AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 647

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En coupla avec Amarylllis Douverisa ♥
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV] Dim 12 Nov 2017 - 16:02


Michelle & Jimmy

La clef, c’est de penser à autre chose !


Jimmy évita bien soigneusement le regard de Rusard: ce n’était pas la peine de s’attirer les foudres du concierge et de ses supérieurs davantage. Il attrapa la brosse qui servait à récurer les chaudrons du cours de potion, et commença à se mettre à l’œuvre. Il avait l’espoir de terminer rapidement, et pourrait ainsi retrouver sa salle commune très vite. Un bref regard sur la tâche qu’il l’attendait et tout espoir de retrouver la douce cheminée de la tour des rouges et ors s’en alla. « Continuez comme ça, Kent, et vous dormirez au milieu des chaudrons. » lâcha alors le concierge, visiblement tout fier de cette punition. Pourquoi le sixième avait-il était puni, d’ailleurs ? Pour avoir soupirer, tout simplement. Rusard était venu lui demander de faire passer un message aux joueurs de Quidditch – quelque chose concernant le rangement des vestiaires – et le capitaine des Lions n’avait pu s’empêcher de retenir un petit soupire agacer. Le vieux concierge, aux remarques parfois douteuses, distribuait des punitions à la pelle, mais laissait les tortures et autres excentricités aux Carrow’s : bien heureusement !

Le jeune homme commença alors son œuvre, et récura son premier chaudron. L’usage de la baguette magique était bien évidemment interdit et il commença bien rapidement à en avoir marre. Alors, tandis que ses mains s’activaient avec une brosse en métal, son esprit lui, s’envola vers sa salle commune, vers le parc du château, ou l’entrée des cuisines qui, en bon point stratégique, se trouvait près de la salle commune des Poufsouffle. Le jeune homme se demanda un instant ce que sa petite amie pouvait bien faire. La sieste ? Etudier ? Peut-être même était-elle en train de s’entrainer avec son équipe pour le prochain match. Et lui était bloqué là, à récurer des chaudrons parce qu’il n’avait pas pu s’empêcher de soupirer. Certes, il était bien mieux ici qu’à vagabonder dans la forêt interdite, et sa punition était presque agréable comparée à la voix aigüe et irritante d’Alecto Carrow. Ouii, Jimmy préférait de loin récurer tous les chaudrons de l’école plutôt que subir les idées de la nouvelle surveillante du château, qui, en plus de faire légèrement peur, l’agaçait profondément.

Le jeune homme fut tiré de ses pensées par la voix granuleuse du concierge. « Vous serez bien ici, tous les deux. » dit-il, et Jimmy sentit une pointe d’humour dans ces paroles. L’humour à la Rusard, qu’il subissait depuis sa première année. Le rouge et or n’était pourtant pas un mauvais élève, mais comme tout le monde, il avait été collé quelques fois pour plusieurs raisons différentes. Il s’était rendu compte à la fin de sa seconde année à Pouldard, que Rusard avait horreur de la guitare. Manque de pot, Jimmy trainait son instrument à cordes partout dans le château pour tester la musicalité de chaque pièce, et le couloir où se trouvait le bureau du concierge de l’école de sorcellerie résonnait parfaitement bien. « Vous ne retournez dans votre tour que lorsque tous ces chaudrons seront parfaitement propres. » répéta alors Rusard à une petite tête blonde que reconnut rapidement Jimmy. Michie – ou plutôt Michelle – première année de Gryffondor. Il l’avait rencontré dans le train à la rentrée, et s’était rapidement refait mettre à sa place lorsqu’il avait osé l’appeler par un surnom. Il replongea sa tête dans un chaudron, en attendant que Rusard quitte les lieux, puis cessa tout récurage pour porter son attention sur la jeune fille. « Première année, déjà punie. Tu fais honneur à ta maison, félicitation ! » plaisanta-t-il alors. Ils n’étaient pas torturés par Alecto et son frère, il avait bien le droit de détendre un peu l’atmosphère.  « Il ne t’as pas retiré de point, au moins ? Parce qu’on va finir dans les caves du château avec tout ce qu’on perd. Et McGonagall aura tellement honte de nous, qu’elle nous laissera tomber pour aller s’occuper des Serpents. » dit-il, en ricanant, un peu bêtement, il fallait l’avouer. La première demi-heure qu’il avait déjà passer la main au fond d’un chaudron lui avait paru tellement longue qu’un peu de compagnie suffit à lui délier la langue. Et puis, Michelle n’était déjà pas assez forte pour soulever sa valise correctement, avec un peu de chance elle n’allait pas l’être non plus pour lui envoyer un chaudron sur la tête, n’est-ce pas ? « Alors, qu’est-ce que t’as fait ? » demanda-t-il finalement, avant de recommencer distraitement à accomplir sa tâche. Il voulait tout de même retrouver son lit, lui.
AVENGEDINCHAINS

