AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Serpentard7ème annéePréfet
    Serpentard
    7ème année
    Préfet
AVATAR : Brant Daugherty
MESSAGES : 197

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 décembre 1980 (Londres)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Jeu 17 Aoû 2017 - 19:13


LEON SCHEPPER
FICHE DE PRÉSENTATION



IDENTITÉ PERSONNAGE


PRÉNOM(s) & NOM : Léon Schepper
DATE DE NAISSANCE & ÂGE : 4 décembre 1979 (17 ans en décembre).
ANNÉE : 7ème année.
ORIGINE * : Sang-mêlé (mère sorcière, père moldu)
REJOIGNEZ-VOUS NUNCABOUC? * : Par la barbe de merlin, plutôt se marier avec un Scroutt-à-Pétard.
ANIMAL ÉVENTUEL : Aucun, depuis la mort de Teddy, son chien, Léon n'a aucune envie de s'attacher à une autre boule de poil.
CLUB(S) : aucun
BAGUETTE : 23,5 cm, plutôt rigide, bois de noisetier et renfermant en son coeur une corne de serpent cornu.
PATRONUS : chien (labrador)
MON PERSONNAGE EST :   un scénario (Lien du scénario ici)

HORS JEU


COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ?
En cherchant sur google. Et surtout parce que j'en étais membre il n'y a pas si longtemps mais que je n'avais pas donné signe de vie **honte à moi ! **, trop absorbée par mon diplôme d'état à préparer.
ÂGE IRL :
22 ans.
PERSONNALITÉ ÉVENTUELLE SUR L'AVATAR : Brant Daugherty.
EST-QUE VOTRE PERSONNAGE POSSÈDE(RA) UN POUVOIR SPÉCIAL ? non, aucun
DÉSIREZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ(E) ?(voir Ici): non, merci
AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? :
>
 

TEXTE PERSONNEL (1500 mots)


28 juillet 1997
Quartier sorcier de Londres


- Verdict ? demanda Elène.
Au prix d'un effort remarquable, Léon avala. Il avait beau reconnaître de nombreuses qualités en sa nouvelle voisine, la cuisine n'en faisait malheureusement pas partie.  
- Pas mal.
Elle secoua la tête, visiblement déçue de son manque de franchise.
- Tu es un Serpentard, non ? N'es-tu-pas censé savoir mentir de manière convenable ?
- Vous avez fait de votre mieux.
- Et condescendant avec ça, grommela-t-elle.
Elène s'empara du plat sur lequel reposait sa tarte aux framboises et se dirigea vers la poubelle avec entrain. L'objet du délit y fut vite englouti. Elle se réinstalla en face du jeune homme qu'elle toisa, impérieuse.
- Cela a le goût d'un pain de savon, avoua-t-il avec malice.
- Pardon ?
- Vous voyez les savons jaunes accrochés près des éviers à Poudlard, pour que les élèves ayant un minimum d'hygiène se lavent les mains après ?
- Je vois. Et tu y a déjà goûté, pour comparer cela à ma tarte ?

Léon la gratifia d'un sourire discret avant d'avaler une gorgée de son jus de citrouille. Fait maison, visiblement. Comment quelqu'un pouvait-il rater quelque chose d'aussi simple ? C'était à la fois trop sucré et trop acide en même temps. Malgré tout, il ne releva pas. Depuis quelques semaines, Elène avait emménagé près de chez lui et lui proposait régulièrement de venir passer du temps chez elle. Avait-elle remarqué  sa solitude ? Ou bien était-ce la sienne qui l'avait poussée à inviter Léon quelques après-midi par semaine ? Toujours était-il que du temps chez sa voisine était toujours mieux que passer du temps avec la famille modèle Mills. Le mois de Juillet touchait bientôt à sa fin. Plus que trente-et-un jours avant de retourner à Poudlard. Une éternité, en somme. L'horloge sonna dix-sept heures et il sursauta. Cela faisait bientôt trois heures qu'il avait quitté la maison, soit au moins une heure de trop à profiter de l'hospitalité de la quadragénaire. La politesse aurait exigé qu'il la laisse disposer de sa fin d'après-midi. Elène sembla sentir le trouble s'installer.

- Tu peux rester, si tu veux.
- Vous comptez me préparer à dîner ? ironisa le jeune homme, touché malgré tout.
- Non. Je vais te montrer les ustensiles et te laisser me donner un cours puisque, étant donné tes moqueries, tu dois être un véritable Elfe de maison en cuisine.

