AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sati Semantika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Sati Semantika Sam 28 Avr 2007 - 2:39

* Comment avez-vous connu ce site ?: Sur un site de pub. Pub2folie il me semble

* Nom/ Prénom de votre perso : Sati Semantika

* Age du perso : 15 ans

* Physique : Sati est une jeune fille de race indienne. Elle est de taille moyenne, très mince, voir filiforme. Ses cheveux noirs son longs et fins, la plus part du temps coiffés en couettes, ce qui ne fait que souligner son aspect enfantin. Ses traits délicats, sa peau mate pure et lisse et ses grands yeux d’un bleu azur presque lumineux, toujours cerclés d’un trait de maquillage noir lui donne des airs de poupée de porcelaine. Par delà le col ouvert de son uniforme d’écolière peu être constamment vu un collier dont elle est particulièrement fier. Celui ci se présente comme une bande de cuir noire percée de petits clous argentés enserrant fermement son cou étroit.

* Caractère : Sati est au premier abord assez timide et discrète. Elle parait effectivement assez mal à l’aise avec les autres et à beaucoup de mal, et c’est un euphémisme, à s’intégrer à quelque groupe que ce soit. Elle a donc tendance à être solitaire, à l’écart.. Un trait de caractère largement favorisé par son enfance si spéciale, si on peu d’ailleurs qualifier cela d’enfance.. Mais lorsqu’on la connais mieux, sa véritable nature apparaît au grand jour.. Enjouée et exubérante ces deux termes la qualifie parfaitement bien, elle est très infantile dans ses réactions et dans ses manières et cela fait son charme et son unicité !
Mais malgré ses airs de gamine, Sati n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, par qui que ce soit d’ailleurs ! Elle déteste l’injustice sous toutes ses formes, et il y à fort à parier qu’elle s’en ira défendre quelqu’un qui s’en trouverais victime.. Inutile de préciser que si la victime est elle même, elle ne manquera pas de se faire entendre voir de lancer quelques sorts particulièrement douloureux sur l’offenseur ! Cependant, malgré son tempérament de feu, Sati est de naturel sympathique et jovial. Ajoutons à cela que la jeune sorcière est également assez gaffeuse et maladroite par moment !

* Histoire personnelle : Un conflit peu survenir n'importe où. Variées peuvent en être les conséquences. Tenez, en voici un exemple. Celui ci eu lieu, voila bientôt 9 ans. Le théâtre en fut un village ( oh le terme même est prétentieux ) non loin de la frontière Indo-Pakistanaise, ne me demandez pas une localisation précise, je serais incapable de vous répondre a mon grand regret.. Mais ça n'a pas grande importance, il n'existe sans doute plus de nos jours. La haine à mille visages, ce jour la elle arbora celui d'un commando de fanatiques islamistes. Il destin voulu qu'il détruise les rêves d'une enfant, balaie d'une rafale les êtres qu'elle aimait plus que tout, ses parents, et brise son cœur pour toujours. pour la première fois, la petite Sati vis en face cette chose terrifiante dont elle n'avais jusque la entendu le nom qu'au grés de murmures. La chose évoquée que par insinuations, la Mort.
Noyée dans ses larmes, elle ne perçut qu'un tonnerre de cris haineux qu'elle ne comprenais guère, et cet horrible sentiment que l'on éprouve lorsque l'on se rend compte que quelque chose de terrible est sur le point de nous arriver.
Tristesse colère et terreur mêlées, eurent un effet inattendu, voila que la violence qui sommeillait en elle fut relâchée, Tout danger fut écarté, dans une vague de furie. Oui dans ces circonstances atroces la vérité fut révélée et le masque tomba. Elle était une sorcière.
Mais si la haine est un sentiment inhérent au caractère humain, il en est un autre, la peur. Et souvent ces deux la sont étroitement liés. L"apparition de phénomènes inexpliqués peu aisément entraîner la naissance des deux.

démon ! démon !

