AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Premier vol [Pv William] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Dim 13 Mai 2007 - 15:18

Un peu bousculé par la façon qu'avait Wiliam de s'enflammer pour l'idée de sortir, mais assez docile quand il avait quelqu'un de fort auprès de lui pour mener la barque, Gwen attrapa ses chaussures au pied du lit, des converses montantes d'un beau noir troublé seulement pas les lacets à carreaux noirs et blancs. Il avait eu du mal à les trouver dans la petite ville de province où ils vivaient, et les avait teints lui même dès qu'il avait réussi à apprendre le sort adéquate. Il aimait bien la magie pour changer les couleurs de ses vétements, même si il était loin d'être aussi doué que son frère. Mais comme il se limitait au noir et blanc, c'était bien plus simple pour réassortir les couleurs. Chaussures au pied, il enfila sa cape noire et glissa sa baguette dans la poche intérieure. C'était probablement le meilleur aspect des capes de sorciers : elles étaient parfaitement adaptées aux accessoires plus ou moins particuliers des sorciers, et ne lui donnait pas l'impression de se balader avec une règle coincée dans la poche arrière de son jean moulant, menaçant de se briser si d'aventure il tentait de faire un mouvement que la morale aurait pu réprouver vu que son jeau le collait autant que sa peau.

Guidant Wiliam, il traversa la salle commune, s'attirant un ou deux regards curieux de condisciples qui ne connaissaient pas encore William - ou bien pour sa tenue passablement moldue, vu qu'il ne s'était pas donné la peine de remettre sa cape. Gwen était à la fois géné d'être la cible de tant de regards, même si ils étaient plutot pour l'américain, et rassuré que, justement, une fois de plus, il n'était que l'ombre de celui qu'on regardait. Une place qui lui plaisait, en fin de compte. L'adolescent n'avait pas vraiment conscience qu'avec ses mèches argentées, ses mitaines et ses ongles noires, son air d'enfant malheureux et sa petite moue tristoune, il s'attirait autant de regard, regards parfois même un peu plus génés.
Les escaliers, oui, les fameux escaliers à négocier. Il s'arréta le temps de les laisser se mettre en place, et pour laisser à l'autre garçon le temps d'admirer la vue - et le chaos - de ces longs couloirs de marches se déplacer dans ce qui semblait être la plus grande désorganisation. Mais qui au final ne créait jamais d'accidents, et très peu d'élèves perdus. Il supposait que c'était une facétie comme une autre du chateau. Pas vraiment amusant de son point de vue.

" Tu imagines la taille des ascenceurs pour tous les élèves ? "

Ils finirent par sortir du chateau. Le chemin était suffisament long pour se dire qu'il fallait vraiment être motivé pour sortir dehors, et affronter un ciel plombé qui ne laissait pas présager une belle fin de journée de mi saison, malgré le temps plutot doucereux. Gwenaël s'arréta un instant pour se repérer, avant de prendre le chemin du stade. Les fanas de quidditche devait surement s'y rendre les yeux fermés à reculons, mais pour lui, c'était encore un des divers endroits d'une école immense dont il ne connaissait pas le plan par coeur.

Un silence tranquille s'était installé entre eux deux. Wiliam semblait tout regarder autour de lui, curieux de tout, et Gwen était plus intéressé à observer ce jeune homme sorti de nul part. Il lui trouvait le même regard que celui des enfants dans un supermarché. Quelque part c'était... mignon ? Non, il n'était pas sur que le terme soit superbement adapté. En tous cas, il n'irait pas le répéter.

Le stade apparut dans toute sa splendeur, avec ses anneaux et ses gradins loin du sol. Les entrainements devaient être finis puisqu'il ne voyait aucun joueur parader dans le ciel, mais une batte abandonnée sur un gradin signalait que des joueurs avaient été là encore peu de temps avant.
La remise pour les balais d'entrainement des élèves n'étaient jamais fermé, pour permettre aux élèves de s'entrainer si besoin - on ne priverait pas les enfants du sport national, voyons ! et Gwenaêl s'y dirigea.


" Je vais chercher des balais. "

Il n'avait aucune idée si il pourrait apprendre à William à voler ou pas, mais il aurait le temps d'y penser... après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Dim 13 Mai 2007 - 16:42

William avait consideré avec amusement les chaussures de Gwen, sans penser que c'était lui qui était décalé habillé ainsi dans les couloirs de cette école. Il avait enfilé une veste en cuir usé, aux épaules élimées, et suivait Gwen de prêt, d'une demarche de voyou prêt à racketter le moindre gosse qui se serait approché de lui. William ne se lassait pas de regarder alentours, il y avait tellement de choses nouvelles à aprehender qu'il avait l'impression de rêver et d'oublier les informations au fur et à mesure qu'il les ingurgitait. Si l'arrivée à l'école ne lui avait pas fait le même effet, c'était parce qu'il était alors fixé sur un objectif bien précis : Directeur, chapeau, maison chambre : Simple et pas bien difficile à executer. Mais maintenant, litteralement livré à lui même...Il se rendait compte qu'il avait de la chance d'avoir un voisin aussi conciliant...Ou aussi malleable. Gwenael avait un air de victime palpable. Cela énervait William, tout autant que ça lui donnait envie de proteger le jeune homme : Le rôle de protecteur, ça avait toujours été son truc, ça empêchait de penser à soi même et à ses propres soucis, c'était valorisant et confortable...

Il resta quelque peu sceptique face aux escaliers, ne voyant pas vraiment d'utilité à ce système. A la reflexion de Gwenael, il haussa les épaules :

"Dans les grandes entreprises americaines, ils le font bien"

Le chateau semblait reserver de nombreuses suprises, qu'ils ne put qu'envisager alors qu'il passait au travers en compagnie du bicolord.Les regards des élèves alentours ne le genaient pas outre mesure, et il préferait s'attarder à l'observation de la batisse. Les tableaux essentiellement l'intriguaient, étaient ils vivant? En quel sens ?Dans tous les cas, son air peu avenant ne lui aurait de toutes façon pas amené beaucoup de contact. Certainement les élèves pensaient ils qu'il abusait, d'une façon ou d'une autre, du jeune serdaigle à son coté : L'expression de Gwenael devait aider en ce sens. Voila la raison pour laquel nombre d'élèves s'étaient écartés de leur chemin. Le lendemain, les racontards iraient bon train sur lui, et encore plus lorsque son année serait connue. William ésperait juste que la taille de l'école le fasse passer innaperçu.

