AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Strify

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Strify Dim 2 Mar 2008 - 11:09

* Comment avez-vous connu ce site (top site, pub...) ? Si je vous le disais je devrais vous tuer.

* Age du posteur : 16 ans mais le chiffre 7 remplacera le 6 dans très peu de temps.

* Nom/Prénom de votre personnage : Strify / Jack William.

* Date de naissance/ âge du personnage (nous sommes en 1995) : 20 août 1979 ce qui nous fait... vous ne pouvez pas compter tous seuls bandes d'ignares ? Seize ans !!!!!!!!!!

* Physique :

X Excentrique vous dites ? Oui, je le pense aussi. Jack Strify, alias Strify, n'est pas le genre de garçon qui rentre dans le moule et suit les autres comme un vulgaire mouton, il aime à se faire remarquer, voire critiquer, pour ce qu'il est ou pour son look androgyne très provocateur. C'est simple, plus il est regardé, mieux il se sent. Non pas qu'il soit cette détestable race de personnes qui cherchent par tous les moyens à attirer toute l'attention sur eux, mais il n'en est pas loin. Par où commencer cette charmante description ? Ah oui, les cheveux !

X Depuis qu'il est âgé de dix ans, Strify a essayé tout un tas de coiffures toutes plus étranges et originales les unes que les autres. Il est capable de passer des cheveux longs et noir corbeau à une coupe plus courte toute blanche ou rouge. Alors qu'il était âgé de quatorze ans, Strify a 'flashé' sur une coupe qu'il ne change plus depuis : les cheveux coupés au carré, plus longs sur le devant que le derrière, blanc devant et brun derrière, tel est son choix. Je sais exactement ce que votre esprit mouton est en train de se dire : ses parents le laissent faire ??? S'il y a bien une chose que ses chers parents savent, c'est que Strify n'est pas du genre à lâcher le morceau et, lorsqu'il désire quelque chose comme une nouvelle coupe hors du commun, il est prêt à faire tout et n'importe quoi pour faire regretter à ses parents leur refus. Finalement, ces derniers finissent toujours par accepter et Strify par obtenir ce qu'il veut. Un petit monstre, lui ??? Meuh non, juste un ado !

X Passons à la description corporelle maintenant. Notre jeune homme mesure un mètre soixante dix-huit ( hum hum ), mais ce n'est pas la taille qui compte n'est-ce pas ? De plus, la forte personnalité du jeune homme sert amplement à compenser les quelques centimètres manquant, de même que ses chaussure ! Comme toute personne normalement constituée, Strify possède des yeux * whouah *. Ces derniers sont ordinairement d'une teinte gris-vert mais sont entièrement vert une fois la chaleur de l'été arrivée. Contrairement à certains athlètes, le jeune homme n'est pas bronzé comme un dieu de l'antiquité grecque, il est même plutôt palot. Mais qu'à cela ne tienne, une bonne couche de fond de teint arrange fortement les choses. Pour ce qui est de son poids, on ne peut pas dire que Strify soit un ' thon ', comme certains le disent si vulgairement, il est même très mince. Cet état se passe d'ailleurs de commentaire, que dire de plus d'une personne mince ? Le jeune homme ne tient absolument pas à grossir car il pense que le physique est l'une des choses les plus importantes qui soient. Il n'a rien contre les personnes enrobées, loin de là, mais ne veut pas en faire partie.

X Terminons cette description physique par le look vestimentaire de notre jeune homme. Androgyne, ce mot vous dit quelque chose ? Strify met un point d'honneur à porter des vêtements qui mettent un doute quant à sa sexualité. Il n'aime pas le look racaille, il préfère de loin porter des vêtements raffinés et originaux. Pour parfaire le tout, Strify arbore fièrement un piercing au labret gauche.

Alors, il ne vous plait pas ????
Tant mieux !


