AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 0:27

[hj: je rappelle à tous que HP se passe en Angleterre et que tous les personnages parlent anglais!]

Aimée entra en colère noire dans la Salle sur Demande, claquant la porte derrière elle. Elle en avait marre. Marre qu'on ne la prenne pas sérieusement. Elle voulait être son père, pour l'amour de Dieu; William Castlewood, un homme de pouvoir important, qui prend pratiquement sa douche dans les Gallions. Mais non, au lieu de ça, sa propre fille subit des humiliations devant ceux qu'elle appelle ses 'amis'.

*J'aurais dû être chez les Serpentards! Je le savais! Le choixpeau idiot m'a mis chez les Gryffondors pour que je subisse des humiliations à vie!* pensa-t-elle sauvagement.

Depuis longtemps, elle avait hésité entre le camp du Seigneur des Ténèbres et celui de Dumbledore. Hier, le choix était clair. Dumbledore n'avait pas remué le petit doigt pour l'aider, dans la Grande Salle. Ce matin, elle avait contacté un Mangemort bien connu, Yaxley, pour savoir où elle pouvait rencontrer le Seigneur des Ténèbres. Puis, presque trois heures plus tard, le Mangemort avait répondu à sa question.

'Le cimetière ce soir, 19 h et demie.'

Ça été bref, mais le message fut suffisant pour lui faire comprendre que ce fut un rendez-vous.

*Bien sûr, le Seigneur des Ténèbres décide tout*, se dit-elle avec amusement.

Elle n'avait pas peur, curieusement. Ses parents allaient finalement être contents qu'elle eusse choisi son camp.

À 19h, elle boutonna sa cape épaisse et élégante de voyage et arrangea ses gants de cuir. Aimée sortit sous l'excuse de vouloir faire une petite promenade dans le parc, l'histoire de respirer une bonne bouffée d'air. Ses 'amis' idiots ne s'étaient même pas donné la peine de l'accompagner; pour la première fois, elle fut contente. Sinon, elle aurait pu la peine de les soumir au Sortilège Confundus.

La jeune Castlewood marcha dans la neige, impassible. Des flocons de neige recommencèrent à tomber à grande quantité, masquant ses traces de pas à fur et à mesure. Aimée respira profondément, éjectant une grosse bouffée qui resta suspendu dans l'air un instant avant de s'évanouir lorsqu'elle passa en dedans.

Le cimetière s'approcha d'elle dans son champ de vision à chaque pas. Malgré le froid, il y avait une brume sinistre qui flottait au niveau de son entrée. La neige ne fait qu'agraver et accentuer le silence sans vie du cimetière. Aimée baissa les yeux vers les pierres, lisant au passage quelques noms des défunts. Quand elle releva ses yeux, cependant, une présence humaine s'installa autour d'elle.

Sa main se glissa d'un geste naturelle dans sa poche et serra la baguette fermement. Aimée tourna sa tête légèrement vers la gauche et vit, sans grande surprise, un corps grand et élancé enveloppé d'une simple cape. En levant plus son regard, elle put enfin faire face au Seigneur des Ténèbres.

Elle s'accôta l'épaule avec nonchelance contre le tronc d'un arbre mort à côté d'elle et laissa échapper un petit rire, toujours face à Lord Voldemort.

*Et les imbéciles disent que le Seigneur des ténèbres n'est pas assez fort pour revenir d'entre les morts...* pensa-t-elle, oubliant que Celui-dont-on-ne-doit-prononcer-le- nom est un Ligilimens.


-Bonsoir, salua-t-elle d'une voix douce, j'espère que cette rencontre n'a pas dérangé vos plans de la soirée...

Aimée jeta un regard autour, espérant voir quelqu'un accompagnant le Seigneur des Ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 1:58

Yaxley avait fait part de la demande qu'il avait recu à Bellatrix, bras droit du Seigneur ds Ténèbres, et chargée du recrutement. C'est donc Bellatrix qui s'était présentée dans le bureau de son Maître en cet après-midi nuageux. Cependant, l'intéréssée étant une élève, Bella ne pouvait la rencontrer, ou du moins, le Lord Noir avait refusé qu'elle y aille.
Les élèves de Poudlard étaient sous une influence ministérielle, malgré la présence de Dumbledore. Par conséquent, la plupart des élèves ne croyaient pas au retour du Seigneur, ou du moins, la plupart hésitaient. C'est pourquoi les intéréssés pour un avenir brillant et prometteur devaient voir la verité en face et s'assurer que le Lord était bien de retour. De plus, une première rencontre avec Voldemort serait plusqu'incitante pour rejoindre les ténèbres. Et ce dernier savait parfaitement que la relève était essentielle.

C'est donc en personne que Voldemort se déplaca au cimetière. Vêtu de sa large robe noire, le Lord n'avait besoin de rien d'autre pour se couvrir. Le froid faisait partie de lui, même si la neige tombait en abondance, ca ne le perturbait pas.
Il arriva en avance, comme toujours, et attendit 19h30. Lorsque l'heure arriva, l'élève entrait dans le cimetière. Au moins elle était ponctuelle, chose que Voldemort priorisait chez ses mangemorts.

Lorsqu'elle l'apercut, elle s'appuya avec nonchalance contre un tronc d'arbre puis elle se mit à rire légèrement.


* Quelle insolence ! *

Ne savait-elle pas à qui elle avait affaire ? N'était-elle pas au courant de la manière qu'il fallait saluer le Seigneur des Ténèbres ? Pour une sorcière intéréssée au rang de mangemort, elle commencait mal, très mal. Sans attendre, il pointa sa baguette sur Aimée et effectua un bref mouvement vers le bas à l'aide de son poignet. La Gryffondor tomba à genoux, forcée. Une lueur rouge passa dans les prunelles de serpent du Seigneur des Ténèbres. Il prit alors la parole de sa voix sèche, tout en regardant la demoiselle de haut.

Ne sais-tu pas comment on salue le Seigneur des Ténèbres ? Il ne t'es jamais venu à l'esprit que tu dois t'agenouiller devant moi ? Que tu dois me montrer une dévotion sans égale ?

Voldemort retira la pression qu'il exercait à l'aide de sa baguette, Aimée pouvait donc se relever à présent, si elle le souhaitait. Mais le Lord gardait tout de même une expression colérique sur le visage. Il devait être clair et se faire comprendre auprès des prochaines recrues. La première impression était toujours la plus importante. Mais si Voldemort s'était déplacé, c'était pour pour en savoir plus sur la Gryffondor et pour lui attribuer sa mission, si jamais ce qu'il apprendrait serait satisfaisant.

Pourquoi vouloir me rejoindre ?

Voldemort attendait une réponse digne de ce nom, afin de pouvoir éventuellement tirer un trait sur ces débuts peu agréables, à la condition qu'elle aie bien compris comment il fallait se comporter. Malgré tout ceci, le Lord Noir voyait un potentiel en Aimée. De plus, d'après ce qu'il avait entendu, elle était assez proche de Potter et son amie sang-de-bourbe, donc elle pourrait évetuellement être d'une grande aide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 2:40

[ou là là, quelle violence! Fallait vraiment que tout le monde soit obéissant!^^]

Aimée ne se releva pas de sa forme agenouillée; elle ne le faisait pas par peur, mais par respect. On pourrait dire qu'elle apprenait vite.

-Ne sais-tu pas comment on salue le Seigneur des Ténèbres ? Il ne t'es jamais venu à l'esprit que tu dois t'agenouiller devant moi ? Que tu dois me montrer une dévotion sans égale ? se mit en colère le Seigneur des Ténèbres.

-Veuillez me pardonner, mon Seigneur, s'excusa Aimée avec le plus de grâce qu'elle put de son éducation.

Même si ça lui est venu à l'esprit de s'agenouiller devant le Seigneur, elle ne savait pas trop comment le faire: Est-ce qu'elle devait prosterner devant lui comme le faisaient les Moldus face à leur Dieu ou les elfes de maison? Elle n'opta pour aucune des deux: le sol enneigé était gelé. Aimée garda ses genoux au sol et leva à peine les yeux.


-Pourquoi je voudrais vous servir, mon Seigneur? Parce que j'en ai marre des Sang de Bourbes qui se sentent supérieurs aux Sang purs, disant qu'ils ont droit à l'éducation que nous recevons aussi. J'haïs tout dans mon entourange: le rouge, l'or, ceux que j'appelais mes amis, les Sang de Bourbes, et plus que tout, le choixpeau magique qui appartenait à l'imbécile de Godric Gryffondor depuis qu'il m'a envoyé à Gryffondor...

Elle prit une respiration.

-Je peux vous assister, mon Seigneur. Je peux vous assister pour purifier la race sorcière, bannir ceux qui ont l'héritage du sang souillé. Vous devez sans doute connaître mon père, William Castlewood. Il travaille au Ministère et il connait Lucius Malefoy. Il m'a introduit au Ministère. J'ai des connexions et l'argent nécessaires, même si je sais que vous en avez plus que moi. Mais j'ai un atout de plus que la plupart de vos servants, milord, sans les insulter... Je suis une Gryffondor fiable et je suis encore à Poudlard. Personne ne me soupçonnera. Je suis une bonne actrice.

Aimée se tut, répondant complètement à la question de Lord Voldemort comme si elle était dans un examen. Elle espéra que ça soit assez et attendit la prochaine question qu'elle sentait venir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 4:44

Au plus grand plaisir de Voldemort, Aimée se rectifia immédiatement et apprit bien plus vite que ce que le Lord Noir aurait pu prévoir. Au lieu de se relever, elle resta à genoux, montrant par la même occasion qu'elle avait parfaitement compris son erreur. Malgré son appréciation du comportement de la Gryffondor, Voldemort ne laissait rien paraître.

C'est donc avec la plus grande attention qu'il écoutait les propos d'Aimée. Les raisons qu'elle mentionna s'avérèrent être exactement ce dont à quoi le Lord s'attendait. Ou du moins, c'est ce qu'il espérait entendre. Elle haïssait les sang-de-bourbes, elle haïssait leur comportement, elle haïssait leur place dans la société. Mieux, elle détestait sa propre maison. Le Seigneur des Ténèbres ne pouvait qu'éprouver de la satisfaction à l'écoute de ces paroles.