L'exterieur vint enfin, grand et gris. Le tableau n'était pas très charmant, avec la pluie qui menaçait de tomber. Même les arbres semblaient grisatres, et les bruits de la nature s'étaient aretés, tandis que des élèves, venus s'installer dehors pour travailler dans l'herbe, remballait leur affaires, tant à cause du vent que de la pluie qui mençait de tomber de ce ciel trop lourd qui s'assombrissait d'instant en instant.
Le stade impressiona suffisament William pour qu'il ne prêt pas plus attention que cela à la disparition de l'autre serdaigle. Avisant la batte abandonnée, il s'en saisit avec un grand sourire. Voila quelque chose de commun ! Il donna quelques coups en l'air, comme pour s'exercer, et realisa l'absence de Gwenael. Il se retourna, le reperant alors qu'il revenait, 2 balais à la main.


"Hey !C 'est pour le Kwiditch ça aussi ?"

Demanda t'il un peu brusquement, levant la batte comme pour frapper Gwenael.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Dim 13 Mai 2007 - 17:20

Gwen n'avait pas relevé le commentaire, pour la simple est bonne raison qu'il ne connaissait les multinationales américaines qu'au travers des films à la télé ou dans les médias, et qu'ils n'étaient pas près de leur faire confiance. Et puis même des ascenceurs assez grand pour les centaines d'élèves, répartis dans le chateau... Il préférait encore les escaliers à l'idée d'être tassé au milieu de dizaines d'élèves bruyants, des odeurs corporelles d'un endroit si confiné et des chahuts qui ne manquaient de venir à chaque fois qu'on mettait ensemble plusieurs élèves sans assurer de surveillance un peu hargneuse.

Et puis... tout simplement parce que Poudlard semblait être une de ces institutions qui ne changeaient pas. Dont les règles, les batiments, les habitudes, restaient les mêmes depuis des générations et ne voulaient pas évoluer, à l'imagine de ce professeur d'histoire de la magie mort et toujours à sa chaire. Peut être parce que les sorciers vivaient plus vieux ils n'aimaient pas voir les choses changer ? En tous cas, l'école semblait toujours vivre à l'époque du moyen-âge, les mêmes maison, la même répartition, les mêmes pièces et batiments. O oui, surement le comportement des élèves changeait il un peu la donne, mais autrement ? Les escaliers continueraient de bouger et les élèves à être répartis selon des critères étranges. Il n'avait jamais été aussi critique envers son ancienne école, n'y avait jamais pensé. Il n'était pas extérieur, mais un de ses élèves relativement fière d'y être. Poudlard par contre... il avait toute les raisons de ne pas vouloir s'y intégrer de manière plus correcte et de n' y voir que des défaults, à l'école comme à ce monde sorcier stagnant.
Bien sur, il n'oubliait pas le monde moldu toujours en évolution, évolution tellement rapide qu'il en avait laissé son humanité à quelques pas derrière lui.


Dans la réserve, Gwen récupéra deux balais d'entrainement, ces balais ensorcelés pour n'aller ni trop vite ni trop haut. Il ne savait pas comment s'en sortirait Wiliam, alors autant minimiser les risques. L'autre garçon pourrait s'amuser autant qu'il voudrait après, quand il ne serait plus repsosable. Et ce n'était pas un quelconque problème avec l'administratio qu'il craignait si le garçon se vautrait, mais plus que celui ci soit mauvais perdant et en veuille à ce lui qui l'avait amené là. Les balais avaient un aspect un peu fruste,loin des nimbus et autres balais de compétition qu'avait la plupart des membres de l'équipe. Ils étaient plus proches des balais de grands mères et de ceux qu'on voyait dans les illustrations de livre pour enfant, quoique un peu plus poli et avec une forme un peu plus aérodynamique. L'héritage moldu de Gwenaël voyait facilement comment on pouvait se moquer.

William avait récupéré la batte quand il revint vers lui, l'apostrophant sans attendre. Sa manière de prononcer Quidditch lui aurait presque donné des difficultés à reconnaitre le mot qi il n'y avait pas eu aucune possibilité d'erreur. Un mélange d'accent américain et de mauvaise prononciation d'un mot totalement inconnu et différent du vocabulaire habituel.

" Oui c'est... "

Gwen vit arriver la batte vers son visage et se détourna brusquement, craintif, totalement persuadé que l'américain avait trouvé un nouveau plus amusant avec le petit serdaigle que de se faire expliquer les règles du jeu. A aucun moment l'idée que ce soit un mouvement brusque sans autre idée derrière ne lui caressa l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Dim 13 Mai 2007 - 18:19

Il y eu un temps de flottement, alors que Gwenael lachait les balais dans une posture protective flagrante, comme quelqu'un ayant l'habitude de se faire frapper régulièrement. William resta un instant intrigué, avant d'abaisser le bras, un peu géné. Avait il l'air si agressif que cela? Il le toisa un instant de son regard vert, avec l'air de celui qui en sait beaucoup trop, avant de se pencher pour ramasser les balais, tandis que les nuages s'amoncellaient encore au dessus de leurs têtes, dans une ambiance lourde.

"Qui c'est qui te frappe ?"

Le ton était blassé, comme si soudain William était en terrain connu, gérant ce qu'il se passait alentours, y compris les actions de Gwen. La façon dont il tenait le balais, le tendant à moitié vers le jeune homme, signifiait bien qu'il désirait une réponse avant de lui donner l'objet. Il avait laissé de coté leur allure étrange, ne s'en préoccupant pas vraiment sur le moment. La batte gisait au sol, comme abandonnée.

William soupira, et fourra le balais entre les mains du serdaigle.


"Tu sais, c'est pas une question de force pour se defendre, c'est juste une histoire de cran. Si tu les laisse faire maintenant, ils continueront longtemps"

La violence, les brimés, il connaissait. Les gens avaient souvent besoin d'un souffre douleur sur qui reporter doutes et angoisses, et ce qu'elles que soit l'époque ou le lieu. Au travail de sa mère, il y avait une femme, plus agée que pas mal des employées, et qui pourtant avait tenu ce rôle, et le tenait certainement encore. Et ce n'était pas un hasard si son tablier s'était retrouvé fourré dans les toilettes plus d'une fois. Mais bah, on ne pouvait pas proteger tout le monde, et William avait consideré cela d'un oeil desinteressé. tant que ce n'était pas sa mère...

Rien ne l'obligeait à protéger Gwenael. Mais un instinct étrange l'y poussait. Ou peut être était ce tout simplement parce qu'il était son futur collègue de chambrée. Les sentiments sont souvent bien difficiles à demêler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Dim 13 Mai 2007 - 19:05

De surprise Gwenaël en avait laché les balais qui s'étalèrent de tout leur long dans l'herbe verte, comme de vulgaires balais de cuisines oubliés. Il avait eu vraiment peur. A cause de la batte, ou tout simplement parce qu'il redoutait çà depuis le début, même si il avait fini par le cacher au fond de lui même. Sous ses apparences calmes, presque blasés par moment, il cachait des montagnes de nervosité qui ne demandait qu'à s'exprimer. Nervosité n'était même pas le mot... tension oui, serait le mot le plus juste. Une tension accumulée qui demandait à s'extérioriser si elle ne voulait pas se retourner contre lui. Une tension presque douloureuse qu'il prenait plaisir à contempler à savourer quand il était seul, mais qui le trahissait quand il ne s'y attendait pas.

