 ans plus tard. Alors âgé de 29 ans, Gray rentra un soir de ses cours et alla chercher Valentin pour se rendre à une réunion de famille. Mais (car il y a TOUJOURS un mais) Valentin ne semblait pas de cet avis, aussi une discussion houleuse débuta, les deux y allant de leurs arguments, et finissant par abandonner, Gray se rendit dans sa chambre afin de se changer, et là, quelle ne fut pas sa stupeur en voyant toute sa garde-robe brûler. L’éteignant d’un coup de baguette, il ne mit pas des heures à comprendre ce à quoi c’était dû. Ayant une nouvelle petite discussion avec son fils, ce dernier restait buté et refusait catégoriquement de l’accompagner. Bah ! Tant pis et puis Gray se dit que finalement ça n’était pas si mal : cet incident lui donnait une bonne excuse pour aller racheter de nouveaux costumes.


Dernière édition par Gray Harkness le Ven 10 Oct 2008 - 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Mar 7 Oct 2008 - 23:58

Histoire (Partie 3):
Environ cinq ans plus tard ce fut le drame. Gray fut le deuxième renié de la famille Harkness. Pourquoi ? Très simple : Pour son amour immodéré des moldus. Il avait tellement planché sur le sujet, et même sorti de court ouvrages sur les us et coutumes des moldus, qu’ayant obtenus son diplôme d’Etude des Moldus à 33 ans, il fut contacté par Poudlard un an plus tard, lui proposant le poste de Professeur d’Etude des Moldus. Acceptant avec joie, il fut convoqué le lendemain même au manoir familial.

Je vous laisse deviner la suite ("Tu es la honte de notre famille", " Après ton frère Jack c’est toi qui dérive…" j’en passe et des meilleures…). Tout ca pour dire que bien qu’aimant toujours autant ses parents et ses deux frères, Gray se vit renié lui aussi. Ce à quoi il répondit avec un sourire amusé, et un "Je me demandais quand ça allait-être mon tour".

Mais bien que ce fût un tournant dans la vie de Gray, rien ne fut plus dur à son cœur que lorsque que son fils Valentin perdit un être qui lui était cher, très cher. Une jeune fille, d'un an sa cadette, Jessica. Un stupide accident de voiture. Un malheureux et horrible accident de voiture. Gray regrettait de ne pas avoir été là, il aurait pu l'éviter, ne pas faire vivre à Valentin ce que lui avait vécu à un âge pourtant bien plus avancé de sa vie que son fils, mais pour les pertes d'un amour, l'âge n'a rien à voir; Mais Gray aurait quand même préféré le préserver d'un tel malheur encore un peu.
Mais il a faillit à son souhait. Et à ce moment-là, il ne put que regarder son fils souffrir de cette lourde perte sans pouvoir rien faire.

Un après-midi Valentin avait plus de deux heures de retard sur l'heure de retour que ce dernier lui avait annoncé. Il pleuvait drue dehors, et gray commençait à s'inquiéter sérieusement, la peur que le poids du désespoir ne pousse son fils à "faire une bêtise", était plus que présente. Lui avait eut ses frères, ainsi que la joie d'une nouvelle vie sur terre pour le soutenir dans l'épreuve de la mort de Joanna. Valentin, lui, n'avait que son père.

Sa peur prenant le pas sur sa raison, Gray prit son manteau, son parapluie et partit à la recherche de son fils. Tout d'abord passé par l'endroit que son fils affectionnait le plus habituellement, le deuxième endroit qui apparut naturellement dans son esprit fut le cimetière. Marchant d'un pas vif sous la pluie dure martelant le pauvre parapluie, il arriva au cimetière et après quelques minutes de déambulation silencieuse entre les allées, il le vit. Devant Sa tombe. La tombe de la petite Jessica.
Se calment dans ses pas, l'adulte resta un peu en retrait par rapport à son fils, montrant par là que ce dernier était libre, mais avait toujours son père en cas de besoin.
Et puis tout d'un coup, sans crier gare, Valentin se jeta sur la tombe, la frappant à s'en briser les mains, hurlant à s'en casser la voix. Sursautant sous la surprise, Gray se reprit très vite et, lâchant son parapluie, alla vers Valentin, tentant de l'arrêter. Il hurlait lui aussi, cherchant à couvrir le bruit de la voix de son fils.

"ARRÊTES VALENTIN! ARRÊTES! CALMES-TOI!"

