AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Nov 1997] Révèle tous tes secrets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE  Rafleur
    MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE
    Rafleur
AVATAR : Tom Hardy
MESSAGES : 75

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28 Mai 1967
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: [Nov 1997] Révèle tous tes secrets Mer 26 Juil 2017 - 16:18

« Par le caleçon long de Merlin quand est-ce qu'il va terminer son charabia ! » grogna intérieurement le rafleur mal réveillé.
Il était tôt, très tôt, trop tôt à son goût pour débuter une réunion. La veille, une missive avait atterri sur son bureau, lui indiquant qu'une réunion urgente devait avoir lieu le lendemain et que toute absence « serait sévèrement punie ». Une phrase classique des lettres de mission pour te rappeler qu'une entrave aux ordres n'était plus réprimandée par un simple « rappel à l'ordre ». Aucun employé dans ce bureau n'avait envie de perdre un doigt, une femme, ou son travail. Dans la grande salle principale de leur département, quelques rafleurs étaient rassemblés, tous tentant tant bien que mal  de maintenir les yeux ouverts. Sam avait été le dernier à arriver, et il avait rapidement jaugé de la situation. Se tenaient dans cette pièce les principaux rafleurs du coin, suffisamment gradés pour éviter les basses besognes mais pas encore assez pour accorder une heure de sommeil supplémentaire. Il les avait rejoint sur l'une des chaises installées dans un coin, toutes dirigées vers l'un des bureaux. Là, se tenait son supérieur direct. L'homme dansait d'un pied sur l'autre et ne cessait de jeter des coups d'oeil à l'énorme horloge près de l'entrée.

« Il ne devrait plus tarder maintenant, murmura pour la quinzième fois leur supérieur, c'est lui qui vous fera la présentation de la mission, c'est plus simple au moins il pourra répondre à vos questions si vous avez des questions, et puis vous expliquez tous les détails pour être sûr que... ah ! Le voici ! »

Lorsque le dernier que tout le monde attendait entra dans la pièce, tous les regards se tournèrent vers lui tandis que le supérieur s'empressait de le rejoindre, la main tendu et le sourire jusqu'au oreilles. Sam plissa les yeux pour réveiller son sens naturel de la vue encore ensuqué. Le nouveau venu était grand, mince et un long manteau noir ébène lui couvrait entièrement le corps. Son visage fin et blanchâtre faisait froid dans le dos, mais pas plus que son regard de glace, semblant pouvoir percer jusqu'à la chair. Sam se redressa sur sa chaise et activa son cerveau. Mais même du plus profond de sa mémoire, il n'avait aucun souvenir de cet homme. Ce qui était sûr, c'est qu'à la manière qu'avait son chef de courber ainsi l'échine et se transformer en petit toutou domestique, ce n'était pas un individu quelconque qui venait leur parler.
L'homme s'avança sans adresser un seul regard aux rafleurs réunis. Il attendit d'avoir atteint le bureau, de s'y être installé et d'avoir éparpillé quelques parchemins. Là, un silence de mort enveloppa la pièce durant quelques secondes qui parurent durer une éternité. Il la brisa de sa voix calme.

« Messieurs, j'irai droit au but. Comme vous devez le savoir il est de votre compétence de chercher et ramener au Ministère pour évaluation les sangs-mêlés et nés de Moldus qui sont inscrits sur les listings que l'on vous fait parvenir. Bien entendu vous pouvez, si le cas se présente, inscrire une personne sur cette même liste lorsque vous jugez que son cas doit être étudié. »

Sam tenta du mieux qu'il lui été possible de ne pas tourner le regard vers ses collègues, mais il brûlait d'envie de connaître leur réaction. On aurait qu'un loup était entré dans une bergerie et qu'au lieu de commettre un bain de sang, il se contentait de jouer avec leur nerfs. Il n'était pas difficile de deviner de quel « camp » cet homme venait. En écoutant ses propos, Sam senti son cœur sombrer dans sa poitrine. Lorsque l'on met des mots sur un fait,ce dernier apparaît toujours comme étant une abomination. Pourtant rien n'était inventé, il s'agissait bien là de leur devoir principal de rafleur. Mais c'était difficile à entendre. L'homme continua tranquillement et leur annonça la raison de sa venue.