* Caractère :

X Hum, que dire du caractère de notre petit Strify.... Commençons par dire qu'il est intelligent ( et oui --" ). Depuis sa plus tendre enfance, Strify voue une haine incroyable à l'égard du système scolaire. Il ne s'est jamais senti à l'aise lorsqu'il était dans un bâtiment à caractère éducatif. Ainsi, de sorte à accélérer son passage ici et à bien vite quitter le monde scolaire, le jeune homme travaille avec acharnement dans le but d'obtenir les meilleurs résultats possibles et de ne pas s'attarder au sein du système scolaire. C'est l'une des raisons qui fait que ses parents tolèrent son ' originalité ' ; le jeune homme rapporte toujours d'excellentes notes et fait leur fierté.

X Un autre trait de caractère ? Que vous êtes curieux ! Je dirais que le jeune homme est honnête. Qualité ou défaut ? Je dirais plutôt défaut. Certaines personnes acceptent la critique et la sincérité des autres et de Strify, mais la plupart des personnes ne l'acceptent pas et se vexent vraiment à la moindre de ses remarques. Par honnête, j'entends que Strify n'est pas hypocrite et que, bien que rebelle dans l'âme, il n'est pas malhonnête ( non, sans blague --" ). Lorsque quelque chose ou quelqu'un lui déplait, il n'hésite pas à le dire mais n'y va pas par quatre chemins, s'exprime parfois avec des propos assez crus qui peuvent choquer l'intéressé. Il ne veut pas être méchant ou vexer qui que ce soit, il dit juste ce qu'il pense et que cela plaise aux autres ou non.

X Sinon, Strify est très sociable, il n'est jamais contre l'idée de faire de nouvelles rencontres et d'élargir ainsi son réseau déjà bien étendu d'amis. Etant donné qu'il s'intéresse un peu à tout et à tout le monde, il n'est pas très difficile d'engager la conversation avec ce jeune homme assez cultivé. Il ne faut pas se fier aux apparences, Strify est aussi capable de parler des bienfaits de la Mandragore sur le corps d'une personne pétrifiée que ne le ferait Granger. Le jeune homme est très curieux, ce qui explique son intérêt pour tout ce qui est nouveau et qu'il ne connait pas. En revanche, se quelque chose ne l'intéresse pas, Strify n'hésitera pas à le dire haut et fort. Avec lui, c'est blanc ou noir, il ne connait pas le gris !

X Et bien non, Strify n'est pas parfait, ici s'effondre le mythe... Le jeune homme est très jaloux et possessif, notamment en amour. Quand quelque chose ou quelqu'un lui ' appartient ', il n'aime pas que d'autres personnes viennent tourner autour et le lui convoitent, c'est à LUI et à personne d'autre ! Il est capable de faire tout un tas d'une petit chose et n'admettra jamais qu'il a tort ou que sa réaction est excessive. Peut-être est-ce par fierté ? En attendant, le résultat demeure le même alors ne cherchez même pas à le contredire ou vous paieriez les frais de sa mauvaise humeur, ce qui est détestable.


* Histoire personnelle :

X Lorsque James Strify, employé à la banque de Londres, rencontra Emma Burton, journaliste pour le Times, la réaction fut explosive et une alchimie parfaite s'installa entre ces deux personnes, si bien que naquit de leur union un charmant petit bambin qui fut baptisé Jack William Strify. Le jeune couple, qui venait alors de se dire oui pour l'éternité, acheta une charmante petite propriété dans l'un des quartiers chics de Londres, Emma devant en effet une journaliste très renommée dans le milieu de la mode et des people... des trucs de moldus quoi !

X Une enfance de moldus, voilà ce à quoi le jeune Jack a eu le droit. Ses parents et lui-même ingnorant tout de la magie, jusqu'à sa propre existence, ils se complaisaient dans leur petite vie de moldus. Jack allait dans une petite école privée où seuls allaient les enfants de moldus, il ne savait pas alors quel être extraordinaire il était et ignorait tout de ses pouvoirs. On ne pouvait pas dire que le garçonnet n'était pas intégré, loin de là, il ne comptait déjà plus ses amis. Vrais amis ou amis par intérêt ? Peu lui importait, il en avait ! Déjà à cette époque, il avait un certain penchant pour tout ce qui était rock et qui sortait de l'ordinaire mais ce n'était pas encore aussi prononcé qu'aujourd'hui, nous dirons simplement que c'est à cette époque que sa transformation a commencé.

