AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Présentation de Tokyo PARKER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
    P'tit nouveau
AVATAR : Jesse McCartney
MESSAGES : 6

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Présentation de Tokyo PARKER Sam 26 Aoû 2017 - 22:53


Tokyo PARKER
FICHE DE PRÉSENTATION



IDENTITÉ DU PERSONNAGE


PRÉNOM(s) & NOM : Tokyo PARKER
DATE DE NAISSANCE & ÂGE : 20 avril 1980 - 15 ans
ANNÉE : 5ème année
ORIGINE * : sang mêlé
ANIMAL ÉVENTUEL : chat miniature de couleur noire avec les pattes et le contour des yeux blancs
CLUB(S) : Club des cavaliers du Nord (activité effectuée lors des vacances d'été) - Le club consiste à pratiquer la voltige sur des chevaux magiques.
BAGUETTE : Bois de saule - crin de sombral - très souple - 21,80 cm
PATRONUS : : Panthère des neiges
MON PERSONNAGE EST :  inventé

HORS JEU


COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? Google
ÂGE IRL : 27 ans.
PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Jesse McCartney
EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? : /
DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ?oui
AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? : OK !
>


APPARENCE


PHYSIQUE :
Tokyo n'est pas un garçon étonnamment musclé. Sa carrure, tout de même bien sculptée, est ce qu'on peut qualifier de corpulence moyenne. Sachant pertinemment qu'il ne pourra jamais ressembler à un "bolding building", Tokyo entretient sa forme physique en pratiquant de nombreux sports. Ces activités sont de véritables sources de bien-être et lui sont une véritable échappatoire. C'est d'ailleurs un grand athlète de voltige équestre.
Ses cheveux, blonds dorés, sont souvent dépeignés et lui retombent sur son front. Un trait de son physique qui met en valeur la couleur bleu hypnotique, presque blanche, de ses yeux. Le regard de Tokyo est d'un naturel calculateur, rieur dans ses bons jours. Quelqu'un d'un peu plus observateur que la moyenne pourrait y lire toutes ses inquiétudes, ses peurs, ses regrets et découvrir une grande part de sa timidité.
Le visage doux du garçon est assez neutre, difficilement déchiffrable. Il sourit peu, laisse peu entrevoir ses émotions. Emmitouflé dans la capuche de sa robe de sorcier, son visage est voilé ainsi que son poignet gauche qu'il habille quotidiennement d'une mitaine. Un élément qui fait de lui sa marque de fabrique. Dans son jeune temps, Tokyo était plus expressif, mais les éléments survenus au cours de sa vie l'ont rendu plus terne, plus pâle et moins bavard qu'à son jeune temps. Aujourd'hui, le timbre de sa voix est comme fatigué, usé et ses paroles sont parsemées de monosyllabes et d'hésitations. Quelques cernes sous les yeux sont la preuve de son instabilité, Tokyo dort peu et ce manque de sommeil le rend moins beau garçon. Parfois, il pourrait presque faire peine à voir et on pourrait penser qu'il tient plus du zombie que du sorcier lui-même. Il n'est pas maigre pour autant et se nourrit principalement de féculents. Tokyo ne mange pas de viande. La première fois qu'il a découvert une cuisse de poulet c'était le jour de son entrée à Poudlard. Malgré son apparence qui laisse penser qu'il se néglige, Tokyo est assez coquet. Il peut passer des heures dans un bon bain moussant et prend soin de la peau de son visage afin que celle-ci reste la plus nette possible.


PERSONNALITÉ


CARACTÈRE :

De nature sauvage, effarouchée, Tokyo est peu sociable. Il est avant tout solitaire et indépendant. C'est une personne qui peut passer des heures entières assise à l'ombre d'un arbre à écouter les bruits alentour sans jamais signaler sa présence. Peu bavard, il va observer et écouter le monde qui l'entoure sans jamais s'en mêler. Inciter le monde à ne pas s'approcher de lui est une de ses devises. Il va frôler les murs, rester au fond de la classe et va attendre que le temps passe. Un trait de caractère qui a tendance à éloigner son entourage qui va le penser désagréable et amère. Cependant, Tokyo est loin d'être une personne au mauvais fond ou de mauvais augure. Plutôt sensible et empathique, il est quelqu'un qui a perdu confiance envers lui-même. Il craint de décevoir et de ne pas être à la hauteur des espérances des personnes qui pourraient lui être chers. Il n'est pas un brillant élève, ce qui ne l'aide pas à acquérir un peu plus d'assurance. Il n'en est pas pour autant stupide et est doué pour les mathématiques. Son calme naturel et sa sensibilité lui permettent de s'approcher des animaux et d’apprécier leur présence bien plus que celle des Hommes.
Quelque part, la pression familiale ne lui rend pas la tâche aisée. La mort de ses parents l'a beaucoup affecté et ses grands parents attendent beaucoup de lui, créant une tension assez forte.
Avant ces évènements, Tokyo était un jeune garçon souriant qui aimait la vie. Il était espiègle, rieur et se mélangeait un peu plus. Bien qu'il n'ait jamais été particulièrement sociable, il attirait son entourage. Ses sourires, son visage avenant agissaient comme des aimants. Sur ses gardes tout de même, il préférait éviter de rester trop longtemps en compagnie de tout ce beau monde et en particulier lorsqu'il s'agissait d'enfants issus d'une famille non magique. Tokyo se fichait bien de l'origine de ses fréquentations, mais pas ses grands parents. Les tensions, déjà palpables avant le décès de ses parents, s'intensifiaient à mesure que les mots "moldu" ou "non sorcier" se faisaient entendre.
Tokyo est quelqu'un d'actif, il doit bouger pour dépenser son énergie et il apprécie particulièrement la voltige. Une activité qu'il a pratiquée dès son plus jeune âge avec son père, propriétaire d'un ranch.
Il en faut beaucoup pour énerver le jeune homme. Ce dernier prend sur lui dans presque toutes les situations. Il n'est pas rancunier pour un sou, mais préfère parfois faire penser qu'il est susceptible et arrogant pour qu'on lui fiche la paix.


