AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Fin août] Scoop [Rita]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Fin août] Scoop [Rita] Dim 29 Juil 2007 - 5:22

La plupart du temps, Fudge restait à l'écart de la gazette. Tout le monde savait que le ministère contrôlait plus ou moins le célèbre journal mais ce n'était pas une raison pour leur donner des preuves. Le Chicaneur ne cherchait qu'une raison de les doubler et il fallait être prudent.

La plupart du temps. Mais à époque exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Fudge se demanda avec angoisse si un seul de ses prédécesseurs avait vécu une telle malchance. Le sorcier le plus puissant de l'époque définitivement fou à lier avait heureusement était vaincu il y avait une quinzaine d'année par un bébé qui était maintenant en pleine crise d'adolescence. Le second meilleur sorcier de son époque convoitait son siège et au lieu de lui prodiguer des conseils comme il le faisait autrefois, cherchait à sapper son autorité en terrorisant les bons citoyens d'angleterre et leur racontant que leur pire cauchemard revenait. Appuyé par le garçon le plus célèbre du pays.

De plus le temps était maussade depuis des jours, le deuxième homme le plus dangereux d'angleterre s'était échappé d'une prison inviolable et tuait sans rime ni raison tout en échappant depuis 2 ans aux meilleurs aurors, et son thé allait refroidir ! Oui, les temps étaient dur. Heureusement qu'il savait pouvoir compter sur ses amis. Ombrage allait faire rentrer les choses dans l'ordre à Poudlard et ce bon Sir Malefoy continuait à lui transmettre ses conseils avisés.

Et enfin, la Gazette du Sorcier le soutenait sans hésitations et le pouvoir de la presse était ce qu'il y avait de plus utile à un politicien.

Le petit sorcier sortit de la cheminée et épousseta un peu de cette poudre verte qui lui permettait de se déplacer sans être vu. Il arrangea son habit gris, son chapeau vert, sa cravate rose et jeta un coup d'oeil à ses chaussures violettes. Il était impeccable. (Il avait voulu au début de son mandat imposer des costumes jaune canari au ministère mais ce Dumbledore avait réussi à le convaincre que ce n'était une bonne idée. Mais Dumbledore l'avait trahi...il demanderait son avis à Malefoy !).

Fudge attendit calmement une ou deux minutes que quelqu'un l'apperçoive. Il avait un scoop pour ses amis de la gazette. Une autre preuve de la mauvaise foi de Potter and Co. Mais c'était un peu difficile à avaler, même pour la Gazette, aussi était-il venu en personne pour argumenter son point de vue.

Personne ne semblait l'avoir remarqué. Impatient, il toussa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Dim 29 Juil 2007 - 12:42

[HJ : Je me permets de te répondre, mais je ne saurai poster avant deux semaines : je pars en vacance >-< Je tenais quand même à faire ce rp avec toi, donc voilà ^^]

Rita Skeeter se pavana le long du couloir, le pas léger, et un grand sourire accroché sur ses lèvres purpurines. Ses bras se balançaient le long de son corps selon un rythme harmonieux, souple. Un plume d’un vert criard glissait dans les airs à ses côtés, esquissant des courbes gracieuses et délicates ; un vrai paradoxe, en y repensant bien, quand on songeait aux irrémédiables dégât que provoquaient ses mots acérés.

Si Rita était la bouffée d’air frais de la rédaction, l’ombre réjouie des rédacteurs, le temps, lui, ne se prêtait pas à son humeur. Un abominable crachin s’abattait sur le Chemin de Traverse depuis plusieurs jours, englobant le paysage d’un halo gris et humide ; déprimant. Mais la célèbre journaliste avait brandit contre les ténèbres un parapluie rose, se déplaçant comme la seule tache de couleur dans ce monde terne et presque sans vie.

