AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

tristan troy [ fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: tristan troy [ fini ] Lun 17 Déc 2007 - 19:17

* Comment avez-vous connu ce site (top site, pub...) ?
top site enfin je pense *o*

* Age du posteur : 5+2+3+4+1+1= ? ans

* Nom/Prénom de votre personnage : Troy tristan

* Date de naissance et âge du personnage (nous sommes en 1995) :
15 ans, le 15 décembre 1980

* Physique (5 lignes COMPLETES minimum) :
Du à un passé quelque peu traumatisant, le jeune homme a mûrit plus rapidement qu'il ne fallut, d'un caractère assez sérieux, le jeune homme parait plus âgé qu'il ne l'est véritablement. Agé de v 15 ans, Tristan pourrait se faire passer pour un homme de 20 .
Son visage, aux traits adoucis mais sérieux, lui offre un charme particulier. Encadré par une chevelure épaisse et blonde que le jeune homme porte jusqu'à ses épaules. Ses beaux yeux marrons verts sont mis en valeur par se contraste de tons clair- foncé, dans ses yeux on peut souvent apercevoir le reflet de ses sentiments et de ses émotions. Vu qu'il n'aime peu la chaleur et qu'il ne va peu au soleil, tristan a la peau blanche mais pour ceux qui la touche. Elle est douce et lise. Bien que tristan ne parle pas souvent, la voix de ce jeune homme est souvent sombre et grave mais très douce. L'enfant des ténèbres avait beaucoup de muscles sur son corps, mais il était très pudique il n'aimait pas montrer son corps devant qui que se soit. En style d'habillement, tristan n a pas vraiment de style toujours en t shirt sans manche avec un pantalon en toile. Mais ça lui arrive de mettre des jeans, ou des maillots plus chics, mais c est comme le reste ; il se contente de peu de chose.

* Caractère (7 lignes COMPLETES minimum avec vos défauts ET vos qualités) :
tristan est quelqu'un qui a vécu tellement de souffrance et de douleur, qu'on a du mal vraiment le connaître, en fait peu de gens sait qui il est réellement. Malheureusement a force de traîner dans les villes ou bien dans la nuit dans des endroits mal vus, on avait pas confiance en lui et personne n'osait lui parler. Le jeune homme non plus ne faisait rien pour arranger les choses, il détestait les hommes tout comme ce monde dans lequel il vivait. Cette haine venait de son terrible passé qu'il n'était fait que de tourment et de mort. Aussi Tristan ne pouvait les supporter, car les humains étaient tous égoïstes, hypocrite, et ne pensé qu a eux, la plus part du temps les gens jugeaient les autres par le physique et ils ne cherchaient peu a savoir ce qu'il y avait dans leur âme. C'est sans doute pour ces raisons que quand il rencontre un passant ou quelqu'un, il se montre souvent sombre et distant en vers lui parfois froid et très dur. Tristan n'avait jamais su faire confiance à qui que ce soit, c'était un homme refermait sur lui-même. Ce jeune homme ne parlait que quelques fois, rarement, les longues conversations pour rien dire l'ennuyaient. Parfois il se passait presque pour muet pour qu on le laissait tranquille. C'était quelqu'un qui ne s'était pas habitué a ce monde, il ne le comprenait peu, il le rejetait pour s'en fuir dans des endroits plus calme. Mais seule quelque personne avait connue le paisible tristan, toujours calme même au moment les plus dur il garde son sang froid. Ses sentiments et ses émotions il sait les maîtriser quand il reçoit un choc ou une bonne nouvelle. Mais quelque fois ça lui arrive de faire des crises de folies, après que cela arrive tristan souffre tellement qu'il préfère s'axllé dans la foret pendant quelques temps. Ce jeune homme est doté d'une grande franchisse et d'une patiente qui le sauva de tout, même de toute les tortures et tourment que son père lui a causé ; il a su gardé l'esprit solide. Dans son fond intérieur, tristan est quelqu'un d agréable, il ne serait pas capable de faire du mal a quelqu'un, toujours prêt à aider les autres mêmes si il ne les connaît pas. Une partie en lui restait sensible et enfantin, il n avait jamais réussit a s'ôter de ses sentiments. C'est aussi un homme sérieux qui respecte son honneur et il n'avait jamais eut de problème avec les lois et autres.