PROJET(S) D'AVENIR :
Tokyo avait qu'un seul but dans sa vie : reprendre l'entreprise de son père. Une entreprise peu reconnue dans le monde sorcier mais qui faisait le bonheur des quelques passionnés d'équitation comme lui. Aujourd'hui, l'entreprise a été vendue après le décès de ses parents et les projets du jeune homme se sont envolés.  Ses résultats plutôt chaotiques à Poudlard le rendent d'autant plus nerveux et irritable. Il parvient difficilement à se concentrer en cours, se renferme de plus en plus et quelques crises d'angoisse peuvent surgir si la pression se fait trop forte. Parler d'avenir est bien difficile pour le jeune homme qui ne cherche plus qu'à s'échapper de la réalité.



HISTOIRE DU PERSONNAGE


Dans la contrée de Weck en Allemagne, une jeune femme du nom de Maria Lindeberg venait de mettre au monde un petit garçon. Alors que cet évènement devait annoncer une réussite et un grand bonheur, elle le repoussa brusquement, refusant de l’allaiter ou encore de le regarder. Ce garçon était à ses yeux un fardeau et elle ne pouvait s’empêcher de pleurer à l’idée de le toucher ou de le prendre dans ses bras. Ce fut Enrick Parker, son mari, qui se chargea de porter l’enfant et de lui sourire.
- Pourquoi ne pas l’appeler Tokyo ? C’est original.

Maria hocha la tête en reniflant bruyamment. Une larme coulait encore le long de ses joues et son regard ne s’attarda que quelques secondes sur le visage de son fils. Elle savait qu’il était une bénédiction car elle avait toujours cru être stérile. Un fils était son plus grand rêve depuis de nombreuses années et pourtant elle ne pouvait s’y résoudre. Serait-elle à la hauteur pour le protéger, l’éduquer et le voir chaque jour sans penser à son fardeau ? Enrick, en voyant l’état de sa femme, soupira :
- Maria, ce fils est le nôtre. Il a besoin d’une mère et tu es sa mère que tu le veuilles ou non. Regarde-le et dis-moi sincèrement que tu ne souhaites pas le garder ?

La jeune femme baissa le regard encore un peu plus, soupira longuement et se décida enfin à dévisager son enfant. Il avait une petite bouille un peu difforme, mais depuis quand est-ce que les bébés étaient beaux à la naissance ? Ses cheveux blonds presque blancs ressemblaient à ceux de son père et ses yeux d’un bleu azur étaient hypnotisant et profonds. Il était affreusement petit et regardait sa mère avec une sorte de mimique en coin qui semblait dire « Eh maman, pourquoi tu ne veux pas de moi ? ». Ses minuscules quenottes serrées et ses bras tendus vers sa mère, l’enfant semblait inoffensif et fragile. Maria ne pouvait l’abandonner, Enrick avait raison, il était le sien avant tout. Elle tendit les bras pour le prendre et lui murmura tout bas :
- Tokyo Parker, tu es notre fils et tu seras un sorcier dont on peut être fier.

Enrick en était fou de joie et décida dès à présent d’organiser la chambre de leur enfant et de prévenir toute la famille de cette arrivée qui avait été cachée jusqu’à présent.

*

Quelques mois plus tard, les parents du jeune nouveau-né né prirent la décision de déménager de la contrée de Weck et de s’installer en Grand Bretagne. Ce fut un choix difficile pour les jeunes parents, mais Enrick réussit à convaincre Maria. L’Allemagne était accueillante et chaleureuse, toute la famille de Maria y était présente et avait toujours acceptée chacune de ses décisions. Cependant, l’Angleterre offrait un meilleur accès aux services ainsi que de meilleures infrastructures. Finalement, la possibilité que Tokyo puisse un jour être admis à Poudlard fut l’argument qui décida Maria à suivre son mari en Grande-Bretagne.
Enrick adorait le pays d’enfance de sa conjointe, c’était dans ce même pays qu’il avait rencontré celle qui était aujourd’hui sa femme. Il se souvenait de ce jour comme-ci c’était hier. Une connaissance lui avait parlé d’un cheval remarquable qui était à vendre dans la contrée de Weck, Enrick avait décidé de partir dans ce village pour se donner un aperçu de l’équidé. Cependant, il prononça mal sa destination avec la poudre de cheminette et atterrit dans la boutique du père de Maria. La jeune fille aidait à l’accueil ce jour-là. Le coup de foudre fut immédiat. Enrick était tellement fou amoureux qu’il accepta de faire seconder son ranch en Angleterre pour quelques temps. Un temps qui dura quatre années jusqu’à la naissance de leur fils. Quelque part, l’homme n’avait jamais cru quitter pour toujours la Grande-Bretagne et restait bien enraciné dans son pays d’origine. Le bonheur fut total lorsque Maria accepta de le suivre dans son ranch.