Alors qu'elle entamait la deuxième partie de son discours après une respiration, Voldemort commenca à marcher autour de l'élève de Poudlard. Le vent glacial qui soufflait faisait voler la large robe du Lord Noir alors qu'il marchait, lentement, autour de l'aspirant mangemorte. Elle mentionna son père, en impliquant que Voldemort devait le connaître, et en effet il le connaissait, et il savait qu'il s'agissait d'un sang pur. Elle ajouta ensuite qu'elle avait un atout que les autres n'avaient pas. Et effectivement, le fait qu'elle soit à Gryffondor et qu'apparemment, elle sache faire la comédie, ne pouvait que venir en aide à Voldemort.

Alors qu'il continuait de tourner autour de la Gryffondor, il pensait à tout ce qu'il venait d'entendre. Il avait une idée assez précise de sa famille à présent, dû au fait qu'il connaissait un bon nombre de choses sur son père. Son sang était donc pur, elle remplissait par conséquent les critères d'intégration. Le problème de dévotion avait, apparemment, été réglé. Il ne restait plus qu'une chose, sa mission. Pour pouvoir intégrer le prestigieux rang des mangemorts, tout élève se devait de remplir une mission et de l'accomplir avec succès. Mais d'après ce qu'il avait entendu, cette mission était toute faite. Cependant, le Seigneur se sentait obligé de s'assurer de certaines choses.
Sans s'arrêter de marcher, il prit la parole d'un ton calme mais froid.


Explique en détail tes relations avec Potter et Granger. Traînes-tu souvent avec eux ? Te font-ils confiance ?
Et quelle est ta situation actuelle à Poudlard ?


Voldemort voulait tout savoir. Non seulement pour mieux confectionner la misison de la demoiselle, mais également pour lui-même, pour connaître du mieux possible ses mangemorts, ou futurs mangemorts. Après tout, il s'était deplacé personellement, alors il devrait rendre cette rencontre construcive et riche en information.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 16:43

Tout en gardant la tête baissée, Aimée sentit Lord Voldemort marcher autour d'elle à une vitesse ralentie. Ses genoux commencèrent à lui faire mal et elle dut changer de position un peu sous sa cape, mais ne demanda pas au Lord de la laisser relever.

Explique en détail tes relations avec Potter et Granger. Traînes-tu souvent avec eux ? Te font-ils confiance ?
Et quelle est ta situation actuelle à Poudlard ?
demanda le Seigneur des Ténèbres froidement.

Un vent glacial passa en faisant revoler ses cheveux et en même temps piquant ses joues. C'était morbitre, un peu, de rencontrer le Seigneur des Ténèbres dans un cimetière en pleine soirée et en hiver. Toutefois, ça vallait la peine. Il y avait une heure, à peine, Aimée doutait fortement que le Seigneur des Ténèbres la rencontrait en personne... en fait, même si elle le rencontrerait en personne, elle ne pourrait pas le crier sur tous les toits. Ça ferait d'elle une nouvelle Potter ou Dumbledore...

Aimée avait envisagé à remercier le seigneur des ténèbres, mais n'avait pas trouvé l'occasion pour le faire.


-Ma relation avec Harry Potter est simple. Je ne fais que l'aider en classe avec Hermione Granger et parler après les classes... je ne qualifirais pas ça une relation d'amitié; il y a de l'espace pour de l'amilioration... ça serait facile de devenir son amie, car il me fait déjà confiance. Avec Hermione Granger, c'est une autre histoire. Elle réside dans le dortoir à côté du mien, je lui parle en classe, je lui parle hors de classe, je fais des devoirs avec elle... je suis son amie. Je suis souvent avec elle et elle me fait confiance aussi.

Elle prit une pause courte, réfléchissant à la dernière question.

-Quant à ma situation à Poudlard... euh... voulez-vous dire mes notes, monsieur? Enfin, j'ai des bonnes notes. J'ai obtenu Optimal en Potions, Métamorphose, Sortilège, Défense Contre les Forces du Mal-en théorie- et en Botanique. En Arithmancie et en Histoire de la Magie, j'ai eu un Effort Exceptionnelle . Et en Astronomie et Divination, cependant... eh bien, je suis nulle. Je ne distingue rien dans une boule de Crystale et je ne fais pas différence entre les lunes de Saturne et Jupiter...

Aimée mordit sa lévre inférieure.

-Excusez-moi, je me dévie du sujet. Enfin, je crois que j'ai des bonnes espoirs en BUSEs, si c'est ça que vous me demandez, termina-t-elle.

Elle s'attendit à ce que le Seigneur des ténèbres la grogne de ses mauvaises notes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 18:12

Tout en continuant de marcher autour d'Aimée, Voldemort enregistrait minutieusement tout ce qu'il entendait. La relation de la demoiselle avec Potter, mais surtout avec Granger, était plus que satisfaisante. Il y avait de quoi effectuer du travail productif. Le fait qu'elle soit amie avec Granger était un avantage certain, sachant que c'était elle la plus brillante des trois, et très certainement celle qui se ramenait avec le plus d'idées et de plans. L'élève de Poudlard répondit ensuite à la dernière question du Seigneur des Ténèbres. Elle révéla ses forces point du vue études, et ca ne pouvait qu'être satisfaisant. C'était donc une sorcière au grand potentiel. Ses mauvaises notes en Astronomie et Divination ne le dérangeaient en aucun cas. Certes, un devin serait de loin le bienvenue parmi ses rangs, mais lui-même n'avait jamais excéllé dans cette matière.

Elle avait mentionné le cours de défense contre les forces du mal en précisant que ce n'était que de la théorie. Décision du ministère et d'Ombrage qui avantageait Voldemort, dans le sens où ses futurs ennemis ne s'exercaient pas au combat. Mais cette décision l'handicapait également étant donné que ses aspirants mangemorts ne pouvaient pratiquer leur compétences de duel, ce qui était essentiel chez les mangemorts. C'est donc en ce sens que le Lord Noir prit la parole après quelques instants resté silencieux.

J'ignore si tu en fais déjà partie, mais j'ai eu vent d'une armée que Potter et ses amis sont en train de former, dans le but de pouvoir pratiquer des sortilèges de duel. Si tu n'en fais pas partie, je veux que ce soit le cas. Tu te dois de pratiquer les sortilèges en vrai, donc n'importe quel moyen est bon.

Il termina son cercle autour d'Aimée, puis il s'arrêta une fois positionné en face d'elle. Il ressortit sa baguette et d'un geste bref vers le haut, il forca la Gryffondor à se relever, étant donné qu'elle ne semblait pas vouloir le faire d'elle-même. Mais il avait également besoin de la regarder en face, car il allait maintenant lui donner sa mission. Il reprit alors la parole de sa voix sèche et autoritaire.

Tu vas utiliser tes relations avec Potter et Granger pour te rapprocher encore plus d'eux. Ils doivent te considérer comme l'une des leurs, et te faire entièrement confiance. Ce qui ne devrait pas être trop dificile, étant donné que c'est déjà le cas avec la sang-de-bourbe. N'hésite pas à te rapprocher de Weasley également, les trois doivent te faire confiance.
Il est fort probable que tu rencontres Burningham, il a plus ou moins la même mission que la tienne. N'hésitez pas à travailler ensemble, sans vous faire remarquer bien sûr.

De temps à autres, soit je t'enverrai un mangemort personnellement, soit tu recevras une lettre par hibou pour que tu fasses état de l'anvancement de ta mission. Je veux des informations concrètes. Tu dois tout me dire; quels sont leurs projets, ce qu'ils disent à mon propos, leur relation avec Dumbledore, tout ce qui pourrait m'intérésser.

Et ta mission sera accomplie si je considère que tu m'as fait parvenir un nombre satisfaisant d'informations valables. Si ce n'est pas le cas, ce sera certainement la dernière chose que tu auras faite dans ta vie.


Il marqua une pause, laissant le temps à Aimée d'assimiler ce qu'il venait d'annoncer. Puis après quelques courts instants, sa voix s'éleva de nouveau.

Des questions ?

Aimée était mieux d'en profiter maintenant si elle avait besoin de quelquonques clarifications, car ce serait très certainement l'une des très rares fois qu'elle aurait l'occasion de poser des questions au Seigneur des Ténèbres. Mais si toutefois elle n'avait pas de questions, Voldemort disparaîtrait dans l'obscurité du cimetière pour enfin rejoindre son repère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 23:22

Il y avait toujours de bonnes façon de finir une journée, et inversement.

Parmi les choses qui faisaient une bonne soirée, Lucius comptait du bon vin, une lettre de son fils qui contienne de bonne nouvelle sans mensonge sans jacent, ou encore un moment entre les draps avec sa chère épouse.
Parmi celles qui faisaient une mauvaise soirée... oh, un certain nombre.
Mais le coup de la marque des ténèbres, ça, c'était bon pour que même la meilleure journée du monde passe dans la catégorie des "Pires Moments de la Décénnie". Surtout quand ladite marque vous tirait d'une très agréable entrevue avec une femme de la classe de Narcissa.

Il va donc sans dire que c'est avec un looooooooong soupir que Lucius avait récupéré vêtements et baguettes, se réjouissant d'être assez bon occlumens pour que Voldemort ne puisse rien savoir de son agacement. Le blond frissonait à la simple pensée que le Lord soit capable d'entrer dans l'esprit de quelqu'un, même s'il s'agissait plus d'une pointe de sadisme que d'autre chose : les Malefoy, comme les Black, avaient la chance d'être naturellement doués pour fermer ce qui leur servait de cervelle. Grand bien leur en avait fait jusque là.

Qui serait sur place, Lucius n'en savait rien ; pas plus que la raison de cet appel, qui n'était d'ailleurs pas prévu. Il espérait secrètement que Bellatrix ne serait pas du lot, mais redoutait également que Voldemort ai finalement décidé de lui faire payer la perte du journal.
Ses mains tremblaient lorsqu'il referma sa capuche sur son visage, et il dû inspirer plusieurs fois pour se calmer. Son avant bras brûlait horriblement et Lucius regretta une fois de plus le vulgaire tatouage qui lui infligeait pareil souffrance.

Il transplana et, dans un "crac", apparu quelques pas derrière la jeune Gryffondor. N'eu été ce bruit, la blonde ne l'aurait sans doute pas vu, fondu dans la nuit par le noir de sa cape.

Lucius ne prit pas le temps d'être fier de son parfait calcul de trajectoire : ses prunelles grises trouvèrent aussitôt Voldemort et, dans un mouvement souple et élégant, il dissimula sa crainte viscéral en un salut bas, un genou à terre, montrant à son maître toute la déférence qu'il aurait dû ressentir. La tête basse, il était le modèle même de l'humilité -de la
servilité, pensait-il aigrement derrière ses défenses mentales, qu'il gardait plus hautes que jamais.
Il ne parla pas : Voldemort ne le lui avait pas encore permis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 7 Aoû 2007 - 23:49

[Pisqu'on est si gentiment invités, j'en profite]

Il y a tout un monde entre un sang pur comme Malefoy et un sang mêlé comme Cadfael. Un fossé que ni le temps, ni l'éducation, ni la volonté ne pouvait combler. C'est avec une certaine tristesse dissimulée derrère son masque que le mangemort se faisait cette réflexion. Malefoy avait, comme à son habitude, été parfait. Mais ce sentiment ne dura pas, la joie de revoir son maître l'emportant sur tout le reste.

