AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Après une journée de cours [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Après une journée de cours [libre] Mar 26 Juin 2007 - 13:50

Jesen s'était réveillé de mauvaise humeur le matin, a cause de son hibou qui l'avait réveillé une heure avant que les autres élèves se lèvent, tous ce qu'il trouva à faire c'est de balançer un coussin contre la vitre ou tapait l'oiseau afin que celui-ci cesse de taper sur la vitre. Puis,n'ayant pas réussi à se rendormir, il se leva lentement en gromelant et enfila sa cape de sorcier en vitesse. Il avait encore largement le temps avant que le petit déjeuner commençe, il pouvait soit : Faire une mauvaise blague à l'un de ses camarades qui dormait, soit aller se laver. Ayant la flemme d'embêter le monde aujourd'hui, il alla dans les salles de bain y resta durant une bonne demi-heure avant d'en ressortir, habillé et les cheveux tout ébouriffés. A présent, il pouvait aller prendre son petit déjeuner tranquillement, une fois arrivé dans la Grande Salle,il s'installa à une extrémité de la Grande table des Serpentard et commença par manger deux même trois toast en prenant une gorgée de jus d'orange entre chaque.Son petit déjeuner terminer, il se rendit à son premier cours qui était celui de potion, son favoris ! C'est à ce moment la que sa journée commença...les heures se succédèrent , sans interruptions..sauf le midi, pour le repas, puis le train train recommençait jusqu'a ce que sonne la fin de la dernière heure de cours..
Jesen remonta dans la salle commune de sa maison, et posa ses affaires de cours dans son dortoir, il fit ses devoirs, mais n'en ayant que très peu il n'y passa que très peu de temps.Une fois ceci terminer, il alla prendre sons ouper dans la grande salle et remonta dans la salle commune avant tout le monde afin de ne pas être embêter pas le chahu constant qui régnait quand tout les élèves était dans celle ci. Il s'affala sur le divan et mis ses bras derrière sa nuque..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mar 26 Juin 2007 - 14:42

Irina revenait de dehors, trempée jusqu'aux os. Elle frissonnait. non pas parce qu'elle avait froid, mais parce que...elle avait croisé le Baron Sanglant. Décidément, Irina ne se ferait jamais à cette idée...La jeune Serpentarde alla dans le dortoir des filles se changer, puis elle revint à la salle commune, un carnet de croquis sous le bras, avec tout un matériel de dessin à l'encre de chine.

Elle passa devant un groupe de filles qui jacassaient. (oh, que cela horripillait Irina...). elle alla ensuite prés de l'âtre, où elle testa plusieurs fauteuils. Elle jugea qu'ils n'étaient pas assez confortables. Restait donc le canapé...l'ennui, c'était que quelqu'un y était déja assis, et semblait se prélasser. C'était un garçon, sans doute plus âgé qu'elle, en tout cas, elle n'y prit pas garde, et elle s'installa à l'autre bout du canapé, le plus loin possible de lui. Elle mit son bloc à dessin sur ses genoux, sortit son matériel de la boîte où les ustensiles étaient rangés, puis elle commença à tracer des lignes sur le carnet.

Irina s'étira de tout son long, afin d'être installée confortablement. elle regarda le tableau qu'elle avait peint, au lac. Elle en fut fière. Mais, pour le moment, elle avait choisi de faire un dessin à l'encre.

Irina avait mauvaise conscience, elle avait séché la totalité des cours, mais elle ne se sentait pas trés bien. Elle n'était allée qu'en cours de botanique, puis en potions. Le restant, elle l'avait zappé. Elle devrait certainement trouver une excuse bidon pour les professeurs concernés, mais elle ne se fit pas de souci à ce sujet là. Elle excellait dans l'art de mentir.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mar 26 Juin 2007 - 15:42

Jesen, qui se prélassait sur le divan remarqua une jeune femme, qui avait un air plutôt mystérieux, s'assoir à l'autre extrémité du fauteuil, très éloigné de lui, croire qu'il avait la peste ? Il avait bien envi de la titiller un peu mis elle avait pas l'air dans son assiette,il voulaitbpas non plus que ça se termine mal, il enleva ses main du derrière de sa nuque et se plaça juste à côté de la jeune femme et regarda discrètement d'un oeil attentif ce qu'elel fesiat, un dessin semblit il ou quelque chose dans le genre, elle avait plutôt satisfaite de son travail, il lui lança alors doucement a l'oreille :
Très jolie dessin..
Il lui adressa un sourir qui n'était pas empli de bonheur,s'était plusun sourir mesquin, et il posa son coude sur ses genoux (les siens, pas ceux de la jeune fille xD c'est pas très clair mon truc), et mis sa tête dans sa main en la décalant légèrement sa tête vers la jeune femme, il pouvait ainsi regarder ce qu'elle fesait..Si ça la dérangeait ? a vrai dire, il s'en foutait pas mla, en plus il s'ennuyait à mourir..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mar 26 Juin 2007 - 15:50

Irina jeta un regard anxieux au feu de cheminée. Elle n'arrivait pas à se réchauffer. Elle l'entendit complimenter son oeuvre...tout du moins, son horreur, fallait être réaliste...

Merci.

Elle avait dit ça tout doucement, d'une voix blasée, et légèrement tremblante. Irina se rappela pourquoi elle avait tellement froid...elle avait traversé sans le faire exprès le fantôme des Serpentard, et puis bon, traverser un fantôme, ce n'est pas forcément génial comme truc...

Elle le vit s'approcher de lui, ce qu'elle craignait. Elle commença à s'animer d'une vive fureur...comment osait t'on la déranger? Mais elle se radoucit, car elle s'ennuyait, et puis, ce n'était pas tous les jours qu'elle restait dans la salle commune...d'ailleurs, elle était là depuis plus d'un quart d'heure, elle avait battu son propre record...


Irina prit un carré d'essuie tout et elle entreprit de nettoyer méticuleusement sa plume. Elle vit qu'il l'épiait, mais elle s'en contrefichait: son ego en était fort flatté. Au moins, elle ne le laissait pas totalement indifférent, elle passait devant tellement de gens qui ne la voyaient pas...


C'est déja la fin des cours?

Irina avait perdu toute notion du temps; à dire vrai...mais bon, elle avait été assidue pendant de nombreuses années, ainsi, un petit manquement de temps en temps ne lui porterait pas préjudice...surtout si les travaux du jour étaient en binôme...en effet, elle avait horreur de travailler en équipe...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 13:34

La fin des cours ? non pas vraiment, en fait , il restait une heure de cours, à ceux qui y allaient, Jesen lui avait sécher la dernière heure, celle de divination, qui l'exaspérait à un point inimaginable et qu'il trouvait absolument sans aucun intérêt, donc il lui arrivait parfois, même souvent d'ailleurs, de "zaper" cette heure de cours d ela journée, en trouvant toujours des excuses, bidons certes, mais très efficaces étant donné que les proffesseurs gobaient tout à chaque fois..Il commençait à se lasser de rester dans la même position et de regarder la jeune femme, il se rasseya alors normalement et répondit avec un petit sourir aux lèvres :
Nan il reste encore une heure, mais je vois que toi et moi nous nous passons parfois de certains cours..
Il eu un sourir sarcastique puis se leva , remit une bûche dans la flamme de la cheminée afin de la raviver un epu, puis s'acouda au rebord de la cheminée, habituellement, il aimait pas se présenter le premier, mais bon , a ce moment précis, il fit exception a la règle :
Jesen Carter, je suis en 6 ème année
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 13:45

Irina, pour la première fois deuis qu'elle était là, daigna lever les yeux vers son interlocuteur. La jeune femme constata qu'il avait un léger accent, peut être que finalement, il n'était pas si anglais que ça...et apparemment, il avait la fâcheuse habitude de sécher les cours lui aussi.

