AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Saffron Draig [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Saffron Draig [Terminée] Mer 9 Juil 2008 - 14:43

* Comment avez-vous connu ce site (top site, pub...) ? Devinez Finalement on a craqué, humm ? Tsss... Incorrigible Z'arrêtez de squatter MA fiche ? Nanméo ! pis d'abord je la finirais quand je serais a jour, na Pff, c'est quoi ces gens qui prennent des couleurs trop proches des miennes ? Avec ça j'ai cru que j'avais écrit à l'insu de mon plein gré !

* Age du posteur : 24 ans

* Nom/Prénom de votre personnage : Saffron Sakura Gwaed Draig

* Date de naissance et âge du personnage (nous sommes en 1995) : 27 Mars 1980 17 ans

* Origine (sang pur, sang-mélé, né de moldus...) : Nous ne voulons plus de sang pur pour l'instant Née de Moldu

* Animal éventuel : Chat OU hibou OU crapaud Ca va pas la tête

* Nom/Prénom de la célébrité sur votre avatar (si ce n'est pas un manga ou un dessin) : Dessin

* Texte personnel : voir ci dessous

* Désires-tu être parrainé ? non

* As-tu lu le règlement ?? Yep c'est bon Mdr la validation quand même !J'étais présent et je l'affirme.... La validation est en carton ! Ben quoi je l'ai lu le règlement... l'année dernière. C'est vrai que mon orange et ton rouge son quand même super proches... je teste en gras voir si on se démarque plus Au prochain design, s'il n'est pas bleu ou vert, ça devrait retomber dans une norme, ne t'en fais pas ;) Le prochain design, Etoile devait le faire mais elle a quitté le forum TT


Dernière édition par Saffron Draig le Mar 15 Juil 2008 - 3:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Saffron Draig [Terminée] Mar 15 Juil 2008 - 3:02

Mes parents me prenaient pour une fleur. Ou alors ils ont bien raté leur vocation car on peut difficilement faire pire pour lancer une jeune fille dans le monde moderne. Je m’appelle Saffron. Je crois que vous connaissez, il s’agit d’une fleur rouge qui séchée épice le riz en le colorant d’un joli jaune orangé. C’est une chouette fleur mais en prénom, franchement, c’est naze. On dirait un nom comme s’en donnaient ces pimbêches que Molière nommait les « Précieuses ridicules ». Le second n’est pas mieux. Il semblerait que ma mère ait cédé à la mode des mangas et compagnie car il est japonais. Les Sakuras sont des fleurs de cerisier rose claires, aux pétales fragiles qui tombent comme la neige au premier souffle de vent. C’est très beau, très romantique et imparable en ce qui concerne les allergies. Quand au troisième, il veut dire sang dans une langue bâtarde que je serais incapable de reconnaître.

Vous remarquerez que mes trois prénoms ne font que se contredire. Et bien bonne nouvelle, mon caractère aussi. Ce qui prouve en fait que je suis un être humain normal. N’essayez simplement pas de me comprendre et il y a des chances pour que l’on puisse s’entendre.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire en lisant mon état civil, mes parents n’ont rien de romantique ou de doux. Ils sont militaires tous les deux. Lui du côté de la médecine (il est chirurgien), elle, plus dans le légal et ce genre de truc (je n’ai jamais vraiment pigé ce qu’elle faisait mais il faut avouer que cela ne m’intéresse pas). Certes, ils ne tuent pas directement les gens mais y contribuent grandement en défendant et protégeant les soldats.
Et là, vous tiltez. Il n’y a pas d’armée dans la Grande Bretagne sorcière voyons. Il n’y a que des Aurors et des Tireurs d’Elite ! Ce ne sont pas des chirurgiens et des avocats qui se chargent de défendre ou de guérir mais des Médicomages et des membres de Magenmagot ! Je vous imagine bien en fronçant les sourcils en train d’essayer de ne pas voir ce que vous avez sous les yeux. Et bien oui Messieurs Dame, vous avez devant les yeux une Née de Moldu ! Sang de Bourbe ! En chair et en os. Pour toucher c’est 3 Gallions. Et on fait attention où l’on met ses mains pervers !
Pour en revenir à mes vieux (puisque c’est ça qui nous intéresse si j’ai bien compris), je ne les ai pas vraiment connu. Sans cesse à courir à droite à gauche au fur et à mesure des affectations, des conflits, des guerres même comme celle d’Afganistan. J’ai passé la majeure partie de mon enfance dans la pension d’enfants de militaire qui s’occupait de tous les gamins qui comme moi, n’avaient pas réussi à arracher l’un des deux parents à sa sacro-sainte carrière.
Séchez vos larmes, franchement, ça aurait pu être pire. Les autres mômes étaient gentils dans l’ensemble, le personnel de la caserne un rien rigide mais sympa, et nous avions un niveau de vie que beaucoup nous aurait envié. Rien ne nous était refusé…aussi longtemps que nous le partagions avec les autres. Des centaines de livres, des cassettes vidéos (et plus tard DVD) au kilos (je ne compte pas la propagande dans le lot), les dernières consoles de jeu à la mode, des dizaines de frères et sœur et une nourriture bien équilibrée tout comme il faut.
De plus, je voyais mes parents dès qu’ils passaient leur permission dans le coin. Nous allions nous promener, ils me couvraient de cadeaux, mon père me parlait de pays lointains, ma mère me couvrait de câlins que je ne savais pas vraiment comment prendre, bref, c’était les vacances.