« Ces hommes et ces femmes ne se trouvent pas uniquement dehors, ils sont également ici, au sein du Ministère. Si un premier nettoyage a été effectué il y a quelques mois, nous n'avons pas encore étudié tous les sorciers et prétendus sorciers travaillant au Ministère. J'ai demander à votre supérieur de réunir les rafleurs qui ont un peu de jugeote. Il ne s'agit pas là d'arrêter stupidement une personne et l'amener en salle d'interrogatoire. Les employés qui ne répondent pas aux critères se cachent et ne connaissent que trop bien le fonctionnement du Ministère. Il faudra user de force si besoin mais surtout, en aucun cas les laisser s'enfuir. Si vous ne pouvez les rafler sans les tuer ou les blesser sérieusement, au moins notez leur signalement, avec comme objectif « mort ou vif ». Des questions ? »

Il y avait presque une touche de sarcasme dans cette question. Cloué sur sa chaise, Sam avait du mal à digérer toutes les informations. De « nettoyage » à « mort ou vif », en passant par la salle d'interrogatoire (où il avait pu assister à bien des moments difficiles), chaque mot de cet homme visiblement venu tout droit des enfers avait eu l'effet d'un coup de fouet. Voilà une mission bien compliquée à mener. Clairement il fallait ratisser le Ministère et épingler ceux qui étaient hors des « critères » de sang. Personne dans l'assemblée n'osa lever la main pour demander plus de détails. A vrai dire que pouvait-on demander de plus ? Leur supérieur lui-même n'avait pas bougé d'un cil durant toute la présentation, debout à côté du bureau. Son visage blême trahissait cependant sa pensée. Sam ne put s'empêcher de se demander ce qu'il avait dû subir pour se maintenir à son poste, lui qui n'était pas de sang-pur. Ou peut-être continuait-il à subir des pressions terribles.
L'homme se leva,ramassa sa paperasse, leur fit un signe de tête en guise d'au-revoir et s'en alla en claquant la porte. Un silence lourd s'installa, que le chef brisa sans grande motivation.

« Vous savez ce qu'il vous reste à faire. Pas de limite de temps, vos affectations premières se trouvent sur vos bureaux respectifs. Libre à vous ensuite de vous organiser. »

Tous se levèrent sans un bruit, digérant encore les nouvelles. Le chef rajouta quelque chose qui finit le plomber l'ambiance et la journée toute entière :

« Vous vous en référez directement à monsieur Stark que vous venez de voir. Je ne veux rien savoir de cette histoire. »

*

Aucun rafleur n'avait discuté durant le temps qu'il leur fallait pour rejoindre leur quartier général. Sam gardait les yeux rivés au sol, la tête bouillonnante. Il ne s'agissait pas de faire voler en morceaux le Ministère tout entier, ni de ne rendre aucun résultat, auquel cas c'était lui qui finirait en morceaux. La situation était des plus complexes pour tous, aussi chacun réfléchissait en silence à la manèire de procéder. Saluant brièvement les autres collègues, Sam rejoignit son bureau et déchira fébrilement l'enveloppe contenant les indications. Quelques mots seulement y était inscrits :
« Sam Dewey ; Département des transports magiques. ».

A présent parfaitement réveillé, la rafleur raya la liste des tâches qu'il devait accomplir pour la journée et inscrivit sur son agenda « Mission spéciale » en grand. Évitant de trop réfléchir, il se saisit de ses accréditations et se dirigea vers le département où il était affecté. Il ne connaissait presque pas ce lieu. En fait, cela ne lui évoquait même rien en termes de missions. Que faisait les gens qui s'y trouvaient ? Restriction des transports ? Délivrance de permis ? Ce devait être ce genre de travail. A présent que le Seigneur des Ténèbres voulait tout contrôler, certainement que les transport devaient être surveillés étroitement, aussi les employés d'un tel lieu devait avoir du pain sur la planche. Sam atteignit le département et observa les alentours. Après avoir donné ses papiers à l'accueil, il arpenta les couloirs. Ne sachant trop comment s'y prendre, il retourna voir l'hôtesse d'accueil.

