AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Peter Wentz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Peter Wentz Dim 10 Juin 2007 - 18:45

Comment avez-vous connu ce site ? Bouche à oreille

Age du posteur : 18 ans

Nom : Ohlen

Prénom : Peter

Age : 19 ans

Lieu de naissance : Londres

Origine : (Sang pur, sang mêlé, moldu) Origine moldue

Physique: D'une taille légère et élancée Peter est un svelte jeune homme de dix-huit ans. Plûtot grand nul ne soupçonne la fine musculature que cache sa chemise, l'adolescent ne parait en effet pas vraiment sportif, peut-être est-ce parce qu'il ne sait mettre son corps en valeur. Il pourrait presque paraître négligé, quoi qu'il se dégage de son apparence une certaine élégance: sa chemise, dont le col est toujours ouvert, est rarement rentrée dans son pantalon et le noeud de sa cravate est dénoué avec désinvolture. Chatain clair, il ne coiffe pas ses courts cheveux les laissant figés en une bataille désordonée, à moins qu'il ne les coiffe justement ainsi... Ses yeux marrons tirant sur le vert éclairent son fin visage aux rares et discrètes tâches de rousseur d'un regard rêveur et attendrissant. Son doux sourire, timide et innocent est celui du paisible rêveur. Pas tout à fait un homme il n'est plus un enfant, se rasant quotidiennement il semble cependant mener un combat contre le temps, sûrement se complait-il dans l'adolescence. Désinvolte et rebelle le jeune anglais est beau garçon, bien qu'il n'en ait absolument pas conscience.

Caractère: C'est sa mère, Bridget, qui parle le mieux de Peter. Je vous laisse l'écouter: "Peter est un jeune homme adorable, Brent et moi en sommes très fier. Gentil et calme, il ne s'est jamais battu de toute sa scolarité, que ce soit à la maternelle jusqu'à son école de farfelus, Poudward ou Poudlarg je n'ai jamais vraiment su, son père s'occupe des papiers. Il ne manque pas de courage pour autant, mais il est trop intelligent pour en venir à un conflit musclé je pense. Il est plutôt bon élève, enfin, dans la vie normale il était tête de classe; là bas je ne sais pas trop... Il a eu son examen avec une mention en divination, rendez vous-compte comme il est brillant ! Ah oui, Peter a toujours été un petit enfant particulier, certains vous direz bizarre je n'aime pas ce mot. Dès sa plus tendre enfance il inventait des histoires, il avait constament la tête ailleurs, sa maitresse en parlait comme d'un enfant doué mais rêveur. Il nous décrivait les cadeaux qu'il aurait à noël, la tenue que porterait sa tante à sa prochaine visite, la note qu'il avait obtenu à un devoir sans même qu'il ait été corrigé et sans jamais se tromper ! Prodigieux n'est-ce pas ? Vous comprenez désormais son talent pour la divination... Nous aurions dû jouer au loto (gloussement). Mon fils est également un poète, vous devriez lire quelques uns de ses vers c'est du grand art. Oh mais ! Chériiiii, va chercher le recueil de poèmes de Peter s'il te plait. Et descend son diplôme des as de pique, et celui de sa mention aussi. (Sourire ravi, empli de fierté)"

Voilà, vous en avez au minimum pour une heure, si vous ne goûtez pas à son pudding bien entendu. Prenez garde où elle vous sortira albums photos et tout le tralala... Que dire de plus, je suis Peter, un ado de dix-huit ans plutôt banal et... Mince voilà John, mon frère ainé !