X Le 20 août 1986, alors que ses petits camarades avaient été invités chez lui par ses parents en l'honneur de son septième anniversaire, Strify fit une découverte qui bouleversa sa vie ainsi que celle de ses chers parents. Vous le savez, un anniversaire d'enfant ce n'est vraiment pas de tout repos car il faut les occuper ces petits monstres qui courent partout. Les parents de Jack s'acquittaient très bien de cette tâche et aucun des enfants ne pouvaient prétendre sans mentir qu'il s'ennuyait. Une fois que l'heure du gâteau fut arrivée, tout le monde se réunit dans le parc de la propriété des Strify et s'attabla. Au centre de la table, une gigantesque pièce montée leur faisait face et semblait les narguer. Le jeune Jack était tout excité à l'idée de souffler ses bougies et tannait ses parents pour pouvoir le faire le plus vite possible mais ces derniers ne l'entendaient pas de cette oreille, il fallait d'abord qu'ils aillent chercher le camescope pour immortaliser ce moment. Tandis que James allaient à l'intérieur pour cherche cet merveilleuse invention moldue, le jeune garçon regarda avec envie cette pièce montée qui n'attendait plus que lui et se dit que ce serait bien mieux si elle était à côté de lui et qu'il pouvait la manger. C'est alors que, sans que personne ne sâche vraiment comment cela était arrivé, la pièce montée se mit à flotter dans les airs pour venir se poser juste devant Jack qui, stupéfait, ne comprenait rien de ce qui venait de se passer sous ses yeux. Inutile de vous préciser que le Ministère de la Magie et ses Oubliators ont eu beaucoup de fil à retordre après cet incident car même la mémoire des parents fut effacée, seul Strify se souvenait de ce jour et était considéré comme un menteur lorsqu'il en parlait. Dès lors, ses amis le délaissèrent et ses parents le considérèrent comme fou.

X Bien qu'ils ne croyaient pas ce que leur disait leur fils lorsqu'il leur parlait d'un gâteau volant, James et Emma ne pouvaient nier aimer leur enfant et ne souhaitaient en aucun cas se mettre ce petit être colérique à dos. C'est pourquoi ils cédèrent à chacun de ses caprices, que ce soit pour ou contre leur gré. Pour ses dix ans, ils acceptèrent même que le garçon se fasse percer le labret de peur qu'il ne leur fasse encore subir une de ses célèbres crises dont lui seul avait le secret et qui leur donnaient l'impression d'être des mauvais parents. De plus, il était un élève exceptionnel alors pourquoi refuser ? Ils trouvaient leur fils de plus en plus étrange mais se disaient que cela devait être dû au fait que l'adolescence approchait à grands pas. Un soir, ils durent pourtant se rendre à l'évidence et reconnaitre que leur enfant n'était pas un menteur.

X Le 31 juillet 1990, l'été de ses onze ans, Jack était dans le jardin en compagnie de ses parents. La nuit était tombée depuis une heure et parfumait leur terrain d'une agréable odeur nocturne. Les trois personnes discutaient de la rentrée prochaine de la plus jeune d'entre elles qui devait intégrer un prestigieux collège privé très réputé en Angleterre. Ils ne remarquèrent l'étrange animal qui venait vers eux que lorsque ce dernier eut poussé un petit hululement suraigu qui les fit sursauter. Un merveilleux hibou grand-duc se posa alors devant eux et tendit une patte au bout de laquelle était accrochée une enveloppe. Voyant qu'aucun de ses parents ne réagissaient, le jeune Jack prit cette lettre qu'il ouvrit et entreprit de lire. C'est cette nuit que le couple Strify se rendit compte que leur fils ne leur avait jamais menti et qu'il était bel et bien un sorcier. Les semaines qui suivirent, Jack fit la découverte d'un autre monde qui était le sien et dans lequel il se sentait mieux que chez lui. Il se passionnait pour la magie et avait hâte d'utiliser cette baguette magique qu'il était allé acheter sur cette étrange rue commerçante en compagnie de ses parents. Ces derniers, quant à eux, éprouvaient une certaine fierté à avoir un sorcier comme enfant, même s'ils n'y avaient pas vraiment cru au début...