_________________
All I want is to fly with you. All I want is to fall with you. So just give me all of you. Nothing can keep us apart. 'Cause you are the one I was meant to find.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR1ère année
    GRYFFONDOR
    1ère année
AVATAR : Sophia Lillis
MESSAGES : 109
MessageSujet: Re: [Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV] Dim 26 Nov 2017 - 18:43


Michelle & Jimmy

La clef, c’est de penser à autre chose !


Quelques saletés dans les couloirs, et la voilà de nouveau en retenue. Que le monde était injuste. La veille, Michelle était rentrée d'un cours de vol en fin d'après-midi. Alors qu'elle tenait enfin sur le balai, une mauvaise blague d'un de ses camarades l'avait faite tomber dans la gadoue. La majorité des élèves de première année continuait de profiter des dernières faibles lueurs de soleil, alors que la jeune Bilray souhaitait juste se réchauffer au coin du feu lorsque tous ses os semblaient frigorifiés. C'était peine perdue visiblement. A peine avait-elle eu le temps de monter les escaliers pour accéder à la salle commune des Gryffondor qu'elle croisa le chemin de Rusard. Quand vont-ils enfin le virer celui-là? pensa-t-elle. Elle ne sut jamais si ses pensées s'étaient inscrites sur son front ou si elle l'avait dit à haute voix, mais le concierge de Poudlard se mit à beugler que les couloirs étaient plein de saletés par sa faute. Il était vrai que sa robe de sorcier, un peu trop grande pour le bout de chou qu'elle était, avait un peu frotté les marches, laissant traîner de vilaines traces marronnasses. Elle regarda derrière elle pour observer ce pour quoi elle était accusée, et se retourna vers le petit homme rabougri. « C'est pas si grave que ça, un petit coup de balai et hop, tout disparaît. » Elle avait dit cela sur un ton plutôt joyeux – comme une publicité un peu trop enthousiaste – qui n'était pas du tout du goût de M. Rusard qui semblait au bord de l'auto-stupéfixion. Elle tenta de le dépasser pour rejoindre la chaleur de la salle commune lorsqu'il brailla à nouveau. « Puisque vous avez l'air d'être une professionnelle dans l'art du ménage, Bilray, vous me ferez le plaisir de me rejoindre demain aux cachots pour récurer les chaudrons! » Elle avait tenté d'ouvrir la bouche pour se défendre, mais il avait disparu derrière le mur d'un couloir, sans prévenir. Elle avait baissé la tête, exténuée par sa journée, et s'était simplement posée en boule sur le canapé de la salle commune, Mouflette, sa petite chatte blanche, blottie dans son cou.

