AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Déc] Remise en question et solitude || Bill ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || EmptyVen 22 Aoû 2008 - 16:39

C’était une fin de journée à peu près comme les autres seulement pour une fois Meya n’allait pas se rendre à la bibliothèque. Fallait qu’elle arrête de passer tout son temps libre là bas. Elle avait marre que personne ne fasse attention à elle. Marre de passer inaperçue. Et apparemment plusieurs personnes commençaient à se demander pourquoi elle était tout le temps toute seule dans ses bouquins… On la comparait à Granger parfois. Et elle n’appréciait pas trop car elle, elle ne passait pas son temps à répondre à toutes les questions posées par les professeurs en cours. Elle restait discrète comme à son habitude dans un coin de la classe. Donc pour aujourd’hui il n’était pas question qu’elle aille à la bibliothèque. Elle descendait tranquillement les escaliers puis soudain elle se demanda ce qu’elle allait faire, elle était tellement habituée à travailler qu’elle ne savait absolument pas ce qu’elle allait faire en ce début de soirée. Elle avait une heure et demi devant elle avant d’aller manger. Cependant elle voulait vraiment trouver quelque chose d’intéressant à faire. Elle décida alors d’aller faire un petit tour dehors mais après quelque pas à l’extérieur le vent se leva et la neige se mit à tomber. Elle hésita un peu à rentrer mais il faisait vraiment trop froid, elle ne voulait pas être malade. Elle fit donc demi tour et se retrouva une nouvelle fois dans le hall d’entrée. Bon il fallait qu’elle se décide, elle pouvait aller dans la salle commune de Serpentard, enfin elle n’aimait pas trop s’y rendre car il avait certaines personnes qu’elle n’appréciait pas et qui prenait grand plaisir à lui faire des remarques désobligeantes sur son comportement. Bref elle n’irait pas dans la salle commune. Du coup elle commença à faire les cents pas en bas des escaliers dans le hall. Cherchant pertinemment quelque chose à faire et surtout se disant qu’elle aurait mieux fait de faire comme à son habitude. Tout en continuant ses allers et retours comme un animal en cage dans le hall elle sentait les flocons de neiges qui s’étaient déposés dans ses cheveux fondre lui rafraîchissant désagréablement le cou et le visage. Et voilà maintenant elle avait froid. Elle enleva sa veste qui était totalement trempée puis alla s’asseoir près de la petite cheminée qui réchauffait légèrement la grande pièce. Elle sortit un petit miroir de son sac. Elle regarda son reflet un instant, son maquillage noir avait coulé sur ses joues, cela donnait l’impression qu’elle avait pleuré. Ses cheveux étaient trempés elle prit alors sa brosse à cheveux et les démêla. Un miroir et une bosse à cheveux dans son sac vous devez penser que Meya était une petite demoiselle ne supportant pas être décoiffés ou aimant se pouponner dès qu’elle en avait l’occasion. En fait il y avait dans son comportement une petite part de cela, mais sa réaction était plutôt engendrée par ses troubles obsessionnels. Tout devait être impeccables. En fait elle passait vraiment pour une tarée aux yeux des autres élèves.

Elle rangea toutes ses affaires puis prit son carnet à dessin. Elle l’ouvrit puis le feuilleta longuement. Elle regarda tous les dessins qu’elle avait fait depuis la rentrée. Elle repensa à tous ces moments de solitude où elle dessinait ce qui l’entourait. Elle s’arrêta sur un dessin elle ne se souvenait plus du nom de cette personne. En tout cas elle avait vraiment réussi son dessin, les traits du visage était parfaitement réalisé et les proportions entre le corps et la tête était vraiment bien faites. C’était de loin son plus beau dessin. Mais ce qui l’embêtait un peu c’était de ne pas savoir l’identité de la personne. C’était un jeune homme qui devait avoir entre quinze et seize ans, elle ne savait pas de qu’elle maison il était. Mais en tout cas il était vraiment mignon. Elle continuait de regarder cet inconnu qu’elle avait en face d’elle. Toujours plongée dans ses pensées elle ne remarqua pas que plusieurs personnes passaient alors dans le hall d’entrée. Elle était si envoûtée qu’elle n’entendait plus rien autour d’elle. Elle n’avait qu’une seule envie c’était de savoir le nom du jeune homme qu’elle avait dessinée.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: Re: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || EmptySam 23 Aoû 2008 - 1:55