Je crois que j'ai fait mieux que toi. J'ai pas été en cours de la journée, sauf en potions et en botanique. Peut être parce que j'avais la flemme, en fait.

Irina réalisa qu'elle avait répondu à côté de la plaque. Il s'était présenté, et elle elle avait répondu de travers, en disant son désintérêt pour les cours...Elle se gifla mentalement. Tout doucement, elle reprit ses esprits. Elle traça quelques traits sur son dessin, puis elle leva à nouveau le regard vers le jeune homme, qui semblait s'appeler Jesen...elle ne l'avait jamais vu dans le coin, et pourtant il semblait être plus vieux qu'elle. Elle se dit que c'était peut être de sa faute à elle, car sa mémoire visuelle était une vraie passoire.

Je m'appelle Irina Collins Asbornsen...je suis en 5e année.

Elle lui jeta un regard méfiant, le sourire en coin qu'il arborait depuis tout à l'heure ne lui plaisait pas...elle avait l'impression qu'il essayait de la provoquer. Elle se fit violence, puis elle posa la question qui lui brûlait les lèvres depuis tout à l'heure.

Tu es étranger, pas vrai? Enfin, ça s'entend, tu as un léger accent...comme moi. Je suis d'origine Norvégienne, et toi?

Irina se sentit idiote. Elle n'en pouvait plus de rester ainsi statique, ainsi, elle se leva, et elle se mit à faire les cent pas.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 14:12

La jeune femme venait de répondre a ce qu'il venait de dire, mais un peu à côté, il eu a ce moment, un rire intérieur, mais finalement son interlocutrice finis par se présenter, il aurait put, comme l'aurais fais certaines personnes, utiliser les formules d'usages comme "enchanté" ou "ravie de faire votre connaissance", mais franchement ça l'embêtait plus qu'autre chose, il trouvait cela pas forcément nécessaire, face à une personne importante , là il les auraient surement utilisée, mais face à une élève d'a peu près son age, enfin un an de moins, il pouvait bien s'en passer !
Etranger ? pourquoi pensait elle cela ? enfin s'était normal qu'elle trouve qu'il avait un accent, vu qu'elle même en avait un, et il ne venait d'ailleurs pas d'un pays voisin de la Norvège, enfin pas tout à fait, ce n'est pas s'il venait du Japon, la cela aurait été très éloigné :
Je viens de france..Mais c'est un peu normal que tu trouves que j'ai un accent, étant donné que nous venons tout deux d epays totalemnt différents..enfin tu me pouvais pas savoir à l'avance d'ou je venait..
Il garda le mêm petit sourir sarcastique qu'il avait déja depouis une bonne dizaine de minutes au coin de la lèvre et attendit que la serpentarde lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 14:23

Irina se crispa. Jesen commençait à l'agacer avec ses questions...ceci dit, il n'avait pas l'air de lui vouloir du mal, elle se radoucit donc, faisant un gros effort. Elle ne voulait pas péter les plombs, ou montrer qu'il avait l'avantage...sa fierté en premier, le restant aprés. Irina le regarda longuement, impassible. Elle arqua un sourcil, tout en le fixant. Elle y voyait un peu d'hypocrisie dans son expression, mais Iri savait qu'elle déstabilisait le jeune homme.

Qui te dit que je n'aurais pas pu le deviner? J'ai fréquenté des français, alors je sais ce que ça donne quand un français essaie de parler anglais.

Irina préférerait mourir plutôt que de lui révéler qu'elle avait certaines compétences psychiques. La jeune sorcière s'avérait douée dans la divination, et il se trouvait qu'elle devinait des trucs sur les gens que parfois ces derniers ne savait pas eux mêmes.Elle afficha un léger sourire provocateur sur son visage blafard.

Dis moi, tu as d'autres passe temps mis à part draguer les jeunes filles?

Irina savait intérieurement qu'elle avait marqué un point. Elle l'aurait piqué au vif. Ca aussi, elle était forte. Elle se montrait douce et sympa, pour finir rude et perfide. Mais bon, comme on disait, on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre...ni avec du miel, d'abord, parce que ça collait. Et c'était pas bon. Irina frémit. Dieu merci, elle avait une sainte horreur du miel.

Elle continua à le regarder, dans les yeux, inexpressive, glaciale, sans rien dire, en attendant sa réaction...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 15:51

Il voyait que la jeune fille soutenait son regard, elle le regardai même dans les yeux d'un air perçant, comme si elle lisait dans son cerveau, elle avait un air glacial, un vrai glaçon sur jambe pensa t'il en rigolant intérieurement, lui aussi avait sa fierté, et s'était plutôt rare qu'il tombe sous le charme d'une jeune fille, il soutint donc le regard , il avait un regard sombre, presque noir, empli d'une haine qu'il ne métrisait pas et dont il n'avait pas conscience, son regard restait totalemnt impartial...
Qui sait ? Tu as peut être une certaine métrise de la divination...
Jesen eu un léger rire mesquin quand elle lui demanda si il avait d'autre passe temps que de draguer les jeunes filles,la jeune serpentarde, sans sans rendre compte venait de se plaçer en situation d'infériorité et il avait bien envi d'en profiter
Mais, ma chère, qu'est ce qui peut vous faire penser que je suis un dragueur ?..
il enleva son coude du rebord de la cheminée et la regarda profondément dans les yeux d'un regard perçant avec une petit souria aux lèvres et attendit qu'elle lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 16:01

Irina ne releva pas le sarcasme. Elle amorça un pas vers lui, le fixant toujours, de cette même expression, de ce même regard qui s'était tout de même un peu adouci. Mais elle demeurait confiante en elle même, et méfiante vis à vis du Serpentard. Aprés tout, s'il était là, c'est qu'il avait un certain esprit retors. Mais ledit esprit n'impressionnait nullement la jeune femme.

Je vois la haine dans ton regard. Pourquoi me regardes tu ainsi, alors que tu ne me connais pas?

Le ton d'Irina était sec, impitoyable. Elle s'en voulait d'être aussi dure, mais elle devait se maîtriser, et rien de tel que de se montrer frigorifiante pour calmer les esprits ardents.

Mon cher ami, les dragueurs, je les repère à 100 kilomètres à la ronde...

Irina laissa la fin de sa phrase en suspens. Elle aurait voulu dire d'autres choses encore, mais là, son interlocuteur risquerait de la hair. Irina fut secouée d'un rire glacial, froid, presque sadique.

Fais attention, Jesen, je sais plus de choses que tu le crois.

Irina attrapa une pomme sur la table basse, car elle commençait à avoir faim, et elle n'avait pas été dîner...surtout pas pour se retrouver en compagnie d'autres pimbêches de Serpentardes...Elle mordit dedans, puis, elle reporta toute son attention sur Jesen

[b]Changeons de sujet, si tu veux bien. Parle moi un peu de ta famille.