Le soir fatidique arriva bien trop vite au goût de Michie, qui aurait bien profité à nouveau des flammes éternelles de la salle commune. Non sans montrer une certaine humeur, elle avait rejoint le concierge devant la salle des potions, avec quelques minutes de retard. « Vous êtes en retard, Bilray. Vous me ferez le plaisir de venir la semaine prochaine aussi, histoire de rattraper ce malencontreux délai. » A nouveau, elle n'eut le temps d'ajouter quoi que ce soit, puisqu'il ouvrit la porte des cachots et s'exclama quelque chose qu'elle ne comprit pas tout de suite. « Vous serez bien ici, tous les deux. Jusqu'à ce que son regard s'arrêta sur un visage connu. Elle soupira. « Vous ne retournez dans votre tour que lorsque tous ces chaudrons seront parfaitement propres. » ajouta-t-il avant de claquer la porte de la salle. Rien de mieux pour commencer une retenue que d'en programmer une autre... pensa-t-elle en soupirant. Elle s'approcha du jeune homme déjà à l’œuvre qui se sentit obligé de faire un petit commentaire quant à sa présence ici. Elle se mordit la langue, pour de vrai, et sous la douleur qu'elle essayait de cacher, grommela ces quelques mots, à peine audibles : « J'ai fait des saletés. ». Rien qu'à prononcer la raison pour laquelle elle devait passer une bonne partie de sa soirée à récurer des chaudrons en compagnie d'un autre Gryffondor lui fit lâcher un petit sourire nerveux. « Ces retenues sont complètement absurdes. C'est à lui d'astiquer toutes ces vieilles ferrailles, il est là pour ça non ? » Elle n'était pas la moitié d'une rebelle, à peine avait-elle posé un pied sur son lieu de retenue qu'elle se plaignait déjà de l'injustice du monde. « Je lui ferais bien avaler ses chaudrons moi ! » Elle attrapa un chaudron et commença à frotter. Elle ne comptait pas spécialement discutailler le bout de gras avec Kent, mais puisqu'il était là, peut-être que la retenue pouvait passer plus vite. Elle l'avait rencontré quelques mois plus tôt dans le train et, même si au premier abord elle aurait bien voulu lui faire avaler sa valise pour son Michie qu'il s'était autorisé, le reste du trajet n'avait pas été si désagréable. « Non, pas de points en moins, mais mes quelques minutes de retard m'ont valu une retenue la semaine prochaine aussi. Et toi, Jimmy, j'imagine que tu n'es pas là par passion pour l'astiquage de chaudron ? »
AVENGEDINCHAINS

_________________
Good morning world.
Michelle Bilray ☽ “I remember my own childhood vividly...I knew terrible things. But I knew I mustn't let adults know I knew. It would scare them”
― Maurice Sendak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 647

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En coupla avec Amarylllis Douverisa ♥
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV] Ven 19 Jan 2018 - 15:54

Michelle & Jimmy

La clef, c’est de penser à autre chose !


« J'ai fait des saletés. » lui répondit la jeune première année. Tiens donc, des saletés.. Heureusement que Jimmy n’avait pas l’esprit mal placé, il en connaissait deux ou trois qui auraient trouver quoi répondre à la jeune lionne. Le capitaine de Quidditch lui, se contenta d’un petit sourire. Elle aussi était donc punie pour rien. Très bien, il se sentait tout de suite moins seul ! Et surtout moins c*n. « Tiens donc. Il n’y a qu’a voir le bureau de Rusard pour savoir que c’est lui et personne d’autre, qui salit les pavés du château. » commenta-t-il, presque fier de lui. Il était un lion après tout, il n’avait pas besoin de conditions extraordinaire pour être fier. Michie continua alors à parler, se plaignant déjà de sa punition. Punition qu’elle n’avait toujours pas commencée. Allait-elle laisser Jimmy récurer tous ces chaudrons tout seul ? Surement pas. Le jeune homme était gentil, mais pas complètement stupide. Il avait un peu de jugeote et ne se laissera pas attendrir par la jeunesse et l’innocence de sa camarade. Le sixième année laissa Michelle se plaindre encore un peu avant de ricaner. « Oui. C’est injuste, mais c’est comme ça. Allez, me laisse pas tout nettoyer tout seul, tu veux ! » Oui, c’était bien gentil de vouloir faire manger à Rusard ces précieux chaudrons utilisés lors des cours de potion, mais il fallait faire la queue. Michelle n’était clairement pas la seule à vouloir se venger des punitions inutiles et répétitive du concierge de l’école.