Léon acquiesça, une moue rieuse flanquée au visage. Au cours de ses dix-sept années, d'au moins aussi loin que ses souvenirs ne remontent, il ne se rappelait pas que quiconque ne lui ait enseigné les rudiments de la gastronomie. Sa grand-mère, Amy, savait probablement faire une soupe - et encore, si son Elfe de maison lui expliquait correctement - et réchauffer un plat d'un coup de baguette magique. Quant à sa mère ... sujet sensible. Toujours était-il qu'il ne se souvenait pas de l'avoir vu cuisiner quoi que soit. Chez les Schepper - ou plutôt chez les Mills, puisque sa mère s'était remariée l'été de sa troisième année - la cuisine faisait plus office de décoration que d'une réelle pièce de vie. Les repas étaient souvent réalisés à la va-vite, un ensemble de plat à réchauffer ou bien pris à emporter dans les restaurants sorcier d'à côté. Léon détestait le moment du repas. S'asseoir avec cette famille dont il ne faisait pas partie, pour écouter Lukas - le fils de son beau-père, issu d'une précédente union - raconter sa vie sous le regard maternelle de Donia. Sa mère à lui et pas à Lukas. Mais ça, elle semblait l'avoir oublié.

- J'ai appris à cuisiner en colonie de vacances. Je peux faire des merveilles avec quelques pommes de terre ... et même les éplucher sans baguette !

C'était exact : chaque été, depuis que sa mère était venue le chercher chez sa grand-mère pour lui annoncer qu'elle se mariait et qu'ils allaient vivre ensemble, Léon s'était arrangé pour passer la plus grande partie de ses vacances loin de cette vaste illusion portant le nom de famille. De quoi ouvrir de nouveaux-horizons à toute une génération de psychomages : le fils non désiré préférant mettre le plus de distance possible entre sa mère et lui, malgré le fait qu'il ait recherché son attention pendant toute son enfance. Mais Léon aurait pu leur arguer le contraire. Que sa mère soit tombée enceinte à dix-huit ans d'un moldu, qu'elle ait été forcée à le garder et qu'elle ait préféré le confier à sa mère après l'accouchement, il pouvait le concevoir. Que sa grand-mère ne soit pas capable de lui donner de l'amour, cela avait été dur à comprendre, mais Léon s'en était toujours moqué. La seule carence affective dont il souffrait, c'était celle de Donia, sa mère. Laquelle s'était empressée de jouer de s'occuper de Lukas lorsqu'elle l'avait rencontré.
La vérité était criante de simplicité : il était jaloux.

- Alors, quel est ton problème, Léon ? demanda-t-elle soudain, l'arrachant à ses jérémiades intérieures.
- Est-ce-que j'ai dit qu'il y avait un problème ?
- Pas besoin de le dire à voix haute lorsque l'on rumine aussi fort.
Elle croisa les mains devant elle, un sourire encourageant peint sur le visage. Mal à l'aise, l'adolescent porta le verre de jus de citrouille à ses lèvres et se força de nouveau à ingurgiter le contenu.
- C'est l'anniversaire de Lukas, aujourd'hui.
- Ton frère ?
On respire, se dit-il. Voilà, inspire, expire. Et recommence.  
- C'est le fils d'Ed, corrigea-t-il.
- Le mari de ta mère ?
Il acquiesça.
- Ils sont en train de préparer les festivités.
- Normal, c'est ce que font les parents pour les anniversaires.
- Pas pour les miens, d'anniversaires.

Léon sentit son ventre se durcir. Il en avait trop dit. Cela n'était pas dans ses habitudes de se confier de la sorte, même si Elène avait prit beaucoup d'importance dans sa vie depuis quelques semaines. Qu'il était gros, ce vide laissé par l'absence de sa mère et que personne n'avait su remplir. Et qu'il était finalement facile qu'une présence féminine et à l'allure maternelle le comble. Refusant d'en laisser plus paraître, Léon se leva de table lentement.

- J'ai trop abusé de votre hospitalité.
- Léon, l'interrompit Elène en contournant la table pour lui faire face.  
- Je suis en retard.

Le jeune homme prit congé et s'échappa. Mains dans les poches, il remonta l'allée pour se diriger vers la maison des Mills. Il ne l'avait jamais considérée comme la sienne. Certes, il y avait une chambre, mais essayait d'y passer le moins de temps possible.

- Mais faites attention au mobilier !

Léon tourna la tête, alerté par le bruit. Décidément, c'était la saison des nouveaux voisins. Pas étonnant en ces temps troubles : le marché de l'économie s'était effondré. Les sorciers aux origines douteuses quittaient l'Angleterre en toute hâte et de nombreuses maisons s'étaient retrouvées à vendre à des prix dérisoires. La guerre, c'était finalement le meilleur moyen de faire de bonnes affaires immobilières. Des sorciers-déménageurs étaient en train de faire léviter un lourd vaisselier sous l'oeil attentif d'une jeune femme blonde, un bambin perché sur sa hanche. Léon se surprit à imaginer une scène à laquelle il n'aurait jamais pu assister. Des années auparavant, sa mère arrivant dans cette rue en le portant dans ses bras, un peu effrayée à l'idée d'emménager dans cette charmante demeure qui deviendrait leur cocon. Derrière elle son père, l'entourant d'un bras protecteur en lui assurant qu'il serait toujours là pour sa famille. La réalité était moins glamour.