* Histoire personnelle (10 lignes COMPLETES minimum : métier de vos parents, lieu d'habitation, famille, découverte des pouvoirs...) :

* Exemple de RP /
bien sur en tant que griffondor le jeune tristan Troy n aimait guère assisté aux cours de potion magique qui étaient donnés pas le pire professeur de l’école rogue ! severus rogue l’impitoyable qui se faisait tout le temps un plaisir de punir les griffondor et favorisé un peu trop les serpantards, logique vu qu’il était que leur directeur.. ce genre de fonctionnement que subissais tristan avait tendance a le mettre hors de lui et haïr ce prof, il se rassura car il savait que tous les élèves en pensaient de même pas pour rien que rogue est parti dans les cachots. Un cour avec lui était l’enfer surtout quand c’était le petit matin ou tristan s’était levé de bonne humeur, bref il fut quand même l’un des premiers a entrer dans cette salle sombre et qui sentait encore le résidu de potion. Comme souvent tristan jeta un coup d’œil pour voir ou était rogue qui se trouvait tout le temps devant le tableau avec un visage des plus antipathique, rogue de mauvaise humeur ? Bien sur que oui et comme toujours il ne pouvait pas s’empêcher de faire une sale remarque a tristan, celui-ci ne lui répondit pas en préférant s’asseoir tranquillement a sa place pour attendre les autres. pour passer le temps il observa la grande salle de classe en espérant de voir quelques petits changement mais rien, rogue aimait ses vieux trucs qui daterait presque de la création de l école. Quelques temps plus tard les autres élèves de la même année que lui rentraire et encore une fois rogue ne pu s’empêcher de les critiquer, comme réponse il ne reçut rien mais tristan savait qu’il y avait toujours des belles messes basses. Le programme de la matinée ou plutôt de ses deux heures, voyons voir deux manipulations a faire avec des herbes et des carpeaux baveux pour réalisé un filtre qui devait servir pour le cour de brocanie. Le jeune homme se mire avec une fille de poussouffle avec qui il avait habitude de travailler, après quelques temps de cours rogue décida enfin de rendre les contrôles de la semaine d’avant. Tristan n avait pas peur vu qu’il était presque certain qu il l avait réussit vu qu’il était assez bonne élève voir dans les premiers enfin sauf en ballait. Mais plus le temps passa plus tristan douta un peu de lui et avait peur quand enfin rogue arriva a sa place, celui-ci eut un petit sourire sadique avant de rendre le devoir. Sans savoir pourquoi le cœur de tristan se mire a accélérer, il n osa pas regarder sa fiche mais il le fit quelques minutes plus tard et vit un T oui c’était bien un T qu il y avait sur la fiche. Tristan fronça le cils, pourquoi rogue lui avait mit cette note alors qu’il a été voir dans les tous les livres, peut être que rogue avait fait une erreur de fiche ou de calcule. Le jeune homme était pas du genre a réclamer les points ou quoi que se soit mais la il était bien obliger de le faire, c est pourquoi il demanda sur un ton timidouillé.
« professeur, euh je ne comprends pas trop pourquoi j’étais noté ainsi… »
par peur il s’immobilisa sur sa chaise en attendant la réaction de rogue, ce dernier se retourna brusquement vers lui en le regardant de travers. Trop content de pouvoir encore faire une réflexion a un griffondor, il se mire a marcher vers lui en souriant et en répondant d’un sacarsme méprisable.
« Monsieur Troy, vous apprendriez que si je vous ai mis cette note c’est tout simplement que vous m avez donné le sujet en retard ! »
il n attendit pas la réponse de tristan et déjà repartit vers son bureau, quand au jeune homme il avoua qu’il avait rendu un jour en retard mais bon c’était pas une raison pour lui reprocher si ?

