AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sarah Eilanö

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 14:40

Comment avez-vous connu ce site ? : Margera Standford (L)

Age du posteur : 20

Nom et prénom du personnage: Sarah Eilanö

Age du personnage : 27 ans

Origine : Comment osez-vous demander cela ? Sang Pur, c’est une sacrée Evidence

Texte personnel:
8h du Matin. S’étirant comme un chat, une silhouette se distinguait d’un lit à la lumière fade du mois de Novembre. Ouvrant les yeux, la jeune femme leva les mains au dessus de sa tête pour en caresser les courbes de ses boucles tout en baillant à s’en décrocher la mâchoire. Elle s’extirpa du lit en laissant traîner les couvertures sur le parquet de sa sombre chambre. Un huhulement retentit comme fond sonore, lui indiquant que Sauvage, son grand duc s’était réveillé en même temps qu’elle. Un maigre sourire s’initia sur ses lèvres avant de disparaître lorsque son regard se terra dans le miroir de chambre.
Sarah Eilanö est blonde. Juste blonde depuis toujours et toujours avec des cheveux bien bouclés qu’elle touche assez souvent, comme pour se rassurer qu’ils sont toujours en place. C’est la partie du corps qu’elle vénère le plus chez elle d’ailleurs, avec ses yeux bleus. Yeux qu’elle souligne souvent de quelque pinceau, comme pour en accentuer ses regards plus ou moins indifférent la plupart du temps. Elle a une peau assez pâle qui ne bronze jamais, de fines lèvres rosées et des traits de visages assez fins.
Ce matin là, elle remarqua des cernes. Sûrement la fatigue de la mission d’hier soir … des cernes qui pourtant soulignaient une lueur de démence dans son regard. Dans ses oreilles, elle entendait encore les cris de cette petite fille, blonde tout comme elle, mais moldu malheureusement. Vermine. Et pourtant quelques années auparavant, elle n’avait pas eu ce genre d’idée. Quelques années auparavant, Sarah Eilanö était la petite fille mystérieuse que personne n’osait approcher, de peur d’être contaminé par sa schizophrénie.
Elle s’approcha de son miroir au point de toucher la glace du bout de son nez. Du coin de l’œil, elle voyait Sauvage qui semblait l’observer avec une attention particulière. Sarah n’aimait pas être observer. Elle sortie sa baguette magique d’un mouvement gracieux et simple qui ouvrit la fenêtre laissant entrer un courant d’air, balayant les quelques feuilles éparpiller à travers sa chambre. Sauvage comprit son geste et sorti de la pièce, laissant Sarah seule au milieu de son bazar de chambre.
Elle continuait pourtant de se regarder à travers le miroir. Quel jour étions-nous ? Ah oui … cela faisait bientôt 15 ans que Sarah perdait sa famille. Et pourtant, ce moment là ne lui faisait ni chaud ni froid à présent. Il restait un simple souvenir dans son esprit à présent beaucoup trop tourmenté. Mais les souvenirs revinrent dans son esprit … le temps de quelques secondes. Tels des flashs mais avec des détails surprenant concernant certains détails.