Et pourtant, en ce moment même, sous ces boucles blondes et compliquées, un effroyable plan venait de se dresser. Car quand Rita dévoilait ses trois dents en or, il fallait traduire : « Quelqu’un va tomber ». Ici, sa cible potentielle se révélait être Mafalda Hopkirk, la responsable des avertissements au Service des Usages Abusifs de la Magie. Le soupçon d’une liaison avec le Mangemort en fuite et ex-Langue de Plomb, Augustus Rookwood, était une information à ne pas négliger. Elle pouvait déjà humer à l’avance tout le jus qui ressortirait de cette affaire. Bien sûr, elle devrait publier cet article sous un pseudonyme, non seulement pour éviter les représailles qu’elle devinait déjà très engagées (il était toujours risqué de s’attaquer à un membre du ministère), mais aussi pour occulter à cette peste d’Hermione Granger la bonne reprise de ses activités. A l’évocation de ce nom, un frisson de haine la parcourut. Comment ? Comment une stupide élève de quatrième année avait pu percer son secret ? Oui, elle était un Animagus non déclara, oui elle se servait de sa taille insectoïde pour récolter des informations. Et alors ? Le public avait le droit de savoir. Et ce n’était sûrement pas un laideron de première qui allait lui descendre sa carrière ; loin de là. Mais là n’étais pas la question, pour le moment, elle se devait de songer à son article.

Et tourna à l’angle d’un mur, sa Plume à Papote traçant des symboles dans son sillage, passa devant la longue série de cheminées en marbre bleu, et s’arrêta net. Des gerbes de flammes vertes venaient de lécher le manteau de l’âtre, projetant des silhouettes d’émeraude sur les murs, et un homme de petite taille en émergea, vêtu d’un ensemble digne de la palette de l’Arc-en-Ciel. Le sourire de Rita s’élargit à la vue de Cornélius Fudge, le ministre de la Magie. Elle s’avança vers lui dans un claquement de talons aiguille, tendit une main aux ongles longs et impeccables, et lança :


- Monsieur le ministre ! Quel rareté et quel honneur !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Dim 12 Aoû 2007 - 23:52

Une voix cristalline et bien connue s'éleva alors à coté de lui. Le ministre tourna la tête et se retrouva au niveau d'un magnifique...hum...décolleté. Il leva les yeux pour les poser sur le visage d'une jeune femme blonde et sophistiquée. Rita Skeeter, cette chère et charmante amie qui le servait si bien de sa plume acérée et de ses mots pour l'aider dans sa tâche. Une vraie patriote dans tous les sens du termes. Et sa plume était assortie à son chapeau !

Il prit la main de Rita dans les siennes (qui étaient moites) et l'effleura de sa moustache.


- Mademoiselle Skeeter, tout l'honneur est pour moi, vraiment. Que feraient nos bien aimés concitoyens sans votre a-propos et votre engagement à les informer et les distraires !

Bien, voila qui étai fait, maintenant il fallait qu'il trouve une transition toute aussi élégante pour entrer dans le vif du sujet, ce qui était loin d'être facile. A moins que...

- J'hésite d'ailleurs à proposer votre nom pour les prochaines décorations de l'ordre de Merlin car votre dévoument est proprement remarquable.

Il fit un geste de la main pour calmer les éventuelles remarques de modesties et poursuivit sur sa lancée comme s'il pesait le pour et le contre d'une idée qu'il n'avait aucune intention de voir se réaliser.

- Oui, avec votre réputation cela ne serait pas difficile, il vous suffirait d'écrire un bon article... et avec les rumeurs qui courent en ce moment, quoi de plus facile pour quelqu'un de votre talent que de savoir saisir le bon moment.

Il s'interrompit, songeur, attendant patiemment que la jeune femme morde à l'hammeçon. Ce qu'elle ne manquerait pas de faire vu la subtilité de son stratagème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Jeu 16 Aoû 2007 - 21:09

Le baise-main était très vieille France (cf, Moulin Rouge), mais les compliments, eux, étaient universels. Aussi Rita les accepta-t-elle avec une ouverture d’esprit toute naturelle. Son ego, après tout, conservait toujours une bonne place pour ce genre de remarques – quelque part dans le « Me, myself and I ».
Mais lorsque le ministre évoqua l’Ordre de Merlin, elle ne put contenir cette petite exclamation ravie, presque triomphante, qui accompagnait chacune des éloges lui étant – d’une manière bien compréhensible – destinée.