Wiliam ne semblait pas vraiment étonné, ou horrifié, faisant montre d'une clairvoyance sereine qui laissait présager une vie plus dure que son côté exhubérant voulait bien laisser croire. Il n'était pas sur d'aimer, pas sur de vouloir quelqu'un qui le regarde avec pitié ou condescendance, comme une petite chose fragile à protéger. Il préférait se prendre des coups. Surtout que... dur à expliquer, qu'il faisait pour son jumeau, pour eux, pour leur famille, pour qu'il y ai un semblant de normalité en laissant Raphael se défouler sur lui. Ce n'était pas quelque chose d'explicable.

" Demain, ce sera toi pour les rumeurs. "

Il accepta le balai fourré dans ses mains avec un petit air triste, caressant le bois lisse avec une curieuse tendresse. Et pourquoi pas alors ? Les objets inanimés ont une âme, ou pas, mais ne peuvent rien faire de mal eux au moins.

Les mots de Wiliam étaient vrais, mais ne percutèrent pas Gwenaël de la façon attendue. Il le se savait pas courageux. Et n'avait pas envie de se défendre de quiconque. C'était plus simple de souffrir un peu, et d'une manière perverse, plus agréable aussi.

" Il en faut parfois autant pour laisser faire sans rien dire. Ce n'est pas que pour moi... "

Les yeux verts de Gwen semblaient résignés . Même si ce n'était pas ce qu'il ressentait. Pas de la résignation à un fait qu'il ne pouvait empécher... plutot une acceptation d'une certaine logique, une habitude prise qui lui convenait comme une autre. Et il ne voulait plus en parler et se placer comme une victime tragique et impuissante aux yeux de ce garçon qui ne pouvait même pas imaginer ce que c'était.

L'adolescent se dirigea vers le milieu du stade et déposa son balai au sol, parallèle à lui. Il sentait le regard de Wiliam peser sur lui mais ne le soutint pas, regardant à la place le balai trépignant à ses pieds, répondant déjà à sa magie qu'il dirigeait par habitude.

" Il faut se concentrer dessus, un peu comme tu le ferais avec ta baguette, et lui demander de voler. "

Le simple manche de bois s'envola dans sa main, docile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Dim 13 Mai 2007 - 21:02

William eu un sourire goguenard et faussement idiot à l'affirmation. Ah bon? C'était très plausible.Il s'était déjà fait reprocher par l'un des tableaux d'avoir parlé trop brusquement à un élève de 1ere année, alors...Gwenael face à lui affichait une expression étrange, qui lui donnait envie de le serrer dans ses bras. Stoique, William se contentait de l'écouter parler tandis que quelques gouttes de pluie égarées venaient effleurer le peu de peau nue qu'ils affichaient. Dans la semi obscurité qui tombait avec une rapidité étonnante, les mèches grisées du serdaigle face à lui semblaient presque lumineuse. Coupant cours à une discussion qui se serait certainement révélée gênante, Gwenael était partir au centre du stade, déposant son balais au sol. William le suivit du regard, silencieux, attendant de voir si le barrage allait ceder pour laisser place à quelques explications ou autre de ces mots maladroits et douloureux. Mais non, rien de cela, Gwenael était fort, à sa manière, et n'avait assurèment aucune envie d'être protégé par le brun. Dommage, il ne pouvait pas s'empêcher de mettre son nez dans les affaires des autres.

Au sol, le balais de Gwenael s'agitait, comme un cheval attaché. L'americain écouta consciencieusement les paroles énoncées, sans trop savoir s'il serait en mesure de les appliquer. Le balais s'éleva tranquillement dans la main de Gwenael, sous son regard étonné, et il regarda son propre balais, qui, si l'on mettait de coté son look antique, ne semblait pas très différent de celui qu'il utilisait pour nettoyer les megots amoncelés par terre lorsqu'il nettoyait l'appartement ou il vivait auparavant.Sceptique, il deposa l'objet au sol, et plaça sa main au dessus. L'objet se mit à vibrer furieusement, comme un animal sauvage attaché contre son grès, et William ouvrit de grands yeux, sans pour autant oter sa main : Il n'était pas une tapette non plus ! Il déglutit, et intima l'ordre de voler à l'objet en bois, qui sauta, heurtant sa main avec brutalité, avant de ruer sur place, oscillant furieusement d'un coté à l'autre comme une balançoire d'enfant. William retira précipitement sa main, qu'il serra contre lui, tirant quelque peu la tronche devant la défaite. Il l'ignorait, mais c'était quelque part une bonne nouvelle : Il était loin d'être sans magie. Mais cette magie qui n'avait été jamais éduquée ni canalisée ne savait pas comment se gerer, et se trouvait en surplus total. Eduqué dès l'âge adéquat, ce genre de soucis n'aurait jamais été sien, mais maintenant...Il était comme un robinet que l'on ne prenait pas la peine de fermer.


"Pas très sympa"

Marmonna t'il avec un regard noir, frictionnant sa main contre lui, tandis que le balais, redevenu bout de bois mort, gisait à quelques mètres de la.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Dim 13 Mai 2007 - 21:50

Gwenaël respira intérieurement quand William ne poussa pas plus loin ses questions. Il avait bien l'espérance que le garçon ne cherche pas plus loin, parce qu'il ne trouvait rien d'intéressant en lui. Passé la curiosité et le plaisir du scandale, il n'avait surement pas envie de connaitre des détails scabreux si le garçon en face de lui n'était pas près à s'épandre à la moindre occasion. Il ne voulait pas être défendu, et surtout, ne se sentait pas battu. Grande différence.

Il redonna toute son attention à Wiliam qui semblait avoir pas mal de difficultés avec son balai. Celui ci se comportait comme un cheval mal dressé et turbulent. Gwen pouvait voir d'où venait le problème. Avec les premièers années, le plus gros soucis étaient qu'ils étaient plutot timorés ou impressionnés. Rien de tout cela avec Wiliam, plutot l'inverse même. Par contre, il n'avait pas la maitrise venant avec l'age, mais déjà suffisament de force pour que le balai parte dans tous les sens comme un feu d'artifice avant de retomber dans l'herbe, laissant un américain un peu vexé à ses côtés.
Comment faire ? Gwenaël se mordilla les lèvres. Il n'était pas prof, et peut être ferait il mieux de laisser un expert faire mais... il avait envie d'être utile de temps à autre.