* Origine (sang pur, sang-mélé, né de moldus...) : Nous ne voulons plus de sang pur pour l'instant
parents moldu
* Animal éventuel : Chat OU hibou OU crapaud
un hibou du nom de…………

* Nom/Prénom de la célébrité sur votre avatar (si ce n'est pas un manga ou un dessin) :
travis fimmel

* As-tu lu le règlement ?? oui bien sur, c est naturel nah ?? ^^ ( Fizwizbiz )


Dernière édition par le Mer 19 Déc 2007 - 18:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Lun 17 Déc 2007 - 20:39

Tout d'abord bienvenue à toi !

Je te demanderai de bien vouloir lire le règlement correctement et EN ENTIER. Quelque chose m'a dit que tu ne l'as pas fait... Relie-le et tu comprendras :hellooo:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Mer 19 Déc 2007 - 13:45

je sais pourquoi, mais j ai eut un blemme d adress msn donc, j ai donc était oubligé d inversait les deux...
ps: en gros vous avez un tristan troy qui est pas activé -_-, gomen...
ps2: je fais l histoire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Mer 19 Déc 2007 - 15:21

histoire :

: Par un après midi d'été à la campagne, il fait très chaud, le thermomètre pointe les trente degrés. Par la fenêtre d'une maison reculée, on pouvait y entrevoir un jeune homme, celui-ci était assis à une table en train d'écrire. Cet homme s'appel Tristan Troy, il aime beaucoup l'écriture et comme il fait trop chaud pour sortir il décida de faire une récit écrit de sa vie comme un autobiographie. Devant son journal intime, il commença tout doucement a déposer ses mots à l'aide d'une plume :

Le commencement,
Je suis venu au monde le Jeudi 15 Décembre 1983, je ne me souvient pas de ce jour cependant ma mère m'a raconté ces événements. A cette époque mes parents s'entendaient bien, ils étaient tout juste mariés et je sais que mon père était impatient de que je vienne au monde. Quant à ma mère, elle rentra à l'hôpital pour se reposer puis elle d'accoucha le lendemain. Mon père voulait me donner le nom d'Alexander, mais ma mère trouva ce prénom trop classique alors ils ont choisi le prénom de Tristan.
Des années passèrent, ma mère travaillait dans un centre pour aider des personnes, mon père lui bossait dans la ferme. C'était grâce à lui que j'ai pu connaître la joie et la beauté de la nature, déjà à mon âge je courrais dans les champs à rire comme fous. Comme tout les enfants de cinq ans, je devais commencer mes premières années à l'école. Dans un premier temps, je me suis trouvé pleins de camardes, cependant les cours ne m'intéressaient pas et je n'étais pas l'élève parfait aux yeux des professeurs. J'étais un garçon qui avait sûrement fait tout les mauvais coups du monde, bien évidement ce comportement ne plaisait guère à mes parents. Je me souviens même qu'ils me répétaient souvent que l'école c'est important pour mon avenir, je ne les écoutais pas car la plus part de mon temps libre, je passais mes journées à jouer dans la rue avec mes amis, ou bien j'allais souvent là où il y avait du monde sans doute pour me faire de nouveaux amis.

