AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Andreas Johannes William Halbig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Andreas Johannes William Halbig Sam 2 Fév 2008 - 18:42

    * Comment avez-vous connu ce site ? J'en suis a mon quatrième perso ici ( devinez donc qui je suis... celui qui trouve aura droit à une sucette :ihih: ), preuve que j'aime ce fofo !

    * Age du posteur : 16 ans.

    * Nom/Prénom de votre personnage : Halbig / Andreas Johannes William.

    * Date de naissance/ âge du personnage : 30 juillet 1980 / 15 ans.

    * Physique : Si vous vous attendiez à découvrir un grand jeune homme bâti à la Terminator et à la peau caramel, vous vous trompiez. Il n'est cependant pas trop tard, vous pouvez toujours quitter cette page et vous servir de cette merveilleuse invention qu'est GOOGLE pour rechercher des photos de Brad Pitt. En revanche, les admirateurs ( et admiratrices ) du genre émo sont les bienvenus sur cette fiche de présentation qui, je l'espère, leur sera agréable à lire.
    x~X~x

    Commençons donc par le commencement. Les adultes et scientifiques moldus ne disent-ils pas que l'actuelle génération adolescente est plus grande que les précédentes ? Andreas Halbig, Andi pour les intimes, ne déroge pas à ce constat. Du haut de ses 1,80 m, Andreas a toujours fait partie des plus grands de sa classe. Chez les moldus, la tradition veut que chaque année scolaire soit immortalisée par une photo de classe et bien apprenez que, sur chacune de ces photos inanimées, notre jeune homme était en-haut, aux côtés des plus grands. Si ces derniers étaient, en plus de grands, pour le moins baraqués ( 'scusez la familiarité de mes propos qui, je l'espère, n'ont point choqué vos chastes oreilles ), ce n'est pas le cas d'Andreas qui ne pèse qu'une soixantaine de kilos tout au plus. Ce faible rapport taille / poids n'est pourtant pas de sa faute puisque le jeune homme ne se prive de rien au point de vue alimentaire. Bien que l'orphelinat dans lequel il fut élevé ne manqua jamais de nourriture mais ne proposa jamais de friandises en-dehors des évènements spéciaux, Andi est toujours parvenu à se procurer tout un tas de sucreries qu'il se partageait avec les autres orphelins. Le garçon a donc la chance de bénéficier d'un organisme qui brûle les graisses sans qu'il ait à fournir le moindre effort. Alors, jaloux (ses) ?

    x~X~x

    Ayant hérité des traits fins de sa mère, Andreas a cependant les yeux de son père, tout comme son jeune frère. Leur teinte n'a pourtant rien d'exceptionnel ; noisette, comme beaucoup d'autres, ils possèdent pourtant une intensité qu'ils procurent dans le regard de leur propriétaire et qui leur vaut d'être la première chose que les personnes remarquent chez lui. Andi étant un grand timide, les mots lui manquent parfois ; tout ce que sa bouche ne peut avouer, il le dit avec ses yeux. Il n'est guère difficile de deviner l'état d'esprit dans lequel il se trouve, ce n'est l'histoire que d'un regard. Bien que le jeune homme ne déteste pas ses yeux, il leur en veut de parfois le trahir ; il lui est en effet impossible de mentir aux personnes qui lui sont chères car ces dernières peuvent immédiatement deviner la tromperie de par ses yeux. En revanche, c'est un véritable jeu d'enfant de mentir aux personnes qui ne comptent pas plus que cela pour lui. Si certaines personnes considèrent que le maquillage est un attribut dont seules les filles peuvent bénéficier, ce n'est pas l'avis de l'aîné Halbig qui se maquille parfois, soulignant son regard d'un trait noir.