- L’Ordre de Merlin ? s’exclama-t-elle, enchantée. Mais Monsieur le Ministre, vous n’y pensez pas ! Après tout…

Elle se déplaça en un cercle discret, enfermant presque Fudge dans une cage circulaire de langage humain, la Plume frémissant d’une impatience peu contenue.

- Je ne fais que remplir mon devoir d’honnête citoyenne ; à savoir informer la communauté des sorcières et sorciers des faits qui leurs sont occultés. Aux dépends, parfois, de ma propre réputation.

Elle sourit avec franchise, dévoilant ses dents parfaitement blanches et impeccablement alignées. A ce court monologue d’autosatisfaction professionnelle, le ministre dévia le sujet de la conversation sur un autre angle, plus précis, mais tourné d’une manière toujours aussi élégante… et politique. Le propre du bon orateur. Amener l’interlocuteur sur un terrain fortement prisé, en lui faisant croire qu’il y est venu de son plein gré. Mais Rita avait à son actif beaucoup d’interviews d’hommes fallacieux pour ne pas déceler la subtilité. Néanmoins, elle se prêta au jeu avec une vigueur presque honnête.

- Les moments ! murmura-t-elle avec excitation. Ils sont si nombreux ces derniers-temps ; si juteux ! Notamment votre étonnante coalition avec le directeur du Collège Poudlard, Albus Dumbledore. Toujours au sujet d’Harry Potter, n’est-ce pas ? La Gazette nous diffuse une information remaniée, j’en suis certaine, mais…

Ses doigts se promenèrent avidement sur la fermeture de son sac en peau de crocodile, où reposait un bloc-note encore vierge de tout scoop. Si seulement…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Ven 17 Aoû 2007 - 6:05

Beaucoup de gens pensaient que Fudge aurait fait un excellent ministre en temps de paix. Et lui même aurait bien échangé son poste contre la paix. Car malgré tout, il aimait son pays et se sentait inutile, incapable de le protéger. Mais lorsqu'il pouvait faire quelque chose contre ses ennemis (Dumbledore et Sirius Black principalement puisque Vous Savez Qui avait totalement disparut et ne reviendrait pas) il le faisait.

C'était des femmes comme Skeeter ou Dolores qui lui permettaient de continuer lorsqu'il était désespérées. Des personnes fortes et qui lui apportaient un soutient puissant en échange de quelques mensonges, promesses ou flatteries.


- Dumbledore !

fit il d'un ton théatral en levant les yeux au ciel.

- Ah parlons en de Dumbledore. Celui qui accumulait les distinctions, celui que tout le monde montait aux nues. Celui à qui tout le monde faisait confiance. Même moi miss Skeeter, je peux vous le dire à vous en confidence, même moi il m'arrivait parfois de le consulter. Et bien Dumbledore est un traitre mademoiselle, ni plus ni moins !

Il se pencha vers elle et baissa la voix (ce qui était bien inutile vu qu'ils étaient seuls mais on avait le sens du théatre ou on ne l'avait pas)

- Si seulement vous saviez ce que je sais. Si seulement vous receviez vous aussi les rapports des aurors, vous ne fermeriez plus l'oeil vous non plus. Savez vous qu'on a prouvé que Dumbledore et...

Il s'interrompit brusquement.

- Mais non, non. Je ne puis révéler une affaire aussi sordide, même à une femme comme vous. Je m'en voudrais si vous ne pouviez plusfermer l'oeil. Et puis ne vous inquiétez pas, le ministère veille.