La demoiselle se mit enfin au travail aux côtés du capitaine de leur maison qui laissa échapper un petit soupir de soulagement : pas de points en moins, Hallelujah ! Les Rouges et Ors étaient bien loin dans le classement mené par les aigles, et Jimmy n’avait pas l’esprit assez vif pour penser à une solution miracle qui permettrait au lion de remporter la coupe des quatre maisons. Peut-être qu’il pourrait en discuter avec Meredith. Si elle pouvait déjà cesser de retirer des points aux Gryffondors, ces derniers y gagneraient certainement au change. Enfin, la préfète était têtue, il allait devoir trouver les bons mots.

« Et toi, Jimmy, j'imagine que tu n'es pas là par passion pour l'astiquage de chaudron ? » demanda ensuite la demoiselle à Jimmy, qui soupira. Ce même soupir qui l’avait amené à récurer des chaudrons : quelle ironie ! « En effet. Rusard est devenu sacrément susceptible, ça doit être l’âge. J’ai peut-être soufflé un peu trop fort à son goût et me voilà. Mais, tu sais Michie, je crois qu’il aime bien distribuer des punitions, ça lui donne de l’importance et du pouvoir. Qui n’en voudrait pas ? » répondit-il, bien plus philosophiquement qu’il ne s’en serait cru capable. « Mais dis-moi, qu’est-ce que tu as salis pour qu’il t’envoie ici ? Peut-être qu’on pourrait demander à Peeves de faire quelque chose. Il n’est pas facile à convaincre, mais il adore tout particulièrement casser les pieds de notre concierge ! » reprit-il, en se rappelant de la fois ou il avait vu Rusard passer à vive allure dans un couloir pour poursuivre l’esprit malin qui habitait les murs du château. « Hormis cette punition, ton année se passe bien ? » demanda-t-il finalement, curieux de connaître tout – ou presque – des aventures de Michie, la rebelle.
AVENGEDINCHAINS

_________________
All I want is to fly with you. All I want is to fall with you. So just give me all of you. Nothing can keep us apart. 'Cause you are the one I was meant to find.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR1ère année
    GRYFFONDOR
    1ère année
AVATAR : Sophia Lillis
MESSAGES : 109
MessageSujet: Re: [Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV] Ven 20 Avr 2018 - 17:52


Michelle & Jimmy

La clef, c’est de penser à autre chose !


Michelle se mit à sourire, il était exact que rien que de voir l'accoutrement de Rusard, il ne brillait pas par son impeccable propreté. Inutile d'aller voir son bureau pour vérifier cette information d'ailleurs, son visage et ses vêtements faisaient plutôt peur à voir. « Je doute qu'il s'essuie les pieds avant d'entrer ! » se mit-elle à rire. En parlant avec Jimmy, la jeune lionne se rendit compte que c'était réellement la première fois qu'elle avait une conversation organisée avec l'un de ses camarades. Il est vrai qu'elle avait discutaillé rapidement dans la salle commune, dans les salles de classes, la Grande Salle autour de sujets comme la saveur du jus de citrouille ou l'odeur des vieux livres de la bibliothèque, mais rien qui ressemblait à une discussion construite. A dire vrai, s'ils devaient rester ainsi pendant une heure – Rusard avait-il dit une heure ou deux ? – il valait mieux engager la conversation sans trop de retenue. La vie qu'elle menait au château lui était bien différente de celle qu'elle vivait dans ce cocon familial surprotégé, avec ses parents et ses deux frères. Il était à présent temps qu'elle s'affirme davantage et qu'elle commence à créer des liens avec d'autres personnes. Bon, il était vrai que sa mère aurait soupiré en apprenant que le premier élève avec qui elle créerait des liens se trouvait être en retenue... comme elle. Ce qu'elle ignore ne peut lui faire de mal, après tout, Michelle pourrait très bien raconter qu'elle a eu cette conversation dans la salle commune des Gryffondor ou encore dans la Grande Salle, rien ne l'empêche de.. mentir ? non , plutôt de légèrement falsifier les faits.