"Quoi, vous voulez connaitre un peu mieux Peter ! Vous vous adressez à la bonne personne je connais mon ptit frère comme personne. Cet homme c'est un tombeur, aucune fille ne lui résiste ! Je refuse catégoriquement qu'il sorte avec mes amies lorsque nous allons en discothèque. Euh, c'est sûr que là, avec son look débraillé et sa coiffure de sauvage il ne ressemble pas à grand chose mais je vous le dis, si il y mettait du sien il serait un dangereux séducteur. Je ne sais pas pourquoi il ne fait aucun effort, certains diront qu'il est timide, moi je dirais qu'il est dans son monde. Bon, c'est vrai qu'il n'est pas très dégourdi devant une fille qui lui plait, la pourpre lui monte vite aux joues et il bredouille comme un imbécile mais on apprend sur le tas que voulez vous. Je dirais aussi que mon frère est un vrai fainéant, il ne range pas sa chambre, ne participe à aucune tâche ménagère dans la maison et fait toujours tout à la dernière minute, notament ses devoirs: sa chambre là bas, à Poudlard, ça devait pas être du luxe croyez moi. C'est un vrai bordélique. Celà doit être dû à sa nature d'artiste, il est pas si doué qu'on le dit mais il taquine il faut l'avouer. Sinon il n'est pas pénible pour un ptit frère, je dirais qu'il est plutôt conciliant et vit de compromis: plus que tout il ne veut pas déranger. D'ailleurs je lui reproche constament de s'effacer, je ne comprend pas ce manque de confiance, car de la personnalité il en a à revendre. Il se fait constament voler la vedette, le pire c'est qu'il s'en accomode... Oh il est 20h, je vous laisse j'ai un rencart. Bonne continuation !"

(Rougissant) Ne croyez pas tout ce qu'il dit... Alors, que me reste-t-il à ajouter, hum, j'écoute du rock et me tient particulièrement au courant des nouvelles tendances et groupes moldus. J'aime le quidditch sans en être accro, j'ai joué comme poursuiveur à Poudlard mais ne suis pas vraiment bon. Sinon il est vrai que je suis doué en divination, mais pas plus que ça j'ai eu de la chance à mon examen voilà tout. Euh, c'est tout je crois, le pudding doit être servi, régalez vous et restez patient...

Histoire: Alors que Bridget se démenait avec le pudding et son service à thé rutilant, Brent feuilletait et commentait l'album photo de leur fils chéri: "Peter est né un jour d'orage, c'est étrange mais j'ai toujours pensé qu'il tirait sa singularité de cette naissance. Bébé il était très calme, il l'est encore mais vous savez ce qu'on dit, il ne faut jamais énerver un vrai calme. Je me souviens encore de ces rares crises de colère, les comparer à un orage serait adéquat... A trois ans il a rendu sa mère complétement chauve, au début on ne le soupçonnait pas mais maintenant qu'on sait qu'il est... sorcier, nous savons qu'il en est responsable. Bridget ne lui en veut pas. Plus tard il rendait humide mon tabac, même quand il était dans ma poche, ou faisait brûler le poisson que ma femme cuisinait, il deteste le poisson. (Il tournait les pages lentement, un sourire béat témoignait de sa grande admiration pour son fils. Il ne l'avait jamais considéré comme un monstre.). Tenez ! Là nous quittons Londres pour emménager ici même, Peter a sept ans, notre nouvelle maison lui a tellement plu que les fleurs y ont perduré pendant des semaines. Oh, ne vous fiez pas à ces vêtements de seconde main, ma femme a perdu son travail lorsque nous avons déménagé et nous avons du faire face à une petite crise mais tout va bien désormais. Je suis dentiste et ai ouvert mon propre cabinet il y a dix ans, Bridget tient le poste de secrétaire ce qui réduit nos frais, j'ai beaucoup de travail nous remontons la pente. Durant deux semaines Peter nous a donné quotidiennement les chiffres gagnants du loto et les chevaux du tiercé, la tentation fut grande mais nous nous sommes toujours interdit de profiter de son don, qui se manifeste, remarquez, notamment quand il rencontre une crise grave. Aussi Peter ne fut pas aussi gâté qu'il l'aurait mérité, mais il grandit avec beaucoup d'amour. Ah là c'est la photo de son onzième anniversaire, regardez comme il est heureux, pourtant nous savions qu'il avait déjà vu ce jour dans ses prémonitions, qu'il savait qu'il aurait un gâteau au chocolat et le recueil de poème de Francis Ponge. Il a joué son rôle à la perfection pour ne pas gâcher notre plaisir, simulant la surprise à merveille, profitant une deuxième fois de la fête en quelque sorte. Mais aussi étrange que celà puisse paraitre il n'avait pas prédi son entrée à l'école de Poudlard, sûrement a-t'il inconsciement fermé son esprit à l'idée d'un départ. Peter fut très malheureux de quitter la maison, je crois qu'il a très mal vécu sa première année à Poudlard. Ah voilà Bridget, un nuage de lait dans votre thé ?"