C’est ainsi que Tokyo put grandir dans une famille aimante et s’épanouir pleinement. Ses parents, toujours prêts à tout pour l’aider et le soutenir dans chaque décision étaient le moteur même de la vie du garçon. Malgré un passage tourmenté dans sa vie, il savait qu’il pouvait compter indéfiniment sur l’amour sans faille de ses deux parents. A peine âgé d’un an, le garçon se fit mordre au poignet gauche par une créature méconnue ressemblant fortement à un boa. C’était une journée macabre pour toute la famille.
Alors que le garçon était endormi dans son berceau, la créature passa par la fenêtre et vint mordre le nourrisson. D’une taille imposante, une telle morsure aurait pu être suffisante pour vider le bambin de son sang. Ce dernier donna l’alerte par un hurlement de douleur. Il ne fallut pas longtemps à Maria pour arriver sur les lieux. A ce moment-là, elle aperçut rapidement la créature qui prenait la fuite mais sa première préoccupation fut de sauver son fils qui baignait dans son sang.
Le garçon, entre la vie et la mort, fut amené à l’hôpital Saint-Mangouste. Toute sa force l’avait quitté et il n’avait plus l’énergie nécessaire de pleurer.

Il fallut attendre plusieurs semaines avant que la vie du jeune enfant soit épargnée . Cependant, cet incident ne fut pas sans conséquences et Tokyo devint aveugle durant plusieurs années. Avec toute l’aide nécessaire, il put apprendre à utiliser ses autres sens et à s’orienter convenablement. Une cicatrice noire à son poignet lui rappelle sans cesse cet évènement. De plus, une marque en forme de serpent orne désormais son dos et bien que celle-ci n’affecte en rien la vie du jeune garçon, elle reste gênante et dissimulée aux yeux de tous.

Les guérisseurs étaient optimistes et certifiaient que Tokyo pourrait retrouver la vue. Le jeune garçon reçut des soins et des incantations jusqu’à l’âge de 5ans, âge au cours duquel il put enfin retrouver l’usage de  sa vision. Ce jour-là, Tokyo revenait de l’hôpital Saint-Mangouste pour ses soins habituels, il s’était éloigné du ranch familial afin d’écouter le doux chant des oiseaux près de la forêt avoisinante. C’est alors que quelque chose frôla le garçon et se posa délicatement sur sa main droite. Le sorcier essaya en vain de deviner l’origine de cette chose inconnue qui lui caressait la peau. Il imagina des formes semblables aux plumes décrites par ses parents ainsi qu’une aigrette de pissenlit en vol. C’est à ce moment que la chose se produisit ! Tout d’abord, il aperçut des nuances de bleu  puis tout devient plus limpide, plus clair. La première chose qu’il put voir fut un insecte aux grandes ailes bleues, à son centre se dessinait un petit corps frêle doté de deux belles antennes. Tokyo ignorait le nom de cette chose, mais elle était certainement plus belle que tout ce qu’il avait imaginé jusqu’à présent.  

A compter de ce jour, Tokyo put retrouver une vie normale. Jusqu’à présent, il avait appris à se diriger par l’ouïe, mais il restait très limité. Sa mère ne le quittait presque pas et s’inquiétait dès qu’elle le perdait de vue. C’était elle qui lui donnait des cours, avec l’aide d’un professionnel, afin qu’il apprenne à lire et compter. La créature responsable de tout ce chamboulement n’a jamais été retrouvée ni revue depuis l’incident. A cette époque, Le ministère avait très vite abandonné les recherches, probablement débordé par les attaques de mangemort. Tokyo vivait parfois dans la crainte que la créature resurgisse mais, il savait qu’elle ne reviendrait pas. En le marquant, ils s’étaient en quelque sorte imprégnés. Tokyo pouvait avoir l’esprit tranquille. L’imprégnation n’était pas très puissante, la seule chose dont il était certain c’est que cette créature était repartie d’où elle venait et qu’un peu de ses gênes coulaient dans son sang. La marque dans son dos était là pour lui rappeler chaque jour son existence.

En grandissant, il éprouvait de la gêne et essayait de ne pas montrer son dos marqué ni son poignet meurtri. Une crainte qui avait vu le jour à l’âge de 7 ans, lorsqu’un camarade de classe lui demanda si ce « serpent » était le signe qu’il était un mangemort. Il ne souhaitait pas qu’on l’associe à un mage noir. Quand bien même, ces marquages ne lui apportaient aucun dons, ni rien qui puissent le rendre particulier, le fait est qu’il était marqué à vie par la morsure de cette créature.

Toute son enfance durant, le jeune garçon adorait s'occuper des chevaux de son père. Chevaux dotés de pouvoirs magiques qu'il trouvait exceptionnels, c'était une passion qui ne le lâchait jamais. Plutôt doué pour son âge, il avait appris à voltiger à la perfection sur ces incroyables créatures. Il vivait une vie des plus normales dans un monde de sorciers. En dehors des chevaux, il appréciait regarder et parler de Quidditch, ce sport si convoité. Il imaginait souvent que voler sur un balai devait être aussi fantastique que de sentir le souffle léger lorsqu’il montait à cheval. Sentir la liberté, l’adrénaline et de faire corps à corps avec sa monture. Il ne fut pas déçu lorsqu’il apprit à chevaucher un balai pour la première fois lors de sa première année à Poudlard. Il n’était pas un grand voltigeur et dut doubler d’effort avant de parvenir à décoller. Cependant, il appréciait les sensations ressenties.