se mit à hurler la foule

Quel choix restait il à la pauvre enfant ? Courir, elle couru aussi vite qu'elle pu, aussi loin que ses jambes maigres le lui permirent, jusqu'a ce qu'elle finisse par s'écrouler sur ces genoux cagneux, La haine n'est pas si simple a fuir. La foule c'était éparpillée, bien décidée a retrouver la sorcière. Et il y en eu qui la retrouvèrent.
Mais cette fois encore, la Grande Faucheuse n'avait pas pointé son doigt osseux sur l'enfant. Car soudainement les hurlements hystériques, dans une langue que la fillette ne comprenait pas s'étaient tus. Pour faire place a présent a une série de hurlements d’autre type.. Douleur… entremêlés. Alors que terrorisée la malheureuse enfant échevelée se prit le visage dans ses mains, elle entendait nettement des corps s'écraser sur le sol, l'éclaboussant à chaque fois d'une volée de sable hardant. Puis, plus rien, un silence de plomb était de nouveau tombé. Quand enfin, la fillette osa ouvrir les yeux, se trouvait devant elle être d'une beauté resplendissante, elle n'avait jamais rien vu de tel, l'homme à contre-jour était grand et grave, vêtu d'une longue robe noir ou peu être d'un vert très foncé. Un rictus un peu fou marquait son visage. Les cheveux longs et blonds lumineux de la majestueuse créature étaient mis a rude épreuve par un vent violent. Sa peau était d'un blanc laiteux presque éthéré.


Est ce que tu es un ange ?"


bredouilla l'enfant

l'homme étendis sa main impeccablement manucurée vers elle, ce qu’il dit n’était pas une réponse..


Sort de cette fange, la place d'une déesse n'est pas parmi les insectes"