    x~X~x

    Certaines personnes considèrent qu'après le look vestimentaire, la coupe de cheveux est la chose la plus importante dans un style. Andreas est tout à fait en accord avec ceci et passe un temps infini le matin à se coiffer, vérifiant sa coiffure dans les moindres détails pour être sûr qu'elle soit parfaite. Il n'est pourtant pas quelqu'un de superficiel mais l'avis que peuvent porter les personnes de son entourage sur son physique compte beaucoup pour lui. Avec sa mèche lui barrant le front et les pics qu'il fait parfois à l'arrière de son crâne, Andi est coiffé à " l'émo ". Bien entendu, cette coiffure et son style vestimentaire ne font pas l'unanimité chez tout le monde. Comme les personnes adeptes de son style, Andreas ne jure que par les vêtements moulants, ne portant pratiquement que des slims et des t-shirts très serrés. Il agrémente toujours sa tenue vestimentaire de quelques bijoux assez rock. C'est bien connu, les idiots ont peur de ce qui est différent et qu'ils ne peuvent contrôler. Vous ne serez donc pas étonnés en apprenant que, depuis toujours, notre jeune homme fait l'objet de moqueries. S'il accorde une grande ( trop grande ? ) importance à l'avis de son entourage, Andreas ne prend jamais en compte les critiques infondées des autres personnes qui semblent s'amuser à la critiquer mais qui, dans le fond, ne sont guère mieux que lui. Rebelle dans l'âme, Andi a une sainte horreur de tout ce qui peut le rapprocher des autres et préfère cultiver sa différence.

    x~X~x

    Félicitation à celles et ceux qui ont lu cette description du physique Ô combien original d'Andreas Halbig. Quant à celles et ceux qui l'ont délaissé pour aller admirer Brad Pitt... il est beau Brad, pas vrai ???


    * Caractère : Si certaines personnes disposent d'un caractère les rendant véritablement invivables, je vous rassure immédiatement et peux vous assurer que ce n'est pas le cas d'Andreas qui est quelqu'un de très charmant... enfin, quand il veut ! De toute façon, ne dit-on pas que personne n'est parfait ? Chacun possède ses qualités comme ses défauts et ce sont eux qui nous rendent originaux et uniques alors pourquoi en avoir honte ? Pendant que vous méditez sur cette question philosophique, je vais vous présenter la personnalité d'Andreas Johannes William Halbig, le plus chou des orphelins !

    x~X~x

    Comme la grande généralité des personnes orphelines ayant grandi sans aucune famille, Andreas est doté d'une grande générosité. Les périodes où il broyait du noir lui ont permis une ouverture d'esprit et une envie de rendre heureux les autres que peu de jeunes hommes de son âge possèdent. Andi fait partie de ces personnes qui font passer le bonheur d'autrui avant leur bonheur personnel. Plus que tout, il tient à ce que son jeune frère soit heureux plus que lui même ne l'a jamais été car il demeure la seule famille qui lui reste. En outre, Andreas est beaucoup trop gentil et certaines personnes, armées de mauvaises intentions, abusent avec facilité de cette gentillesse gratuite dont il fait preuve. Si, à chaque fois que quelqu'un le trahit, il se dit que c'est la dernière fois et qu'il va changer, devenant plus dur, il ne tient jamais cette résolution. Et oui, chassez le naturel et il revient au galop !

    x~X~x

    Bien que sa gentillesse puisse être considérée comme sa plus grande qualité, elle est aussi à l'origine de son plus grand défaut. En effet, le jeune homme est très rancunier et, lorsque quelqu'un le trahit, il trouve toujours le moyen de se venger en faisant mal ( pas physiquement hein ?!!! Peace and Love, faites l'amour pas la guerre ). Oeil pour oeil, dent pour dent ? Andreas connait très bien ce proverbe qu'il sait parfaitement mettre à exécution et qu'il suit à la lettre. Selon lui, lorsque l'on fait du mal à une personne, il ne faut pas s'attendre à ce que cette dernière oublie facilement mais plutôt à ce qu'elle se venge. Le pardon peut-être envisageable... après une bonne vengeance ! La seule personne à qui le jeune homme ne pourrait jamais faire de mal, même s'il était trahi par elle, c'est son jeune frère à qui il tient plus qu'à sa propre vie. Rhalala, l'amour fraternel !

