AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Au détour d'un couloir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Lun 7 Mai 2007 - 19:06

Alors que Lucy commençait à en avoir marre de cette histoire, Lucy vit arriver Davis. Elle sourit à son entrer et coura à son cou en lui déposant un baisser sur les lèvres. La jeune fille eut un moment de soulagement puis dit à Davis :

" Heuresement que tu arrives ! Parce que maintenant, j'en ai plus qu'asser de cette histoire !!! "

Lucy regarda Cédric lui rendre sa baguette et toute suite la Serpentarde observa si sa baguette n'avait rien eut, en tombant au sol. La verte et argent regarda les évenements ce passaient ensuite, avec le miaulement de la chatte Miss Teigne. La Serpentarde resta près de Davis, ne savant pas trop les effets de ce sortillège.

* Pitier que cette sale chatte n'ai pas éveiller des soupçons !!! *

La jeune fille regarda son petit ami, puis les autres élèves qui étaient dans le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Lun 7 Mai 2007 - 20:14

Les élèves présent dans le couloir étaient tous envellopés de la fumée épaisse... Mais le son allait surement les trahir, le jeune Poufsouffke avait une idée brillante... Il pointa sa baguette sur preque tous les élèves qu'il arrivait à voir et lanca un :

Assourdiato !

Les Jeunes Sorciers Pouvaient parler sans être entendu... quel magnifique sort...Mais Max restait sur ses gardes, il aurait aimé partir mais il aurait été attrapé par Rusard à coup sur....


Va falloir éviter de froler ce vieu Cracmol !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Au détour Mar 8 Mai 2007 - 10:34

Heureusement surtout que je connaissais un sortilège pour nous rendre invisibles .

Dit Davis en embrassant lui aussi sa petite amie et la tenant par la main.Il resta à coté d'elle en attedant la suite des événements. Puis le jeune poufsouffle lança le sotilège Assourdiato.

Non seulement ils étaient invisibles mais pouvaient parler sans qu'on les entende. Mais la chatte de Rusardse dirigait en directionde la fumée qui s'était depuis longtemps dissipé ,laissant un simple couloir sans occupants,car personne ne pouvait plus voir les élèves.

Le gryffondor s'étonna que Rusard mette autant de temps à venir à cet étage,peut-être avait t-il changait d'avis et embêter d'autres élèves. Cette perspective était beaucoup plus réjouissante pour tout le monde. Mais qu'allait-il arrivait vraiment???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Mar 8 Mai 2007 - 14:06

L’appel de Miss Teigne s’était fait insistant, si bien que le concierge s’était mis à courir. Une prise de vitesse qui lui emballa le cœur.

* Le guérisseur t’avait ordonné de te ménager, pourtant ! *

Mais peu importait. Argus se raccrochait, comme à un point de ralliement funèbre, aux miaulements incessants de sa chatte, toujours à l’affût du moindre problème.
Cette fois-ci, le trouble s’était occasionné en plein ménage : Rusard astiquait depuis plus d’une heure les plafonds délabrés de la Salle des Trophées – aussi déboucha-t-il sur le lieux du crime balais et seau d’eau en main, le visage rubicon.
Miss Teigne arpentait de long en large une barrière de fumée compacte, polluante, qui s’écrasait contre les murs du couloirs.
Le concierge fulmina. Si la magie ne lui réussissait pas vraiment, plus trente années de loyaux services en un lieu occulte lui avaient insufflés d’assez bonnes connaissances dans le domaine. Or, ici, il se retrouvait de toute évidence confronté à un Fumos. Un bourdonnement crachotant vint s’installer sur ses tympans, diminuant progressivement son ouïe déjà médiocre. Il avança de quelques pas.


- Où sont-ils ma belle ? Où se terrent ces petits morveux ?

La chatte redressa la queue et feula, ses pupilles jaunes contractées sur l’épais mur brumeux.


- Ils sont encore ici ? s’estomaqua Rusard d’une voix enjouée.

Miss Teigne miaula faiblement.

