AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon] Mer 20 Juin 2007 - 10:40

Une ombre noire sortit du coin du mur. Elle ne faisait aucun bruit, même si sa cape touché le sol en cachant tout son corps. La nuit était très sombre et la silhouette encapuchonné se confondait avec l'air glacé de la nuit. Elle était plus qu'à trois mètre d'elle, lorsque la personne enleva son capuchon. C'était une femme. Sa mère. Une baguette à la main, elle prononçait des mots avant qu'un jet de lumière vert s'écrase contre la poitrine de la victime.


Lucy se redressa en sursaut. De la sueur coulé sur son corps et ses draps étaient trempés. Elle tourna la tête vers le dortoir pour voir si sa mère n'était pas là. Mais non. Il n'y avait personne, juste les bruits réguliers d'un ronflement. D'après la situation, Lucy comprit qu'elle n'avait pas crié, sinon il y aurait déjà des cris de protestations et des lumières allumés autour d'elle. Soulagé de n'avoir fait aucun bruit, pouvant réveillé ses camarades de dortoir, Lucy sentit une patte douce et familière sur sa joue transpirante. La jeune fille sourit en regardant son chat qui sauta par terre, ne faisant aucun bruit. La jeune fille le suivit en essayant de faire le moins de bruit possible. Grâce à la montre d'une des élèves endormis, Lucy remarqua qu'il n'était que deux heures du matins. N'ayant aucune de retourné au lit, l'adolescente enfila un jean noir et un tee-shirt de la même couleur que le bas, avant d'ouvrir la porte pour se glissé dans la salle commune des serpentard. Lucy n'avait pas chaud, avec son tee-shirt à manche courte mais elle n'avait aucune envie de retourner dans son dortoir. La salle aux reflets verts du lac, avec des crânes accrochés aux murs étaient vide. La jeune fille en profita pour prendre le canapé où elle put s'y assoir, les pieds sous des cousins, les bras autour de ses genoux. Lucy prit son élastique autour du poignet pour s'attacher les cheveux en queue de cheval, comme ça, si quelqu'un rentré elle n'aurait pas la tête d'un clocharde dans la rue. Filou sauta sur le canapé pour rejoindre sa maîtresse et blottit contre elle en ronronnant. Lucy le caressa la tête du bouts des doigts, les yeux perdus dans les flammes de la cheminée. L'adolescente était pensive... Elle repensait à son rêve à sa mère qui prononçait un sortilège impardonnable. Le sortilège de mort. C'était la deuxième fois que Lucy faisait se rêve mais la dernière fois elle n'avait que vu la tête de sa mère, rien de plus.
Cela faisait un petit quart d'heure que la cinquième année avait quitté son lit. Des cernes c'étaient dessinés sous ses yeux noisettes. Sa bouche étaient passé de rose pâle à mauve, à cause du froid et son visage était plus blanc que jamais. Le yeux verts perçants du chat avait disparut. On ne voyait maintenant qu'une boule de poil noir, avec deux triangles rose qui ressortaient. Dans la salle, Lucy n'entendait presque rien même si le feu crépitait et la longue respiration de son chat qui dormait, faisait un son discret. L'adolescente sortit de sa rêverie que quand une porte s'ouvrit. Elle continua de regardé le feu, comme si de rien était mais elle écoutait attentivement les bruits de pas se rapprochaient du centre de la pièce. Lucy sentait sa baguette dans sa poche de derrière mais elle ne voulait pas la prendre. C'était un ou une serpentard normalement il n'y aurait pas de problèmes. Lucy n'aimait pas faire des histoires avec des gens de sa maison. Le choixpeau magique les avait envoyé dans la même maison, ils avaient déjà un point commun ensemble, c'était déjà ça. Bien sûr Lucy n'était pas ami avec tous les serpentards car certains avaient quelque chose quelque chose qu'elle ne pouvait pas supporter et puis de toute façon les amis, il n'y a pas que ça dans la vie et heureusement. En tout cas c'est ce que pense Lucy.
La serpentard posa son regard sur son chat qui lui aussi avait entendut le bruit de la porte. Il se redressa et observa la personne qui était entré, puis cligna des yeux en observant sa maîtresse. Lucy comprit aussitôt et demanda simplement :