Le changement,
Mon existence bascula, lors de mon sixième anniversaire, alors que j'avais invité des amis pour le célébrer : A un moment de la fête ma mère pris mon père a part pour lui avouer qu'elle était enceinte d'un autre homme! A ce moment, mon père regarda pendant quelques temps ma mère, bouche bet, il ne savait pas quoi dire. Il était désemparé, ses sentiments ? Simple, il se sentait trahir et abandonné par sa propre femme! Ma mère tenta de lui expliquer que c'était un accident, elle l'avait fait à cause de l'alcool, sûrement à une fête. Mais je savais que ma mère avait toujours aimé mon
Père, je pense encore aujourd'hui qu'elle n'a jamais cessé de l'aimer. Mon père désira savoir avec quel individu elle l'avait trompé, elle hésita à lui avouer mais elle se lâcha enfin pour le bien de leur couple. L'homme avec qui elle avait eut des relations était mon parrain, fou de rage, mon père ne comprenait pas le geste de son meilleur ami. Heureusement, ils avaient décidé de rien me dire pour le moment pour ne pas me gâcher la soirée. Quelques jours plus tard, alors que j'étais tranquillement dans ma chambre, j'avais entendu mon père et ma mère ce disputer. C'était la première fois que je l'ai entendait ce quereller de cette façon, ma curiosité me poussa à aller les écouter dernière ma porte. Ce geste j'allais le regretter par la suite, c'était à ce moment la que je découvris que ma mère était en enceinte.
Tout d'abords, j'étais ravis d'apprendre que j'allais avoir une petite sœur, tout de suite mon imagination me fit penser a des moments que j'allais passer avec elle... Ma joie s'arrêta quand je me demandai pourquoi mes parents se disputent à cause de ce sujet ? Il y avait quelques choses qui ne tournait pas rond, je regardais tout le temps par la serrure et je vis mon père giffle ma mère! Choqué, je commençais a me poser des questions, qu'est ce qu'il ce passé ? Où était passé leur amour ? Quelle était la raison de tout ce remue-ménage ? Aucune réponse à mes questions n'allait me parvenir. Je préférais attendre le soir pour leur demander de quoi il s'agit, une fois avoir achevé le dernier mot je vis ma mère fondre en larmes. Quant à mon père, il me lançait un sale regard noir, j'hochai la tête, j'osais plus rien dire. Je sentais mon estomac faire des noeux, j'étais gêné par cette situation, maman pleurait devant moi et papa me regardait comme si j'avais fait une bêtise.

C'était mon père qui m'expliqua pourquoi mère et lui ne s'entendait plus. Le reste de la soirée ce fit sans un mot, la maison était dans un silence et d'un calme parfait. Trois ou quatre semaines plus tard, les choses ne s'arrangeaient pas entre ma mère et mon père, ils ne se parlaient plus beaucoup et parfois ils s'ignoraient totalement. De mon coté, je continuais à aller à l'école, cependant il y avait une chose qui avait changé en moi. En cours, j'étais devenu plus sérieux et je commençais à être plus mature. Sûrement parce que mes parents se disputaient et que je ne voulais pas en faire plus pour leur nuire.
Malheureusement mes parents ne firent plus beaucoup attention à moi, ils étaient trop occupés à s'ignorer l'un et l'autre. La seule personne qui m'avait encouragé et aidé dans mes études c'était mon parrain, mais celui-ci était la source de la discorde entre mes parents. C'est pourquoi je le voyais souvent entre les heures de cours, ou bien la nuit quand je faisais des promenades nocturnes. Je savais bien que si mon père l'apprenait, les choses empireraient.
Quelques mois plus tard, ma mère accoucha enfin de ma sœur, j'avais neuf ans et j'étais la quand elle avait vue le jour. Devant le lit de ma mère, je regardais le bébé téter les seins de ma mère, mes sentiments ? Comment décrire le bonheur que je ressentais a cet instant, je me cru renaître et j'espérais en vain que sa naissance aller réconcilier mon père et ma mère. Celle-ci donnait à ma sœur un magnifique prénom, tout comme le mien il était peu connu, Shane. Deux ans plus tard, pas beaucoup de chose on changé, la relation entre mes parents n'avaient pas changé. La seule chose qui avait vraiment changé, était le faite que j'étais devenu plus responsable et plus attentif. Quand j'avais du temps libre, je m'occupais de ma sœur, je la promenais souvent dans le foret en lui faisant découvrir la joie de vivre. C'était pendant cette période ou je découvris mon amour pour la nature et ce qu'elle contenait. Il y avait cependant des choses qui me tracassé, pourquoi mon parrain ne me donnait pas de nouvelles ?

