AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Dim 8 Avr 2007 - 18:03

Jamais un cours de potion n’avait été aussi lamentable pour Ron. L’ingéniosité sournoise de Rogue avait cette fois-ci porté sur l’Esprit de Philosophe, un breuvage horriblement complexe à achever, et censé révéler au consommateur le sens de la vie. Mais la seule chose que perçut Ron fut un D hâtivement griffonné, comme attribué en signe de pitié. D’accord, sa potion avait recraché un mucus déprimant, mais celle de Neville avait provoqué une calvitie immédiate chez Panky Parkinson.
* Et je suis loin d’appartenir à la famille Londubat.*
Son sac calé en bandoulière, il arpentait rageusement les couloirs des cachots, les torches fixées au mur le baignant d’une atmosphère laiteuse.
Harry était resté en classe, en discussion flagrante avec le visage déplaisant de Rogue. D’après ce qu’il avait pu comprendre, une catastrophe mentale avait marqué le dernier cours d’Occlumancie en date. Harry était resté très évasif sur le sujet, marmonnant quelques noms parmi lesquels « James Potter » et « Sirius Black ». Honnêtement, Ron ne voyait pas en quoi Sirius pouvait être mêlé – de près ou de loin - à des séances de magie hautement avancée. Néanmoins, cet événement sibyllin expliquait les va-et-vient un peu trop répétés de Rogue au dessus de leurs chaudrons, ses yeux noirs et perfides cherchant une faille qui, en fin de compte, n’était pas bien difficile à repérer. D’où ce fameux D.
Ron était révolté. Son teint se nuançait progressivement de pourpre, une teinte couleur brique qui s’insinuait d’abord par les oreilles, avant d’envahir la nuque, pour enfin terminer sur les joues.
La sang lui battait aux tempes. Pour parachever le tout, il avait perdu de vue Hermione. Satisfaite par son E, elle s’était empressée de sortir de la classe en vue de documentation sur le venin de vouivre – soit le prochain sujet de devoir.
L’idée de la rejoindre à la bibliothèque séduisait de plus en plus Ron, lorsqu’une silhouette filandreuse déboucha à l’angle du mur.
Le Gryffondor stoppa net. Il s’agissait d’un garçon presque aussi grand que lui, mais beaucoup moins costaud. Plutôt de la même carrure que Harry, et qu’un complexe presque certain poussait à s’oublier dans des vêtements trop amples. Des cheveux d’argent pendaient devant son visage, conférant à cette être inconsidéré une consistance d’ectoplasme. L’insigne de Serpentard s’annonçait fièrement sur sa robe.
Le déclic se fit : il s’agissait de ce type, Vogel ou une ineptie du même acabit, en même classe de potion que lui.

- Tu veux aller en cours ? lança Ron d’un ton railleur en remontant la bandoulière de son sac. Ben il est terminé. Faut moins rêver et ouvrir les yeux.
Il signa sa phrase d'un sourire d'excuse, et fit mine de partir ; le désir de revoir Hermione lui brûlant l’estomac.


Dernière édition par le Jeu 10 Mai 2007 - 9:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Dim 8 Avr 2007 - 18:31

[HJ c'est tout?!? Je m'attendais à mieux, mais bon on ne peut pas en demander trop à Weasmoche, je peut comprendre...]

Luminosité présente en ce lieu silencieux, chaques rayons de soleil venait éclairer une parcellle du couloir, froid et humide, car même dans les couloirs des cachots, la lumière arrivait à passer, faiblement...mais passé quand même. Julien marchait lentement dans les couloirs de Poudlard, vêtu de sa tenue vestimentaire, avec autour de son cou sa cravate vert et argent. Il avait les mains dans les poches, son regard fixant le sol poussièreux et faiblement éclairé, pendant que sa cheveulure tomber par attroupement de mèches blanche devant son visage, voilant légérement ses yeux de couleur saphir ainsi que les cernes qui c'était formé sous ses yeux...la pleine lune était proche et il allait encore passer une nuit toride dans la cabane hurlante et cela l'épuisé d'avance d'affronter encore une transformation.

Avant chaque pleine lune, Julien était fatigué, avait envie de dormir, et ce jour-ci il n'échappa pas à la régle. Il était dispensé de cours aujourd'hui mais devait aller chercher sa potion auprès du professeur Rogue afin que sa tranformation soit moins douloureuse. Etant trop fatigué pour faire attention à ce qu'il entourait, qu'il ne perçut pas le jeune homme venir en sa direction afin de vider sa débilité sur lui, tout comme le bouffondor qu'il était.