    x~X~x

    Vous ne le savez peut-être pas mais la vie dans un orphelinat n'est guère très passionnante lorsque l'on est jeune et que l'on rêve d'évasion, de sorties entre amis... L'ennui qu'Andreas éprouvait dans le sien le conduisit à considérer les études comme la chose la plus importante qui soit, la base de sa vie future. En effet, il savait que s'il travaillait bien il pourrait envisager un métier qui le mettrait à l'abri du besoin pour le restant de ses jours. Le jeune homme a donc passé des journées entières enfermé dans sa chambre à étudier toutes sortes de choses. Aujourd'hui encore, le jeune homme aime se rendre à la bibliothèque de Poudlard pour en ressortir les bras chargés d'ouvrages qu'il dévore en un rien de temps. Sa soif de connaissance et grande et rien ne peut la diminuer.

    x~X~x

    Un autre défaut que possède notre jeune homme a pour origine son côté protecteur. Il est en effet un peu trop protecteur et a tendance à très vite s'emporter lorsque quelqu'un fait mention en de mauvais termes d'une personne qu'il apprécie. Cette protection dont il affuble les personnes qui lui sont chères renforce sa témérité ; il est prêt à prendre tous les risques pour ces personnes. Certains voient en cela une grande qualité mais il s'agit en réalité d'un grand défaut qui peut conduire à sa perte la personne qui le possède. Il n'est parfois pas très prudent de se mêler de choses qui ne vous regarde pas, mais Andreas ne semble pas avoir pris conscience de ce fait et se fiche éperdument des conséquences que peuvent avoir certains de ses actes, conséquences qui peuvent l'affecter, certes, mais qui peuvent aussi affecter certaines personnes de son entourage.

    x~X~x

    Non, Andreas n'est pas parfait. Il possède un bon nombre de qualités mais un plus grand nombre encore de défauts. C'est ce qui fait de lui un être unique, le seul Andreas Halbig.




Dernière édition par le Dim 3 Fév 2008 - 14:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andreas Johannes William Halbig Dim 3 Fév 2008 - 11:21

    * Histoire personnelle :

    I~ Mr and Mrs Halbig ont l'honneur de vous faire part de la naissance de leur fils

    30 juillet 1980. Il faisait chaud ce soir là, très chaud, et les habitants du petit village de Landgrow sentaient l'excitation leur monter à la tête à chaque minute qui s'écoulait. Les naissances étaient rares dans ce village voisin de Londres, les personnes âgées étant plus nombreuses que les jeunes. Or, depuis neuf mois déjà, ils attendaient ce jour avec impatience car il allait marquer l'arrivée d'un nouvel habitant à Landgrow. William Halbig travaillait à la ville dans un petit bureau insalubre où il était payé un rien pour ses dix heures quotidiennes de travail. Johanna Halbig était, quant à elle, serveuse dans un petit fast food non loin du bureau où était employé son cher époux. Tous deux étant issus de familles modestes, étant des moldus et ne gagnant pas une somme faramineuse, à peine de quoi se nourrir et payer les factures, on aurait pu croire que donner naissance à un enfant était une pure folie de leur part. Les mauvaises langues ne cessaient de se demander comment ils pourraient subvenir aux besoins de leur progéniture et certains pariaient d'ores et déjà sur le laps de temps qui s'écoulerait entre sa naissance et le jour où les services sociaux viendraient l'arracher à ses parents. Personne ne savait vraiment si le couple Halbig avait encore de la famille ou non car jamais personne ne venait les visiter, mis à part leurs quelques amis et des habitants du village. Mais personne ne se souciait vraiment de savoir d'où ils venaient car, de ce jeune couple, ils ne retenaient que sa grande générosité et sa serviabilité. Ce soir là, Johanna était seule dans sa maison en compagnie de son médecin et des personnes qui allaient l'aider à accoucher. Les derniers mois de sa grossesse ayant été difficiles, il lui avait été interdit de quitter le lit, elle y accoucherait donc. William n'était pas encore là ; il travaillait encore au bureau lorsqu'un appel l'avait informé que son fils arrivait et que sa femme avait besoin de lui à ses côtés. Ce fut non sans mal qu'il parvint à obtenir la permission de quitter le lieu de travail un peu plus tôt pour aller rejoindre sa bien-aimée et l'être qu'elle allait mettre au monde. Tandis que Mrs Halbig poussait pour sortir l'enfant qu'elle portait en elle, Mr Halbig roulait comme un fou sur la sortie de la ville. Alors qu'un dernier cri retentissait à Landgrow, bientôt suivit de celui d'un bébé, un poids lourd ne vit pas la voiture de William et les deux véhicules terminèrent leur course dans le fossé. Pendant que Mr Halbig mourrait dans un dernier râle de douleur, Andreas Johannes William Halbig pleurait dans les bras de sa mère. Une vie pour une vie, c'est ce qui se passa ce soir là...