Quand j'allais le voir, il me disait toujours qu'il avait des choses à faire et qu'il ne pouvait pas me recevoir. Je me demandais si ce n'était pas mon père qui lui avait donné l'ordre de ne plus me recevoir, ou bien il était sans doute gêné parce que je savais qu'est ce qui c'est passé entre lui et ma mère. Un soir alors que je rentrais de cours avec deux de mes amis, je vis la voiture de mon parrain à coté de la maison. Il n'était pas venue pour me voir, ma mère lui avait donné un rendez vous aujourd'hui, car mon père travaillait. Au début, je ne pas compris le geste de ma mère, elle qui aimait vraiment mon père et elle savait qu'elle lui avait fait du mal il y a 3 ans. Une fois rentrée, je compris aussitôt la raison de la présence de mon parrain. Celui-ci était présent car ma mère avait besoin de se confier à quelqu'un, la situation entre elle et mon père n'allait plus du tout, elle n'avait pas d'amies ni de connaissances et le seul qui était encore la pour elle c'était lui. J'avais l'impression de le voir pour la première fois, ça faisait si longtemps que je ne l'avais pas vu, comme un enfant de quatre ans je lui sautais au coup. Heureusement, lui aussi était enchanté de me revoir et me serra dans ses bras comme si j'étais son propre fils. Il s'excusa pour ne pas avoir pu être avec moi pendant quelques temps sans me donner la raison. Pendant un long instant je restais la immobile dans ses bras à le regarder dans les yeux, soudain j'entendis des petits gémissements, de pleure ? Étonné je me retournai vers ces bruits, pendant un moment je cru que c'était ma petite sœur qui venait de se réveiller. Mauvaise hypothèse, c'était ma mère qui sanglotait. Je lâchais la main de mon parrain pour aller vers ma mère, elle était assis dans un fauteuil, les mains sur le visage elle ne voulait pas que je la regarde. Mon visage arrivait à la hauteur de celui de ma mère, c'était la première fois que je la voyais comme ça. Elle qui était plutôt souriante et pleine de vie, pendant tous ce temps j'avais ignorer que ma mère était malheureuse. Je la caressai les cheveux, je me pencha sur font front pour lui donner un baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Mer 19 Déc 2007 - 15:22

Quand enfin, elle enleva ses mains du visage pour me prendre dans ses bras, elle tenta de me rassurer et que je ne devais pas m inquiéter pour elle. Sa voie était égale à celle d'un ange, douce mélodieuse, je savais très bien que ma mère ne voulait pas me faire du mal. Mon parrain était un peu embarrassé, il ne désirait pas trop que je m'emmêle dans cette histoire, il s'avança vers moi en me prenant part la main. Il ne voulait que je les laisse tout les deux tranquille, au début je ronchonnai un peu mais finalement je partis dans ma chambre. Là je me posa sur mon lit assis en tailleur, je regardais le plafond de la chambre en songeant de ce qu'il pouvait ce passer dernière cette porte de ma chambre. Pendant un moment je n'entendis plus rien, les bruits c'était tu, mon parrain était il repartit chez lui ? Curieux et inquiet, je regardai dans la serrure de la porte mais il n'y avait plus personne, étrange. Je sortis de la pièce ou j'étais, le salon était bien vide, je fit les cents pas avant de m'apercevoir qu'il y avait du boucan dans la pièce d'en bas. Il y avait plusieurs voix celle d'une femme et de deux hommes, je descendis en vitesse pour atteindre la salle. J'arriva devant la porte, les voix étaient encore la, pendant un long moment je ne savais pas si je devais rentrer dans la pièce ou bien faire demi tour. Je décida enfin d'ouvrir cette porte pour savoir ce qu'il s y passé, tout doucement je pris la poigner et la tourna en fermant les yeux. Quand je les rouvris j'aperçu mes parents et mon parrain, ils étaient la tout les trois. Je sentis un pincement en moi, je savais bien qu'ils n'étaient pas ici pour faire la fête, les regards des personnes étaient noirs et remplis de haine mais de souffrance. Je ne vais pas vous compter la soirée, mais sachez que c'était le dernière fois où je vis le jours et ma vie d'enfant...