Donia avait rencontré son géniteur dans un bar de la capitale londonienne. Il lui avait offert un verre, puis sûrement un deuxième et puis sur une musique entraînante ils avaient commencé à se déhancher sur la piste de danse. Il faut dire que Donia avait tous les atouts rêvés pour ne pas finir la soirée seule. Et voilà comment l'enfant du pêché avait été conçu : dans une chambre miteuse et peu luxuriante qu'un moldu avait à peine les moyens de payer pour se taper une jeune étudiante sexy. L'alcool tue, mais ce que l'on ne répète pas assez aux jeunes, c'est qu'il peut aussi vous condamner à un ventre gonflé et un petit habitant sous le nombril. Parce que pour Donia, cela avait été une véritable condamnation. De cette grossesse et de Léon, elle n'en avait pas voulu. Sitôt l'enfant expulsé, sitôt confié à sa mère.


- Tiens, tiens, mais c'est l'enfant prodigue ! l'apostropha une voix.

De mieux en mieux. Du gros, du lourd. Arrivé devant la maison des Mills, Léon eut le déplaisir de constater que les festivités avaient bel et bien commencées. Sinon pour quelle raison Clémence, sa chère cousine, se tiendrait-elle devant lui à cet instant précis ?

- Celle là, tu me l'as déjà servie la dernière fois.Tu te ramollis.
- Grand-mère est en train de raconter à tout le monde qu'elle t'a mieux éduqué que cela.

Une des seules choses que lui avait apporté sa grand-mère, en dehors du gîte et du couvert, c'était effectivement une éducation solide et de quoi bien se comporter en société. Il y avait également un chapitre concernant la ponctualité, mais Léon estimait que pour aujourd'hui, il pouvait bien faire une entorse au règlement.

- Et pourquoi n'es-tu pas en train de l'écouter geindre ? Tu adores les histoires où je suis la mauvaise graine et toi la princesse parfaite. Allez bouge toi de là, il faut que j'aille me changer.
- Toujours aussi agréable, pas étonnant que ta mère préfère Lukas.
- Pas étonnant que ton fiancé se tape son assistante médicomage. Nous ne sommes pas les préférés dans la famille, que veux-tu.

Il la planta là. Lamentable, s'insulta-t-il mentalement. La rupture de Clémence était encore fraîche et la bienséance aurait voulu qu'il n'aborde pas le sujet. C'était puéril, mais elle l'avait cherché. Il monta quatre à quatre les escaliers pour se réfugier dans sa chambre aux couleurs vertes et argents.

Poudlard. C'était là sa véritable maison. Léon se souvenait encore de la joie qu'il avait éprouvé en recevant la fameuse lettre d'admission. Son éducation avait jusqu'alors été assurée par un précepteur privé et par sa grand-mère et le jeune homme n'aspirait qu'à une seule chose : découvrir autre chose que les douze pièces de la demeure des Schepper. Autre chose que la compagnie d'une grand-mère au caractère épouvantable et qu'il savait malgré tout dévastée par la perte de son mari, quelques années avant sa naissance. Pas étonnant que sa mère ait fuit sa maison dès son diplôme d'aide juridictionnelle en poche, écumant les bars et les soirées pour profiter de sa jeunesse dorée. La porte s'ouvrit de nouveau - décidément la politesse n'était pas l'affaire de tout le monde - sur une Clémence furibonde qui s'installa sur son lit. Léon soupira, retira son tee-shirt qu'il balança à ses pieds avant de se mettre à fouiller dans son armoire à la recherche d'une tenue présentable.

- Elle était méchante, celle-là, Léon. Ta blague sur le fait que je sois cocue.
- Prend les choses du bon côté. Il t'a rendu service.
- Je te demande pardon ?
- Tu méritais mieux qu'un homme qui te trompait sur le bureau de son cabinet médical. Sans remuer le couteau dans la plaie, bien sûr.
- Tu penses vraiment ce que tu dis ?

Léon enfila une chemise noire toute simple, accrochant son reflet dans le miroir, satisfait que la couleur sombre fasse ressortir ses yeux bleus-gris. L'été avait fini de gommer les rondeurs enfantines de son visage et il avait également gagné en musculature. Plutôt carré d'épaule, ses amis disaient souvent qu'il aurait fait un très bon batteur. Mais sa peur du vide avait mis fin à sa carrière hypothétique en Quidditch la première fois qu'il était monté sur un balai. Il passa une main sur sa barbe naissante. Le fait que sa grand-mère déteste qu'il ne soit pas rasé le conforta dans l'idée de ne pas lancer de sortilège. Il ébouriffa ses cheveux châtains et se retourna vers la fille de son oncle, la dominant de son mètre quatre-vingt dix. Il haussa les épaules.