    II~ Quaaand, elle le prend dans ses braaas, il voit la vie en rooooseuh

    Andreas grandit donc avec, sur le coeur, le poids de l'absence d'un père. Deux années s'étaient écoulées depuis la disparition de ce dernier et, les habitants le voyaient bien, Johanna se laissait aller. Elle n'avait jamais véritablement réussi à oublier son grand amour, celui qu'elle avait perdu ce fameux 30 juillet. Jamais ses affaires financières n'étaient allées aussi mal mais, heureusement pour elle, les villageois lui venaient souvent en aide. Elle essayait de se montrer forte pour son fils mais la douleur était tout de même très présente. Johanna passait beaucoup de temps avec Andreas, ce dernier ne se sentant bien que dans ses bras. Elle n'avait pas beaucoup d'argent, certes, mais le garçonnet ne manquait de rien car sa mère préférait se priver de manger plutôt que de priver sa chair de quoi que ce soit. Finalement, elle finit par rencontrer quelqu'un, un certain Peter, mais leur histoire ne dura guère longtemps car ce dernier la quitta pour aller rejoindre l'une de ses ex qui avait fait fortune en Irlande du Nord. Johanna était alors enceinte. Tandis que sa grossesse devenait de plus en plus douloureuse et difficile, Andreas était aidé de tous les villageois. Les grands-mères lui offraient toutes les friandises que l'ont peut offrir à un garçon de 3 ans tandis que le menuisier du village lui faisait, gratuitement, des jouets merveilleux. Finalement, le 23 décembre 1983, Fabian William Peter voyait le jour. L'accouchement ne s'étant pas aussi bien passé que prévu, la mère fut transportée d'urgence à l'hôpital tandis que la doyenne du village accueillait les frères Halbig, Andreas regardant avec beaucoup de curiosité ce petit être qu'était son frère. Trois jours plus tard, Landgrow apprenait le décès de Johanna et ses enfants étaient en route pour l'orphelinat le plus proche.