Il ne savait pas plus que Lucius ce qu'ils faisaient là mais ses sentiments étaient totalement différents de ceux de son ami. Il était fier et heureux d'avoir été appelé. De toute façon, avant ça, il lisait un roman au manoir, devant sa cheminée avec un thé chaud. Rien de palpitant et Cad avait d'ailleurs eu du mal à suivre l'intrigue, ses pensées echappant régulièrement à son contrôle.

Aussi, dès qu'il avait sentit la marque le brûler, il avait enfilé une cape noire sur sa robe brune et avait emprunté la poudre de cheminette pour se rendre à sa librairie. Le ministère pouvait bien le surveiller, il avait une bonne raison de s'y rendre de toute façon. Il était sortit tranquillement de la boutique et avait fait le reste du chemin à pied, surveillant régulièrement ses arrières pour être certain que personne ne le suivait. Son Seigneur sortait souvent ces derniers temps et cela inquiétait le libraire qui ne voulait pas qu'on lui fasse du mal. Même s'il était évident que personne ne pouvait blesser le Mage Noir.

Arrivé au cimetierre, il assista à l'arrivée de son ami (qui lui inspira les pensées que l'on sait) et remarqua une silhouette inconnue aux pieds de son Maître. La prudence s'imposait, et il invoca son masque de mangemort. Méconnaissable sauf de ses alter egos et de son chef, le jeune homme parcouru rapidement les quelques mètres qui le séparaient de la réunion et posa son genou droit sur le sol, à coté de son ami déjà agenouillé. Les mains sur le genou levé, le dos courbé et la tête basse, il n'avait toutefois pas la classe de son cadet. Cela dit il le compensait par un esprit ouvert et un respect qui était loin d'être feint.

La troisième personne invitéeà cette réunion ne portait pas l'uniforme et semblait très jeune à Cad. Le libraire se fit rapidement une idée de la situation. La jeune fille aurait une mission à remplir et il servirait probablement à la surveiller ou de contact. Ou alors il devrait l'aider ? Non, peu probable. S'il devait intégrer le ministère il fallait absolument qu'il reste discret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Jeu 9 Aoû 2007 - 3:44

[hj: Ooooh, Lucius, chéri XD et Cad-chou! juste à temps pour le ptit réunion!!! :nanana: Est-ce que vous deux pouvez rester même après le départ de notre Seigneur?^^]

Le seigneur des ténèbres s'arrêta en face d'Aimée et procéda à la relever. Une force invisible et irrésistible la tira du dessus de sa tête et elle dut y renoncer de la débattre. Soumise, ses pieds touchèrent la neige à nouveau et ses genoux dérobèrent sous elle. Aimée se dépêcha de se lever, ne voulant pas se montrer faible (comme les Sang de Bourbes) devant le Seigneur des Ténèbres. Le Lord la força à le regarder dans les yeux.

Elle ne put voir que des iris rouges et inhumain. Mais la peur refusait de s'élever en elle.

*C'est bizarre... Ronald Weasley avait peur d'entendre juste parler des attaques...*

Une autre présence s'installa dans son esprit. Aimée se demanda si c'était cela, d'être soumise au Ligilimens. Elle était loin d'être un Occlumens, sans parler d'être Ligilimens. Puis, une voix sifflante parla et elle la sentit en dedans d'elle et non de ses oreilles. La voix de Lord Voldemort lui commanda de profiter de sa relation avec Hermione Granger et Harry Potter pour leur tirer de l'information. Et en plus, il fallait qu'elle se rapproche de Ron Weasley, Notre Roi du Quidditch...

Au nom de Burningham, elle releva la tête encore plus. Burningham? Comme dans Davis Burningham? Aimée retint sa langue à la dernière minute, s'empêchant d'interrompre les ordres du Seigneur des Ténèbres. Au mention de l'AD, elle dut mordre sa lèvre inférieure pour que ses cordes vocales n'émettent aucun son. Bien sûr qu'elle faisait partie de l'AD... quiconque d'assez intelligent l'aurait fait, en entendant Ombrage au festin de la rentrée. Ou quelqu'un de très grand supporter du Trio D'Or.

Malheureusement, il n'y avait pas assez de monde possédant une intelligence supérieure à Neville Londubat lorsqu'il préparait des potions. Elle pardonne toutefois les Serpentards, qui ne travailleront jamais sous les ordres de Harry Potter.

D'un ton intimidant, le Lord lui annonça qu'elle devait trouver assez d'information pertinantes -qu'un mangemort ou un hibou ramassera. Oh, non. Les hiboux étaient interceptés, à Poudlard. Lorsque le Seigneur des ténèbres finit de parler, sa tête disposait tellement de choses à dire qu'Aimée finit par prendre une grande respiration avant de dire quoi que se soit.


-Je fais déjà partie du club de défense qu'organise Harry Potter et...je suis sûre que cous le savez, mais tous les hiboux sont interceptés: les paquets inspectés, les lettre lus.

Aimée dit cela d'un ton neutre, ne voulant pas contrarier le grandiose personnage devant elle; il fallait qu'il sache que les hiboux n'étaient pas une bonne façon de communiquer, même en message codé. De ce qu'elle sait, Ombrage a malmené le hibou de Harry pour lire le message (il a dû quitter en plein cours d'Histoire de Magie pour la faire soigner). Elle n'ajouta rien d'autre.

-Pour les informations, j'en ai déjà, sur leurs projets, ce qui disent à votre propos et leur relation avec Dumbledore si vous me permettez de...

Aimée réagit à la vitesse de la lumière. Elle fit volte-face brusquement, sa baguette pointé vers la source d'un bruissement de cape. Elle ne vit qu'une silhouette agenouillée et des cheveux blond-argenté, comme ceux de Drago Malefoy... Malefoy... Lucius Malefoy?

Ne sachant pas quoi faire pour s'excuser de ce geste vivement offensif envers un servant du Lord, Aimée fit la première chose qui lui vint à l'esprit: elle s'agenouilla à un genou délicatement devant le Seigneur des Ténèbres et résuma de parler avec lui.


-... si vous me permettez de vous les...

Un deuxième bruit d'apparition causa la main avec laquelle elle serrait encore sa baguette de trembler dans un essai de maîtriser le mouvement et la fit quasiment crier de surprise; elle camouffla le son avec expertise. Remerciant son éducation de nouveau, Aimée serra sa mâchoire. Dans sa vision périphérique, elle vit un homme s'agenouiller. Aimée remua sa tête et ses cheveux blonds revolèrent au vent, cachant son visage de la vue du nouvel venu.

-Pardonnez-moi de ma réaction, monsieur. Je n'ai pas prévu l'arrivée de vos humbles servants, siffla-t-elle entre ses dents serrés. Elle toussa légèrement, pensant qu'elle pouvait enfin finir sa phrase sans interruption.

-Je possède, en ma disposition, déjà plusieurs informations sur Harry Potter; sa relation avec Dumbledore, ses projets et de ce qu'il dit à propos de vous. Si vous me permettez de les partager avec vous et les deux messieurs, offra-t-elle de sa voix forte et cristalline qui semblait résonner dans le cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Jeu 9 Aoû 2007 - 4:46

Voldemort acquiesca lorsqu'Aimée affirma son appartenance à l'ADT. Au moins, elle pratiquait les sortilèges, et ca permettait de maintenir une relation de confiance avec le trio de Gryffondor. Puis elle mentionna que les hiboux étaient tous surveillés. C'était ce qu'il attendait de savoir, car l'une des seules choses qu'il avait ommis de demander à Severus, était de savoir si les lettres étaient contrôlées. Et presqu'à l'instant même où Aimée lui révéla l'information, il porta sa main droite sur son bras gauche pour convoquer Cadfael et Lucius.

Puis elle reprit la parole, mentionnant quelque chose de plus qu'intéréssant avant qu'elle ne se retourne brusquement, baguette levée. Voldemort lui, n'avait pas sursauté, évidemment. Il savait parfaitement qu'il s'agissait de ses fidèles mangemorts qui avaient répondu extrêmement vite à l'appel. Elle fut surprise également par l'arrivée du deuxième, Cadfael, puis elle s'excusa pour sa réaction. Elle s'était mise à genoux, comme quoi elle apprenait extrêmement vite. Elle avait commencé en tant qu'insolente, pour finir en tant que serviteuse exemplaire. Sa voix s'éleva ensuite de nouveau pour répéter qu'elle détenait déjà des informations qui pouvaient intérésser grandement le Seigneur.


Mais au lieu de répondre, le Lord Noir tourna son regard vers ses deux mangemorts qui s'étaient agenouillés. Puis il prit la parole, histoire d'expliquer à Aimée et aux deux serviteurs la raison de leur présence.

Stark sera celui que tu devras contacter en cas d'urgence, ou si tu obtiens des informations de la plus haute importance, annonca t-il à l'attention d'Aimée, mais en informant par la même occasion Cadfael de sa tâche à l'égard de la jeune Gryffondor.
Autrement, il te convoquera de temps en temps au cours de l'année scolaire pour que tu lui fasses ton rapport, qu'il me transmettra par la suite.

Il marqua une pause, et s'approcha lentement de ses deux mangemorts, ses mains entrelacées l'une dans l'autre à la hauteur de sa poitrine.

Stark est libraire à Pré-au-Lard, il lui sera donc facile d'organiser une rencontre avec toi.

Il regarda Cadfael et effectua un très léger hochement de tête pour qu'il lui confirme ce que le Seigneur venait de mentionner. Il continua ensuite à marcher, se rapprochant cette fois-ci un peu plus de Lucius. Puis, toujours à l'attention d'Aimée qui devait se tourner un peu à présent si elle voulait garder le Seigneur dans son champ de vision, il reprit la parole.

Lucius, pour sa part, va m'en dire un peu plus à propos de ta famille, étant donné qu'il connaît ton père. Histoire de confirmer tes propos.