    « Qui êtes-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon] Lun 11 Fév 2008 - 11:59

Qui était le crétin qui avait eu l'idée de mettre cinq personnes par dortoir? Le Petit Prince aurait tellement voulu être tout seul, vautré dans son lit à bladaquin, pouvant paresser sans être réveillé à sept heures par des lève tôt qui étaient, par ailleurs, aussi discrets qu'un troupeau de pachydermes dans un magasin de porcelaine. Et BAM, BAM! Vas y que je te réveille d'un pas lourd, et vas y que je prenne la porte! Allons y gaiement! Hé, les gars, y'en a qui dorment encore ici! Bref. Nous n'étions pas le matin. Les pachydermes dormaient en ce moment à poings fermés. Et le dortoir était anormalement silencieux. Andréï s'ennuyait ferme. Il n'arrivait pas à fermer l'oeil, l'esprit vagabondant, se focalisant sur les différentes filles qu'il avait séduites dans la journée. Et cinq de plus étaient venues d'ajouter à sa collection. Si Andréï pouvait avoir un autre surnom que "Petit Prince", il pouvait parfaitement acquérir celui de "Le Collectionneur". Mais l'un dans l'autre, ils lui conviendraient parfaitement. Le Serpentard afficha un sourire moqueur, dans l'obscurité qui devenait oppressante. Ses camarades de dortoir ronflaient. Andréï fut tenté de jeter un oreiller sur celui qui osait importuner les autres de manière si peu gracieuse. Mais il n'en fit rien, inutile de se retrouver avec un oeil au beurre noir aprés...Non, Andréï n'avait pas peur. Il pouvait embêter le monde comme il voulait, personne ne pouvait lui en vouloir pour ça. Mais...Voilà. On était toujours un peu grincheux quand on était réveillé en sursaut, mieux valait donc se méfier, on n'était à l'abri de rien.

Tic,tac,tic,tac faisait la montre. Dix séries de tic tac plus tard, Andréï se décida à repousser les draps. Il enfila un t-shirt, roulé en boule au fin fond des couvertures, puis il posa ses pieds nus sur la moquette. Il s'étira nonchalamment, tout en baillant à se décrocher la mâchoire. Andréï ne prit pas la peine d'enfiler un jean. C'est donc pieds nus, vêti seulement d'un t-shirt et de son caleçon noir qu'il alla dans la salle commune, avec la ferme intention d'aller faire un tour dehors. Tant pis si cette garce de Majandra Collins faisait sa ronde, tant pis si il se faisait choper en train de vadrouiller dans les couloirs à des heures indues. Il faisait ce qu'il voulait. Il était dans une démocratie, que diable! Et cette vieille pie d'Ombrage n'y changerait rien.

Andréï sauta les trois dernières marches qui le menaient à la salle commune. Elle était déserte à cette heure ci. Tu parles. Andréï pouvait donc sortir incognito, si c'était pas merveilleux ça! Le feu était allumé, répandant sa douce chaleur dans la fraîche humidité de la pièce. Andréï n'avait pas cherché à retenir la porte, qui avait la fâcheuse tendance à se refermer sur le nez des gens. C'est donc ainsi qu'elle claqua. Oups. Il pourrait réveiller tout le monde à ce train là. Ca serait drôle, il se marrerait bien, mais il se ferait lyncher. Tant pis. Il continua à s'avancer, lentement, discrètement, vers la porte du dortoir. Restait plus qu'à réveiller le crétin qui dormait dans le tableau. Andréï se ferait râler dessus, mais tant pis. L'autre pourrait toujours aller cafter.

Le tableau s'anima à son approche. Le personnage dedans ouvrit un oeil, puis l'autre. Il replongea dans son état semi-comateux. Andréï soupira longuement, puis il murmura:


Monsieur?