La tête posée sur sa main, le coude calé entre le mur et son livre de Sorts et Enchantements, Bill Kaulitz avait les yeux tournés vers le parc dans lequel régnait un calme hivernal. Cela faisait bientôt une heure que le jeune homme était enfermé dans cette salle à écouter le discours long et ennuyeux de leur professeur qui avait placé ce cours sous le signe de la théorie. Avaient-ils tous décidé de suivre les conseils du professeur Ombrage et de ne plus leur faire pratiquer la magie ? L'espace d'un instant, le jeune androgyne s'était imaginé que cette vieille harpie parvenait peu à peu à prendre le contrôle de Poudlard, parvenant donc à mêler le Ministère de la Magie dans les affaires de l'école. Il s'était cependant rendu à l'évidence : tant que le professeur Dumbledore serait le directeur de ce collège, jamais le Ministère ne parviendrait à en prendre le contrôle. Armé de toute sa bonne volonté, Bill s'était mis à prendre des notes dès le début du cours, mais son esprit avait bien vite décroché du cours pour s'envoler quelque part en Allemagne, bien loin de la Grande-Bretagne et de ses problèmes politico-scolaires. Lorsqu'il s'était de nouveau intéressé au cours, plusieurs définitions et formules avaient été données sans que le jeune homme ne prenne le soin de les noter. Un rapide coup d'oeil sur le parchemin de son camarade de classe lui apprit que ce dernier n'avait pas non plus tout suivi... Qu'à cela ne tienne, l'androgyne pourrait bien aller demander à son frère de lui passer son cours lorsque la sonnerie aurait retenti.

Son regard noisette se posa sur l'une des nombreuses cimes qui dépassaient de la forêt interdite et sur laquelle se trouvait perché un drôle d'oiseau au plumage remarquable : noir, blanc et bleu, original non ? Le jeune homme le regarda virevolter dans le ciel blanc, exécutant toute sorte de pirouettes avant de piquer vers l'obscurité des bois de la forêt interdite. Il effectua cette parade à plusieurs reprises avant de ne plus ressortir des profondeurs de la forêt. Résigné à ne plus pouvoir se divertir, Bill reporta son entière attention sur son rouleau de parchemin qui était demeuré quasi-vierge. Il trempa sa plume de corbeau dans son pot d'encre et entreprit de dessiner tout ce qui lui passait par la tête : un oiseau, une clef de sol, le professeur Rogue en tutu rose... Tout ce qui lui passait par la tête ! Lorsque le parchemin fut noir d'encre, le jeune homme regarda son travail d'un oeil satisfait, tout comme l'artiste est satisfait de son nouveau chef d'euvre. Pouvait-on qualifier le passe-ennui de Bill de chef d'oeuvre ? Probablement pas, mais c'était tout de même beaucoup plus intéressant à regarder que les dizaines de lignes de cours qu'avaient copiées ses autres camarades.

Lorsque la sonnerie libératrice retentit enfin, le jeune androgyne rangea immédiatement ses affaires dans son sac et se précipita vers la sortie. Il se posta dans le couloir en attendant son jumeau, mais ce dernier lui fit signe de ne pas l'attendre car il avait affaire. Bill haussa simplement les épaules et suivit la file des élèves excités qui empruntaient les escaliers pour descendre se dégourdir les jambes dans le parc, monter à la bibliothèque ou regagner leurs salles communes respectives. Le Serdaigle avait une multitude de devoirs à rédiger pour le lendemain, mais la fainéantise semblait avoir entièrement pris le contrôle de son être aujourd'hui, aussi il prit la direction du rez-de-chaussée plutôt que de la tour des Serdaigle. Le jeune homme, d'ordinaire si porté sur les études, s'étonnait presque lui-même de cet état de fatigue dans lequel il se trouvait et qui le poussait ce soir à négliger ses études. Il marchait lentement dans les couloirs, tournant par là, puis par ici, ne sachant même pas où il voulait se rendre. Il n'attendait qu'une chose : pouvoir aller manger. Malheureusement pour cet estomac sur pattes, le repas ne serait pas servi avant une bonne heure et demie, ce qui lui laissait tout le loisir de se divertir d'ici là. Il regardait tous les élèves qui se trouvaient autour de lui, mais aucun d'entre eux ne lui donna envie d'entamer une discussion, c'est pourquoi il alla se réfugier dans le hall d'entrée du château.