Il avait choisi Lucius minutieusement. Premièrement, parce que Voldemort savait que le père Malefoy avait côtoyé le père Castlewood. Mais il l'avait choisi lui car Lucius, étant donné sa position dans l'aristocratie magique, connaissait presque parfaitement les familles de sang pur dans notre communauté. Leur histoire, leurs intérêts, leur réputation, tout ce qui pouvait confirmer que la petite Castlewood avait sa place parmi les mangemorts, ou pas. Il s'arrêta de marcher, puis il reprit la parole de sa voix froide.

Castlewood, tu me révèleras tes informations lorsque Lucius aura terminé de parler.

Lucius, je t'écoute.

Puis il fixa le père Malefoy de son regard inhumain et rouge, attendant des informations positives, ou négatives, mais satisfaisantes de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Jeu 9 Aoû 2007 - 22:19

[Note : les cagoules des Mangemorts sont justement faites pour qu'on ne reconnaisse pas les gens dessous. Cheveux compris, d'ailleurs, rien ne dépasse, sinon ça ne servirait pas à grand chose.]

Castelwood.

Un homme plus ou moins intéressant. Moins plus que plus, d'ailleurs. Ce cher William avait tendance à marcher sur
ses plates bandes. Les financements généreux et bien placés étaient l'apannage des Malefoy, et ce depuis des générations. Abraxas avait été particulièrement brillant en la matière, et Lucius se considérait comme un élève pas trop mauvais.
Alors non, définitivement non : aider Castelwood à le bouter de sa place de choix ? Et puis quoi encore ! Lucius I-Save-my-head Malefoy n'était pas un saint, il n'était pas sincère, et puisque Voldemort ne pouvait pas lire dans son esprit de toute façon, autant virer de la scène politique ce rival de seconde zone qui dilapidait sa fortune dans le vent (et oui, tout le monde ne pouvait pas avoir l'oreille de Fudge...).


William Castelwood est un homme corrompu versé dans l'art des pots de vins, mon Seigneur, répondit humblement Lucius, toujours à genou, sans relever la tête le moins du monde. Sa voix, basse, presque murmurante, portait jusqu'à Voldemort avec une modulation élégante mais sobre qui inspirait la franchise. Il a un peu d'influence du côté de la Justice et de la coopération magique, mais si je puis me le permettre, Monseigneur...

Lucius marqua une pause respectueuse, s'inclina encore plus bas, au point que son front en aurait presque touché son genou. Après avoir vérifié ses murailles mentales, Lucius reprit avec déférence.

Monseigneur, je dispose de contacts beaucoup plus directes avec le ministère... avec le ministre lui même... et dans presque tous les ministères. Prends ça, Castelwood ! Quant à sa fille, et bien... tant pis... qu'est-ce que ça pouvait lui faire si Voldemort s'en débarassait ? Elle n'était même pas une amie de Drago, et moins le Seigneur avait d'espions à Poudlard, moins on surveillait son blond et turbulent moufflet. Je ne crois pas que William Castelwood soit digne de confiance. Il s'est toujours tenu soigneusement à l'écart de tous les camps : c'est un opportuniste, sans amour pour notre noble cause. Vous avez déjà des espions au ministère, bien plus utiles et fidèles que Castelwood ne le sera jamais.

Vous m'avez moi, se retint d'ajouter Lucius. D'abord parce que s'aurait été trop, et puis parce que...
Malefoy frissona.
Parce qu'il ne l'avait pas calculé.

Qu'est-ce que c'était ? De l'orgueil ? L'orgueil d'être important pour quelqu'un comme Voldemort, d'être son meilleur contact au ministère ? Ou est-ce que le Lord avait réussit, incidieusement, à le ramener sous sa coupe ? Jamais ! Son naturel menteur et flatteur devait reprendre le dessus, Lucius ne pouvait pas le penser, pas sincèrement... Il serra les dents, déglutit, solidifa encore une fois les murailles de son esprit.
Jamais. Jamais il ne rendrait son âme à cette ordure !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Jeu 9 Aoû 2007 - 23:20

L'adolescente avait de jolis réflexes c'était sur. Mais elle aurait du penser à protéger le Seigneur des Ténèbres avant elle-même. Cela dit sa réaction était légitime. Elle ne connaissait pas encore le Maître. Cad n'eut pas le temps de l'examiner plus avant qu'elle ne se prosterne devant le Mage Noir. Encore un bon point pour elle, elle semblait respecteuse. Encore que... Cad eut un sursaut et avala de travers en l'entendant appeler son Maître 'monsieur'. Il fut prit d'une quinte de toux qu'il tenta tant bien que mal de cacher pour ne pas interrompre Voldemort.

Bon, tout ça pour dire qu'outre le fait qu'il avait l'air stupide, un genou à terre, à moitié plié en deux et essayant de respirer sans s'irriter la gorge (Surtout à coté de la classe de Vodemort et de Lucius), Cad avait un avis mitigé à tendance favorable sur Aimée. Il était donc tout prêt à l'aider à progresser et à devenir un mangemort digne de son nom. Il hocha la tête pour signifier à son Maître qu'il avait bien comprit sa mission mais sans ajouter un mot. Il expliquerait le protocole à Aimée après, si tout ce passait bien. Il n'était pas pressé.

Le libraire ne s'interessait pas vraiment à Castelwood aussi laissa-t-il ses pensées vagabonder. D'abord sur le fait qu'il avait toujours la faveur de son Seigneur puisque celui-ci s'obstinait par l'appeler avec son ancien nom que presque personne n'utilisait depuis qu'il avait récupéré son titre, ensuite sur la culture et la sagesse de Lucius (Lui n'était que sang mêlé et ne fréquentait pas tant de sangs pur que ça et puis en quinze ans il pouvait se passer plein de choses. Mais il se renseignerait, rien que pour satisfaire sa curiosité), sur Aimée elle-même ensuite. Irina Collins restait sa seule 'disciple'. Il l'avait choisie et il savait que ce serait une bonne recrue. Pour les autres, il était un peu plus mitigé, il avait l'impression que devenir mangemort était plus une mode qu'une vocation à Poudlard et il espérait que ce n'était pas le cas pour la rouge et or parce qu'l ne voulait pas voir souffrir inutilement des enfants.

Cad redevint attentif pour la conclusion de Lucius. Ce qu'il entendit le surprit. Comment Lucius savait-il déjà qu'il allait être muté au ministère ? Il ne lui en avait jamais parlé et seuls le Seigneur et son Serviteur étaient au courant. A moins bien sur que le Mage Noir en ai parlé a Lucius mais cela paraissait peu probable. Cad posa ses yeux intelligents sur son Maître. Qu'allait-il se passer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Ven 10 Aoû 2007 - 0:22

[hj: Ne prenez pas Aimée Castlewood pour une XD épaisse...^^ Elle a l'esprit analytique très performante... et j'ai revu OotP et les cheveux de Lucius Malefoy dépassent! ]

Toujours à un genou, Aimée entendit le Seigneur des Ténèbres ordonner à Lucius Malefoy de lui dire à propos de son père. Mordillant encore sa lèvre inférieure (il fallait que je correctionne cet habit, pensa-t-elle), elle révisa, avant même que le senior Malefoy eut émi le moindre son, au moins vingt phrases défensives pour son père.

Après tout, c'était Lucius Malefoy, aka Monsieur Je-ferais-tout-pour-gagner. Il dirait n'importe quoi pour rabaisser William Castlewood dans le but de garder sa position jalousement au coeur du Ministère... ou quelque chose comme ça. Voilà une autre raison pourquoi Aimée détestait le choixpeau magique: si elle avait été à Serpentard au lieu de Gryffondor, elle aurait côtoyé du monde qui étaient malins comme Malefoy...

Elle comprenait parfaitement pourquoi Lucius Malefoy faisait ça: il avait un fils et une épouse à... 'protéger' dans un sens. C'était lui, qui servait le sorcier le plus dangereux de la génération. Bien sûr qu'il ferait n'importe quoi, raconterait n'importe quelle bêtise pour se préserver. C'était purement Serpentard de sa part. Cependant, Aimée ne put s'empêcher de se sentir trahie une fois qu'il avait commencé à parler.

Le fait qu'elle soit à Gryffondor n'a pas vraiment dérangé ses parents (peut-être déçu un peu son père), vu qu'ils ne connaissent pas vraiment les principes de Poudlard (sa mère a fait ses études à Beaubâtons et son père à Dumstrang). Toutefois, ça a affecté les liens qu'elle avait mis des années à établir avec quelques enfants des familles rares de sang pur, dont Drago Malefoy. D'accord, Aimée n'a jamais été la meilleure amie de Malefoy junior, mais ils étaient au moins civil, un envers l'autre. Une fois rendue à Gryffondor, ils ne se sont croisés que rarement hors de classes et ne se sont jamais parlés.

Les familles Castlewood et Malefoy ont une fois été associées dans un projet de financement... il y avait fort longtemps. Ils ont participé aux gatherings sociaux (évidemment réservé aux gens de leur classe) ensemble. Maintenant, écoutant les paroles de Lucius Malefoy, un homme qu'elle respectait et aimait bien malgré sa personnalité, déclarant que SA famille -la famille Castlewood- ne supportait pas la Cause peinait la jeune héritière. Combien de familles sang pur restaient pures après tout ce temps? Et combien supportaient la Cause? Ne serait-il pas temps de reconnaître le reste de cette rare population?

*Pour l'amour de Dieu, Aimée, que veux-tu qu'il dise? S'il perdait sa position auprès du Ministre à cause de ton père, Voldemort n'aura plus de besoin de lui,* se raisonna-t-elle en essayant de se calmer. Elle frissona en pensant à ce qu'il subirait s'il perdait sa position.


Elle attendit patiemment que Malefoy ait fini de parler (et quelques respirations forcées pour reprendre le calme plus tard). Il fallait qu'elle rectifie tout ça à propos de son père! Aimée choisit ses mots soigneusement.

-Mon seigneur, avant que je discerne... (elle ravala le déterminant possessif 'mes' en les remplaçant avec un démostratif 'les')... les précieuses informations à propos de Harry Potter, je dois, au nom de ma famille -incluant mon père-, vous assurer que nous supportons entièrement votre cause. Je suis venue ici sur les souhaits de mes parents. Ils désirent plus que tout de préserver les nôtres.

Aimée marqua une pause respectieuse avant de se lancer dans ses... -les- informations. Pour que sa voix soit plus claire, elle se permit de relever sa tête.

-Milord, commença-t-elle d'une voix d'affaires sophistiquée, une de leurs projets, l'Association de Défense, que vous avez mentionnée plus tôt, n'a pas seulement pour but d'attirer des élèves à pratiquer la défense contre les forces du mal hors de la classe. J'ai déjà assisté à plusieurs réunions déjà et laissez-moi vous rapporter un résumer du discours lors de notre première rencontre...