Sa voix était froide, il perçait même une pointe de haine. Mais l'enfant avait su intuitivement que cette dernière n'était pas tournée vers elle, pas directement en tout cas.. alors, désemparée et seule, elle le suivit. Elle ne pleura plus, intuition toujours, elle pensa qu’il valait mieux pour elle de ne pas trop pleurer devant cet être au visage si dur. Et alors que la peine emplissait son cœur, elle se dit que rien ne serait plus jamais pareil. Ses parents lui maquaient déjà cruellement, et cet homme.. Quelque chose lui disait qu’il ne serait jamais un remplaçant, loin de la, qu’il ne serait d’ailleurs jamais un père. Oh non, un amour ne pourrait venir d’une créature si droite, hautaine et gelée comme la glace.
Et elle n’avait pas tord, loin de là !
Au moins, elle survécu.. Assez en forme pour grandire correctement, au près de cet homme elle passa plus de 7 ans..
Une demeure aux richesses éblouissante pour une enfant si jeune, issus d’une famille de sorciers ruinés.. Mais pourtant ce luxe si clinquant ne lui était nullement destiné.. Un vrai supplice de tantale fut ce qu’elle subit, car elle resta durant toute sa vie chez cet homme, à l’écart.. Aucune des richesse de cet endroit ne lui fut prodiguée..
Des le jour de son arrivée en ces lieux, son nouveau « père » l'a traînée dans un sous terrain, sous sa grande maison, des égouts verdâtres, c'était là l'endroit ou se trouvait ses cachots. Là ou pourrissaient ses prises de guerre, là aussi ou ses laquais lui fournirent un semblant d’éducation. Dont l’épicentre était, la magie noire.. Et il y avait une salle, une grande salle poisseuse pleine de rats et d'ossements, et de fers aux murs. La était une grande plate-forme entourée d’eau croupie sur laquelle, tout ce qui composait une chambre était disposé.. Affreuse parodie de logis, humide, au centre de ses quatre corridors sombres, bordés de cages alignées. Sa vie s’y passa, entre les espèces d’enseignements qu’on la forçait à suivre et les entraînements magiques imposés.
Son « père » avait une idée en tête, une idée fixe..
La fillette appris très vite à se faufiler et à se terrer dans les ombres, une activité qui lui fournit un moyen d ‘évasion mentale, annexe à ses rêveries diurnes. Car elle se servit de ses facultés développées et de sa minceur pour s’introduire et ramper dans le réseau tentaculaire de canalisations et de ventilation qui des égouts partait serpenter à travers tout le domaine. Y rampant, elle passa le plus clair de son temps dans ces boyaux métalliques frais, plus du moins que ces cachots moites qui sentaient le renfermé.
Et ce fut entre les grilles froides qu’elle observa ce monde dans lequel elle se trouvait enfermée..
Et voyait son père, dans les moments ou il ne souhaitait pas être vu.
Elle le voyait se transformer.. De plus en plus ombrageux, de plus en plus effrayant. A chaque fois qu’il passait le seuil de la porte, le sang… tachait un peu plus ses mains.. à chacun de ses allée et venue au repaire du mal, La magie noire.. L’enfant connaissait bien son odeur, ses « professeurs » lui avait si longtemps mis sous le nez. Lorsque cachée, elle espionnait son « père » elle sentait cette odeur, intense.. chaque jour s’accrocher un peu plus à ses vêtements, à ses longs cheveux blonds, à sa peau.. S’insinuait derrière ses yeux clairs, les emplissait de sa colère..
Et elle, commençait à avoir de plus en plus peur de lui..
Il y avait un nom qu’elle entendait tout le temps prononcer.. Voldemort. Ce nom avait prit le pas sur tout dans la vie du père.. Il était prononcé à tout bout de champs, sans cesse..
Les ans passèrent, Chaque jour… l’arme qu’elle semblait être était entraînée à une utilisation future, confinée dans les sous terrains du manoir, des égouts gluants et puants.. Recyclés manifestement depuis bien longtemps en cachots dans lesquels étaient enfermés et torturés les captifs des mangemorts..
Car Sati connaissait ce mot. Combien de fois on le lui avait répété ? Combien de fois on lui avait répété qu’ils étaient les élus du monde des sorciers destinés à mener ceux qui en sont digne vers un destin glorieux, celui de la domination de toutes formes de vie ! On lui a dit que les mangemorts sont destinés à porter les sangs purs à la place qui leur revenais, à la tête du monde ses sorciers, on lui a dit que les mangemorts sous la direction de l’héritier de Salazar Serpentard, le tout puissant Seigneur des Ténèbres, écraserons les impurs, en même temps que tous ceux qui se dresseront sur leur chemins, qu’ils balaieront le ministère, et briseront les chaînes de la communauté des sorciers en le faisant sortir de sone enclave pour reprendre ce qui lui revient de droit, le monde.
On lui parlait de grands idéaux, on faisait tout pour lui remplire la tête de valeurs, un plan d’endoctrinement. Aurait il marché si la jeune Sati n’avaient pas été témoin de toutes ces choses qui fit perdre à ses yeux tout son poids aux grande phrase de ses professeurs…
La vue de son père, rongée par cette cause mangemort qui le corrompis jusqu’à la moelle, pour en faire un pantin servile aux ordres de ce seigneur des ténèbres..