Tandis qu'il descendait les escaliers menant au hall d'entrée, il porta ses yeux sur sa robe de sorcier qu'il aplatit aux endroits froissés, ne faisant pas attention aux personnes qui pouvaient bien se trouver devant lui. Il ne vit donc pas la jeune femme dans laquelle il fonça, la percutant de plein fouet. Quelque peu étourdi, il mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits. La jeune femme ne semblait pas s'être fait de mal et un carnet se trouvait désormais entre eux, refermé par la chute. Le bel androgyne se pencha et le ramassa sans l'ouvrir avant de le tendre à le demoiselle, affichant un air des plus désolés.


« Je suis désolé, je ne faisais pas attention... Je ne t'ai pas fait mal au moins, rassure moi ! » dit-il quelque peu gêné de son manque d'attention.

Il lui adressa un petit sourire tout en continuant de lui tendre le carnet.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: Re: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || EmptySam 23 Aoû 2008 - 8:56

Mais pourquoi ce jeune homme était-il dans son carnet ? Pourquoi l’avait-elle dessiné ? Comment se faisait-il qu’elle est dessiné ? Autant de questions sans réponses qui lui parcourait la tête. Elle était fasciné par ce dessin et en voulait en savoir plus sur cet inconnu. Malheureusement il allait être bien difficile pour elle de le reconnaître parmi la multitude d’élève qui grouillait dans le château. C’était pratiquement impossible. Meya restait immobile continuant à regarder ce qu’elle avait devant elle. Ceux qui avaient l’occasion de poser leurs yeux sur elle ne voyait qu’une jeune fille banale regardant quelque chose, ignorant tout de cette dernière. Et vu que personne ne faisait attention à elle peu de gens la connaissait. Parfois elle se demandait si cela aurait changer les choses d’être un tant soi peu extravertie. Si elle avait été moins timide sans doute qu’elle aurait pu construire une autre image d’elle dans cette école. Elle était triste en fait et seule… Elle avait besoin de parler à quelqu’un, de pouvoir dire ce qu’elle ressentait. Mais au final elle gardait tout pour elle, s’énervant souvent seul à l’abri du regard des autres. Sauf une fois ou tellement énervée qu’elle avait craqué pour un simple dessin raté. Ce dessin avait fini carbonisé devant les yeux de nombreux d’autres élèves. Et elle était encore passée pour une folle.

Elle ne savait plus où elle en était et se demandait parfois pourquoi elle avait des réactions aussi stupide car en soi elle n’avait pas à se plaindre. Fille unique ne manquant de rien et ayant des parents qui la chérissaient beaucoup, elle ne devrait pas être comme ça. Mais c’était plus fort qu’elle. Tout ça était la faute de son satané grand père qui depuis quatre ans maintenant n’arrêtait pas de lui dire des remarques et des critiques sur son comportement. Il voulait que sa petite fille réussisse, soit… Mais il allait bien loin dans ses paroles, la traitant d’une moins que rien ne sachant rien faire de sa vie et n’ayant aucun avenir. Bref vous devez vous dire : « Vla l’ambiance pendant les repas de famille … ». En fait il n’y en avait plus. Meya ne s’y rendait plus préférant rester seule chez elle.