Fichu tas de peinture et de pigments! Andréï fit une grimace au personnage. Qu'il aille au diable avec son mot de passe. Mais apparemment, quelqu'un l'avait entendu. Andréï se retourna. Une voix féminine. Une jolie voix féminine.Andréï s'approcha du canapé, de là où venait la voix.

Je suis Andréï Jovovitch. Alias le Petit Prince. Septième année à Serpentard. Et toi? Puis-je connaître le nom de la propriétaire de cette si belle voix?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon] Mar 12 Fév 2008 - 20:19

Lucy entendit la voix de l'inconnu. C'était un homme, ou plutôt un jeune homme. Rien qu'à la vois la serpentard arrivait à savoir à peu près qui sa pouvait être. En tout cas, cet inconnu était entrain de passé ses dernières années à Poudlard. Lucy ne bougea pas lorsque le serpentard approcha. Son chat le fixait de ses yeux verts sans ciller avant de regarder une nouvelle fois sa maîtresse. La jeune fille hocha la tête et l'animal vient se recouché auprès d'elle. Lorsque l'adolescente sut qui était la personne à qui elle s'adressait, elle se souvient de cet élève de septième année. Elle l'avait croisé plusieurs fois dans la salle commune et dans les couloirs accompagnés de filles qui changés tout le temps. Lucy recommença à caresser son chat qui regardait un point que personne ne pouvait voir. Ne bougeant pas pour regarder le jeune homme - Lucy se contente de ses souvenirs - la serpentard attendit quelques secondes avant de répondre.

    « Lucy Maléfice, cinquième années et inutile de préciser que je suis à serpentard. »


Lucy pencha légèrement la tête sur le côté en regardant son chat. Un petit sourire c'était fixé sur ses lèvres. Andréï Jovovitch alias le Petit Prince. La serpentard n'aimait pas comme il se servait des filles... Des trophées. Quelque chose qui prouve qu'on ait plus beau, plus fort... Lucy savait que Andréï ne voyait que le sommet de son crâne mais elle ne fit rien pour le regarder en face. Quelques minutes passèrent avant que Lucy demande :

    « Petite tenue pour une soirée si froide... » dit-elle amusé.


Lucy attendit une réaction, mais le problème c'est qu'elle commençait sérieusement à avoir très froid. La jeune fille se leva et alla prendre une couverture dans l'un des meubles, elle s'enroula autour puis se rassit sur le canapé ou son chat était toujours restait assis. Lucy ne jeta aucun regard au jeune homme. D'habitude elle fixait les gens dans les yeux d'une manière déconcertante mais ce soir, elle attendait le bon moment. Il y avait des façons de s'y prendre avec les garçons, même si ce n'était pas forçément de la séduction. Immobile, Lucy attendit des réponses, espérant voir quels seraient les réactions d'Andreï.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon] Dim 2 Mar 2008 - 18:22

A vrai dire, là, maintenant, Andréï n'avait plus tellement envie d'aller se promener dans le château. La salle commune de Serpentard était devenue tellement plus intéressante, tout à coup! Il fallait dire que dès qu'il y avait une fille ayant un âge supérieur ou égal à 15 ans, ça devenait toujours plus intéressant. Ben quoi? Il allait pas s'amuser avec une troisième année, non? Même si elle était mignonne (dans l'absolu) et Serpentarde, elle serait trop jeune. Miss Maléfice était trés bien. Elle avait plus de quinze ans, et elle était à Serpentard. Une Sang Pur qui de plus est. Oh, la question du sang faisait toujours tiquer Andréï. Ce n'était qu'un Sang mêlé. Beaucoup de Serpentards étaient des puissants sang pur. Tant pis pour eux. Andréï était vénéré par la plupart des filles, certains sang pur de Serpentard ne pouvaient pas en dire autant. Comme Malefoy, Crabbe ou Goyle, par exemple.

Il était inutile de préciser qu'elle était elle aussi à Serpentard? Tiens donc. Comme c'est dommage. Il n'aurait pas deviné tout seul. C'est balo, comme dirait l'autre. Il afficha un sourire moqueur, puis il contourna lentement le canapé, pour venir se mettre face à elle.