- Dans… dans le brouillard ? murmura le concierge.

Et le félin d’acquiescer.
Argus exécuta alors un geste instinctif : d’un trait de professionnel, il visa le contenu du sceau au travers de cette purée de pois persistante. Plusieurs cris de surprise résonnèrent, et la fumée se rétracta, s’absorba jusqu’à disparaître complètement, révélant ainsi un attroupement d’élèves consternés. Ils devaient être six ou sept, tous aussi coupables et penauds les uns que les autres.


* Ma plus belle prise depuis l’attentat des tapisseries assassines de 91 *

Il s’accorda un sourire carnassier :

- Alors, alors ? Vous êtes face à de sérieux ennuis, vous pouvez m’en croire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Mar 8 Mai 2007 - 23:03

En entendant Cedric rire de ses propos, Harry n'eut qu'un seul réflexe: celui de froncer le regard tout en lui serrant la main d'un air perplexe et ennuyé. L'attitude de ce dernier lui déplaisait fortement, tout autant que celle des autres, d'ailleurs.

*Décidémment ! J'ai fichuement le don de me mettre au beau milieu de situations saugrenues.*, se dit-il

Saugrenue, grotesque et complètement ri-di-cule. Voilà les seuls qualificatifs qu'il avait trouvé à toute cette histoire dont il avait hâte de voir la fin pour pouvoir enfin se rendre dans sa salle commune.

Puis vint la remarque teintée d'hypocrisie de Lucy:
"...j'en ai plus qu'assez de cette histoire."

- Pfff ! Voyez qui se plaint ! L'agresseur qui se croit la victime... on aura tout vu ! Déjà, si tu m'avais laissé tranquille dans le couloir, on en serait pas là !, répondit Harry à la Serpentard accroché au cou de Davis

Et l'autre qui prend sa défense ! S'il y avait une chose que Harry ne pouvait supporter, c'était bien de voir un Serpentard pleurer sur son propre sort, alors qu'il est en fait le responsable de son malheur. Pire encore, de voir un serpentard soutenu par un élève de Gryffondor.

*Quel traitre !*, pensa-t-il

Que c'était pathétique ! En fait, toute cette scène était pathétique ! C'est alors que Rusard arriva sur les lieux.

- On est dans de beaux draps !, murmura-t-il pour lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Au détour d'un couloir Mer 9 Mai 2007 - 18:39

Partez tous dans vos salles communes ,Harry et Sati partez séparément Rusard aura plus de mal à vous retrouver. Je vais l'immobiliser, ça nous permettra de faire diversion.

Il vaut mieux qu'un seul élève soit prit qu'au lieu de sept.En plus cela rendrait Ombrage heureus de pouvoir punir plusieurs élèves.

Puis il s'adressa à Harry.

En plus tu as déjà des enuis avec elle si je ne m'abuse alors il vaut mieux que tu fonces tout de suite dans la salle commune pour ne pas en avoir d'autres.Parail pour toi Sati, rentre immédiatement au septième étage. Seuls les élèves ayant entre 16 ans et 17 ans ne risquent pas beaucoup d'ennuis à Poudlard.

Il regarda Lucy et murmura à son oreille.

Ne t'inquiète pas pour moi ma chérie il ne m'arrivera rien.

Il brandit sa baguette en direction du concierge et pensa * Stupéfix *

Un rayon rouge sortit de la, baguette et se diriga vers Rusard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Dim 13 Mai 2007 - 15:58

Lucy regarda Davis et lui dit :

" Davis attend ! Moi, j'ai le droit d'être ici, à cette heure. Je suis de la Brigade et la Grande Inquisitrice, nous accorde de rester jusqu'à vingt-deux heures ! C'est bon, je m'occupes de Rusard, toi tu risque gros. "

Mais le petit ami de Lucy n'écouta pas la jeune fille et lui dit à l'oreille :

Ne t'inquiète pas pour moi ma chérie il ne m'arrivera rien.