Le visage d'Irina changea du tout au tout. Elle savait qu'elle aussi aurait à le faire, et la perspective ne lui plaisait guère. Elle n'était pas encore prête à en parler, et d'ici à ce qu'elle se mette à pleurer comme une madeleine, il n'y avait pas loin...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 17:30

Il avait de la haine de le fond du regard et alors ? Cette haine n'était pas forcément retournée contre elle...il l'avait toujours eu, et ça depuis qu'il avait 7 ou 8 ans guère plus, il lui répondit alors toujours sur le même ton sarcastique, qu'il employait déjà depuis une bonne vingtaine de minutes :
Qui te dit que cette haine t'es destinée ? Je peut pas changé mon regard, je l'es toujours eu et ça depuis de nombreuses années..
Il regarda un peu plus en détail la jeune femme, elle se cachait , elle se cachait sous une épaisse carapace, cela se voyait, et même, cela se sentait dans le ton qu'elle employait pour parler, de sa façon d'être, elle était froide, livide, en apparence certe, mais ce qu'il y a en dessous les apparences alors ?Cette jeune femme qui était en face de lui n'était pas aussi cruelle et impartiale qu'elle voulait l elaisser paraître, il le savait..
Alors ton flaire a dût avoir une défaillance..
Il eu un sourir mesquin et répondit a la seconde réplique de la jeune femme avant même qu'elle ai put ajouter quoi que se soit d'autre :
Pourquoi te parlerais je de ma famille, je ne te connais que très peu et c'est uns ujet qui, je pense, n te regarde absolument pas. De plus, si je t'en parle, tu sais pertinament que je te retournerai la question, ce que tu semble craindre le plus, alors pourquoi s'obliger à raconter des choses qui ne devrai jamais sortir de notre bouche ? Pourquoi t'en parlerais je alors qu'en retour je sais pertinament que tu me répondraa contre coeur..
Il fit quelques pas sans quitter le regard de la jeune femmee et attendit que celle si lui donne une réponse..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mer 27 Juin 2007 - 17:43

Irina croisa les bras. Elle posa ses doigts sur le rebord de la cheminée. Les mots du garçon étaient secs, cassants. Mais elle ne baissa point le regard. Elle adopta cependant une expression neutre, enfin, moins glaciale que la précédente.

Je suis en mesure de comprendre beaucoup de choses à ce niveau là, parce que j'ai eu un passé...trouble, pour ne pas dire noir...tout ce que je peux dire, c'est que je suis vraiment la dernière représentante de ma famille puisque les autres ont tous passé l'arme à gauche

Elle avait presque crié cette dernière phrase. Elle l'avait lancée, comme ça, sans prémunir son "adversaire" de cette attaque.

Et si je t'en parle, c'est parce que ceux qui voudraient me connaître sont obligés de savoir cela car c'est extrêmement important pour moi

C'était vrai. Si les gens ne savaient pas ce qui était arrivé à la famille d'Irina, alors ils ne la comprendraient jamais. Et si ils ne la comprenaient pas, elle ne voyait pas pourquoi elle s'amuserait à les comprendre. Donnant, donnant.

Et si je te parle, c'est avec franchise, car pour moi il est inutile de se planquer sous des faux semblants. il n'est pas trés recommandable de souhaiter un autre passé que le sien. Ce passé a fait celui que nous sommes, alors si on comprend le passé de l'autre, on a tout compris de lui.

Elle avait un ton toujours froid, cruel, claquant, impitoyable. Mais la dernière phrase avait été prononcée avec une voix chevrotante, tremblante. Son regard brilla un instant. Et une ombre de tristesse et de mélancolie passa dans ses yeux pâles.Mais elle le regardait toujours, avec un air de défi.

Et toi aussi, tu sembles avoir un certain don pour la divination

Elle avait dit cela sur le ton de la plaisanterie. Aprés tout, il fallait bien détendre l'atmosphère, qui était pourtant bien électrique, il fallait l'avouer.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Jeu 28 Juin 2007 - 14:52

En entendant les premières paôles de la jeune femme , Jesen compris tout de suite qu'elle était orpheline, mias rien qu'a la voir, froide glacial, qui n'est pas du genre à faire la fête sans arrêt, il était facile de deviner à l'avance une partie de son passé, par contre les causes de celui ci, a part le lui demander, ce n'était pas simple à deviner..Elle venait en quelque sorte de lui dévoiler une partie de son passé, soit disant qu'elle devait en parler pour pouvoir mieu s'entendre avec la personne ensuite..la bonne éducation et la coutume aurait voulu que Jesen en face autant pour le sien, mais..il n'en avais pas envi, il préférait garder cela au plus profond de lui même, il savait que s'il en parlait, il pleurerait surement, et pour quelqu'un qui voulait laisser croire qu'il avait un coeur de glace ou d epierre, cela n'aurait pas été très crédible, et il y perdrai sa fierté, ce qu'il ne voulait absolument pas.
Si c'est important pour toi d'en parler, je suis prêt à t'écouter...Mais je préfère te dire que se sera sans réponse.. Pour ma part, ceux qui veulent me connaître sont obligés de ne pas connaître certaines parties de ma vie, j'estime que ça ne regarde que moi..
Je pourai te parler avec franchise sur tout ce qui existe sur terre, ou même dans l'univers, sur mes avis, mes aprioris, mais en ce qui me concerne, si tu me connaissait un peu mieu tu saurais qu'une partie de ma vie passe sous silence et y reste.Je ne me cache pas sous des faux semblant ...enfin je dois avouer que si, en quelque sorte..mais je préfère te prévenir, ne cherche pas par un quelqconque moyen a déterrer ce que je me suis toujours évertuer à cacher..je pourrai faire de toi ma pire ennemi, et je n'en ai pas envi.
Jesen venait de parler pndant au moins 5 minutes, s'était rare qu'il tienne d'aussi longs discours, et pour quoi ?pour donner des avertissements, en quelque sore, il avait dit ces parôles en l'air sans réfléchir vraiment..il ne savait même pas si ce qu'il avait dit avait un sens..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Jeu 28 Juin 2007 - 15:26

Irina tenta de déceler une quelconque faiblesse dans ce regard noir, si magnétique, si hypnotisant. Mais elle n'y vit rien, juste de noirs secrets où elle n'était plus sûre de vouloir s'y noyer. Irina s'assit dans le fauteuil le plus proche. Elle cherchait ses mots. Elle n'était pas si dure, aussi implacable qu'elle l'aurait voulu. son masque de terreur des bacs à sable était en train de prendre l'eau, au sens propre comme au figurer. elle n'était pas sûre qu'elle arriverait à contenir ses larmes, et si elle ne pouvait pas, elle s'en foutait. Aprés tout, il n'y avait que lui et elle et personne d'autre...pour raconter ce moment. Irina sentit à nouveau une grande puissance l'envahir, ainsi qu'une trés grande confiance en elle même. Elle tiendrait bon...ah, si elle savait...

Trés bien. Je ne suis pas du genre à forcer les gens à parler. Je ne suis pas comme les mangemorts, cruelle, perfide et compagnie, je n'ai pas envie d'aligner des sordides listes de qualités et de défauts sur ces horreurs. Néanmoins...

N'en faisait t'elle pas un peu de trop? Sa grandiloquence arriverait t'elle à masquer son trouble? Elle baissa le regard, pour la première fois depuis un bon moment. Si elle regardait de la sorte les yeux troublants de Jesen, elle n'était pas sûre de pouvoir continuer son récit. Irina passa sa langue sur ses lèvres sèches, puis elle continua à chercher ses mots. aprés un long silence, elle sut ce qu'elle avait à dire.

Bon, je suis née à Southampton, dans le sud de l'Angleterre, de parents Norvégiens. Le même jour est née ma soeur, ma jumelle donc, Madison. si l'une a hérité d'une joie de vivre particulière, l'autre a hérité des pulsions morbides et des non-dits que l'autre n'aurait jamais.

Irina réfléchit un moment. Devait t'elle jouer la carte du mélo à fond, et énoncer les trop nombreuses qualités de la géniale Madison, à côté de la pauvre pauvre Irina qui faisait pâle figure? Oui, peut être que ça aidrerait le Serpentard à comprendre son amertume...commençons par le commencement, oui, c'était ça.

Madison, ma soeur, était radieuse et pourrie gâtée. Ma mère ne jurait que par elle, c'était son rayon de soleil, sa raison de vivre. Mais pour la deuxième, c'était une autre paire de manches. Simplement parce que ma chère mère ne m'a jamais témoigné une seule marque d'amour ou d'affection.

Elle grimaça en prononçant ces deux mots. Ils lui brûlaient la peau, et lui faisaient mal. Son coeur se serra à double tour. Mais le parfum de la haine s'imposa, et fit briller ses yeux d'une lueur étrange, presque mystique.