« Vous avez une liste des employés de ces bureaux ? »

A cette question la jeune femme se mit à trembler et son maquillage ne put cacher son tein qui virait du rose au blanc brusquement. Acquiesçant, elle sortit un long parchemin enroulé sur lui-même et le lui tendit, gardant les yeux rivés sur son bureau. Sam n'avait pas envie de faire dans le m'as-tu-vu, aussi récupéra-t-il le document et sortit sans ajouter un seul mot. Marchant pour revenir à son bureau, il lu les différents noms et informations qui leur étaient liés. Certains noms étaient accompagnés du sigle prouvant qu'ils étaient déjà passés à la question, et qu'ils avaient été décrétés sang-pur ou sang-mêlé à surveiller. Cependant quelques uns ne portaient pas ces indications et c'était là que Sam intervenait. Il prit la liste par le dernier nom. « Damien Swart ; Apprenti Moniteur de Transplanage ».

« Pauvre gamin » ne put s'empêcher de lâcher Sam.

Il ne savait pas si les personnels des différents départements avaient été mis au courant de cette « descente » de rafleurs. Une fuite avait pu avoir lieu, mais en ce cas, la tâche n'en serait que plus ardu. L'expression « mort ou vif » de ce monsieur Stark s'était inscrit au fer blanc dans sa mémoire. Après avoir récupéré un hibou, il inscrivit un message à destination du jeune homme.

« Monsieur Swart,
En ma qualité de membre de la brigade des forces magiques, je vous convoque afin de mettre à jour votre dossier administratif, notamment le statut de votre sang. Veuillez me répondre dans la journée par retour de ce hibou et indiquer un lieu et une heure pour que l'on puisse se rencontrer. Sachez que  cette affaire doit se régler dans les 24h.
Sam Dewey »

N'osant même pas se relire, il alla confier cette missive à un hibou du Ministère qui s'envola aussitôt. Loin d'être fier du travail qu'il menait actuellement, Sam retourna à son bureau et se mit au travail, attendant la réponse de Damien Swart.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière déplacement
    APPRENTI(E)
    Filière déplacement
AVATAR : Kevin Zegers
MESSAGES : 1309

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: NÉ(E) MOLDU(E)
MessageSujet: Re: [Nov 1997] Révèle tous tes secrets Dim 17 Sep 2017 - 1:32

Il avait eu une chance inouïe, quelques mois plus tôt. Interrogé par Dolores Ombrage à l'occasion de la cession d'enregistrement des nés-moldus, l'ancien Poufsouffle avait craint ne pas avoir été très convaincant. Il faut dire que les détraqueurs présents dans la salle d'interrogation ne l'avaient pas aidé à se détendre... Pas plus que l'affreux crapaud qui avait insinué qu'il était un voleur de magie. Déstabilisé, il avait rapidement perdu ses moyens. Finalement, il ne devait son salut qu'à l'arrivée inattendue du célèbre Harry Potter, qui avait perturbé la réunion. Profitant de l'agitation, Damien s'était éclipsé et avait taché de se faire discret dès lors. Nerveux, il était néanmoins resté sur ses gardes, prêt à être convoqué à nouveau. Mais rien... Peut-être que sa fiche d'interrogatoire avait été égaré.

Les mois étaient passés sans que le sujet ne soit remis sur le tapis et Damien Swart avait fini par se dire que tout cela était derrière lui... Jusqu'au jour où il découvrit un étrange courrier sur son bureau...
« Monsieur Swart,
En ma qualité de membre de la brigade des forces magiques, je vous convoque afin de mettre à jour votre dossier administratif, notamment le statut de votre sang. Veuillez me répondre dans la journée par retour de ce hibou et indiquer un lieu et une heure pour que l'on puisse se rencontrer. Sachez que  cette affaire doit se régler dans les 24h.
Sam Dewey »
Sa main se referma sur le parchemin avec agacement. Une mise à jour de son dossier administratif ? Réellement ? L'ancien Poufsouffle n'y croyait pas, soupçonnant plutôt la brigade des forces magiques d'avoir retrouvé sa fiche d'interrogation de septembre... A moins qu'elle ne l'ai réellement perdu et ai décidé de lui reposer les mêmes questions, une seconde fois.