- Pas vraiment. Mais c'est ce que l'on est censé dire dans de telles circonstances, non ?
- Espèce de Biiip.

La jeune femme se leva en le bousculant et quitta la chambre. Le coeur de Léon se serra. Il y avait été un peu fort. Clémence n'était pas l'objet de sa colère, même si elle n'était pas à proprement parler une personne très importante pour lui. Là encore, c'était de la jalousie : elle avait eu des parents attentionnés, pas lui. Et dans la tête d'un enfant solitaire et abandonné, cela suffisait à la catégoriser comme désagréable. Son caractère de petite fille pourrie gâtée y était également pour quelque chose. Léon inspira plusieurs fois avant de sortir de sa chambre et de redescendre auprès des invités.

Contrairement à ce qu'il croyait, peu de personnes avaient répondues à l'appel. En même temps, depuis que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom était revenu au pouvoir, rester chez soi était parfois la meilleure solution.

- J'aurais dû frapper plus fort la première fois où vous êtes arrivé en retard, le salua Amy en le voyant apparaître.
-Je suis presque certain que j'en ai encore la marque, grand-mère.
- Vous marquiez pour si peu, Léon, que cela en était presque agaçant.

L'adolescent se retint de lui faire remarquer que c'était surtout elle, qui frappait pour si peu. Il s'approcha d'elle pour l'enlacer de manière courtoise avant de serrer la main de son oncle - qui la lui broya presque. La réponse était donc oui : Clémence était de nouveau allée se plaindre à son père de sa mauvaise conduite. Le fait d'avoir presque vingt-deux ans ne la rendait pas moins puérile. Parle pour toi du haut de tes dix-sept ans, lui souffla une voix intérieure.

- Léon ! l'interpella sa mère.

Elle se dirigeait vers lui, sa main étroitement enlacée avec celle de son mari, Ed. Un éclair de jalousie traversa son esprit, puis l'adolescent se reprit et les salua d'un hochement de tête. Sa mère était ravissante, comme toujours. Ou peut-être était-ce tout simplement un reste de l'admiration sans faille qu'il lui avait portée toutes ces années, espérant un geste, une attention de sa part. Peu importait au fond pour le petit garçon qu'il avait été qu'elle ne soit pas présente. Donia avait toujours exercé sur lui une fascination sans borne.

- J'ai failli m'inquiéter, gronda Donia, peu convaincante.

Failli. Sa mère avait failli. C'était l'histoire de sa vie. Malgré tout, ce petit semblant d'affection lui réchauffa le coeur. Léon avait presque envie de se taper la tête contre un mur. Comment après tant d'années de déception pouvait-il toujours attendre après elle ? Il y avait eu l'abandon dès la naissance, puis les anniversaires manqués pour des raisons futiles. Pour des voyages,  pour des rencontres avec des hommes, pour des opportunités de carrière. Tout était bon pour ne pas venir le voir. De toute sa vie, Donia était la seule qu'il avait aimée. Et elle lui brisait le coeur un peu plus chaque jour. Pas étonnant qu'il n'accorde aucune confiance aux femmes.

- Content de te voir, mon grand, salua Ed d'une voix enjouée.
- Hm. Je vais prendre une prendre une part de gâteau, se défila Léon.

Ed sembla sur le point de rétorquer quelque-chose, mais il s'arrêta, comme conscient qu'il était inutile de vouloir échanger autre chose que des banalités avec son beau-fils. Léon n'avait jamais cherché à tisser une quelconque relation avec cet homme qui aurait pourtant eu toutes ses chances à l'élection de la figure paternelle de l'année. C'était un homme séduisant malgré sa calvitie naissance, un sorcier banal et sans histoire, en somme. Deux enfants biens élevés, une nouvelle femme charmante, une maison dans un quartier sorcier de Londres bien réputé, un chat. Ennuyeux au possible, mais présent pour sa famille. Léon n'éprouvait pas le moindre intérêt pour lui, pourtant quand il lui parlait, l'image d'un père absent resurgissait, avec les blessures et tout le reste. Il se dirigea vers le buffet et attrapa une part de gâteau, satisfait d'avoir échappé à la traditionnelle chanson et au soufflage de bougie. Se sentant observé, le jeune homme se retourna pour croiser le regard intrigué de Lukas, d'un an son cadet.

-Joyeux anniversaire, articula d'un ton nonchalant Léon à son "frère par alliance".
- Excuses-moi, que viens-tu de dire ?
- C'est une phrase que je trouve particulièrement compréhensible ... et adaptée à la situation. C'est ton anniversaire, non ?, railla-t-il avant de s'éloigner.

Le blondinet le rattrapa. Léon grimaça.

- Là, je suis un peu perdu.
- Dans ce cas, faisons simple : oublie ce que je viens de te dire. Profites bien de ta journée.