Aussi loin que je me souvienne, ma mère a toujours refusé de s'occuper de moi, de me prendre dans ses bras, de me choyer, de me cajoler. J'étais dès la naissance isolée du reste de la famille, comme si j'avais été une gamine que personne n'aurait désiré. Ma mère n'a jamais daigné me toucher une seule fois, comme si j'étais pestiférée ou une espèce de charpie gluante et monstrueuse...elle ne posait même pas son regard sur moi.

Irina marqua une pause. Elle avait souffert du manque d'amour de sa mère, elle avait souffert des regards désolés que Paula lui jetaient, des regards de haine, parfois, vis à vis d'une ravissante petite tête blonde qui n'avait jamais rien demandé à personne.

La seule vraie lueur d'amour que j'ai vu dans le regard d'un être de ma famille, c'était dans le regard de mon père. Mon père m'adorait. Il s'occupait exclusivement de moi. Depuis que je suis toute gamine, il m'a gâtée, il m'a appris la magie et l'art de la potion. C'était un auror...un grand homme, avec le coeur sur la main, des yeux pétillants et joyeux, pas comme le regard sombre et froid de Paula...

Irina se demanda un instant s'il n'allait pas la prendre pour une cinglée si elle appelait sa mère par son prénom. Aprés tout, appeler quelqu'un "maman", c'était une marque d'affection, et cette femme ne le méritait pas. Le visage d'Irina se durcit un peu plus.

Quand ma mère me touchait, c'était pour me mettre une baigne. génial, hein?

Irina craignant un instant d'être démasquée, ne put s'empêcher de reprendre ses airs cyniques et bravaches. c'était un moyen de se prémunir contre cette remontée de vieux souvenirs qu'elle s'était jurée d'oublier.

Il y a eu ma cousine, Linda. Je ne sais pas si tu connais. Mais Paula appréciait plus Linda que moi. Sa propre fille...

Irina grimaça de dégoût. Elle ferma les yeux, un instant.

Mais ma mère voulait vivre à la Moldue. Donc, ce qui signifiait, pas de magie. Elle m'a confisqué la baguette magique ayant appartenu à Halinor; ma grand mère, qui me l'avait confiée. Pour compenser, j'achetais en cachette des artefacts de magie et des potions pour pouvoir pratiquer. Mon père, même s'il m'a appris beaucoup de truc bien, il m'a également enseigné les rudiments de l'illégalité des trafics d'objets magiques. J'ai donc collectionné les grigris, les grimoires et compagnie. Il m'a également appris les rudiments du duel, si bien que je suis devenue imbattable. Je crois bien que mon sort préféré, c'est le fameux "tarentallegra". Je l'utilisais souvent contre mon père.

Elle sourit légèrement en voyant une image floue de Ludwig Asbornsen de danser comme un pantin désarticulé, alors que la gamine qu'était Irina se roulait par terre tellement elle riait, à cause du sortilège de chatouillis...

Bref, les années ont passé, et un jour, comme tout le monde, j'ai eu onze ans. J'ai donc reçu la lettre qui allait m'envoyer ici. Mon père était trés fier. Ma mère, en revanche, a fortement réprouvé cela, et elle a par tous les moyens, essayé de m'en empêcher. Ludwig lui a un peu forcé la main. Mais je n'étais plus sûre de vouloir y aller...aprés tout, j'avais eu un mauvais pressentiment, je voyais toujours ce flash de lumière verte, et un corps tomber à terre...j'avais l'impression que si je me séparais d'eux, il allait y avoir une catastrophe...

Les lèvres d'Irina tremblèrent légèrement. elle serra de toutes ses forces ses poings, pour ne pas se mettre à pleurer. Elle sentait les larmes piquer ses yeux bleus. Une mèche de cheveux tomba sur son visage blafard. Elle remercia le ciel. Ca pouvait momentanément occulter son trouble.

Je...je suis donc allée à...à Poudlard. et...

Sa voix se brisa net. Elle se gifflait mentalement. non, il ne fallait pas qu'elle craque.

J'ai été envoyée à Serpentard. Je suis montée me coucher. J'en avais marre de rester avec les autres, les humains m'horripillaient. Je suis entrée dans le dortoir. Et il y avait là le hibou d'Halinor. Il tenait une lettre noire dans son bec...

Une larme coula sur la joue de la jeune femme. Elle l'essuya d'un revers de main. Ses joues brûlaient et ses yeux piquaient. Elle se modit la lèvre inférieure.

Et cette lettre annonçait la mort du seul être qui m'a jamais aimée. j'ai porté le deuil durant cinq longues années, et trés récemment, j'ai appris le décès de ma mère et de ma soeur. Ils ont tous été assassinés par des Mangemorts...

Elle releva légèrement la tête, pour attraper le regard du Serpentard qui était resté silencieux jusqu'alors. Irina essaya de soutenir son regard, mais elle n' y parvint pas. Elle se tordit les mains, et elle ramena ses genoux vers elle. Elle posa sa tête dessus, les larmes coulant doucement sur ses joues.

[HJ: désolée, c'est pas génial -_-']

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Jeu 28 Juin 2007 - 16:18

Jesen, pour une fois, écouta le reçit de la jeune femme avec une attention incroyable, contrairement a ce qu'on pouvait croire, cette histoire le touchait particulièrement, et oui, lui aussi avait un coeur..Il n'éprouvait pas de la pitié pour la jeune femme au contraire, il avait d'un seul coup une grande estime pour elle, si cette histoire lui était arrivé à lui, cela ferait longtemps qu'il serait mort..Tant de souffrance recueilli dans un seule jeune personne de 15 ans..En 15 ans cette jeune femme avait vécu plus de choses que presque n'importe qui...
La mère de Jesen ayant été une Gryffondor, il avait hériter de son caractère, mais après sa mort, il l'avait tellement cacher au fond de lui même, qu'il avait acquit celui d'un cruel serpentard, sans scrupuls..Mais cette chose, surement la seule d'ailleurs, qu'il avait hériter de sa mère, bien qu'elel soit profondément enfouie, fesait partie de lui et remontait dans des heures perdues a la surface..Il se savait pas trop quoi faire, la consoler peut être ? Mais il ne savait même pas comment faire...Il resta un moment sans bouger, il restait impartial, ce n'est que quand il vit des larmes perler sur les joues de la jeune femme qu'il fit quelques pas dans sa direction mais se recula...il se ravança une nouvelle fois quand il vit qu'elle se recroquevillait sur elle même..Pour la première fois depuis très longtemps, son regard s'adouçit quelque peu, pour une fois, il vait une petite lueur dans le fond de l'oeil, une lueure de gentillesse...étrange même...il s'accroupit devant la jeune femme et posa avec hesitation sa main sur son genou, puis poson autre mainsur sa jour t lui rlva doucement la tête pour qu'elle le regarde, s'était la première fois de sa vie qu'il fesait sa...
Je ne te dirais pas que je suis désolé pour toi, car je ne veut pas que tu penses que j'ai de la pitié pour toi, bien au contraire, je t'avais dis que je t'acouterai si tu voulais en parler et c'est d'ailleurs ce que j'ai fait, et je n'est pas de reproches a faire la dessus, je ne me permettrai pas. Je suis peut être mesquin et arrogant, je l'avoue,et j'aime aussi faire la misère des autres parfois, mais quand une personne est déja assez malheureuse comme ça, je ne vais pas en rajouter une couche, premièrement cela ne serait pas méchant mais cruel de ma part, et je n'est pas un caractère de Mangemort et deuxièmement, j'estime que tu as déja assez souffert comme sa dans ta vie alors que tu es si jeune..
Jesen enleva sa main de la joue de la jeune femme mais continua de soutenir son regard, et resta accroupi devante elle en attendnat que celle ci dise quelque chose..mêm si elle avait beaucoup parler en si peu de temps..
[dsl c'est pas aussi bien que celui que t'a fais toi xD]
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Jeu 28 Juin 2007 - 16:40

Quelques larmes continuaient de couler le long des joues de la jeune femme. Son coeur était trop profondément meurtri pour qu'il puisse guerir un jour. Les plaies pouvaient se refermer, mais jamais les cicatrices ne disparaîtraient...Elle s'en voulait de s'être montrée aussi cruche, aussi sensible, alors que d'habitude, elle était froide, altière, frigorifiante...Irina abaissa le regard. Elle en fut touchée. Jamais une personne autre que son père lui avait témoigné une quelconque marque d'affection, ou encore, avait essayé de la consoler.