La vue de ces créatures croupissant dans des cages : les victimes de doloris qui ne ressemblaient plus guère à des personnes, auxquelles les mangemorts tentaient par la douleur de leur soutirer des informations sur leurs ennemis..
Et toutes ces êtres ténébreux que son père adoptif recevait dans son salon des sorciers et des sorcières aux traits plus antipathiques les uns que les autres, tous sournois, tous mesquins.
Autant de vision qu’elle eu à l’insu de tous, grâce à sa maigreur, sa souplesse, et sa propension à se cacher. Ses excursions dans les conduits de ventilation de la maison lui furent bénéfique, bien plus que l’on pourrait le penser car ce fut infiniment plus qu’une évasion qu’elles lui fournirent, mais la possibilité de garder un esprit sain et lucide, et de se prémunir de cet endoctrinement que l’on tentait de lui faire subir.
Ces années indescriptibles finrent par prendre fin un « beau » jour.. Une longue journée qui restera toujours gravée dans la mémoire de Sati..
Des l’aube, il y avait quelque chose de différent.. Au milieu de la salle verdâtre circulaire où elle était confinée, Sati trouva le fils de son père, mon frère ! I
l était cette fois ci aussi déboussolé qu’elle mais comme toujours il faisait de son possible pour préserver son détestable air arrogant ! Il y avait d'autres personnes aussi dans cette grande salle, au delà du flot d'eau stagnante qui entourait le cercle central, la jeune indienne pu distinguer des bancs en pierres sur lesquels se trouvaient des silhouettes encapuchonnées.
Son père leur a mis une baguette entre les mains, à Sati et à son frère et leur hurla de se battre jusqu'a ce que l’un d’eux tombe..
Sati était terrifiée bien sur ! Et autant qu’elle pu le constater, son frère aussi.. Et le père, elle ne l'avais jamais vu dans un tel état, ses yeux étaient rouges et sa voix chevrotante, il agissait sous la contrainte ça ne fait aucun doute ! Il avait peur de perdre son petit chéri de fils ! Aucune pensée pour la jeune fille ah ça non ! Tout ce à quoi il a pensé c'était à sa petite teigne de fils ! c'est à lui qu'allait a ces encouragements, mais c'est au moment ou le combat tourna mal pour Sati qu’elle entendit cette voix, inhumaine, sifflante, à glacer le sang.. "souviens toi de ta haine" !
A t'il hurlé. Après cela, c'était fini, son frère reposait sur le sol, lacéré par un sortilège puissant.. Etait il mort ? Etait il vivant ? Elle ne le savais pas, et son père à en juger par son air catastrophé qu’il tentait vainement de cacher, ne le savait pas non plus. Pas plus que son épouse d’ailleurs, elle qui n’avait pas arrêté de pleurer à chaude larme depuis le début de l’affrontement
Et la voix sifflante c'était mise à rire, et les yeux du père n'avaient jamais étés aussi rouges, et la femme dans l'ombre pleura encore davantage….
Sati, elle... restait la, à fixer le corps blessé de son frère, ne sachant trop quoi penser.. Mais ce dont elle était sur c'est que la créature qui l'avait poussé à cet acte terrible, ne pouvait être que le seigneur des ténèbres..
Son... cher grand frère... Un qualificatif plus qu’ironique, car il était une petite teigne arrogante, toujours prêt à là rabaisser pour paraître le seul et l'unique aux yeux de leurs parents... mais pourtant elle aimais l'espionner lorsqu'il organisait ses espèces de réunions avec ses amis serpentards, elle aimais l'écouter se venter d'exploits plus ou moins imaginaires. Il représentaient, lui et ses amis serpentards une autre forme d’évasion de son quotidien difficile, ce même si elle détestait l’entendre se venter sa façon de se moquer d’autres élèves dont les noms restaient mystérieux pour Sati. Nombre de fois elle rêvait de lui coller une avoine monumentale dont il se souviendrait toute sa vie.. Mais maintenant que cela était fait, cela semblait bien moins agréable et idéal…
L’avait elle tuée ? Etre une assassin comme ces mangemorts qui l’entouraient ? Voilà une pensée terrible à ses yeux. Elle ne voulait pour rien au mondre être comme ces créatures inhumaines qui la torturaient avec leurs leçons leurs brimades, la séquestraient, et faisaient pousser à leurs prisonnier, ces hurlements effroyables qui chaque nuit la glaçait d’effroi.
Cette pensée tourmentée elle n’eu pas le temps de la ressasser longtemps..
Car, elle ne le savait pas encore, mais son temps dans cette maison, dans cet égout/ cachot se finissait aujourd’hui !
Car la dernière personne qu'elle vis passer le seuil de sa porte fut un homme a la mine patibulaire brandissant une énorme baguette, il était suivit d'une poignée d'hommes et de femmes armés à la main, faisant impitoyablement feu sur les laquais de son père, a grand coup de "stupefix" et de "expeliarmus" elle n'eu que peu de temps pour voir leurs visages, elle fut d'avantage occupée à courir, pour regagner sa cachette, courir pour sauver sa vie. Cette situation lui en rappela une autre qu'elle aurait tant voulu oublier. Trop tard rien ne la sauverais cette fois, deux formes humaines qu'elle ne pu distinguer dans le noir de la pièce avaient brusquement apparu devant elle. Ceux qui étaient entrés par la force, par la porte principale, ne tardèrent pas a la rejoindre, la voila encerclée. Voila a présent qu'une dizaine de baguettes étaient pointées en direction de l'enfant