    III~ Anchin, l'orphelinat qui accueillit les frères Halbig

    Les frères Halbig furent remis à l'orphelinat le plus proche de Landgrow : Anchin. Il s'agissait d'un assez bon orphelinat dans lequel les pensionnaires ne manquaient jamais de rien et qui se trouvait en plein centre ville londonien. Ils y furent très bien accueillis et, une fois que Fabi fut en âge de quitter la nurserie, furent installés dans la même chambre tous les deux. Ils y étaient aussi en compagnie de deux autres garçonnets qui ne restèrent guère longtemps avec eux car furent bien vite adoptés. En grandissant, Andreas vit ses amis partir dans de nouvelles familles et redouta le jour où, lui aussi, on l'enverrait dans l'une de ces familles. Il se promit alors qu'il la pousserait tellement à bout que ses membres seraient bien obligés de le ramener à l'orphelinat. Il passait beaucoup de temps à s'occuper de son jeune frère, à tel point qu'il était devenu impossible de les séparer ne serait-ce que l'histoire de quelques instants. Il fallut pourtant qu'Andreas quitte son frère chaque jour pour se rendre à l'école la plus proche d'Anchin tandis que Fabi allait dans une autre école. Ils ne se voyaient donc plus que le soir et les jours de repos mais cela leur suffisait amplement. Le jour de ses sept ans, Andreas fit une assez surprenante découverte qui leur valut, à son frère et lui, d'être supprimés des listes d'enfants à adopter. Les enfants avaient fini de goûter le gâteau d'anniversaire et tout le monde était retourné dans sa chambre pour se préparer à aller se coucher. Andreas feuilletait les pages du livre de contes que les propriétaires de l'orphelinat lui avaient offert quand il tomba sur une illustration représentant un certain Aladdin sur son tapis volant. N'étant encore qu'un enfant, donc en ayant les jeux, Andi vint s'installer sur le vieux tapis qui lui servait de descente de lit et s'imagina en train de survoler la ville de Londres, traversant les cieux. C'est alors que l'impensable se produisit ; le tapis s'éleva dans les airs, emmenant avec lui Andreas tandis que Fabian était mort de rire. Lorsque la porte s'ouvrit, la surveillante vit Andreas, paniqué, dans les airs et Fabi se tenant le ventre dans un fou rire incontrôlable. Elle décida donc qu'il ne serait pas bon pour une famille d'adopter un enfant capable de telles choses et, craignant que son frère ne soit capable d'en faire autant, les supprima de la liste d'attente pour les familles d'accueil.


    IV~ Vous le saviez, vous, que les hiboux apportaient le courrier ?

    Andreas avait eu 11 ans la veille et il en était très fier. Fabi, alors âgé de 8 ans, le regardait avec admiration car, dans un mois, il pourrait faire ses premiers pas au collège. Andreas avait été inscrit dans un collège qui travaillait depuis plusieurs années déjà en collaboration avec Anchin et avait grande hâte d'y être. L'été avait été plutôt chaud au début mais, depuis le petit matin, une forte pluie s'abattait sur les rues sales de Londres, contraignant les passants à s'abriter sous leurs parapluies ( umbrella =) ). Autant vous dire que pour un 31 juillet, l'atmosphère était assez sombre. Tandis qu'il regardait le ciel, son regard fut attiré par une boule blanche qui y volait. Il mit un certain temps avant de remarquer que cette boule blanche venait dans sa direction. Andreas avait maintenant appelé Fabian et tous deux regardaient l'étrange animal qui s'avançait vers leur fenêtre. Une fois parvenu à leur hauteur, l'oiseau tapa du bec contre les vitres. Ne sachant que faire, Andreas se résolut à lui ouvrir la fenêtre et s'écarta pour laisser entrer l'animal dans la pièce. Fabi ne cessait de répéter qu'il était magnifique mais Andi était plutôt inquiet ; ils devaient faire le moins de bruit possible pour ne pas alerter les autres. Après quelques minutes d'observation, le jeune homme remarqua qu'il s'agissait en fait d'un hibou et que ce dernier lui tendait une patte sur laquelle était accrochée une lettre. Cette lettre était écrite à l'encre verte et portait un bien drôle de cachet. Lorsqu'il se fut enfin décidé à l'ouvrir et qu'il eut achevé sa lecture, Andreas n'en croyait pas ses yeux : il était un sorcier et allait partir pour un collège de sorcellerie où il suivrait sa scolarité de sorcier. Il ne le crut pas immédiatement mais en fut bien obligé lorsque, le 28 août, une personne drôlement vêtue se présenta à l'orphelinat en prétendant être de la famille des frères Halbig et dit qu'il souhaitait parler avec l'aîné. Il s'agissait en fait d'un employé du Ministère au service des Moldus qui lui apprit tout ce qu'il fallait savoir sur les sorciers et l'emmena avec lui sur un lieu qu'Andreas n'avait même jamais imaginé dans ses rêves les plus fous : le Chemin de Traverse. Officiellement, il était dans un pensionnat que lui payait ce mystérieux membre de sa famille et qu'il paierait aussi pour Fabi une fois que celui-ci serait en âge de partir au collège. Officieusement, Andreas était en route pour Poudlard...