Prenant sa tête entre ses mains, Damien soupira bruyamment. Bien sûr, il était en colère, mais il avait encore plus peur de ce qu'il pourrait arriver si l'entrevue se passait mal. Aussi il se demandait si sa place était toujours auprès des sorciers et s'il ne devait pas faire comme bon nombre de nés de moldus : c'est à dire fuir. Cette hypothèse ne l'enchantait guère, car il ne voulait pas arrêter son apprentissage en cours de route, ni même renoncer à ses habitudes quotidiennes... Merlin, il n'aurait peut-être plus le choix dans un avenir proche... En attendant, il était dans son bureau et ne pouvait incontestablement pas ignorer ce courrier. Et ce même, même s'il l'aurait voulu.  C'est pourquoi, il inscrivit quelques mots sur un parchemin, sans prendre le temps de s'appliquer.
« Monsieur Dewey,
Je suis disponible toute la journée dans mon bureau.
Damien Swart »
Court et concis ; mais il ne voyait aucune raison de s'attarder davantage sur sa réponse. N'était-ce pas là, les informations attendues par son correspondant ? Si, alors il allait s'en contenter. A aucun instant, il ne lui était venu à l'esprit que c'était à lui de se déplacer dans les bureaux de la brigade des forces magiques. Naïvement, il s'était dit que si ce dénommé Sam Dewey souhaitait le rencontrer, il viendrait à lui dès qu'il connaitrait ses disponibilités.

Une fois le courrier envoyé, le jeune moniteur de transplanage se remit au travail. Il ignorait quand l'homme débarquerait dans son bureau et il n'avait pas de temps à perdre. Certains de ses dossiers méritaient d'être traités, mais bien qu'il ne s'agissait pas de sa tâche favorite, il ne pouvait y échapper.

Lorsqu'on vient toquer à sa porte (qui était déjà entre-ouverte), Damien supposa qu'il s'agissait de Sam Dewey et ce sans même prendre le temps de vérifier l'identité de son interlocuteur.

- Est-ce que vous faites partie de ces gens qui s'estiment supérieurs aux autres et qui pourtant pensent qu'un enfant de dix ans est capable de "voler" la magie, alors qu'il ignore qu'elle existe?

L'accueil n'était pas des plus cordial, mais Damien n'y prêtait aucune attention. Il n'avait d'ailleurs pas daigné lever les yeux du parchemin qu'il était en train de consulter. Ce ne fut que lorsqu'il eut terminé sa lecture, qu'il redressa la tête et toisa son interlocuteur.

- En quoi puis-je vous être utile ?

Sarcastique, il était. Au fond, il n'avait aucune envie d'être "utile" à son homologue. Mais il ne pouvait se permettre une attitude totalement détaché et indifférente. Il ignorait encore le réel objet de cette entrevue et il devait rester prudent. Peut-être était-il devenu trop parano ?  Peut-être qu'il ne s'agissait que d'une affaire administrative sans incidence.

_________________
« Il y a des choses qui ne
s’expliquent pas.
»


"Troll en Divination, Piètre en Histoire de la Magie et en Botanique et Désolant en Potion. Mr Swart, vous pensez réussir votre vie professionnelle, avec de tels résultats ?" Pomona Chourave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE  Rafleur
    MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE
    Rafleur
AVATAR : Tom Hardy
MESSAGES : 75

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28 Mai 1967
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Nov 1997] Révèle tous tes secrets Dim 3 Déc 2017 - 20:08

La réponse ne se fit pas attendre. A peine Sam eut-il le temps d'ouvrir un nouveau dossier que déjà un papier se retrouva sur son bureau, tremblotant, attendant avec un genre d'avidité qu'on le lise. Machinalement il déplia le bout de parchemin et parcourut les quelques lignes rédigées. A en croire cette écriture saccadée, ce monsieur Swart semblait fort occupé et n'appréciait pas être dérangé durant ses heures de service. Qu'à cela ne tienne, il devait passer au crible des autorités du nouveau Ministère. Rares étaient les sorciers qui attendaient impatiemment cette régularisation obligatoire. Les sangs-purs peut-être, et encore en général ces derniers se sentaient presque humiliés par une telle procédure. M'enfin, on ne demandait pas à Sam de réfléchir sur ces nouvelles démarches administratives. De l'action, c'est tout ce qu'on attendait de lui. Foutue vie.
Il froissa le papier d'un geste de la main et l'envoya dans la corbeille la plus proche. Au travail. Sam  se leva de son siège, s'étira longuement et enfila son par-dessus. Une fois cela fait, il se dirigea vers la sortie en faisant un signe de la tête à son chef, assis derrière son bureau. Ce dernier le remarque à peine, occupé à lire un dossier.