Petit Prince n'étant guère flatteur, à cause de l'adjectif Petit et Prince qui n'est qu'un sous fifre du roi, j'aurais préféré qu'on m'appelle Sa Majesté.

Tiens donc! Allons y gaiement! Andréï avait parfois des idées mégalo. Mais bon, il avait une belle gueule, du charisme, il ne manquait plus que le titre. C'était à quoi pensait les jeunes gens du genre d'Andréï qui étaient imbus d'eux mêmes. Mais bon. C'était Andréï. Et on ne pouvait pas le changer. "petite tenue pour une soirée aussi fraîche"? Cette réflexion fit sourire encore plus large le jeune Serpentard, qui se paya le culot de venir s'asseoir à ses côtés.

Tu as des yeux derrière la tête ma jolie?

Généralement, les garçons qui disaient cela se prenaient une baffe. Mais on ne refusait jamais rien à Andréï. Ce qui lui faisait, automatiquement penser que tout lui était dû. Vraiment? Bah. On verrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon] Mer 2 Avr 2008 - 15:44

Lucy entendit Andréï alias le Petit Prince contournait le canapé pour se planter face à elle. Ainsi donc, il aurait voulut qu'on l'appelle "Sa majesté" ? Et puis quoi encore ? Autant le vénéré, lui mettre une couronne sur la tête et qu'il est tout le monde qui viennent à ses pieds le matin, le midi et le soir. Comment pouvait-on penser qu'à sa petite personne, en se croyant supérieur au autres. Pour les Sang-Purs c'étaient normale, mais des gens comme Andreï. Après tout il était en 7° année d'accord, mais ce n'était pas une raison convenable. Et puis d'un côté il se ridiculisait. Le "Petit Prince" ? Pourquoi "Petit" ? Comme il le disait il n'était pas flatteur du tout, autant changer ou même abandonner ces surnoms qui fait de fausses illusions. Lucy continua de caresser tranquillement l'animal qui fixait le serpentard. Elle regardait Filou avec un petit sourire amusé. Après tout, elle était plus heureuse de parler avec ce "Petit Prince" que de rester seule. L'adolescente leva les yeux vers le jeune homme lorsqu'il commença à parler "des yeux derrière la tête". Lucy le regarda s'assoir mais ne fit aucun geste de violence, elle se contenta de répondre, toujours son sourire accroché au bout de ses lèvres :

    « Mon chat et moi communiquons par les yeux. Par télépathie ou par tout ce que tu veux, mais sans nous parlé en tout cas. »

Lucy fixa Andreï de ses yeux marrons. Oui, l'adolescente avait la manie de fixer les gens. Pour elle, le regard était très important. Il disait tout. Le caractère, la force ou la puissance, l'état d'esprit... Lucy se faisait une opinion de tout cela, regardant si les gens soutenait son regard d'un air de défi ou de simple essaie ou bien encore, s'il le fuyait, l'air timide.
Lucy se demanda alors, s'il était de Sang-Pur ou de Sang-Mélé. Elle ne connaissait pas assez Jovovitch pour ce faire une idée plus précise cependant. Et puis, était-il là assis à côté d'elle pour compléter sa collection de fille ? Le contraire paraissait absurde. Lucy se souvint. Alors qu'elle passait devant les toilettes des filles -elle n'y rentrait jamais- elle avait entendut la conversations de filles de 6° année parlant de ce "Petit Prince ", Jovovitch. Elle disait le plus grand bien de lui en répétant plusieurs fois les même mots : mignon, charmeur, séduisant... Une rasion de plus que Lucy gardait en mémoire pour restait méfiante. Elle n'était pas un trophée comme ces autres "poufs" qui aimait être utilisés. Lucy le lui ferait savoir, si il commençait à allé trop loin dans ces phrases bourrés de compliments idiots du genre : "ma jolie"