Réussissant à retenir Valentin dans ses bras, ce dernier continua cependant de batailler quelques instants, mais Gray tint bon, ne le lâchant pas, passant une main douce dans son dos, enfouissant son visage dans les cheveux blonds, cherchant à former une sorte de cocon autour de Valentin, où ce dernier pourrait se sentir en sécurité, soutenu.
Valentin finit par se calmer un peu, s'accrochant fermement à la chemise de Gray qui, ses nerfs ayant lâchés, accompagnait son fils de larmes silencieuses, cet évènement lui rappelant sa propre peine à la mort de sa femme. Et il berçait son fils, tous deux à genoux sur le sol mouillé et boueux. Ah! Ils allaient être beaux quand ils rentreraient, mais peu importe, il y avait plus important pour le moment.
Ce jour-là Gray fit une promesse à son fils:

"Papa… promet moi… que jamais…tu ne me… laisseras tomber?"
"Je te le promet, Valentin. Je te le promet."

Répondit Gray en déposant un baiser tendre de réconfort dans les cheveux blonds.
Ce soir-là, Valentin dormit avec lui, comme quand il était enfant et qu'il avait un cauchemar.
Même maintenant Gray respecte sa promesse, ayant obtenu un poste à Poudlard, il reste auprès de son fils, en tentant de ne pas lui devenir trop envahissant non plus.

Voilà à présent deux ans que Gray enseigne à Poudlard, il a bien repris ses marques, comme au temps où il était élève…Ah que de bons souvenirs…

Chronologie résumée de Gray :

- 16 décembre 1959 : naissance de Gray Harkness dans la petite ville de Kilkenny en Irlande
- 25 août 1961 ans : naissance d’Harold Harkness dans la petite ville de Kilkenny, en Irlande.
- 31 janvier 1962 ans : Naissance de Jack Harkness dans la petite ville de Kilkenny, en Irlande.
- 1er Septembre 1970 : Entrée à Poudlard de Gray.
- Fin juin 1976 : Sorite de Poudlard de Gray.
- Juillet 1979 : Mariage de Gray avec Joanna Westlake (âgé alors de 20 ans)
- Mars 1981 : Naissance de Valentin, et mort de Joanna. (22ans)
- Avril 1983 : Reniement de Jack par la famille. Valentin a deux ans. (24 ans)
- Année 1985 : Valentin a son premier « gros » accident magique à son école, il avait 4 ans. (26 ans)
- Année 1988 : Deuxième « gros » accident magique de Valentin, dans la garde-robe de son père, âgé de 7 ans (29 ans)
- Année 1992 : Entrée de Valentin à Poudlard et obtention du diplôme d’Etude des Moldus par Gray à 33 ans
- Année 1993 : Poste de Professeur à Poudlard, et reniement de Gray par la famille à 34 ans.
- Année 1995 : A Poudlard en tant que professeur depuis deux ans est à pressent âgé de 36 ans.


Dernière édition par Gray Harkness le Mar 14 Oct 2008 - 21:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Mer 8 Oct 2008 - 0:00

Exemple de rpg :

Trois minutes trente de retard. Gray avait toujours et très précisément trois minutes trente de retard à ses cours. Pas plus, pas moins. S’il était en avance, c’est que c’était son premier cours de la journée, auquel il arrivait avec au moins un quart d’heure d’avance. S’il était en retard, c’est qu’il avait paressé, comme un lémurien. Mais autrement, ce sont trois minutes trente de retard un point c’est tout. Et pourquoi trois minutes trente d’ailleurs ? Aimait-il le chiffre trois ? Ou bien avait-il envie d’instaurer ainsi un petit rituel dans son cours ? Non, rien de tout cela, trois minutes trente était simplement le temps qu’il lui fallait pour boire un café ou un jus de citrouille entre deux cours, avant de repartir pour sa salle de classe.

A présent son café au lait avalé et bien installé au fond de son estomac, Gray se dirigeait de son pas joyeux, et presque sautillant, vers la salle où allait avoir lieu un cours de rattrapage pour des élèves aux mauvaises notes particulièrement coriaces. Ceux-là étaient sans conteste les élèves qui l’amusaient le plus. Ceux qui avaient le plus de préjugés en général et qui refusaient d’apprendre leur leçon car ils pensaient déjà tout savoir. Pour la plupart du moins. D’autres avaient simplement des problèmes d’organisation au point qu’il en arrivait à négliger des matières pour en privilégier d’autres. Ceux-là Gray les aidait aussi, leur préparant presque des emplois du temps de révision de façon à avoir du temps pour eux sans pour autant négliger aucunes matière. Généralement il ne les revoyait pas ceux-là.

