AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

(Juin 1996, flashback) L'enterrement de Dumbledore - (FE Hermione Granger)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
SANS EMPLOI
    SANS EMPLOI
AVATAR : David Thewlis
MESSAGES : 80

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNUE
MessageSujet: (Juin 1996, flashback) L'enterrement de Dumbledore - (FE Hermione Granger) Mer 13 Déc 2017 - 22:19

Hermione ∞ Remus
Episode 3: ne plains pas les morts, plains plutôt les vivants...
D'
Dumbledore était mort. Dumbledore était mort. Ces mots n'arrivaient á faire aucun sens dans la tête de Remus... Absolument aucun.  Dans aucune réalité qu'il avait imaginé se trouvait une dans laquelle Dumbledore ne serait plus. Dumbledore, sans lequel il ne serait pas ce qu'il était aujourd'hui. Dumbledore qui lui avait donné une chance d'étudier comme un enfant normal et lui avait permis d'intégrer Poudlard, et même d'avoir des amis... Dumbledore n'était plus. Quelque chose s'était brisé au fond de lui. Il n'arrivait á réaliser. Sans Dumbledore, les lendemains seraient bien difficiles maintenant... Il était pour ainsi dire ce qui les soudait tous. Qu'allait devenir l'Ordre á présent ? Qu'allaient-ils tous devenir ? Remus n'entrevoyait plus qu'un avenir incertain...
C'est alors que la voix de Tonks lui parvint, apparemment s'adressant á lui et il sentit son sang se figer dans ses veines.

- Tu as vu ! avait dit la voix crispée de Tonks á côté de lui et Remus s'était senti se crisper lui aussi alors qu'il sentait le regard noir de la jeune femme sur lui.  Oh non, pensa t-il, pas maintenant... Ce n'était pas le moment après tout. Dumbledore venait de mourir !
- Elle veut toujours l'épouser, même s’il a été mordu ! Elle s'en fiche!
Remus était conscient de tous les regards posés sur eux á ce moment et il se sentit mal á l'aise. Tonks ne semblait pas avoir ce problème, elle. Après ce qui venait de se passer avec Fleur, elle semblait redoublée d'une énergie nouvelle.
- C'est différent, répondit-il en remuant á peine les lèvres,  l'air soudain tendu et évitant de croiser tous les regards y compris celui de Tonks. Bill ne sera pas un loup-garou á part entière. Les deux cas sont très...
- Mais ça m'est égal, ça m'est complètement égal ! S'écria Tonks et Remus sentit comme une volonté de disparaître dans le sol á ses pieds et ne plus en sortir. C'était ridicule... Combien de fois déjà il le lui avait dit toute cette année passée... Tonks s'était à présent saisie du devant de sa robe et le secouait avec énergie. S'il avait pensé disparaître, impossible pour lui de le faire à présent...
Je te l'ai répété un million de fois !
- Et moi je t'ai répété un million de fois, répliqua Remus, les yeux fixés sur le sol, refusant toujours de croiser le regard de Tonks, que je suis trop vieux pour toi, trop pauvre... trop dangereux.
- Je t'ai dis depuis le début que ton attitude était ridicule, Remus, lança Mrs Weasley par-dessus l'épaule de Fleur qu'elle tapotait dans le dos.

Et si maintenant en plus même Molly s'y remettait... Elle aussi avait passé toute l'année á essayer de lui faire entendre raison... Raison? Il ne savait plus. Quelle raison devait-il suivre á présent ? La sienne qui lui disait incessamment qu'il ne méritait pas quelqu'un comme Tonks... ou leur raison ? Il en avait marre, il  était si fatigué de se battre...  Et s'ils avaient raison ? Même son coeur qui battaient de nouveau á tout rompre dans sa poitrine semblait être d'accord avec eux mais il se refusait de l'écouter... du moins il avait toujours essayé de refuser de l'écouter. Mais maintenant que Dumbledore était mort, que tout s'écroulait autour d'eux, il ne savait plus qui croire, qui écouter... Il était si fatigué de se battre.
- Je ne suis pas ridicule, répondit Remus avec fermeté. Tonks mérite quelqu'un qui soit jeune et sain.
- Mais c'est toi qu'elle veut, objecta Mrs Weasley en esquissant un sourire. D'ailleurs Remus, les hommes jeunes et sains ne le restent pas forcément.
Elle montra d'un geste triste son fils étendu entre eux.