La jeune Serpentarde regarda Davis qui se concentrait et pointant Rusard de sa baguette, pndant que les autres s'enfuyaient dans leur salle commune. Un rayon rouge sortit de la baguette de Davis se dirigeant vers le concierge.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Dim 13 Mai 2007 - 18:57

Miss Teigne perçut un trouble avant même que son maître d'humain ne ressente quoi que ce soit. Elle releva la tête et inspira de grandes bouffées d'air encore chargé de fumée. Cela sentait la peur, et l'imminence du départ.
Elle ne croyait pas si bien dire.
D'un même mouvement, la plupart des élèves prirent leurs jambes à leur cou, détalant tels des lapins affolés. L'instinct de prédateur envahi Miss Teigne en une bouffée de souvenirs particulièrement cruels, et elle donna toute la force de ses pattes dans la course qu'elle venait d'enclencher. Elle traqua les talons de ce qui semblait être le plus important d'entre eux : un Préfet-en-Chef de Poufsouffle qui soufflait comme un boeuf. Dans un miaulement abominable, la chatte se propulsa en avant, atterit sur les épaules de Cédric Williams, et lui planta les griffes dans la nuque, malmenant cette chair au parfum ensanglanté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Au détour d'un couloir Mer 16 Mai 2007 - 14:35

*Zut voilà que cette saleté de chatte s'en prend aux élèves maintenant*

* Elevatus *

La chatte commenca à s'élever,elle restait fixée en lévitation.La chant ainsi Cédric qui pouvait repartir si bon lui semblait dans sa salle commune des Poufsouffle

*Cet animal restera dix minutes dans les airs ,au moins tous auront le temps de rentrer dans leur salle commune respective*.

Mais le rouge et or regarda en direction du concierge pour voir ci celui-ci avait reçu le sort de plein fouet ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Mar 22 Mai 2007 - 12:33

Si le bourdonnement s'était sensiblement apaisé ; un autre fracas, plus discordant, obligea Rusard à s'écarter brusquement. Un rai de lumière rouge vif ricocha contre le mur, désossa une armure, et mourut quelques rebonds plus loin. Une pierre s'arracha de ses fondations, et s'écroula au sol avec un bruit mat. Visiblement, quelqu'un de particulièrement fou, insensé et inconscient avait tenté de lui jeter un sort. Aux côtés du concierge, Miss Teigne détala, pistant les fugitifs comme un prédateur affamé. Elle bondit et s'accrocha à un élève de septième année - Poufsouffle - pour entamer un enchaînement précis de lacérations.

* Vas-y ma belle, fais-lui mal *

La lèvre supérieure de Rusard se souleva sur un rictus sauvage, presque malsain.

- Elevatus !

La chatte décolla, et se retrouva suspendue dans les airs, battant des pattes avec frénésie sans parvenir à se dépêtrer du sortilège. Rusard vrilla du regard le coupable, et retint une exclamation étouffée.

* Burningham*

Le Gryffondor se tenait là, baguette pointée sur Miss Teigne et une expression concentrée sur le visage. Puis soucieux d'être observé, il détourna la tête et s'accrocha sur le concierge.
Davis Burningham. Bien sûr. Qui d'autre ? Une tête brûlée qui distribuait sorts et maléfices aux professeurs, sans se soucier des conséquences envisageables. Un héros de seconde zone qui tentait de s'approprier une gloire terne, dénuée de prestige.
Mais il se passait trop de choses en même temps pour que Rusard ne s'attarde sur un seul fait. Dans un bruit de piétinement de plus en plus diffus, cinq élèves atteignirent le bout du couloir, et amorcèrent un virage serré. Les pupilles perçantes d'Argus les détaillèrent un par un, posant un nom sur chacun de ces visages tendus. Ils les connaissaient tous ; ils avaient un casier - ou en auraient un. Il prit une profonde inspiration qui lui brûla les poumons et beugla :


- Cinq points de moins pour vous tous ! Semantika, Williams, Potter, Bones et Mc Play !

Puis posant ses yeux mauvais sur le couple restant, il ricana d'un petit air triomphant.