Restant toujours immobile la petite brune était totalement déconnectée du monde environnant. Toujours fascinée par son dessin, elle n’entendait plus rien autour d’elle. Et pourtant il y avait un brouhaha pas possible dans le hall depuis plusieurs minutes. Mais elle ne remarquait absolument rien. Mais quelque chose vint lui remettre les idées en place. Elle venait d’être percutée par quelqu’un. Elle avait lâché son carnet et maintenant il était par terre. En tant que Serpentard il n’aurait pas été compliqué de passer un savon à cet énergumène qui venait de la bousculer. Heureusement pour lui Meya n’était pas comme ça. Elle mit plusieurs secondes à redescendre sur terre. Puis elle posa les yeux sur la personne qui venait de la libérer de son état d’impassibilité totale. Elle reconnue un Serdaigle de cinquième année, mais elle ignorait son nom. Elle l’observa un moment ne savant quoi dire. Mais finalement se fut lui qui entama la conversation lui demandant si elle n’avait pas eu mal et s’excusant de sa maladresse. Il se pencha puis lui tendit son petit carnet. Il paraissait gêné.

La jeune fille n’avait rien de cassé, elle avait juste était un peu surprise c’est tout. Elle reprit le carnet tout en lui souriant. Elle regarda son carnet puis l’essuya avec la manche de sa robe pour enlever la légère poussière qui était venu s’y coller. Cette réaction était encore le résultat de ses TOC. Maniaque tout devait être impeccable. Une fois le carnet propre elle répondit :


« Il n’y a pas de mal, ne t’inquiètes pas… »

Elle lui adressa encore un sourire. Puis fini par ajouter :

« Meya Ryan, sixième année à Serpentard et toi ? »

Pourquoi avait-elle dit ça ? Aucune idée… D’habitude elle aurait passer son chemin sans ajouter grand chose. Mais là c’était sorti tout seul. Et d’un côté c’était bien car pour une fois elle allait peut être avoir une conversation intéressante avec quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: Re: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || EmptyJeu 28 Aoû 2008 - 2:29

Il ne fut guère difficile pour Bill de deviner la maison d'appartenance de la jeune fille. En effet, à en juger par les couleurs qui ornaient son uniforme, la jeune femme devait sans conteste appartenir à la noble maison des Serpentard. Noble maison... Hum hum ! Comme n'importe quel élève de sa maison, le jeune homme se serait attendu à ce qu'elle lui lance un propos des plus désagréables - coiffure extravagante, maquillage pas assez voyant à son gout, j'en passe et des meilleures - avant de le laisser ici, seul, avec ses envies de meurtre. Elle n'en fit pourtant rien, à la surprise du jeune Serdaigle qui se cacha cependant bien de la laisser transparaître sur son visage. Lorsqu'il lui tendit le carnet, la jeune femme le reprit en souriant. Intrigué, Bill se demandait bien ce qu'il pouvait se trouver à l'intérieur, mais il se garda bien de le lui demander, peut-être de peur de réveiller sa nature de Serpentard qui sait. Bill Kaulitz, peureux ? Non, juste prudent et fatigué ! Il lui répondit donc par un sourire.

« Il n’y a pas de mal, ne t’inquiètes pas… » le rassura-t-elle.

Puis elle sourit de nouveau avant d'ajouter :


« Meya Ryan, sixième année à Serpentard et toi ? »

Bingo, en plein dans le mille ! Argh, en même année que David Tailor grrr ! Qui a dit que Bill Kaulitz était idiot, hein ? Étrange, excentrique, efféminé comme le disait toujours si bien cette maudite Ombrage, mais pas idiot ! Bon, ok, il s'était juste contenté de regarder les couleurs de l'uniforme de sa camarade, mais il l'avait fait quand même et ne s'était pas trompé ! Une médaille ? Vraiment ?!! Oh, z'êtes vraiment trop gentils !!!

« Bill Kaulitz, cinquième année à Serdaigle. Enchanté Meya ! » se présenta-t-il à son tour.