L'enfant des ténèbres,

Quelques semaines après cette soirée ou mes parents et mon parrain s'étaient disputés et que mon père avait fait l'erreur de sa vie. Mon parrain avait été tué de ses propres mains, ma mère ne pu rien dire sous la menace de mon père. Celui-ci était devenu déraisonnable, il ne savait plus du tout ce qu'il faisait et il devenait dangereux pour nous tous. Je ne pouvais pas haïr mon père, il avait fait ce geste cruel mais j'avais cru qu'il restait encore du bon en lui. Peut être qu'il avait fait ça pour nous protéger, pour plus que ma mère fasse des erreurs. Les ténèbres m'envahissaient petit à petit, c'était le chaos autour de moi, sans savoir pourquoi j'avais l impression d'être égaré dans ce monde. Il me semblait si compliquer je n'y compris plus rien, l'évolution des choses aller trop vite. Je n'étais resté qu'un enfant qui avait peur du jour, je ne voulais pas grandir, j'étais pas près. Ceux que j'appelais amis étaient devenus des étrangers, je ne leur parlais plus ou pas beaucoup. Parfois je les évitais et je ne voulais pas les voir, ils étaient surpris mais je ne leur répondais pas à leur demande. Les gens autours de moi ce demandait ce que j'avais, je ne leur répondais pas, avais je vraiment perdu la parole ? Pourquoi je ne su sortir aucun mot ? C'était étrange, je ne savais l'expliquer tout était devenu si diffèrent sans l'être, je ne supportais de moins en moins la présence de gens, les bruits me rendaient fou.

Ce que je recherchais n'étais qu'un endroit calme ou je pouvais me reposer tranquillement, être en paix et en harmonie avec moi-même. Quand je entrais dans mon collège, je ne su me faire aucun ami, tout le monde n'avait peu confiance en moi et certain me craignait. Je n'étais pas un garçon comme les autres, parfois je me disais diffèrent d'eux, pour quelle raison ? Tout simplement que je ne parlais pas, j'étais encore renfermer sur moi-même. J'essayais de suivre dans ce monde jour après jour sans le comprendre, je me sentais prisonnier dans cette époque. Moi qui aimais la liberté, je ne pouvais pas faire quoi que ce soit sans qu un regard se lever sur moi... Ma situation familiale n'aidait guère à ce que mon âme revoie une once de clarté, la situation ne me laissa pas le choix de devenir l'être que j'étais. Le soir quand je revenais chez moi, je voyais souvent les disputes avec mes parents, mon père avait interdit que ma mère travaille car il jugeait qu'elle en était plus capable. Je ne savais pas quoi faire contre tout cela, mon cœur était toujours partagé entre mon père et ma mère, même si j avais l'impression que j avais a choisir, je ne le pouvais pas. La dépression de ma mère la conduit a boire et a ce droguer, j'étais toujours la a ses cotés, je l aimais et elle le savait. Je pense que c'est grâce à notre amour qu'elle n'avait jamais pensé à mettre un thème à ses jours, cependant je sentis un certain dégoût pour l'amour et l'amitié. Oui j avais encore des sentiments en vers quelques personnes qui étaient dans mon entourage, mais je ne voulais plus en avoir. La vie serrait si simple si j'avais cessé tous ces sentiments futiles qui m ont conduit à la souffrance. J'avais échoué, je n'ai jamais su ne pas aimer quelqu'un, j'étais trop sensible aux choses. Je me demandais sans cesse pourquoi avoir des sentiments pour voir ce qu'on aime souffrir voir mourir ?

