AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Essai Dirk] Brochette de trois !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Ven 4 Avr 2008 - 23:50

Quand un gosse était puni, alors c’était qu’il le méritait. Peut-être ignoraient-ils eux-même ce qu’ils avaient fait – cela arrivait souvent – et la sanction n’en était que des plus justes. Car chacun a quelque chose à se reprocher, chacun est mauvais à l’intérieur et doit entièrement l’assumer. Rusard, lui, était une exception. Il était lucide, juste, et savait repérer la faute là où elle se nichait. Beaucoup l’entrevoyaient comme un tortionnaire sans cœur ; lui se considérait plutôt comme un visionnaire. Car, au sein d’un école en plein désordre, parmi des adolescents empruntant chaque jour une mauvaise voie, il s’attelait à la dure tâche de les rediriger. Il les maniait à sa manière pour en faire des endurcis, des sorciers pleinement prêts à affronter le monde environnant. Voilà ! Rusard était bon et prévenant envers la caste estudiantine.

Et, accessoirement, il détestait les enfants.

De un parce qu’il était jaloux de leurs talents. Eux étaient sorciers et agitaient leurs baguettes à tout va. Argus, lui, était Cracmol. Et quand il s’essayait à la manipulation, il colorait son chat sans le vouloir. Se voir chaque jour confronté à ses échecs l’humiliait donc profondément ; une honte qu’il choisissait de masquer derrière la haine. C’est toujours pratique, d’avoir un peu de haine en réserve. Donc, à défaut d’être sorcier, il pouvait toujours être sadique.

De deux parce que la terreur était l’une des rares choses qu’ils réussissait bien. Il suffisait d’agrandir les yeux d’un air mauvais, de retrousser la babine et de grogner sourdement pour faire fuir le premier imberbe. Résultat assuré. En cas de résistance – ne citons pas les jumeaux Weasley – la force physique était fortement conseillée. Quelques bleus pour remettre un peu d’ordre, c’était là un deal tout à fait respectable.

Mais aujourd’hui, Argus n’accomplissait ni acte jaloux, ni terreur accrue. Non. Loin de tous ces plaisirs raffinés, il se devait de surveiller une retenue. Ce genre d’exercice lui déplaisait au plus haut point. Perte de temps. Les élèves devaient astiquer, récurer… Des tâches aussi inutiles qu’une gifle à un roc. Néanmoins, il fallait le reconnaître, ces trois-là l’avaient mérité. Cennyd McAyr, surpris en train de brûler un livre emprunté. Le thème ? « La mixité sorcière. » Le concierge ayant beaucoup d’affection pour Madame Pince avait réagi au quart de tour : deux semaines de colle. Et il s’arrangerait pour rendre les gages douloureux. Dirk Yu. Lui s’était montré paisible jusque-là. Mais… comment disait-il, déjà ? « Ta guer ? » Peu importe. « Ta guer » une tapisserie méritait de vomir sa propre naissance. Enfin, il y avait Jessicayumi Belmontet. En se prenant les pieds dans un tapis, elle avait cassé un vase Ming d’une valeur inestimable sur le marché des Gobelins. Trois retenues et cinquante points de moins. Histoire de diminuer la corvée, Rusard avait préféré regrouper leur supplice à une même heure. Ainsi, leur peine s’avèrerait contagieuse et déprimerait le reste du groupuscule.


« Argus, tu es un génie. »

Pas de chance, le génie n’eut guère de temps supplémentaire pour s’auto-congratuler : des pas résonnaient à l’autre bout du hall.

Mit en annonce pour pas le perdre :;):
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Sam 5 Avr 2008 - 12:32

Sometimes I feel like, I'm only one
No wonder why I've become,
So dum so dum di dum di dum...
I get more and more strange, I'm going insane
I'm building it up just to break it down
It get what you see, the product of a
Dysfunctional family...