La tête pleine de projets, Tokyo voulait faire connaître la voltige et créer de grands spectacles équestres, mais un drame survint et lui fit l’effet d’une bombe dans sa vie. Tokyo allait commencer sa deuxième année à Poudlard, c'était la fin d'un été sec et caniculaire, un bel été où il avait pu participer à son premier spectacle équestre avec sa jument. Il se souvient encore de tous ces bons moments, les conseils de son père pour améliorer son assiette, les sourires et le regard plein de fierté de sa mère quand elle le regardait s'épanouir et grandir chaque jour, les heures entières à parler de quidditch avec eux autour d'un bon repas. Ces derniers instants lui paraissaient déjà éteints depuis des lunes. La mort de ses parents fut un choc, une épreuve bien difficile à affronter. Ses grands parents, loin d’être tendres, lui répétaient sans cesse :
- Cesse donc tes enfantillages ! Grandis ! Un homme, un vrai, ne se laisse pas aller de la sorte !
Pour Tokyo, ces paroles agissaient comme des épées lui transperçant son cœur meurtri par la disparition de ses parents. Il n'était pas un homme, mais un jeune garçon qui venait de voir sa vie s'écrouler. Comment pouvait-il se conduire en homme alors qu’il venait de perdre les êtres les plus importants à son cœur et qu’il n’avait même pas passé le cap de l’adolescence ? Il savait qu’il allait devoir affronter cette épreuve et devenir un homme plus tôt que prévu, mais il n’était pas encore prêt.

Le retour à Poudlard allait devenir bien plus difficile qu'à l'ordinaire. Tokyo n'aimait pas particulièrement l'école, mais il avait toujours redoublé d'efforts pour sa mère qui attachait une grande importance à sa réussite intellectuelle. Cette rentrée en deuxième année fut très douloureuse. Il s'écartait encore plus du monde et devenait parfois froid, distant avec ceux qui tentaient une approche. Il n'avait pas tant d'amis pour ne pas dire "aucun" en dehors de son voisin. Tokyo ne se mélangeait pas.

**

Quelques années après, Tokyo avait réussi à se faire une raison. Il savait que la vie allait lui réserver bien d’autres surprises et que jamais ses parents n’auraient souhaité qu’il se laisse aller. Il avait désormais quinze ans et pu reprendre des cours de voltige équestre. Il avait petit à petit retrouvé une raison de vivre. Cependant, le jeune garçon restait solitaire. Il éprouvait de la peur et ne savait pas s’il pouvait à nouveau se socialiser. Ses craintes d’aimer à nouveau avaient grandi avec lui et même s'il souhaitait plus que tout se réconcilier avec le monde qui l’entoure, il savait qu’il fallait qu’il redouble d’efforts pour s’en sortir totalement.

Actuellement, Tokyo s’acharnait à réussir ses études. Cela faisait quatre ans que ses parents étaient morts et il avait eu le temps de tourner la page. Parfois, il trouvait que la vie était injuste et il lui arrivait de verser quelques larmes lorsqu’il se retrouvait seul. Cependant, le plus souvent, il espérait pouvoir retrouver des projets, se redonner de l’ambition et une envie de sourire à la vie. Le jeune sorcier s’y prenait souvent mal en évitant les personnes autour de lui mais il éprouvait une peur profonde face à la foule. Celle-ci venait de la crainte de s’attacher à des personnes et de les voir disparaître comme ce fut le cas de ses parents. Il savait que cette phobie était risible et il se battait chaque jour un peu plus pour l’affronter.



EXEMPLE DE RP





1/ Vous êtes dans la bibliothèque en train de faire des recherches pour votre sujet à rendre le lendemain matin. Vous souhaitez tourner la page du livre que vous êtes en train de feuilleter, mais sans le vouloir vous la déchirez. Que faîtes-vous, sachant que Mme Pince, la bibliothécaire se trouve dans les parages ?


Un brouhaha incessant, dont les échos retentissaient bruyamment dans le hall de l’école, faisait rage dans la grande salle. C’était tous les jours le même refrain à cette heure-ci de la journée. Les élèves chahutaient, se chicanaient, se poussaient pour être les premiers à passer le seuil de la porte qui les conduirait à la caverne de tous les désirs culinaires et gastronomiques de leurs appétits. Une bonne dizaine de minutes étaient consacrées à des bruits de raclement de chaises, de rires et de paroles inaudibles. Tokyo détestait l’heure du déjeuner plus que tout. Fort heureusement, le soleil, depuis longtemps disparu, s’était enfin décidé à pointer le bout de son nez. Au grand plaisir de Tokyo, une telle journée allait inévitablement entraîner les élèves de Poudlard à l'extérieur du château. Une belle occasion qui lui permettrait de profiter des endroits communs sans prendre le risque d'être dérangé ou découvert dans des lieux où il était inhabituel de le voir.

A cette heure de la journée, Tokyo avait tout le loisir de mettre à profit son temps libre. Errant comme une âme en peine dans les couloirs, le garçon s'approcha d'une fenêtre et regarda avec envie la grande étendue de la forêt interdite. Cet endroit lui donnait des frissons et pourtant, qu'est-ce qu'il aurait aimé pouvoir s'y aventurer, y découvrir des espèces en tout genre. Il pensait souvent qu’il pourrait se rendre utile en allant proposer son aide à Hagrid. Il n’avait jamais osé s’approcher de ce demi-géant. Il ne faisait aucun doute que cet homme pouvait lui apprendre mille et une choses sur les créatures magiques. Il savait aussi que ce n’était pas demain la veille qu’il s’en irait, d’un pas décidé et guilleret pour le harceler à n’en plus finir jusqu’à ce que sa soif de connaissance soit rassasiée.

Les bras posés sur le rebord de la fenêtre, le jeune garçon observait les quelques rares et minuscules silhouettes qui s’affairaient le long du lac ou qui marchaient dans le parc. Le printemps était arrivé, entrainant avec lui toutes ces petites choses qui donnaient aux autres l’envie irrésistible de se dandiner au soleil, de barboter dans l’eau ou tout simplement de discuter à l’ombre d’un arbre. Même durant les heures de repas, certains élèves résistaient à l’appel de la faim pour profiter un peu plus longtemps des chauds et chaleureux rayons de soleil.