Était-il nécessaire de rajouter qu'il était Préfet ? Non, cela aurait probablement donné l'impression que le Serdaigle n'hésitait pas à se vanter des quelques responsabilités qu'il avait, chose qu'il ne faisait jamais sauf lorsqu'il voulait faire enrager son cher frère jumeau. Quoi qu'il en soit, Bill était assez surpris de rencontrer une élève de Serpentard qui soit agréable. Il faut dire que le dernier Serpentard dont il avait croisé le chemin n'était autre que cet horrible David Tailor. Enfin, horrible... Il faisait rêver les filles avec son physique de rêve, mais, en réalité, il était la personne la plus vaniteuse, arrogante et prétentieuse que le jeune homme ait jamais vue. Sa rencontre avec lui n'avait d'ailleurs fait qu'accentuer cette haine qu'il éprouvait à son égard. Désormais, lorsque les deux jeunes hommes se croisaient, ils se contentaient de se lancer des regards noirs puis Bill l'entendait murmurait tout un tas de choses désagréables à son égard à l'adresse de ses camarades sangs-purs. Bah oui voyons, à quoi bon être à Serpentard si ce n'est pas pour se balader en compagnie des personnes au sang les plus purs de cette école ? Jamais il n'avait été donné au jeune Kaulitz l'occasion de rencontrer une être aussi exécrablement détestable que ce Tailor et il ne remercierait probablement jamais assez la providence de ne pas les avoir fait naître au cours de la même année. Un Tailor entre les cours, c'est l'Enfer, mais un Tailor en cours, c'est le suicide avant la fin de l'heure ! Vous l'aurez compris, il y a probablement très peu de chance de voir un jour Bill et David marcher main dans la main...

L'androgyne n'était pas du genre à faire d'un cas isolé une généralité, c'est pourquoi il ne détestait pas les Serpentard en général, mais uniquement ceux qui se montraient désagréables avec autrui, c'est-à-dire un bon quatre-vingt quinze pour cent de la population verte et argent de cette école. Bien-sûr qu'il y avait du prestige à être Serpentard, tout comme il y en avait à être à Gryffondor, Poufsouffle ou Serdaigle. Le seul prestige qu'il y avait en réalité était d'avoir la chance d'étudier dans cette magnifique école qu'était Poudlard, pour le reste cela relevait du détail. Il ne comprenait donc pas pourquoi les Serpentard éprouvaient autant de fierté à se sentir supérieurs aux autres. Certes, tout le monde pouvait être fier de sa maison d'appartenance et défendre ses couleurs de n'importe quelle façon qui soit - le Quidditch par exemple pour Bill -, mais fallait-il pour autant regarder tout le monde de haut juste parce que l'on arborait un joli serpent sur son blason ? Pas si sûr... Quoi qu'il en soit, le jeune homme n'avait pas l'impression que Meya soit du genre vantarde, mais il faut se souvenir que les premières impressions ne sont pas toujours les meilleures ! Il était cependant intrigué par ce petit carnet, comme dit précédemment. Il n'avait jamais vu d'élève à Poudlard qui se baladaient avec un tel carnet en main, cela ressemblait un peu à un cahier de dessin. Le jeune fille dessinait-elle ? Se sentait-elle une âme d'artiste ? Savait-elle animer ses créations, comme les tableaux qui ornaient les murs du château ? Maudits tableaux d'ailleurs !!!


« C'est un cahier de dessin ? » osa-t-il enfin demander après quelques secondes d'hésitation.

Curieux : ce mot résumait tout à fait le jeune Kaulitz. Bill était curieux de tout et s'intéressait d'ailleurs à tout, même lorsque cela ne lui plaisait pas forcément. Lorsqu'il était jeune, il s'intéressait au monde des moldus qui l'entourait, ne comprenant pas comment il était possible de vivre sans l'aide de la magie. Lorsque ces moldus en question avaient fait de lui une célébrité dans leur monde, il s'était alors intéressé à leur façon de vivre en communauté et s'était aperçu qu'ils étaient comme les sorciers eux-même. À Poudlard, il s'était intéressé aux cours, puis à l'histoire du château, puis à son environnement, à ses habitants, et aujourd'hui il s'intéressait au petit carnet de Meya.


« Enfin, si tu trouves cette question trop indiscrète tu n'es pas obligée d'y répondre tu sais ! » s'empressa-t-il d'ajouter.