X Il fuit son avenir comme il a fuit son passé et ne rêve plus de son présent. Il ne sait plus qui il est et ne veut pas le savoir, la seule chose qu'il souhaite est la résurrection de son meilleur ami Shin. Il court pour oublier, mais les souvenirs le poursuivent et l'empêchent d'avancer. Il tombe au sol dans un hurlement épouvantable qui aurait pu faire fuir le plus sombre de tout les sorciers. Il s'était promit d'être fort et de ne jamais pleurer mais les larmes coulaient d'elles-même sans avoir eu le consentement de Dirk. Comment pouvait-il continuer ainsi sans la personne qui comptait le plus à ses yeux ? X


Dans l'une des quatre maisons de Poudlard, un jeune sorcier du nom de Dirk Yu se réveillait en sursaut suite à un sommeil bien agité. Il avait la rage au ventre et le seul moyen pour lui de se calmer était de faire passer sa rage en dessinant et en marchant. Le jeune Dirk enfila rapidement quelques affaires et sortit de la maison en oubliant pas d'apporter son sac avec lui. Il erra dans les couloirs de Poudlard quelques minutes avant de se laisser tomber à terre. Il regarda attentivement le mur en face de lui et se dit que celui-ci manquait affreusement de couleurs. Dirk décida donc d'empoigner l'une de ses nombreuses bombes à tag qui se trouvait dans son sac et dessina sur la tapisserie. Il était transporté par son dessin et n'entendit donc pas Rusard.

Jusqu'à aujourd'hui, le jeune Dirk Yu ne s'était fait remarquer mais ce cauchemar l'avait troublé au plus haut point. Il continuait son dessin et celui-ci le transportait dans un autre monde, son monde dans lequel son père était là. Dirk, voulant s'évader d'avantage, se mit à fredonner une chanson qui se nommait "Dysfunctional Family", celle-ci définissant parfaitement la vie de Dirk. Un raclement de gorge ramena Dirk à la réalité et celui-ci se tourna rapidement et tomba nez à nez avec Rusard.

Rusard semblait furieux et le jeune Dirk baissa immédiatement les yeux et trouva soudainement ses chaussures magnifiques. Ils restèrent un instant dans le couloir, Rusard le regardant méchamment et Dirk regardant ses chaussures pour lesquelles il porta un intérêt certains face à Rusard. Dirk fut coller pour son acte et fut raccompagner à sa maison par Rusard.

Le lendemain, le jeune Dirk se rendit à sa colle et constata qu'il n'était pas seul. En effet, avec lui se trouvait Cennyd McAyr qui avait été surpris en train de brûler un livre qu'il avait emprunté sur "la mixité sorcière", et il y avait également Jessicayumi Belmontet qui, en se prenant les pieds dans un tapis, avait cassé un vase Ming sur le marché des Gobelins. Durant les colles, les sorciers se devaient d'accomplir des taches d'une utilité débordante comme récurer ou encore astiquer.

Dirk ne voulant se faire remarquer d'avantages se rendit à sa colle sans broncher. Il savait parfaitement qu'il n'avait pas le droit de faire ce dessin sur cette tapisserie et trouva sa colle bien méritée. Pourquoi critiquer ou insulter une décision alors que celle-ci s'avérait être des plus juste ? Cela ne sert à rien surtout que Dirk n'avait que ce qu'il méritait.
Revenir en haut Aller en bas
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8462

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Sam 5 Avr 2008 - 18:23

Une heure de colle ?! Elle, Jessicayumi Belmontet ? C'était presque une honte pour elle. Un scandale ; elle n'irait pas jusqu'à là, mais la pauvre fille avait pleuré de chaudes larmes en sachant qu'elle allait être collés. Et vous savez pourquoi ? Tout simplement car par maladresse ; elle avait cassé un vase Ming d'une grande valeur. Sans avoir eu le temps de murmurer un « Réparo », on lui annonça qu'elle avait droit à des heures de colles. La Serdaigle n'en revenait toujours pas et se garda bien d'en parler à qui que ce soit. Mais le jour J arriva et la jeune fille se du d'aller rejoindre Rusard. Car oui ; c'était avec lui ; que la sorcière allait avoir une heure de colle. Déjà qu'avoir une heure de colle n'était pas une leçon de plaisir, savoir qu'on allait passer l'heure avec, ce n'était vraiment pas du gâteau. Jessicayumi n'appréciait guère Rusard ; mais en particulier son regard. Il avait le don d'intimider la Serdaigle. Mais ce n'était pas pour autant que la Serdaigle allait louper son heure de colle ; bien au contraire. Louper cette heure serait de la lâcheté et la Serdaigle voulait prouver qu'elle n'était pas qu'une petite Serdaigle timide.