X Le 1er septembre 1990, Strify faisait ses premiers pas dans la plus grande école de sorcellerie qui soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Strify Dim 2 Mar 2008 - 16:59

* Exemple de RP /

J'ai fait comme si j'appartenais à la maison des Gryffondor afin de rendre ce rp plus réaliste car ce n'est pas un sujet facile lorsque l'on n'est pas réparti. Ceci est donc entièrement fictif =)

Sept heures, heure maudite, celle de se lever, de quitter la chaleur de son lit pour suivre une journée de cours tous plus ennuyeux les uns que les autres et en compagnie de professeurs aussi ennuyeux que leurs cours. Il fallait tout de même leur reconnaitre un certain courage, ou de la témérité, pour essayer de gérer des classes remplies d'adolescents trépignant d'impatience dans l'attente de cette sonnerie bénie qui sonnait la fin des cours. Il fallait vraiment être accro au système scolaire ou adorait passer son temps à s'ennuyer pour vouloir exercer le métier de professeur. Ces derniers disaient qu'ils exerçaient par passion. Par passion ? Quelle passion ? Celle de répéter sans cesse les mêmes choses, chaque année, mais à des têtes différentes ? Quelle vie ennuyeuse que celle où tout est prévu d'avance et où il n'y a plus aucune surprise ! Les professeurs savent déjà quel cours ils vont donner, à peu près quelle trame il va suivre et quels devoirs ils demanderont de faire au terme de celui-ci. Où est la surprise ? Il n'y a aucun ' fun ' dans ce métier... Strify était certain de ne jamas être professeur, bien qu'il en avait les capacités intellectuelles. Jamais il ne pourrait supporter de devoir se conformer à quoi que ce soit et de répéter toujours les même choses, de tout refaire sans arrêt et sans nouveauté.

Le jeune homme quitta lentement son tendre lit pour aller se préparer. Se presser ? Pourquoi donc ? Pour arriver plus vite en cours ? Jamais de la vie ! Strify n'était jamais arrivé en retard en cours mais n'y arriverait jamais en avance non plus, il avait toujours été pile poil à l'heure et le serait toujours. À quoi bon attendre dix longues minutes assis sur une chaise à regarder les autres s'installer ? C'était déjà assez pénible de passer une heure en classe alors pas la peine de rajouter du temps en plus. Le Gryffondor prit donc tout son temps pour se maquiller et se coiffer. Même si le port de l'uniforme leur était imposé, rien n'interdisait aux élèves de se maquiller alors pourquoi s'en priver ? Il était hors de question qu'il ressemble aux autres élèves et se maquiller était une façon de se démarquer de ces derniers et de montrer à quel point il était différent d'eux. Ce ne fut donc qu'après s'être longuement regardé dans le miroir mural de la salle de bains des élèves qui commençait seulement à se remplir et s'être assuré que tout était parfait dans son apparence que Strify daigna prendre la direction de la salle commune où l'attendaient ses affaires de cours pour la journée.