- Bien joué, Miss Maléfice. Vous avez retenu ce troubleur, hein ? Un acte de haute bravoure ! J'en toucherai un mot à la Grande Inquisitrice. Et je crois que... oui, cinq point de plus pour Serpentard. Quant à vous...

Il s'avança vers Davis Burningham de son pas claudiquant, son balais toujours fermement maintenu entre ses deux mains. L'étudiant était à sa merci ; il le savait, et il comptait en profiter. D'un geste rapide et vif pour son âge, il brandit son balais et en abattit le manche sur les doigts vigoureux du Gryffondor. Celui-ci, dans un geste instinctif, laissa tomber sa baguette, que Rusard élargit d'un coup de semelle. Puis il enchaîna le mouvement pour enfoncer la brosse dans le visage de l'indésirable, la langue coincée entre les dents. Il sentit cette résistance qu'offrait la tête de Davis et s'en sentit conforté. Heureux. Il en aurait presque excécuté des claquettes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Mar 22 Mai 2007 - 19:51

Sans un mot Peeves, invisible arriva derrière le concierge. Et d'un geste sec il lui attrapa le nez en criant

"Tu es pris, Malpoli"

Rusard sursauta en laissant tomber son balai. Se retournant il ne vit personne. Cependant il devait bien se douter quel était l’auteur de cette blague douteuse en plein moment de son triomphe. C'est alors que dans un claquement joyeux, Peeves apparut. Coiffé comme d'ordinaire avec son chapeau à clochettes et portant fièrement sa cravate orange. Ses petits yeux noir et méchant braqué sur Rusard.
L'esprit frappeur n'espérait qu'une seule chose, c'était que l'élève puisse se sauver mettant ainsi Rusard dans une colère folle. Peeves adorait mettre Rusard hors de lui et tout se qui pouvait le contrarier ou lui nuire n'était que bénédiction. Alors si cet élève pouvait, en s'enfuyant, mettre Rusard dans une situation compromettante il n'hésiterai pas à l'aider.


"Ouh le vilain pas beau. Rusard le père fouettard, n’est rien d’autre qu’un trouillard " dit il de sa petite voix aigus et suivis d'un de ses caquètement habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Au détour d'un couloir Ven 25 Mai 2007 - 18:28

Profitant de l'occasion de l'arrivée de Peeves, Davis récupéra sa baguette tombée au sol sous les coups de balai du concierge. Il se concentra et visa le balai du vieil homme.

Incendio

Le balai de Rusard s'enflamma aussitôt le laissant ainsi sans défense face au gryffondor.

Je crois que pour m'avoir frappé,je vais devoir vous stopper pendant un instant très bref.

Incarcerem

Des cordes entourèrent le concierge qui ne pouvait plus rien faire ,car les bras attachés le long du corps et la bouche bailloné ,il était innofensif.

Peeves ,je te le laisse tu peux faire ce que tu veux de ce vieux cracmol maléfique.

Puis le rouge et or disparut dans les couloirs avec sa petite amie,tout en soignant ses blessure d'un coup de baguette.


Dernière édition par le Ven 25 Mai 2007 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Ven 25 Mai 2007 - 19:49

[Davis, arrête d'inventer des sorts et essaye d'être un peu plus réaliste : ton personnage n'est pas un surhomme. Allez, édite ton message et, si tu tiens à lancer un sort, alors fais-le avec un sort déjà existant ! :;): ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Dim 27 Mai 2007 - 22:39

hj: En ce qui me concerne, je n'ai plus tellement envie de continuer ce sujet, pour la simple et bonne raison que c'est allé trop loin, Davis ! Il est inimaginable qu'un élève ose ainsi s'attaquer à Rusard. Enfin, je ne sais plus quoi faire d'autre... j'essaierai peut-être de "calmer" la situation. :faché:
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Dim 27 Mai 2007 - 23:12

Hj : Ecoute Davis je trouve ta réponse complètement exagérée et pas du tout réaliste :

Déjà, si on respecte la logique des bouquins, je pense qu'aucun élève ne se permettrait d'être aussi irrespectueux envers un adulte de Poudlard. Tu as déjà vu ça toi ? Pour moi, même Drago n'oserait pas atteindre pareille limite. Certes, je ne dis pas que tu ne peux enquiquiner les professeurs (Ombrage n'attend que ça), leur répondre avec insolence, sècher les cours, .... mais de là à leur lancer un sortilège il ne faut pas abuser. Un tel comportement à l'encontre d'un membre du personnel de Poudlard, c'est le renvoi assuré mon coco.