Dernière édition par le Sam 28 Avr 2007 - 2:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Sam 28 Avr 2007 - 2:41

Par la barbe de Merlin, je ne savais pas que cette bulle baveuse de mage noir avait une fille !"

s'exclama l'une des silhouettes

Elle n'a pas vraiment un air de famille mais elle n'as pas l'air d'une otage non plus !

Que faut il faire d'elle ?

Toute engeance de mage noir est forcément corrompue chers collègues, regardez ces yeux !"

La personne qui venait de parler approcha dangereusement sa baguette des yeux de la fillette

Elle meurs d'envie de nous lancer un sortilège impardonnable, a chacun d'entre nous. Son hum.. père, a fait du bon travail. Si non la laissons s'échapper elle finira par rejoindre celui dont on ne dois pas prononcer le nom. Il y a un endroit tout indiqué pour les gens comme elle"

Mais ce n'est qu'une enfant !

Un mélange de haine et de panique s'empara de Sati de nouveau,

Non ! Vous ne m'emmènerez nulle part

marmonna t'elle. Aussitôt la pièce se mit a trembler les vases les livres et autres bibelots, tombèrent sur le sol, Les yeux de Sati s'injectèrent de sang alors qu’une rage grandissante émana d'elle.

Pétrificus totalus !

Hurla l'une des silhouettes
Sati tomba par terre, inanimée comme pétrifiée. Les silhouettes restèrent la, sans mots dire, la peur s'était elle emparée d'eux ?


Nous en tiendrons compte.. Nous devons en tenir compte...

bredouilla le mage qui avait prononcé la condamnation
Et ils l'emmenèrent. C'est ainsi que l'enfant parti dans le dernier endroit au monde ou un enfant devrais se trouver. La prison d'Azkaban. Elle n’avait alors que 14 ans…