De deux choses l'une. Ou Rita tombait dans ses panneaux (assez grossiers mais qu'il pensait extraordinairement intelligents) et posait des questions. Ou il était venu pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Dim 26 Aoû 2007 - 10:01

Que Fudge ait souvent mendié conseil et bonne fortune auprès d’Albus Dumbledore n’étonna guère Rita. Après tout, il n’était encore qu’un novice comparé à ses illustres prédécesseurs qui, eux, prenaient des mesures dantesques – certes – mais efficace. Elle n’aurait cité qu’Astraea Selwyn en exemple rigoureux. Voilà une véritable ministre ! Prête à foncer dans le tas quand cela était nécessaire, toujours à l’affût du moindre problème. Ah çà ! Ce n’était sûrement pas Cornélius Fudge qui aurait affronté en personne les seconds de Grindewald.

Néanmoins, il affirmait avec certitude et véhémence la haute trahison de Dumbledore. En quoi ? Rita brûlait d’envie de le découvrir. Ses articles de l’année précédente – qui lui avaient valu l’odieux traquenard de Miss Bégueule. Comment avait-elle su ? Comment avait-elle fait pour savoir ? – avaient traité avec grand cas du laisser-aller évident de l’école de sorcellerie Poudlard. La cause en était simple : Dumbledore, avec ses idées séniles et ses stratégies d’un autre âge, il entraînait l’enseignement des enfants de l’Angleterre vers un gouffre sans fond. Qui plus est, il embauchait demi-géants et lycanthropes, acceptaient dans ses classes des élèves perturbés et fermait les yeux sur de nombreuses attaques. Il était à enfermer à Sainte Mangouste, non à gouverner une prestigieuse école.

Mais quand Monsieur le ministre susurra avec un intérêt grandissant « Savez-vous qu’on a prouvé que Dumbledore et… », avant de se rétracter sur ses positions, ce fut un grand feu qui consuma Rita, la dévorant d’une envie soudaine d’informations, de scoops.

Sans réfléchir, elle ouvrit son sac en peau de crocodile, et un bloc-note s’en éleva gracieusement, se stabilisant dans les airs, à portée de la Plume. Rita se pencha en avant, mettant bien en vue son décolleté outrageant, et dévoila une rangées de dents parfaites – dont trois en or.


- Eh bien, Monsieur le ministre, minauda-t-elle, vous savez aussi qu’une femme comme moi ne peut se satisfaire d’un début d’énigme. Il me faut une fin. A moi…

« Myself and I » faillit-elle rajouter.

- … et mes lecteurs, compléta-t-elle à la place.

Et sa Plume à Papote vint chatouiller le gros nez de Cornélius Fudge, en une demande de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Dim 26 Aoû 2007 - 21:33

Non, Fudge n'avait décidément rien d'Astraea. Il n'avait jamais joué au Quidditch lui ! Et ne parlons pas de Grindewald et de ses lieutenants voulez-vous ? Au moins eux, on ne disait pas qu'ils revenaient !

Rita était vraiment une femme exquise, d'une classe et d'une élégance sans pareille. Et assez intelligente pour ne pas l'être trop. Il était plaisant de la voir tomber avec tant de grâce dans son piège.

La plume à papote s'agita, témoin pas tout à fait muette de l'excitation de sa propriétaire et Fudge se dépêcha de prendre un air modeste et ennuyé comme s'il n'avait pas fait exprès de laisser échapper cette information et qu'il le regrettait à présent. Il était un petit peu vaniteux et aimait se faire prier.

Ah..;difficile dilemne entre se mettre en valeur et se faire prier. Mais les yeux de Rita étaient si interessés et sa voix si douce qu'il se laissa convaincre, presque contre son gré.


- Et bien voilà. Le professeur Dumbledore est...mais ça restera entre nous

Entre Rita, l'angleterre et lui, oui ! Et il le savait très bien.

- Dumbledore a des liens avec Sirius Black, l'évadé d'Azkaban. C'est de sa tour que celui-ci s'est échappé alors qu'on l'avait enfin coincé ! D'apres mes sources, il n'était pas revenu pour Potter mais pour Dumbledore... et ce n'est pas le pire !

Il baissa encore la voix, se rapprochant de la jeune femme et lanca d'un ton scandalisé de bon aloi

- Dumbledore est un anarchiste ! Il aurait même été communiste par le passé !