En plus, tu crois vraiment que Rusard se laisserait faire comme ça sans bouger? Je veux bien, il est Cracmol mais quand même il il reste pas impuissant pour autant !! A la limite, un sort pour détourner son attention ou pour essayer de fuir ça aurait pu passer mais un tel sort :

Citation :
Des cordes entourèrent le concierge qui ne pouvait plus rien faire ,car les bras attachés le long du corps et la bouche bailloné ,il était innofensif

Plus encore, ce qui me gène c'est que tu ne laisses aucune liberté de manoeuvre aux autres membres. En un RP tout est réglé sans que personne n'ait pu faire quelque chose.

Ensuite, Davis reste un élève avant tout !! Il a peut-être 17 ans mais il a tout de même encore beaucoup de choses à apprendre. Et ce n'est pas non plus un super héros qui maitrîse tous les sorts, qui a toujours une solution a tout et qui est plus fort que tout le monde. Les personnages infaillibles crois-moi c'est lassant et ça gâche tout plaisir d'écrire. S'il ne peut rien arriver à ton personnage, s'il s'en sort toujours sans casse quelle que soit la situation, il reste quoi d'amusant alors ? Même ses blessures tu lui laisses pas :
Citation :
Puis le rouge et or disparut dans les couloirs avec sa petite amie,tout en soignant ses blessure d'un coup de baguette.(


A l'inverse, un personnage avec ses failles et ses défauts ça c'est beaucoup plus intéressant à jouer.
D'ailleurs, tu crois que JKR aurait pu faire 6 autres tomes si elle avait fait d'Harry un personnage à qui tout réussit du premier coup et ce sans aucune perte ?

Bref, tout ça pour te dire que j'EXIGE que tu modifies ta réponse sur le champ sinon je serais obligée de fermer ce topic ce qui serait injuste pour les autres.

Je te mets un avertissement pour que tu t'en souviennes à l'avenir. Sans rancune :;):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Au détour d'un couloir Lun 28 Mai 2007 - 10:27

J'ai jamais dit que j'étais le plus fort du monde,il y quand des éxagérations,et pyuis un élève de Poudlard doit quand meêm savoir un minimum de sortilèges,c'eest un peu le but. En ce qui concerne Rusard ,promis je ne lui lancerai plus de sorts Dommage.

De toute manière comme je vais faire un topic,le premier avertissemnt ne dervairt pas durer .

Et si les autres se plaignent ,ils n'ont qu'à répondre,vous n'aurez qu'à effacer certains de mes messages et otut sera réglé.

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Lun 28 Mai 2007 - 16:05

HJ: À mon humble avis, Davis, ce n'est pas aux administrateurs de supprimer tes messages ni aux membres avec qui tu postes de se "plaindre" de tes messages, mais bien à toi de faire attention. Il me semble qu'il n'est pas difficile d'agir en fonction de ce qui est autorisé ou pas. Il s'agit simplement d'une question de bon sens et de logique par rapport aux livres. Il va de soi qu'un élève ne peut s'attaquer à un enseignant où à un membre du personnel. D'accord, un élève doit savoir utiliser un minimum de sortilèges, mais il est tout à fait inadéquat de les utiliser comme tu l'as fait. Il existe bien d'autres façons d'utiliser des sortilèges sans avoir nécessairement à attaquer un prof ou bien Rusard, tel est le cas en ce moment. En ce qui me concerne, je trouve cette situation inacceptable et surtout dommage pour ceux et celles qui postent avec toi.