Une grosse goutte de pluie s'écrasa sur ses lunettes, lui faisant lever le nez vers un ciel qui menaçait de s'éventrer pour laisser place à une pluie lourde. Il ne restait pas beaucoup de temps si ils voulaient voler un peu avant de revenir comme des serpillères.

" Essaie d'être plus tranquille. Le balai canalise ta magie, il s'agite comme toi. Essaie de le voir bien droit devant toi immobile. "

Comment expliquer à quelqu'un de canaliser quelque chose qu'il ne comprenait pas et dont il ne s'était jamais servi ? C'était comme de demander à enfant qui apprenait à marcher de marcher sur un poutre. En un peu moins dangereux tout de même.
Gwen laissa son propre balai au sol et s'approcha de William en hésitant. Il n'était pas sur que l'autre veuille de l'aide à ce point là quand même.


" Tu veux qu'on essaie ensemble ? Tu arriveras peut être mieux à capter comment çà marche. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Lun 14 Mai 2007 - 13:43

William n'était pas quelqu'un de patient. Voir ce balais échapper à son contrôle, alors que d'après ce qu'il avait compris, c'était une chose élèmentaire que les élèves apprenaient lui herissait le poil. Il ne prit pas vraiment attention à la pluie qui commençait à s'ecraser en grosse goutte sur les épaules élimées de la vieille veste en cuir et sur ses cheveux. Le visage de Will était d'orage, faisant concurrence en ciel lui même.

"Je suis très calme !Et puis de toutes façons comment tu veux qu'on vole sans ce truc sans se faire castrer ?! "

Il se pencha pour récuperer son balais, alors que Gwen, hésitant, proposait timidement son aide. La proposition surpris William. Il s'était attendu à des moqueries, ou plus logiquement, venant du jeune homme un peu timoré, à un sourire timide, et un geste de main signifiant qu'il ne pouvait pas plus. Gwenael n'avait aucune raison d'y mettre du sien pour l'aider, et pourtant...

"...Wé, va y "

William passa un regard un peu trop brut et franc sur le jeune homme, attendant de voir ce qu'il allait faire. Canaliser sa magie...Encore fallait il qu'il décèle en lui ce qu'était précisement sa magie. Il en avait une vague idée, d'autant plus que Jim Howckins avait déjà tenté de lui reveler ce qu'était sa magie, même si alors le temps lui était compté, et qu'au final il n'avait pas eu le temps de faire une réelle initiation au jeune homme. A l'époque, c'était essentiellement une initiation à l'existence même du monde magique qu'il avait du lui faire, et Dieu sait si cela avait été difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Lun 14 Mai 2007 - 15:52

Gwen n'essaya pas d'expliquer plus à Wiliam. Parce que le garçon n'avait pas vraiment envie d'écouter, énervé comme il était, mais surtout par crainte de l'énerver encore plus. Il préférait qu'il soit en rogne contre le balai plutot que contre lui. La pluie aggressive lui réfraichissait agréablement la peau, piquetant son visage de petites pointes qui ne tarderaient pas à devenir plus violentes. Ce n'était qu'un peu d'eau au final, si on réfléchissait bien, pas de quoi en être inquiet. Ses verres, soigneusement enchantés depuis le moment où il avait appris à le faire, ne se recouvrait pas d'eau comme le faisait les verres moldus, l'aveuglant dans des circonstances moins désagréables que celles-là. Il n'avait aucune excuse pour ne pas regarder William.

Il avait pensé que l'américain n'accepterait pas et l'enverrait paitre, mais si, au final. C'était encore lui le plus surpris des deux, de devoir se livrer à cette petite démonstration. Il n'aimait pas l'idée de se mettre en avant avec une prétention de supériorité. Il en connaissait plus que lui sur le monde de la magie par un hasard des naissances, pas à cause d'une quelconque graces des cieux.

" On va essayer de le maitriser en même temps. "

Gwenael se positionna juste à côté de Wiliam et tendit la main pour que le balai vienne s'y loger docilement, dans un énième pied de nez à William. L'adolescent pouvait sentir le bourdonnement du bois, coordoné à quelque chose de plus profond, quelque chose qui venait de lui. Ce n'était pas le genre de détail auquel on prétait attention habituellement. Surtout pour les enfants sorciers qui prenaient la magie comme un fait acquis. Mais elle était là, présente, et si on cherchait au delà de l'habitude, on pouvait la comprendre.

" Pose ta main sur la mienne et essaie de faire la même chose. "

Gwenael ferma les yeux, pas par besoin, mais parce qu'il se sentait suprémement ridicule dans ce rôle de professeur improvisé qui lançait des phrases vides dans le vent avec la grandiloquence d'un Lockeart. Autant ne pas affronter le regard de l'autre garçon qui devait s'amuser de son " instructeur " .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Lun 14 Mai 2007 - 16:32

Alors que la pluie augmentait légèrement, l'americain eu un geste nerveux pour défaire ses mèches de la pluie qui s'y amoncelait, exteriorisation d'une tension latente. La voix timide de Gwen posa quelques conditions, hésitante. Il se plaça à coté de lui, tendant la main. Le balais vint s'y loger avec docilité, sous l'oeil aigri du brun, qui commençait déjà à sentir les desagrements de son retard scolaire. Les connaissances, les capacitées, tout n'était que point de vue : Tout caid qu'il ait été dans son coin, ici personne ne le connaissait ni ne le respectait, et se servir de ses poings ne lui aurait servit à rien. Tout bon élève qu'il ait été, surtout en considération du milieu social dans lequel il évoluait, ici cela n'avait aucune incidence, il n'était qu'un débutant. Un débutant arrièré qui devait refaire ses marques et son identité dans un environnement totalement neuf à ses yeux.

Il pencha légèrement la tête avec un grognement, avant de poser un poigne nerveuse, mais loin d'être agressive, sur la main de Gwenael. Le visage du bicolore était à cet instant la dernière chose qu'il eut songé à regarder, alors que ce contact lui donnait l'impression d'avoir le bras parcouru d'électricité statique. Il sentait quelque chose en Gwen, qui resonnait avec une autre chose indéfinie en lui. Il fronça les sourcils, alors que le balais tremblait sur place, comme indécis. Sur un ordre mental du brun, il sauta dans la main de Gwenael avec brutalité, et celui ci eut certainement été forcé de lever le bras si William ne lui avait alors appuyé sur la main.


"...Va y, lache le !"


Le ton était plus brusque qu'il ne l'aurait voulu, mais le stress, combiné à un sang particulièrement chaud, ne pouvait le faire réagir que de cette façon.Sans rompre le contact avec la peau de gwenael, il glissa sa main sur la balais, après avoir parcouru rapidement la main froide et humide de son professeur improvisé. Etait ce une impression, ou le balais tirait vers le haut de lui même? William manqua de perdre sa concentration, et fronça les sourcils, se concentrant sur ce bout de bois qui flottait à 1m du sol grace à sa volonté.