* Votre arrivée à Poudlard : Le grand air, le monde extérieur. Voilà bien longtemps qu’elle ne l’avait pas vu, pas sentit. Une dizaine d’adolescents descendirent du magicobus, mais aucun n’eu le regard si pétillant que la jeune Sati. Ses yeux bleus azur scintillaient, ils semblaient n’être autre que deux fragments de ce ciel si clair qui s’étendait, infini au dessus d’eux. C’était comme si ils étaient enfin réunis avec ce ciel dont ils avaient étés détournés pendant bien trop longtemps.
Les paupières mates de la jeune fille se refermèrent un instant alors qu’elle s’emplit les poumons d’une profonde bouffée d’air. Cela lui semblait agréable, cela lui semblait divin..
Un ou deux de ses futurs camardes de classe trop empressés bousculèrent au passage la silhouette mince qui leur faisait obstacle, et la regardèrent d’un air interrogateur, stupéfait même. Mais la jeune indienne ne s’en formalisait pas, ne s’en souciait guère, ne les regardait même pas. Il ne pouvaient comprendre cet intense contraste dont elle avait si longtemps été victime. Il y a 24 heures à peine elle était enfermée entre les murs noirs de douleur d’Azkaban, tourmentée par ses sinistres geôliers, les détraqueurs.. Et ce uniquement pour s’être trouvée au mauvais endroit au mauvais moment.. C’était la faute d’aurors abusifs, bien trop zélés.. L’erreur fut réparée depuis. Mais quelques semaines noyée dans l’ombre humide et nauséeuse d’Azkaban, au milieu des hurlements était déjà un sort atroce en soit.. Elle pensait que jamais elle n’en sortirait, elle pensait que sa vie allait s’achever dans le dernier endroit sur terre.. Et maintenant, voilà où elle se trouvait.. Face au plus bel endroit qu’elle avait jamais vu, Poudlard, l’école pour sorciers.. Endroit légendaire.. Combien de fois avait elle entendu son frère évoquer avec ses amis aussi détestable que lui, ce lieu. ?
Les quelques mots que la jeune Sati attrapa au vol alors qu’elle les espionnait avait suffit à alimenter une vision idyllique, un rêve de plus.. Et cette vision qui s’offrait à elle était loin de la décevoir, elle était à la hauteur de ses espérances.. Et pourtant, elle était dotée d’une imagination débordante !
La fascination se lisait dans ses yeux alors qu’elle contemplait l’école de magie dont on l’avait injustement spoliée si longtemps.. Ces 4 années qu’elle a passé dans cet égout puant entouré d’individus peu recommandables au lieu de se trouver en ce lieu si majestueux, si enchanteur.. Y penser la rendait malade..
Pas à pas, étape par étapes, elle fut menée, en même temps que le noir flot d’étudiants. A l’intérieur de l’école des sorciers.. Là aussi la jeune fille eu le plus grand mal à réfréné une exclamation de surprise, ses yeux azurs étaient écarquillés, ronds comme des billes. Mais elle tenta de se faire la plus discrète possible.. Il ne fallait pas oublier qu’elle était considérée aux yeux de tous comme une élève de 5eme année a quoi cela ressemblerait il si on la voyait s’extasier de la sorte devant ce lieu.. A cette simple pensée, se joues se teintèrent de rouge, et elle se ressaisie.. Pourtant, elle ne puis s’empêcher de fixer son regard loin au dessus de sa tête. Ce plafond reflétant un ciel tellement parfait qu’il semblait irréel.. Des étoiles y étaient nettement visibles, elles y brillaient de milles feux. Comme autant d’yeux livides et lumineux..


* Des étoiles ? Qu’est ce que c’est que ce cirque ??.. Il faisait pourtant jour tout à l’heure.. *

S’interrogea t’elle, froncent les sourcils, intriguée.. Cette interrogation intérieure, elle le clos vite par un geste dédaigneux de la main,

* Oh puis zut ! *

Conclut t’elle, manifestement lasse de réfléchir dans le vide ! Bientôt, elle se remit à contempler les lieux, toutes ses rangées de bougies suspendue au vide.. Etait selon elle du plus bel effet !
Mais pourtant, la jeune fille, outre l’émerveillement, était en proie à un sentiment bien moins réjouissant.. Elle était stressée.. Très stressée.. Et cela se voyait à sa manière d’entortiller nerveusement l’une de ses couettes noir autour de son indexe droit.. C’est qu’il y avait tant de monde rassemblée ici.. Elle qui étant allée de prison en prison était si peu habituée aux personnes étrangères la voilà servit…
Mais elle était pourtant heureuse d’être là. Dans cet endroit magique, et en vérité, si il avait été un bouiboui à clodos, cela aurait été pareil ! ( ou presque ! ) tout valait mieux que la prison d’Azkaban !
Alors que cette pensée vint à l’esprit de Sati la jeune fille hocha la tête à plusieurs reprise et avec insistance. Ohh oui ! Rien n’était plus sur !
C’était hier.. Que ce rectangle pâle, orné d’un sceau étrange avait mystérieusement fait irruption dans sa cellule crasseuse couverte de moisissures et autres immondices. Et la jeune fille intriguée à l’état si pitoyable à l’époque se traîna sur le sol allant à sa rencontre.. C’était une lettre. Porteuse de la meilleure nouvelle qui li avait été donnée de lire depuis tellement longtemps. On y traitait à la fois de sa libération imminente et de son intégration à l’école.. Quelle ne fut pas sa joie lorsqu’elle lit ces quelques lignes signées du nom du directeur de poudlard lui même !
Ce fut comme si elle reprenait soudain vie, comme si elle sortait de terre. Elle embrassa cette lettre et trépigna de joie, sautillant comme un cabris alors qu’on lui ouvrait la porte de sa cage.
Et elle était là à présent.
Malgré son appréhension, sa crainte de ces centaines d’yeux attablés, elle osa les toiser les uns après les autres.. C’est qu’elle cherchait quelqu’un.
Un héros…
Un ennemi…
Elle avait crus comprendre qu’ils étaient quelque part, ici.. Cette créature répugnante du passé.. Ce frère qu’elle a laissé derrière elle, si il vit toujours..
Et l’autre, l’autre, le héros.. C’est un être dont toutes les créatures vivantes connaissent le nom. Cette personne qui a vaincu le plus vil de tous les sorciers, le maître des serpents et de la cruauté, le tyran qui tient les chaînes de ceux qui tenaient ses chaînes.. Voldemort..
Ou était donc ce héros qui lui avait survécu.. Ce Harry Potter dont tout le monde parle.. Sati rêvait de le rencontrer.. Un large sourire s’afficha sur son visage en pensant que ce serait peu être possible.