''Tu veux aller en cours ? Ben il est terminé. Faut moins rêver et ouvrir les yeux.'' Lança le bouffondor qui ramena Julien à la réalité, redressant la tête il put reconnaître le bouffondor de service qui suivait comme un chien chien Hermione, le colèrique et goinfre de Gryffondor: Weasmoche, ou Sansunsous...

Julien se demandait comment la fille la plus intelligent de Poudlard pouvait supporter quelqu'un d'aussi invivable que lui, d'aussi simpliste que lui. Il resta cependant de marbre, neutre, indifférent au jeune homme, face à sa réplique sans intêré quelconque...


''Contrairement à toi Weasmoche, je n'ai pas besoin d'aller en cours pour remplir ma boite cranière...étant donné que ce qui te sert de cerveau n'atteint pas la taille d'un pois chiche, on peut comprendre que toi tu ailles en cours, et moi je n'y aille pas...'' Répliqua Julien avec un ton indifférent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Dim 8 Avr 2007 - 23:41

(HJ) Tout vient à point à qui sait attendre ! Et de toute façon, je ne peux pas me permettre trop de libertés : j'ai un personnage à respecter.

Les yeux de Vogel étaient vides, presque alourdis. De profonds cernes se suspendaient à ses paupières, creusant davantage ce visage émacié.

Un rictus méprisant souleva sa lèvre, découvrant une rangée de petites dents pointues. Pourtant, lorsqu’il ouvrit la bouche, un ton de total ennui animait sa voix, proche de la litanie religieuse
:

- Contrairement à toi Weasmoche, je n'ai pas besoin d'aller en cours pour remplir ma boîte crânienne... Etant donné que ce qui te sert de cerveau n'atteint pas la taille d'un pois chiche, on peut comprendre que, toi, tu ailles en cours, et que moi, je n'y aille pas...

Ron haussa les sourcils, et redressa fièrement le menton. Les deux regards électriques s’accrochèrent, se livrant une oculaire bataille d’intensité. Bleu contre bleu, tels deux océans prêts à s'engloutir.
Au bout d'un moment, Vogel feignit l'ennui, et porta l'émotion de ses prunelles sur une torche à moitié consumée.

Le portrait psychologique que lui dressait Ron se précisa...
Comme chez tous les Serpentards, l’éloquence de l’énergumène semblait primer sur la réflexion. Et la petite lueur satisfaite qui éclaira les traits glacials de Vogel vint renforcer ce stéréotype. Il avait beau jouir de l’élégance et du physique mais demeurait, en fin de compte, une marionnette de sa véritable personnalité.
Ron se passa une main dans les cheveux, et tordit son visage d’une moue navrée.

- Toujours aussi poli, répondit-il. Et fin penseur avec ça. Ne t’inquiètes pas pour le cours de potion : ce n’était que l’Esprit de Philosophie. Mais tu trouveras bien le temps de combler ton manque… entre deux journées de sarcasmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Mar 10 Avr 2007 - 15:39

Fixant avec rage les yeux de son adversaire Julien restait de marbre et semblait presque ennuyé par l'attitude du lion innoffensi devant lui, ses propres yeux étaient plongés dans ceux du gryffondor, le vert et argent avait l'impression de voir ses propres yeux dans une glace à la différence que ceux du rouge et or étaient légérement plus clair que les siens. Il savait de quoi il parlait, passant bon nombre d'heures à se regarder dans une glace pour les admirer. La fatigue ainsi que l'ennui fit que Julien détourna le regard ne cherchant en aucune manière la guerre dans un état pareil, il était faible, presque sur le point de s'endormir sur place, alors il préféra détourner le regard vers une torche qui était source de lumière et qui eut pour objectif de le réveiller, l'obligeant à ouvrir un peu plus les yeux pour que son cerveau assimile cette information qu'il devait resté réveillé.

''Toujours aussi poli. Et fin penseur avec ça. Ne t’inquiètes pas pour le cours de potion : ce n’était que l’Esprit de Philosophie. Mais tu trouveras bien le temps de combler ton manque… entre deux journées de sarcasmes.'' Sortit le gryffondor fier de lui comme si il croyait l'avoir atteint avec ce genre de remarque sans valeur quelconque qui laissèrent Julien de marbre. Le serpentard ce demandait vraiment comme Granger faisait pour supporter ce personnage à longueur de journée.