Elle prit une respiration, son esprit remontant à la première réunion.

-On était à la Tête de Sanglier, cette journée-là. Hermione Granger avait pris la parole en premier, disant qu'on ne pouvait pas pratiquer la vraie défense pendant les cours d'Ombrage. Puis, elle s'est rectifiée, affirmant que la vraie raison pour former ce groupe était que le Seigneur des Ténèbres soit revenu d'entre les morts. Les élèves présents furent shoqués, puis ils ont fini par partir une argumentation qui avait pour sujet 'qui croit que le Seigneur des ténèbres est revenu?'. Harry Potter s'est fait bombardé de questions sur ce qui s'est passé au Tournoi des Trois sorciers et joua les modestes, ce qui fait que certains de ses supporters rammena les choses qu'il a accomplies de sa première année à l'incident des Détraqueurs de cet été.

L'AD est une façon de créer une résistance contre vous, milord. Ils fourrent dans la tête des gens des informations de votre retour.

Finalement, à propos des relations de Dumbledore avec Harry Potter, ce n'est pas facile à observer, mais des changements peuvent être remarqués. Dumbledore refuse d'établir contact visuel avec lui... enfin, je crois, parce qu'avant, ils s'échangeaient des regards dans la Grande Salle.


Aimée s'arrêta de parler, attendant un commentaire de Lord Voldemort. L'homme à côté d'elle (qui fut pris d'une quinte de toux bizarre et que Voldemort s'est adressé en tant que Stark) restait immobile, sans parler. Elle se demanda comment il pouvait rester dans une position aussi longtemps sans bouger. Il avait l'air d'une... statue.

De la neige s'accumula sur les robes des quatres...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Ven 10 Aoû 2007 - 0:42

[HJ: J'était obliiiiiiiigé de venir, une réunion Mangemortale sans moi, ce n'en est pas une :hellooo: , mais si mon rp vous gène, je le supprimerais... ]

Pourquoi donc Bellatrix venait de transplaner non loin du cimetière à cet instant? La raison était simple, son bras gauche avait commencé à légèrement la chauffer, et le Lord avait été clair, à chaque fois, quoi qu'elle était entrain de faire, Lestrange devait le rejoindre immédiatement, ce qu'elle fit.

D'ailleurs elle ne fut pas beaucoup dérangé, elle était entrain d'essayer , en vain, de remplir sa nouvelle mission, retrouver Rabastan, son beau frère, et de lui faire payer son absence. Mais elle ne l'avait pas trouvé, malgré avoir passé sa journée entière à se rendre dans ses habituels cachettes.

L'appel du Seigneur des Tenebres était bien plus important que ce lâche minable. Sa cape voletait derrière elle à chacun de ses pas, bientôt, la Mangemorte pourrait entièrement discerner qui était les formes qu'elle voyait au loin.

Elle reconnu bien vite son autre beau frère, Lucius, puis bien entendu son Maître. Mais deux autres silhouettes ne lui disaient rien, plus part habitude que par prudence, d'un geste de baguette, son masque de Mangemort qu'elle aimait tant vint se poser sur son visage.

Bella s'avança jusqu'à être vu par ses "collègues de travail" et en reconnu Cadfael, mais une blondasse XD demeurée inconnu au bataillon. :Oo: Quoiiii??? La voilà qu'elle se mettait à genoux devant lui, SON Maître adoré !

En Lestrange se fit ressentir une poussée de jalousie, d'habitude c'était elle LA femme qui se mettait à genoux devant Lord Voldemort, ou alors sa soeur Narcissa, mais non ! Non ! Non ! Pas un cornichon poudlaridien avec une perruque blonde !

Il y avait deux solutions.... La Avadakedavariser, ou alors agir comme à son habitude, user de sa détestable attitude aristocratique et de sang pur, supérieur aux autres.. Et puis... Ne l'était-elle pas? Supérieur aux autres?

Oui, cela était la meilleure des solutions. Être méprisante et froide, voir même l'ignorer. Mais la rabaisser serait terriblement séduisant, mais ce n'était pas certain que le Lord en soit satisfait.

Au bout de quelques secondes, la voilà au côté de Malefoy. Bellatrix s'inclina lorsque le regard du Seigneur des Ténèbres se posa sur elle. Elle ne dit pas un mot, et ne fit aucun geste et ne lança aucun regard aux autres Mangemorts présent, Bella n'était que trop occupé à devisager cette gamine qui se prenait pour une personne déjà importante aux yeux du Lord juste parce qu'elle avait des informations sur ce cornichon à lunette et l'autre Sang-de-Bourbe !

Mais par Salazar! Pour qui se prenait-elle? Pour cela, elle lui aurait mit des claques... Ah ! L'éternelle jalousie de Bellatrix Lestrange... Comment pouvait-elle l'être d'une mioche de Poudlard? La Brune n'était elle pas le bras droit de son Maître? Alors.. Pourquoi être jalouse...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Ven 10 Aoû 2007 - 1:01

[hj: désolée de ce poste inutile, mais Bella, ne supprime SURTOUT PAS ton message! Il est super bon et surtout DRÔLE! (j'ai ri pendant une demie heure là-dessus, c'est clair cornichon poudlarienne avec une perruque blonde ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Ven 10 Aoû 2007 - 3:25

Cadfael acquiesca de la tête pour lui faire comprendre qu'il avait bien compris la mission. Voilà une chose de faite pensa le Seigneur. Puis Lucius prit la parole à la demande du Lord Noir. Contrairement à toute attente, ou du moins à l'attente de Voldemort, Malefoy ne révéla uniquement des mauvais côtés concernant le père Castlewood. Intrigué par les propos du Serpentard, le Lord fixa fermement les yeux de Malefoy. Il disait que Castlewood n'était pas digne de confiance, qu'il était opportuniste et qu'il n'idôlatrait pas LA cause. Connaissant Lucius, malgré ses manières exemplaires à l'égard de son Maître, il aimait à défendre ses propres intérêts. Cependant, les rapports qu'il avait remis au Seigneur dans le passé avaient souvent été satisfaisants et vrais. Par conséquent, pourquoi serait ce cas précis différent ? Tout en plongeant son regard dans celui de Malefoy, Voldemort tenta de pénétrer ses pensées, en vain. En bon occlumens qu'était le mangemort, le Lord s'était heurté à un mur mental. Ce qui ne pouvait pas jouer en sa faveur, car cela voulait tout aussi bien dire qu'il cachait quelque chose.

Les propos qu'il avait entendu auparavant à propos du père d'Aimée contredisaient ce que Lucius affirmait. Voldemort se tourna ensuite vers Cadfael. Il le savait cultivé, alors peut-être ses pensées révèleraient-elles quelque chose ? Sachant que le libraire laissait toujours son esprit ouvert pour son Maître, Voldemort plongea son regard dans celui du mangemort pour entendre ses pensées. Les premières pensées qui lui parvinrent montraient que Cadfael était volontaire pour aider la jeune Gryffondor à s'améliorer et devenir une mangemorte digne de ce nom. Puis la deuxième série de pensées montraient que, au contraire, la situation de Lucius par rapport aux autres familles de sang pur était notable et que sa classe n'était que plus respectable. Ainsi donc il faisant confiance à Malefoy.

A présent pris dans un dilemme agacant, Voldemort ne savait plus si Aimée était digne d'être considérée comme future mangemorte... Si seulement il en savait plus sur la famille Castlewood, il aurait pu se faire un choix seul, et ne pas dépendre des autres, chose qu'il détestait plus que tout. Il écouta cependant les révélations de l'élève, après y avoir été autorisée par le Lord. Elle tenut à préciser le contraire des propos de Lucius, mais Voldemort était beaucoup plus enclin à croire les propos de son fidèle mangemort plutôt que les affirmations d'une jeune élève de Poudlard. Mais le Lord Noir devait s'assurer de la véracité des propos d'Aimée, c'est pourquoi il la fixa dans les yeux. Jeune comme elle était, elle n'avait pas encore pu se construire une barrière mentale respectable, et apparemment, elle n'avait pas un don pour l'occlumancie prédestiné comme les Malefoy avaient. Ainsi il s'aventura dans ses pensées et découvrit qu'elle était sincère.

Un fort sentiment de doute et d'incompréhension prenait place en Voldemort. On ne bernait pas le Seigneur des Ténèbres, et si jamais il apprenait que Lucius lui avait menti, sa punition serait grande. Cependant il ne pouvait confirmer le fait que Malefoy ne disait pas la verité. Etant totalement incertain quant à la décision à prendre, il porta sa main droite sur son avant-bras gauche. Son bras droit se devait de venir l'épauler et donner son avis.

Et alors qu'Aimée révélait ses informations plus qu'intéréssantes sur Potter et ses accolytes, Bellatrix apparut, cachée par son masque. Voldemort porta ensuite toute son attention aux propos de la Gryffondor.
Les doutes déjà très avancés du Seigneur se confirmèrent lorsque l'élève annonca le réel but de l'Armée de Dumbledore. Ainsi ils se préparaient à l'affronter. Un rire machiavélique s'éleva en lui. Comment de misérables élèves de Poudlard pouvaient-ils penser pouvoir rivaliser avec le Seigneur des Ténèbres ? Mais un sentiment de colère chassa rapidement le rire qui l'avait habité. Ils essayaient de faire prendre conscience aux autres de Son retour. Une lueur rouge passa dans ses pupilles à ce moment précis. Il continua cependant à écouter les révélations d'Aimée. Alors d'après elle, Dumbledore evitait le contact visuel avec Potter. Etrange constatation pensa Voldemort. Bien sûr, il ne pouvait prendre cette information totalement en considération, étant donné qu'elle n'émettait qu'une hypothèse. Mais ca méritait réflexion, même si pour l'instant il n'y avait aucune explication plausible d'après le Seigneur des Ténèbres.


Néanmoins, ces informations étaient satisfaisantes pour quelqu'un qui n'avait même pas encore commencé sa première mission. Bien sûr, ceci rendait sa décision encore plus difficile à faire. C'était donc maintenant que Bellatrix allait entrer en scène. Cependant, avant il devait être clair à l'attention du père Malefoy et de la jeune Gryffondor. Il se tourna donc d'abord vers le mangemort et parla d'une voix froide et sèche, montrant très clairement son mécontentement de ne pouvoir se décider, forcé à dépendre des autres.

