AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cynthia Carver Smith (pas terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cynthia
Invité
MessageSujet: Cynthia Carver Smith (pas terminé) Mer 30 Mai 2007 - 2:01

* Comment avez-vous connu ce site?: Euh... en fait, j'étais assise devant mon ordinateur, après une longue et difficile journée de travail (n'allant pas à l'école depuis Février, et ne recommancant pas l'école avant la fin Août, je travaille à temps plein, soit 40 heures par semaine), et j'ai décidé, comme ça, sans vraie raison, de taper Harry Potter forum sur Google, et je suis tombée sur un top site et, voyant que ce forum semblait interessant (j'adore, bien sûr, Harry Potter, mais j'aime aussi beaucoup écrire), je m'y suis inscrite.

* Age du posteur : 16 ans et 1 mois.

* Nom/ Prénom de votre perso : Carver Smith / Cynthia

* Age du perso / date de naissance (Harry et Cie ont 15 ans): 11 ans / 14 Février

* Physique : Ses cheveux.

Oui, oui, il n'y a pas erreur. Ses cheveux. C'est la première chose que l'on remarque chez elle. Ses cheveux. Comme si, dans le fond, c'était de sa faute. S'cusez, mais ce n'est pas elle qui a choisi d'être albinos. La pigmentation de ses cheveux est relativement plus faible par rapport aux autres? Et alors! Qu'est çe que ça peut leur faire à eux? Ses yeux sont pâles? Presque blancs? Et alors! Ce n'est pas comme si elle leur avait fait quelque chose de mal. Dans ce cas là, elle les comprendrait de la rejeter, mais à cause de ses yeux? Non, mais vraiment. Oh, bien sûr, elle n'est pas si mal que ça, dans le fond. Si ce n'était de ses cheveux, de ses yeux. Comme une fixation, quelqu'un incapable de regarder ailleurs. Elle n'en peut plus! Son visage, plutôt triangulaire, lui, il est bien. Rien à redire là dessus. Non. Mais ses cheveux...

Et sa taille. Plutôt grande, elle est plutôt grande. Pour son âge, en tout cas. Un mètre soixante, elle fait un mètre soixante. Ses cheveux... Non! Elle ne doit pas y penser! NON! Ni à ses yeux, elle en deviendrait folle! Avec ses reflets rouges, sa pupille avec ses reflets rouges... NON! Pas de ÇA! Sa taille, oui. Elle doit plutôt se concentrer sur sa taille. Ou, plutôt, sur sa corpulence. C'est ça, sa corpulence. Bon. Elle n'est pas grosse. Pas pour la quantitée de nourriture qu'elle ingurgite à chaque jour, en tout cas. Non, elle n'est pas grosse. Sa taille est plutôt fine, même. Et ses jambes, fines, élancée. Sa peau, ce teint pâle. Ça lui va bien. Elle doit bien avouer qu'elle se trouve plutôt jolie. Si ce n'était de ses cheveux. Et de ses yeux. Pas qu'elle ne les porte pas bien, non. Plutôt parce qu'elle est différente. Oui, c'est ça, différente...

Cette manie qu'elle a de s'habiller si simplement, ça, elle aime ça. Toujours en violet, oui, toujours en violet. Et ce, avec son habituel berêt ridicule, qui est lui aussi violet. Elle adore, bien sûr, les robes. Surtout celles violettes. Mais pas à Poudlard, parce qu'on n'y porte que du noir. Non, pas à Poudlard...

Sa coiffure est simple, elle aussi. Cette façon de toujours les peigner de la même manière, longs, en bas des épaules, elle aime ça. Lorsqu'elle sourit, son visage semble appaisé, adouci. Quand elle sourit. Si ce n'était de ses yeux, elle sourirait plus souvent. Et de ses cheveux, bien entendu. Le maquillage, ça, ce n'est pas son truc. Pas du tout, même. Elle ne ressent pas le besoin de passer pour une poupoune où qu'elle aille. Même si elle doit se présentée à un bal ultra chic, elle ne se maquillera pas. Elle le sait. Elle aime son teint pâle, même si elle en sait la provenance. Elle l'aime. Son albinisme n'est pas terrible sur tout les points. La peau pâle, une simple conséquence de l'albinisme? Elle le croît. C'est ce que dise tout les docteurs qu'elle a vu, en tout cas. C'est aussi ça qui cause la blancheur de ses cheveux et de ses yeux. Son albinisme...