Dans la salle commune aux couleurs écarlates, les élèves quittaient peu à peu leurs dortoirs. Certains d'entre eux affichaient des mines horribles et leurs traits étaient creusés par la fatigue dont ils étaient les innocentes victimes. Strify les imaginait travaillant toute la nuit dans l'espoir d'obtenir des résultats meilleurs ou de ne pas se planter lors de leurs examens de fin d'année. Il n'était pas difficile de deviner que ces élèves étaient soit en cinquième, soit en septième année. Lui-même était passé par la cinquième année, donc par les BUSE, mais jamais il n'avait tiré une telle tête. Il était le genre d'élèves qui travaillaient sérieusement et régulièrement. Lorsque les examens été arrivés, il s'était simplement contenté de relire quelquefois ses cours pour se les remettre en tête et tout s'était très bien passé. La preuve en était qu'il avait obtenu des résultats exemplaires. Il regrettait juste d'avoir était aussi bon en Potions et donc de devoir continuer cette matière cette année... Ils regarda ces cadavres ambulant tout en rangeant ses manuels de cours dans son sac de cuir noir. Une fois que tout y fut placé et que ce dernier fut jeté sur son épaule, l'androgyne quitta la pièce en saluant au passage le portrait de la Grosse Dame qui chantait horriblement mal lorsque quelqu'un omettait de la saluer. Strify ne supportait pas cette horrible voix perçante qui lui faisait plus penser à l'étranglement d'un Strangulot qu'à une balade.

Il salua encore d'autres personnes lorsqu'il traversa le dédale de couloirs qui menaient à la Grande Salle et alla enfin s'attabler en compagnie des lionceaux. Ces derniers semblaient de meilleur forme que ceux qui se trouvaient dans la salle commune. Ils parlèrent un peu de tout et de rien puis le jeune homme daigna enfin jeter un bref coup d'œil sur son emploi du temps pour voir par quelle matière il allait débuter cette longue et dure journée d'étude. Potions ??? Pitié, non, tout sauf Rogue !!! Strify ne supportait absolument pas le professeur de Potions, il aurait préféré passer toute une heure à écouter chanter la Grosse Dame plutôt que de subir les sarcasme de Rogue. Le directeur des Serpentard vouait une haine célèbre aux élèves de Gryffondor et prenait un malin plaisir à les ' martyriser ' et leur enlever le plus de points que possible. Pourquoi ? Probablement avec l'infime espoir de voir sa maison remporter la coupe des quatre maisons, qui sait ? Mais il avait beau faire, les Gryffondor s'en sortiraient toujours pour être les premiers de cette célèbre compétition entre les maisons.

Ce fut donc la mort dans l'âme et en se demandant ce qui allait encore lui arriver que Strify descendit les marches sales et humides qui menaient aux cachots de Poudlard, lieu sombre où le professeur Rogue donnait ses cours. Pourquoi ce lieu ? Le lionceau n'en savait rien, peut-être parce qu'il ressemblait à son propriétaire, aussi sale et moche que lui ? Ou peut-être par simple fainéantise, parce qu'il n'avait pas envie de parcourir trop de mètres en allant de sa ' chambre ' à sa salle de cours ? Quelle que soit la raison pour laquelle il avait choisi ce lieu, il n'en demeurait pas moins que ce n'était pas le choix idéal. Dans la sombre salle qui leur servait de salle de cours, les élèves étaient en train de s'installer. Le silence qui régnait dans cette pièce était assez pesant mais personne d'autre qu'un Serpentard ne se serait risqué à prononcer ne serait-ce qu'une parole, un chuchotement, en présence du professeur Rogue. Une fois que tous furent installés, Strify se situant quelque part dans le fond de la salle, la haute silhouette noire qui était celle du professeur se mit à bouger, arpentant la salle de long en large sous les regards attentifs des élèves, sa longue cape noir virevoltant dans son sillage.


« Commençons donc cette longue journée par la remise des devoirs que vous avez fait la semaine dernière. Autant vous dire que, mis à part quelques personnes qui me tiennent à cœur et que je ne féliciterai jamais assez pour faire partie de ma maison, c'est absolument pitoyable. Je n'ai jamais rien vu d'aussi piètre et désolant que ces devoirs que vous avez eu l'audace ou la témérité, je me tâte encore, de me rendre. Je ne pensais pas que vous pouviez faire pire que ce que vous faisiez déjà mais, de toute évidence, je m'étais lourdement trompé quant à vos qualités intellectuelles. Enfin, passons à la restitution... » déclama-t-il de sa voix sèche et cinglante.