Lucius, si jamais je découvre que ce que tu m'as révélé est faux, et que tu n'as pas été honnête à l'égard de ton Maître, ta punition sera grande. Par contre, il se tourna vers Aimée, si ce que Lucius a affirmé est vrai, ta famille sera considérée comme étant traître à son sang, et recevra le châtiment en conséquence.

Pensant avoir été plutôt clair, il marcha vers son bras droit puis s'arrêta devant elle. En murmurant de facon à ce que personne ne puisse l'entendre, il fit un très court résumé de ce qui venait de se passer, à savoir les affirmations de Malefoy sur le père Castlewood, ce que Voldemort lui-même avait entendu au propos du sorcier, la situation d'Aimée et ce qu'elle affirmait concernant son père. Puis s'écartant légèrement de Bellatrix, il reprit à voix haute cette fois-ci.

Je veux ton avis sur la question Bellatrix. Aimée Castlewood est-elle digne de pouvoir tenter d'accomplir une mission à mon compte ? En prenant en considération ce qu'elle vient de nous informer à l'instant, concernant Potter et compagnie.

Bien sûr, Voldemort prendrait sa décision seul. Mais il désirait connaître le point de vue de tout le monde avant de faire la sienne. Il connaissait l'avis de Lucius, de Cadfael après s'être introduit dans ses pensées, et d'Aimée. Et il allait bientôt avoir celui de son bras droit, Bellatrix Lestrange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Ven 10 Aoû 2007 - 14:08

[Aimée, je vais être claire : Je me contrefou de ce qu'on voit dans les films, et à plus forte raison quand ils contredisent la logique même. Combien de sorciers ont les cheveux blonds platines et longs ? Alors franchement, si Lucius était assez con pour faire dépasser ses cheveux, ce qui n'a JAMAIS été écrit dans le livre (d'ailleurs il n'est pas précisé qu'ils sont longs dans ledit livre), ça ferait bien longtemps qu'il aurait les deux pieds dans la tombe.
Enfin, je voudrais te rappeller que c'est MOI qui joue Lucius, donc je lui fais dire ce que je veux et si je décide qu'on ne voit pas ses cheveux, alors on ne les voit pas, et seul un modérateur pourra affirmer le contraire. C'est mon droit de joueuse et j'aimerais qu'on le respecte. Merci.]

Une présence insidieuse, des frottements contre ses murailles... Il ne fallut pas longtemps à Lucius pour comprendre ce que Voldemort essayait de faire. Oh, le Lord aurait sans aucun doute réussit à entrer s'il l'avait vraiment voulut. Il était puissant, bien plus que Malefoy. Le blond lui en était presque reconnaissant de n'avoir pas cherché à aller plus loin, de ne pas lui avoir ordonné d'abaisser sa défense.
Ce qui ne l'empêcha pas de déglutire : parce qu'il pouvait tout simplement dire une demi vérité à Voldemort, c'est à dire qu'il sortait d'une entrevue avec sa femme et que certaines de ses pensées auraient été, hum... un peu déplacée en la circonstance, ou mentir en sortant carrément qu'à force de fermer son esprit, il ne savait plus comment l'ouvrir. Bête et méchant, mais jusqu'à ce qu'on apporte la preuve du contraire, personne n'aurait put prouver que... enfin bref, de toute façon, mentir à Voldemort était un sport aussi dangereux que la chasse au dragon, si bien que, malgré le froid, Lucius avait les mains moites et la nuque humide de transpiration.

Heureusement pour Lucius, Aimée n'était pas assez maligne pour que Voldemort doute sérieusement de lui. Ou tout du moins était-ce que pensait le Mangemort : la jeune fille parlait à tout va, sans autorisation, sans peur, sans même daigner se brider. Croyait-elle qu'on parlait au Seigneur des Ténèbres comme à un professeur de Poudlard ? Tant mieux ! Moins il l'aimait, mieux c'était pour Lucius, qui fit un gros effort pour se persuader qu'il n'était intéressé que par sa place et que non, ça n'avait rien à voir avec le fait d'être proche de Voldemort.
La présence de Bellatrix à ses côtés fut presque rassurante. Presque, seulement : car si Voldemort, par dédain, avait tendance à tuer vite et proprement pour être débarassé, sa chère belle soeur aimait faire durer le plaisir. Mais avec un peu de chance, elle pèterait un plomb et massacrerait la gamine...

Lorsque Voldemort trancha finalement, acceptant ses paroles sans y mettre trop de confiance, le coeur de Lucius manqua un battement, de soulagement comme de crainte. Il ouvrit la bouche dans l'espoir d'assurer le Lord de sa fidélité et de l'honorabilité de ses propos (après tout, il disait la vérité, à savoir que Castelwood était un opportuniste pas plus intéressé que ça et que lui, Lucius Malefoy, était bien plus utile à son Lord. Il avait juste évité de parler des quelques bons côtés du père d'Aimée), mais la referma finalement sans rien dire.
A quoi bon ? Il entreprit de faire le vide dans ses pensées, de ne laisser que ce que Voldemort voudrait voir. Si le Lord voulait le sonder de nouveau, il vaudrait mieux le laisser entrer, cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Ven 10 Aoû 2007 - 21:47

Cad était un homme curieux. Il avait toujours été avide de savoir, de connaissances, touche à tout et avait de plus une bonne mémoire. Inutile de dire donc qu'il écoutait et notait ls informations d'Aimé avec toute son attention. Il compilait ces informations et les ajoutait à ce qu'il savait déjà.

Il n'avait pas vraiment apprécié le fait qu'elle précise que sa famille lui avait demandé de faire partie du groupe de mangemort. Pour quelqu'un d'aussi strict que Cad, on le faisait par passion, par convictions, et pas pour faire plaisir à sa famille. Même s'il était certain que les deux n'étaient pas incompatibles.

Le mangemort sentit le contact de son Maître mais était déjà totalement ouvert et ne pouvait donc pas faire grand chose pour l'aider. Il soutint le contact visuel, prenant garde à ne pas le rompre mais sans surveiller ses pensées qui s'égaraient à droite à gauche. Il aurait aimé aider le Seigneur des Ténèbres mais en était incapable. Il était de sang mêlé et les Castelwood de sang pur. Tout ce qu'il savait c'était que la mère d'Aimée était de Drumstang et son père de Beaubâton...a moins que ce ne soit le contraire ? Aaah si seulement il avait su de quoi il s'agissait avant de venir, il aurait relu ses notes !

Quelque chose bougea soudain dans un coin. Cad tourna vivement la tête en direction du bruit, prêt à agir pour protéger mon Maître, son Ami, et accessoirement l'adolescente mais sans faire d'autres mouvements. Voldemort n'avait pas l'air surprit. Cela devait être l'un des leurs. Ah. Gagné. Bellatrix.

Les pensées de Cad envers la belle-soeur de Lucius étaient plus que confuses, mais disons qu'il y avait surtout de la jalousie et de l'admiration, avec un rien de mépris pour sa folie. Enfin bref, pas la peine de s'éterniser là dessus. Pour être honnête Cad ne savait pas vraiment ce qu'il faisait là. Il n'avait rien à dire, rien à faire d'autre qu'écouter et se sentait de trop face à ce rassemblement de sang pur.

Le ton monta et Cad reposa ses yeux sur son Maître avant de lancer un regard étonné sur Lucius. Pourquoi se faisait-il menacer ? Le Lord n'avait-il pas lu ses pensées à lui aussi ? Il savait les Malefoys bon occlumens mais l'idée de fermer son esprit à Voldemort ne l'aurait pas effleuré. Ainsi donc tout dépendait des paroles de Bella ? Il tourna à nouveau son visage vers elle mais ne pu deviner ce qu'elle dirait. Il n'avait pas assez d'éléments en main. En vérité, il se sentait totalement dépasser.

La neige avait trempé sa robe et menacait de transpercer Robe et Cape si elle continuait à s'amonceler ainsi. Mais, mis à part les yeux et la tête, le libraire restait totalement immobile, image même du respect et de la patience (il ne faut pas s'y tromper, Cad n'était pas du tout un homme patient en temps normal mais il avait apprit à passer le temps avec ses pensées et pouvait maintenant se tenir plutôt bien.)

Un bruit dans un buisson le fit tressaillir et de la neige tomba de son dos tandis qu'il se redressait. Probablement un animal mais comment être sur ?

Il releva les yeux, inquiets et fronça les sourcils. Les autres avaient-ils entendu ?


-Monseigneur ?

fit-il, timidement mais assez fort pour attirer l'attention de son maitre et en laissant son inquiétude envahir ses pensées supérficielles. C'était la premiere fois de la soirée qu'il ouvrait la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Sam 11 Aoû 2007 - 14:40

La Brune détourna son regard du cornichon blond pour le poser sur son Maître qui c'était approché d'elle. Bella évita soigneusement de croiser son regard sinon il pourrait lire en elle toute sa jalousie, et donc, son avis n'aurait plus aucune valeur aux yeux du Lord.

La Mangemorte fut fière qu'il lui demande ce qu'elle en pensait, et elle n'allait pas hésiter ne serait-ce qu'une seule petite seconde à enfoncer cette pimbèche-à-la-baguette-magique.


He bien Maître... Miss Castlewood est peut être digne de TENTER une mission pour vous, mais de la réussir, j'en doute fortement.

Lestrange fit une pause, jetant un regard qui en disait long sur ce qu'elle pensait à Aimée. Puis elle se redressa, se tenant aussi droite que son dos le pouvait, l'habituelle posture aristocratique des Black , la tête haute.

La jeunesse est une grande faiblesse Maître.. Mais cela reste mon humble avis. Et je doute qu'il soit un élément important dans votre décision.

Elle ne voulait pas de cette mioche écervelée dans leurs rangs, c'était clair et net. Pas de blondasse autre que Cissy à genoux devant le Seigneur des Ténèbres, na na na! Veux pas !

La Mangemorte avait déjà du mal qu'un autre mage noir lèche les bottes du Lord, alors une gamine... Grrrr ! N'est pas lèche botte personnel de tonton Voldy qui veut ! C'était un métier dur et à plein temps... Cette nunuche était trop... Nunuche.

Soudain un bruit dans un buisson vint briser le silence pesant qui c'était imposé dans le cimetière. Et apparemment, elle ne fut pas la seule à l'avoir entendu, Cadfael également. D'une rapidité qui lui était propre, Bella sorti sa baguette, à l'affût d'un moindre geste dans la pénombre. Peut être était-ce un bestiau, peut être pas.