Tout en attendant une éventuelle réponse de la jeune femme, bonne ou mauvaise, l'androgyne posa ses yeux sur une peinture représentant deux chevaliers en train de jouter... Intéressant n'est-ce pas --" ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: Re: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || EmptyVen 29 Aoû 2008 - 14:46

Meya observait la personne en face d’elle, il fallait avouer qu’il ne passait pas inaperçu. C’était assez étrange d’ailleurs. L’expression de son visage donnait l’impression qu’il se sentait assez surpris à une réaction anormale venant d’un Serpentard. C’est vrai que Meya aurait pu l’envoyer balader, le traiter de tous les noms ou bien lui jeter un sort quelconque. Mais depuis un certain temps elle ne prenait plus plaisir à jouer comme ça avec les autres. De toute façon elle était tout le temps seule, elle ne cherchait pas d’ennemi mais plutôt des amis. En fin de compte l’appartenance d’un élève à une certaine maison elle s’en contre fichait à présent. En plus certains élèves de sa maison commençaient à être désagréables avec elle. En gros elle était un peu coincé entre deux mondes. Celui des personnes fuyant la terrible image des Serpentard et le monde des nobles et grands verts et argents. C’était vraiment exaspérant car elle savait que si ses camarades apprenaient qu’elle sympathisait avec « l’ennemi » elle aurait encore droit à des remarques. Et puis Zut !!! Ils n’avaient qu’à aller se faire voir tous !!! Elle était assez grande pour savoir avec qui elle voulait être. Elle regardait toujours le Serdaigle et le trouvait quand assez bizarre…

Il se présenta à son tour. Il se nommait Bill Kaulitz… Ah mais oui !!! Elle en avait déjà entendu parler. Car Meya n’ayant pas souvent de conversations avec les autres s’amusait à écouter celles des autres. Vu que peu de gens ne faisaient pas attention à elle il était assez simple de tendre l’oreille et d’apprendre un bon nombre de choses. La plus part du temps elle ignorait de qui les gens parlaient, mais ça l’amusait. Son endroit favori était sans hésitation le parc, où un bon nombre d’élève s’y rendait. Généralement la jeune fille s’asseyait sur un gros caillou ou bien au pied d’un arbre. Elle sortait son cahier à dessin et laissait ses cheveux tomber sur son visage. Tout en dessinant elle écoutait tout ce que se disait les gens passant par là. Et elle jetait un coup d’œil parfois. Son inspiration elle la trouvait là dedans. Car souvent elle finissait par reproduire ce qu’elle avait en face d’elle. Beaucoup d’élèves seraient surpris en voyant le contenu de son petit carnet. A vrai dire elle dessinait pas mal de personne qu’elle ne connaissait pas… Et pour la plupart elle ignorait leurs prénoms.


« C'est un cahier de dessin ? »

Meya fixa son attention sur ce qu’elle avait dans les mains. Comme ça le jeune homme était intrigué par son carnet. Il venait de deviner ce qu’il contenait. Mais Meya eut un moment de doute… Elle ne savait pas trop quoi faire… Lui montrer ? Ou bien lui dire qu’il valait mieux pour lui de pas y toucher ? Etre méchante lui dire que la curiosité est un vilain défaut… Tout cela parcourait sa tête, c’est alors qu’il ajouta :

« Enfin, si tu trouves cette question trop indiscrète tu n'es pas obligée d'y répondre tu sais ! »

Meya réfléchissait. D’un côté elle l’avait déjà montré à plusieurs personnes. Et puis Bill semblait vraiment intéressé. D’un côté les Serdaigle étaient tous un peu ça. Mais bon il n’était pas méchant mais très aimable avec elle. Pour une fois que ça lui arrivait elle allait essayer d’être gentille.

« Euh oui c’est un carnet à dessin. Dès que j’ai un moment je dessine ce que j’ai devant les yeux. J’y tiens beaucoup je l’ai toujours avec moi. Quand je n’ai rien à faire je le regarde j’essaie de me souvenir des scènes que j’ai dessiné. C’est ce que j’étais en train de faire avant que tu me bouscules. »

Inutile d’en dire plus. Mais que lui arrivait-il aujourd’hui ? Elle si renfermée d’habitude parlait sans problème. C’était anormal mais elle trouvait ça vraiment bien, pour la première fois depuis bien longtemps elle avait enfin trouvé une personne avec qui discuter un peu. Meya se recoiffa, remettant quelques unes de ses mèches de cheveux derrière son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: Re: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || EmptySam 27 Sep 2008 - 13:02