    * Exemple de RP /

    Les nuages de la nuit commençaient à se dissiper et le froid soleil de ce mois de novembre faisait briller ses premiers rayons. Le dortoir dans lequel le jeune homme sommeillait profondément était plongé dans le plus grand calme mais cette paix n'était pas faite pour durer. En effet, quelques minutes après que le soleil eût montré qu'il était là, le réveil magique de l'un de ses camarades et qui s'était mis à sonner extirpa de force Andreas du merveilleux royaume de Morphée. Ils étaient aujourd'hui lundi et, comme chaque lundi, débuteraient la semaine avec un double cours d'Histoire de la Magie. Le jeune homme trouvait cette matière des plus passionnantes, contrairement à ses camarades qui profitaient de ce cours pour rattraper quelques minutes de sommeil en plus, mais n'aimait pas trop la façon dont leur défunt professeur l'enseignait. Il ne lui était pas difficile de prendre des notes pendant ses cours mais devait déployer de gros efforts pour ne pas succomber à l'envie de dormir qui l'assaillait chaque fois que leur professeur parlait de sa voix abyssale. Heureusement, preuve qu'à force de volonté on parvient toujours à ses fins, il se forçait à rester en éveil en pensant à d'autres choses tandis que sa main écrivait machinalement les renseignements que le fantôme leur donnait concernant certains grands sorciers ou diverses grandes batailles de l'histoire de la sorcellerie. Non, l'Histoire de la Magie n'était pas le cours qu'il redoutait le plus aujourd'hui. Comme à son habitude, le cours auquel il avait le moins envie d'assister ( du moins tant qu'ils n'en avaient pas changé le professeur ) était celui de Potions.

    Tout le monde savait cela : rares étaient les personnes à Poudlard qui appréciaient le professeur Rogue. Mis à part ses chers Serpentard, le Maître des Potions de la plus grande école de sorcellerie de Grande-Bretagne n'avait d'autres admirateurs. Durant ses cours, chacun se taisait, peut-être dans l'espoir qu'il oublierait leur présence et les dispenserait de ses habituels sarcasmes, et attendait avec une grande, très grande impatience que sonne la fin du cours. Aujourd'hui, Andi avait un double-cours de Potions en commun avec les élèves de son année des autres maisons et espérait par avance que le professeur Rogue oublierait sa présence. Lors de son dernier cours, les élèves avaient dû lui remettre un devoir qu'ils avaient mis une semaine à effectuer. Bien qu'il pensait avoir fait de son mieux, Andreas était assez sceptique quant à la note qu'il allait obtenir. Tout le monde savait que le directeur des Serpentard aimait enlever des points aux autres maisons et, surtout, mettre des mauvaises notes à leurs membres. En général, les notes du jeune homme étaient très bonnes, voire excellentes, mais ces derniers temps elles avaient la fâcheuse tendance à être mauvaises. Ce n'était pas que cela embêtait Andreas mais il était irrité au plus haut point ! Il avait l'impression de fournir de vains efforts...

