AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Déc 1997] Des oeufs, du lard et de frites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE  Rafleur
    MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE
    Rafleur
AVATAR : Tom Hardy
MESSAGES : 83

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28 Mai 1967
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Déc 1997] Des oeufs, du lard et de frites Lun 15 Oct 2018 - 18:37

Un soir comme les autres, un soir de plus, un soir de moins. Sam était affalé à sa place presque habituelle, au bar. Enfin, c'était sa place nommée « sociable », c'est-à-dire qu'il se mettait là quand il était d'humeur à ne pas rejeter de potentielles interactions avec d'autres individus (animaux compris). Sinon, sa place « grincheux » comme l'avait appelé un autre habitué du bar se trouvait sous l'escalier. Depuis quelques années qu'il venait ici, Sam avait établi des relations. Le barman, toujours souriant et surtout respectueux des humeurs du raffleur, un vieil homme devenu totalement muet depuis son passage au Ministère pour l'inspection de son statut de sang et deux sorciers d'une quarantaine d'années qui travaillaient non loin de là, dans une fabrique de parchemins. Des hommes simples, qui menaient leur vies respectives en cherchant le moins d'embrouille possible. Sam aimait bien cette philosophie, même s'il était très mal placé pour ça. Il s'était arrangé pour ne faire partie d'aucun des raffleurs qui étaient intervenus dans ce bar, histoire de ne pas être jeté du seul endroit public qu'il fréquentait.
Sam ne buvait que très peu d'alcool, même si son gabarit lui permettait d'encaisser de sacrées rations. En général un verre lui faisait une soirée, une bierraubeurre mousseuse et pas trop fraîche. A peine entré dans le bar son verre l'attendait déjà, sauf certains soirs de grande affluence où le taulier croulait sous les commandes. Dans ces cas-là Sam patientait, parfois toute la soirée, avant d'être servi. Ce n'était pas son genre de crier au scandale, il faisait suffisamment peur comme ça de toute façon.

Il jeta un œil à sa montre, 18h40. La journée avait été longue au travail, il avait pris celle du lendemain pour se reposer et aller voir son ami d'enfance. Aaron n'habitait pas très loin d'ici mais sortait de moins en moins. Sa blessure s'aggravait et il souffrait de paranoïa. Malgré leur profonde amitié Sam évitait d'aller le voir trop souvent, ils aimaient tout deux garder des moments de solitude.

« Des œufs au lards s'il-te-plait, avec frites » dit-il à l'attention du barman qui venait justement le voir. Ce dernier lui fit un salut militaire en guise de réponse et partit en cuisine.

Sam replongea le nez dans son verre et admira les bulles qui remontaient à la surface, à une vitesse particulière et toujours synchro. Il y a quand même des moments où la vie est bien faite finalement. Son assiette fut servie au bout de quelques gorgées et il attaqua son repas avec énergie. Ça lui changeait des boîtes habituelles, même si le budget en prenait un coup. Ne jamais perdre de vue que travailler son moral passe aussi et surtout par faire plaisir à son estomac. S'il y avait encore quelque choses de bien dans ce monde, c'était bien la nourriture. Et les bulles de la bière. Il se remémora avec nostalgie les grands banquets de Poudlard, ceux de la rentrée scolaire, d'Halloween, de Noël … tant de bons moments qu'un garçon en pleine croissance ne pouvait qu'apprécier. Il avait l'impression de ressentir encore sur sa langue le goût des saucisses parfaitement cuites et des gâteaux au chocolat fondants. Poudlard lui manquait un peu, surtout maintenant qu'il était raffleur et ne pouvait pas se regarder dans une glace. Son innocence de l'époque lui manquait aussi. Ses belles notes aux ASPICS ne l'avait pas empêché d'atterrir aussi bas alors que tout avait plutôt bien commencé finalement. Bah, vaut mieux ne pas trop s'attarder dans le passé, ça ruine le moral et la digestion.

Il leva son nez pour observer les gens dans le bar, en mâchonnant un morceau de viande récalcitrant. Son regard passait d'un sorcier à l'autre, s'arrêtant parfois un peu plus longtemps pour l'identifier – déformation professionnelle -. C'était une soirée comme toute les autres, avec des œufs, du lard et des frites en plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Déc 1997] Des oeufs, du lard et de frites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Oeufs au lait ou crème caramel.» Tajine de Kefta aux oeufs et aux tomates» Pot-de-Lard, j'arrive ! [Libre]» [Thème : Pré Au Lard] Un Monde Coloré |PV|» Bouillabaisse d'oeufs
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANGLETERRE :: Chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-