Elle réalisa quelle avait fait une erreur de jugement. Effectivement, il n'était pas si arrogant et stupide, comme elle l'avait pensé la première fois qu'elle avait posé son regard sur lui. Ce n'était pas non plus un emmerdeur vil et froid, qui passait son temps à martyriser les autres élèves. Ce n'était pas non plus un jeune homme au coeur de pierre comme il s'efforçait de montrer. Elle devina que le coeur de Jesen (car oui, il en avait un) était tout aussi meurtri que le sien, voire même davantage. Et elle respectait trop le jeune homme pour le forcer à révéler ce qu'il ne veut pas dire. Elle savait qu'il y avait des choses indicibles, et de forcer quelqu'un à les dire, ça ne se faisait pas, parfois, c'était une atroce torture psychique, et Irina ne voulait pas faire comme ces harpies de mangemorts, utiliser l'impérium, ou encore les véritasérum et autres inepties du genre. Elle se disait que, quand il le voudrait, il pourrait lui en parler. Et ce, pas avant.

Irina avait frémi à son contact. Elle s'était attendut à tout, mais certainement pas à ça. Et il était là, à sa hauteur, et il avait plongé ses yeux captivants dans les yeux froids et larmoyants de la jeune Serpentarde. Elle aurait pensé qu'il aurait levé les yeux au ciel ponctuellement pendant son récit, ou encore soupiré, il se serait peut être lamenté sur son sort à elle, sur le ton de la pitié, ou pire encore, rire comme si elle venait de lui raconter une bonne blague. Elle pensait avoir envisagé toutes les hypothèses, mais certainement pas qu'il lui montrerait une quelconque marque d'affection ou de tendresse, qu'elle serait incapable de rendre, d'ailleurs.

Mais son autre "elle" la poussa à prendre la main de Jesen entre les siennes, et de la serrer fort. Elle planta son regard dans le sien, puis elle murmura d'une voix faible.


Je suis désolée. Je suis désolée de m'être comportée comme ça...ça fait peine à voir, la gamine qui essaie de se prendre pour une grande...

Une petite voix dans son esprit lui chuchota quelque chose. Irina acquiesça intérieurement.

Merci.

Elle avait dit simplement ce mot, mais, pour elle, c'était un fait exceptionnel. Elle n'avait pas vraiment eu l'occasion d'éprouver une quelconque gratitude jusque lors, et là, c'était...différent.

Merci de m'avoir écoutée. Merci de ne pas avoir soupiré. Merci pour tout.

Elle regarda le jeune Serpentard, droit dans les yeux. Et, depuis tout à l'heure, pour la première fois, la chaleur du feu lui parut fort agréable.

[HJ: Inutile, tu ne me battras pas au concours du RP le plus nul ^_^]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Sam 30 Juin 2007 - 12:19

Jesen savait pas trop quoi faire ni dire face aux remerciments de la jeune femme, s'était la première fois de sa vie qu'il avait réussi à se mettre dans une situation aussi embarrassante tout seul, de plus, sans vraiment le faire exprès il avait dévoilé la seule chose qu'il voulait absolument caché aux yeux de tous..Son vrai caractère. Il se sentait totalement impuissant, il n'avait pas bougé en voyant la jeune serpenatrde lui prendre la main, a vrai dire il cherchait ses mot, comment répondre a quelqu'un qui nous dit tout simplement, un "Merci" sincère, ça lui était arrivé si epu souvent qu'il ne savait même pas quoi répondre...Depuis quelques minutes, le regard de Jesen avait changé, il n'était pas noir et froid, il s'était légèrement éclairci et surtout adoussit..Il s'aperçu qu'en fait, il n'aimait pas voir les autres souffrir, même s'il savait pertinament, qu'il ne pourrai pas changer si vite et qu'il continuerait d'embêter les autres, mais peut être pas de la même façon, peut être avec moin de mépris..Comment une personne qu'il connaissait depuis uen demi heure à peine, avait put lui faire prendre conscience de ses miliers de choses ? Il n'en savait absolument rien et cherchait désespérément, la réponse...
Euh...eh bien...Je..euh..comment dire...Jesen bégaillait, ne trouvait pas ses mots alors que d'habitude il avait toujours une phrase , aussi risible soit elle, à réppliquer...Il était totalemnt impuissantface à la jeune femme, pour une fois, il était en situation de faiblesse..Toujours en laissant la jeuen serpentarde lui tenir la main, il fouilla avec celle qui était libre, dans le fin fond de sa poche et en ressortit un petit paquet de mouchoir (et oui xD il était plutôt prévoyant), il en déplia a un soignesement et le lui tendis :
Tiens !
Puis, il lacha la main de la jeune femme, tira sur sa manche de sorciers et essuya les larmes qui coulaient sur les joues de la jeune femme, puis sans aucune raison particulière, lui repris la main, pourquoi faisait il ça, peut être pour la rassurer, comme pour lui dire "de rien" a son merci, mais étant incapable de le luid ire en face, il faisait avec les choses qu'il pouvait faire, a ce moment précis, s'était sérrer sa patite main qi était même froide...Il était toujours a son niveau accroupis devant elle, sans rien dire, et sans réfléchir, il lui fit un petit sourir, qui n'était pas mesquin comme à son habitude, mais sincère..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Sam 30 Juin 2007 - 14:57

Irina accepta le mouchoir de bonne grâce. Elle s'en temponna les yeux de sa main valide. (enfin, de celle que Jesen ne tenait pas, vous m'aurez comprise ^^). Elle afficha un sourire, certes faible, certes fragile, mais le coeur y était. Elle savait qu'au fond d'elle une petite étincelle était en train de se raviver, elle sentait qu'elle était en train de changer, de se dégeler, bref, en même temps, des tonnes d'émotions contradictoires s'accumulaient dans son esprit fragile qui menaçait de s'effondrer à tout moment. Elle se sentait rassurée, protégée, mais en même temps, elle avait peur. Oui, Irina avait peur, elle devait l'admettre. De quoi, elle ne savait pas. Elle ne le saurait sans doute jamais. Irina tenta tant bien que mal de rassembler les morceaux épars. Elle avait encore des choses à dire, et peut être qu'elle le ferait, elle verrait bien.

Elle sentit la main du jeune homme se resserrer sur la sienne. Irina se tut. Pour une fois, elle ne savait pas quoi dire. Il se pourrait bien que Jesen Carter soit le premier garçon capable de lui clouer le bec. Et, inconsciemment, Irina savait que quelque chose entre eux était en train de se tisser, certes, encore fragile, mais tout doucement, cette nouvelle chose était en train de suivre son petit bonhomme de chemin.Elle savait que, plus jamais rien serait pareil, si un jour elle le recroisait dans un couloir de l'école. Et, même si le matin même, Irina s'était sentie coupable d'avoir séché les cours, ce soir là, elle ne le regrettait pas. Car peut être qu'elle ne l'aurait pas rencontré si elle avait suivi ses moutons de camarades. Peut être qu'elle ne serait pas en train de pleurer, comme une cruche, et lui en train de tenir sa main. Quelque chose avait changé dans chacun d'eux, c'était certain. Même, si, pour une fois, elle ignorait quoi. Mais avec des si, on pouvait mettre Poudlard en bouteille!