"Et maintenant je suis sencé l'enfourcher ?Comment on est sencés faire pour pas se ruiner les bourses ?"

Apparementt, William tenait très fort à sa virilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Lun 14 Mai 2007 - 17:58

Gwenaël baissa un peu les épaules quand la main de Wiliam s'abbatit sur la sienne, gantée de sa mitaine noire et blanche maintenant humide à cause de la pluie persistante. Et si, au lieu de sa main, c'était son poignet que l'autre garçon avait attrapé, pour le serrer ? Il était fin, et faire craquer les os de l'articulation l'un contre l'autre n'aurait pas été si difficile à faire, pour le punir d'être témoin.
Mais non, malgré un certaine brutalité, il ne lui faisait pas mal, se contentant de suivre ce qu'il lui demandait de faire. Le serdaigle sentait la magie de l'autre garçon aussi nerveuse que lui, comme de l'électricité statique crépitante avant un orage.

William semblait de lui même comprendre comment canaliser ses pouvoirs au travers de l'artefact.

Presque. Le balai lui cogna la main avec une vigueur qui le fit grimacer, restant en place surtout à cause de la main chaude de l'américain qui pesait sur la sienne. Il se retrouvait pris au piège entre les deux, coincé entre deux forces qui, telles qu'elles étaient à présent, semblaient bien partie pour l'écraser. Métaphore de toute sa vie, ou bien c'est qu'il avait juste une bonne tête à être victime, quelles que soient les circonstances ? A choisir, deuxième réponse. Gwen était de ceux qui étaient embétés à cause de son apparence comme de son comportement.

Le lacher ? Oui, il aurait bien voulu, mais il était trop bien coincé, entre ce balai sauvage et cet américain un peu brute - à moins que ce ne soit l'inverse - qui touchait maintenant sa peau avec une douceur qu'il n'aurait pas pu imaginer, et qui l'aurait géné si il avait prit 5 minutes pour y penser - et 5 minutes de plus pour y croire. Et puis il n'y eut plus rien, et il fut libre de lacher le bois humide qui flottait maintenant à un mètre du sol, sous la houlette du brun.

Sa main retomba lentement le long de sa jambe tandis qu'il contemplait le tableau.

" Hein ? "

Aaaaa crainte, qui, si elle était étrange, n'en était pas moins sans fondement. Gwenaël retourna à son balai en secouant la tête. Il y aurait bien moins de joueurs de quidditch si tout ceux ci finissaient émasculés ! Il regarda du coin de l'oeil Wiliam et le balai qui se contemplaient du même regard méfiant et circonspect. Et oui, parfois les objets magiques semblaient un peu trop vivant à son gout.

" Il y a un sortilège de coussinage. Tu vas être assis sur un espèce de coussin invisible. C'est plus stable aussi. Essaie maintenant. "

L'adolescent attrapa son balai et se jucha dessus sans effort. Ni très fort ni très doué, mais, comme tous les enfants sorciers, il savait en faire. Attendant l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Lun 14 Mai 2007 - 18:43

Sortilège de coussinage. Le terme avait quelque chose de risible, mais William ne prit pas la peine de s'y attarder.Il jeta un oeil à Gwenael, qui enfourcha son propre balais sans effort apparent. William, hésitant mais repugnant à le montrer, fit de même. A peine fut il installé que son balais s'éleva à quelques mètres du sol, tandis que la pluie s'intensifiait, mais l'americain n'y prettait alors aucune attention : Le balais vibrant d'energie magique sous son corp était bien plus intéréssant ! Sans prendre la peine de demander à Gwenael si c'était ainsi qu'il fallait faire, il pointa vers le ciel en se penchant en arrière, lançant, autant que faire se peu pour quelqu'un ayant une maitrise aussi minime que lui de ses pouvoirs, un déclic pour que le balais se lance en l'air. Ce que l'objet fit sans hésitation, montant en flèche, alors que l'americain s'agrippait à son balais avec énérgie, un sourire largement apparenté à une grimace sur son visage.

William était quelqu'un de brut sous tous rapports, et par conséquent, seules les émotions fortes et exacerbées lui faisaient effet. Et en cet instant, ce balais violent qui montait en flèche vers ce ciel trop chargé déchiré de temps à autre par un éclair dans le lointain, avait quelque chose de jouissif après les chuchottements permanents de poudlard. Il ralentit d'instinct sa lancée. Le monde était petit en dessous...L'appareil n'était pas inconfortable. A cet instant, William sentit en lui qu'il venait de découvrir quelque chose qui serait sans aucun doute d'importance dans sa vie. Quelque chose qu'il aimait déjà énormement. Il n'aurait jamais cru que monter sur un balais puisse se trouver si passionant, mais la en cet instant, tout ses a priori avaient été balayés par la formidable sensation qu'il éprouvait, volant au dessus du sol.


"Hey, Gwen !"

Cria t'il en se penchant, incitant le jeune homme à voler plus haut pour le rejoindre. C'est à cet instant que la pluie se fit soudainement plus forte, emplissant le vide de son bruit régulier. Ses cheveux étaient tout à coup plaqués sur son crane, et sa veste detrempé sentait le cuir humide à plein nez. William se cramponna à son balais, cherchant à se calmer pour redescendre, lorsque la pluie se mit à tomber à seau, tandis que l'orage grondait et que le vent se mettait à tournoyer alentours, sans sens précis.Balotté comme un fetu de paille, l'americain serra les dents. L'eau lui fouetait le visage et les mains, et lui empéchait de voir autour de lui. Si seulement il avait put voir ou il était, il aurait laché son balais sans hésitation, mais le sol en dessous de lui lui semblait être un brouillard sans fin.

"Gwenaeeeeeeel !"