Lorsqu’il entendit des bruits de pas s'approcher, Tokyo se réveilla de sa torpeur et se dépêcha de passer par la première porte qui fut à sa portée. "Horreur !" Il s'agissait de la bibliothèque. Mme Pince parut surprise et suspicieuse en découvrant le jeune homme. Ceci n’avait rien d’étonnant, Tokyo évitait toujours scrupuleusement cet endroit. La bibliothèque n’était pas un lieu très animé mais c’était surtout une pièce où le moindre mouvement et le moindre bruit pouvaient transformer la plus minuscule de toutes les souris en un dragon déchaîné. Tokyo, qui se savait de nature un peu maladroite lorsqu’il ne se sentait pas à son aise, était bien trop effrayé à l’idée d’être sous les yeux des projecteurs, ou plutôt, sous les yeux d’une Mme Pince en furie. Parfois, lorsqu’il avait besoin de documentation, il arpentait les rayons à la nuit tombée. Une chance pour lui, il n’avait encore jamais été repéré par le concierge. Il fallait croire qu'il avait le soutien indéfectible de Mimi Geignarde qui surveillait méticuleusement les couloirs pour lui.


Le jeune homme grogna dans sa barbe et avança tranquillement vers la table la plus éloignée de la bibliothécaire. "Après tout", se dit-il "c'est sûrement l'occasion rêvée pour commencer le devoir du professeur Carrow concernant les caractéristiques d'identification des loups-Garous."

Le jeune garçon s'assit sans faire de bruit, tel un fantôme, il sortit ses parchemins et ses plumes puis entreprit la périlleuse tâche de chercher un livre qui pouvait faire son affaire. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour trouver son bonheur. Il saisit le livre intitulé "Comment différencier le loup-garou du loup commun ?" quand soudain, un bruit sourd se fit entendre. Le jeune homme sursauta et faillit par la même occasion échapper son ouvrage. Il se retourna et découvrit une jeune fille qui le regardait avec méfiance, un livre traînant à ses pieds. Il ne fallut pas attendre longtemps pour que Mme Pince arrive à l'assaut et s'écrit :
- Quel est ce vacarme ? Enfin, voyons, nous sommes dans une bibliothèque pas sur un terrain de Quidditch !
- Oh ! Excusez-moi madame Pince ! Je ne l’ai pas fait exprès. C'est lui qui m'a poussée et j'ai échappé mon livre... J'espère qu'il n'est pas abîmé !


Tokyo n'eut pas le temps de réagir, la bibliothécaire le sermonnait déjà :
- Quelle est cette attitude jeune homme ? Pousser les gens et abîmer des livres ! Encore un jeune mal éduqué ! Si ça se reproduit, je n'aurais pas le choix de vous donner quelques heures de retenue. Est-ce bien clair ?
- Heu... C'est-à-dire que... Heu
- J'ai dit, est-ce bien clair ?
- ...
Le pire qu’il redoutait était en train de se produire. Tokyo était face à la colère de la bibliothécaire et ne savait pas comment réagir. Il se sentait fiévreux, son cœur battait la chamade, une chaleur désagréable lui montait partout dans le corps. Le garçon se passait inlassablement la main dans le cou. Il lui fallait une échappatoire de toute urgence. Soudain, il ferma les yeux et se ressaisit. A cette heure-ci la bibliothèque était probablement presque vide. Il jeta un regard autour de lui et sa respiration reprit un rythme normal. Ils n’étaient que tous les trois. Madame Pince n’attendit même pas sa réponse et s'éloigna.

Tokyo fusilla la jeune fille du regard et lui dit le plus doucement possible:
- Pourquoi tu as dit ça ? C'est totalement faux, je ne t'ai pas poussée du tout !
Elle ricana et lui rétorqua :
- En es-tu certain ? Moi j'en doute et tant que tu n'as aucune preuve et ben, je peux dire ce qui me chante !
- Psss, espèce de ....
- Oui ?
- Oh rien, laisse tomber. J'ai du travail.


Tokyo  passa devant l'inconnue sans la lâcher des yeux. Il ne l'avait jamais vue dans le château, mais était-ce si étonnant ? Il s'apercevait soudain qu'il ne connaissait personne. Les seuls êtres avec qui il discutait étaient les fantômes de l'école et plus particulièrement le baron sanglant ou Mimi Geignarde. Il trouva sa vie soudainement misérable et l'accusation de cette inconnue le rendit plus aigri qu'à l'accoutumé. Il était rare qu'il soit persécuté ou accusé à tord. D'ordinaire, soit il était invisible, soit les gens l'évitaient. Pourtant, il avait l'impression que cette fille l'avait ouvertement provoqué. Il s’assit à nouveau à sa table et commença à feuilleter son livre. Cette journée avait si bien commencé qu'il aurait été dommage de la gâcher avec de telles stupidités. Il fallait qu'il travaille s’il voulait maintenir une moyenne correcte en défense contre les forces du mal.

Les pages tournaient et tournaient encore. Il prenait en note tous les éléments qui pouvaient lui être utiles. Ça faisait déjà une heure qu'il était installé à cette table. Son ventre criait famine. Il était peu courant que Tokyo se mélange aux heures des repas. Il privilégiait les moments où il était certain de rencontrer le moins de monde possible. Il était tenté de sortir un paquet de biscuit de son sac mais se retient. Il était dans une bibliothèque et il imaginait la réaction de madame Pince si elle le surprenait à manger à côté de ses livres adorés.
"Crac ! "