Oui, je n'avais pas vu venir mon entrée à Poudlard. Cependant les signes du départ se multipliaient à ma vue, je les ignorais, désormais j'ai compris qu'on ne peut échapper à son destin. TOUT est écrit d'avance, il suffit de trouver le bon livre et de lire au delà des lignes. Bien sûr il est possible de modifier le destin dans sa surface, mais sa profondeur reste des plus immuable. Vous voulez en savoir plus sur mon don, très bien mais n'en faites pas un papier... J'ai commencé à voir l'avenir aux alentours de mes quatre ans je dirais, peut-être un peu plus tard. C'est dans la fumée grisâtre et épaisse des cigarettes de mon père que des images de mort sont apparues, alors que je contemplais l'âcre fumée des sentiments très forts m'envahissaient, le danger, la peur, le froid... J'ai concrétement vu la mort de mon père vers l'âge de six ans, lorsque son tabagisme atteignit son paroxysme... Alors j'ai tout mis en oeuvre pour l'arrêter, jusqu'à lui décrire sa propre mort ! Il a arrêté de fumer quelques mois après, moi j'ai écopé de deux ans de psychologue. Je n'ai jamais rien dit à ce vieux bonhomme aux lunettes épaisses et au verbe suave, il ne comprenait rien à rien: une fois qu'il eut diagnostiqué une crainte très forte de la mort de la figure paternelle, due à l'amour que j'avais pour lui, nous passions une heure hebdomadairement à parler de la pluie et du beau temps, de l'école où je n'avais pas beaucoup d'amis, de mon groupe de musique préféré et des rares conflits qui m'opposaient à mon frère. Il a toujours su que je n'étais pas tout à fait normal, mais mon cas le dépassant il a abandonné... Ensuite ma vie fut ponctuée de nombreux messages du futur, des augurs comme dit le jargon, dans une simple tâche d'encre se dessinait la note que j'obtiendrais à un examen, dans la mousse de mon dentifrice le visage de la maitresse que j'aurais l'année scolaire suivante, dans un filtre à café usagé l'image d'un malheur futur et tant d'autre choses encore. Je ne parle que rarement de ce que je vois, les mystiques ne font pas l'unanimité vous savez. C'est sûrement pour celà que je ne me suis jamais bien intégré à Poudlard...