Et chaque argument qu'il avait avancé se trouvait réduit en miette a chaque fois. Au fond de lui, y croyait-il vraiment ? Ou tentait-il simplement de s'y raccrocher ?
- Ce n'est pas... le moment d'en parler, déclara t-il encore en évita le regard des autres et détourna les yeux d'un air égaré. Dumbledore est mort...
Et une nouvelle fois, il essayait de changer le sujet...
- Dumbledore aurait été plus heureux que quiconque de penser qu'il y a un peu plus d‘amour dans le monde, dit sèchement le professeur McGonagall.

A ce moment lá, la porte de l‘infirmerie s'ouvrit et Hagrid entra, ce qui empêcha Remus de répondre. Qu'aurait t-il répondu de toutes façons? Car il venait de se rendre compte que McGonagall avait raison elle aussi... Dumbledore aurait été le plus heureux de tous... Alors pour faire honneur á sa mémoire, peut-être serait-il temps d'arrêter de se battre contre lui-même et d'accepter, enfin, qu'il avait des droits comme tout le monde et le droit lui aussi de laisser libre court á ses émotions ? Ce que Tonks, et tout le monde, n'avait eu de cesse de lui répéter...
Remus, perdu dans ses pensées pendant cinq bonnes minutes prit alors conscience que Tonks l‘observait toujours avec insistance et il sentit ses joues rougir involontairement. Tous les autres, heureusement avaient leur attention sur Hagrid qui venait d'arriver pour annoncer á McGonagall qu'il avait transporté le corps de Dumbledore...
Alors Remus fit quelque chose qu'il ne se serait jamais senti capable de faire jusque lá. En silence, il attrapa la main de Tonks dans la sienne pour la serrer tendrement. Sans un mot, il la regarda un instant et esquissa un sourire timide. Ce simple geste eut pour effet de faire rayonner la jeune femme. Enfin, il admettait qu'il avait tord et qu'elle avait raison. Enfin. Il en avait fallu du temps... Mais une discussion honnête entre eux s'imposait. Mais pas tout de suite. Après. Quand ils se retrouveront seuls.

***

Tonks et Lupin entrèrent dans une salle de classe vide, seuls et en silence. Tonks n'avait toujours pas lâché la main qu'il avait pris plus tôt dans l'infirmerie. A part les lamentations de Fumseck que l'on pouvait encore entendre dehors, on entendait pas un bruit. Le château était inhabituellement silencieux. Finalement, Remus s'assit sur une chaise et las, se prit la tête dans les mains. Tonks le regarda un moment, ne sachant que faire, jusqu’á ce qu'elle se rende compte des étranges reniflements qui provenaient de Remus. Bien sûr, elle savait combien Remus avait admiré Dumbledore et combien il devait être encore choqué de l'annonce de sa mort... Que devait-elle faire ? Le laisser seul ? Non, se dit-elle. Pendant plus d'un an, elle avait essayé de lui faire comprendre qu'elle serait toujours lá pour lui, alors c'est ce qu'elle allait faire. Elle se rapprocha doucement et Remus sentit alors une paire de bras l'enlacer. Il ne réagit pas, il n'en avait plus la force et la laissa faire. Il semblait ne plus avoir de forces non plus pour la repousser. Il pleura dans ses bras pendant un moment puis, Tonks s'assit en silence á côté de lui, lui tenant la main. Elle lui demanda d'une voix basse, comme si elle avait peur de le déranger.

- Tu ne vas pas de nouveau disparaître ?


Remus tourna la tête vers elle et pensa un instant. Lui-même n'était sûr de rien mais il voulait la rassurer... Pour le moment en tous cas il n'avait pas la force de bouger, pas après le dur coup qu'ils avaient tous subi, qui les avaient affaiblis. Il avait perdu tous ses amis et maintenant Dumbledore  ? La chose qu'il désirait le plus au monde pour le moment c'était rester assis lá á côté de Tonks et la prendre dans ses bras, espérant qu'elle ne disparaisse pas á son tour. Alors non, probablement pour ce soir en tous cas il n'allait pas disparaître... Il hocha la tête.  

- Je ne bouge pas de lá.
- Tu promets ?
Remus sentit sa gorge se resserrer, mais il répondit néanmoins:
- Je te promets.

Cela sembla suffir de rassurer Tonks qui se rapprocha de lui et déposa la tête sur son épaule.
Tout allait être différent maintenant. Elle avait vraiment besoin de le voir promettre qu'il n'allait pas partir de nouveau. Et Remus aussi, avait vraiment besoin de la sentir contre lui. Tous ces mois passés á l'éviter l'avait éreinté et il ne s'était pas rendu compte combien il avait vraiment besoin d'elle. Il commençait tout juste á se rendre compte á quel point. Il inspira á fond le parfum de ses cheveux qu'il aimait tant. Ce parfum de lavande et de vanille si doux et si particulier qu'il avait appris á reconnaître même les yeux fermés. Un sourire involontaire se dessina sur ses lèvres. Même ça, cela lui avait manqué.