Ce fut qu’après quelques semaines, alors que j’étais en premennade que je découvris que j avais des pouvoirs. Au début j’étais un peu affolé de savoir que j’étais un sorcier, et pourquoi moi ? Pourtant les choses se calmèrent quand je reçus ma lettre pour allez a poudlard… ce fut grâce a un vielle ami de ma mère qui était lui aussi un sorcier qui emmena faire mes achats sur le chemin de traverse, la je recut comme tout le monde mes livres, ma baquette, les robes, et enfin il m offrit un beau hibaux de couleur cendre. Quand je rentra chez moi, je redoutais le jour de mon départ car je n avais jamais quitter ma famille plus d’une nuit, mais comme souvent ma mere me rassura en me disant que tout ira bien entre elle et mon père et que je devais faire mon chemin. Bien que c’était bien et gentiment dit, j avais encore quelques doutes, finalement les choses ce passés bien lors de ma rentré. Le chapeau m avais envoyé dans une maison dans laquelle j avais espérait y être, je savais que les relations allaient pas ce faire du jour au lendemain mais j étais mieux dans cet univer. Pendant les cinq années de mes études je me sentis a laisse, les cours me plurent j’étais un assez bon bulletin même dans les potions. Oui comme tous les autres je détestais moi aussi rogue, son air arrogant et ses manies en était a venir. Breff en gros tout allez bien pour moi-même si je n avais pas su me faire des amis, je passais la plus par du temps a la bibiotheque ou bien dans le parc… … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Mer 19 Déc 2007 - 17:20

Bonjour !

Chuis p't'être pas admin (encore que...) mais je tenais quand même à te donner quelques conseils : si jamais tu es validé, veille à ne pas rédiger tes rp en "je". Ici, la troisième personne du singulier (soit "il") est de mise. Il y a aussi un nombre non négligeable de fautes d'orthographe que tu peux corriger grâce à www.bonpatron.com

Fais aussi attention aux erreurs de conjugaison comme "je me posa". On dit en fait "je me posais". Bref, relis-toi bien. Et en parlant de relecture, tu es complètement passé au-dessus de la remarque d'Irina [c'est pas Iri c'est June >.<] : tu n'as toujours pas lu le règlement. Nous attendons de toi une preuve particulièrement de ta lecture. Cherche et tu trouveras !

Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Mer 19 Déc 2007 - 18:53

bien joué pour le mot clé cacher XD
sinon pour le rp bien sur que oui je le fais a la 3 eme personne du sing...
ps; comme il y avait pas de partie personnel, j ai un peu zapé de dire que j etais dilesxique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Mer 19 Déc 2007 - 20:20

Tu n'as toujours pas lu le règlement en entier.
Revenir en haut Aller en bas
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Ven 21 Déc 2007 - 9:10

Bonjour Tristan,

Nous avons longuement discuté de ta fiche. Après quoi, nous pensons que ta fiche est un peu trop juste pour ce forum. Nous sommes conscients que tu as pris du temps à faire ta fiche, mais nous devons la refuser... Ne le prend surtout pas mal ! Rictusempra est un forum exigeant, et hélas il arrive que nous refusions des fiches qui n'ont pas un niveau assez bon. Cela ne veut pas dire que ses portes restent fermées à tout jamais ! Si tu es motivé, dans quelques mois, si tu penses t'être amélioré, tu veux toujours retenter ta chance, tu seras la bienvenue ;) !

Bonne continuation et désolé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: tristan troy [ fini ] Aujourd'hui à 6:44

Revenir en haut Aller en bas

tristan troy [ fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]» Lapis Philosophorum |Pierre| [PV Vanille] [Fini]» HS:forum de Rp troll de Troy» Petite tornade [fini]» [fini]Baptème d'Azurely
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches refusées-