Une fois sorti des locaux des chefs rafleurs, Sam se fit avaler rapidement par la masse humaine qui se déplaçait avec entrain dans le grand hall du Ministère de la Magie. Des vagues de sorciers allaient et venaient dans tous les sens, certains préoccupés, d'autres, la tête basse, tentaient de ne pas se faire remarquer. Les temps étaient durs, il fallait se cacher pour vivre, vivre pour se cacher pour bon nombre d'entre eux. La tête haute, le rafleur essayait de ne pas croiser de regard, ignorant presque les mouvements de recul que quelques personnes faisaient en le voyant arriver. Son visage commençait à être connu parmi les sorciers « à la limite » de la loi (et quelle loi!). Mais ce qu'ils ignoraient, c'est que Sam ne faisait que répondre aux ordres qu'on lui donnait et se refusait à agir de son propre chef. Il haïssait intérieurement ses collègues qui, même lors de leur temps libre, tourmentaient des sangs-mêlés, nés de Moldus et autres sorciers pas encore déclarés. Au-delà d'un certain abus de faiblesse, Sam trouvait cela parfaitement lâche. Ces collègues et lui-même furent à leur place un jour, ils avaient juste courbé l'échine pour garder leur place et sécuriser la paye du mois. C'était pathétique. Cette foutue vie était pathétique.

Il rentra dans un autre bâtiment et le silence se fit soudain sentir. Visiblement les personnes travaillant dans ce département étaient soucieux de leur tranquillité. D'un pas le plus silencieux possible, le rafleur traversa les différents couloirs, jetant un œil sur les noms affichés en haut des portes pour trouver le bureau de Monsieur Swart. Un sorcier arriva face à lui. Au début d'un pas souple, il fut pris de panique en identifiant le rafleur et tourna prestement dans un autre couloir, pour disparaître le plus vite possible. Ce genre de comportement, Sam était habitué.

Il trouva enfin le bureau de Swart. Il cogna à la porte et entra sans attendre l'invitation.

- Est-ce que vous faites partie de ces gens qui s'estiment supérieurs aux autres et qui pourtant pensent qu'un enfant de dix ans est capable de "voler" la magie, alors qu'il ignore qu'elle existe?

Pris au dépourvu Sam s'immobilisa sur le seuil. L'homme n'avait pas levé les yeux, sûrement devait-il s'attendre à son arrivée, il devait être son seul « rendez-vous » de la journée. Sans répondre Sam entra, s'installa sur une chaise face à Swart et sortit le document qu'il devait remplir.

- En quoi puis-je vous être utile ? 

Sam se sentit passablement agacé par tant de condescendance. Il jeta le document sur le bureau de Swart, de telle façon qu'il ne pouvait ignorer la tâche à accomplir.

« Désolé de vous importuner M'sieur, je suis juste là pour que vous remplissiez ce papier. Alors plus vite ce sera fait, plus vite je partirai, vous inquiétez pas. »

Il s'enfonça un peu plus dans son siège et se mit à observer le bureau, en attendant que l'homme fasse son devoir. A première vu le gamin ne devait pas dépasser les 30 ans, et paraissait bien plus jeune que Sam. C'était un fraîchement diplômé, tout droit sorti de Poudlard à qui il avait affaire. Grand bien lui fasse, il a visiblement réussi à trouver une bonne planque au sein du Ministère, peut-être ne s'en tirerait-il pas trop mal, selon son « statut de sang ». A cette simple pensée le rafleur eut un léger sourire. Par Merlin, combien de malheurs dans ce monde pour une simple histoire de globules rouges ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APPRENTI(E)Filière déplacement
    APPRENTI(E)
    Filière déplacement
AVATAR : Kevin Zegers
MESSAGES : 1309

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE:
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE:
SANG SANG: NÉ(E) MOLDU(E)
MessageSujet: Re: [Nov 1997] Révèle tous tes secrets Lun 25 Déc 2017 - 22:45