Il hurla à travers la tempête, essayant de redresser et calmer son balais, mais sans succès, il était la proie du vent violent qui chariait eau et serdaigle sans effort. Transis par le froid, les sens brouillés, William faisait pâle figure, sans se rendre compte que pourtant, il faisait une prestation plus qu'honorable pour une 1ere fois. Mais les performances étaient le cadet de ses soucis, alors qu'il se concentrait autant que possible pour gerer son balais, tentant desesperement d'amorcer une descente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Lun 14 Mai 2007 - 21:02

Gwenaël s'envola en douceur, tournant la tête pour voir comment se débrouillait Wiliam. Celui-ci avait saisi le truc apparemment. Enfin le truc pour décoller, car il partit à une vitesse assez vertigineuse, plus haut et plus vite que Gwen n'aurait eu envie d'aller en débutant. A dire vrai ce n'était pas si étonnant vu toute l'agitation qu'avait montré le balai quand il avait seulement tenté de le faire voler. L'ennui avec le vol, c'est que c'était un peu comme le vélo, ou plutot le roller. Facile de comprendre comment on avançait, beaucoup plus dur de saisir comment on s'arrétait ou même dirigeait. C'était avec un peu d'inquiétude que le bicolore le regardait évolué alors que lui restait au centre du stade, avançant à une vitesse proche du néant, souriant en réponse à l'appel de son nom. L'américain avait l'air vraiment ravi. C'était vrai que voler pour la première fois était toujours une expérience exquise, même si elle se solvait souvent par des chutes. Il n'y avait que son jumeau pour y être hostile, jugeant que la vitesse décoiffait trop ses cheveux.
Gwen ne revenait jamais sur le détail que voler haut et vite était un des trucs qui déclenchait à coup sur une crise d'asthme chez son jumeau. Raphael n'était pas du genre à se remémore avec plaisirs ce genre de détails.


La pluie se méla à leur petite fête, les quelques gouttes dodues qui s'écrasaient avec joie sur leurx vétements devenant en un instant des trombes d'eau qui semblaient plus enclines à les noyer qu'à les mouiller. Gwen se recroquevilla sur lui même et sur son balai avec l'espoir stupide de minimiser la surface qui prenait de l'eau, mais sa cape et ses vétements dessous furent bien vite imbiber d'eau glacée. Il amorça sa descente vers le stade, persuadé que Wiliam allait faire comme lui - personne n'aurait envie de voler avec un temps pareil, même un féru de vol - mais si le sol se dessinait non loin de lui, il ne voyait nulle trace de l'autre garçon autour de lui. Ses mèches blanches collaient à son visage comme des algues disgracieuses, génant un peu sa vision - mais pas au point de rater un mec en blouson de cuir à califourchon sur un balais - Malgré la pluie, Gwen tenta de regarder au dessus de lui, mais le ciel n'était pas de son avis, alourdissant l'air d'une brume épaisse et opaque.

L'appel de Wiliam lui donna un point d'encrage où tourner sa tête et il s'éleva un peu plus haut, pour voir Wiliam s'accrochant à son balai avec ténacité, mais sans vraiment réussir à le diriger. Gwen ne faisait pas confiance à ses capacités pour arriver à le rejoindre dans la tempête, et si il avait pu y arriver, il se voyait encore moins soulever l'américain d'une main pour le ramener au sol sans dégat. Et maintenant ? Un obscur sens des responsabilités lui rappelait que William était là gràce à ses conseils.

" Penche le manche vers le sol ! Tout doucement ! Vise où tu veux aller ! "

L'adolescent criait, espérant faire passer sa voix au dessus de la pluie. Il descendit lui même vers le sol en gardant un oeil vers l'autre garçon, se demandant si il arriverait à l'attraper avec sa baguette si jamais il chutait. Peut être avec un ascio...

Son propre balai accéléra brusquement alors qu'il se rapprochait du sol, pris par les vents de la pluie qui tournaient dans tous les sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Mar 15 Mai 2007 - 15:38

A travers la pluie et le vent, William ne saisit que quelques mots éparses de la part de Gwenael. Dans l'incapacité totale de controler son engin, il ne lui fallait pas longtemps pour être littéralement ejecté dans le vide. Par une curieuse chance, ce furent les longues branches d'un vieille arbre qui l'aceuillirent en son sein. William, un peut être secoué pour reagir, resta affalé dans l'arbre, la tête dangereusement penchée vers le bras, mais pourtant fermement maintenant par les branches de l'arbre. Son balais tournoya quelques temps avant de s'échouer au sol, alors que l'orage, aussi soudainement qu'il était arrivé, prenait fin, laissant place à une pluie fine et régulière. Le souffle court, William ne songea pas immédiatement à se relever. Il était trempé de la tête aux pieds, aussi surement qu'il s'il avait plongé tout habillé dans une piscine. Ses vetements lui collait à la peau, et il pouvait sentir ses cheveux goutter le long de sa nuque.

Les oiseaux s'étaient mis à chanter, de façon assourdissante après la pluie, surtout pour un gosse des rues qui n'était pas trop habité à ces chants la. Les roucoulements des pigeons lui étaient tout de même bien plus familier. Il esquissa un geste, mais se figea lorsqu'il sentit les branches trembler sous son poid. Impossible de dire dans sa position si la branche était sure ou pas.

"Gwen ?"

La voix était trainante, mais loin d'être effrayé. Il était difficile de croire que ce garçon venait de manquer d'être balancé dans les airs après un vol qui en aurait perturbé plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Mar 15 Mai 2007 - 20:51

Gwen n'avait même pas eu le temps d'atteindre le sol, balloté par un vent sadique, que l'orage se calmait, laissant place à une pluie épaisse et froide, mais bien plus calme, sous laquelle voler était un désagrément, mais pas un danger. Mais ne pas être mouillé était la dernière chose auquel pensa l'adolescent qui cherchait du regard Wiliam. Sa bouche s'ouvrit en un cri muet quand il le vit choir de son balai, éjecté par un soubresault un peu plus violent qu'un autre. Ses pensées s'arrétèrent, paniqué, et il voyait déjà dans son esprit le corps écrasé et sans vie, ou juste brisé et saignant, étendu dans l'herbe verte, de l'américain intrépide. A mille pensées d'un sauvetage gryffondoresque, il resta figé sur place, les mains crispées sur le manche de son balai, à le regarder tomber, sans penser à courir à sa rescousse comme le preux chevalier sur sa monture.

Mais ce ne fut pas l'horrible craquement d'un corps chutant d'une grande hauteur qui le heurta, mais un souple bruissement de branches froissées, quelque chose de plus étouffé, tandis que Wiliam se rretrouvait pris dans le berceau de quelques branches d'un gros arbre, un vénérable chêne qui faisait tellement parti du décor que personne ne le remarquait jamais. Les gouttes de pluie lui ruisselait sur le visage, oubliée, alors qu'il fixait, totalement bête, le tableau incongru de ce nouveau-né dans les bras d'une mère surprenante, né d'un orage déjà fini.

Le son de sa voix acheva de le réveiller, et Gwen dirigea son balai vers l'arbre. Ils n'étaient plus si loin du sol mais... Il s'approcha autant qu'il put de l'autre garçon et se pencha vers lui. Il n'était pas assez costaud pour le porter mais il passa un bras autour du sien, mais il s'agissait juste d'une descente rapide à freiner.