Ne riez pas, il n'avait rien trouvé de mieux, le pauvre ministre pour faire baisser la popularité du directeur. Oh il aurait pu l'accuser de trahison de façon plus directe mais il fallait tout de même garder une certaine crédibilité. C'était ce que Malefoy lui répétait à longueur de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Mar 11 Sep 2007 - 10:50

Cornélius Fudge, s’il était loin d’être diplomate, conservait néanmoins les ruses administratives propres aux politiciens. Prestance choisie, fausse modestie, il calculait avec un soin presque visible le moindre de ses gestes. L’hésitation dans sa voix, ce semblant de refus de révélation qu’il s’appliquait à faire pointer… Rita se pencha un peu plus en avant, lui offrant sa panorama de sa poitrine en échange de sa vision d’un angle secret.

Le ministre s’humecta nerveusement les lèvres, vissa correctement son chapeau melon, et se lança. La Plume se lança alors dans un long récital de grattements ininterrompus, rédigeant, barrant, corrigeant, pour le plus grand plaisir de Rita. Il était bon d’assister à la mise à mort d’une réputation. Elle était au courant pour l’évasion de Black – tout le monde l’avait été. Les élèves, braves par leur naïveté, s’étaient bien entendu empressés de tout raconter à leurs parents, qui eux-même transmirent la scandaleuse nouvelle à leurs amis, parents, etc… Une chaîne vicieuse qui s’était terminée en un gros titre de la Gazette du matin.

En revanche, que le motif de Black soit Dumbledore, et non Potter ; voilà qui était une information de qualité. Elle jeta un coup d’œil discret par-dessus ses lunettes d’écailles pour entrapercevoir la Plume cracher dans un graffiti d’encre : « … une révélation qui décevra sans nul doute Harry Potter, un garçon trop heureux d’être le centre de toutes les attentions. » De la pure satisfaction. Et le pire, comme le disait à l’instant Fudge, restait à venir. La journaliste leva l’index pour l’interrompre quelques secondes, patienta que le paragraphe se parachève de lui-même, puis exécuta un mouvement gracieux de la main pour lui permettre de continuer, la Plume frémissant en équilibre sur le parchemin.

Fudge diminua l’intensité de son timbre de voix, courba le dos en un salut sournois, et susurra :


- Dumbledore est un anarchiste ! Il aurait même été communiste par le passé !

Mille scarabées non déclarés ! Elle n’en revenait pas ! Un anarchiste, vraiment ? Elle se retint de claquer des mains d’un air réjouit, et se contenta de murmurer à la Plume à Papote d’une voix tremblante :

- Dépêche-toi bon sang ! Allez ! Tu as tout ? Tu es sûre ?

Et de vérifier elle-même par une rapide (re)lecture. Incroyable. En temps normal, elle aurait foncé jusqu’à la presse magique, priant et suppliant pour un numéro spécial, mais Fudge était une mine de Gallions. Et elle comptait bien épuiser le filon jusqu’au bout.

- Alors dites-moi, cher Ministre, articula-t-elle d’un ton faussement décontracté. Si nous prenons compte de ces antécédents calomnieux, je déduis assez efficacement qu’Albus Dumbledore se sentira prêt à réitérer toute illégalité dès que possible. Pensez-vous qu’il se risquera à l’effraction cette année ? Après tout, les rumeurs affirment que Dolores Ombrage apposera cette année le sceau du ministère sur l’éducation. Saura-t-elle contenir la dangereuse sénilité d’un des plus grand mage de notre époque ?

Bien évidemment, c'était un "non" très confidentiel qu'elle espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Dim 16 Sep 2007 - 23:02

Si Fudge se méfiait de la plupart de ses alliés et de beaucoup de ses ennemis, il y avait toutefois quelques personnes qui avaient sa confiance. Monsieur Malefoy en faisait partie, Rita Skeeter aussi. Et si le premier n'était pas ce que l'on pourrait appeler un fidèle serviteur du ministère (même si Cornélius ne se doutait de rien), Rita, elle, était un citoyen fidèle et remarquablement efficace qu'il fallait séduire, flatter mais également écouter parfois.