    Comme à son habitude, le jeune homme prit tout son temps pour se préparer. Une fois l'uniforme aux couleurs de sa maison revêtu, il descendit vers la Grande Salle en compagnie des autres élèves de sa maison. Chacun parlait du cours avec lequel il allait débuter la semaine ou de celui qu'il redoutait le plus. Il était d'ordre général que le cours de Potions n'était attendu de personne. Le ciel enchanté de la Grande Salle était encore assez nuageux et les rayons froids du soleil ne suffisaient pas à lui rendre cette air chaleureux qu'il arborait autrefois, avant que le froid n'arrive. Des bruits de conversation s'élevaient de toutes part, comme chaque matin, et des centaines d'élèves prenaient leur petit-déjeuner en compagnie de leurs amis. Andreas passa à côté d'un groupe de première année qui révisait pour l'évaluation qu'il avait juste après et remarqua que chacun des élèves de ce groupe affichait une mine sérieuse, comme si cette seule note devait décider de leur avenir en tant que sorcier. Il ne put réprimer un petit sourire nostalgique et repensa au temps lointain où lui aussi redoutait les évaluations. Il savait maintenant qu'elles étaient faciles si la leçon était sue, tout ici s'obtenait à force de travail et de persévérance.

    Deux heures et demi plus tard, Andreas refaisait son apparition dans la Grande Salle après un double cours trèèèèèès ennuyeux d'Histoire de la Magie. Après un déjeuner pour le moins copieux, l'heure fatidique à laquelle il devait prendre le chemin des cachots arriva et ce fut la mort dans l'âme qu'il s'enfonça dans la profondeur du château, en direction de la salle de cours du professeur Rogue. Il ne pouvait deviner pourquoi mais il était épris d'un très mauvais présentiment tandis qu'il marchait lentement dans les couloirs obscurs qui menaient aux cachots. La salle de cours avait été installée dans un ancien cachot et Andreas préférait ne pas savoir ce qui s'était un jour passé là-dedans. Lorsqu'il poussa la lourde porte de la salle, celle-ci émit un horrible grincement tandis qu'un frisson parcourait toute l'échine du jeune homme. Andi entra silencieusement dans la salle de cours, salua brièvement - pour la politesse, hein ?! - son professeur et alla prendre place dans le fin fond de la salle. Il regarda les élèves arriver un à un puis sortir leurs affaires sous le regard sévère et calculateur de leur professeur. Ce dernier faisait des tours dans les rangées et vérifiait si chacun avait bien son matériel. Sa longue cape noire flottait dans son sillage, accentuant un peu plus sa grande taille et sa maigreur. Son teint cireux assorti à la noirceur de ses cheveux gras lui donnaient un air d'outre-tombe. Finalement, son nez crochu lui donnait un air très froid, presque aussi froid que le son de sa voix qui retentit enfin, une fois que tous les élèves furent installés.



Dernière édition par le Dim 3 Fév 2008 - 13:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andreas Johannes William Halbig Dim 3 Fév 2008 - 14:14

    « Bon, pour mal commencer la semaine, comme d'habitude, je vais vous restituer les fientes que vous m'avez rendu lors du dernier cours et que vous appelez vos 'devoirs'. Je ne sais pas si vous avez en objectif vos BUSE à la fin de l'année mais vous êtes très mal partis dans ma matière, laissez-moi vous le dire ! » lança-t-il méchamment tandis que son regard noir tombait sur Andreas qui déglutit.

    Le jeune homme n'avait strictement aucune idée du secret qu'avait Rogue pour sortir des répliques aussi cinglantes juste après le déjeûner mais ces dernières lui faisaient l'effet d'un coup de poing dans la figure. Chaque fois que ce dernier s'en prenait à un élève, l'élève en question gardait cet horrible moment en tête des semaines encore après que cela ce soit passé. C'était l'une des nombreuses raisons qui faisaient que presque personne ne pouvait supporter le caractère invivable de ce professeur. Andreas redoutait chaque cours car il craignait que le professeur Rogue s'attarde un jour sur son cas et l'affuble de remarques aussi désobligeantes que blessantes. Cependant, il avait la mauvaise impression que cette journée ne lui porterait pas chance et qu'il allait passer par la case " j't'ai cassé " du cours de Potions. Le professeur passait dans les rangs en restituant les copies à leurs propriétaires, n'omettant pas de faire quelques commentaires oraux. Le jeune homme attendait avec angoisse que son devoir lui soit rendu. Lorsque le professeur Rogue se plaça devant sa table, l'obligeant à lever la tête pour qu'il puisse voir ses horribles yeux noirs, Andreas aurait voulu être n'importe où sauf dans cette pièce.