Je...euh...erm, Je...

Ce fut ce baragouinement minable qu'elle parvint à dire. Elle s'éclaircit la gorge, tenta de reprendre ses esprits, et elle se décida à continuer à parler. Ca lui avait fait un bien fou. Et là, même si elle s'était montrée méfiante au départ, vis à vis de lui, elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance.

Je n'arrive pas à lui en vouloir. C'est vrai, je n'ai pas eu d'enfance à proprement parlé, j'ai passé la plupart de mes premières années le nez dans les bouquins, chose qui est restée, d'ailleurs. Mais, j'essaie de me persuader, tant bien que mal, que, si il faisait ça, c'était pour mon bien. Car il savait peut être qu'il avait une espèce d'épée de Damoclès au dessus de la tête, et, se sentant menacé, piégé, il n'a pas voulu que sa fille soit aussi démunie. Mon père faisait des choses pas forcément légales, et il avait le don de se mettre dans les ennuis. Je crois même qu'il se laissait emmener dans les magouilles. Peut être qu'il n'a pas tenu ses engagements et qu'on lui en a voulu. Mais je n'arrive pas à lui en vouloir. C'est mon père aprés tout. Et puis je l'aimais.

Irina baissa son regard.

Je crois que je peux me passer de certains cours, parce que, c'est peut être présomptueux de ma part de penser ça, mais parce que simplement j'en avais pas vraiment besoin. Je sais pas mal de choses, et en cours, je m'ennuie atrocement...dans ma famille, ils disaient que je savais plus de choses que quiconque, le cousin de Linda, Peter, m'appelait affectueusement "l'encyclopédie sur pattes". Je pense que Linda m'a toujours enviée d'être forte dans toutes les matières. J'ai beau accumuler les 20/20 partout, réussir tous mes travaux, paraître super-géniale, j'avais quand même mes faiblesses. J'aurais pu mettre au profit de serpentard toute ma science, mais je n'ai jamais eu le cran de lever la main pour participer. Y'a toujours eu Hermione Granger pour rafler la mise. Bien sûr, j'en savait plus qu'elle et Potter réunis, mais je la bouclais et j'attendais que ça se passe.

Irina haussa les épaules.

Je m'arrangeais toujours pour me planquer le plus loin possible du prof, et si possible, à une table individuelle, car j'aurais pas supporté qu'un autre élève participe et que le professeur le rermarque, et s'aperçoive que je suis là. C'est peut être idiot, mais j'ai toujours eu horreur de répondre à des questions dont je savais la réponse...Enfin, récemment, je me suis décidée à participer, en botanique. J'ai quand même ramené quelques points pour Serpentard. Même si trois points ce n'est pas grand chose, j'avais quand même accompli quelque chose. Je m'étais dépassée.


Irina marqua une pause, reprenant doucement son souffle et ses esprits.

Pendant des années, j'ai vécu pour mon père et par mon père. C'est la seule personne que j'ai vue, avec qui j'ai passé du temps. Quand la mort est venue le prendre, c'est comme si elle avait pris ma vie. J'avais tout perdu en même temps que lui.

Irina planta son regard dans celui du Serpentard, et elle ne dit plus rien, attendant une réaction de sa part. [i]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Lun 2 Juil 2007 - 15:42

Jesen restait planter là, devant la jeune femme, sans savoir quoi faire ni dire..Son histoire était boulversante...on aurait même put croire que cette jeune femme, avait perdue sa joie de vivre en même temps que le membre de sa famille le plus proche d'elle. Jesen aussi, avait perdue sa joie de vivre en quelque sorte, mais pas de la même façon, contrairement à elle, il ne l'avait pas perdue, "du jour au lendemain" , il l'avait perdue à long terme, d'abord après la mort de sa mère qui l'avait pas mal secoué , même énormément, ensuite , pendant plusieurs longues années lorsque son père s'éloignait peu à peu de lui, ne devenant presque plus qu'une ombre...sans sentiment à l'égard de son propre fils..Mais bon son histoire à lui était bien moins triste et boulversante qu'elle...Il se rendit compte qu'il avait peut être trop caché ses sentiments jusqu'à présent..Mais il pouvait pas..il pouvait pas en parler, même à une personne pour qui il avait, certe depuis peu de temps, mais tout de même, beaucoup d'estime, s'était plus fort que lui, il pouvait pas..s'était trop dur, peut être parce qu'il s'était refermé comme une huître ? Peut être est ce la raison..S'était une autre question qui demeurait sans aucune réponse..

Je crois que...d'une façon, je sais ce que tu ressens, mon histoire est certe, très différente de la tienne, et moi, il me reste encore deux membres dans ma famille..enfin si on peut appeler ça des membres...

Il détourna son regard pendnat quelques secondes de celui de la jeune femme pour regarder sur son côté droit.
En effet, il ne lui restait à présent que son petit frère, disparu, qui en aillant marre de l'atmosphère presque morbide du domaine familial avait fait une fugue..et son père qui lui restait toute la journée à son bureau ne revenant parfois qu'une fois par semaine, et quand il était à la maison, s'était pour rester assis devant la cheminée...a regarder pendant des heures les flammes crépiter dans la cheminée..il donnait parfois l'impression d'être mort, il ne parait mêm plus a ses propre enfants...enfin bref..
Jesen au bout de quelques minutes, repris ses espritset redétourna son regard vers ce lui de la jeune serpenatrde, qui à présent, avait terminer son réçit et ne disait plus rien..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Lun 2 Juil 2007 - 18:51

Irina ferma les yeux, et soupira longuement, ayant conscience d’avoir un long poids sur les épaules. Elle haïssait Dieu pour leur avoir fourni un tel destin, elle haïssait Dieu pour avoir autant haÏ ces deux petits êtres, encore jeunes, et de les avoir fait crouler sous des dizaines de malheurs. Il en manquait un troisième, et ils auraient pu jouer les orphelins Baudelaire, pensa t’elle avec un certain cynisme. Elle serra un peu plus les poings. Sa main qui avait atterri dans le mur lui faisait encore mal, mais ça ne pouvait pas être pire que les blessures qu’il y avait dans son cœur. Elle tenait toujours la main du jeune Serpentard, mais, machinalement, elle prit sa deuxième main, et elle le regarda droit dans les yeux

Je crois que tout compte fait, on est pas si différents que ça. On a vécu pas mal de sales affaires pour nos jeunes âges, et je crois que…toi et moi on se ressemble, au fond. Avant, on devait être des gens bien, agréables, des gosses insouciants et innocents, mais je crois, que, le destin nous a en quelques sortes abîmés, un peu comme si on avait subi un sortilège de ratatinage…on a fini par se replier sur nous mêmes, en pensant qu’on n’a plus rien à foutre sur cette maudite planète, et on a commencé à tout voir en noir, à affubler une ombre morbide à tout ce qui bouge…Je me trompe?

C’était une question rhétorique, bien sûr. Irina n’attendait pas vraiment de réponse de sa part. Même pas une simple affirmation ou infirmation de ce qu’elle venait de dire. Elle savait, point. Car il avait plus ou moins vécu les mêmes choses qu’elle, même si elle ignorait quoi. Elle n’était plus sûre de vouloir savoir ce qu‘il lui était arrivé, sinon leur aventures à tous les deux pourraient bien ressembler, en finale, aux tristes romans de Lemony Snicket. Irina laissa tomber un moment Violette, Klaus et Prunille, ainsi que le Comte Olaf et toute sa flopée de voyous pour se replonger dans le regard du garçon. Irina le regardait différemment, non pas avec compassion ni pitié, elle avait horreur de cela, mais son regard était presque doux, presque tendre, presque…maternel, protecteur. L’instinct de la jeune fille reprenait le dessus. Elle avait envie de lui parler de certaines choses qu’elle n’avait jamais évoquées auparavant…et que personne d’autre ne saurait. Elle ressentait le besoin de faire confiance à quelqu’un, et il se trouvait que ce quelqu’un pourrait bien être le jeune homme…car elle était certaine qu’il comprendrait.