''Je crains pour toi que j'ai comblé ce manque avant même que tu n'arrives à en comprendre sa signification'' Répliqua Julien toujours avec ennui et indifférence avant de contourner le chaton et de continuer sa route toujours aussi lentement qu'à l'accoutumé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Mar 10 Avr 2007 - 20:31

La patience de Ron touchait progressivement ses limites. Le Serpentard conservait cet air de la plus parfaite des indifférence, de cette nonchalance qui paraissait toute naturelle chez lui. Mais Ron savait pertinemment que sous ce masque marbré se dissimulait un garçon faible, en même temps qu’un terrible secret. Comme un mur occultant un monstre.
Vogel glissa ses longs doigts pâles dans ses cheveux laiteux, les ramena derrière ses oreilles, et répliqua d’une voix monocorde
:

- Je crains pour toi de n’avoir comblé ce manque avant même que tu n'arrives à en comprendre sa signification.

*Evidemment songea Ron. Typique du manque d’imagination.*

En fait, il associait de plus en plus le personnage à un sorte de Drago Malefoy repenti, abîmé par le temps et les larmes.
Il ouvrit la bouche, puis la referma, indécis. La flamme bleue qui brillait au fond des yeux de Vogel l’en dissuada. Une torche glaciale qui lui tordit l’estomac en un nœud de pitié. Là, quelque part dans l’infini de ces pupilles azur, dormait un animal, une bête floue qui ne demandait qu’à être réveillée. Assoupie, la créature semblait supplier pour être libérée de ses entraves, pour fuir loin de ce monde incompréhensif.

*Un peu comme… pensa Ron. Comme un loup.*

Tant de révélation dans une si petite chose.
Et Vogel parut capter ce sondage aigü. Il crispa légèrement ses traits, soulignant par la même occasion de grands cernes cireux, avant d’entamer une démarche lente et mécanique, droit vers le bureau de Rogue.

Etrangement, le visage du professeur Lupin se dessina dans l’esprit de Ron, souriant avec une bienveillance toute réciproque. Un déclic se produisit, et ce fut d’instinct que le Gryffondor lâcha :

- On peut vivre avec, tu sais !


Dernière édition par le Mar 10 Avr 2007 - 21:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Mar 10 Avr 2007 - 20:57

Marchant lentement, les yeux à moitiés clos du à la fatigue à cause de la pleine lune qui approchait à grand pas, d'ici quelques jours à peine il serait encore une fois dans la cabane hurlante à souffrir de sa transformation et a culpabiliser le lendemain matin de peur d'avoir mordu quelqu'un et d'avoir fait un autre monstre comme lui. Il esperait de tout coeur que le chaton allait le laisser en paix afin qu'il aille chercher sa potion tue-loup afin de réduire ses souffrances pendant sa future transformation. Cependant une phrase de l'autre gryffondor l'arrêta dans son geste.

''On peut vivre avec, tu sais !'' Dit le bouffondor qui venait de comprendre le plus grand secret de Julien, le concerné lui tourné le dos, malgré la fatigue son esprit était totalement lucide à cause de la situation dans laquel il était, si il ne faisait rien pour disuader le rouge et or qu'il n'était pas un loup-garou tout en usant de subtilité, il allait le crier sous tous les toit et d'ici quelques jours il serait renvoyé de Poudlard et ne pourrait plus étudier et ne pourrait surtout plus la revoir...elle.

''Qu'est ce que tu crois que je fais? Tu n'es pas à ma place alors ne parle pas de ce dont tu n'as pas connaissance'' Commença Julien qui jouait avec le gryffondor mais surtout avec le feu, car il le faisait espérer, jubiler de sa victoire d'avoir compris qu'il était un loup-garou...'' Tu as comprit du à mon état que j'ai un cancer, c'est une maladie moldu qui me mange avec le temps mais grace au professeur Rogue j'arrive à vivre mais je dois pour cela prendre quelque-unes de ses potions...maintenant fou moi la paix et si tu ne garde pas cela pour toi je te montrerais le côté vicieux d'un serpentard, je serais encore plus pervers et mesquin que Malefoy à ton égard!'' Expliqua Julien tout en le menaçant sans le regarder. Suite à cela il reprit sa route toujours aussi lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Jeu 12 Avr 2007 - 0:51

De Vogel, Ron ne distinguait plus que le dos, droit et raide comme celui une statue vigilante. Un frisson courut le long de son échine, le secoua jusqu’au bassin, et Ron devina avoir touché juste. Cela expliquait ces cernes creux, ce visage émacié, cette agressivité du premier regard. Et surtout, ces longues absences aussi répétées que chroniques.
Demeurant résolument tourné contre Ron, Julien semblait réfléchir, immobile de corps, mais mouvant d’esprit. Une sorte de crainte soudaine émana de son corps frêle, irradiant presque l’étroitesse de ce couloir délavé.