Tandis que certains se remettaient du choc des paroles qui venaient d'être prononcées ou que d'autres pensaient déjà à l'instant libérateur où ils pourraient quitter cette pièce, Severus Rogue se mit à arpenter les rangées de tables en distribuant les devoirs aux élèves, n'omettant pas de faire quelques petits commentaires blessants dont lui seul avait le secret. Lorsqu'il s'arrêta devant la table de Strify, ce dernier releva la tête pour mieux voir les yeux noirs qui le regardaient avec méchanceté.


« Jack Strify... Que vous dire... C'est digne de terminer dans la bouche d'un Strangulot ou sur votre mur réservé aux seules rares notes que vous obtenez parfois. » commença-t-il.

Mouais, bon, Strify avait connu Rogue un petit peu plus en forme, il avait l'impression que ses vannes n'étaient plus aussi cinglanes qu'elles ne l'étaient auparavant. Il fallait réveiller tout cela !


« Et bien je n'y manquerai pas, je l'épinglerai même au milieu rien que pour penser à vous. » répondit le jeune homme avec insolence.

Il n'aimait pas Rogue, encore moins ses remarques et ne supportait pas que ce dernier le rabaisse ainsi. Il était donc l'une des quelques rares personnes qui osaient encore répondre à l'homme aux cheveux gras. Il en payait souvent les frais, certes, mais en était très fier car au moins il restait digne face à ce maître incontesté de la vanne.


« D'ailleurs, si vous aviez une ou deux épingles pour moi, ce serait bien aimable de votre part. » ajouta-t-il.

Certains élèves le regardaient scandalisés, les Serpentard se demandaient quel sort allait lui réserver Rogue et les Gryffondor ne cachaient pas leur fierté. Quant au professeur Rogue, ce dernier lui lançait un regard des plus glacial et qui était aussi efficace qu'un ' Stupefix '. Strify y était habitué, le Maître des Potions lançait souvent ce regard aux élèves qui bavardaient ou, plus simplement, aux élèves qui ne faisaient pas partie de sa maison. Le jeune homme regardait son professeur en affichant un air des plus calmes et emprunt de politesse.


« Votre insolence coutera cinq points à Gryffondor Mr Strify. Récupérez donc cette bouse de dragon que vous m'avez faite et tâchez de me rendre un meilleur devoir la prochaine fois ! » lui lança-t-il en jetant sa copie sur sa table.

Cinq points ? Ça allait encore, et le jeu en valait la chandelle.


* Origine : Ascendance moldue mais le premier qui me traite de Sang-de-Bourbe s'en souviendra tout au long de sa misérable vie !

* Animal éventuel : Un chat noir appelé Luminor.

* Nom/Prénom de la célébrité sur votre avatar : Strify des Cinema Bizarre.

* Désires-tu être parrainé ? Non.

* As-tu lu le règlement ? Non, j'avais pas envie <~ Très spirituel Ron --" Pas de quoi voyons <~ Les admins de nos jours :holala:
Revenir en haut Aller en bas
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Strify Mer 12 Mar 2008 - 11:06

Mmmh, un talentueux jeune homme quoiqu'un peu spécial et excentrique...du courage également...Je crois que je ne vais pas hésiter longtemps...Je vais te mettre à...


GRYFFONDOR !!!



Bravo à toi, élève fanatique fidèle... =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Strify Ven 14 Mar 2008 - 20:00

Fanatique, moi ???? Comment pouvez-vous concevoir une telle chose ???? ............ Bon, ok, je m'avoue vaincu, je suis complêtement accro à ce fofow mais sachez que c'est entièrement de votre faute et qu'ils ne faut en vouloir qu'à vous même =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Strify Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas

Strify

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Strify
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-