Maintenant, je suis extrêmement déçu que mon sujet, mon premier sur ce forum qui plus est, ait tourné ainsi. Et d'un point de vue personnel et rôliste, je trouve très ennuyant voire même égoïste que tu n'aies laissé aucun pouvoir d'action à Rusard et aux autres, comme si ton personnage était sans failles. On ne peut pas gagner à tout coup, et il faut savoir accepter la défaite ou les conséquences. Ce n'est qu'une question de fairplay.

À bon entendeur. Je n'ai pas envie d'être en froid avec toi mais seulement avoir du plaisir à poster avec ton personnage. Hors, ce n'est pas le cas pour le moment. Peut-être que notre sujet dans le parc me fera changer d'idée... Alors voilà, j'espère que ce premier avertissement te servira de leçon et t'aidera à revoir ton jeu.

Sans rencune !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Mer 30 Mai 2007 - 23:46

[HJ :Il est vrai que c'est vraiment dommage, moi aussi c'était mon premier topic avec d'autres membres et je suis intervenu pour mettr eun peu d'ampiance et pourquoi pas permettre aux élèves de fuir mais pas de lancer un sort au concierge. Il est vrai que Harry se sert d'un sort sur Rusard dans le sixième tome (Bloque langue) mais ce n'était pas devant son nez ni en revandiquant l'acte devant celui ci. Personne n'oserait lancer un sort à Rusard devant lui. Se serait bien d'éditer ton message pour finir ce topic et que cela reste cohérent.

PS : Lucy Maléfice étant de la Brigade Inquisitrice ne devrait pas s'envuir avec le gryffondor pour rester crédible auprès de Rusard et de Ombrage]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Jeu 31 Mai 2007 - 14:17

[HJ : Outre le fait que je suis furieux, et que mon personnage s'est fait littéralement humilier devant les autres, je n'ai rien d'autre à rajouter. Jeter un sort à un membre du personnel est tout simplement casse-gueule. Pour un septième année, par-dessus le marché, c'est du véritable suicide. Sans compter que tu aurais pu mettre ta copine dans une sale situation. C'était donc aussi écervelé qu'égoïste. De plus, et c'est vraiment ce qui m'a choqué, tu ne laisses pas la capacité de répondre aux autres. Tu les places dans une situation, et les faits avancer de plus en plus loin selon ton bon désir. Je n'ai rien contre toi, Davis, car tu es actif, motivé et tes réponses sont la plupart du temps intéressantes. Mais je me révolte contre ce genre de posts. Donc, une fois que ce sera édité, l'éponge sera passée, et on n'en reparlera plus. D'ici là...]
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Mar 5 Juin 2007 - 17:55

[HJ : Bon Davis, tu sais ce qu'il te reste à faire. Un petit edit ne fait de mal à personne :;):]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Au détour d'un couloir Mar 5 Juin 2007 - 19:08

Ok,mais j'édite à partir de quel moment??? Il faudrait que les autres me dise quelle partie changer .

Promi je vous laisse faire ce que vous voulez,je ne m'occuperais de mon personnage.

On pourrait mettre un ordre pour savoir qui poste après qui,comme ça en ne pourra pas me dire que j'abuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Mar 5 Juin 2007 - 22:44

Si ce n'était que de moi, je te dirais de tout modifier à partir de ton arrivée dans le sujet. Mais à ce compte là, tout le sujet va foirer. Alors quant à moi, je préfère ne pas continuer ce sujet et surtout ne plus m'en rappeler. Malheureusement, le mal est fait. Je pense toutefois recréer un sujet identique: même titre et même intro. Ceux et celles qui voudront s'y joindre pourront le faire. Tu sauras maintenant à quoi t'en tenir, Davis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir... Aujourd'hui à 19:26

Revenir en haut Aller en bas

Au détour d'un couloir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Au détour d'un couloir [Pv Kathleen Brown] (TERMINE)» au détour d'un couloir [PV Asami]» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!» Tour de Farce» La Tour du Savoir
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-