- Qu'est-ce que tu crois que je fais? siffla le Serpentard, sa voix pâteuse se répercutant à peine parmi les vieilles dalles poussiéreuses.

* L’abruti, rien de plus, songea Ron. Le grand homme qui a vécu, le dragueur invétéré, et l’indifférent maladif. *

- Tu n'es pas à ma place alors ne parles pas de ce dont tu n'as pas connaissance.

* Si tu veux… Je n’évoquerai que ce qui est flagrant : soit ta lycanthropie évidente.*

- Tu as compris, dû à mon état, que j'ai un cancer.

* Un quoi ? *

Puis, voyant l’incompréhension manifeste du Gryffondor, Vogel ajouta :
- C'est une maladie moldue qui me mange avec le temps. Grâce au professeur Rogue j'arrive à vivre mais je dois pour cela prendre quelques unes de ses potions...

Ainsi donc c’était ça…
La suggestion du loup-garou insoupçonné s’estompa un peu, sans pour autant disparaître. Elle traînait toujours là, quelque part dans sa tête, comme un fantôme de sinistre augure.
Un cancer… Ron supposa que c’était là une sorte de Dragoncelle passagère. Son dégoût pour Julien n’en fut que renforcé ; et le fait de se le représenter en train d’ingurgiter les spécialités maison de Rogue ne fit qu’étayer cette impression.


* Quand on va se frotter à n’importe qui. *

- Maintenant fous-moi la paix ! Et si tu ne gardes pas cela pour toi, je te montrerai le côté vicieux d'un Serpentard, je serai encore plus pervers et mesquin que Malefoy à ton égard !

Ça, par contre, cela relevait de l’impossible ; Ron devait bien l’avouer.
Un cancer.
Une pulsion d’évidence frappa alors le jeune Gryffondor, qui recula de plusieurs pas saccadés. Déjà Julien s’éloignait en silence, des tourbillons de cape ténébreuse voltigeant derrière lui.


- C’est contagieux ? hurla Ron, ses mains en porte-voix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Sam 14 Avr 2007 - 23:26

[HJ MDR j'ai une réplique dans la tête qui va te faire fuir comme un LAPIN MDR...ah j'en rigole encore lol...enfin jte laisse lire l'inculte!!]

Marchant toujours avec une lenteur qui lui était unique, Julien avançant dans le couloir, vide presque silencieux, seulement briser par les respirations régulière de Julien ainsi que du petit chaton rouge et or qui se trouvait derrière lui et qui était en train d'essayer de réfléchir en utilisant le seul muscle dont il n'était pas préalablement disposer à utiliser...son cerveau qui avait du mal lui même à trouver le bouton de marche afin de fonctionner lui même...à savoir si il avait vraiment un bouton de marche...les Bouffondor sont tellement mal conçu que l'on ce demande si c'est dans les gpene surtout chez les Weasmoches!

Il devait presque se tenir avec une main contre le mur afin de ne pas trop s'essoufler à cause de la fatigue qui était en lui du à son problème de fourrure, cependant devant le bouffondor aussi goinfre qu'un animal de ferme, il préféra rester droit et fier, ne lui montrant pas qu'il était faible. Cependant il entendit à ses oreilles une débilité des plus grandiose mais qui ne l'étonna surtout pas venant de la part d'un cas aussi déplorable que Ron Sansunsous!


''C’est contagieux ?'' Hurla le pauvre gryffy, à cet instant Julien avait envie de lui prendre sa tête et de la cogner à plusieur reprise contre le mur devant son inconscience et le manque de culture qu'il avait, c'était pas possible d'avoir quelqu'un d'aussi gnié et stupide que ce gars la...mais comment Hermione peut supporter ce larbin à longueur de journée, songea Julien tout en continuant de marcher.