Emportant sa part de gâteau non entamée avec lui, le jeune homme planta Lukas au beau milieu du salon pour se diriger vers le jardin. Sa mauvaise humeur était palpable, aussi était-il préférable qu'il s'éloigne du reste des invités. Léon ne parvenait que difficilement à expliquer pourquoi il rejetait avec tant de ferveur Lukas. Il l'avait rencontré à la fin du mois de juillet, juste avant sa quatrième année. Ed avait été chercher son fils chez son ex-épouse - leur fille, Mia, étant malade, Léon ne l'avait rencontrée que plus tard, puis ils étaient tous les quatre partis manger dans un restaurant sorcier réputé. Et comme ça, presque du jour au lendemain, il s'était retrouvé attablé en face de sa mère et d'un homme qu'il ne connaissait pas lui annonçant qu'il pouvait compter sur lui dès à présent. C'était presque si Ed ne lui avait pas proposé de l'appeler "papa". Et Lukas qui souriait sans cesse, répétant qu'il avait toujours voulu un frère. Donia avait posé sa main sur celle de son fiancé et avait annoncé qu'ils allaient pouvoir tous vivre ensemble dans la maison qu'ils venaient d'acheter. Comme une famille. Poignant. Léon en avait recraché son jus d'orange à la figure d'Ed. La semaine suivante, après un "au revoir" sommaire et sans grande émotion à sa grand-mère chez qui il avait vécu jusque-là, il s'était enfermé à double tour dans sa chambre, refusant d'adresser la parole à Ed. Encore moins à Lukas. Qui plus est, ce garçon était à Poufsouffle. C'était certes le cadet de ses soucis, mais hors de question que quiconque à Poudlard ne découvre qu'ils passaient leurs vacances ensemble et que leurs parents étaient mariés.

Il rejoignit la silhouette assise contre un arbre au fond du jardin - cela ne pouvait être que Clémence - et s'installa à ses côtés. Il lui tendit l'assiette de gâteau en guise d'excuses. La jeune femme le foudroya du regard et planta avec un peu trop d'entrain la cuillère dans la tarte avant d'en avaler une bouchée. Léon l'imagina sans mal  l'attaquer à coup de couverts en argent jusqu'à ce que mort s'en suive.

- Tu es un monstre sans coeur.
Il encaissa sans rien dire. Après tout, il l'avait bien mérité.
- Tu comptes retourner à Poudlard ?
Et voilà, on y était. La question a dix millions de gallions de l'été.
- C'est compliqué.
- Il faut être une tête en arithmancie ?
- Pourquoi es-tu constamment agaçante ?
- Et toi, pourquoi es-tu aussi têtu ? Tu es un sang-mêlé, Léon. Ce n'est pas parce que tu t'habilles en vert-et-argent que tu dois te croire intouchable. Ton père était un moldu.

Il se mordit les lèvres, tendu. La question avait déjà été abordée au cours des quelques repas de famille auquel il avait daigné assister pendant l'été. Ed se faisait un sang d'encre pour ses enfants, eux aussi issus d'une union mixte avec une moldue. Maintenant que l'illustre directeur de l'école était mort, ce n'était qu'une question de temps avant que l'école tombe entre les mains de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Des décrets étaient déjà parus dans les journaux, stipulants que tous les élèves étaient tenus de se rendre à Poudlard, quel-que-soit la nature de leur sang. Que les fugueurs seraient traqués. Que les lignées devaient être épurées, que le statut du sang de chacun serait étudié. Et voilà donc que son géniteur revenait lui pourrir son existence.

- Je vais être basique pour que tu comprennes. Il n'est pas mon père. Je n'ai pas de père. Ce n'est qu'un lien biologique. Un simple donneur, tu vois, qui a fourni une structure cellulaire microscopique qui s'est combinée à une autre structure complexe.
- Ce n'est pas si simple.
- Mais si Clémence, c'est très simple. Je peux même te le démontrer. Tu aimes ton père ?
- Bien sûr, se braqua-t-elle, méfiante.
-Qu'est-ce qui fait que tu l'aimes ? Le fait que ta mère et lui aient consommé leur mariage ou bien la façon dont il s'est occupé de toi ces vingt-deux dernières années ?

Clémence baissa les yeux et avala la dernière bouchée de sa part de gâteau. Elle avait saisi l'idée. Il la vit ouvrir la bouche, la refermer de nouveau. Waouh. Quelle question déplacée n'osait-elle pas poser ?

- Allez Clémence ... Sans pincette, sans détour. Demande.
- Tu es de quel côté ?
- A ta droite.
Elle soupira bruyamment.
- Sérieusement.
- C'est compliqué, là encore.