Car ça lui cause des ennuis. Ses yeux pâles ne supportent pas bien le soleil. Ni sa peau, d'ailleurs. Elle doit porter un chapeau à bords larges rien que pour sortir dehors, au soleil. Ainsi que des vêtements légers, amples. Évidemment, elle porte souvent des lunettes de soleil lorsqu'elle sort au soleil. Bien que ce ne soit pas son genre, elle n'a pas le choix...

Ses yeux gris, presque blancs, réflettent bien ses émotions. Elle le sait. Sa démarche gracieuse, fluide, élancée, ça, ça lui va à merveille. Si ce n'était de ses cheveux, elle se sentirait belle. Elle le sait. Son grand cou, de ça, elle ne s'en passerait pas. Elle le sait. Tout ça, elle le sait. Si ce n'était de ses yeux...


* Caractère : Elle était une petite fille parfaite, comme s'acharnait à dire sa mère. Jusqu'à sept ans. Année fatidique où... Non! Pas tout de suite. Elle ne peut pas penser à ça tout de suite. Plus tard, peut-être, lorsqu'elle en aura le courage, mais pas tout de suite! On la disait intelligente. Comme s'ils savaient de quoi ils parlaient, ces imbéciles. Intelligente? Certes, elle avait du talent. Pianiste prodige. Dire qu'elle aurait pu devenir pianiste prodige. Du temps avant ses cheveux blanc, il va sans dire. Mais intelligente? Non. Pas vraiment. Absolument pas, même.

Car elle ne savait pas défendre son point de vue. Lorsqu'elle en avait un, évidement. Et les gens l'admiraient, l'admiraient pour son intelligence. Ses notes, certes, étaient bonnes, mais est ce que ça signifiait qu'elle était intelligente? Pas du tout. Ce ne sont que des résultats scolaires, après tout. On la disait humble, sociale, polie... Non mais, qu'est ce qu'ils ne pouvaient pas vous sortir, ces idiots! Sociale? Non! Timide, ça oui, elle était timide. Ou, plutôt, réservée. Oui, c'est ça. Réservée. Mais sociale?

Et polie? Elle se montrait, bien entendu, polie avec son entourage. De ça, ils avaient parfaitement raison. S'ils savaient ce qu'elle, elle pensait d'eux, ils seraient sans doute moins polis, eux. Toujours là, à lui fixer les cheveux comme si elle était une extraterestre. Ou une sorcièere. Non mais, quelle insolence. Et, bien sûr, elle se montrait polie avec eux. Quelle sotte elle fesait!

Humble? Non mais, là, ils ne la connaissait pas du tout. Pas du temps qu'elle jouait du piano, en tout cas. Quelle vantarde elle a été, dans ce temps là. Si ce n'était de son albinisme, elle le serait sûrement encore. Du moins, elle le croyait. Elle ne pouvait pas en être sûr. C'est impossible d'en être sûr.

Et tout ces adjectifs qui lui convennaient à peine, ce n'était qu'avec eux que les autres pouvaient la décrire. Auraient-ils oublier à quel point elle est rêveuse, toujours dans la lune? Ou romanesque? Car elle l'était, tout les deux. Personne ne le lui disait, pourtant. Personne. Mais romanesque elle était. Et rêveuse, bien entendu.