Ce fut à 4h30 du matin qu’un cri retentit dans une vallée loin d’être fréquenté au nord de la Finlande. Un cri qui ressemblait à un râle mêlé d’un soulagement. Sarah naquit alors en ce jour du 23 Novembre loin de toute pollution du à quelconque voiture ou avions moldu. Sa mère s’appelait Jade et son père Eicca. Tout deux s’était marié 2 ans avant, et la jeune blonde était leur premier enfant après une 10zaine de fausse couche. Aussi, la petite fille était très attendue par la famille et surtout par les parents. Dès ses premiers mois, comme tous parents, elle subissait les petits soins de ses parents absolument gagas devant elle. A vrai dire, dès sont plus jeune age, Sarah leur avait montré ses yeux si foudroyant. Elle grandit dans le calme et dans un environnement très sain et très nature. Loin de la plus grande ville du pays, elle était protégée de pas mal de chose que les gens de la compagne détestent dans les villes. Lorsqu’elle eut 3 ans, sa mère tomba à nouveau enceinte, pour le plus grand bonheur de ses parents. Avant que Sarah naisse, ils avaient essayé beaucoup de chose … de techniques moldu pas très pointu à l’époque aux hôpitaux sorciers, passant par les apothicaires les plus connus dans le monde.
Oui, les Eilanö sont des sorciers depuis plus de 23 générations.
Doutzen était alors née. Avec des yeux verts cette fois. Mais toujours avec une peau aussi blanche ... comme pour tous les nouveaux nées. Mais au contraire de la plupart des familles, Sarah accepta très facilement sa venue, là où certaines filles pourries gâtées se seraient offusquées d’avoir une rivale de table. Doutzen était adorable. Elle bénéficiait des soins de ses parents mais de Sarah qui l’aimait plus que tout. Lorsque la plus petite rentrait sous la pluie après s’être amusé avec le husky de la maison dans le jardin, Sarah était généralement la 1ère à venir pour la sécher avec la baguette de sa mère pour ne pas que cette dernière la réprimande. C’était dans ses rares moments où la plus grande s’autoriser à relâcher cette distance qui s’imposait d’elle-même avec les autres. Pourquoi Sarah avait un tel comportement, personne ne le savait. D’ailleurs, elle non plus, peut-être était-ce inscrit dans sa paire de chromosome 17 qu’elle était prédestinée à paraître aussi solitaire.
Bref, sa rentrée dans l’école de sorcier en Finlande arriva à point, comme dans tous les pays. Poudlard, Beaubaton et Durmstrang étaient les plus prestigieuse, mais les petites écoles existaient toujours et étaient toutes aussi intéressantes que les autres. D’ailleurs, cela était plutôt bien pour Sarah qui ne voulaient pas vraiment voir beaucoup de monde.
Et pourtant, son année à Slenvenkaa ne dura que 2 jours. Car en 2 jours, les choses s’étaient compliqués chez elle. L’école était à l’autre bout de la Finlande, imposant à Sarah de rester sur les lieux, chose que Doutzen eut du mal à accepter. Même à 3 ans de différence, elles s’étaient attachés l’une à l’autre, comme une relation très fusionnelle que peu de monde avait … sauf peut-être les jumeaux. Doutzen s’était enfuit de la maison le jour même où la plus grande des sœurs avaient fait ses valises et avaient pris le train. A l’aide de son traîneau et d’une demi-douzaine de husky, elle s’était mise dans la tête de rattraper sa sœur … mais c’était sans compter le fait qu’il faisait froid et qu’elle n’avait que 7 ans … et qu’on était en septembre. Donc, à moins de 0 degrés ce jour la. Doutzen avait été retrouvé 15 heures plus tard au bord de la route, alors que son traîneau gisait à quelques kilomètres de la, sans les chiens. D’après ce que comprit Sarah du haut de ses 10 ans, sa petite sœur avait percuté un arbre sans pouvoir contrôler les husky et chercher à prendre la route …. Une route déserte.