Elle découvrit alors qu'elle n'était pas la seule élève à être collés. Cennyd McAyr et Dirk Yu étaient tous deux collés. Savoir qu'elle serait accompagnée la rassura ''à moitié''.
Elle entra dans la salle où Rusard attendait. Dirk était déjà là. Jessicayumi lui jeta un regard intrigué, puis détourna la tête vers Rusard. L'homme semblait fier de lui. Poliment, la Serdaigle murmura :


« Bonjour monsieur »

Mais ses paroles l'étouffèrent et ses mots furent incompréhensibles. Jessicayumi se rangea dans un coin dans l'ombre dans l'espoir d'être oubliés. Rusard semblait attendre le dernier collés : Cennyd. La Serdaigle attendit, calmement, l'arrivée du dernier sorcier en punition.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Sam 5 Avr 2008 - 21:26

Cennyd arriva pile à l'heure. Pas une minute en avance (il ne fallait pas rêver non plus, déjà que cet infâme cracmol avait osé le punir), pas une minute en retard (une colle ne se voyait pas sur le dossier scolaire mais il ne fallait pas tenter le diable non plus). Ses pensées n'étaient pas vraiment propices à la pénitence ou à la contriction. Il venait de sortir d'un entretient charmant avec une sixième année tout aussi charmante et surtout extrêmement peu farouche, ce qui plaisait toujours au jeune homme.

Il avait encore en tête le goût de ses lèvres lorsqu'il poussa la porte et arriva dans le Hall. Le sourire aux lèvres, le dos bien droit, les yeux brillants, on aurait presque dit qu'il était content d'être collé deux semaines. Evidemment ce n'était pas le cas. Rusard, d'après le jeune homme, était une honte, un déchet de l'humanité, un sang de bourbe très probablement, qui n'aurait pas du avoir le droit de poser un seul orteil dans la meilleure école d'angleterre. Mais d'un autre côté, rusard représentait l'autorité, et le serpentard n'était pas du genre à défier celle-ci ouvertement. Il n'était donc ni intimidé, ni rebelle et avait l'air, somme toute, assez satisfait.

Il s'adossa contre le mur, légèrement poseur, les bras croisés sur sa poitrine et regarda alors seulement autour de lui. Rusard était déjà là avec ses airs de père fouettard qui serait tombée dans les toilettes au moment où on tirait la chasse. Il y avait aussi... et ça c'était une première, deux autres élèves. Monsieur Yu-je-crois-que-je-suis-mode-avec-mes-airs-de-punk-baba-cool et un jeune fille, un peu jeune pour lui malheureusement mais très mignonne qu'il ne connaissait pas.

Restait à savoir ce que voulait Rusard. Parce que bon, il n'était pas SI souvent collé que ça (il se faisait rarement prendre) et il se demandait quelle genre de punition débile on allait leur coller. S'il suffisait de racheter le livre, pas besoin d'attendre 2 semaines, il avait les sous sur lui. En même temps, la mixité, quelle idée étrange. Les filles étaient différentes des garçons. C'était bien ce qui les rendaient intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Mer 9 Avr 2008 - 18:53

Les yeux plissés de Rusard fixaient le fond du couloir. Un jeune aux allures sur le déclin tourna à l’angle, très décontracté, à la limite de la provocation. Quelques points de moins ? Allons donc, c’était tentant. Mais il serait encore plus savoureux de se retenir, d’accumuler et d’abattre une horreur plus sournoise. Yu. Il allait payer d’avoir « ta guer » une œuvre monumentale. Désormais, au troisième étage, Filianna l’Exaspérante jouant de la flûte aux farfadets se barrait d’un large « anarchy » en lettres rouges. Une première à Poudlard ! Comme quoi l’évolution tordue qu’entamait le monde des moldus se répercutait jusqu’aux frontières magiques. Et voilà le résultat ! Un pseudo-jeune qui rechigne à enfiler une tenue correcte et qui suinte la dépravation jusqu’aux moindres pores de la peau. Une peau qui…

Par exemple ! Argus frotta ses paupières, persuadé de s’être fait tronquer par la lumière. Il se pencha sur Dirk, lui respirant une haleine acre dans les narines.