* Votre première arrivée à Poudlard, donc lorsque vous rentriez en première année. Cette arrivée doit être écrite sous forme de RPG en 20 lignes COMPLETES, minimum (en n'oubliant pas les règles d'écriture). Vous devez y décrire vos impressions, vos sentiments, votre entrée dans la Grande Salle :

* Origine :

Père :
Nom et prénom : John Carver Smith (Johnny Smith pour les intimes).
Âge actuel : Facile comme question: 36 ans.
Métier : Agent d'artistes, principalement de pianistes. Le salaire paie bien, mais il n'est pas riche pour autant.
Statut : Simple moldu, il est pourtant un père fantastique. Pas comme Aliersa.
Relations avec Cynthia Smith : Plutôt bonnes, leurs relations sont plutôt bonnes. Elle ne le voit que très rarement puisqu'il est souvent parti à l'étranger, mais quand ils se voient, ils passent presque tout leur temps ensemble, tout les trois (Sammy, Cynthia et son père.). La tension n'existe pas entre eux deux. Absolument pas. Ils peuvent se parler de tout. Un peu comme Cynthia peut le faire avec Samantha. De tout... ou presque.
Histoire : Né en Angleterre, il y grandit, heureux, avec la famille qu'il va finir par avoir (soit celle qu'il a maintenant). Se découvrant une passion pour la musique, il décide d'étudier dans ce sujet là. C'est ainsi qu'il devint agent d'artiste. Il rencontra sa mère alors qu'il avait 21 ans et eu Cynthia à l'âge de 23 ans.


Mère :
Nom et prénom : Aliersa... c'est quoi déja son nom de famille?
Âge actuel : Quequ' part dans trentaine. Peut-être.
Métier : Aucune espèce d'idée.
Statut : Sorcière, tout simplement.
Relations avec Cynthia Smith : Relation? Avec elle? Non mais, vous voulez rire ou quoi. Il y a de ça 6 ans, la réponse aurait sans doute été excellente ou un truc du genre, mais maintenant c'est une toute autre histoire. Une toute autre histoire...
Histoire : Née quelque part en Angleterre, elle grandit là. Cynthia ne sait pas beaucoup de choses sur elle, à part le fait qu'elle est une sorcière. Elle est sang de bourge, peut-ëtre. Cynthia sait qu'elle a rencontrée son père à l'age de... c'est quand déja? Anyway, alors qu'elle était dans sa p'tite vingtaine. Elle divorca alors qu'elle avait ---c'est plus simple en utilisant l'âge de Cynthia--- 7 ans. Quelque chose du genre, en tout cas.


Seule Amie :
Nom et prénom : Samantha "Sammy" Miller
Âge actuel : Encore plus facile comme question: 27 ans et huit mois. Son anniversaire est le 18 octobre.
Métier : À présent, elle travaille comme servante pour la famille assez fortunée de Cynthia. C'est mieux que ce qu'elle fesait avant, en tout cas. Quêteuse dans les rues de New-York n'est pas un métier très convoité...
Statut : Moldue
Relations avec Cynthia Smith : Depuis son arrivée, Sammy s'est montrée plus que courtoise. Et, avec le temps, elle devint la meilleure amie de Cynthia. Sa seule, en fait. Quand Cynthia dut affronter le départ de sa mère, par exemple, ou son rejet à l'école ou n'importe quel autre petit ou grand problème, Sammy était là pour elle.
Histoire : Orpheline, elle a fait tout les instituts américains dans sa jeunesse. Elle habitait autrefois en Amérique du Nord, à New-York, mais elle a finit par déménager en Angleterre, à l'âge de vingt ans. Elle en avait assez de vivre dans la rue et elle eu le bonheur de rencontrer le père de Cynthia qui, par hasard, se trouvait au États-Unis pour s'occuper d'une artiste peu célèbre. Il avait finit par la ramener en Angleterre pour qu'elle puisse avoir une vie. Par chance, pour elle comme pour le père de Cynthia. Et pour Cynthia aussi, tout compte fait.


* Animaux éventuels : Aucun, nessuno, kein, none. Assez clair?