* Magie : Sati use de magie noire… En toute innocence ! :ange:

* Origine : Sang pur

* Animaux éventuels : aucun

* As-tu signé les règles ? : C’est fait ^^


Désolé, ca ne tenais pas en un seul post :/
Revenir en haut Aller en bas
Beth Wel
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Sam 28 Avr 2007 - 23:46

Bienvenue Sati !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMESAdmin charmeur
    EMPLOYE AU COMPTOIR DES AFFAMES
    Admin charmeur

AVATAR : Elijah Wood
MESSAGES : 9680

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: obnubilé malgré lui par une indomptable rouquine
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05/01/79, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 1:06

Bienvenue Sati !! Très jolir fiche !! J'ai pris beaucoup de plaisir à la lire.
Comme je ne pense pas que JKR mentionne si les mineurs peuvent aller ou non à Azkaban ou non, j'accepte ce détail (sauf si on vient me prouver que non par la suite) :;):

J'espère que tu te plairas parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1137

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 1:09

Derrière cette froideur apparente, tu caches beaucoup de qualités mon enfant. Qualités qui me font t'envoyer à :

Gryffondor


Bienvenue à Poudlard Mlle !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 1:11

Merci les gens ^^
et merci à toi choixpeau :p
Gryffondor, yes !! :yai:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 1:18

Bienvenue à toi, Sati !!! Et une Gryffondor de plus ! :danse:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 1:40

Yeah ! merci !!
Harry en personne vient me saluer, quel honneur
:oouuilllou:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 10:04



Wouaaaw, félicitations ! Ta fiche est très bien écrite et surtout très originale ! J'ai beaucoup apprécié !

En espérant que tu t'amuses bien sur ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 10:34

Je rejoins ce que tout le monde a dit : MAGNIFIQUE FICHE !!
Elle est superbement détaillée, l'histoire bien construite, on vit ce que tu as marqué .. bref on a envie de la lire jusqu'au bout !!

Et j'oubliais le principal, quel :sofia: je fais !!
Bienvenue parmi nous Melle Sati !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 10:41

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 10:42

Beautiful fiche ! Welcome here !
Revenir en haut Aller en bas
SERPENTARD7e annéeAdmin colérikikique mais qui se soigne
    SERPENTARD
    7e année
    Admin colérikikique mais qui se soigne
AVATAR : Barbara Palvin
MESSAGES : 3735

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire, et très sélective
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 31/12/1981, LONDRES
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 11:25

Bienvenue Sati !!!
Bon amusement
Et super fiche ^^

_________________

 


There's more to me than you ever will know
Down here where the rest of us fell

Obsession has begun
Possessed by destruction
How did I get so low?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 11:51

Bienvenue !!!

Amuse toi bien parmi nous ^^ !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sati Semantika Dim 29 Avr 2007 - 14:59

Hello Sati et bienvenue sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sati Semantika Aujourd'hui à 4:02

Revenir en haut Aller en bas

Sati Semantika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Fiches sans réponse ou en attente-