_ C’est quoi, ça ?demanda-t-il méchamment.

Il pointait d’un doigt noueux une série de petits trous disgracieux en travers du visage de l’élève.


_ S’il vous plait d’être mutilé, vous auriez pu au moins attendre d’être en retenue, mon petit ami ! Vingt points en moins pour votre damnée maison !

Finalement, il n’avait pu se contenir. Tant pis. La colère sortait sans pouvoir être contrôlée. La saveur n’en était pas pour autant amoindrie. Un autre trait de sadisme manqua percer les lèvres du concierge mais deux autres silhouettes se profilèrent au bout du couloir. Ah ! L’élite de l’imbécillité ! Jessica et son suffixe étranger. Yumi. Brek. Quel prénom des plus ridicules ! Comment pouvait-on avoir le franc mauvais goût de mêler lettres nippones et anglaises ? Cette petite n’irait pas loin dans la vie, c’était indéniable.

_ Bonjour Monsieur !

Et si en plus elle saluait ceux qui la dégradaient par pur plaisir, son compte était bon. Elle s’écrasait, se ramassait sur elle-même, se laissait piétiner. Adopter la politesse comme arme frôlait le pathétique. La crainte, l’exaspération, voilà quels étaient les comportement à adopter. Qu’ils ressentent tout l’ennui d’une retenue. Mais non, au lieu de ça elle se contentait de saluer le moindre être vivant. Le jour où la civilisation avait fait un pas en avant, elle avait dû se prendre les pieds dans les tapis, ratant ainsi une marche de savoir-vivre.

Pour terminer ce défilé macabre, ladies et gentleman, voici venir Cennyd McAyr. Des mois ! Des mois que Rusard patientait pour le coincer ! La patience portait ses maigres fruits ! Brûler un livre, voyez-vous cela. Un petit pyromane en puissance. Le concierge regarda s’avancer le Serpentard et grogna quand ce dernier s’appuya contre le mur. Il fondit sur le petit hooligan avec la rapidité d’un charognard et le secoua comme un prunier :


_ C’est ça ! Souillez votre mur de votre corps malsain, infâme cancrelat ! Vous me le récurerez complètement ! Un bonus à votre retenue ! Ah çà ! Je vous ferai danser, moi !

Sur quoi il tourna ses pupilles torves sur les deux autres affligés, postillonnant à tout-va.

_ Vous z’êtes ici pour une raison tout à fait valable, bande de cloportes ! Vous (il pointa Cennyd) pour avoir incendié un ouvrage et mis en péril l’école ! Vous (il désigna Dirk) à cause de votre incapacité à vous comportez comme un être pleinement intégré aux normes éducatives et vous (Jessica la tremblante) en raison de votre nullité en tout ! Aucun de vous trois n’aura su dépasser le stade de simple primate et c’est pourquoi vous z’avez écopé d’une retenue. Votre compte est bon. Ce soir, vous allez gratter la poussière incrustée entre les briques. Oui mes gaillards ! Et j’aime autant vous dire que cela prendra du temps !

Aha ! Leurs mines déconfites étaient une véritable splendeur à déchiffrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Sam 12 Avr 2008 - 20:38

Sometimes I feel like, I'm only one
No wonder why I've become,
So dum so dum di dum di dum...
I get more and more strange, I'm going insane
I'm building it up just to break it down
It get what you see, the product of a
Dysfunctional family...



La sentence avait était levé les élèves devront gratter la poussière qui au fil des années c'était incrusté dans les nombreuses briques de l'école. Dirk se leva suivit de ces deux compagnons de colle et suivirent Rusard à travers Poudlard afin d'effectuer leur retenue. Rusard n'était pas quelqu'un de commode et les trois adolescents l'avaient très bien compris. Il ne fallait pas chercher Rusard sous peine de le trouver. Dirk avait fait perdre vingt points à sa maison suite à l'énervement de Rusard devant les nombreux trous de piercings qui jonchaient son visage. Dirk assumait parfaitement son look et les critiques qu'il pouvaient recevoir mais s'en fichait, il aimait être comme ça et si il devait subir toutes les colères de Rusard ainsi que toutes ces retenues, il le ferait sans broncher.