    « Ôtez-moi donc d'un doute, Mr Halbig : vous n'avez pas fait de votre mieux pour ce devoir ? » demanda-t-il froidement.

    Andi ne savait pas quoi répondre ; s'il répondait 'oui' il se ferait certainement descendre comme il ne l'avait jamais imaginé et s'il répondait 'non'... et bien le résultat serait le même. Dans les deux cas, le jeune homme était dans une bien mauvaise posture. Il soutint donc le regard noir que lui lançait Severus Rogue et opta pour la vraie version ; il ne valait mieux pas mentir à cet homme là car il avait un véritable don pour déceler le mensonge et forcer le coupable à dire la vérité.


    « Désolé de vous décevoir mais j'ai, en effet, fait de mon mieux pour ce devoir. » répondit-il prudemment.

    « Parlez-vous sérieusement ou vous moquez-vous de moi ? Où donc est passé Andreas Halbig, vous savez, ce jeune homme qui n'obtenait que des 'Effort Exceptionnel' ou des 'Optimal' ? » lança-t-il.


    * Euh... je fais quoi là ? Je lui réponds, signant ainsi mon arrêt de mort, ou je ne réponds pas, signant aussi mon arrêt de mort ? | Tu fais le petit garçon poli qui ne comprend pas ce qui se passe et qui s'en veut de décevoir son professeur adoré. | -____-" *

    Le jeune homme regarda longuement son professeur avant de lui répondre. Il savait pertinemment que quelle que soit sa réponse, il était en très mauvaise posture. Il lui fallait juste éviter de s'attirer plus de remarques qu'il n'allait en recevoir.


    « Tout le monde peut se tromper... »

    « Il y a une grande différence entre se tromper et rendre l'équivalent d'une bouse de dragon à son professeur ! Que pensiez-vous que j'allais dire lorsque vous m'avez remis votre devoir ? C'est un véritable torchon, des devoirs comme le votre je m'en sers pour y cracher les dragées surprises de Bertie Crochu que je n'aime pas ! Vous méritez bien là votre T et estimez-vous heureux que je ne vous mette pas en retenue ! » dit-il en montant progressivement le ton.

    Andreas récupéra sa copie mais n'ajouta rien. Il avait une folle envie d'attraper le premier chaudron qui était à sa portée et de le jeter sur le professeur mais ne le fit pas. Finalement, il était bien content que son tour soit passé et espérait que Rogue le laisserait tranquille jusqu'à la fin du cours, bien que rien ne le préservait de ses remarques...


    F-I-N


    * Origine : Andreas est, vous l'aurez compris, un sorcier d'ascendance moldue.

    * Animal éventuel : Un hibou brun appelé Mäx.

    * Nom/Prénom de la célébrité sur votre avatar (si ce n'est pas un manga ou un dessin) : Johannes Halbig [ Killerpilze ].

    * Désires-tu être parrainé ? Je suis plutôt bonne en RP ( oui, mes chevilles se portent bien ) donc je ne désire pas être parrainée.

    * As-tu lu le règlement ? OK par Irina
Revenir en haut Aller en bas
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Andreas Johannes William Halbig Ven 8 Fév 2008 - 18:37

Tant de générosité et de joie de vivre. Mr Halbig, vous avez là toutes les qualités d'un bon...

Poufsouffle !

[Excellente fiche !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andreas Johannes William Halbig Ven 15 Fév 2008 - 19:47

Merci bien .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Andreas Johannes William Halbig Aujourd'hui à 15:07

Revenir en haut Aller en bas

Andreas Johannes William Halbig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti» Demande de kit pour Theo William» Fabi Halbig [Gryffy]» William Delacroix [ Voleur ]» William Sanders
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-