Léon se rappelait sans mal de la réaction de sa grand-mère lorsqu'il avait atterri à Serpentard. Certes, les Schepper avaient un bon pourcentage de membres dans cette maison, mais Amy avait du mal à croire que le bâtard d'un moldu y trouve sa place. Et pourtant, curieusement, cette maison lui allait comme un gant. L'ambition. C'était le trait de caractère principal de Léon. Il voyait en Poudlard une échappatoire, une bouffée d'oxygène, une porte de sortie qui lui permettrait de se défaire de cette famille pour commencer à vraiment vivre. Il avait travaillé d'arrache-pied pour obtenir d'excellents résultats à tous ses examens. Plutôt d'une nature discrète et effacée durant les premières années de sa vie, Léon avait découvert en la maison des verts-et-argents une véritable famille. Faisant front contre les autres élèves, n'hésitant pas à attaquer en premier, à se moquer ouvertement des autres. Il avait découvert que l'attaque était la meilleure défense. Et également qu'il était particulièrement doué en cynisme. Si son caractère solitaire ne lui avait pas permis de se faire une multitudes d'amis, Léon se sentait chez lui à Poudlard. Là-bas, il n'était pas le pauvre petit garçon abandonné par sa mère, sans père, sans famille réellement aimante. Il pouvait être n'importe qui. Il pouvait également n'être personne. Et ça lui convenait parfaitement.

Depuis le tournoi des trois sorciers et le retour du seigneur des ténèbres, cependant,  une autre dimension était entrée en compte. Léon n'était pas stupide. Il savait que son appartenance aux verts-et-argents lui faisait côtoyer des enfants d'anciens mangemorts et que tôt-ou-tard il devrait également choisir un camp. Que pensait-il des moldus, des sangs-de-bourbes ? Pas grand chose, en réalité. Il les détestait par principe, par pure question de rivalités entre les maisons. Tout ce qu'il voulait, lui, c'était continuer à étudier et puis réussir sa carrière et ne plus jamais avoir à faire à Donia, Ed ou encore Lukas. La réponse s'imposait d'elle-même : il comptait prendre le moins possible parti dans tout cela. Il se rangerait du côté des plus forts et ne comptait pas faire de vagues.

- Du côté de personne. Je veux juste avoir mes A.S.P.I.C.s.
- Tu es conscient que le monde est en train de changer ? Que c'est bien plus compliqué que tes examens de fin d'année.

L'adolescent soupira.

- Je suis également abonné à la gazette du sorcier. Je ne vis pas dans une grotte. Mais merci de l'information.

Son imagination le ramena quelques mois auparavant, lorsque le château avait été attaqué. Sa bulle de sécurité avait explosé lorsque la guerre - appelons un chat, un chat - avait décidé de pointer son nez au sein même du château. C'était facile de ne pas y prêter attention dans son cocon, beaucoup moins aisé lorsque des sortilèges et des explosions fusaient de partout. Léon - comme de nombreux élèves de sa maison - était resté bien sagement dans sa salle commune. Le lendemain, il avait découvert la mort du directeur de son école. Il avait vu les larmes de certains,  la peur dans les yeux des autres. Avait-il eu peur ? Oui. Mais il n'avait pas l'intention de le montrer à qui que ce soit.

- Tu veux la vérité ?

Elle hocha la tête.

- Je suis complètement paumé. Je ne sais pas encore comment appréhender tous ces chamboulements. D'habitude je contrôle tout, je ne laisse rien transparaître.  Poudlard, c'est ma maison. Ma vraie famille.
- Là,  ça devient vexant.
- Tu voulais la vérité, n'attend pas de moi que je la déforme pour te faire plaisir. Je n'ai pas l'intention de défendre qui que ce soit à part moi-même. Je compte faire ce qu'il faudra pour pouvoir continuer à étudier à Poudlard parce que mon objectif final, c'est d'avoir suffisament de moyens pour ne plus avoir à subir ça.

Il pointa du doigt Donia qui, au loin, enlaçait Lukas en lui tendant un paquet cadeau. Comme toujours, son coeur se serra. Sa sensibilité était le trait de son caractère qu'il détestait le plus. S'il était plus froid, plus détaché, alors il n'aurait pas l'impression que son coeur se brisait en mille morceaux à chaque fois qu'il tombait devant une démonstration de tendresse comme celle-ci. Au fond, il savait que Donia le considérerait toujours comme son erreur de jeunesse. Et ça lui broyait littéralement les intestins de constater chaque été que malgré la haine qu'il éprouvait envers elle, il donnerait n'importe quoi pour ne serait-ce qu'un quart de l'attention qu'elle portait à sa nouvelle famille. Clémence soupira.

- Je crois que je comprends.

Ressentait-elle la même chose en voyant son ex-fiancé s'afficher avec la dernière conquête en date ? Probablement.