J’ai donc grandit dans un univers changeant et très peuplé. J’ai donc très tôt développé deux penchants opposés. Oui, je vous avais prévenu, je ne suis pas simple. Donc, premièrement, j’ai apprit à vivre en société. Partager mes affaires, mon dortoir, mon espace, est pour moi aussi naturel que de respirer, j’ai toujours su m’affirmer par rapport aux autres, savoir vivre en communauté tout en restant moi-même ce qui n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire. Paradoxalement, j’en suis également venue à aimer la solitude et la tranquillité. J’ai des périodes où je me mets à l’écart, pour lire tranquillement ou simplement pour rêvasser. J’aime également la nuit lorsque tout le monde dort et que le seul bruit humain provient des respirations de vos corps engourdis. Je me sens plus puissante que jamais, et j’aime ça.
J’ai dit que j’étais sociable, je suis également souvent populaire. Pas de le sens toujours entourée et avec plein d’amis que je traiterais comme mes sous-fifres non, mais tout le monde me connaît au moins de vue. Je parle avec les uns et les autres, sans m’attacher spécialement mais sans chercher non plus à les blesser. Je suis une fille très libre, et je suis heureuse comme ça.
Enfin je vous épargne les détails vous en avez bien assez comme ça pour le moment. Sachez simplement que je grandis jusqu’à mes onze ans comme une petite fille de militaire, je ne dirais pas « normale » parce que je n’aime pas ce terme mais sans rien de très particulier.
Mes premières manifestations de magie passèrent plus ou moins inaperçues de tout le monde, moi y comprit. De la vaisselle qui aurait du se casser et n’avait pas une fêlure par exemple (oui, il m’arrive souvent d’être maladroite), un ennemi qui tombe sans raison dans la cour de récréation, ce genre de petites choses que l’on écarte d’un haussement d’épaule ou au pire avec un « tiens c’est étrange » dubitatif et puis que l’on oublie. Comme il ne m’était jamais rien arrivé de grave et que je ne suis pas d’un tempérament spécialement caractériel (enfin si il parait mais je développerais ça plus tard), ma magie resta discrète et je continuais à grandir et à me développer à ma façon.