Sam Dewey n'était pas le bienvenu. Ce n'était pas réellement un secret. Par son attitude, Damien le démontrait ouvertement. Il n'avait pas daigné lever les yeux de son parchemin, lorsqu'il était rentré de son bureau. Peut-être n'était-il pas malin en agissant de la sorte. Après-tout, il n'allait pas se le mettre dans sa poche, ainsi. Et Merlin savait, qu'il était important de soigner son image en ces temps quelque peu orageux. Soupirant intérieurement à ses propres réflexions, l'ancien Poufsouffle se résigna à quitter son papier -qui avouons-le était loin d'être passionnant- du regard, pour observer le membre de la brigade des forces magiques. Bien ! Il ne fallait pas totalement négliger le rendez-vous... Il ne put néanmoins s'empêcher un peu d'ironie, lorsqu'il demanda s'il pouvait être utile à son interlocuteur. Foutaise ! Il n'avait aucune envie d'être disponible ou agréable.

Damien analysa l'homme qui lui faisait face.
Il lui était étranger. Peut-être l'avait-il déjà croisé dans les couloirs du Ministère, mais il n'y avait jamais prêté attention. A vrai dire, le jeune adulte ne s'intéressait qu'aux personnes qu'il côtoyait quotidiennement. Les autres, il les envoyait directement aux oubliettes. Néanmoins, devant la gravité de la situation, Damien sut immédiatement qu'il ne devait pas oublier Dewey. Qui sait, ils seraient peut-être emmenés à se recroiser.

En essayant de deviner l'âge du membre de la brigade des forces magiques, Damien se rendit compte qu'il en était incapable. Il n'était pas physionomiste. Néanmoins, il aurait parié que Mr Dewey avait au moins sept ans de plus que lui. Il ne lui semblait pas l'avoir déjà croisé dans Poudlard, à l'époque où il s'y trouvait. Bien qu'il n'en montra rien, Damien estima que son homologue était bien plus âgé. Permettez-moi le commentaire, la barbe que portait le rafleur ne l'aidait pas à paraître plus jeune. Alors, intérieurement, Damien imagina sa vie. C'était très certainement un "vieux plouc", d'une quarantaine d'année, marié une première fois, papa d'une petite fille, qui vivait mal son divorce.

Le document, objet de la conversation, fut jeté sur son bureau. Un brin surpris par ce geste quelque peu brusque, Damien, se demanda s'il s'agissait d'une provocation ou d'un rappel à l'ordre. Après-tout, il avait peut-être dépassé les bornes. Il était certes jeune et fougueux, mais la jeunesse n'excusait pas le manque de respect.

- Désolé de vous importuner M'sieur, je suis juste là pour que vous remplissiez ce papier. Alors plus vite ce sera fait, plus vite je partirai, vous inquiétez pas.

S'inquiéter ? Si peu.
Au fond, derrière l'insolence et les mauvaises manières, se cachait la peur. Ignorant les conséquences de cette entrevue, l'angoisse rongeait Damien. Et il avait toutes les difficultés à gérer le trop plein d'émotions.

- Et je peux savoir à quoi ça consiste ?

Un brin provocateur, mais il était sincèrement intéressé par la réponse. Damien n'avait pas encore touché aux feuilles présentes sur son bureau. Voulant néanmoins montrer sa bonne foi (il fallait bien soigner les apparences !), l'ancien Poufsouffle se saisit du document et y jeta un premier coup d'œil rapide. Tendant le bras vers son porte plume, il se saisit de quoi écrire.

- Quand on me demande mon nom et prénom, ça va, ce n'est pas sorcier, tenta t-il de plaisanter en lisant la première ligne du document. Enfin... euh... Je...

Autant il était persuadé qu'un moldu comprendrait la référence, autant il fut soudainement prit d'un doute... Il aurait peut-être dû employer une expression plus commune chez les sorciers. Penaud, il tenta de détourner l'attention, raclant maladroitement la gorge et en trempant sa plume dans l'encrier se trouvant sur le bord de son bureau. Merlin, il n'était pas à l'aise.