Et si c'était un stupide Auror? Oh ! Chouette alors! Lestrange en ferait du steak haché du sorcier, hmmm charaaal, on a pas fini de vous faire aimer la viande . La Folle-à-liée plissa les yeux pour discerner ne serait-ce qu'un geste, mais elle ne descella même pas une aura magique... Dommage, la boucherie, ce ne serait pas pour cette fois.

C'est alors qu'elle reposa son regard sur la gamine, la dominant sur tout point de vue. Bellatrix se jura à elle même que si elle venait à rentrer sous les ordres du Dark Lord, elle deviendrait son mentor, mais pas pour lui apprendre l'art de la magie noire ou bien la protéger.. Mais pour lui montrer les effets de la torture sur le mental des jeunes filles comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Sam 11 Aoû 2007 - 20:17

Lucius ne prononca rien à l'encontre des paroles du Seigneur. Mais ce dernier ne s'obstinerait pas ici, tout de suite sur son cas. Non, il verrait ca avec lui plus tard. Il se devait d'éclaircir cette situation avec le père Malefoy, s'assurer de l'honnêteté de son mangemort. Déjà que le Lord Noir était agacé par la perte du journal quelques années auparavant, il ne pouvait dire que la situation du mangemort était bonne.

Bref, Bellatrix prit la parole et fit part de son opinion à son Maître. Elle la disait éventuellement digne de tenter la mission, mais pas de la réussir. Mais justement, le but de cette rencontre était de laisser l'élève tenter d'accomplir une mission. Après, si elle la réussissait ou pas, seul l'avenir pourrait nous le dire. Seule Aimée pouvait y faire quelque chose. Et elle devait certainement être bien consciente que si elle ne réussissait pas proprement sa mission, ce serait la fin pour elle, chose qui devrait grandement la motiver.


Puis le bras droit ajouta que la jeunesse était une grande faiblesse. Heureusement pour elle, elle précisa que ce n'était que son humble avis. Car elle avait tort. Voldemort savait que trop bien ce que l'on pouvait faire lorsqu'on est jeune. Certes, le Seigneur avait toujours eu une maturité et une puissance bien plus élevée que ceux de son âge, mais ca n'enlevait pas que la jeunesse s'avérait souvent être un avantage. Il reprit alors la parole à l'attention de Bella.

Tu as tort Bellatrix. La jeunesse peut s'avérer être un atout considérable. La jeunesse rime avec innocence, ce qui constitue une protection démesurée. Si tu savais tout ce que j'ai pu accomplir grâce à la jeunesse, tu retirerais immédiatement ce que tu viens de dire.
Et si tu réfléchissais un peu, tu comprendrais que son âge est indispensable dans la mission que je lui donne. Tu vois un adulte s'introduire dans le trio de Gryffondors et acquérir leur confiance comme Castlewood peut le faire ?


Bref, au moins il avait obtenu ce qu'il voulait; savoir ce que Bella pensait quant à la situation d'Aimée. Voldemort avait fait sa décision. De toute facon, il ne perdrait rien. Il laisserait l'élève s'attaquer à sa tâche, et si jamais elle réussissait, il lancerait une vraie recherche d'informations à son sujet, pour savoir précisément à qui il avait à faire. Et si elle échouait, la question serait réglée.
Mais au moment où il allait se déplacer pour se mettre en face de la Gryffondor, un bruit se fit entendre dans les buissons du cimetière. Volemort se retourna immédiatement. Personne ne devait les avoir entendu, c'était bien trop secret. Et s'il s'agissait de quelqu'un, n'importe qui, il serait éliminé sur le champ.
La voix de Cadfael s'éleva pour la première fois, et Voldemort savait que c'était au sujet du bruit. Tout en gardant son regard vers le buisson, il prit la parole à l'attention du mangemort.


Stark, va voir de quoi il s'agit. Si c'est quelqu'un, ou même si c'est un animal, immobilise-le, Bellatrix prendra le relais.

Il savait qu'en disant que Bellatrix s'en occuperait par la suite, cela voudrait dire torture et meurtre. Il savait Stark incapable d'utiliser les sortilèges impardonnables, mais expert en sorts d'immobilisation. Même s'il s'agissait d'un animal, il fallait l'éliminer, on est jamais trop prudent.
Puis il porta ensuite son attention sur Aimée, sachant que la situation était sous contrôle.


Castlewood, tu peux accomplir ta mission. Cependant, je te préviens, si jamais tu échoues, si jamais tu ne me fais pas parvenir des informations dignes de ce nom, tu recevras le châtiment en conséquence; à savoir, une soirée avec Bellatrix.

Il lanca un regard bref à ses mangemorts, puis il tourna sur place, disparaissant dans un CRAC sonore. Sa décision était prise, la mission donnée, il n'avait plus rien à faire dans le cimetière. Il savait que Cadfael expliquerait le fonctionnement à Aimée, et que Bellatrix se ferait comprendre à sa facon auprès de l'élève.


[desolé Aimée, mais j'ai pensé que t'aurais plus de choses à dire si je postais avant: C'est donc à toi maintenant ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Sam 11 Aoû 2007 - 22:47

[hj: je suis vraiment désolée du retard... je suis en pleine déménagement alors pardonnez-moi si je ne poste pas assez... Et Lucius, tu veux que je rectifie ma ligne sur 'ses cheveux blonds comme Drago'? Je pourrais dire qu'Aimée a reconnu sa cane de serpent... qu'est-ce que t'en dis? Cadfael, tu peux m'expliquer c'est quoi cette affaire de 'Stark'? Je suis un peu confuse que t'aie deux noms^^...

Et enfin, merci à Bella et Milord^^ d'avoir accordé une chance à Aimée pour sa mission!]



Aimée retint son souffle lorsqu'un autre son d'Apparition éclata près d'elle. Elle osa tourner légèrement sa tête pour essayer d'appercevoir de qui il s'agissait.

*Mais non, cette personne a un masque... si seulement je pouvais voir...*

Une vague sensation passa en elle; la nouvelle arrivante (elle avait décidé que c'était une femme, en déterminant par sa posture) venait de la fusiller d'un regard malveillant. Aimée vit en la femme une trace familière. Sa posture, évidemment, était impeccable, le genre que tous les éducateurs des enfants sang purs tenaient désespérément à leur enseigner. Oui, sans doute, la nouvelle arrivante était une sang pure.

Cette dite nouvelle arrivante redressa son dos et regarda par-dessus son nez Aimée, comme si elle la considérait comme inférieure. Un sentiment d'une vague irritation s'installa.

*Peut-être elle est une adulte, une Mangemorte accomplie, de rang supérieure...* se consola Aimée.


-Je veux ton avis sur la question Bellatrix...

BELLATRIX BLACK LESTRANGE?

À l'intérieur d'elle, Aimée passa à la limite d'hyperventilation. Bellatrix Lestrange, dont le visage était plaquardé sur toutes les vitres des magazins? Bellatrix Lestrange, qui jouait avec sa nourriture avant de la manger? Bellatrix Lestrange, qui est maintenant si près d'elle qu'elle pouvait voir sa respiration en bouffée blanche...

À l'extérieur d'elle, Aimée sourit d'un air méprisant, malgré ses émotions, témoignant l'utilité de SA propre éducation perfectionniste. Alors, comme ça, elle avait Lucius Malefoy et sa belle soeur Bellatrix Lestrange à côté d'elle... consistant la moitié de ce qu'elle appelle... le Cercle Innée du Seigneur des Ténèbres?

Il n'y avait point besoin de dénier qu'elle n'avait pas encore peur. Un peut dire qu'Aimée Castlewood était malade mentale ou représentait une sacrée cause de Désordonnance Émotionnelle. D'autre peuvent dire qu'elle n'a pas peur de mourrir. Ou de souffrir, dans le cas de Bellatrix. Qu'avait-elle à perdre? De l'argent? Le peu de sanité qui restait en elle avec Bellatrix Lestrange à sa droite?

Aimée transforma son sourire en une moue lorsque la démente femme affirma que 'la jeunesse est une grande faiblesse'. Qu'est-ce qu'elle en savait, elle, de la jeunesse? Elle pense que ELLE pouvait réussir la mission? Avec quoi? Trente-six mille chaudrons de Poly?

Confidante, elle entendit le Seigneur des Ténèbres rectifier avec une colère contenue Bellatrix à propos de son opinionn sur la jeunesse. Un léger bruit s'éleva du buisson d'à côté. L'homme nommé Stark, sur les ordres de Voldemort, alla vérifier la source.

Puis, il prit sa décision de lui donner la mission, après tout. Elle n'eut pas la moindre réaction physique quand il nomma sa conséquence. Aimée s'est souvenue il y avait quelques moment ce que sa mère lui avait dit à propos de la peur: le Seigneur des Ténèbres n'aimait pas les faibles qui gémissent vingt-quatre heures sur vingt-quatre.


-Merci de vous être déplacé, milord, remercia Aimée juste avant qu'il disparaisse. Encore une fois, c'était les paroles de sa mère ('on ne demande pas à voir le Seigneur des Ténèbres; on suggère un rendez-vous, préférablement sans thé') qui l'avait poussée.

Dès qu'il fut hors de vue, Aimée resta immobile un moment puis se releva lentement. Le dénommé Stark venait d'entrer dans le buisson, Bellatrix après lui (sûrement pas avant d'avoir souri malignement à Aimée sous son masque). Elle se retourna vers Lucius Malefoy, toute expression absente de son visage.


-Bonsoir, Mr. Malefoy, salua-t-elle avec douceur, belle soirée, n'est-ce pas? Comment va votre épouse? ajouta-t-elle avec une fausse curiosité mélangé avec de la politesse. Et une pincée d'allégresse.

Car elle savait parfaitement que ce n'était pas une belle soirée pour lui; une nouvelle espionne à Poudlard, où son fils résidait et il s'est fait appelé au beau milieu de Dieu-sait-quoi, dérangeant ses plans du soir. Peut-être avait-il envisagé d'aller souper au Magnifique...?

Malgré tout, il était Lucius Malefoy. Et Lucius Malefoy avait une façade que rares ont vus. Aimée ne savait pas quoi s'attendre de lui... Toutefois, elle sait qu'elle était peinée qu'il a quasiment condamné sa famille au titre des Traîtres à leur Sang, mais qu'elle devait quand même s'adresser à lui pour maintenir ce qui restait de la civilité entre deux familles.

Peut-être que ce n'était pas une belle soirée pour Aimée non plus, après tout.