Le ministre, bien que fort de son importance, avait rapidement comprit cela. C'est pourquoi, au lieu de s'offusquer lorsqu'elle lui demanda une minute, il accepta de se taire le temps que la Plume termine son office. Il était évidemment curieux de savoir ce qu'elle avait écrit sur lui, sa prestance, son intelligence supérieure et son charisme hors du commun mais eu pour une fois la modestie de ne pas le demander. Il n'essaya même pas de voir ce qu'écrivait la compagne de son amie (en même temps, pour cela, il aurait du se mettre sur la pointe des pieds ce qui aurait été une entorse grave à l'idée qu'il se faisait de sa dignitée...le métier de ministre est plus difficile que vous le pensez !)

Enfin tout ça pour dire qu'il avait rempli son office et délivré son message. Il s'était attendu à des questions, voire même un peu de scepticisme mais l'entousiasme de Rita le ravi. Pour un peu il en serait tombé amoureux (enfin fallait pas pousser tout de même). Un sourire caché derrière sa moustache, le torse bombé par sa propre importance, il allait prendre congé lorsque Rita lui posa une dernière question.

" Rassurez-vous Mademoiselle, répondit le ministre d'une voix forte et assurée, comme s'il donnait une conférence de presse sur le sujet, Madame Ombrage, qui sera le nouveau Professeur de Défense Contre Les Forces Du Mal, est une femme dont la réputation n'est pas à faire, membre du Magenmagot et dont l'expérience et les qualité de pédagogue sont reconnus à travers l'Angleterre est prête à donner à VOS enfants une éducation de qualité, reconnue et approuvée par le ministère."

Il répondait à coté de la question, il en était bien conscient mais il ne voulait pas dévoiler son arme secrète. Même s'il ne pu s'empêcher de rajouter, pour les seules oreilles de son amie,

"Elle saura combattre d'une main de fer la rébellion et le désordre au sein de l'établissement."

Qu'elle le prenne comme elle le voulait. Pour lui c'était clair. Il ne tolèrerait plus le moindre problème dans la prestigieuse académie. Poudlard serait à ses côtés !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Mar 2 Oct 2007 - 17:08

Dolores Ombrage était une femme charmante, vraiment, et la savoir à Poudlard rassurait Rita au plus haut point. Après tout, qui d’autre que la Sous-secrétaire d’Etat auprès du ministre en personne serait à même de modérer Dumbledore ? On ne pouvait se permettre de laisser l’ex-illustre directeur s’octroyer une fois encore tous les pouvoirs. Ils en avaient affronté le désolant résultat par la mort de Cédric Diggory, en juin dernier. Néanmoins, une pointe de déception purement égocentrique vint percer l’enthousiasme de la journaliste : l’espace d’un instant, elle avait espéré s’entendre prédire les pires horreurs, devenir – par le biais de simples mots – la confidente d’une menace imminente. Oh ! Rien de vraiment spectaculaire, savez-vous. Un « Dumbledore échappe de plus en plus à notre contrôle, même avec l’appui de Dolores Ombrage nous ne saurons le maîtriser correctement. Il y aura des morts à Poudlard cette année, c’est moi qui vous le dit » aurait amplement suffit.

Mais non, tout se passerait à merveille, le ministre conserverait les rênes bien en main. La manière donc Conélius appuya « VOS enfants » d’un timbre théâtral fit sourire Rita. Diantre, elle se fichait totalement de l’avenir de tous ces gosses malpropres. Elle ne voyait même pas l’utilité d’en faire : cela crachait, griffait, bavait, pompait vos noises et votre temps, pour finir par devenir des adultes anarchistes. Et pour éviter la tentation d’essayer d’en faire qui, disait-on, était propre à toutes les femmes, elle ne s’était même pas mariée ! Ah ! Pas de ventre distendu, pas de problèmes. Les aventures d’un soir suffisaient largement. Une journaliste trouvait toujours conquête facile au sein de l’une ou l’autre interview ; il suffisait de porter l’individu sous un jour favorable et de lui proposer une seconde entrevue. Au pire, la solitude l’aidait à écrire des romans. Son dernier best-seller en date (Armando Dippet : Génie ou Crétin ?) s’était composé de lui-même après plusieurs jours de totale réclusion. Aussi savait-elle profiter des moindres instants de sa vie ; un grand avantage qui l’avait poussé jusqu’aux grands titres de la une.