Ah ! Nous y voilà. Trois minutes trente piles. Et une dizaine d’élèves attendant presque sagement devant la salle de classe, de toutes les maisons sans distinctions. Passant à coté d’eux afin d’arriver à la porte et de l’ouvrir, Gray portait aujourd’hui un costume marron avec des fines rayures couleur crème, ses converses rouges aux pieds renvoyant une image de décalé, et son éternel pardessus couleur ocre voletant derrière lui à chaque pas. Ouvrant la classe, il entra en lançant un joyeux :


"En route mauvaise troupe ! Nous avons des cours à rattraper !"

Avant de se diriger vers son bureau afin d’y déposer sa sacoche. La salle de classe était décorée de divers objets et tableaux moldus, ainsi que des photos de moldus célèbres. Des photos fixes, pas comme les photos ensorcelées dont les personnages bougent dans leur cadre.
Sur l’estrade se trouvait l’imposant bureau en chêne. Enfin, se trouvait initialement un imposant bureau en chêne. En effet, après s’être assis la première fois derrière lors de son premier cours, il l’avait trouvé trop…Solennel, trop imposant pour lui. Ce genre de bureau irait très bien à Harold, qui est un homme de responsabilité, mais pas à lui, qui aimait la simplicité et le concret. Aussi l’avait-il fait sortir par la fenêtre, non sans avoir vérifier au préalable que personne ne se trouva dessous. Mais revenons à notre cours.

Ayant finit de se mettre à l’aise (comprendre par-là qu’il a retiré son pardessus et mis ce dernier sur le porte-manteau, posé son cartable et sorti ses cours), il asseoir, non pas derrière son bureau, mais bel et bien dessus, jambes pendantes contre le bois dur du bureau, les mains posées de chaque coté les doigts recourbés autour du rebord du bureau, histoire d’être sûr de sa prise afin de ne pas tomber.

Jetant un regard circulaire à la salle avec ses yeux amusés, il finit par se saisir de la liste des élèves qu’il devait avoir en rattrapage et nota que personne ne manquait à l’appel, c’est un bon point ça. Reposant sa liste, il laissa planer un silence quelques secondes avant de prendre la parole.


"Bonjour, vu que nous sommes là pour rattraper, nous allons rattraper. Que ceux et celles qui font du Quidditch oublient un instant le vif d’or et prêtent attention à ceci."

Gray se pencha alors vers l’arrière, tournant le dos à ses élèves, bataillant visiblement pour remonter quelque chose de derrière le bureau. Une fois remonté au niveau de la vue des élèves, ces derniers pouvaient voir que leur professeur tenait dans ces bras un objet relativement volumineux, de forme rectangulaire, avec un câble qui dépassait, quelques boutons sur l’avant et une vitre. Un énorme sourire collé aux lèvres, Gray enchaîna.

"Quelqu’un peut-il me dire ce qu’est cet objet ?"

Il ne vit aucune main se lever. Pas découragé pour autant, l’Irlandais savait pertinemment qu’il fallait réussir à éveiller leur intellect pour que tout marche. Il allait y arriver, au moins une réponse avant la fin de cette heure de rattrapage.

"Allons. Ce n’est pourtant pas difficile. C’est un objet devenu quasiment incontournable dans n’importe quel ménage moldu."

Voyant une main se lever brusquement, Gray lui accorda joyeusement la parole.

"Une télévision !"
"Bien essayé, mais ce n’est pas ça."

Des rires s’élevèrent petit à petit dans la salle de classe. Rire que se transformèrent bien vite en un brouhaha bourdonnant dans ses oreilles. Songeant que son cours ne pouvait pas aller de l’avant ainsi, Gray fit retentir un sifflement fort et aigus, mais bref, à travers la classe ce qui eut pour effet quasi immédiat de calmer les élèves.

Posant l’objet pour le moment non identifié à coté de lui sur le bureau, il reposa sa question. Nouvelle question erronée, et le brouhaha reprend. Un petit coup d’appeau à canard et le tour est joué. Pendant deux minutes et demie. Réussissant pourtant à ramener le calme dans son cours, Gray finit par leur donner la réponse.


"Ceci les enfants est un four à micro-onde. Objet qui sert notamment à faire cuir des aliments rapidement, et ce, grâce à des ondes qui chauffent les dits aliments."

Descendant de son bureau d’un bond, le professeur partit alors dans une grande explication de la magie d’un four à micro-ondes, ce à quoi certains élèves répondaient dédaigneusement "Ce n’est pas magique, c’est moldu". Grave erreur si vous vouliez faire taire ce cher Gray. Car il repartit de plus belle, devant s’interrompre de temps à autres afin de ramenez un peu d’ordre, avant de reprendre de plus belle ses explications.