Ils arrivèrent bien rapidement au couloir dans lequel ils devront effectuer leur colle et se mirent vite à l'oeuvre. Dirk grattait de toutes ses forces et la poussière mit du temps avant de s'effacer ne serait-ce qu'un petit peu. Il ne souffla pas une seule fois de la journée, oh non, souffler signifiait que l'on acceptait pas le travail alors que Dirk l'acceptait et l'assumait. Il était conscient de sa faute et il se devait de la réparer. Il s'était promis en entrant dans cette école que malgré son look il ne se ferait pas remarquer pour une forte de comportement mais il a faillit à cette promesse et il en était lui même déçu.

Une fois la retenue terminée, Dirk retourna dans son dortoir épuisé mais il était heureux de cet épuisement, il l'avait mérité. Pourquoi se plaindre d'une chose que l'on mérite? Il ne le faut pas, dans la vie quand on fait une erreur, on se doit de la réparer et Dirk avait bien compris cet état d'esprit. Il était certes fatigué mais il ne voulait pas dormir, il avait peur de ce cauchemar ainsi que de ces conséquences, il décida donc d'astiquer son dortoir. Il avait beaucoup réfléchit et ne voulait pas faire deux fois la même erreur alors pour ne pas la faire il ne dormit pas de la nuit. A la place, il réfléchit sur sa vie, son look, son passé, sa mère et en conclut à la fin que toute son ancienne vie ne lui manquait pour rien au monde mais que sa mère lui manquait. Il se fit une autre promesse, celle de triompher pour sa mère, pour la fierté de sa mère et pour cela il serait prêt à tout laisser tomber, pour réussir.
Revenir en haut Aller en bas
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8462

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Ven 18 Avr 2008 - 16:50

Rusard était quelqu'un de détestable. Voilà ce que pensait la Serdaigle. Il prenait plaisir à punir des élèves. Pourquoi ? La jeune fille ne comprenait pas. Mais elle ne pouvait pas deviner que Rusard avait toujours été un Cracmol. Si elle l'avait su, son point de vue aurait légèrement changé. Elle aurait ressentit de la pitié. Mais la pitié est quelque chose pour les animaux et Argus Rusard n'était pas un animal ; c'était d'ailleurs -pour la pauvre fille- le supérieur. Mais Jessicayumi ignorait qui était vraiment le concierge et n'avait guère envie de s'avoir qui il était vraiment. Elle ne lui voyait que des défauts, si ne n'est qu'une chose : Il aimait les félins et elle aussi. Mais ce petit détail était très vite oublié, surtout quand Rusard posa son regard vers elle.
Le dernier puni entra. Cennyd. Cennyd McAyr. Le Serpentard vient s'installer, sous le regard triomphant du concierge ; la Serdaigle pu en conclure que cela faisait un moment que l'homme essayé de le coincer. Le Serpentard s'appuya contre le mur, laissant l'adulte poussait un grognement. De toute évidence, il n'allait pas laisser les trois sorciers se tourner les pouces.


« C'est ça ! Souillez votre mur de votre corps malsain, infâme cancrelat ! Vous me le récurerez complètement ! Un bonus à votre retenue ! Ah çà ! Je vous ferai danser, moi ! Vous z'êtes ici pour une raison tout à fait valable, bande de cloportes ! Vous (il pointa Cennyd) pour avoir incendié un ouvrage et mis en péril l'école ! Vous (il désigna Dirk) à cause de votre incapacité à vous comportez comme un être pleinement intégré aux normes éducatives et vous (Jessica la tremblante) en raison de votre nullité en tout ! Aucun de vous trois n'aura su dépasser le stade de simple primate et c'est pourquoi vous z'avez écopé d'une retenue. Votre compte est bon. Ce soir, vous allez gratter la poussière incrustée entre les briques. Oui mes gaillards ! Et j'aime autant vous dire que cela prendra du temps ! »