- Alors tu vas aussi comprendre ça : un jour, vous n'aurez plus de mes nouvelles. Parce que je compte bien mettre le plus possible de distance entre cette famille et moi. Ce n'est pas personnel, Clémence. C'est vital.
- Tu comptes pour nous, tu sais, articula-t-elle difficilement. Elle non plus n'était pas habituée aux démonstrations d'affection.
- Ce n'est pas important. Ce n'est pas le plus important.
- Tu comptes aussi pour Donia.
- Oui, mais cela ne suffit pas. Cela ne me suffira jamais. Je compte pour elle, mais pas comme un fils.

Elle posa une main sur son bras, prenant une voix douce.

- Tu ne lui laisses aucune chance de se comporter comme une mère non plus, Léon. Tu la rejettes sans cesse ... tu aurais dû la voir quand elle a su que Poudlard était attaqué. Elle avait peur. Peur pour toi.
- Elle avait peur pour Lukas.
- Oui, également, mais ....
- Cette conversation est finie. Il faut ramener cette assiette dans la cuisine.

Il lui arracha la cuillère et le plat vide des mains et se leva sans un regard en arrière. Pourquoi se confiait-il tant aujourd'hui sur sa vie ? Il fallait vite que l'été prenne fin et qu'il retourne à sa vie habituelle. Si tout se passait bien, c'était les derniers instants où il serait obligé de rester chez lui. Il serait bientôt majeur, bientôt diplômé, il pourrait fuir tout ça. Et commencer à vivre.



Dernière édition par Léon Schepper le Sam 19 Aoû 2017 - 12:58, édité 43 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard7ème annéePréfet
    Serpentard
    7ème année
    Préfet
AVATAR : Brant Daugherty
MESSAGES : 197

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 décembre 1980 (Londres)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Ven 18 Aoû 2017 - 12:18

A vous


Dernière édition par Léon Schepper le Ven 18 Aoû 2017 - 12:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Ven 18 Aoû 2017 - 20:34

Bonsoir et bienvenue,

Tout me semble en ordre, ta fiche va donc passer en discussion et nous reviendrons vers toi le plus vite possible. ^^
Revenir en haut Aller en bas
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1204

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 16:07

Indépendant et ambitieux, ce sera...

SERPENTARD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
    GRAND MANITOU
MESSAGES : 1204

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: INCONNU
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 16:08

{ A toi petit nouveau rictusemprien :

Bienvenue sur notre forum !
Nous avons le plaisir de te compter parmi nos membres aujourd'hui et pour te permettre de démarrer dans les meilleurs conditions possibles, nous voudrions rassembler ici quelques petits indicateurs qui te seront sûrement utiles par la suite !
Première étape : réserve ton avatar ! Si tu veux t'assurer que ta célébrité ne soit pas utilisée par une autre personne, le bottin des avatars est fait pour ça.

Pour réunir tes rps et/ou en proposer, tu peux te rendre dans le coin RP (demande, recensement). De ça, découleront sûrement les relations de ton personnage que nous t'encourageons à alimenter autant que possible (c'est bien pratique quand quelqu'un veut un lien avec ton personnage).

Nous avons mis en place un système de points qui te permet de faire énormément de choses. Pour te récompenser de ta validation, nous t'offrons généreusement 500 points (histoire de ne pas démarrer les poches vides, hé hé).

Si tu veux faire partie de l'équipe de Quidditch de ta maison, tu peux voir les règles de ton capitaine dans le club qui correspond.

Enfin, si tu as des questions et que tu ne sais pas comment faire, en dehors du fait que tout le monde peut te répondre sur la chatbox ou ailleurs, tu peux poser ta question dans l'aide. Il n'y a pas de questions bêtes, que des réponses constructives ! =) D'ailleurs, un parrain ou une marraine peut t'être attribué si tu en fais la demande dans la partie parrainage. Ce sont des membres à part entière, qui prennent chaleureusement le temps de t'aider dès que tu en as besoin. Ton intégration n'en sera que plus facile donc n'hésite pas !
A ton tour, si tu veux nous aider à nous améliorer, dans n'importe quel domaine que ce soit, nous sommes ouverts à toutes suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 16:10

Qu'est-ce-que j'avais dis ? Je suis une voyante. Bienvenue jeune cobra !
Revenir en haut Aller en bas
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 9510

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 16:46

Abi, tu prenais pas beaucoup de risque !

Bonne fiche, tu es le bienvenue ici. En espérant que tu te plaises ici.

(Ancien joueur ? Mais qui étais-tu donc ?)

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE7ème annéePréfète-en-chefMODO
    POUFSOUFFLE
    7ème année
    Préfète-en-chef
    MODO
AVATAR : Lucy Hale
MESSAGES : 1113

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 3 octobre 1979, Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 16:50

Le vert sied bien à ton personnage en tout cas (même si je te préférais en rouge sous Mike )

Rebienvenue ici en tout cas, et au plaisir d'avoir un lien de folie avec ce petit Léon ;)

_________________

Carlie E. Peters
« Say something, I'm giving up on you.. I'll be the one, if you want me to. Anywhere, I would've followed you... Say something, I'm giving up on you » © Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 18:51

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Serpentard7ème annéePréfet
    Serpentard
    7ème année
    Préfet
AVATAR : Brant Daugherty
MESSAGES : 197

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 décembre 1980 (Londres)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 20:30

Merci à vous tous
Difficilement reconnaissable ... je suis l'ancien Mike, un peu le contraire de Léon d'ailleurs <3 J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire cette fiche alors je suis contente de voir que vous l'avez appréciée !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 20:34

Serpy recrute ?