" Accroche-toi à moi. "

Il accrochait les épaules de Wiliam, mais le mouvement du garçon pour le rejoindre fit trembler la branche, et Gwen eut un instant de flottement avant de sentir le poids de l'américain se rajouter brusquement au sien, et tendre tous ses muscles pour continuer à le tenir alors que le balai glissait irrémédiablement vers le bas, acceptant enfin de se soumettre aux lois de la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Mar 15 Mai 2007 - 21:20

William regardait le monde à l'envers, étonné de voir les gouttes d'eau tomber vers le ciel. Il fut tiré de ses pensées et repris vaguement pied à terre - si j'ose dire - lorsque le bicolore s'aprocha de lui à balais. Malgré le vol qu'il venait de faire, le concept le surpris encore, tout autant que celui d'être secouru de telle façon. Il s'attendait à quelques indications pour descendre sans encombre, pas plus. Il n'était guère habité à sourire, et l'expression qu'il adressa à Gwenael ressemblait plus à une grimace qu'autre chose, même si l'idée y était. Il s'était bien amusé. Gwenael s'approcha de lui, tendant la main et lui intimant de s'accrocher. Facile à dire, quand on ne sait même pas à quel distance du sol on se trouve ! La confiance ? Il n'aurait pas accepté une telle offre en temp normal. Mais il y avait ce petit quelque chose dans le regard du serdaigle...Ce même quelque chose qui faisait qu'ils s'étaient retrouvés sur un terrain de quidditch plutôt qu'à s'ignorer mutuellement dans la petite chambre, qui fit qu'il tendit la main, confiant.

Il s'accrocha tant bien que mal au jeune garçon, autant que le permettait la position acrobatique et ses vêtements rendus bien trop lourd par la pluie. Le balais amorça une descente à milles lieu du mot stabilité, tandis que William avait la sensation de tomber au sol. Mais non, il était bien accroché à Gwenael pourtant, par pur instinct de survis, les 2 bras fermement attachés autour de la taille du jeune homme, tandis que celui ci le tenait contre lui, essayant de diriger son balais tant bien que mal. L'americain eu un mouvement malencontreux en essayant de se remonter alors qu'il se sentait glisser vers le sol. Avoir les jambes ainsi pendantes dans le vide alors que l'on tiens à la force de ses bras n'avait jamais été un exercice facile. Il sentit le balais osciller, et eu un geste brusque pour se retenir à Gwenael. Ils glissèrent tous 2 du balais, tombant dans la pente herbue qui heureusement pour eux avait eu le temps de se rapprocher suffisament pour que la chute ne soit pas prejudiciable. Ils roulèrent dans l'herbe, suffisament emmelés pour ne même pas songer à essayer de se dégager et se contenter de s'agripper l'un à l'autre en rentrant la tête dans les épaules.

Soudainement, ce fut le sol, bien solide sous son dos, l'herbe humide qui ne l'était que peu en comparaison de ses vetements, et le poids de Gwenael sur son ventre. William s'autorisa à ouvrir un oeil, apercevant les mèches grises tachées de boue non loin de son visage, et ses mains écrochées agrippées dans le dos du serdaigle.


"Damn of shit"

Il lacha Gwenael avec quelques difficultées, ses mains ayant été restées crispées trop longtemps. La pluie continuait, mais pourtant un rayon de soleil venait percer une large ouverture dans le ciel brumeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Mar 15 Mai 2007 - 23:08

Gwenaël n'était pas un héro - pourquoi en serait il un d'ailleurs ? La plupart des gens n'étaient pas des héros, n'étaient pas plus courageux qu'un autre et beaucoup étaient trop égoistes pour se soucier des soucis des autres. Et la société fonctionnait très bien sur un modèle égoiste. Les héros étaient vue comme des fous ou des idéalistes par les autres, comme des exceptions ou des emblèmes si cela pouvait arranger la cause. L'adolescent n'était ni meilleur ni pire que les autres, même si il se voyait volontier comme pire. Sa volonté d'aider William était guidée par un réflexe plus que par idée de le sauver, vraiment. Si il avait voulu attraper des choses sur un balai, il se serait plutot proposé comme attrapeur dans l'équipe de quidditch de serdaigle, et c'était loin d'être une chose qui l'intéressait.

Le bras de Wiliam serré autour de sa taille lui rappelait douloureusement qu'il n'était pas batti comme un athlète, et que plus de 60 kilos attaché en plus à lui n'était pas une synécure dont il pouvait se jouer. Penché en avant sur son balais, les bras rendus glissants par la pluie, Gwenaël était plus tenu par William que lui ne le tenait vraiment. Le balai se dirigeait bien vers le sol, semblant répondre à leur envie à tous, de rejoindre une terre ferme, si ce n'est humide. Gwen ferma les yeux en sentant le manche en bois commencer à échapper à sa main malgré tous les efforts qu'il faisait pour la ressérer sur le bois.

L'américain eut un mouvement brusque, et son poids tira soudain bien plus violemment le serdaigle, qui perdit tout équilibre qu'il pouvait encore avoir. Sa main ne trouva plus que le vide et il se sentit plonger avec Wiliam. Le sol n'était pas trop loin mais le chox fut tout de même rude, même si un corps relativement souple amorti un peu son atterrissage. les deux garçons glissèrent en semble dans l'herbe, Gwenaël fermant les yeux et s'accrochant plus ou moins à Wiliam en espérant que le pire passe et qu'ils s'en sortent encore un peu vivant.

Apparement un dieu quelconqe du entendre son appel à l'aide, puisqu'il finit dans une position pas si désagréable que çà, à cheval sur l'américain, le nez plongé dans son t shirt trempé, plein de petites douleurs mais sans qu'aucune ne lui semble particulièrement embarassante. Gwenaël savourant la tranquillité du sol - oui, enfin bon, presque, un sol qui respire et dont le coeur bat est encore plus rassurant quand on y pense - sans bouger pour le moment. La chaleur quitta son dos et il réalisa que c'était en fait les mains de Wiliam, de grands battoirs dont il n'aurait pas imaginé qu'elles puissent faire autre chose que de lui coller un coup.

" On est vivant."

Le constat était fait sur un ton tranquille matiné d'une certaine surprise.
L'adolescent se redressa, les mains sur les épaules de William. Des traces de boues ornaient ses joues et ses lunettes, ses mèches grises faisaient pitié, collées à ses joues et reteintes en brunatre. Il avait l'air d'une petite créature un peu pitoyable, mais son visage ne donnait pas cet impression. Jusqu'à ce qu'il baisse les yeux sur l'américain et prenne un air contris.

" Je suis désolé... "

Le ciel sembla prendre un malin plaisir à s'éclaircir encore plus, ne lachant plus que quelques gouttes éparses, déjà lavé de l'orage qui l'avait déchiré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Ven 18 Mai 2007 - 14:40

L'expression de William ne changea pas d'un poil alors que Gwenael se relevait, énonçant une verité évidente.