Quand Jimmy lui expliqua la raison de sa retenue, Michelle se mit à rire nerveusement, le jeune Gryffondor avait donc été puni pour le même type de raisons idiotes que la jeune lionne. « Soufflé ? Avec lui, ça ne m'étonne pas. Un jour viendra, je crois qu'il va nous mettre des punitions pour ne pas l'avoir salué ou ne pas avoir souri. Personnellement, si vient ce jour, ce sera difficile pour moi de ne pas pouffer de rire en essayant de lui faire un sourire... Je risque d'être un peu crispée... » A dire vrai, Jimmy avait raison, depuis un mois, elle observait les élèves dans les couloirs se faire punir pour des broutilles : des sacs à bandoulière trop bas, du jus de citrouille qui tombe sur le sol, un doigt dans le nez... Elle décida de partager une anecdote qui lui vint tout à coup à l'esprit et qui l'avait particulièrement marquée : « L'autre jour, j'ai entendu Rusard donner une retenue à un élève parce que ce dernier s'était mis le doigt dans le nez et s'était essuyé sur le coin d'un tableau dans un couloir. Manque de bol, le chevalier dans le tableau l'a vu, a crié au scandale, ce qui a interpellé Rusard et sa teigne de chatte. Je crois que le pauvre malheureux s'est pris une semaine de retenue pour récurer tous les cadres de tableaux dans le château... »

En parlant, elle s'activait à essuyer les chaudrons. Ils se ressemblaient tous les uns après les autres et à dire vrai, lorsqu'on les regardait, on ne voyait pas vraiment la différence entre les propres et les sales, le temps étant passé par là et avait commencé une rouille assez étrange. Perdu dans ses récits de punitions abusive, elle en avait oublié de conter sa propre expérience d'injustice. « J'ai eu une séance de vol hier, disons que je tenais plutôt bien sur mon balai – mieux que la plupart des élèves – ce qui a mis en rogne des camarades de classe qui ont décidé de me faire une blague... » Elle ne prenait pas vraiment la voix d'une petite malheureuse à qui on aurait fait une mauvaise blague, mais au contraire, elle le racontait avec une voix plutôt enjouée, comme si enfin elle avait des choses intéressantes à raconter, malgré son jeune âge, et même si ça ne jouait pas en sa faveur. « Bref, je me suis retrouvée les quatre pattes en l'air, dans la gadoue, avec un bon coup de balai sur le crâne. » En guise de preuve, elle souleva ses quelques cheveux roux qui cachaient sur son front une toute petite bosse. « Rien de grave en soi, mais lorsque j'ai voulu rentrer dans ma salle commune, j'ai eu le malheur de rencontrer Rusard, qui a considéré ma tenue comme inacceptable en m'accusant de salir volontairement les couloirs pour lui donner plus de travail. » Elle avait terminé cette phrase d'une traite et reprit son souffle un court instant. « C'est une plaie ce type, et sa chatte, n'en parlons pas. Quand elle s'est avancée vers moi, j'ai cru lire sur son visage un air dégoûté. J'ai peut-être rêvé... mais je t'assure qu'elle semblait aussi désespérée que son maître en me voyant. » Michelle n'avait que très peu entendu parler de ce Peeves, mais elle savait plus ou moins qu'il aimait mettre le bazar quand il le pouvait. Certains disaient qu'on ne le voyait plus si souvent depuis que les Carrow avaient pris les rennes. « Je ne sais pas si ce Peeves pourrait vraiment nous aider, Rusard serait capable de nous accuser pour avoir quelqu'un à punir ! »