24 heures plus tard, Sarah rentrait chez elle, dans l’espoir de pouvoir comprendre ce qui s’est passé. Mais c’était sans compter sur ses parents qui sous le choc, refusaient de lui parler. Sarah comprenait presque que c’était de sa faute, du fait qu’elle était trop proche de sa sœur et qu’elle aurait pu …
Alors que les élèves de son école suivaient tranquillement le début de la rentrée, la jeune fille restait à la maison, ou plutôt dans ce jardin froid où Doutzen passait un bon nombre de temps. Pendant quelques jours, ses parents ne faisaient plus attention à elle, sauf à lui fournir de la nourriture quand il le fallait. Leur réaction était incompréhensible, comme s’il devenait un peu fou et renfermé sur eux même. Eux qui était si sorcier dans leur habitude, ils commençaient à se lasser de la magie, comme ronger de remord par le fait qu’il n’avait même pas pu sauver leur fille … La grand-mère de la jeune fille pointa alors le bout de son nez pour ramener la jeune fille chez elle en Europe.
En Europe, ou plus précisément à Fullam où Sarah était venu à chaque vacance d’été. Une ville assez agréable il faut dire où l’on pouvait sentir des ondes magiques un peu partout. Fullam était alors réputé pour abriter beaucoup de jeunes sorciers. Sarah obtempéra pour quitter la Finlande où la moindre image, la moindre odeur, le moindre souffle, le moindre sourire lui rappelait sa sœur perdue. Elle n’assista pas aux obsèques, refusant presque sa perte.
Elle entra à Poudlard assez facilement 2 jours après. Tout s’enchaînait autour d’elle et elle ne faisait presque plus que suivre les cours qu’on lui donnait. D’ailleurs, elle s’obligeait à n’avoir la tête qu’à ce simple divertissement, sans comprendre le monde qui l’entourait pendant un moment. Sa première année passa très calmement, où elle se faisait passé pour une fille calme et sans histoire dans une maison où elle ne se sentait pas à l’aise. Alors qu’elle devait passé en 2ème année, elle décida qu’il était temps de reprendre contacte avec ses parents. Contre l’accord mental de sa grand-mère, elle prit le chemin de la Finlande et de sa maison avec une boule à la gorge. Et contre toute attente, elle vit des personnes qui lui semblaient totalement inconnu. C’était bien sur ses parents, mais avec un sourire figé rempli d’hypocrisie que Sarah rejeta immédiatement, sans poser le pied chez elle.
Elle revint alors rapidement chez sa grand-mère pour y passer par la suite tous ses étés. Avec le temps et le caractère fort de sa grande génitrice, Sarah se forgeait un caractère des plus diverses, mêlant une colère muette à un état blasé mais imposant. Avec le temps, elle arrivait à contrôler ses émotions et ses paroles pour privilégier son coté observatrice et analyseur de terrain. Chose qu’elle aimait beaucoup faire durant son temps perdu ou juste pour affiner plus fortement son instinct.
Elle développa alors un coté caméléon qui lui donnait des apparences caractérielles tout à fait opposé du jour au lendemain. Comme une personne très instable en fait, mais très sur d’elle pourtant. Elle savait parfaitement ce qu’elle faisait. Sa grand-mère invitait un bon nombre de grandes personnes chez elle, lui présentant des âmes qui lui apprenaient des choses inestimables. De sa grand-mère, elle apprenait aussi les sortilèges et les leçons de cours où Sarah pouvait avoir du mal.
Personne n’est parfait non ? Eh bien pour Sarah, mise à part la défense ou plutôt l’attaque subtile, le reste lui était égal et elle ne faisait pas beaucoup d’effort pour cela. Dans ce brouillard, elle rencontrait des hommes et des femmes qui leur apportèrent chacun un enseignement et des valeurs particulières. Les années passaient à Poudlard où elle rencontrait beaucoup de monde également. Mais sans plus … comme si elle était née pour vivre sans attache. Et pourtant, sa maison grouillait de monde qui ne demandait presque qu’à parler et à connaître tous les humains les entourant. Ainsi Sarah ne passait pas beaucoup de temps dans sa maison, évitant le monde, le bruit, elle s’auto excluait assez souvent. Et pour trouver un peu de calme, elle passait souvent son temps à la tour d’astronomie ou à la volière. Le besoin d’un grand air comme on dit … besoin de prendre l’air en hauteur, dans l’espoir de voir un horizon qui lui convenait et qu’elle atteindrait avec sa conviction et sa force.
Mais lors de sa 7ème année, un évènement improbable vint se mêler à sa vie sans qu’elle puisse y avoir un contrôle. Un évènement qui porte le nom de Margera.