Quelque chose dans l'expression du visage de ladite Meya laissait à deviner que la jeune femme n'allait peut-être pas le manger pour l'avoir bousculée finalement. Elle avait un petit quelque chose de calme et de posé, un peu comme ces figures de Boudha qui ornaient certains livres moldus... enfin nan, peut-être pas quand même, mais elle ne semblait cependant pas être d'une nature énervée ou désagréable. Enfin, on ne peut-être sûr de rien, les gens changeaient tellement rapidement parfois, et puis il ne fallait pas oublier que la jeune fille appartenait à la maison des Serpentard, peut-être allait-elle s'en souvenir en fin de compte ? Rholala, vous avez fini avec vos préjugés à deux noises oui ?????

Pensif, Bill posa les yeux sur la multitude d'élèves qui les entourait et qui se pressait soit en direction des salles communes, soit en direction de la bibliothèque pour y travailler un peu en attendant l'heure de diner. Chaque soir c'était la même répétition de gestes inlassablement effectués les uns après les autres : sortir de cours, papoter cinq petites minutes, aller bosser en attendant le diner, aller bosser après le diner et partir se coucher une fois que tous les devoirs étaient faits pour ne pas comater un peu trop le lendemain. Les élèves n'avaient pas le loisir de changer ce programme surchargé sous peine de voir leurs notes descendre en pic aussi vite qu'un hypogriffe venant de repérer sa proie sur le sol. L'androgyne lui-même avait un programme similaire à celui-ci, à la différence près que Bill papotait plus qu'il ne bossait avant d'aller manger, ce qui expliquait peut-être pourquoi il allait se coucher aussi tard chaque soir --". Promis, la semaine prochaine il se met au travail... Ou pas.

Il reporta de nouveau son attention sur Meya qui semblait elle aussi pensive. Peut-être qu'elle venait de trouver ses questions un peu trop indiscrète et qu'elle se demandait s'il était dans son intérêt ou pas de répondre ? Rhoo, je ne vous avais pas demandé d'arrêter avec vos préjugés ???? Peut-être qu'elle cherchait simplement la réponse la plus adéquate aux questions de l'androgyne.


« Euh oui c’est un carnet à dessin. Dès que j’ai un moment je dessine ce que j’ai devant les yeux. J’y tiens beaucoup je l’ai toujours avec moi. Quand je n’ai rien à faire je le regarde j’essaie de me souvenir des scènes que j’ai dessiné. C’est ce que j’étais en train de faire avant que tu me bouscules. » finit-elle par lui dire.

Ainsi donc cette jeune personne avait une passion pour le dessin ? Mieux encore, elle se servait de son don pour immortaliser certaines scènes dont elle souhaiterait se souvenir plus tard... Impressionnant ! Bill avait déjà rencontré des personnes qui aimaient dessiner, mais jamais l'une d'entre elles n'avait trouvé d'utilité dans le dessin autre que celle de tuer temps. L'androgyne lui-même faisait partie de cette catégorie de personnes qui se mettent à dessiner dès qu'elles commencent à s'ennuyer ferme, c'est-à-dire dans la plupart des cours, surtout ceux de la vieille Ombrage ! Si la jeune femme venait de lui répondre le plus simplement du monde, la fin de sa phrase sonnait comme un reproche aux oreilles du brun. Il se sentit alors idiot de ne pas avoir fait réellement attention à où il mettait les pieds, et plus encore d'avoir bousculé cette pauvre petit Serpentard qui ne faisait rien d'autre que de dessiner sagement sans embêter personne.... J'essaie de me déculpabiliser là !!!


« Je suis vraiment désolé de t'avoir bousculée, vraiment désolé ! » s'excusa-t-il.