* As-tu lu ET signé les règles ? (sans ça, tu ne peux être réparti): Bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Cynthia
Invité
MessageSujet: Re: Cynthia Carver Smith (pas terminé) Mer 30 Mai 2007 - 2:57

* Histoire personnelle : Elle se souvint, non sans émotion, de son enfance, de cette petite bulle tendre lui ayant permis de rester en vie. Pendant tout ce temps. À ce moment là, sa mère l'adorait. Cynthia a fait ci, Cynthia a fait ça. Toujours en train de se demander où se trouve sa petite chérie. Cynthia. Disons que ce n'est plus vraiment comme ça. Plus du tout, même.

Cynthia est née un premier Février, dans un petit hopital de Bristol. Cette ville est située dans le sud-ouest de l'Angleterre, près de Londres. À la naissance, elle était blonde et avait des yeux bleus.

Dès son plus jeune âge, Cynthia est calme et réservée. Elle passe la plupart de son temps seule et, lorsqu'elle va voir quelqu'un, c'était presque toujours ses parents. Quand elle n'a pas d'autres alternatives.

Sa mère ne travaillant pas, elle la gatait comme une princesse. Pas que son père soit riche, non, il ne l'était pas, mais disons qu'il vivait plutôt bien. Sa famille aussi, d'ailleurs. Cependant, pour accomplir cela, il devait travailer beaucoup. À un tel point que Cynthia ne le voyait qu'une seule fois ---ou deux--- par mois. Quand il était à la maison, cependant, pour compenser, il s'amusait comme un fou avec elle.

À ce tout jeune âge (elle n'avait que deux ans), elle ne savait pas vraiment ce que fesait son père lors de ses longs voyages d'un bout à l'autre du globe. Car oui, il fesait des voyages aux quatres coins du globe. Mais, en fait, c'était parce qu'il était agent d'artistes. Un simple moldu qui s'occupe de jeunes surdoués et qui leur montre la voie du succès. Pas reposant comme travail. Et plutôt difficile. Sans compter le fait qu'il ne voit pas sa femme souvent. Ni sa petite fille.

Il s'occupait principalement de pianistes. C'est ainsi que, par une soirée orageuse de juillet, elle entendit son père jouer au piano pour la première fois. Il n'était pas pianiste lui même, mais il avait une certaine base de talent. Cynthia, alors agée de 2 ans et 5 mois, commença à y jouer. Elle ne le fit pourtant pas tout de suite, pas devant son père. Puisqu'elle fesait semblant de dormir, son père ne remarqua pas qu'elle l'avait vu jouer.

Son père, Johnny Smith, partit de nouveau le lendemain en direction des États-Unis. Ce fut l'occasion rêvée pour Cynthia de faire comme son Papa. Sa mère, occupée à faire la vaisselle, ne remarqua pas que sa petite Cynthia était grimpée sur le piano et avait commencée à frapper sur les notes de toutes ses forces. Elle l'entendit, ça oui, mais elle ne la vit pas.

Ce fut pour Cynthia la piqûre; elle était tombée amoureuse du piano.

Son père la trouva en train d'y jouer lorsqu'il revint de son voyage d'affaire deux semaines plus tard. Il était tout excité et voulait montrer quelque chose à Cyntia qui lui ferait plaisir. Mais, avant d'avoir pu le lui montrer, il la découvrit, assise sur le banc du piano à queue, en train de jouer une pièce qui, à deux ans, laisse pantois. Ce n'était peut-être que Frère Jacque, la pièce qu'elle jouait, mais c'était déja excellent pour une fillette de moins de trois ans. Elle avait sans doute entendu cette chanson quelque part et avait tenté, avec succès, de la jouer. C'est à ce moment précis qu'une jeune femme dans la vingtaine fit son apparition dans la pièce.

Rousse et recouverte de taches de rousseurs, elle n'était pas très jolie. Lorsque Cynthia la vit, elle se cacha derrière son père. Elle avait peur. Les inconnus, ce n'était pas son truc. Il n'y avait presque personne qui venait les visiter et Cynthia voyait rarement quelqu'un d'autre que sa mère ou son père. Alors quand une parfaite inconnue se pointait...