Cornélius Fudge lui glissa cependant à l’oreille un murmure contenant des sous-entendus de grandes richesse :


- Elle saura combattre d'une main de fer la rébellion et le désordre au sein de l'établissement.

Et voilà ! Elle s’en était doutée depuis le début ! L’anarchie la plus totale régnait à Poudlard. Déjà l’année passée, lors de ses brefs passages au château (discrétion et professionnalisme obligent) elle avait pu constater un chaos aussi général que constant : bombabouses, professeurs arriérés, créatures infectes à tous les coins de rue… Nul doute qu’un tel concentré d’inconscience allait finir par éclater. Il y avait presque là de quoi soulever une ar…

"Oh Seigneur !"

Rita demeura plusieurs secondes la bouche grande ouverte, en proie à une réalité soudaine. Puis ses yeux se plissèrent derrière ses lunettes d’écailles, sa bouche s’amincit en un mauvais sourire, et elle adopta un ton beaucoup plus suave ; envoûtant.

- Dites-moi donc, Monsieur de ministre, susurra-t-elle en pesant chaque mot, aviez-vous pensé au danger que pourrait représenter Dumbledore s’il recrutait des partisans parmi ses élèves ? Comment réagirait le ministère si jamais le très réputé directeur de l’école de sorcellerie Poudlard se façonnait… une armée ?

Elle passa une langue pointue sur ses lèvres vermeils, ravie de constater le changement de couleur de Fudge, dont les traits étaient retombés flasques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Mer 10 Oct 2007 - 23:03

Bon, il avait fini ce qu'il devait faire ici. Son message était maintenant aux mains de cette excellente Miss Skeeter qui allait (il n'en doutait pas une seconde) se surpasser. Après tout ne lui avait-il pas promis une décoration ?

Et elle la méritait, par son patriotisme d'abord puis par sa complaisance à l'écouter. Fudge était prodigieusement fière d'elle et surtout de lui. C'était la preuve qu'il pouvait très bien s'en sortir sans conseiller. Oh il les ferait taire ces bruits que tout le monde pensait qu'il ignorait. Ceux qui chuchottaient derrière son dos qu'il n'était ministre que faute de mieux. Que c'étaient ses conseillers et Malefoy qui dirigaient tout derrière son dos ! Et bien s'ils l'avaient vu ce soir, il leur aurait montré a tous qu'il était tout à fait capable de se débrouiller seul. Après tout, cette idée de Dumbledore Anarchiste, il l'avait trouvée tout seul et personne ne lui avait soufflé d'aller voir Rita alors hein !

Bon, ce n'était pas tout ça mais il était un homme très important et donc très occupé (surtout qu'il allait maintenant devoir trouver qui s'amusait à faire courir des bruits pareils derrière son dos. Surement quelque partisant de Dumbledore. Oui c'est cela, le directeur de Poudlard devait être vexé de voir que Fudge se débrouillait très bien sans ses conseils miteux et cherchait à se venger, il n'y avait pas d'autre explications !). Il allait donc prendre une nouvelle fois congé lorsqu'à nouveau, un mot de Rita l'arrêta. Mais si la première interruption lui avait été agréable, la seconde le fit pâlir visiblement tandis qu'un frisson le saisit tout entier.


"Vous...avez des preuves de ce que vous avancez ?" balbutia le ministre, effaré sans penser une seconde à remettre en doute la véracité de ses dires mais cherchant presque désespérément un moyen de se rassurer. Dumbledore...une armée ? Il n'y avait jamais pensé mais c'était possible, c'était probable, c'était même surement le cas ! Il fallait qu'il écrive sans retard à Ombrage pour qu'ils prennent des contre-mesures. Même s'il fallait pour ça dissoudre tous les clubs de l'école ! Dumbledore NE devait PAS recruter des partisants au sein de cette école ou il était encore tout puissant. C'était de la triche d'abord !