Dernière édition par le Dim 25 Nov 2007 - 15:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 14:41

Devant son miroir, Sarah essaya de se détacher de son image et de ce souvenir. Non, elle ne devait plus y repenser. Mais si … elle pouvait … car c’était bien grâce à lui qu’elle avait rejoindre la noble cause de Voldemort.
7ème année… la dernière à Poudlard. Calme et silencieuse, Sarah semblait au plus haut de sa forme, indifférente, instable mais brillante pourtant. Mais lorsqu’ un jour, elle vint se reposer dans le parc, elle ne savait pas encore qu’elle serait loin d’être indifférente …
Son image … son allure … son visage … sa carrure …
Comment oublier le garçon qui vous a fait voir les choses les plus magnifiques au monde … même en y repensant, ses souvenirs n’étaient pas flous … comme tous les autres. Elle se souvenait encore de cette impression de déjà vu en le regardant … le fait que Margera lui ressemblait en beaucoup de points … cette façon de se renfermer et de porter un regard vide sur les autres … Son regard … si impénétrable … si vide mais en même temps si chargé d’émotion lorsqu’il l’a regardait … lorsqu’il l’a touchait, lorsqu’il la tenait dans ses bras. Son souffle qui se saccadait, son parfum et son odeur corporel qui l’emmenait au loin. Sa voix et son timbre qui résonnait dans ses oreilles, ses mots si attachants.
Une histoire que tous deux n’espérait pas vivre. Surtout que Sarah fut à l’époque à Serdaigle et Margera à Serpentard. 1 année d’intervalle. Beaucoup de choses les séparaient … mais beaucoup de choses les rapprochaient également. Ils osèrent se connaître bien qu’au fond, ils se connaissaient déjà. Les paroles étaient rares, tous s’exprimaient par des gestes et des regards qu’ils échangeaient dans les couloirs, dans le parc et dans des escapades nocturnes. Leur relation semblait quasi fusionnel où chacun n’avait pas besoin de dire ce qu’il ressentait ou d’être rassurer … ils savaient mutuellement qu’ils comptaient l’un sur l’autre. Sans jamais se l’avouer …
Sarah découvrit ainsi les joies du partage … la petite écolière de 17 ans vivait alors son premier amour … et dernier.
Ayant obtenu son diplôme, Sarah quitta Poudlard sans qu’un seul mot fut échanger avec Margera … Et pourtant, elle s’était maintes et maintes fois hurler qu’elle devrait reprendre contacte avec lui. Les grandes vacances sont passées … et Sarah préféra se perfectionner en défense et sortilège comme étude supérieur. Tous les jours, elle se disait qu’elle devrait juste … le revoir. Mais impossible … c’était trahir ses principes : celui de en pouvoir être seule. Les jours passaient et il semblait que Margera l’avait aussi oublié. Dans le même sens, dans la même intention sûrement. Tous deux haïssaient la dépendance. Et c’était sûrement mieux ainsi. A l’époque.
Elle suivait donc ses cours … tout en refoulant l’envie de revoir celui qu’elle avait aimé. Par simple égoïsme sûrement. Le temps passait et Sarah développait une forme de rancœur, de peine mêlée à une colère absurde. Elle redevenait la jeune fille instable, sans cœur, sans attache.
Les évènements se succédèrent alors. Elle quitta sa ville, ses études et préféra travailler dans une boutique d’apothicaire afin de gagner son pain.
La dynastie des Eilanö semblait se compromettre aussi. Sarah développait des idées salvatrices pour le monde des sorciers, rejoignant la cause du propriétaire du magasin qui lui apprenait les bonnes manières d’un sang parfaitement pur et comment la faire perdurer. 2 ans s’écoulèrent. Sarah fêtait alors ses 20 ans, sobrement dans une maison qu’elle avait achetée, loin de la ville, loin de tous. On aurait pu alors croire qu’elle avait réussit sa vie … mais non, les choses étaient loin d’être fini.

La descente en enfer venait à peine de commencer.

Lorsqu’on se retrouve seule, on a souvent ... très souvent l’occasion de se remettre en question. De lire énormément, de s’adonner à des loisirs tels que la musique ou autre.
Se remettre en question … elle l’a fait. En peu de temps. Mais les conséquences lui ont été néfastes. Se décalant du monde des sorciers mais en conservant néanmoins sa magie, elle développa une rage intérieur qui la bouffa petit à petit. Ses parents, sa petite sœur semblait être des souvenirs haineux et l’envie de se défouler semblait être de plus en plus intense. Perdant le goût à de nombreuses choses, Sarah se renfermait dans son monde et personne ne s’en souciait.
Sauf qu’un beau jour, 1 an après pour être plus exacte, Sarah prit la liberté de se déplacer jusqu’en Finlande pour aller revoir ses géniteurs et savourer ses désirs et délires en les martyrisant comme convenu. Transférant son malheur sur elle, il semblait que Sarah jubilait à l’idée de leur faire du mal et à jouer avec la nourriture avant de les achever.
Pendant plus de 24h, à 8 clos, Sarah les tortura pour se soulager, sans que personne n’y prenne garde. Elle retourna ensuite chez elle, comme si elle revenait des courses. Dans son cerveau de plus en plus perturbé, tout explosait d’une joie sadique et sournoise. Une joie qui n’eut pas de limite en voyant ses mains souillées baignées de sang. Car Sarah n’avait pas seulement usée de la magie pour abattre ses géniteurs …
Les journaux finlandais en parlèrent pendant un moment … d’un meurtre commis dans un village reculé. Un meurtre sanglant, mi magique, mi moldu. Une joie qui lui donna envie de se mêler à nouveau à la vie sorcière de la ville. C’est de cette façon qu’elle changea encore du tout au tout. Se mêlant à la haute société, Sarah devenait une jeune femme de plus en plus classe et glace. Elle changea de maison pour prendre un appartement près de l’Apothicaire de l’allée des embrumes. S’habillant avec de grandes robes, telle une bourgeoise, la jeune blonde semblait à l’aise dans son monde. Les soirées mondaines s’enchaînaient à un rythme qu’elle suivait de près. Elle y rencontra à nouveau des personnes qui la firent évoluer dans ses idées sans pour autant être influencé.
Et pourtant, Sarah semblait toujours avoir ce tempérament changeant … pas dans le sens saute d’humeur … mais dans le sens où rien n’était fixe chez elle. Rien n’était acquis …
Un soir, alors qu’elle rentrait chez elle, il y a un an, elle croisa le chemin d’un homme qui aurait pu être le parfait toutou du seigneur des Ténèbres. L’attirant dans ses mailles, il fit d’elle une femme digne et courageusement sadique. Sarah trouvait sa place dans cet antre, un antre où elle semblait pouvoir oublier qui elle était avant … sa vie à Poudlard et son cœur.