[hj: je n'ai aucune idée de ce qui se passe dans le buisson, alors j'espère que vous avez une idée concrète^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mar 14 Aoû 2007 - 19:37

[Pas la peine, c'est passé de toute façon, mais j'aimerai juste qu'on ne considère pas Lucius comme une copie des films. Je m'appuie sur les livres et uniquement dessus, donc si je ne dis pas qu'il a une canne, il n'en a pas, si je ne dis pas que ses cheveux dépassent, ils ne dépassent pas. Je pense donner assez de perches dans mon jeu pour qu'on ai pas besoin d'en chercher là où il n'y en pas... ]

Non, Lucius n'avait pas entendu le bruit dans le buisson. Il était trop occuper à souhaiter du mal à Aimée, à trembler devant Voldemort (merci à la cagoule, soit dit en passant : rien de mieux pour cacher le teint pâle de frayeur, les grimaces de dégoûts ou encore le levage-d'yeux-au-ciel lors des discours trop ampoulés) ou à ne pas éternuer.
Parce que c'est pas tout ça, mais il ne faisait pas chaud dans ce charmant cimetière.

Mais Voldemort, plus attentif que lui, avait capté le murmure de Cadfael. Par réflex, Lucius sortit immédiatement sa baguette et se surpris à faire un début de geste pour se relever. Il s'immobilisa tout aussi vite. S'il aurait volontier suivit Cadfael pour le couvrir, il n'était pas prêt à se mettre le Lord à dos pour cela, et c'est la gorge noué qu'il suivit le sang mêlé du regard.
Au moins, il avait sa baguette, au cas où... même s'il était peu probable que quelque chose puisse échapper à Voldemort.

Quelques paroles à Aimée, et le Seigneur Noir débarassait la compagnie de sa répugnante présence. Ce qui ne détendit pas Lucius le moins du monde : restait Cadfael et surtout Bellatrix, devant lesquels il ne pouvait se trahir. Aimée, au pire, il pouvait l'Avadakevadriser et la jeter en petits morceaux dans le premier fossé venu, ce n'était pas comme si quelqu'un s'en inquiéterait. Après tout, des élèves qui se trompaient et transplanaient en Antarctique, ça existait...

Malefoy se releva lentement. Le froid avait raidit les muscles de ses cuisses et, à force de rester à genou dans la neige, tout le bas de son pantalon et de sa cape étaient trempés. Après cette dure journée, il était nerveusement épuisé, et la perspective de ses draps chauds et confortables comme celle des doux bras de son épouse étaient des plus attirantes. C'est donc avec mauvaise humeur qu'il répondit à Aimée. Qu'importe ! En public, elle ne pourrait pas s'en plaindre, car ce serait admettre qu'elle avait été là ; ensuite, Voldemort n'avait demandé qu'on soit gentil avec elle et, enfin, elle lui tapait sur les nerfs, à se prendre pour Sainte Potter-et-Lockart (Merlin qu'il avait pu l'énerver celui-là...)? Bon débaras !


Mon épouse va parfaitement bien, merci, répondit-il froidement sans même se tourner vers Aimée. Je vous prie de bien vouloir m'excuser, Miss Castelwood, mais je suis attendu. Mes sentiments distingués, acheva-t-il avec un tel formalisme que personne n'aurait pu s'y tromper. Puis, après un dernier salut à Cadfael et à Bellatrix (grimace), il transplana.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Mer 15 Aoû 2007 - 3:24

[HJ Aimée c'est expliqué dans ma fiche et mes mémoires, et Cad va l'expliquer rapidement dans un post si Aimée pose la question. Je t'enverrais un MP aussi, si besoin]

Cad ne disait rien, Cad ne bougeait pas, Cad ne perdait pas une miette du spectacle qui se déroulait sous ses yeux. La réponse de Bella le fit sourire sous son masque. Les intonations froides et méprisantes de l'évadée montraient clairement sa jalousie. C'était bien fait pour elle. Bella avait tout, elle n'avait pas le droit d'être jalouse d'une adolescente. Et puis pour une fois ce n'était pas lui qui souffrait de ce sentiment idiot.

Voldemort prit la parole avec une colère contenue. Comme toujours ses remarques furent directes, pertinentes et ne souffraient aucune réplique. Le bruit du buisson fit réagir tout le monde. Bella sortit sa baguette la première et le Seigneur des Ténèbres se retourna. Cad lui, agit avec plus de calme. Comme Bella, il n'avait pas ressentit d'aura magique et n'était donc plus aussi inquiet.
Le mouvement de Lucius attira son regard. Le sang pur avait sortit sa baguette mais ne se leva pas. Le libraire acquiesca devant la confiance que lui manifestaient son Maître et son Ami et se dirigea vers les buissons d'un pas prudent mais sans exces.

Il fit un mouvement rapide de baguette et formula intérieurement le sort. Il aimait faire des sortilèges informulés, il trouvait cela tactiquement plus amusant. Le buisson entier se figea et malgré la brise qui souleva quelques grains de neige, pas une feuille ne bougea lorsqu'il plongea hardiment son bras dans fourré. Il fouilla un peu et en retira...

... un renard immobilisé avec un lapin tout aussi petrifié dans la gueule. On pouvait voir dans les yeux du rongeur une peur infecte. Ceux du carnivore, par contre luisaient du plaisir anticipé d'un bon repas. Ils étaient si beaux que c'était pitié de les tuer. Enfin, les ordres étaient les ordres. Le libraire lança le couple vers Bella en faisant attention à ce que ce ne soit clairement pas une attaque de sa part. Seul un fou s'amuserait à faire peur au bras droit du Seigneur des Ténèbres.

Lorsqu'il se retourna, Voldemort avait transplané et Lucius s'apprêtait à partir. Cad lui rendit sobrement son salut. Pas la peine qu'Aimée devine leur amitié. Cela ne la regardait pas. Et moins Bella en savait, mieux c'était.

Bon, ce n'était pas tout ça mais il avait une autre mission à remplir autrement plus important que la chasse et la danse. Il se tourna vers Aimée et fit un pas vers elle.


- Il semblerait que vous soyez tombé entre mes mains Miss Castelwood. Pas de chance.

commença-t-il d'une voix chaleureuse et amusée, avant de poursuivre plus sérieusement.

- Pour commencer, oubliez je vous prie le nom que vous avez entendu ici. Je me nomme Cadfael Gynn ap Nudd. Comme vous l'a dit Notre Seigneur, je suis libraire à Pré-au-Lard. Le protocole à suivre pour votre mission sera très simple. Ecoutez-moi attentivement je vous prie.

Il prit une seconde pour ranger sa baguette et se retourna pour tenter de voir ce que faisait Bella. Il devait avouer que la savoir dans son dos à faire des Doloris ne le rassurait pas vraiment.

- A votre prochaine sortie à Pré-au-Lard, vous viendrez me voir. Je vous prêterais des livres comme je le fais souvent. Ces livres ont une fiche pour vous rappeler la date ou vous devez impérativement me les rendre. Pour vous, se sera également la date de vos rapports.
Je vous conseille également d'en profiter pour vous instruire et lire ces livres. Au cas où on vous poserait des questions dessus, et puis en général, lire n'est jamais un mal.


Il sourit intérieurement à ces mots. Les jeunes d'aujourd'hui ne lisaient pas assez. Ou alors peut-être était-ce commun à toutes les époques ? Quoiqu'il en soit, il avait prévu de donner à Aimée des lectures qui lui permetteraient d'aider le Seigneur des Ténèbres avec plus d'efficacité. Il n'y avait pas de petits profits.

- En cas d'urgence et SEULEMENT dans ce cas. Vous devrez m'envoyer un hibou en me demandant l'état de votre commande. Pas forcément en ces termes mais tel devra être le contenu de votre message. Je vous répondrais alors par le même moyen en vous soumettant une date. Ne venez JAMAIS me voir en dehors des sorties prévues, ne laissez JAMAIS entendre quel est votre problème, même à mots couverts ou par code.

Il laissa passer un moment puis demanda, plus gentiment (la jeune fille devait avoir eu son content d'émotions pour la soirée)

- Des questions ?

Il n'était pas comme le Mage Noir à espérer qu'il n'y en aurait pas. Non, si elle en avait, qu'elle les pose. Mieux vaut prévenir que guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Lun 27 Aoû 2007 - 20:01

Et vlaaaaan ! Prends toi ça dans les dents Bella ! Lorsque son maître n’était pas d’accord avec son Bras droit, il lui faisait savoir, et pas à demi mot ! Sous son masque, Lestrange grimaça.

Je m’excuse Maître, mes paroles étaient de trop.

Il ordonna à Cadfael d’aller voir qu’est-ce qui avait provoqué ce bruit dans le buisson non loin d’eux, et Bellatrix devait s’en occuper. La Brune croisa les doigts que ça soit un de ses immondes membres de l’Ordre du Phénix ou un stupide Auror, et pourquoi pas, un moldu égaré ? Qu’importe, elle allait se faire un malin plaisir de jouer avec sa vie.

Mais malheureusement, ce ne fut qu’un renard et un lapin, Stark lui laisse la place. Un sourire carnassier était dessiné sous son masque lorsqu’elle entendit les paroles de son Maître, si la blondasse échouait, elle avait droit à une soirée ultra VIP avec la tendre et délicate Bellatrix Lestrange, chic alors ! Puis le Lord transplana et elle reposa son regard sur les z‘animaux.

Elle tira sa baguette d’un geste vif, et la pointa sur les deux bestiaux, tétanisés par la peur et la surprise. Un sortilège fusa, son sortilège favori, et le renard se tordit de douleur, tandis que le lapin se faisait la belle. *Avada Kedavra*, il tomba raide, mort. Et le sort fut de même pour l’autre Bestiole. Il était probable que ce soit des animagus, Lestrange attendit quelques secondes pour voir si ils reprenaient formes humaines, mais non.

Elle laissa échapper un soupir puis vint rejoindre les autres, voilà que Castlewood se mit à blablater avec Lucius, qui, au grand bonheur de la folle, la remballa froidement avant de transplaner. Stark lui expliqua les démarches à suivre durant sa mission, tandis que Bella se positionna derrière Aimée. Lorsqu’il demanda si elle avait des questions, la Mangemorte ne put résister à l’envie de glisser quelques mots à l’oreille du cornichon Made In Poudlard.


Demandes lui donc ce qu’il va se passer durant cette soirée imminente à mes côtés…

Un rire démentiel s’éleva dans le silence du cimetière, faisant alors échos quelques secondes durant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène) Aujourd'hui à 4:53

Revenir en haut Aller en bas

Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Initiation à la Cause (Lord Voldemort et quiconque il amène)» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]» Lord Voldemort» Lord Voldemort Jr» Journal de Lord Voldemort
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-