(re) Bienvenue ! Mike n'était qu'un brouillon pour mieux préparer ton arrivée dans la plus belle des maisons (après Serdaigle, bien sûr...)
Amuse toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
APPRENTI(E)Filière enseignement
    APPRENTI(E)
    Filière enseignement
AVATAR : Kaya Scodelario
MESSAGES : 277

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 1 octobre 1976
SANG SANG: pur
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Lun 21 Aoû 2017 - 22:47

Parce que je n'ai pas de respect, je recycle mes messages, moi..!

Donc ! Salut !

J'imagine que pour faire les choses correctement, il faudrait que je connecte ma Serpentard, mais j'ai la flemme ! Je l'ai déjà dit, ça, non ?

Bienvenue ! J'espère que tu te plairas parmi nous et tu verras, les Serpentard, ils sont cool... Parce que nous, on a London, le chat d'Abigail. C'est notre mascotte ! Et ça aussi, je l'ai déjà dit, mais je m'en fou, parce que c'est la vérité vrai !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE5ème année
    SERDAIGLE
    5ème année
AVATAR : Freya Mavor
MESSAGES : 518

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 04/03/1982 à Londres
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Mar 22 Aoû 2017 - 10:50

Je peux enfin te le dire de manière officielle : bienvenue Léon !

Une belle fiche, un personnage intéressant, et un futur lien toxique ! J'ai hâte de te lire et peut-être même de te croiser en RP !

_________________

 
 
Across the Universe
Peu importe l'immensité du néant dans lequel elle est plongée, elle continuera à croire qu'un filet de lumière, aussi mince soit-il, existe quelque part et pourra surpasser l'ombre ~  ©endlesslove.
>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERDAIGLE6ème annéeAdmin fouineuse
    SERDAIGLE
    6ème année
    Admin fouineuse
AVATAR : Mandy Moore
MESSAGES : 9510

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: SANG MÊLÉ
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Mar 22 Aoû 2017 - 13:43

MIKE ! Ca fait plaisir de te revoir !

Carlie E. Peters a écrit:
Le vert sied bien à ton personnage en tout cas (même si je te préférais en rouge sous Mike )

Je suis sûre qu'il y a moyen de vous mettre en couple trouver un lien intéressant !
(Comment ça, je suis incorrigible ? Mais avouuuuez que Léon est un mauvais garçon et que ça irait très bien à Carlie qui aime que les mauvais garçons !)

_________________
Jessicayumi Anthéa Belmontet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard7ème annéePréfet
    Serpentard
    7ème année
    Préfet
AVATAR : Brant Daugherty
MESSAGES : 197

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 décembre 1980 (Londres)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Mar 22 Aoû 2017 - 13:47

Mais oui, elle préfère les mauvais garçons. Mike ne s'en ait jamais remis Léon le vengera !
Je suis content(e) d'être aussi de retour parmi vous Yuyu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERPENTARD1ère année
    SERPENTARD
    1ère année
AVATAR : Ava Acres
MESSAGES : 419

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 01/04/1986 à Rennes
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Mar 22 Aoû 2017 - 16:58

Bienvenue Léon, un vert de plus
Tout pareil qu'Astrid, les verts, c'est les meilleurs, et pas de parti pris (c'est pas mon genre) !

J'espère que tu te plairas avec nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poufsouffle6ème annéePréfet & Poursuiveur
    Poufsouffle
    6ème année
    Préfet & Poursuiveur
AVATAR : K.J. Apa
MESSAGES : 350

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: N/A
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Jeu 24 Aoû 2017 - 1:54

Welcome Léon !

_________________



THERE IS STRENGH IN NUMBERS
« Differences of habit and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open. » ► ALBUS DUMBLEDORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard7ème annéePréfet
    Serpentard
    7ème année
    Préfet
AVATAR : Brant Daugherty
MESSAGES : 197

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire.
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 4 décembre 1980 (Londres)
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV Jeu 24 Aoû 2017 - 10:03

Merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV

Revenir en haut Aller en bas

[Terminée] Léon Schepper - Fiche de présentation élève - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Codes pour fiche de présentation» Code pour votre fiche de présentation» La fiche de présentation : le modèle obligatoire» — MODÈLE; fiche de présentation» Modèle de fiche de présentation (obligatoire)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACCUEIL :: Présentations :: Présentations élèves :: Fiches validées-