[Joyeux Noël, vieux ;) ]

_________________
« Il y a des choses qui ne
s’expliquent pas.
»


"Troll en Divination, Piètre en Histoire de la Magie et en Botanique et Désolant en Potion. Mr Swart, vous pensez réussir votre vie professionnelle, avec de tels résultats ?" Pomona Chourave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE  Rafleur
    MEMBRE DE LA BRIGADE DE POLICE MAGIQUE
    Rafleur
AVATAR : Tom Hardy
MESSAGES : 75

INFOS PERSONNAGE
SITUATION AMOUREUSE SITUATION AMOUREUSE: Célibataire
DATE & LIEU DE NAISSANCE DATE & LIEU DE NAISSANCE: 28 Mai 1967
SANG SANG: mêlé
MessageSujet: Re: [Nov 1997] Révèle tous tes secrets Jeu 15 Fév 2018 - 12:31

Au fond de lui un certain mal être était perceptible. Ce formulaire, il l'avait traîné au quatre coins du Ministère avec ses collègues afin d'effectuer ce « recensement de sang » imposé par la hiérarchie. Sam savait que quelque part, dans les immenses et innombrables salles du département de la police magique, étaient entreposées toutes les informations les plus précises possibles sur chaque employé. Et petit à petit, c'était chaque sorcier, chaque futur sorcier à peine arrivé à l'âge de onze ans qui serait fiché comme sang-pur, sans-mêlé ou né de parents moldus. A peine arrivé dans le monde des sorciers, déjà fichés, épinglés et peut-être même traqués. Il était clair que tant que les forces du mal seraient au pouvoir, Sam aurait beaucoup de travail, ingrat certes, mais du travail. Cela faisait des mois maintenant que ce recensement avait lieu. Chaque jour en venant travailler il voyait des sorciers emmenés de force dans les profondeurs du Ministère pour y être interrogés. Pour eux, le monde avait basculé à partir du moment où ils avaient reçu ce fichu formulaire. Qu'un simple morceau de parchemin décide de toute ton existence, c'était une réalité délirante. Mais une réalité tout de même.

Bien entendu Sam l'avait rempli. Mais en tant que rafleur « dévoué à sa tâche » comme l'avait si bien précisé son chef à ses supérieurs, il n'était en rien inquiété. Né d'une mère sorcière et d'un père moldu, il aurait dû subir un certain nombre de questions et, selon le juge qui aurait eu en charge son dossier, des épreuves en tout genre. Sa mère, les plus anciens du Ministère s'en souvenait. Elle avait longtemps travaillé dans la bibliothèque particulière du Ministère de la Magie et était réputée pour sa rigueur, son intelligence et sa vivacité d'esprit. De nombreuses personnes avaient fait appel à elle lors de dossiers importants car elle avait de grandes compétences en matière de recherche documentaire. On aurait dit qu'elle connaissait l'intégralité du fonds des archives ministérielles sur le bout des doigts. Rien ne lui échappait. Sam ne se souvenait plus d'ailleurs comment ces anciens employés avaient fait le lien entre elle et lui, alors qu'ils ne portaient pas le même nom. Sûrement lors de ces jeunes années il avait dû laisser cette information s'échapper. A l'époque il cherchait par tous les moyens à bien se faire voir, il était gonflé d'ambition et désireux de bien faire. Par Merlin, c'était une autre époque !

Sam laissa le temps au jeune homme en face de lui de parcourir les lignes du formulaire. En attendant il observa la pièce autour de lui avec un peu plus d’intérêt. L'homme travaillait au département Déplacement du Ministère de la Magie. Dans son dossier il avait appris que Monsieur Swart était apprenti. Un jeune sorti de Poudlard, fraîchement diplômé, avec encore de la morve au nez. Il avait aussi remarqué le détail amusant qu'il avait été également réparti à Poufsouffle. Si l'on se fiait donc à la sagesse du vieux Choixpeau Magique, les deux hommes avaient un caractère assez proche. Le rafleur reporta son attention sur son interlocuteur et s'imagina un instant le rencontrer dans un cadre tout à fait différent, comme autour d'une Bierraubeurre. Ils avaient trop d'écart pour avoir arpenté les couloirs de l'école en même temps, et Sam sentit soudain tout le poids de son âge sur les épaules. Non pas que trente ans soit un âge particulièrement avancé, mais tout de même, le fait d'avoir changé de dizaine avait eu un certain effet sur son comportement. Il s'était alors posé la question de sa place dans le monde magique, de son indépendance, de son avenir. Pour la norme sociale trente ans et le bel âge de la réussite professionnelle, voire même familiale. Sam était rafleur, célibataire. Ceci dit, il avait beau se forcer à trouver ça ennuyeux, il s'en fichait royalement. Le Sam travailleur et ambitieux avait laissé place au Sam bourru et chiant au possible. Son poste de rafleur l'avait profondément transformé, comme si cela avait déclenché chez lui un mécanisme d'auto-défense, de survie face à l'horreur.