L’année de mes onze ans fut très compliquée pour moi. Pour commencer ce fut l’année ou je quittais mon statut de petite fille pour celui bien moins agréable de femme. On avait beau me répéter qu’avoir une poitrine qui pousse était la plus belle chose au monde, que j’étais grande maintenant, que j’allais connaître des aventures merveilleuses et tout le blabla que l’on sort habituellement aux gamines effrayées, il n’en restait pas moins que mon corps se modifiait, et pas qu’en hauteur pour une fois.
J’ai toujours été ce que l’on appelle « une enfant précoce ». C'est-à-dire que je ne réfléchis pas comme tout le monde mais à l’envers. La solution des problèmes est plus facile à trouver que les étapes intermédiaires. Je pige vite les choses, je les retiens plutôt bien et je m’ennuie souvent. Parait que c’est un paramètre, l’ennuie. Mouais. Je n’aime pas tellement l’idée de devoir supporter ce genre de paramètre. Mais bon, je n’ai pas trop le choix n’est ce pas ? J’aurais pu naître grande et belle, et bien non, je suis précoce. Youpi.
Bref, tout ça pour dire que je n’étais déjà pas stupide que je ne pensais pas un mot de leur beau discours. Ma mère arriva en ville quelques semaines plus tard et m’expliqua simplement ce qui allait se passer pour moi. J’aimais bien cette facon qu’elle avait de me parler comme si je pouvais tout comprendre, sans tabous ni fausse gentillesse. Tout y passa. Les garçons, le mal de ventre régulier, les émotions, les hormones, les moyens de contraception et les MST. Au cas où. Mais il y a une chose que ma mère ne pouvait pas m’expliquer. C’était l’éveil de la magie.

Je suis née au printemps (ce qui est peut-être une des raisons pour lesquelles j’ai les prénoms que l’on m’a donné, allez savoir) et c’est à cette saison que ma vie finit de basculer dans un autre monde. Depuis quelques temps, je ne grandissais plus autant qu’avant (je resterais petite toute ma vie mais plus c’est petit, plus c’est mignon n’est ce pas ce que l’on dit dans ces cas là ?), et si ma taille restait fine, mes hanches prenaient plus de place. Mon uniforme de dernière année ne m’allait donc plus aussi bien et j’éprouvais de la gêne à faire des choses qui pourtant me paraissaient faciles peu de temps auparavant. Gênée par ces changements, mon comportement aussi avait changé. J’ai toujours été d’une nature franche, loyale et très directe, et pourtant je me sentais de plus en plus timide et gauche. Ce qui devait arriver arriva, je succombais à mes hormones et tombait amoureuse, comme on l’est à onze ans soit sans arrières pensées, d’un beau garçon de dix ans (au moins) mon aîné. Sous ses yeux, je me sentais rougir, je n’arrivais pas à parler, je me sentais stupide. Il m’appréciait pourtant, me gardait des bouquins qu’il piquait à la bibliothèque, m’aidait pour mes devoirs lorsque j’étais bloquée et ébouriffait souvent mes cheveux châtains clairs. Son meilleur ami par contre ne m’aimait pas. Enfin c’était comme ça que je le voyais à l’époque parce qu’il passait son temps à se moquer de moi, disant que j’étais grosse (ce qui n’est pas vrai, j’ai toujours été mince mais j’étais complexée a cause de mes hanches), petite (ça par contre c’était vrai mais me touchait beaucoup moins), bref la routine.
Un jour qu’il me taquinait comme ça, je me mis en colère, je l’ai traité d’âne… et deux belles oreilles grises ont poussé sur les côtés de sa tête. Je ne sais pas qui de lui ou de moi eut le plus peur. Et je ne le saurais jamais car un homme est alors apparu de nulle part, m’a parlé de l’interdiction d’utiliser la magie quand on était mineur, a redonné ses oreilles normales au gars et lui a effacé la mémoire. Devant mon incompréhension, il du se dire qu’en plus d’être mineure j’étais stupide mais il m’expliqua le monde de la magie tout ca, Poudlard, et tout le toutim. Je le pris pour un dingue et me persuadait d’avoir rêvé lorsque je reçu la lettre d’inscription à ladite école, accompagnée du même gars. Au début je cru à une blague. La direction de l’internat aussi d’ailleurs puisqu’elle refusa de me laisser partir sans la permission de mes parents.
On mit un mois à les joindre et je me sentais de plus en plus maussade. Je voyais arriver le premier septembre avec appréhension, ne sachant ce que je voulais vraiment.