Scolarité à Poudlard: Etant d'origine moldu j'ai beaucoup appréhendé la rentrée, mon estomac était tellement noué dans le Poudlard Express que je n'ai pas eu une seule vision du château ou des professeurs à l'avance. Néanmoins de nombreux signes m'indiquaient que ma vie prendrait un tournant radical à Poudlard, ce nouveau départ m'effrayait. J'avais d'ores et déjà pu me faire une idée du monde sorcier lors de ma sortie au chemin de traverse, rencontrant cette faune particulière, étrange et sympathique que sont les sorciers. Je garde notament un très bon souvenir de Mr Ollivanders, le vendeur de baguette, qui a su trouver les mots pour me faire comprendre ce qu'était la magie et ce que j'étais sensé ressentir lorsque j'aurais en main la bonne baguette. Aussi surprenant que celà puisse paraître, je fus encore une belle exception... Après de nombreux essais, presque découragé alors que le vieil homme était des plus enthousiastes, je trouvais enfin l'heureuse élue. Taillée dans l'occipital d'un dragon des temps passés ma baguette emprisonnait un cheveux de vélane, la légende affirme qu'il s'agirait de la dame du lac des récits médiévaux, moi je crois que Mr Ollivanders m'a dit celà pour me faire mousser... Cette merveille en main, d'une blancheur spectrale, je me suis senti investi d'une énergie diablement douce si bien qu'inspiré il me vint l'envie de chanter. Timide je garder mes lèvres serrées, dans mon esprit résonnaient les paroles d'un vieux tube des Beattles, une lueur argentée dansait au bout de ma baguette, on aurait dit Paul Mc Carthney, sûrement ai-je encore rêvé. Il m'arrive parfois de confondre la réalité et les images que l'avenir offre à ma vue, le voile qui sépare ces deux mondes m'est vraiment mince.
Lors de la cérémonie de répartition, où je n'avais qu'une envie, disparaître, je fus réparti à Gryffondor. Une maison dont je ne connaissais rien, d'ailleurs je ne connaissais rien tout court arrivé à Poudlard. Je n'avais même pas pris la peine d'ouvrir l'un de mes bouquins et la liste de mes matières m'avaient fait sourire, la métamorphose ou les potions, et puis quoi encore... Finalement je me trouvais très bien à Gryffondor, mes camarades étaient des gens respectables, loyaux et courageux ils ne cherchaient pas à me tourmenter, ni à m'apprécier d'ailleurs. Très solitaire je n'ai pas eu d'amis durant toute ma première année, le premier trimestre fut d'ailleurs marqué par le mutisme et l'indifférence: je refusais cette famille de substitution. Et puis au fil des années, devenant plus mûr, j'accordais mon amitié à quelques privilégiés dont un Serdaigle fort sympathique du nom de Thomas. Lors de ma troisième année j'intégrais l'équipe de Quidditch, en tant que remplaçant, puis en quatrième année je devins titulaire et liai amitié avec l'intégralité de l'équipe. J'adore voler, une sensation de liberté sans pareille qui me permet de décrocher de la réalité bien souvent amère et d'oublier mes soucis.
Elève discret mais brillant je ne faisais pas de bruit, ma scolarité est exemplaire, pas une retenue, pas une bagarre, des notes correctes même en potion ! Bien entendu j'excellais en divination, bien que je me demande si cette vieille chouette me notait en toute objectivité... De surcroit elle m'a recommandé pour des études supérieures, ainsi que l'illustre professeur Dumbledore qui a déclaré que j'étais un "jeune homme dont les qualités les plus grandes étaient intérieures et dépassaient très certainement mon don pour la divination".
Pas une seule petite amie, je sais bien pourquoi et ne m'étendrais pas sur le sujet, d'ailleurs mon don ne facilite pas mes amours. Ah, je dois ajouter quelques mots sur les Serpentards avant de terminer. Je ne sais pourquoi ils n'ont jamais insisté avec moi, je ne voulais pas me battre, ne relevais pas leurs insultes sur mes origines, ne répondais presque jamais. Aussi je leur suis reconnaissant de m'avoir laissé en paix, comme quoi ils ne sont pas si mauvais que ça... Je me souviendrais toujours de ma partie d'échec avec un Serpentard des plus narcissique. Il m'a battu, je le savais avant même qu'il ait fini de déposer ces pièces d'obsidienne sur l'échiquier, puis s'en est vanté pendant des jours. Je suis incapable d'utiliser mes dons sous la pression de jeux et de duels, il ne le savait pas sans quoi sa fierté en aurait pris un coup. Mais je sais que j'ai bien fait de ne pas le lui signaler, c'est peut-être pour celà aussi qu'il ne m'a jamais tourmenté. Ce jeune homme était vraiment particulier et fascinant, une caricature à lui seul et pourtant, quel succés à Poudlard. Il n'était pas étonnant qu'un garçon tel que moi soit effacé par des personnes telles que lui, on racontait même qu'il avait eu une aventure avec un professeur. Loin d'en faire mon model, je l'admirais, avec ces nombreux défauts, je crois que tous l'admiraient bien que beaucoup l'aient haï dans un même temps. Je crois qu'il était mon parfait contraire, moi son ombre, lui la façade dorée et adulée...


Magie blanche / Magie noire ? Magie blanche

Post désiré : Infirmier à Poudlard
Peter pourrait également être enrôlé au sein de l'ordre du Phénix (il ne débutera pas en tant que membre de cette organisation mais le deviendra au cours du RP).