Je ne sais pas par où continuer, j’ai tellement de choses à te raconter…hum, je pense qu’on va commencer par le commencement, non? Je m’appelle Irina parce qu’il y a une bonne raison à cela. Mon prénom avait une valeur sentimentale aux yeux de ma grand-mère, Halinor. C’est le prénom de la fille qu’elle a toujours voulue, mais qu’elle n’a jamais eue parce qu’elle n’a eu qu’un garçon, mon père. Halinor était tellement heureuse d’avoir utilisé son prénom préféré pour une occasion bien spéciale, d’après elle: ma naissance. Pour lui faire plaisir, Ludwig et Paula m’ont appelée Irina. Ma sœur jumelle, elle, a hérité d’un prénom normal: Madison. Ma sœur jumelle était une cracmol, elle n’avait aucun pouvoir magique, comparé à moi qui était destinée à être puissante. Je crois que Madison m’en a toujours voulu d’avoir des pouvoirs et pas elle, mais je crois qu’elle a pris conscience que d’avoir des pouvoirs magiques, ce n’était pas aussi génial que ça en avait l’air. Je me suis dit ça aussi. Parce que on a plus de probabilités de mourir étant sorcier que étant moldu. Ma mère n’a jamais aimé avoir des pouvoirs. Mon père voulait que je devienne Auror, et il a presque réussi son but. C’est le métier que je voudrais faire, après. Mes parents savaient que j’étais une enfant intellectuellement précoce, et ma mère avait bâti tout un empire pour moi, elle me voyait déjà soit magistrat, soit mathématicienne, ou alors médecin. Mais je n’ai jamais aimé les études, alors forcément. Je crois qu’elle a été déçue en découvrant mes pouvoirs. Quelque part, quand j’étais encore dans son ventre, elle savait que l’une de ses filles serait une sorcière…et je crois que c’est pour ça qu’elle s’est complètement désintéressée de moi.

Irina se tut. Elle n’avait jamais révélé à personne que c’était sa grand-mère qui avait choisi son prénom, elle n’avait jamais dit non plus que sa sœur était dénuée de toute magie. Elle n’avait jamais dit non plus que Madison était sa sœur jumelle, même si ces dernières étaient diamétralement différentes. Elle avait déjà dit qu’elles étaient sœurs, mais sans plus. Pour tout le monde, Madison Collins était une sorcière. Irina fronça les sourcils, et elle resta perplexe.

Ma grand-mère et mon grand père m’adoraient. Elle et Ludwig se sont pas mal engueulés, car mon père voulait un entraînement militaire pour moi, et ma grand mère estimait que une petite fille ne devait pas passer son temps à pratiquer la magie et à combattre. Je suis née à Southampton, mais mes parents sont retournés en Norvège. J’y ai vécu les cinq premières années de ma vie. J’habitais pratiquement chez Halinor et Mathias. Mais, quand j’avais cinq ans, le premier drame a frappé. Mati était un alpiniste, et c’était un sorcier. Il a cru pouvoir gravir l’Everest mais la montagne a été plus forte que lui. On n’a retrouvé que son équipement, et jamais on n’a pu faire son deuil. Paula a décidé que nous devions repartir à Southampton, et là, on a fini par y rester définitivement. On n’allait plus qu’en été voir ma grand mère.

Irina se perdit quelque part entre l’Angleterre et la Norvège. Elle eut un sourire nostalgique, mais une pointe vint lui transpercer le cœur. Mati lui manquait atrocement, et elle aurait donné n’importe quoi pour le serrer à nouveau dans ses bras. Mati, Hali et Iri. Le beau trio. Et Irina aurait donné tout ce qu‘elle avait pour pouvoir prononcer ces surnoms, certes stupides, à nouveau.

Ma mère a fini par savoir par je ne sais quel moyen les activités illégales de mon père, qui en plus, m’enseignait ça. Ca m’étonne, parce que Paula n’était pas très fute-fute. Bref, elle l’a su, et ça l’a mise en pétard. Elle a demandé le divorce. C’était un an avant mon entrée à Poudlard. Ludwig est reparti en Norvège, chez sa mère. Et moi, je suis restée avec la mienne, qui me traitait avec plus d’animosité qu’auparavant. Et j’ai appris qu’elle était malade. J’ai appris qu’elle souffrait d’une leucémie bien avant ma naissance, elle avait eu un sursis, et avait mis au monde deux petites filles, qui par chance n’avaient rien. Je voyais Paula, dans toute mon enfance, s’affaiblir à vue d’œil, elle était malade, cadavérique. Elle a tenu de nombreuses années ainsi. Mais en aval, son caractère s’est endurci. Elle est devenue de plus en plus rude, de plus en plus acariâtre. Maintenant que mon père était parti, elle avait carte blanche sur mon éducation. Plus de magie. Elle m’a forcé à étudier. Elle a piqué une crise quand j’ai reçu la lettre de Poudlard. Elle a refusé catégoriquement que j’y aille. Mais mon père n’en avait pas fini avec moi, et il l’a forcée à m’envoyer ici. Si j’avais su, je serais restée bien sagement chez moi.

Irina soupira, lassée. La jeune femme sentait un poids énorme s’ôter de ses épaules, et pourtant, elle semblait de plus en plus lasse, vieillie. Elle avait déjà raconté son entrée à Poudlard. Elle avait déjà raconté la mort de son père.

Et donc je suis là. Mais mon père a été assassiné par Bellatrix Lestrange elle même. Et là, plus rien ne semblait me rattacher à la Norvège, d’après ma mère. Elle a coupé les ponts avec Halinor et elle a commencé à filtrer tout mon courrier. Une cérémonie du souvenir en mémoire de mon grand père a eu lieu il n’y a pas longtemps, pour commémorer les dix ans de sa disparition, mais je n’étais pas au courant. Sinon j’y serais allée. Et ,il y a peut être six mois, j’ai reçu une lettre d’Halinor. Elle m’informait que ma sœur était morte dans un accident de voiture, qui a été percutée par un chauffard ivre alors qu’elle était avec son copain parfaitement sain, et ma mère était morte de son cancer. Halinor m’a dit, dans cette lettre, qu’elle avait été chercher toutes mes affaires chez moi, et qu’elle m’accueillait cet été chez elle, en Norvège. Mais, le truc, c’est que la dernière fois que je l’ai vue, j’avais dix ans, et je pense qu’elle prendrait peur en voyant ce que je suis devenue…

Le regard d’Irina s’assombrit encore plus. Elle regarda à nouveau les yeux du jeune Serpentard, qui n’avait pas bougé, qui n’avait pas cessé de la fixer. Elle se tut, elle ne savait plus quoi dire. Elle se mit à sourire parce que elle se sentait absolument ridicule