Se détachant de son miroir, Sarah recula en arrière alors que le soleil se levait au loin. Son avant bras la brûla quelque peu et la jeune femme passa ses doigts fins dessus, comme pour caresser cette douce torture et fanatisme. Le seigneur les appelait pour le rapport de mission. La nuit précédente avait été un succès. Il sera heureux d’apprendre qu’une de ses fidèles mangemort avait mené un projet à bien.
Sauf que Sarah Eilanö ne s’attendra jamais à revoir Margera Stanford dans l’obscurité de l’Antre de Lord Voldemort.


Poste désiré : Mangemort mais à temps libre, apothicaire (si possible)

As-tu lu le règlement ? Oui C'est bien! Bon membre. Véfiriée par Irina

Nom et prénom de votre célébrité sur votre avatar : Hilary Burton


Dernière édition par le Dim 25 Nov 2007 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 15:19

Bonjour !

Bonne fiche dans l'ensemble mais j'ai relevé quelques incohérences :


Citation :
Sarah Eilanö est blonde. Juste blonde depuis toujours et toujours avec des cheveux bien bouclés qu’elle touche assez souvent, comme pour se rassurer qu’ils sont toujours en place

Citation :
Tout deux s’était marié 2 ans avant, et la jeune brune était leur premier enfant après une 10zaine de fausse couche.

Blonde ou brune alors ?

J'avoue aussi que j'ai du mal a imaginer une gamine de 7 ans harnacher une quinzaine de Huskys, il lui aurait fallu de l'aide même en supposant qu'elle ai assez de force pour diriger (même mal) le traineau.

Sinon, elle a rejoint le Seigneur apres son retour donc c'est bon question age, je pense que le reste est assez bon (tu tiens vraiment a avoir été répartié a Gryffy ? Ca ne va pas trop avec ton perso je trouve... je verrais plus sErdy pour elle personnellement)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 15:26

Alors j'ai corrigé cette faute ... Sarah est blonde !
+BAF+
J'ai du zappé sur mes cheveux pour avoir marquer Brune ...
[il faut dire que dans le reste de la fiche, c'est toujours "blonde".]

Sinon .. il me semble qu'en Finlande, les petits déplacements se font de cette manière, surtout dans des coins reculés. J'ai donc supposé que les gamines savaient un minimum faire ce genre de chose .. ou que les liens étaient déjà harnacher coté Huskys ...

Pour Gryffondor ... grande polémique. Sarah Eilanö est un de mes précédent personnage qui avait sa place à Gryffondor. Gardant le même caractère tenace, courageux et fidèle, j'ai pensé qu'elle pourrait continuer à être une ancienne gryffondor ...
Histoire d'être aussi une ancienne lionne reconvertie peut-être.
Mais si vous tennez à ce que je sois à Serdaigle, je changerais ...
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 15:45

Salut!

Ta fiche est assez bien dans l'ensemble, mais je suis persuadée que Gryffondor est une maison inadaptée à ton personnage. Je t'aurais plus vue à Serdaigle ou à Serpentard, surtout qu'elle était solitaire, qu'elle aimait faire mal à ses parents et qu'elle était prompteà se laisser aller à ses colères. Un gryffondor est loyal, et il ne s'amuserait pas à torturer les gens.

_________________

Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 15:50

Bonjour

Dans ce cas la, je préfère autant être à Serdaigle pour le coté travailleur. Mais lorsque Sarah était à Poudlard, ses idées de meurtres ne lui sautaient pas à l'esprit, ni cet instinct de vouloir faire du mal à autruit.
Donc la fiche concernant ce détail a été modifié ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 15:51

Dans ce cas la personnellement ca me va. tu devrais être validée bientot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Dim 25 Nov 2007 - 18:03

*double post; c'est maaaaaaal* Fiche validée ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sarah Eilanö Aujourd'hui à 2:08

Revenir en haut Aller en bas

Sarah Eilanö

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Sarah Eilanö» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain» Sarah Wild» Sarah Peverell» Le GOP a depense 150.000$ pour habiller Sarah Palin
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-