Son père la rassura imédiatement et lui expliqua que cette femme allait être sa nourrice. Sa mère aurait donc plus de temps à consacrer pour elle, puisqu'elle n'aurrait plus à s'occuper de tout le ménage de la maison et qu'elle pourrait confier la garde de sa fille, de temps en temps, à sa nourice. De plus, il se trouvait que son père avait récolté le plus grand contrat de toute sa vie. Le mieux dans tout ça? Il n'aurait plus à voyager autant et pourrait passr plus de temps auprès de sa petite Cynthia chérie.

Au fil du temps, Samantha devint la plus grande confidente de Cynthia. Qui est Samantha? Il s'agit de la nourrice de Cynthia, bien sûr. Samantha Miller. Mais Cynthia la surnomme constament Sammy.

Bref, elle devint sa meilleure amie. Son père l'aidait à maîtriser le piano et, dès son sixième anniversaire, elle était déja capable de jouer la symphonie Clair De Lune de Ludwig Van Beethoven. Un morceau moyennement difficile pour un adulte, quasiment impossible pour un enfant de moins de douze ans. Et elle en avait sept. Coté école, elle avait de très bons résultats et, à part Sammy, elle ne fréquentait personne.

Elle était parfaitement heureuse. À l'exeption d'un petit détail qui, finalement, n'était pas si petit que ça, dans le fond. Ses parents se rendirent compte que, au fil du temps, sa peau devenait de plus en plus pâle. Et pas seulement ça; ses yeux et ses cheveux aussi. C'est ce qui les amenèrent à l'hopital général de Bristol, en mars, alors que Cynthia avait sept ans.

Nous sommes en mars. Un vendredi. Cynthia était allée comme d'habitude à l'école, et y passa la journée. Elle s'y amusa. Dieu, qu'elle aimait l'école! Elle ne s'en fesait même pas du fait que son père l'avait prévenue qu'ils passeraient la soirée chez le docteur. Et c'est ce qu'ils firent.

Ça concernait, il lui semblait, son récent problème de peau. Elle s'était brulée au premier degré lorsqu'elle avait été au soleil pour une demi heure à peine et, à ce temps de l'année, ce n'était pas normal. Pas du tout, même. Pas en mars. Pas en Angleterre.


" Tu vas voir, Cynthia, ce ne sera pas long, " avait dit son père. " Ça se passera bien, tout ce passera bien. Tu vas voir. "

Et elle avait vu. La rencontre dura une bonne demi-heure; le temps de dire si ça lui fesait mal, de lui parler un peu (c'était son médecin de famille, après tout), de faire un test ici et là. Tout c'était bien passé. Jusque là.

Un quart d'heure après la fin de l'entretien, le docteur convoqua toute la petite famille, Sammy y compris.

Il voulait les voir, tout de suite. Pas que c'était grave, non, plutôt, il devait leur dire quelque chose d'absolument primordial (
" Sammy, cé tu grave ou po? " lui avait demandé Cynthia). Et c'est ce qu'il firent. Ils partirent le voir.

" Monsieur Smith, " commenca-t-il, s'addressant à son père. " Je suis dans le regret de vous annoncer que votre fille souffre de tyrosinase négative, ou, pour faire plus simple, d'albinisme oculo-cutané. "

Et il se tût. Bien sûr, Sammy, Cynthia et ses parents étaient bouche bée. Que voulait dire ce charabia? Le médecin, sachant que l'on avait strictement rien compris, continua:

" En fait, c'est plutôt simple. Ses cheveux, qui sont d'un blond pâle, vont palir et, d'ici une année ou deux, ils seront totalement blanc. Ce sera la même chose pour les yeux. Ils lui faudra porter des lunettes de soleil, et il est possible qu'elle souffre de myopie ou bien... "

Il continua de parler à son père, mais Cynthia ne l'écoutait plus. Ses pensée étaient loin, très loin. Ses cheveux à elle, blanc? Blanc? À sept ans? Comment était-ce possible?