Il faut rendre justice à mes vieux. Pour la première fois de mon existence, ils me firent passer avant leur carrière et rentrèrent dare dare voir quel était ce bordel. Cela leur paraissait en effet un peu gros pour être un canular et pourtant, leur esprit pratique et borné de militaire ne leur permettait pas de croire à ce genre de bêtises. Il rencontrèrent donc le type (qui avait un prénom, il s’appelait Davis), lui parlèrent et finalement donnèrent leur accord a condition que je rentrais tous les étés à l’internat, et que je puisse choisir ce que je voulais faire de mes vacances.

J’arrivais donc sur le chemin de traverse, pas mal d’argent moldu dans le portefeuille, et découvrit pour la première fois le monde sorcier un 12 Août. On m’ouvrit un compte chez Gringotts, me procura une baguette chez Ollivanders, des livres chez Fleury et Botts, un uniforme chez Guipure et tout ce qu’il me fallait. L’Etat est généreux envers les cadres qui s’engagent et je ne manquais pas d’argent. J’appris également le vocabulaire adéquat, les règles spécifiques (dont celle de ne pas donner des oreilles d’ânes au meilleur ami de mon premier flirt) et un peu de l’histoire en passant. Le reste de l’été se passa très bien, dans mon dortoir a lire mes nouveaux livres ou avec mon amour éternel.

Le premier septembre arriva, le train, la répartition et la routine du Collège de Poudlard. J’oubliais mon amour, achevais de devenir une femme ET une sorcière, me fit quelques amis (peu), et pas mal d’ennemis, comme toujours. Les années passèrent sans trop de remous. J’atteignis ma taille finale en troisième année. 1 mètre cinquante neuf de muscles, de chair et d’énergie. J’ai peu changé depuis ce temps. Je suis toujours aussi petite mais mince, bien musclée parce que j’aime le sport, la taille fine, les hanches larges, la poitrine un peu trop grosse à mon goût, des jambes de sprinteuse bref, je pourrais être belle… avec une vingtaine de centimètres en plus et si je prenais la peine de me mettre en valeur, ce que je ne fais que rarement. Mes cheveux sont restés courts, enfin mi-long comme diraient les autres filles. J’ai les yeux bleu-vert, assez profonds et qui noircissent très vite. J’aime sourire d’un air moqueur et je porte quelques bijoux qui me sont propre. Des boucles d’oreilles et un bracelet qui tinte à la cheville. Droite quand je suis de mauvais poil, gauche quand tout va bien. Question caractère ça a mit plus de temps à se stabiliser. Je crois que je me sens bien dans ma peau depuis moins d’un an. Je n’ai toujours pas accordé de temps aux garçons. Il faut dire que lorsqu’on se croit laide, on y pense pas tellement. Et puis il y a un tel décalage entre ma vie de moldue et celle de sorcier que je n’avais pas besoin de compliquer tout davantage.

Que dire d’autre. Le premier trimestre c’est bien passé mais je suis contente d’être en vacances. Même si je reste à Poudlard pour noël (pas envie de retrouver les maniaques et leur chambrée au carré. Fière d’être bordélique.) je sens que je vais bien m’amuser. Mon assurance naturelle est remontée en flèche, et avec elle ma droiture et ma franchise. Je suis à prendre et à laisser comme telle. Si vous n’êtes pas content, c’est pareil. Je ne suis pas spécialement méchante mais je n’ai pas la langue dans ma poche et n’hésiterait pas à taper sur votre point sensible, au propre comme au figuré, si vous essayez de me provoquer. Pour le reste, et bien vous verrez bien…

[HJ : Fini !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Saffron Draig [Terminée] Mar 15 Juil 2008 - 22:01

Bienvenue, Saffron !

Nous discuterons de ta fiche en temps venu, prends patience d'ici-là XD

[Ironie]J'espère que tu te feras vite au RP et que tu ne peineras pas trop à maintenir le rythme[/Ironie]
Revenir en haut Aller en bas
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Saffron Draig [Terminée] Mer 16 Juil 2008 - 18:49

Voilà une jeune fille qui a le sens des valeurs et qui donnera beaucoup à la maison de ...

Poufsouffle

[Jolie fiche, comme d'habitude :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Saffron Draig [Terminée] Aujourd'hui à 4:59

Revenir en haut Aller en bas

Saffron Draig [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]» Hermione Granger ( terminée)» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-