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mar 3 Juil 2007 - 18:45

Jesen restait une fois de plus figé devant Irina, sans rien dire, à écouter ce qu'elle disait avec une attention incroyable, son regard étant toujours plongé dans le sien..une douce chaleur la parcouru d'un seul coup, une vague de bonheur, pourquoi ? Tout simplement parce qu'il était content que pour une fois dans sa vie, on lui fasse confiance et qu'on lui confis des choses, chose qui ne lui était jamais arrivé auparavant..Il regarda un moment Irina mais différemment, il avait une lueur dans le fond de se regard sombre, une lueure de bonheur, pourtant cette histoire était vraiment triste, vraiment sournoise et cruelle, amis après lui en avoir parler, la jeune serpenatrde semblait avoir un poid en moin sur les épaule, et c'est tout simplement ça qui le rendiat heureux. POur une fois dans sa vie il y avait un peu de bonheur, pour la toute première fois dpeuis ce fameux jour de printemps merveilleux qu'il avait passé avec sa mère avant qu'elle ne meurt.Pourquoi ne pourrait il pas faire comme Irina avec lui et se confier à elle ? Apès tout, il lui fesait, il devait l'avouer, confiance.Mais s'était dur très dur, il ne svaai smême pas s'il serait capable de raconter son histoire comme elle l'avais fais pour la sienne.Mais Irina serait la prmeière a connaître son passé, peut être pas tout de suite, mais se serait elle, la jeune femme au coeur brisé qui lui fit découvrir que la vie vallait la peine d'être vêcue.
Et bien..ton histoire est..triste..il faut l'avouer..elle es même cruelle...tu as hérietr de ton père Irina, mêm si je ne le connaissait pas, tu m'as dis qu'il était un auror et que c'était un homme bon plein de grandeur, tu as hériter ça de lui, cette bonté et cette grandeur..même si tu ne peut pas t'en rendre compte par toi même..je peut t'assurer que je te dit vrai..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Mar 3 Juil 2007 - 19:11

Irina avait tout dit. Elle avait tout dit! Elle avait fait une chose incroyable! Elle en avait parlé à quelqu'un , de son passé. Pas même à Flora, ni à personne d'autre. Et elle l'avait raconté à ce garçon, qu'elle avait rencontré une heure plus tôt. Iri' avait vu juste. Son intuition lui avait soufflé qu'il était différent, que ce n'était pas un de ces bellâtres prétentieux qui passaient leur temps à se contempler le nombril...Et pour une fois, Iri' avait écouté son intuition, surtout en ce qui concernait les garçons...généralement, elle ne se fiait pas à son intuition pour ces choses là, mais là, elle s'était dérogée à la règle et elle ne le regrettait pas.

Elle se sentait plus calme, plus humaine. Elle avait l'impression de revivre, quelque part. Et cette sensation de chaleur s'accrut, quand elle vit une étincelle s'allumer dans le regard sombre de Jesen. Et c'était ça qui la rendait presque heureuse. Certes, les spectres du passé hantaient toujours la pièce, les mots terribles qu'elle avait prononcés étaient restés en suspens, mais elle se sentait plus forte, libre. Et les mots qu'il prononça, lui, allèrent droit au coeur d'Irina. Elle fut transportée par une vague de boheur, et, petit miracle, elle passa ses bras autour du cou du garçon pour le serrer contre elle, bouleversée et émue par ce qu'elle venait d'entendre.

Iri' ne savait pas trop pourquoi elle faisait ça, mais elle avait en elle cette chaleur nouvelle, et cet incroyable sentiment de liberté. N'importe qui, en entrant dans la salle commune, aurait vu les deux jeunes enlacés aurait pu se faire des idées, mais Irina s'en foutait totalement. C'était tout simplement une sensation merveilleuse et enivrante. Iri' posa sa tête contre son épaule, et elle versa à nouveau quelques larmes. Mais ce n'étaient pas des larmes de tristesse, d'amertume ou de rage. Non. C'étaient des larmes de bohneur.


M...Merci. Je ne le dirai jamais assez.

Et Iri', une fois de plus, avait été sincère. Mon dieu, qu'était t'il en train de lui faire? En tout cas, il la changeait, mais en bien, et c'était ça qui était extraordinaire. Irina avait fait un énorme pas de plus, elle changeait vitesse grand V. Mais c'était agréable, surprenant. Il n'y avait pas de mots pour décrire ce qu'elle ressentait à ce moment. Et ça, aucun poète, aucun beau parleur avait su décrire cette sensation unique. Et Irina ne réussissait pas non plus à nommer ce qu'elle ressentait. Ca n'avait peut être pas de nom. Mais en tout cas, elle était sûre que ça s'appelait l'émotion, et Iri' avait eu la preuve qu'elle pouvait ressentir quelque chose de trés fort. Et ça, c'était de la magie. Et tout ce bonheur, c'était lui qui était en train de lui offrir. Une ou deux larmes coulèrent encore. Aussi loin qu'elle se souvenait, elle n'avait jamais pleuré de joie. Et ça, c'était un véritable cadeau qu'il était en train de lui faire. Que jamais personne d'autre ne lui avait offert avant lui.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Jeu 5 Juil 2007 - 14:04

Jesen fut à la fois surpris et content quand Irina passa ses bras autour de son coup et posa sa tête contre son épaule, il eu un bref sourir mais ne la repoussa pas. Il aurait bien put se reculer comme si elle avait été une pestiférée mais il ne le fit pas, au contraire, il serra la jeune femme dans ses bras.Il éprouvait de la reconnaissance envers cette jeune femme qui a présent ne lui était plus si inconnue que ça et qui avait remit un peu de joie de vivre dans sa vie qui était si triste voir même désespérée...Il savait à présent qu'il pouvait compter et surtout faire confiance à quelqqu'un, et cela l'emplissait d'une joie immense, il fut touché, c'était bien le mot, quand la jeune femme versa des larmes de joie il lui dit alors a son oreille gentiment, d'une vois qu'il n'avait jamais montré à personne, une voix douce presque mélancolique :
Irina, je ne t'aurai jamais dis ça juste pour te faire plaisir, je te l'es dit parce que je le pensais vraiment, tout simplement.
il la décala légèrement de lui pour pouvoir voir son visage et le regarda dans les yeux avant de lui faire un sourir et d'avec une main , essuyé une larme qui perlait sur sa joue..
T'aura beaucoup pleuré en très peu de temps dis donc..
il lui fit de nouveau un sourir, n'ajoutant rien d'autre..a vrai dire, il ne savait pas trop quoi dire..
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7ème annéeAdmin à l'esprit tordu
    SERPENTARD
    7ème année
    Admin à l'esprit tordu
AVATAR : Taylor Warren
MESSAGES : 2643

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG PUR
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Jeu 5 Juil 2007 - 18:57

Irina ne répondit rien. Elle avait toujours regardé le jeune homme dans les yeux, et à présent, elle esquissa un sourire tremblottant à travers ses larmes. Ils étaient toujours enlacés, mais à présent, ils se dévisageaient intensément.

J'ai peut être pleuré beaucoup, mais au moins je me sens libre. Je n'ai jamais vraiment beaucoup pleuré, j'ai toujours encaissé sans rien dire, sans émettre un soupir, sans jamais pensé à en finir, je me suis contentée de vivre, même si je suis maintenant un vrai débris, un iceberg à la dérive dans l'immense océan, et en aval, je me suis détériorée à petit feu...Je pensais que pleurer me rendrait faible, minable, mais non, ça m'a libérée, ça m'a...presque fait du bien.

Iri' parlait avec une facilité déconcertante au jeune Serpentard. C'était un signe...

J'ai toujours cru en Dieu. Pendant des années, cependant, je l'ai hai de tout mon être pour m'avoir fait subir cela, que je n'ai rien fait d'assez répréhensible pour le mériter, et je me demandais tout simplement pourquoi...je n'ai jamais cru à la fatalité, et...

Oh et puis Zut. Irina n'avait plus le courage d'en dire plus pour le moment. Elle se contenta de serrer le jeune Serpentard contre elle, trés fort.

D'habitude je ne suis pas trés causante...j'ai dépensé mon stock de mots pour les 10 années à venir.

Iri' avait tenté un peu d'humour, mais ses blagues n'étaient pas fameuses...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thanks Jess pour le kit et Cad' pour le pixel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Après une journée de cours [libre] Aujourd'hui à 23:08

Revenir en haut Aller en bas

Après une journée de cours [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Journée de travail ( Libre )» Cours de Japonais - Exercice Facile [Libre]» Après la bagarre la détente (libre )» Un petit verre après une longue journée de cours (PV Hagrid)» Et si on séchait les cours ? |LIBRE|
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-