Pendant ce temps il ne cessait de se balader à travers toute la classe, se penchant parfois de très près devant un élève qui lui donnait une réponse qu’il attendait lorsqu’il posait une question. Ce fut durant un des moments ou son dos fut tourné vers le bureau qu’un élève utilisa un sort d’Attraction afin de faire venir la baguette de son professeur jusqu’à lui, ayant dans l’idée de faire une bonne farce. Ah je ne vous l’avais pas dit ? Eh bien je rectifie le tir tout de suite : L’aîné des Harkness a tendance à laisser sa baguette sur son bureau, à porter de tous.

Gray en ayant finis avec son four à micro-onde miraculeux, il retourna vers son bureau, où il remarqua sa baguette magique disparue. Poussant un léger soupir, le brun se dirigea vers la porte et la verrouilla à la façon moldu : Un tour de clef dans la serrure et puis voilà. Retournant s’asseoir à son bureau, Gray annonça, toujours son sourire aux lèvres et la voix calme.


"Que celui ou celle qui m’a volé ma baguette ait la bonté d’âme de me la rende de suite. Car vous savez, j’ai finis les cours pour aujourd’hui, et à part quelques copies je n’ai rien à faire. Je peux donc rester enfermer ici avec vous durant plusieurs heures, ça ne me gêne pas."

Reculant son fauteuil à roulettes de façon à pouvoir poser ses pieds sur le bureau, et, croisant les bras derrière sa nuque et fermant les yeux, annonça, toujours aussi calme.

"J’ai faillit oublier ; Le premier qui utilise la magie pour sorti d’ici ou bien même pour se gratter les fesses verra sa maison perdre soixante points d’un coup. Alors réfléchissez-y à deux fois avant de lancer un quelconque sort."

Ainsi deux heures passèrent, durant lesquelles Gray révisa ses classiques de la littérature moldue, en particulier Shakespeare. Hamlet était tellement poignant…Soudain, il vit une main se lever timidement au fond de la classe.

"Oui ?"
"Est-ce que je pourrais aller au toilettes s’il vous plaît ?"
"Je crains que non, tant que ma baguette ne me sera pas revenue, personne ne sortira d’ici."

Alors qu’il venait à peine de finir sa phrase, un autre élève se leva et posa, quelque peu brutalement certes, la baguette du professeur d’Etude des Moldus sur le bureau de ce dernier, en murmurant un vague "Désolé". Souriant de toutes ses dents, Gray ébouriffa les cheveux de l’élève en face de lui avant de se saisir de sa baguette et libérer les élèves grâce à un sortilège d’Alohomora. Tous se ruèrent vers la sortie, quelques "au revoir monsieur" sortaient du brouhaha des pas pressés, alors que Gray rangeait ses affaires.

Une fois cela fait, l’adulte repartit pour ses appartements. Il avait toujours sa pile de copie qui l’attendait après tout.


Poste désiré :Professeur d’Etude des Moldus

As-tu lu le règlement ? Yep c'est bon
Nom et prénom de votre célébrité sur votre avatar : David Tennant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Jeu 9 Oct 2008 - 9:06

Hey, on dirait Doctor Who.

Bienvenue, sinon. Ta fiche est très plaisante à la lecture, nous en discutons de suite entre admins.

A bientôt, probablement :;):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Jeu 9 Oct 2008 - 17:17

Mais c'est largement et littéralement inspiré de ce très cher Doctor Who XD

Et merci, mais il va juste falloir que je rajoute un petit épisode dans la vie de Gray que j'ai un peu zappé à l'écriture ^^"
Ca ne gène pas trop j'espère????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Ven 10 Oct 2008 - 14:52

Aucun soucis, va ^^ Préviens juste quand c'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Ven 10 Oct 2008 - 16:47

Ayééé c'est modifié ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Ven 10 Oct 2008 - 17:06

Acceptééééééé \o/

Encore bravo pour ta superbe fiche.

Au plaisir de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Ven 10 Oct 2008 - 17:09

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant) Aujourd'hui à 2:09

Revenir en haut Aller en bas

Gray Harkness (Professeur d'Etude des Moldus postulant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Ginny Potter [REPRISE] ~ Professeur d'Etude des Moldus.» Inscription au cours d'Etude des Moldus» Etude des Moldus (Cours optionnels dès la 3ème année)» Cours d'Etude des Moldus - toutes années confondues [Terminé]» [Etude des Moldus] Basculez du coté moldu de la force, nous avons des cookies !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-