    « Je croyais que vous sortez ? » finit-elle par dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon] Mer 21 Mai 2008 - 17:07

Ce sourire éternel idiot toujours flottant sur ses lèvres, Andréï fixait toujours la serpentarde, son éternel regard moqueur rivé dans ses yeux. Lucy Maléfice. Une cinquième année qu'il avait croisée dans les couloirs, sans jamais lui parler. Voyez vous ça. Comme les choses se présentaient bien. Comme le hasard pouvait se montrer tellement prévoyant...C'était inouï n'est ce pas? Andréï se redressa, de toute sa stature. Il ébouriffa ses cheveux bruns en bataille, avec un air totalement crâneur et pathétique. Le genre de trucs qui fonctionnaient à tous les coups avec les filles faciles, les pimbêches qui dégoulinaient de bave rien qu'en les voyant. Il la gratifia d'un clin d'oeil totalement artificiel et exagéré, et une fois debout, il se mit à faire les cent pas, passant et repassant le plus possible devant elle, histoire de jouer encore un peu plus les "m'as tu vu". Oh, chose pas croyable. Andréï était incroyablement fort à ce jeu là, jouer les m'as tu vu est tellement facile, tellement drôle aussi...Alors pourquoi ne pas joindre l'utile à l'agréable, hein? pourquoi se perdre dans des explications aussi foireuses les unes que les autres si on avait les mains balladeuses? Parfois, un simple geste valait mieux qu'un long discours.

Elle souriait et elle était belle à regarder. C'était tout ce que pouvait dire Andréï en regardant Lucy. Elle avait cet espèce de charme mystérieux, un charme qui donnait au jeune homme tellement envie de la connaître, de la goûter...Andréï était trés patient. Il l'aurait un jour, même si ça serait dans dix ans, ou dans vingt ans. Ca sera même encore mieux, elle saura d'autant plus vieille, d'autant plus attirante, d'autant plus mature. Les femmes avaient tendance à embellir quand elles grandissaient. C'était un heureux hasard, un super cadeau que faisait la nature. Lucy était une jeune fille trés potable, mignonne, et certainement plus innocente. Elle était peut être un peu jeune pour lui, mais elle n'était pas trop jeune et c'était tant mieux. Car vous l'aurez compris, Andréï ne s'en prenait jamais aux petites filles. Il préférait les femmes. Et quinze ans, c'était l'âge limite. Vous vous en foutez? Tant pis.


Alors comme ça, elle et son chat communiquaient par le regard? Ho! Voilà qui est drôle, et terriblement pas convaincant. Désolé ma jolie, mais ce coup là on me l'avait fait cent fois. Les animaux, au risque de te décevoir, n'ont aucune espèce d'intelligence comparé à l'homme, ils ne comprendront pas ainsi ce que nous pourrons leur dire. Seule l'habitude et la répétition pourront nous donner l'illusion qu'ils nous obéissent...

Hum. Tu crois à la télépathie toi? C'est étrange parce que moi j'y crois absolument pas. Comme dirait l'autre, c'est de la foutaise.

Il s'empressa d'imiter des guillements avec ses doigts, comme pour mimer une citation. Puis, il regarda la jeune femme et eut un nouveau sourire, éternel sourire moqueur. Oh, il ne rentrerait sûrement pas dans les bonnes grâces de Lucy si il venait à se moquer, par le plus grand des hasards, du prétendu lien qui l'unissait à son animal, mais tant pis. Ou tant mieux, au fond. Ca ne ferait que d'augmenter la difficulté de la tâche. Andréï aimait les défis, les plus tordus qu'il soit. Draguer une fille en colère était d'autant plus excitant que le risque était élevé. Risque de se prendre une méga claque, une claque retentissante et mémorable qu'il finirait par oublier, volontairement, pour ne pas se rappeler de l'humiliation dont il a été victime. Mais Andréï adorait les défis. Et il gagnait toujours. Il devait sortir? tiens donc!