"Evidement"

L'americain s'appuya sur un coude pour se redresser à moitié, observant le bicolor assis à cheval sur son ventre. De petite creature timorée, il était passé à...Petite creature battue et timorée. Heureusement pour lui, son expression venait quelque peu sauver cette apparence, mais William avait bien compris qu'il lui suffirait de lever la main ou la voix pour qu'un voile de frayeur vienne alourdir ce visage déjà maculé de terre humide. La pluie tombait tranquillement désormais, à milles lieux de la courte tempête qui l'avait précedée. L'escuse fit lever un sourcil à l'americain.


"De quoi, t'es le dieu de la pluie peut être ?"

Il leva la main, dégageant une mèche collée au frond du bicolore.

"Quoique avec ton regard et tes cheveux, ça t'irai bien en fait..."

Il resta un instant en suspens, à moitié redressé, le visage proche de celui de Gwenael, avant de lever les mains pour les poser sur les épaules du jeune homme, et le relever sans efforts apparant, le mettant en position debout en même temps qu'il se dégageait de lui. Son silence paraissait certainement reprobateur, alors qu'il était simplement un peu géné, même si son visage ne le montrait pas. La pluie gouttait avec lenteur des mèches de cheveux effilées qui lui couraient le long du frond, et glissaient le long de ses joues sans qu'il ne pense à les en oter. Sa veste detrempée pesait bien lourd sur ses épaules, et il s'en degageait une odeur particulière qui aurait deplue à bon nombre de filles.

"Je veux faire du quidditch"


Enoncé ainsi, avec son expression obtue et presque figée, l'annonce faisait presque office de gag. Pourtant, il était serieux, et même enthousiaste, comme le montraient les mains qui ne s'étaient pas détachées des épaules de Gwenael, comme s'il craignait que l'autre ne tienne pas debout tout seul. Il n'avait juste pas l'habitude de montrer ses émotions sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Ven 18 Mai 2007 - 20:22

William avait raison, il n'aurait pas fallu grand chose pour que Gwenaël se tasse vraiment de frayeur devant l'américain. C'était plus simple de prendre toutes les responsabilités sur ses épaules que de croire que c'était la faute au destin, à personne en particulier. Le plaisir de jouer la victime, c'est de pouvoir avoir quelqu'un de toujours disponible à blamer, et de ne pas avoir besoin de se mettre en colère face à un destin incompréhensible. Ensuite, on pouvait même souffrir en silence, se créer des tourments intérieurs de toute beauté.
C'était quelque chose de maladif, un cercle vicieux impossible à casser. Et quelque chose de très égoïste et arrogant, au final, de se croire au centre de tous les malheurs du monde.


Gwen leva un peu le museau quand Wiliam attrapa une de ses mèches blanches tristement dégoulinantes, un peu moqueur, nullement méchant. Dans une telle situation, son frère eut tout mis sur son dos, et quelques insultes sur son inefficacité en plus. Ce qu'il se serait empressé d'accepter comme des vérités pures et non édulcorées. L'adolescent pencha un peu la tête, se demandant pourquoi il pourrait ressembler à un dieu de la pluie, mais ses pensées d'arrétèrent avec les mains de Wiliam fermement attachées sur ses épaules, douloureusement serrées.

Il dut se relever en même temps que Wiliam - c'était çà ou choir dans la boue, aux prix de contorisions grotesques pour échapper à ses mains, et il n'était pas de ceux qui se débattent, mais plutot de ceux qui se soumettent et obéissent aux ordres de leur alpha - sans savoir que penser du comportement du garçon. Définitivement pas en colère, mais il y avait quelque chose dans ses yeux - s'était-il cogné en tombant du balai puis de l'arbre ? L'adolescent passa la langue sur ses lèvres sans trouver l'effort de poser une question pour savoir ce qu'il avait vraiment. Le froid de la pluie commençait vraiment à se sentir, l'eau ayant depuis longtemps traversé l'épaisseur de sa cape, pourtant traitée pour protéger de la pluie. Celui qui avait créé les robes magiques des uniformes de Poudlard n'avait pas prévu que des élèves iraient s'amuser à dancer sous la pluie déchainée. Mais ce n'était pas si désagréable. Il n'avait rien contre un peu d'inconfort physique - voir plus si affinité, lui rappelait la pas si lointaine mémoire de la soirée où il avait joué avec un rasoir - çà n'avait pas son pareil pour lui forcer à garder les pieds sur terre et un point de vue réaliste sur la situation. D'aucun aurait appelé çà un pessimisme acharné.

Il bougea d'un pied sur l'autre. Le sol était devenu un peu spongieux, détrampé de toute la pluie tombée en si peu de temps, et ses converses s'étaient elles aussi imbibées de l'eau sale. Il n'osait pas baisser les yeux pour voir de quelle couleur avait pu devenir les lacets noirs et blancs. Tout ces petits détails de contigence matériel trottaient dans sa tête alors que s'étirait le silence entre eux deux, jusqu'à la déclaration du sorcier à moitié moldu.

Gwenaël resta figé, essayant de comprendre la blague.
Wiliam avait manqué de se tuer pour son premier vol, et voulait faire du quidditch. Ce garçon avait d'étranges manières de créer des affinités. Le terme masochisme flottait non loin de son esprit, surtout après la première brillante démonstration qui s'était passée sur le terrain.

" Toi t'es du genre à tomber amoureux de la femme qui passera son temps à te frapper non ? "

Il passa la main dans ses cheveux, écartant de son visage ses mèches boueuses. Son frère serait hystérique à cette vision.

" Il faut que tu ailles voir avec le capitaine. Et aussi aller prendre un bain. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Ven 8 Juin 2007 - 15:24

L'expression de William ne changea pas d'un poil, que ce fut durant le silence qui s'étirait entre eux, ou à la déclaration un poil ironique du serdaigle. Le mot femme n'était associé qu'à une seule personne dans sa tête : Sa mère. C'était en quelque sorte une forme d'amour. Il lui serait difficile d'avoir une quelconque amourette honnête d'enfant de son âge tant que cette responsabilité serait si présente dans sa tête.

"Le bain en 1er"

Annonça t'il comme une évidence en réponse au bicolore. Il lacha finalement Gwenael, comme à regret, se penchant pour ramasser les 2 balais. Il avança de 2 pas, tituba un peu dans la terre un peu trop spongieuse pour sa grande carcasse, et retrouva son équilibre.

Sans attendre, il se dirigea vers l'école, sachant que Gwenael le rejoindrait pour le guider.

[Tu ouvre la suite ?]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premier vol [Pv William] [TERMINE] Aujourd'hui à 17:02

Revenir en haut Aller en bas

Premier vol [Pv William] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana» Le discours du premier ministre J E Alexis» Le Premier ministre en voyage de santé
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-