La dernière phrase du jeune Swart lui remis aussitôt les pieds sur terre. Il cru d'abord avoir mal compris et fronça les sourcils en se remémorant des cinq minutes qui venaient de s'écouler. Il trouvait cela étrange qu'après l'accueil passablement glacial qu'il avait reçu, le jeune apprenti se soit mis à bégayer. Enfin non, il n'y avait rien d'étonnant à cela. Lui aussi avait dû endosser son mécanisme de défense depuis un certain temps et la vue de ce formulaire l'avait brutalement rappelé à la réalité. Sam n'eût pas besoin d'attendre qu'il remplisse le parchemin, il comprit à ce balbutiement et ce regard fuyant que le statut de sang posait problème.

Brutalement empli d'empathie pour ce pauvre garçon à peine adulte qui faisait face à son sort, Sam baissa les yeux et fixa ses chaussettes durant quelques instants. Puis il reprit confiance en lui. Inutile de laisser cette situation s'étaler sur plusieurs heures, ce n'était agréable pour aucun des deux sorciers. Sam s'éclaircit la gorge et tenta de mettre un maximum de douceur dans sa voix.

« N'indiquez que le strict minimum Monsieur, vos informations civiles : nom, âge, adresse et tout, ensuite les infos sur votre baguette, puis vous cochez une des cases en bas et vous complétez le p'tit rectangle. »

Ce formulaire était à la fois simple à remplir et terriblement stressant. Dans une première partie les informations banales sur le sorcier était demandé, avec une petite étoile pour indiquer que chaque champ devait être impérativement complété. Des informations sur la baguette était aussi demandé, sa composition ainsi que le lieu d'achat. Puis trois cases apparaissaient : Sang-Pur, Sang-Mêlé, Né de Moldu, l'une d'entre elles était à cocher. Enfin, un dernier encart demandait à l'intéressé de décrire ses origines familiales, s'il y avait des moldus et/ou des sorciers dans la famille, leurs noms. Sam s'imaginait très bien à quel point il était difficile de remplir ce parchemin parce qu'il savait toutes les conséquences que cela pouvait déclencher. S'il n'avait pas été lui-même rafleur, il aurait subi cette rencontre avec un représentant des forces magiques que Swart était en train de vivre.

Bêtement, il se sentit obligé d'ajouter :

« Indique le minimum, mais la vérité. Tu …. vous n'aimeriez pas savoir ce qui arrive aux menteurs identifiés par Véritasérum. »

Il fixa un long moment le jeune homme et s'en voulait. Oui il s'en voulait de n'être jamais inquiété en rentrant chez lui le soir, de ne jamais craindre pour sa famille, pour son travail, pour sa vie. Certes il gardait un œil avisé sur son meilleur ami Andrew qui vivait sans domicile fixe, fuyant les rafleurs lambdas, mais son inquiétude était loin d'égaler celle que devait supporter à chaque instant les sorciers déclarés hostiles au pouvoir en place. De tout son cœur, il espérait que ce gamin plein de jeunesse et d’insouciance puisse vivre -ou survivre- dans l'ombre, loin des souffrances qui les guettaient tous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Nov 1997] Révèle tous tes secrets

Revenir en haut Aller en bas

[Nov 1997] Révèle tous tes secrets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» James Martell ~ Révèle tous tes secrets !» Billy Hatcher and the Giant Egg» La curiosité est un vilain défaut…Comme quoi on as tous nos secrets | Liam» Il n'est points de secret que le temps ne révèle ( Aelycia )» Joyeux noel à tous!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANGLETERRE :: Ministère de la Magie-