En regardant autour d'elle, la jeune lionne se rendit compte que plus ils avançaient dans le dégraissage des chaudrons, plus la salle paraissait s'agrandir. Elle se frotta les yeux d'un revers de la main et se força à ne pas bailler, sans quoi elle ne pourrait s'arrêter. « Un peu plus d'un mois que je suis ici, ça fait du bien de changer un peu d'air. » Elle se rendit compte sans vouloir trop creuser qu'elle pensa à sa mère qui ne voulait pas qu'elle vienne à Poudlard. Elle décida de ne pas dire un mot là-dessus à Jimmy, on ne savait jamais trop sur qui on tombait, et il valait mieux émettre ce type d'informations face à des presque-inconnus. « Les cours sont plutôt chouettes, dans l'ensemble, même si je préfère laaaaargement la pratique. J'ai été contente de faire un peu de vol comme ça, mes cousines m'avaient appris quelques trucs. Il paraît qu'elles étaient super fortiches en Quidditch ! » Ne connaissant que peu de choses sur Poudlard et ses élèves depuis son arrivée, Michelle ignorait encore qu'elle parlait au capitaine de l'équipe, elle ne savait que son prénom et son année grâce aux quelques mots qu'ils s'étaient échangés dans le train. « Et toi, cette sixième année ? »
AVENGEDINCHAINS

_________________
Good morning world.
Michelle Bilray ☽ “I remember my own childhood vividly...I knew terrible things. But I knew I mustn't let adults know I knew. It would scare them”
― Maurice Sendak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GRYFFONDOR6ème annéeCapitaine de Quidditch
    GRYFFONDOR
    6ème année
    Capitaine de Quidditch
AVATAR : Josh Hutcherson
MESSAGES : 647

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: En coupla avec Amarylllis Douverisa ♥
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 7 Août 1982
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV] Dim 10 Juin 2018 - 0:19


Michelle & Jimmy

La clef, c’est de penser à autre chose !


Un petit rire s’échappa des lèvres de Jimmy. Non, Rusard ne devait certainnement pas prendre la peine de s’essuyer les pieds lorsqu’il rentrait dans le château. Le capitaine de Quidditch ne l’avait en tout cas jamais vu faire, et puisque personne ne viendrait un jour sauver l’honneur et la fierté du concierge de l’école, les deux Gryffondors pouvaient bien en rajouter une petite couche. Et l’ironie était belle ! Deux élèves de la maison de Godric, en punition pour n’avoir pas fait attention à la propreté – toute relative ! – des locaux de l’école, punis, en plus de cela, par le premier à manquer d’hygiène. Rusard avait d’ailleurs ça en commun avec leur très cher directeur : un certain problème de shampoing, qui n’était pourtant pas réservé exclusivement aux moldus. Enfin, Jimmy se garderait bien de donner des conseils beauté aux deux hommes, il n’était pas assez courageux pour s’intéresser aux causes perdues. Il report alors son attention sur l’un des chaudrons, tout en écoutant la première année. Il sourit. « Ce serait plutôt lui sourire qui poserait un problème, tu sais ! » dit-il. « Rusard a quelque chose contre la bonne humeur, en général. Il n’aimait pas que nous organisions des fêtes, que nous chantions, que nous jouions de la musique. Rusard n’aime pas grand-chose. Le mieux, en réalité, est de changer de couloir pour éviter de le croiser. » expliqua-t-il à la jeune fille, qui, depuis la rentrée, devait s’être rendu compte de tout cela. Ou peut-être pas, les choses étaient tellement étrange cette année, que Michelle n’avait surement pas les même impressions qu’avait eut Jimmy lors de sa première année.