''Oui très contagieux et si tu continue à m'emmerder, je vient t'embrasser et je te contamine et ainsi tu crevera et on sera enfin débarasser d'un être comme toi...à notre plus grand bonheur!!'' Hurla à son tour Le serpentard sans se retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Ven 20 Avr 2007 - 10:50

[L’inculte te répond que tu aurais pu trouver mieux. Et autre chose : NON JE N’AI PAS ABANDONNÉ MON RÔLE DE RON ! Non mais… (lol)]

A présent, même la lueur des torches ne pouvait colorer cette peau blafarde et ce teint grêle, et aucune particule de vie ne semblait vouloir envahir ces cheveux blancs, secs et presque cassants. La normalité n’habitait tout simplement plus Julien Vogel. Et Ron ne le remarqua plus précisément qu’en cet instant précis. Le Serpentard tanguait comme un bateau hésitant, une main sur le cœur et une faiblesse dans la voix. Lorsqu’il prit appui (l’espace d’une fraction de seconde) contre le mur humide de moisissure - tournant toujours volontairement le dos à Ron - le col de sa robe de sorcier s’abaissa légèrement, révélant quelques poils gris et rêches. La vue de cette pilosité honteusement dissimulée secoua Ron bien mieux qu’un coup de poing dans l’estomac.

* Un cancer, songea-t-il avec amertume. Ben voyons ! Ron Weasley tu es un imbécile.*

Julien embraya à nouveau son pas exagérément lent mais pourtant inébranlable, et le Gryffondor se demanda vaguement combien de temps serait nécessaire avant qu’il n’atteigne l’angle du mur. Quelque part dans l’ombre, un insecte galopa vers des profondeurs obscures, le tapotement discret de son déplacement se répercutant pourtant avec force contre le plafond voûté. Comme en réaction à ce mouvement insolite, Vogel s’immobilisa puis, couvrant à peine la course à huit pattes, s’écria :

- Oui très contagieux !

Ron n’en doutait pas un instant. Son sourire ironique et ses doigts croisés étaient là pour en témoigner.

- Et si tu continues à m'emmerder…

Les vulgarités à présent. Le Serpentard tenait donc à signer jusqu’au bout l’œuvre insolente qu’il était.

- … je viens t'embrasser et je te contamine. Ainsi tu crèveras et on sera enfin débarrassé d'un être comme toi...

L’embrasser ? Ron se retint d’éclater de rire : la conversation tournait au grandiloquent. Il jeta un coup d’œil distrait à la porte de la salle des potions, patientant qu’Harry daigne enfin en sortir. Mais Rogue devait avoir matière à disserter…

- à notre plus grand bonheur!!

Notre ? Au sarcasme succéda un étonnement des plus sincère : depuis quand Julien Vogel, ce Serpentard albinos, maigre et solitaire, avait-il des amis ? En quel honneur se permettait-il d’employer la deuxième personne ?
Le déclic se produisit.
Bien sûr ! Le « nous » englobait deux personnes disparates mais fondues en une seule et même essence. Un duo de personnalités qui se superposaient selon les cycles de la nuit. Julien et le loup. L’homme et la bête. Le blanc et le noir. Il était un échiquier du destin capricieux, occupait toutes les cases à la fois, se partageait en même temps la place de vainqueur et de perdant.
Ron ricana doucement, son souffle narquois glissant vicieusement dans le couloir. Qu’il en soit ainsi. Il avait mieux à faire que de tergiverser avec des lycans refoulés. Hermione devait sûrement errer du côté de la bibliothèque et il avait hâte de lui confier sa vision personnelle de l’organisation du bal – si proche à présent. Il glissa le pouce sous la bandoulière de son sac, le remonta sur son épaule, et tourna les talons.


- J’ai à faire, lâcha-t-il d’un ton désagréable et pressant. Au plaisir de se revoir, mon p’tit loup.

Et il éclata d’un rire passablement moqueur. C’était plus fort que lui, il ne pouvait pas retenir son mépris. Il ne pouvait plus.
Il avait appris à l’évacuer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE] Aujourd'hui à 23:12

Revenir en haut Aller en bas

Ennemis par regard. [PV Julien - TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington» " L'INTENSITE D'UN REGARD "» Invitation au souper de julien cassart» RMC Julien Cazarre .» Julien Vogel... [Archer & Emissaire des nains]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HORS JEU :: La pensine :: Avant sept.1995-