Il toussa pour se donner une constance et se reprit plus ou moins.


"Ne vous inquiétez pas, le ministère sait et le ministère empêchera qu'une telle chose se produise." mentit-il sans assurances et toujours aussi pâle. Quelle vision cauchemardesque ! Pourvu que Rita se trompe ou que Dolores empêche une telle chose de se produire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Mar 23 Oct 2007 - 17:13

Aha ! Voilà que monsieur le ministre perdait de ses couleurs.
Aha ! On dirait bien que le doigt acéré de Rita s’était posé sur une plaie cachée.
AHA ! Le ministère avait une frousse bleue de Dumbledore et de son éventuelle armée.

C’était splendide, tout simplement splendide. Jamais Rita n’avait ressenti pareille décharge d’émotion depuis la parution de son article sur la corruption d’Eric Maelstrom, ex Langue-de-plomb. Si elle n’avait pas porté de talons hauts, elle se serait précipitée jusqu’à la presse pour hurler, stopper les machines, et imprimer cette bombe retentissante. A la place, elle se donna une prestance de « j’ai déjà connu mieux », et crispa ses lèvres sanguines en un rictus triomphant.


- Vous... avez des preuves de ce que vous avancez ? demanda Fudge avec un sournois tremblement de voix.

Rita haussa les épaules d’un petit air supérieur, mais s’abstint de toute réponse. Ah elle était belle la politique ! On tempêtait au moindre désagrément, on envoyait Dolores Ombrage au sein de l’école, on tendait une main rassurante à la communauté des Sorciers et Sorcières, mais en réalité, l'on était infesté de pleutres et de lâches. Son animosité pour le système remonta soudaine en elle, lui gonflant la poitrine en un râle indigné. L’espace d’un très court instant, elle se senti prête à délester une certaine dose de venin avant de se rendre compte de la nature de son interlocuteur. Fudge. Cornélius Fudge. Elle ne pouvait même pas se permettre de le citer péjorativement dans un article : les conséquences pourraient s’avérer désastreuses pour sa carrière. Ou du moins, plus désastreuses qu’elles ne l’étaient déjà…

Où était donc partie la liberté de presse ? Le ministère faisait pression, c’était inéluctable… Bah ! De toute manière, ses articles adoptaient presque tous le pli désiré ; pas besoin de s’alarmer pour si peu.


- Ne vous inquiétez pas, baragouina vivement Fudge. Le ministère sait et le ministère empêchera qu'une telle chose se produise.

Cela, elle était bien curieuse de le voir en application ; car le ministère ne savait rien grand chose. Sa faculté d’animagus, par exemple. Mais pour l’heure, elle n’était pas aux incompétences des politiciens. Une grande agitation lui remuait le corps, la suppliant sans cesse de prendre congé et de révéler le scoop du mois.

- Eh bien, dit-elle d’une voix posée, je vous remercie beaucoup pour cette entrevue improvisée, monsieur le ministre. Je suis ravie de vous découvrir un charisme intact à chaque seconde de votre existence, et je vous enverrai une copie de mon article, soyez-en certain.

Sur quoi elle fit volte-face et s’engagea dans le long couloir menant aux presses magiques, se retenant à grand peine d’entamer une course folle. Sa Plume à Papote la serrait de près, rotant un dernier mensonge d’encre sur le parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Fin août] Scoop [Rita] Aujourd'hui à 6:42

Revenir en haut Aller en bas

[Fin août] Scoop [Rita]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Joyeux anniversaire Rita !» SHAE CONROY-WILLIAMS ? rita volk» SCOOP/LE NOUVEAU CEP» 04. C'est ce qui s'appelle s'aventurer sur un terrain glissant.» Scoop! Le budget de la Marine: un scandale!!!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-