Tokyo sortit de ses pensées. Avec tout ce qui lui trottait dans la tête, il avait oublié qu'il jouait machinalement avec les pages du livre qu'il tenait entre les mains. Il réalisa qu'il venait de créer une déchirure sur quasiment toute la longueur de la page de l'ouvrage.
- Eh crotte de lutin !
Il jeta un rapide et discret coup d’œil à la bibliothécaire située loin de lui. Elle n'avait sûrement rien vu. Il se demanda pendant une brève seconde s'il pourrait ranger le livre ni vu ni connu dans la rangée. Il se dit qu'il pourrait aussi prétendre l'avoir trouvé ainsi. Après tout, il y avait sûrement des tas de livres déchirés parmi ces quantités astronomiques de vieux grimoires. Cependant, cette tentative d’échappatoire fut de courte durée. Effectivement, la jeune fille l'observait d'un regard rempli malicieux. Elle lui fit la moue et d'un hochement de tête lui fit comprendre qu'elle l'avait vu et que ce n'était pas très correct. Il savait qu'il n'avait aucune chance de s'en sortir lorsque l'inconnue se leva doucement et se dirigea vers la bibliothécaire. Tokyo soupira. C'était peine perdue. Il avait quelques secondes pour agir le plus vite possible. Il se leva d'un bond, manquant de renverser la table et marcha d'un pas actif, presque en courant en direction de madame Pince. La jeune fille et lui-même étaient au coude à coude. C'était une guerre difficile et pleine d'embûches. Les deux élèves manquaient de tomber à plusieurs reprises, se rattrapaient entre eux et tentaient, en vain, de se pousser contre tables et étagères dans un silence quasi total.

Ce fut une dizaine de mètres qui en parut cent pour les deux sorciers. Malheureusement, Tokyo trébucha et s'aplatit de tout son long sur le sol juste devant le bureau de la bibliothécaire. Au moment où il se relevait, l'inconnue avait déjà frappé :
- Madame ! C'est affreux, AFFREUX !!! Il vient de déchirer volontairement le livre qu'il a pris ! Je l'ai vu.
- NON, c'est faux ! Se défendit Tokyo.
- Vous n'avez pas déchiré le livre ?
- Heu, si... Mais, j'allais justement...
- VOUS AVEZ OSE DÉCHIRER UN LIVRE ?
- Non, non, je n'ai pas fait exprès...
- C'est faux, je l'ai vu de mes yeux !Renchérit la jeune fille.
- SORTEZ DE MA BIBLIOTHÈQUE, JE NE VEUX PLUS VOUS VOIR ICI ! JE VOUS ENLÈVE 50 POINTS ! OUST !
- ....


Tokyo ne chercha pas à se défendre et se dépêcha d’aller ranger ses affaires afin de sortir de cette salle le plus rapidement possible. Bien qu’il s’estimait heureux de ne pas avoir écopé d’une retenue, il éprouvait un grand malaise à l’idée qu’une personne puisse se montrer aussi cruelle. Il fit travailler ses neurones afin de se remémorer les instants où il avait déjà vu cette inconnue et se souvient qu’elle appartenait à la même maison que lui. Il l’avait déjà croisée plusieurs fois dans leur salle commune ou lors des repas qu’il prenait toujours une fois la foule dissipée.  Cette fille n’avait aucune raison de lui faire perdre des points. Tokyo resta sceptique et, tout en se promenant le long des couloirs désertiques, se creusa les méninges pour essayer de comprendre la raison de son comportement.





Dernière édition par Tokyo Parker le Mar 12 Sep 2017 - 2:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    P'tit nouveau
AVATAR : Jesse McCartney
MESSAGES : 6

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER Mer 30 Aoû 2017 - 2:05

Bon et bien voilà, je pense que j'ai terminé ma fiche.
Si vous voyez des affaires non cohérentes ou autre chose, n'hésitez pas ;)

Il me reste à modifier mon avatar et ma signature, mais je préfère attendre de savoir si on me valide la fiche ou non avant.

_________________

Signature en cours de construction ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète-en-chefMODO
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète-en-chef
    MODO
AVATAR : Lucy Hale
MESSAGES : 1077

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 octobre 1979, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER Mar 5 Sep 2017 - 8:47

Bonjour et bienvenue sur Rictusempra Tokyo !

Avant que ta fiche ne passe en discussion, je vais te demander de retourner lire le règlement, en effet, la réponse à la question "avez-vous lu le règlement ?" n'est pas celle que nous attendons ;)

Dis nous lorsque tu auras apporté les modifications nécessaires

_________________

Carlie E. Peters
« And I’m burning yeah I’m burning, I’m burning so deep that just breathing hurts, I’m melting darling, I can’t let go » © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    P'tit nouveau
AVATAR : Jesse McCartney
MESSAGES : 6

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER Mar 5 Sep 2017 - 14:10

Bonjour et merci :)

Effectivement, j'ai mis les mots en bas de ma présentation. Est-ce qu'il faut les mettre à côté de la question "Avez-vous lu le règlement ?" ou bien il me manque vraiment quelque chose d'autre ?

Merci bien

_________________

Signature en cours de construction ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète-en-chefMODO
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète-en-chef
    MODO
AVATAR : Lucy Hale
MESSAGES : 1077

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 octobre 1979, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER Mar 5 Sep 2017 - 15:27

Désolée, je n'avais pas vu ! Effectivement, il aurait fallu les mettre à côté de la question, mais ce n'est pas grave, c'est bon !

Ta fiche va désormais pouvoir passer en discussion, nous reviendrons vers toi prochainement, un peu de patience :)

_________________

Carlie E. Peters
« And I’m burning yeah I’m burning, I’m burning so deep that just breathing hurts, I’m melting darling, I can’t let go » © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8989

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER Sam 9 Sep 2017 - 20:16

Bonjour Tokyo,

Après avoir lu ta fiche, nous revenons vers toi car nous aimerions avoir quelques renseignements.