Elle ne garda aucun souvenir des heures qui suivirent. Elle pensait trop, trop, TROP! Son père ne prit pas la nouvelle trop mal. Il ne cessait de l'encourager, de la soutenir. Il ne cessait de lui dire que ça ne changerait rien, qu'elle soit blonde ou qu'elle ait les cheveux blanc. Lui et Samantha la soutenirent à tel point que le lundi suivant, à l'école, elle dit à tout le monde qu'elle souffrait d'abinisse, qu'elle allait avoir les cheveux totalement blanc, sans compter les yeux, et ce, dès l'année prochaine. Bien sûr, ils s'étaient mis à rire d'elle. Des cheveux blanc, à sept ans? C'est impossible, voyons. Mais ça arriva.

Dès l'année suivante, ses cheveux étaient presque totalement blanc. Ses yeux aussi. Sans compter ce petit reflet rouge à peine visible sur sa pupille. Et elle fût rejetée. Seule, elle était totalement seule.

Enfin... Sammy lui offrait encore son soutien. Il va sans dire. Son père aussi, d'ailleurs. Le problème venait surtout de sa mère. Elle quitta son mari la semaine suivant l'annonce de la terrible nouvelle, lui annonçant du même coup qu'elle était sorcière mais qu'elle avait rejeté le monde de la sorcelerie pour lui. Tout ça, c'était fini. Elle allait se trouver un emploi dans le monde magique et elle ne voulait plus jamais entendre parler de lui. Ni de Cynthia.

Cynthia ne sut pas tout de suite que sa mère était une sorcière. Elle ne savait que le plus important; sa mère avait quittée son père à cause d'elle. Et elle s'en voulu beaucoup. Elle s'en voulait tellement, en fait, qu'elle lacha totalement son apprentissage du piano. Coupable, elle se sentait horriblement coupable.

À partir de ce moment, sa vie devint un enfer. Mais quelque chose vint la changer abruptement. Quelques années plus tard.

C'était le jour de son onzième anniversaire, un 14 Février. Lorsqu'elle entra à la maison, ce jour là, elle s'attendait à voir, comme d'habitude, Sammy, assise dans l'escalier à l'attendre, inlassablement, le sourire en coin, un sourire comme seul Sammy savait les faire. Il faut dire que Samantha Desmers travaillait plutôt vite et qu'elle finissait rapidement le ménage complet de la maison. Mais ce soir là, elle n'y était pas. Cynthia trouvait ça étrange. Très étrange. Et lorsqu'elle la vit, elle trouvait qu'elle semblait plutôt nerveuse, mais heureuse tout à la fois. Étrange. Oh, et devant elle se trouvait une lettre. Et une enveloppe. Il y avait dessus une sorte de sceau officiel sur lequel se trouvait un aigle, un blaireau, un lion et un serpent entourant tous un grand P. C'est ainsi qu'elle découvrit qu'elle était sorcière, qu'elle allait devoir aller à Poudlard l'année prochaine et, aussi, que sa mère en était une...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cynthia Carver Smith (pas terminé) Mer 30 Mai 2007 - 19:00

Bienvenu Cynthia, j'adore ta fiche de représantation et très bon RP ! J'aimerais bien faire un sujet avec toi, mais il faut attendre que les Admins te valident ta fiche et que le Choipeaux Magique t'indique ta maison.

Sinon Re-Bienvenu !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cynthia Carver Smith (pas terminé) Jeu 14 Juin 2007 - 11:57

La fiche n'étant toujours pas terminée, je la déplace !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cynthia Carver Smith (pas terminé) Aujourd'hui à 6:45

Revenir en haut Aller en bas

Cynthia Carver Smith (pas terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fiche du Commandant Erwin Smith (terminée)» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008» [Terminé] Un bon petit film [Emma]» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]» Cynthia
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches refusées-