Deux jours plus tard, beaucoup de monde était déjà arrivés sur les lieux pour l'enterrement de Dumbledore. Des gens venant de tous côtés de l'Angleterre et du monde. Quelques délégations étrangères étaient encore attendues. Remus et Tonks s'étaient très vite portés volontaires pour installer les chaises dans le parc lá ou aurait lieu la cérémonie. Tout le monde apportait son aide, travaillait en silence. Hagrid avaient les yeux bouffis d'avoir trop pleuré. Remus ne réalisait toujours pas que c'était définitif, qu'ils ne reverraient plus jamais le vieil homme au nez aquilin qui avait un penchant certain pour les sorbets au citron... Le plus puissant sorcier de tous les temps s'était éteint. Remus sentit ses yeux lui piquer mais il chassa le sanglot qui tentait de s'échapper. Dumbledore ne voudrait pas voir de chagrins. Il dirait sûrement qu'ils se reverront tous un de ces jours, qu'il voulait qu'on chante et qu'on danse á son enterrement... qu'il voulait qu'on se souvienne de tous les bons souvenirs de lui... Remus ne se trouvait aucune force pour chanter et danser.

Le jour de l'enterrement arriva. Il faisait ensoleillé mais tout le monde était bien plus moroses que les jours précédents. Remus et Tonks passèrent la nuit d'avant la cérémonie dans une chambre aux Trois Balais – la même chambre que Tonks avait loué durant l'année car elle avait été affectée á Pré-au-Lard. Ils avaient dormi l'un á côté de l'autre cette nuit et Remus ne se souvenait pas de s'être sentit aussi heureux, complet et paisible cette nuit-lá, un bras passé autour de la taille de la jeune femme qui partageait son lit. En fait, il ne réalisait même pas exactement qu'elle était pour lui tout seul...

Ce matin-lá, aucun d'eux ne purent avaler quoique ce soit. Tonks but son café et Remus une tasse de thé mais aucun d'eux ne purent manger ne serait-ce qu'une tranche de pain. Leur estomac était trop noué pour cela. Ils se lavèrent et s'habillèrent puis sortirent dans la brise matinale mais sous un soleil déjà chaud. Ils marchèrent l'un á côté de l'autre, Tonks serrant dans sa main celle de Remus. Curieusement ou pas, ses cheveux étaient redevenus du même rose que Remus aimait tant.

S’il pensait que le plus dur était passé, il se trompait... L'annonce de la mort de Dumbledore, de son mentor l'avait laissé en état de choc, savoir que c'était Rogue qui l'avait tué encore plus... Mais voir le corps recouvert de velours pourpre porté par Hagrid le long de l'allée, telle une poupée de chiffon était comme un poignard dans l'estomac. Remus se raccrochait á la main de Tonks qui tenait la sienne telle á une bouée de sauvetage. Ses yeux étaient embués mais il luttait contre une soudaine volonté de pleurer. Tonks á côté de lui semblait être dans le même état, luttant pour ne pas pleurer mais il pouvait l'entendre renifler discrètement. A l'opposé, les reniflements de Hagrid étaient comme le bruit d'une trompette mais personne n'y faisait vraiment attention.

Le discours prononcé par le petit homme du ministère vêtu de noir lui parut quelque peu insipide, vide de sens. Seul quelqu'un qui’avait vraiment connu Dumbledore aurait pu faire un discours d'hommage digne de ce nom, mais probablement qu'aucun d'entre eux n'auraient été capable d'aligner deux mots. Remus savait que lui n'aurait pas pu en tous cas. Enfin, la tombe partit en flamme et des cris de surprise retentirent dans l'assemblée. Des flammes branches, éclatantes avaient jailli autour du corps de Dumbledore. Elles s'élevèrent de plus en plus haut, masquant la dépouille puis en dessinant d'ètranges formes, une volute de fumée blanche tournoya. Une fraction de seconde et Remus crut voir Fumseck s'envoler dans le ciel et toujours de plus en plus loin. Cependant Remus tourna son attention vers les flammes pour constater qu'il s'était éteint. A présent, une tombe de marbre blanc renfermait le corps de Dumbledore et la table sur laquelle il reposait. Cette fois, il sentit Tonks se tourner vers lui et enfouir sa tête dans son cou. Il fut même certain de sentir une ou deux larmes rouler dans son cou.  Il enlaça d'un bras la taille de la jeune femme tandis qu'il fixait la tombe blanche sans vraiment la voir. Voilà, c'était fini. Cette fois, il ne reviendrait plus. Il ferma les yeux un instant afin d'essayer de reprendre une certaine contenance. Même les Centaures étaient venus rendre un dernier hommage, lancant une pluie de flèches au-dessus de la tombe sans pour autant toucher la foule.