La demoiselle continua en lui raconta une histoire que le capitaine des rouges et or avait déjà entendu. Oui, certain tableau n’aidait guère la cause estudiantine, et prenait un malin plaisir à rapporter le moindre écart de comportement au concierge. Heureusement, les personnages peint ne portaient pas les Carrow’s dans leur cœur, et préférait de loin s’entretenir avec Rusard, ce qui évitait bien des difficultés aux étudiants. « Heureusement pour nous, nous avons le luxe de pouvoir rester assis et éviter de cavaler à travers tout le château ! » dit-il, en pensant au malheureux qui devait partir à la conquête de chaque couloir possédait ne serait-ce qu’un seul tableau.

La demoiselle expliqua ensuite les circonstances de sa punition, ce qui fit sourire Jimmy. Elle n’était pas la seule à être tombé de son balais pour cette raison, et ne serait surement pas la dernière à être punis par Rusard pour être rentrer pleine de boue du terrain d’entraînement. « Sois rassurée, cela nous ait tous arrivé. » avoua-t-il, un demi sourire, tout en nettoyant l’un des plus gros chaudrons de la salle. Il n’osait pas regarder l’étendue du travail qui leur restait encore à abattre et préférait de loin se concentrer sur la conversation. Cela commençait à parler Quidditch, il était tout ouïe. D’autant plus que la première année semblait fascinée et motivée par ce cours. Jimmy avait là une possible recrue ! Mais, avant d’aborder ce merveilleux sujet, il resta poli, et répondit à la question de la demoiselle. « Plutôt bien, malgré les circonstances. » soupira-t-il, presque. Etrangement, il était assez heureux, comparé à d’autres de ces camarades, et nul doute qu’Amaryllis n’était pas étrangère à cette situation. Cependant, le jeune homme se rendait compte des choses qui n’allaient pas cette année, et se demandait souvent comment ils allaient s’en sortir, tous. Il se retint toutefois de déballer ces doutes et inquiétude auprès de la première année. Il ne voulait pas l’accabler, il devait garder ces soucis pour lui.

Rapidement, il embraya sur un sujet plus sympathique. « Alors, le Quidditch, tu aimes ça ? » demanda-t-il, avant d’attraper un nouveau chaudron pour ne pas perdre la cadence. « Comment s’appelle tes cousines, je les connais peut-être ? » continua-t-il, piqué par la curiosité. Il ne connaissait pas tout le monde dans l’école, mais était assez vieux maintenant pour en connaître la grande majorité. D’autant plus qu’en tant que capitaine de sa maison, beaucoup le voyait non comme une forme d’autorité, mais comme un grand-frère sympathique avec qui on pouvait discuter. Tout du moins chez les Gryffondors, enfin, pour ceux qui étaient au courant de son nouveau statut. Ce qui ne semblait pas être le cas de la demoiselle. « Tu sais, si le Quidditch te plaît tant que ça, tu pourrais essayer de rejoindre l’équipe de Gryffondor ? On a besoin de gens valeureux pour cette année. Tu pourrais très bien t’entraîner avec l’équipe, en plus de tes cours de vols avec Mme Bibine, je suis certain qu’elle sera d’accord. » proposa-t-il, sans pourtant lui avouer qu’il était bien en tête de l’équipe et était donc en charge du recrutement, de l’entraînement et donc des pour-parler avec son arbitre favorite.

HRP : Trop de cute dans ce rp
AVENGEDINCHAINS

_________________
All I want is to fly with you. All I want is to fall with you. So just give me all of you. Nothing can keep us apart. 'Cause you are the one I was meant to find.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV]

Revenir en haut Aller en bas

[Octobre 97]La clef, c'est de penser à autre chose! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans» La « démocratie haïtienne » : Quels sont les enjeux ? - 29 octobre 2010» [Rapport de Bataille] 31 Octobre 2008» Fume pour éviter de penser[PV Fabien]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AU-DELA DES FRONTIERES :: Retourneur de temps :: Poudlard-