As-tu lu ET signé le règlement ? oui

Nom et prénom de votre célébrité sur votre avatar :
Eddie Redmayne


Dernière édition par le Mer 13 Juin 2007 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peter Wentz Dim 10 Juin 2007 - 18:48

Exemple RP:

L'après-midi était pluvieuse, une après-midi typique d'un jour d'automne en somme...
Peter regardait, pensif, le ciel d'un gris monotone qui s'offrait à sa vue par delà la fenêtre. Il n'avait pas senti venir la pluie, cependant il ne put s'empêcher de penser qu'inconsciement il avait eu du nez en étant allé au chemin de traverse la veille. Ses économies étaient partagées entre une banque moldue et Gringott, bien plus avantageuse, il y avait transféré le plus gros de ses économies à ses 18 ans et venait mensuellement retirer quelques gallions pour subvenir à ses besoins bien que ses parents l'hébergent encore. Un sombre oiseau entra alors dans son champ de vision, il approchait sous la tourmente, luttant contre la pluie et le vent. Il ne tarda pas à frapper de son bec d'obsienne le vitrage.


*Un corbeau ? Voilà qui n'augure rien de bon...*

La fenêtre ouverte Peter accueillit l'oiseau, lui tendant quelques graines de tournesol en échange de la lettre dont il se saisit. Celle-ci ouverte le jeune anglais fit la grimace, les pattes de mouches de ces sournois gobelins l'informaient que son coffre était vide. Le corbeau poussa un cri, ces maudites créatures avaient eu le sens de l'humour en choisissant pareil émissaire...

*Non, il doit y avoir une erreur. Je n'aurais pas pu manquer les signes d'un pareil désastre !*

Son regard parcourut à nouveau les hiéroglyphes goblinoïdes, cherchant à percer le mystère. Les petites créatures certifiaient "qu'aucune faute n'avait été commise par le personel de la Banque" et assuraient même "que l'alinéa 3b de l'article IV du contrat qui unissait le client à la Banque déchargeait l'institution Gringott de toute responsabilité quant à ce malheureux incident."

*Un malheureux incident ! Un incident ! Un vol oui, un vol !*

Sans sa modeste fortune il ne pourrait jamais voler de ses propres ailes et ses parents, depuis qu'il avait pris une relative indépendance à Poudlard, commençait à lui user sérieusement les nerfs.
Peter se saisit de sa cape et dans un excès de rage renversa le porte manteau. Il ne fallait pas être devin pour présager la tempête qui allait s'abattre bientôt à la Banque Gringott. Comme le disait souvent son père, il ne fallait jamais énerver un vrai calme...
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Peter Wentz Mar 12 Juin 2007 - 21:43

Mille excuses, je n'avais pas vu ta fiche :lol:

Alors ta fiche est excellente mais y a un petit soucis, malheureusement y a déjà un Pete Wentz élève --> http://www.rictusempra.org/Accueil-de-l-ecole-c1/Choixpeau-Magique-f3/Eleves-repartis-c9/Eleves-repartis-c10/Serpentard-f121/Pete-Wentz-t1811.htm?highlight=wentz

Comme tu peux t'en douter ça serait un peu bizarre si on accueillait un Peter Wentz. Donc je vais devoir te demander de changer ton nom de famille, quitte à changer quelques lettres seulement.

Merci et bravo pour cette merveilleuse fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Peter Wentz Mer 13 Juin 2007 - 15:53

Je commençais à m'inquiéter...
Ravi que me fiche te plaise, par contre pour le nom c'est une fâcheuse coïncidence...
Bref je change.

Pour le poste d'infirmier à Poudlard c'est bon ?
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Peter Wentz Mer 13 Juin 2007 - 16:33

Tout est en ordre sir !! Je valide de ce pas :;):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Peter Wentz Aujourd'hui à 6:59

Revenir en haut Aller en bas

Peter Wentz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Pete Wentz» Il y a une vie après Peter Jackson.» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)» Peter Rowlands» Peter Retep
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-