Tête en l'air ? Oui, je crois que l'on peut ajouter cet adjectif à la longue liste de ceux qui pouvaient être susceptibles de caractériser le jeune homme. s'il y avait bien un idiot qui regardait partout ailleurs que devant lui, c'était bien lui aujourd'hui. Le plus gênant pour lui venait du fait que c'était la première fois qu'une telle chose lui arrivait. habituellement, il se contentait de regagner sa salle commune sans causer d'accident de circulation dans les couloirs, aujourd'hui était donc son baptême.... Oh Meya, tu veux bien être la marraine ????? XD


« Et tu dessines quoi précisément ? Des élèves ? Des paysages ? Des choses dont tu te souviens ? » s'intéressa-t-il.

Alalalala, curiosité quand tu nous tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: Re: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || EmptyDim 5 Oct 2008 - 18:53

Parler aussi facilement avec quelqu’un devenait assez plaisant pour la jeune fille. A croire que c’était une nouvelle Meya Ryan qui se montrait au grand jour. Car depuis quelques années elle était restée renfermée sur elle même, n’essayant même pas de parler avec les autres élèves. Son monde s’était la bibliothèque et son carnet à dessin. Elle adorait dessiner, une passion qui lui collait à la peau depuis toute petite. Dans son carnet un tas de scène assez marrante. Elle pouvait même citer quelques noms… Dumbledore, Rogue, Ombrage, McGonagall, Hagrid… Autant de personnalité de la prestigieuse école qu’est Poudlard. Mais aussi certains de ses élèves. Sullivan, Soap, Londubat, Cleaver et bien d’autres avaient une place dans son cahier, la plupart ne le savait même pas. Autrement elle imaginait des scènes loufoques telles que Ombrage déguisée en Mère Noël ou bien Rogue pourchassé par une Acromantula affamée. C’était très amusant de voir le résultat. Heureusement que les professeurs n’avaient jamais jeté un coup d’œil à son carnet… Car ils seraient étonnement surpris.

Bill s’excusa une nouvelle fois de l’avoir bousculée. A croire qu’il s’en voulait terriblement, si c’était le cas il n’y avait pas de quoi s’inquiéter, Meya n’avait rien de cassé. Elle le fixa un moment puis lui répondit :


« Arrêtes de t’excuser… J’ai rien de cassé… »

Meya n’aimait pas qu’on persiste à lui demander si elle allait bien. Justement c’est en insistant comme ça qu’elle pouvait être désagréable. Mais elle n’avait pas envie de l’être. Elle regarda par détourner son regard de Bill afin d’observer le grand nombre d’élève qui venait de débarquer dans le hall d’entrée. L’heure du repas approchait, Meya avait envie d’un bon hamburger frite pour le dîner. C’était une mauvaise habitude qu’elle avait prise quand elle allait à Londres. Elle allait dans un des ces fast-food, restaurants moldus, réputé pour servir toute sorte d’hamburger tous aussi bon les uns que les autres. Enfin arrêtons de parler de nourriture, ça me donne faim. ^^

Bill finit par lui demander ce que la Serpentard dessinait. Il s’intéressait vraiment à la passion de la jeune fille. C’était assez bizarre car s’était l’une des premières personnes qui se montrait aussi curieuse. Meya lui répondit de nouveau :


« Je dessine tout ce que tu viens de dire… Je dessine des élèves la plupart du temps, d’ailleurs je dois avoir là dedans une grande quantité de dessin des élèves. Cela m’arrive de dessiner les professeurs, je t’avoue que je les dessine quand je m’ennuie en cours. Généralement j’essaie de rendre leurs représentations légèrement humoristique. Sinon cela m’arrive de dessiner les paysages ou bien des animaux… Et je peux dessiner de mémoire, c’est surtout des dessins de ma famille ou de mes animaux… »

C’est vrai qu’elle avait aussi des dessins de sa famille, de sa mère et son père surtout. Cela lui permettait d’avoir une image d’eux quand elle était au château. En plus cette année elle restait à Poudlard pour Noël et ces dessins allaient l’aider à penser à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Lumos-4fcd1e6
[Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty
MessageSujet: Re: [Déc] Remise en question et solitude || Bill || [Déc] Remise en question et solitude   || Bill || Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Déc] Remise en question et solitude || Bill ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Remise en question des sentiments ... ♥ [With Juice]» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui» Zimbabwe Issues Half-Billion Dollar Bill» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?» Une envie de solitude ...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Sept. 1995-Août 1996-