Bah. Plus maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon] Lun 7 Juil 2008 - 17:22

Lucy avait la manie de fixait tout le monde. Une personne avec laquelle elle discutait, une personne qui l'intéressait... Elle n'avait pas froid aux yeux. Au jeux du "le premier qui détourne le regard à perdu" elle était la meilleure. Déstabiliser son adversaire rien qu'en le fixant était quelque chose qui faisait rire Lucy. Ainsi, elle fixait Andreï qui n'était pas décidé à abandonner ce sourire moqueur que Lucy trouvait provoquant à la fois. Si le Serpentard croyait qu'elle alla se jeter dans ses bras, il se trompait. Encore, plus, s'il pensait qu'elle allait craquer. Ce n'était pas son genre. Lucy sentit une pointe d'agacement quand il commença à s'ébouriffer les cheveux. Elle resta de marbre. Croyait-il qu'elle était aveugle ? A son jeu qui était déjà à l'eau avant même de commencer ? Le pire fut lorsqu'il lui lança son clin d'oeil exagéré. Lucy sourit amuser par ces petits gestes. Elle le fixait toujours. Regardant ses moindres gestes. Les expressions de son visage. Andreï se leva et fit les cent pas devant elle. Lucy ne le lâcha pas des yeux. Elle pouvait très bien jouer à son jeu s'il le voulait... ou pas. La verte et argent ramena ses cheveux sur son épaule gauche, ainsi que ses pieds nus sur le canapé, qu'elle glissa sous ses jambes. Une de ses mains caressait distraitement son chat noir, qui comme elle fixait Andreï de ses yeux verts anis. L'autre était posé sur sa jambe, jouant avec ses doigts dans le genre : "Chiche de venir..."
Andreï était assez comique ainsi. Marchant devant Lucy, avec son tee-shirt et son caleçon noir. Finalement, Lucy était contente de être sortit de son lit. Elle en avait presque oublié son mauvais rêve. La jeune fille écouta Andreï, ce sourire inexplicable ne bougeant pas de ses lèvres, malgré son désaccord. Ainsi c'était de la foutaise ? Vraiment ? Chacun son opinion. Les hommes avaient pris l'habitude de soumettre les animaux à eux. Alors qu'ils étaient comme des animaux. Ils étaient des singes !


    « Pas vraiment de la télépathie, mais avec l'habitude, le dressage et le lien que nous tissons avec les animaux, ils se trouvent que l'on finit pas se comprendre. Un minimum peut-être ou pas du tout. Sa dépend des personnes qui entretien cette... disons, connexion. »

Nah ! T'y croit toujours pas ? Tant pis, pour toi. En tout cas, je ne changerais pas d'opinion non plus, mon chou. Le sourire de Lucy resta gravé sur son visage qui reprenait des couleurs avec le feu de la cheminée et des couvertures. Lucy jeta un coup d’œil à la porte qui menait aux dortoirs des filles. Avait-elle envie de retourner se coucher ? Non. C’était assez… Amusant de voir comme Andreï essayait de l’attirer. En gros la drague marchait avec toutes les filles. Enfin presque. Lucy était sûre qu’elle n’était pas la seule à ne pas tomber dans son petit jeu habile mais qui manquait beaucoup de naturel. Quoi que ? Qui sait ? Andreï n’était pas moche. Il était beau, dans l’âge ou les filles commencent à baver comme des bouledogues.
Lucy se leva à son tour et se planta de avant lui, l’empêchant de continuer de marcher.


    « Dehors serait moins intéressant qu'ici ? » dit-elle en se mordant la lèvre inférieure. Ah ah… Pris au piège ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]

Revenir en haut Aller en bas

[Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]» A n'importe quel endroit où mes yeux se posent, je te vois. [Sky O'Meara/ Sunggyu Kim] [Terminé]» Clé USB» Dispo new Jersey (venez me voir sur msn caron554@hotmail.com) on peut parler trade pour n'importe quel joueur (sauf Kovalchuk)» N'importe quel imbécile peut fermer l'oeil, mais qui sait ce que voit l'autruche dans le sable. [Rang C]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Sept. 1995-Août 1996-