- Tokyo nait en Allemagne mais semble habiter en Grande Bretagne par la suite (puisqu'il va à Saint-Mangouste et va à Poudlard). A-t-il déménagé ? Etait-il en Allemagne temporairement ? Nous aimerions en savoir plus.

- Tu évoques à un moment une créature légendaire, qui ressemble à un boa. A cause d'elle, ton personnage devient aveugle pendant des années. Mais on n'en sait pas plus. Est-ce fini et a-t-il retrouvé la vue ? En quoi est-ce que ça a changé sa vie ? Nous aimerions que ce passage de sa vie soit plus développé.

- Comme Tokyo vit-il tout le contexte actuel ? De quel côté se range-t-il ? Tu as demandé à intégré une famille de sang-pur, mais n'en a plus dit. Or, les familles de sangs-pur étant rares, nous demandons que ces familles là soient un peu plus détaillé. Il t'est aussi possible d'être sang-mêlé tout en ayant beaucoup d’ancêtres sorciers.

- Tu as demandé le pouvoir : "communiquer avec les morts. ". Ce don n'est pas dans la liste et il ne te sera pas possible de développer ce type de magie.

En nous excusant encore pour ce retour un peu tardif, nous attendons de tes nouvelles.

L'équipe de Rictusempra

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    P'tit nouveau
AVATAR : Jesse McCartney
MESSAGES : 6

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER Mar 12 Sep 2017 - 2:01

Bonjour,

Merci, aucun problème pour le temps de réponse ;)
J'ai modifié ma fiche afin de rajouter les éléments demandés. Afin de faciliter les visibilité, je vous les copie dans ce message.

- Tokyo nait en Allemagne mais semble habiter en Grande Bretagne par la suite (puisqu'il va à Saint-Mangouste et va à Poudlard). A-t-il déménagé ? Etait-il en Allemagne temporairement ? Nous aimerions en savoir plus.

Alors que Tokyo était âgé de quelques mois, ses parents prirent la décision de déménager de la contrée de Weck et de s’installer en Grand Bretagne. Ce fut un choix difficile pour les jeunes parents, mais Enrick réussit à convaincre Maria. L’Allemagne était accueillante et chaleureuse, toute la famille de Maria y était présente et avait toujours acceptée chacune de ses décisions. Cependant, l’Angleterre offrait un meilleur accès aux services ainsi que de meilleures infrastructures. Finalement, la possibilité que Tokyo puisse un jour être admis à Poudlard fut l’argument qui décida Maria à suivre son mari en Grande-Bretagne.
Enrick adorait le pays d’enfance de sa conjointe, c’était dans ce même pays qu’il avait rencontré celle qui était aujourd’hui sa femme. Il se souvenait de ce jour comme-ci c’était hier. Une connaissance lui avait parlé d’un cheval remarquable qui était à vendre dans la contrée de Weck, Enrick avait décidé de partir dans ce village pour se donner un aperçu de l’équidé. Cependant, il prononça mal sa destination avec la poudre de cheminette et atterrit dans la boutique du père de Maria. La jeune fille aidait à l’accueil ce jour-là. Le coup de foudre fut immédiat. Enrick était tellement fou amoureux qu’il accepta de faire seconder son ranch en Angleterre pour quelques temps. Un temps qui dura quatre années jusqu’à la naissance de leur fils. Quelque part, l’homme n’avait jamais cru quitter pour toujours la Grande-Bretagne et restait bien enraciné dans son pays d’origine. Le bonheur fut total lorsque Maria accepta de le suivre dans son ranch.


- Tu évoques à un moment une créature légendaire, qui ressemble à un boa. A cause d'elle, ton personnage devient aveugle pendant des années. Mais on n'en sait pas plus. Est-ce fini et a-t-il retrouvé la vue ? En quoi est-ce que ça a changé sa vie ? Nous aimerions que ce passage de sa vie soit plus développé.

C’est ainsi que Tokyo put grandir dans une famille aimante et s’épanouir pleinement. Ses parents, toujours prêts à tout pour l’aider et le soutenir dans chaque décision étaient le moteur même de la vie du garçon. Malgré un passage tourmenté dans sa vie, il savait qu’il pouvait compter indéfiniment sur l’amour sans faille de ses deux parents. A peine âgé d’un an, le garçon se fit mordre au poignet gauche par une créature méconnue ressemblant fortement à un boa. C’était une journée macabre pour toute la famille.
Alors que le garçon était endormi dans son berceau, la créature passa par la fenêtre et vint mordre le nourrisson. D’une taille imposante, une telle morsure aurait pu être suffisante pour vider le bambin de son sang. Ce dernier donna l’alerte par un hurlement de douleur. Il ne fallut pas longtemps à Maria pour arriver sur les lieux. A ce moment-là, elle aperçut rapidement la créature qui prenait la fuite mais sa première préoccupation fut de sauver son fils qui baignait dans son sang.
Le garçon, entre la vie et la mort, fut amené à l’hôpital Saint-Mangouste. Toute sa force l’avait quitté et il n’avait plus l’énergie nécessaire de pleurer.

Il fallut attendre plusieurs semaines avant que la vie du jeune enfant soit épargnée . Cependant, cet incident ne fut pas sans conséquences et Tokyo devint aveugle durant plusieurs années. Avec toute l’aide nécessaire, il put apprendre à utiliser ses autres sens et à s’orienter convenablement. Une cicatrice noire à son poignet lui rappelle sans cesse cet évènement. De plus, une marque en forme de serpent orne désormais son dos et bien que celle-ci n’affecte en rien la vie du jeune garçon, elle reste gênante et dissimulée aux yeux de tous.