Votre nullité en tous ?! Ses mots, qu'avaient prononcé le concierge avait fait trembler la Serdaigle. Il s'avait ce montrer imposant et faire trembler les plus peureux. La jeune fille en faisait partit. Dès que les ordres fut donné, Jessicayumi commença à frotter. Elle n'osait échanger un regard avec les autres élèves. Elle n'avait jamais été colés et ignorait s'il était autorisé de parler avec les autres sorciers. Pour ne pas être -si c'était le cas- doublement puni, elle se contenta de frotter énergiquement, ravala ses quelques larmes. Elle se pinça la lèvre et essaya de penser à autre chose. Le temps allait vite passer, ce disait-elle. Mais, comme si un sort avait été jeté, le temps lui parut long. Et par malchance, elle n'avait pas de montre. Elle grattait, frottait, dégraisser, nettoyait donc le mur. La poussière semblait bien décidée à rester où elle était.
Au bout d’un moment, Dirk, un des sorciers punis, quitta la salle. Sûrement avait-il finis ? Elle n’en s’avait trop rien. Elle était trop occupée à sa tache. Elle aperçut alors qu’une dizaine d’éponge se trouvait un peu plus loin. Cennyd était la personne la plus proche. Elle jeta un coup d’œil vers Rusard.


« Eh ! Cennyd. Dis-moi, tu peux me passer une éponge, s’il te plait, demanda-t-elle pendant que le concierge regardait le plafond. Il y en a là-bas. »

Elle désigna du doigt l’endroit.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Dim 20 Avr 2008 - 18:58

Avec un sourire narquois, Ced regardait Dirk se faire enguirlander. Il n'aimait pas tellement l'adolescent. Plutôt conservateur, il méprisait plus qu'autre chose ceux qui se laissaient aller aux immondes modes moldues. Celles des sorciers étaient bien plus seyantes et ne demandaient pas de s'enfoncer des clous dans le corps ou d'avoir des cheveux verts. Qu'allaient-ils inventer la prochaine fois ? Des serpents sur la tête comme une gorgone ? Merlin, tout cela était stupide.

Pendant que Rusard s'énervait dans son coin, le jeune homme se permit un clin d'oeil à Jessicayumi. Elle était un peu jeune pour lui mais très mignone et visiblement terrifiée. Donc aisaiment manipulable.

Il allait se diriger vers elle lorsque Rusar posa ses grosses pattes sur lui et se mit à le secouer comme un prunier. Pour la premiere fois depuis très longtemps, Cennyd perdit sa facade moqueuse. Il pâlit face à cette agression, ses yeux prirent la dureté de l'acier trempé et une expression de dégoût se dessina sur son visage. Comment cet... être impur osait, OSAIT le toucher comme ça ? Il allait en avoir pour des jours à nettoyer cette crasse ! Sans parler de sa robe qui n'était bonne qu'à être donnée à l'elfe d'un ennemi !

Cennyd eut soudain l'impression que le temps se figeait pour vibrer de colère. Il se rendit alors compte que son masque était en train de tomber et, avec un effort de volonté non négligeable, retrouva son air indolent et son sourire moqueur. Mais ses yeux continuaient à assassiner silencieusement le misérable concierge et son esprit fertile concoctait déjà une vengeance à la hauteur de l'affront.
Cette pensée acheva la transformation, les yeux de Cennyd redevinrent aussi insolents et légers que d'habitude, et c'est avec un entrain mal placé qu'il sortit sa baguette et lança des sorts de nettoyage. Récurer le mur, même avec de la magie, prendrait du temps. Et il y avait fort a parier qu'il allait se faire reprendre pour faire le travail à la moldue. C'était tellement désagréable de devoir faire des trucs à la cracmol que Cennyd préférait encore se faire reprendre.

Soudain, Jessicayumi éleva la voix. Cennyd tourna la tête vers elle puis chercha l'éponge des yeux. Il rangea sa baguette et la prit avant d'aller la porter à la jeune serdaigle. Il s'arrangea pour lui frôler la main en la lui donnant et murmura à son oreille.


"Voila votre présent belle enfant"

Cela posé, il lui sourit, amusé et retourna a son mur. C'était une chance qu'il y ai au moins une fille dans le groupe parce que seul avec Dirk-je-regarde-mes-pieds il se serait royalement ennuyé. Là au moins il pouvait toujours la déshabiller du regard quand Rusard ne regardait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Essai Dirk] Brochette de trois ! Aujourd'hui à 16:59

Revenir en haut Aller en bas

[Essai Dirk] Brochette de trois !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les Trois Mousquetaires» Jamais deux sans trois [Pv]» La Geste des Trois Amants» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ?» Trip à trois!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-