Les premières personnes á bouger furent celles du ministère. Tout le reste demeurait assis, trop émues pour pouvoir bouger. Chacun prenait conscience á son rythme que Dumbledore n'était plus lá, que le plus grand sorcier et meilleur directeur de Poudlard de tous les temps avait été vaincu. Tout était silencieux, excepté les reniflements qui de temps en temps brisaient le silence. Remus ne pouvait détourner les yeux de la tombe blanche á l'intérieur de laquelle se trouvait maintenant le corps sans vie de Dumbledore.

- Remus ? Fit la voix de Tonks á côté de lui qui lui parvint comme au travers d'un voile. Il fut ramené á la réalité et tourna la tête vers elle. Il la regarda sans un mot pendant un moment et en cet instant précis se sentit très chanceux qu'elle soit à ses côtés dans ce dur moment de deuil. Elle lui tenait toujours la main, comme si jamais elle n’en serait fatiguée ou pire comme s'il allait disparaître si elle venait á le lâcher. Elle voulait être lá pour lui parce qu'elle savait ce qu'il traversait mais savait aussi respecter son silence s'il ne voulait pas parler. Il n'en avait pas besoin s'il ne voulait pas. Tant qu'il ne la repoussait plus, c'était une victoire. Quand il voudrait parler, elle serait lá... S'il voulait parler.

- On y va ? Demanda t-elle doucement.

Il hocha la tête mais répondit:

- Dans un instant. Ecoute, va dans le hall et attends-moi lá. J’arrive dans 10 minutes, d'accord?

Tonks fronça les sourcils, indécise. Essayait-il de l'éloigner encore ? Pourtant, Remus sembla détecter le doute dans lequel elle se trouvait et il ne pouvait honnêtement pas lui en vouloir.
- Ne t'inquiète pas, je ne pars pas loin.
- Promis ?
- Oui. Je veux juste aller marcher un peu le long du lac. Je ne serai pas long.
Tonks comprit qu'il avait besoin d'être un peu seul pour se receuillir.
- D'accord...

Avant de lui lâcher la main, elle se haussa sur la pointe des pieds et déposa un léger baiser sur ses lèvres.
- Quand tu veux parler... si tu veux... Je suis lá, d'accord?
Il hocha la tête et la regarda s'éloigner en direction du château. Quelle bonne étoile le suivait pour avoir mis une personne telle que Tonks dans sa vie ? Il s'éloigna vers la rive du lac en marchant lentement puis s'arrêta á proximité d'un bel et grand tilleul sous lequel lui et ses amis s'étaient souvent assis par le passé. Lui, avec un livre sur les genoux, James discutant incessamment de Lily tout en jouant avec son Vif d'or favori, Sirius en rigolant de James et chantonnant avec  moqueries le refrain “il est amoureuux, il est amoureuuuh.” Avant que James ne lui envoie un coup de coude dans les côtes pour le faire taire. Et Peter... Mais mieux ne valait pas mentionner le quatrième là.

Cela faisait longtemps qu'il n'était pas venu seul ici. A présent, il y venait seul. La vie lui avait enlevé toutes les personnes les plus chères á son coeur... toutes celles qui l'avait aidé un tant soit peu au long de sa vie. Sa mère, Lily, James, Sirius, Dumbledore maintenant... Les uns après les autres ils s'en tous était allés. Il en arrivait à se demander si ou non il était maudit.
Pourtant, une petite voix en lui s'immisça pour murmurer. “Ne sois pas idiot, c'est juste le destin... Mais tu n'es pas tout seul pourtant.” Non, c'était vrai... et le visage de Tonks vint se glisser dans son esprit et une douce et réconfortante chaleur s'amplifia en lui. Il n'était pas seul, non... Il n'était plus seul...


code by Silver Lungs

_________________
« Si l'esprit est la lumière qui éclaire le monde,
le coeur est le feu qui les soutient : si la raison parfois s'égare, c'est le coeur qui la ramène. »



R. L.: It is the quality of one's conviction that determines success, not the number of followers.

"You know the man you truly are, Remus !
This heart is where you truly live, this heart !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(Juin 1996, flashback) L'enterrement de Dumbledore - (FE Hermione Granger)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Remus Lupin (TERMINE)» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]» Capitol Punishment nouveau PPV Juin 2011
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ECOSSE; Poudlard & Pré-au-lard :: Extérieur du château :: Parc-