Les guérisseurs étaient optimistes et certifiaient que Tokyo pourrait retrouver la vue. Le jeune garçon reçut des soins et des incantations jusqu’à l’âge de 5ans, âge au cours duquel il put enfin retrouver l’usage de  sa vision. Ce jour-là, Tokyo revenait de l’hôpital Saint-Mangouste pour ses soins habituels, il s’était éloigné du ranch familial afin d’écouter le doux chant des oiseaux près de la forêt avoisinante. C’est alors que quelque chose frôla le garçon et se posa délicatement sur sa main droite. Le sorcier essaya en vain de deviner l’origine de cette chose inconnue qui lui caressait la peau. Il imagina des formes semblables aux plumes décrites par ses parents ainsi qu’une aigrette de pissenlit en vol. C’est à ce moment que la chose se produisit ! Tout d’abord, il aperçut des nuances de bleu  puis tout devient plus limpide, plus clair. La première chose qu’il put voir fut un insecte aux grandes ailes bleues, à son centre se dessinait un petit corps frêle doté de deux belles antennes. Tokyo ignorait le nom de cette chose, mais elle était certainement plus belle que tout ce qu’il avait imaginé jusqu’à présent.  

A compter de ce jour, Tokyo put retrouver une vie normale. Jusqu’à présent, il avait appris à se diriger par l’ouïe, mais il restait très limité. Sa mère ne le quittait presque pas et s’inquiétait dès qu’elle le perdait de vue. C’était elle qui lui donnait des cours, avec l’aide d’un professionnel, afin qu’il apprenne à lire et compter. La créature responsable de tout ce chamboulement n’a jamais été retrouvée ni revue depuis l’incident. A cette époque, Le ministère avait très vite abandonné les recherches, probablement débordé par les attaques de mangemort. Tokyo vivait parfois dans la crainte que la créature resurgisse mais, il savait qu’elle ne reviendrait pas. En le marquant, ils s’étaient en quelque sorte imprégnés. Tokyo pouvait avoir l’esprit tranquille. L’imprégnation n’était pas très puissante, la seule chose dont il était certain c’est que cette créature était repartie d’où elle venait et qu’un peu de ses gênes coulaient dans son sang. La marque dans son dos était là pour lui rappeler chaque jour son existence.

En grandissant, il éprouvait de la gêne et essayait de ne pas montrer son dos marqué ni son poignet meurtri. Une crainte qui avait vu le jour à l’âge de 7 ans, lorsqu’un camarade de classe lui demanda si ce « serpent » était le signe qu’il était un mangemort. Il ne souhaitait pas qu’on l’associe à un mage noir. Quand bien même, ces marquages ne lui apportaient aucun dons, ni rien qui puissent le rendre particulier, le fait est qu’il était marqué à vie par la morsure de cette créature.



- Comme Tokyo vit-il tout le contexte actuel ? De quel côté se range-t-il ? Tu as demandé à intégré une famille de sang-pur, mais n'en a plus dit. Or, les familles de sangs-pur étant rares, nous demandons que ces familles là soient un peu plus détaillé. Il t'est aussi possible d'être sang-mêlé tout en ayant beaucoup d’ancêtres sorciers.

Concernant le sang pur, je me suis trompée, j’avais modifié ce détail sur ma fiche après l’avoir terminée. J'aurai dû vous prévenir après modification. Les deux parents de Tokyo sont de sang-mêlés.
Je ne sais pas si j’ai bien compris ce qu’il faut que je détaille dans cette partie. J’ai ajouté un peu plus d'informations sur l’état actuel de Tokyo mais j’ai peut-être mal compris ?
Pour le côté dans lequel Tokyo se range : il préfère éviter les ennuis et les forces obscures. Il peut être influençable et plonger si quelqu’un venait à l’embobiner. Il est un peu fragilisé, mais il n’ira jamais bien loin (pas au point de nuire aux autres en tout cas).




Quelques années après, Tokyo avait réussi à se faire une raison. Il savait que la vie allait lui réserver bien d’autres surprises et que jamais ses parents n’auraient souhaité qu’il se laisse aller. Il avait désormais quinze ans et pu reprendre des cours de voltige équestre. Il avait petit à petit retrouvé une raison de vivre. Cependant, le jeune garçon restait solitaire. Il éprouvait de la peur et ne savait pas s’il pouvait à nouveau se socialiser. Ses craintes d’aimer à nouveau avaient grandi avec lui et même s'il souhaitait plus que tout se réconcilier avec le monde qui l’entoure, il savait qu’il fallait qu’il redouble d’efforts pour s’en sortir totalement.
Actuellement, Tokyo s’acharnait à réussir ses études. Cela faisait quatre ans que ses parents étaient morts et il avait eu le temps de tourner la page. Parfois, il trouvait que la vie était injuste et il lui arrivait de verser quelques larmes lorsqu’il se retrouvait seul. Cependant, le plus souvent, il espérait pouvoir retrouver des projets, se redonner de l’ambition et une envie de sourire à la vie. Le jeune sorcier s’y prenait souvent mal en évitant les personnes autour de lui mais il éprouvait une peur profonde face à la foule. Celle-ci venait de la crainte de s’attacher à des personnes et de les voir disparaître comme ce fut le cas de ses parents. Il savait que cette phobie était risible et il se battait chaque jour un peu plus pour l’affronter.

_________________

Signature en cours de construction ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 8989

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER Sam 16 Sep 2017 - 11:16

Bonjour,

Merci pour ces informations complémentaires.
Nous revenons vers toi dès que possible.

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de Tokyo PARKER

Revenir en haut Aller en bas

Présentation de Tokyo PARKER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Présentation de Jean Parker [Validée]» Présentation de Kai Parker (TELLEMENT DEMANDER)» [Tokyo Ghoul] Présentation» Mini Présentation : Coco Parker [Validée]» présentation de demi lovato
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations élèves-